• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Toulon-New Delhi, New Delhi-Brest

Toulon-New Delhi, New Delhi-Brest

Notre porte-avions, le Clémenceau, est de retour après un petit voyage en Inde... Départ Toulon, via New Delhi, retour à Brest. Ce bateau a « mauvais œil », il porte la poisse, et les malheurs n’arrivent jamais seuls... « Le Clem » nous réserve sans doute d’autres surprises !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • (---.---.229.0) 18 février 2006 15:35

    Pourvu qu’il ne perde pas son élice sur le chemin du retour !


    • Jojo (---.---.133.185) 18 février 2006 15:48

      Vu la situation géographique de New Delhi, je doute que l’épave ait pu y jamais arriver...sauf à remonter la Yamuna.

      Mais bon, c’est une image.


      • Le Journal (---.---.63.124) 18 février 2006 19:01

        A vendre , idéal pour familles nombreuses. Terrasse de 8800 m2, vue mer imprenable. Quelques travaux à prévoir (désamiantage, peinture, ravalement). Visible sur Brest dans quelques temps, actuellement en visite dans les mers du Sud. Compléments d...


        • Wazoo : Moi j’dis ca... j’dis rien ! (---.---.33.53) 19 février 2006 20:02

          On a encore le droit de rigoler ? Allez, je tente...

          Source : Dew

          Mais au fait, qui ?it Cl ?nceau avant de devenir un c ?bre porte avion ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Clemenceau...


          • superaleur (---.---.171.173) 19 février 2006 21:24

            la blague du jour... pourquoi ne pas le faire désamianter par les ouvriers français qui l’ont construit ? parcequ’ils sont tous morts....de l’amiante !!


            • piotr (---.---.71.74) 19 février 2006 23:57

              Pas tous ! J’ai effectivement travaillé comme « calorifugeur » pour une entreprise privée, sur le « Clem » en fin 1966, pendant environ 1 à 2 mois. J’ai posé des coques d’amiante pour isoler les réseaux d’eau chaude. A cette époque, personne n’évoquait le danger de l’amiante, et nous travaillions cette matière sans aucune protection particulière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires