• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Ni père ni mère, rien que des numéros

Ni père ni mère, rien que des numéros

– parce que c'est bien connu, nous sommes tous des hermaphrodites, comme les escargots !

PNG

https://twitter.com/TellurixGR


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • seul le contenu compte... 14 février 19:42

    Je savais pas que les dessins de prosélytisme étaient autorisés, sur avox.

    Bon après, il est vrai que les bénis-oui-oui sont avant toute autre chose arc-boutés sur leur patriarcat 

    Même les dévotes défendent leur inféodation, c’est dire à quelle point elles le sont...

     

    Pourquoi parent 1 et parent 2 ?

    Parce que plus de ’ préférence ’ pour le père, toujours désigné en premier.

    Alors on comprend bien que les civitas-fans vont en faire des caisses pour que ’ notre-père ’ soit à nouveau en premier, quitte à raturer les désignations et mettre les leurs...

     

    Mais fort heureusement, ils ne sont pas représentatifs de la population.

     

    Et puis tous comptes faits... Que représente cette désignation non-sexuée ET non inféodée au patriarcat, face à la loi qui a permis que civitas devienne un parti politique ’ comme les autres ’ ?

     

    Le pire ?

    Ça va vous révulser, asseyez-vous avant de lire.

     

    Vous êtes prêts ?

    Si civitas est devenu un parti politique comme les autres, qu’est-ce qui va empêcher les musulmans de créer un parti politique religieux ?

     

    Ceci est un appeau à trolls fachos, petits-petits-petits....

     


    • Cadoudal Cadoudal 14 février 20:11

      @seul le contenu compte...
      Moi en tant que zoophile trioliste non binaire, je trouve ça discriminant cette limitation numéraire...

      Je pense que la gauche progressiste devrait se désinhiber et sortir des vieux schémas...

      « L’ hétérosexuel lambda n’est pas moins étrange que les zoophiles … »

      L’article a été modifié pour enlever le mot zoophile ?

      https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/02/10/de-la-normalite-sexuelle-en-general-et-du-missionnaire-en-particulier_5421612_4500055.html


    • Tellurix Tellurix 14 février 20:21

      @seul le contenu compte...

      « Je savais pas que les dessins de prosélytisme étaient autorisés, sur avox. »

      Oh, vous savez, moi je suis pastafarien, mais seulement le lundi aprèm’ et avec beaucoup de ketchup.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 10:46

      La perversion de la Cité commence par la perversion des mots. PLATON. Les français vont mal et on en rajoute à la psychose ambiante. La différence sexuelle est essentielle à l’équilibre du corps social. Cela concerne tout au plus 5% marginal de la population,....


      • seul le contenu compte... 15 février 13:51

        Ohh, mais c’est que ça censure à fond les manettes, maintenant...

        Il suffit de mettre le nez dans sa propre mouise à un prosélyte qui tente l’ad-hominem pour que la censure intervienne ?

        Quelle est donc la différence entre chez morandini et ici, tous comptes faits ?

        Aucune.

        Dans les deux cas, on ’ cultive ’ les lecteurs en leur permettant de s’exprimer, mais si ça remet en cause le modèle économique, STOP, censure...

        Allez, avox était déjà devenu une bouse sans nom il y a quelques années, ça n’a fait qu’empirer depuis, la preuve par la censure...

        Prochaine étape, ban ?

        Pathétique...


        • apg69 18 février 19:01

          L’amendement législatif du 12/02 pour officialiser des formulaires de l’Education Nationale avec les mentions parent 1 et parent 2 est fort de signification. L’abandon des réalités de ‘père’ et ‘mère’ est une atteinte aux familles et au réel. Comment des législateurs peuvent imposer une telle fiction d’enfants potentiellement nés à partir de 2 hommes ou de 2 femmes ?

          Ce conditionnement des esprits par ce qui ressemble fort à un totalitarisme nouveau voudrait effacer le caractère primordial de la sexuation homme-femme alors qu’il est fondateur de vie.

          Pourtant sous prétexte d’un égalitarisme idéologique, ce brouillage majeur de la filiation introduit une discrimination par une hiérarchie numérique (parent 1 et 2) : inversement, la parité homme-femme est essentielle  dans l’engendrement et l’intérêt de l’’enfant.

          Combien il conviendrait de mesurer l’injustice subie par les enfants privés de pouvoir nommer leur père et leur mère.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès