• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Quand la musique est bonne

Quand la musique est bonne

Que l’on soit passionné, amateur, professionnel ou tout simplement curieux, le Salon Music & You est l’évènement musical incontournable de la fin d’année. Il s’est tenu du 19 au 22 novembre dans la Grande Halle de la Villette à Paris.

Des couleurs sixties, des instruments, des perfectos, des costumes queue de pie, des animations et des concerts dans tous les coins. Music & You est la foire de la pratique musicale en France, des amateurs aux professionnels en passant par les enfants.
 
Selon son directeur, Antonio Morais, Music & You est « une célébration unique : 4 jours pendant lesquels le monde de la pratique musicale se met à disposition des musiciens professionnels, des enseignants, des magasins, des amateurs, des passionnés de musique et de tous ceux qui veulent franchir le pas et jouer de la musique ».
 
Le lieu a été entièrement rénové pour en faire un événement plus complet, tous les styles sont à l’honneur. Le classique, avec ces musiques de chambre, son ton gris anthracite et son ambiance guindé. Le rock, avec les sosies de ZZ Top qui prennent un malin plaisir à se jeter dans la foule en plein concert, le tout dans un décors nous rappelant easy rider. Et le funk avec son décor multicolore très seventies et son parterre de fans pluriculturelles.
 
Pas moins de 200 exposants sont présents pour proposer des instruments de musique, des accessoires et des logiciels.
 
De la batterie électronique à l’accordéon, du piano à la musique sur ordinateur, les visiteurs ont tout testé sur les stands des exposants, et pour certains, ce sont découverts une passion !
 
Comme le jeune Fabien de 13 ans qui s’est épris d’amour pour le Blues et surtout l’harmonica, « J’ai l’impression d’être Little Walter » nous dit-il l’œil pétillant.
 
Deux stand sur trois sont animés par un concert de jazz, blues, musette ou classique.
 
Par exemple, au stand Fender, on peut essayer sur ampli ou avec casque tous les instruments que la marque propose cette année et, en bonus, on assiste à un concert de blues présidé par Marcus Miller qui slappe comme un diable groovy sur sa bass.
 
Après le « concert », cet afro-américain, affublé d’un petit chapeau en cuir, d’un polo zébré noir et bleu et de son incroyable Fender JazzBass qu’il ne quitte jamais, reste sur scène et répond aux questions de fan : « Oui, je travaille sur un nouvelle album depuis six mois », jusqu’à celle des techniciens : « J’accorde ma Bass une demi octave en dessous, pour apporter plus de présence au rythme » et bien sûr le tout avec un sourire communicatif.
 
Pour les concerts un seul mot d’ordre : la transversalité ! Toutes les musiques représentées !
 
Le salon est l’occasion de créer des rencontres uniques entre des artistes d’horizons différentes : l’Orchestre Symphonique Divertimento, Jean Michel Jarre, Herman Li de Dragon Force, Gush et j’en passe.
 
Les musiques actuelles sont présentes avec Jean-Michel Jarre, Manu Katché, André Manoukian, et bien d’autres.
 
On retrouve à l’extérieur, sous une tente bondée accueillant 300 personnes, le tremplin Paul Ricard qui permet à tout le monde de participer et aussi de découvrir de jeunes talents de pop, rock, blues jazz et de funk.
 
Le ministère de la Culture et de la Communication n’a pas loupé l’événement. Un représentant de La Direction Générale de la Création Artistique du ministère, M. Lacrous, la trentaine coiffé en brosse et l’air dépaysé, y fait connaître les pratiques amateurs et la formation. « Dans le cadre de la culture pour chacun, le ministère rappelle son soutien à la création et la diversité des expressions musicales, à l’ensemble des acteurs de la filière musicale professionnelle et amateur, et au développement des pratiques artistiques et culturelles de chacun. »
 
Le grand mot d’ordre de ce salon reste l’interactivité !
 
Les ateliers de pratique musicale, en fonction des stands, sont là pour apprendre la musique à tout âge. Les parents s’émerveillent de voir leur petit dernier de 4 ans apprendre en s’amusant « Will we rock you  » de Queen sur des maracas.
 
Le salon Music and you reste l’ultime événement pour les mélomanes, les musiciens, les amateurs, les professionnels et bien sûr la famille, par contre armez-vous de patience car la queue est aussi longue qu’une billetterie pour Woodstock !
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires