• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Marie Stuart » par Stuart Seide avec Cécile Garcia Fogel & Océane (...)

« Marie Stuart » par Stuart Seide avec Cécile Garcia Fogel & Océane Mozas au Théâtre Gérard Philipe

 

En osant imaginer la rencontre emblématique entre deux Reines, Marie Stuart et Elisabeth I, Friedrich Schiller s’affranchit des contingences de l’Histoire mais surtout met en place la confrontation directe entre deux postures royales, le vertige du pouvoir absolu d’une part et la sublimation du pouvoir déchu par ailleurs.

A l’instar d’un échiquier métaphorique où s’organiserait la lutte au sommet afin de parvenir à la liberté suprême mettant hors de nuire, la fourberie de l’humanité, Océane Mozas et Cécile Garcia Fogel prennent en charge de concert, la lâcheté universelle pour aboutir au superbe « échec et mat » infligé à l’illusoire puissance divine convoitée par le destin terrestre.

Ainsi, la raison ne pouvant s’opposer à elle-même, les deux comédiennes seront contraintes d’en passer par le duel à mort que la sororité va exacerber au plus haut point du conflit d’intérêts :

En effet, La Reine d’Angleterre ne pourra asseoir durablement le prestige de son règne qu’en éliminant sa rivale, la Reine d’Ecosse, d’autant plus que leur entourage influent serait disponible au moindre renversement opportun.

Cependant, alors que l’une est sur le trône mais que l’autre croupit dans les geôles de la Tour de Londres, il ne sera vraiment pas aisé de se résoudre à l’ordre de décapitation.

Comme si la pulsion de mort pouvait se retourner contre celle qui s’y laisserait séduire, la pulsion de vie gagne un précieux terrain, au fur et à mesure de son enfermement.

Le pressentiment de l’effet boomerang plane du début à la fin d’une scénographie que Stuart Seide ouvre à tous les vents de l’argumentaire contradictoire, tout en soumettant les onze protagonistes à la problématique implicite du respect de la vie.

Davantage métaphysique que morale, cette leçon sur le désappointement que pourrait susciter l’exercice unilatéral du pouvoir possède, donc en filigrane, les vertus d’une fable bien contemporaine.

photo © Cat.S / Theothea.com 

MARIE STUART - *** Theothea.com - de Friedrih Schiller - mise en scène : Stuart Seide - avec Cécile Garcia Fogel, Caroline Mounier, Océane Mozas, Sébastien Amblard, Pierre Barrat, Eric Castex, Bernard Ferreira, Jonathan Heckel, Julien Roy, Stanislas Stanic & Vincent Winterhalter - Théâtre Géard Philipe

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires