• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Les retours du 15 août

Les retours du 15 août

Les armes se sont tues au Liban, permettant un retour massif de réfugiés, mais la trêve semble fragile en raison du refus d’un désarmement immédiat par le Hezbollah chiite et de la volonté affichée par Israël de ne pas baisser la garde. Au Liban, des milliers de familles qui avaient fui sous les bombes ont commencé à rentrer chez elles. Aux abords de la ville de Saïda, porte d’entrée au Liban sud, de gigantesques bouchons se sont formés dès le matin, paralysant la route du sud. À Tyr, la ville portuaire à 40 kilomètres plus au sud, ravagée, coupée du reste du pays depuis une semaine, bombardée encore aux dernières heures du conflit, les réfugiés sortaient de leurs abris, sales, épuisés, pour rentrer chez eux. Dans l’est du pays aussi, des colonnes de voitures venues de Syrie franchissaient la frontière avec le Liban, s’engageant sur la route trouée de cratères. En Israël, les habitants de la zone frontalière avaient, pour leur part, pour consigne de rester dans leurs abris.


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Michel75 (---.---.71.248) 16 août 2006 12:58

    A l’auteur : « mais la trêve semble fragile en raison du refus d’un désarmement immédiat par le Hezbollah chiite et de la volonté affichée par Israël de ne pas baisser la garde. »

    Moi je dirai plutôt : « mais la trêve semble fragile en raison du refus d’Israël de quitter les territoires Libanais, de rendre les prisonnier Libanais (+de25 ans) et de donner les cartes des mines implantées sur le territore Libanais par leur soin et de la volonté affichée par le Hezbollah LIBANAIS de ne pas baisser la garde. »


    • Dafrey (---.---.119.77) 17 août 2006 13:57

      C’est maladif cette critique immédiate d’Israël, quelles que soient les infos, quelle que soit la réalité, quels que soient les faits. Israël a toujours clamé ne pas vouloir de ces terres, Israël s’est retiré, les fermettes auxquelles vous faites référence ne sont pas un litige avec le Liban. Mais bien entendu, lorsqu’on est avant tout le défenseur d’une petite idéologie de bobo bien nourri, on saute d’abord sur Israël et, à travers lui, les USA, avant de regarder objectivement les faits...

      Les faits, pourtant, sont là : sans menaces permanentes à ses frontières, sans fous furieux prêts à se faire exploser n’importe où et sans roquettes qui pleuvent sur ses villes du nord (plusieurs centaines ces 20 dernières années sans réaction d’Israël, je vous rappelle), et bien sans tout cela Israël est très heureux dans ses propres frontières (oui oui, même celle de 49 !). Hélas, lorsqu’on vit entourré de fous furieux, il faut mettre un peu de distance...


    • Un libanais (---.---.253.201) 16 août 2006 13:17

      Pour ceux qui pensent que le Hezbollah incarne la Résistance, rappelons que la Résistance française contre l’occupant allemand 1. considérait que l’Allemagne avait le droit d’exister 2. n’avait pas des missiles pointés sur Berlin 3. considérait que l’Allemagne avait le droit de vivre en paix avec la France 4. ne comptait pas et d’ailleurs n’a pas instauré une dictature religieuse bien qu’il y ait nombre de membres du clergé dans le maquis 5. n’avait aucun caractère raciste et comportait des communistes comme des « gaullistes » dans ses rangs sans discrimination.

      La discrimination, voilà le problème que rencontre le Hezbollah, car il a tendance à sentir qu’on lui reproche le fait de ne représenter que les chiites. Qu’à cela ne tienne ! Sa dernière invention : Al-Akhbar (les informations, un peu comme dans Pravda). Al-Akhbar est né, vive Al-Akhbar ! Comme si la propagande directe du Hezbollah prétendant être la résistance arabe ne suffisait pas, il faut maintenant se rallier les « intellectuels », ces fameux intellectuels dont j’avais parlé à l’époque. Curieusement, qui retrouve-t-on responsable des pages Opinions du quotidien : vous l’avez deviné : Walid Cherara ! Enfin, il pourra ajouter qu’il est journaliste en plus d’être « expert en géopolitique ».

      Le préambule en dit long sur l’idéologie du nouveau journal :

      Le journal affirmera que les Arabes et les Libanais sont en conflit avec Israël. Il sera un journal d’opposition à la politique étrangère de l’Administration américaine dans notre région et dans le monde.

      Très Monde Diplomatique (où Cherara a rédigé quelques articles), très combat des opprimés, très « trouvons un bouc émissaire à tous nos malheurs, tiens ! les Etats-Unis feront l’affaire ! pourquoi ? Parce qu’ils sont riches et puissants et pas nous ! ».

      On pourrait croire que la ligne éditoriale développée tend à prouver qu’il existe une inflexion au Liban, que des non-chiites se rallient au Hezbollah dans son juste combat : il s’agit juste de la suite de la guerre 1975-1990, où les mêmes faisaient alliance contre les mêmes. Vu d’Europe, il est étonnant de constater que des communistes laïcs font front avec des islamistes radicaux. C’est oublier que Walid Joumblatt est aussi le chef du Parti Socialiste Progressiste, et que les mots et les concepts varient grandement entre l’Europe et le Moyen-Orient.

      Comme la notion de résistance.


      • Malkut (---.---.130.228) 16 août 2006 23:13

        Vite, un mouchoire pour les américains !


      • Minou (---.---.71.248) 17 août 2006 13:33

        Arrêtes tes copier coller, ça m’étonnerais que tu sois Libanais, tu es plutot un pauvre raciste


      • Dafrey (---.---.119.77) 17 août 2006 14:05

        un seul mot : bravo ! Et les pauvres réactions des gauchos-mondialo-rouges à ton commentaire montrent combien tu as touché juste.

        Ah si, j’ajouterais un autre mot, avec « bravo » : merci ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires