• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un Américain à Paris » Suprême Célébration du Musical au Châtelet

« Un Américain à Paris » Suprême Célébration du Musical au Châtelet

« Paris est une fête ! ». Mieux qu’une reprise cinq années plus tard succédant à sa création en France elle-même adaptée du film de Vincente Minnelli (1951) selon une coproduction avec Broadway, la Comédie musicale chorégraphiée et mise en scène par Christopher Wheeldon revient, à la suite d’une tournée internationale triomphale notamment primée de 4 Tonny Awards, pour fêter la fin d’année 2019 à Paris magnifiant ainsi la réouverture du Châtelet rénové.  

JPEG - 65 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Cyril Moreau / Bestimage

  

Il aura fallu en effet attendre plus de 60 ans après le succès du film emmené par Gene Kelly & Leslie Caron avec 6 Oscars & 1 Golden globe à la clef pour que l’ex-directeur du Châtelet prenne l’heureuse initiative en 2014 d’associer une production franco-américaine menant à la réalisation de cette Comédie Musicale célébrée désormais universellement.

Ainsi, après avoir dirigé la période inaugurale de La Seine Musicale, Jean-Luc Choplin devenu, depuis, directeur du Théâtre Marigny se trouve fort opportunément à l’origine décisionnelle de deux tournées musicales concomitantes sur l’affiche parisienne, pour qu’en version originale sur-titrée soit enjambée d’une année sur l’autre : « Funny Girl » au Marigny et « Un Américain à Paris » au Châtelet. 

JPEG - 122.2 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Cyril Moreau / Bestimage

  

Cependant, en cette période de grève sociétale liée aux transports publics fortement impactés, Paris saura-t-elle saisir sa chance festive d’un réel plaisir charnel et spirituel réussissant à être présent pour honorer et apprécier ces spectacles tellement ambitieux et classieux ?

Rien n’est moins écrit d’avance mais sachons reconnaître que l’offre en Théâtre Musical haut de gamme ne cesse d’y croître… à laquelle nous ne résistons pas d’ajouter pour la saison en cours, selon un concept artistique quelque peu différencié, « Ghost » au Théâtre Mogador. 

JPEG - 97.2 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Cyril Moreau / Bestimage

  

Voici donc présentement Jerry Mulligan (Ryan Steele / Nathan Madden) et Lise Dassin (Leanne Cope / Kristen McGarrity) de retour là-même où ils sont censés s’être rencontrés sur les quais de Seine et ainsi séduits mutuellement pour la première fois au sortir de la deuxième guerre mondiale du XXème siècle.

Lui peintre bohème sur le point d’être rapatrié au pays en tant que GI démobilisable et elle danseuse en devenir professionnel très prometteur mais déjà fiancée à un certain Henri dont la famille très aisée a jeté son dévolu sur cette jeune juive en la protégeant des Nazis durant la guerre.    

JPEG - 109.3 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Cyril Moreau / Bestimage

  

Sous le mécénat Milo Davenport d’un fastueux projet de ballet, Madame Baurel conçoit, elle, avec évidence que sa future belle-fille sera l’élue du rôle emblématique alors que Jerry Mulligan héritera de la charge prestigieuse des décors et que son ami Adam Hochberg, lui, en sera promu le compositeur émérite.

Tous trois admirateurs plus amoureux les uns que les autres de Lise, leur passion artistique va pouvoir se confondre avec celle des sentiments tourmentés au gré de la mélodieuse musique « Jazz » des frères Gerschwin Ira et Georges, ce dernier ayant précisément composé, dès les années vingt, un poème symphonique de dix-neuf minutes voué au charme enjôleur que la capitale française pouvait alors exercer sur la sensibilité du voyageur étranger et qu'il intitula : « Un Américain à Paris ».

Voilà donc comment la boucle serait bel et bien bouclée ! 

JPEG - 55.1 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Cyril Moreau / Bestimage

  

Ce formidable cocktail de talents ainsi réunis explose de couleurs, de lumières, de chorégraphies sophistiquées, de fluidité scénographique et de swing bondissant qu’une vingtaine de musiciens, en fosse, transforment en une prestation tellement prodigieuse qu’elle en devient sublimement magique.

Si Ryan Steele a pleinement rodé son performant jeu de jambes en tournée américaine, apprécions qu’en supplément d’âme actualisé, Leanne Cope fasse lien dédié à la création initiale 2014 car, de fait, elle en était déjà la remarquable égérie. 

JPEG - 103.5 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Theothea.com

  

Ainsi donc, la judicieuse reprise du Musical « Un Américain à Paris » en résidence propice sur les lieux de sa gestation originelle, ce pourrait être assurément L’état de grâce « Broadway » finalisé par La « French Touch ».

  
photos 1 à 5 © Cyril Moreau / Bestimage

photos 6 & 7 © Theothea.com

     
UN AMERICAIN A PARIS - **** Theothea.com - Livret Craig Lucas - Musique & Lyrics George Gershwin et Ira Gershwin - Mise en scène et chorégraphie Christopher Wheeldon - avec Leanne Cope, Ryan Steele, Michael Burrell, Zachary Prince, Emily Ferranti, Julia Nagle et l'ensemble, Karolina Blonski, Lloyd Boyd, Brittany Cioce, Rebecca Fennelly, Lindsey Fletcher, Ramona Kelley, Cory Lingner, Wilson Livingston, Nathan Madden, Kristen Mc Garrity, Gia Mongell, Rebecca Pitcher, Abigail Hayley Simon, Melissa Steadman Hart, Cooper Taggard, Kyle Vaughn, Scott Willis & Liam Wrate - Théâtre du Châtelet

   

JPEG - 104.2 ko
UN AMERICAIN A PARIS
© Theothea.com

  


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès