• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Vincent Delerm à La Cigale

Vincent Delerm à La Cigale

Evidemment ça change tout. Ajoutez cinq musiciens à un type qui chante derrière son piano et vous aurez toutes les chances de passer du tour de chant au vrai concert. C’est à La Cigale, encore une fois, que Vincent Delerm tente enfin l’expérience de ne plus se produire seul devant ses fans. C’est une réussite et un soulagement pour ceux qui, en s’asseyant, guettaient d’un œil inquiet mais prêt à pardonner, le piano seul derrière le rideau rouge. Cinq musiciens d’un coup donc (violon, violoncelle, trompette, basse, batterie), tous habillés de noir comme le maître de cérémonie. Des lumières aussi, des films, notamment le très beau Voici la ville. Un spectacle quoi.

C’est avec Les Piqûres d’araignée que tout commence, après un film en super 8 projeté sur un rideau maladroit tendu en travers de la scène. Delerm en short joue au foot, au ping-pong, nage dans une piscine lors d’un été méridional. C’est un peu Hulot, un peu Charlot, c’est rigolo. Oui, Vincent Delerm est un drôle, un comique modeste, un humoriste doux, qui fait rire les gens en leur faisant la moue. Il chante aussi et le fait de mieux en mieux. Tout le dernier album y passe, sauf A Naples... et Favourite Song. De l’opus précédent, Kensington Square, Delerm chante Les Filles de 1973 ont trente ans, qu’il a réécrite entièrement et qui devient donc Les Filles de 1976... Quatrième de couverture gagne une énergie nouvelle grâce à la scène. Le magnifique Baiser Modiano retrouve la dimension qui était la sienne en studio. Natation synchronisée est reprise en rappel par une armée de Mexicains à la moustache spontanée.

De l’album de la découverte, Delerm reprend l’incontournable Fanny Ardant et moi mais se défile devant Tes parents, qu’il fait chanter par les spectateurs à qui il passe en même temps des diapos pour les guider dans les paroles. Delerm regarde ses interprètes assis par terre et commente leurs ratés et hésitations par des grimaces. La moue, toujours la moue. De façon générale, le Normand joue de plus en plus avec son public. Lors de son précédent passage à La Cigale, il ralentissait le rythme au piano dès que les gens tapaient dans leurs mains. Il est aujourd’hui plus à l’aise avec ça et n’hésite plus à provoquer lui-même ce genre de comportement. Il fait chanter la salle sur Les Filles de 1976 ont trente ans, puis seulement les sagittaires, puis les scorpions, puis les scorpions ascendant balance... et reprend alors après quelques secondes de silence et de rire.

Question balance, Delerm s’y entend également. Avant d’interpréter l’une des deux chansons inédites du concert, il explique qu’il existe des chansons « dingues », comme celles de Barbara ou Ferré, des chansons « chouettes », comme celles de Joe Dassin ou Cloclo et des chansons « ni dingues, ni chouettes », c’est-à-dire « pourries ». Il prend l’exemple de celles de Michel Sardou, qui « ne sont pas pourries mais qui ne sont... ni dingues, ni chouettes... ». Pour preuve, le dernier titre sorti par son aîné est Le monde est sourd comme Beethoven. Delerm est atterré. Après un duo en rappel avec Helena Noguerra, il quitte finalement la salle sur Les Jambes de Steffi Graf, interprété dans une pénombre seulement troublée par les musiciens qui ne jouent plus alors que de la lampe de poche. Delerm, de l’ombre à la lumière et de la lumière à l’ombre.

La première partie est assurée par Peter von Poehl, avec lequel Delerm a réalisé Les piqûres d’araignée en Suède. Guitare sèche ou électrique, harmonica, la voix frêle, les chansons calmes de ce Patrick Juvet sous sédatif sont néanmoins séduisantes. A réécouter lors d’une balade au bord de l’eau.


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (50 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Turquois


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires