• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Âmes rigides : s’abstenir

Âmes rigides : s’abstenir

J’aurais souhaité vous conter une fort puissante histoire, un fait historique qui décorne, qui a fait le tour du monde mais laisse béat baba, enfin la plus belle histoire de vie de ce siècle qui commence. Malheureusement, moins d’un an après, elle était déjà dévoyée par la rumeur, salie par ce qu’on en dit, complètement incomprise et bassement jugée par le plus grand nombre.

A la base, un jeune népalais, quittant sa famille après des études de moine, pour remplir personnellement, une mission d’ordre planétaire, voire universelle, enfin essentielle. En effet, ayant compris la vie de Bouddha, qui était un homme, il entreprit de marcher sur ses traces. Convaincu des sagesses des anciens, il entreprit un exercice de méditation que l’on peut qualifier à ce niveau, de transcendantale. C’est à dire, pour les profanes, cultiver une spiritualité au point d’échapper aux contraintes du corps. Faire abstraction de son corps terrestre pour une vie spirituelle de haute volée. Le corps, un simple outil dont l’esprit est le moteur et l’âme, le chauffeur. Ils doivent savoir, eux qui assimilent leur naissance à des milliards d’années, qui pratiquent cette vie comme une étape dans les réincarnations, que seul l’esprit renait après la vie du corps, et consacrent celle-ci donc à leur esprit, en préservent en premier, leur conscience. A sa demande, je l’appellerai « le Méditant », car, dérangé dans sa recherche, il a parlé trois fois. La première pour dire qu’il ne fallait pas manger de viande.

En effet, je ne parle pas en son nom, mais fais part de ma conscience, si le végétal est tributaire du minéral pour vivre, ( et de l’animal pour les confidentielles plantes carnivores ), si l’animal, dont l’homme descend, est tributaire du végétal pour vivre, la première conclusion du Méditant, fut d’annoncer que manger de la viande pouvait constituer la première trahison de l’homme envers la nature, et envers sa nature. En effet, le singe, et son cousin le lémurien dont nous descendons, s’est isolé de la race des prédateurs en montant aux arbres, et donc a appris à se nourrir de végétaux et de miel.

La troisième, pour dire qu’il se moquait de ce qu’on pouvait dire de lui, qu’il n’était ni Bouddha, ni Dieu, mais juste un méditant. Appelez moi le Méditant, a-t-il dit, en réponse à ce dont lui relatait son oncle, le seul à l’approcher. Ainsi, avant même qu’il ait parlé, exprimé le fruit de ses premières conclusions, il dût déjà faire face à la rumeur qui le nommait « Fils de Dieu » ou Bouddha...je vous passe toutes les dérives que tous les ponce Pilate ont déjà fomentés, que vous pouvez trouver sur le net et que bien d’autres illuminés inventent à son sujet. Ce qui étonne le plus les badauds, subjugue les conducteurs de 4x4 qui vont de restaurants en restaurants, et d’affaires en affaires, c’est : Comment peut-il ne pas manger ni boire ?

L’expérience de ces courageux combattants Tchadiens peut nous mettre sur la voie. Pour leur entrainement, ils étaient largués en plein désert, à cinq cent kilomètres de leur base, avec une boussole, un régime de six bananes et un litre d’eau...et rentraient en six jours. C’est un groupillon d’entre eux, dans quelques Toyotas qui ont en une nuit d’approche, mis en déroute toute l’armée Libyenne hors de leur plus grande base en feu au Tchad. La technique, la science préférai-je dire, l’ascèse. L’ascèse, on la pratique dès son enfance quand sa maman a la bonne idée de mettre dans notre poche, au petit matin, deux carrés de chocolat entre deux tranches de pain d’épice. C’est peu, mais si bon si l’on sait faire durer le plaisir et le transcender. En effet, avec un seul demi carré de chocolat, savamment collé sur le palais, on peut le garder jusqu’à la fin d’un cours d’une heure. Le temps fait oublier le chocolat dont on ne perçoit plus la présence physique, et une partie du cours, dois-je en convenir, mais révèle juste le plaisir qu’il dispense, qu’il répand. Le plaisir n’est plus matériel, mais subtilement spirituel et surtout, beaucoup plus long. Son intensité est inversement proportionnelle a sa quantité, et tout à fait relatif à sa qualité. On peut prendre infiniment plus de plaisir avec un demi carré de chocolat noir, un quart de tranche de pain d’épice bio, qu’avec trois barres chocolatées marron. La première n’apporte, si elle est avalée en dix secondes qu’un court plaisir jusqu’à l’envie de la seconde. La seconde donne presque immédiatement envie d’avaler sur le champs la troisième...et après, ce n’est qu’une longue étape de frustration qui dure, dure, dur dur...

Nos sénateurs, qui vont d’étoiles en étoiles...Michelin, bien sûr, savent, pour certains se contenter d’une fine tranche de foie gras poëlée par Bocuse, à soixante dix euros, et reprendre la route jusqu’à Saulieu, le plus haut col du Morvan, chez feu Bernard Loiseau. Mais la réputation de Saulieu ne tient pas qu’à Bernard puisqu’elle date de la traction à cheval et du col. En effet, Saulieu est à mi chemin entre Paris et Lyon, ce qui explique en partie la renommée, et en haut du col, il était normal de faire souffler les chevaux. Et Bocuse, sur les bords de la Sâone, à l’entrée de Lyon, de quoi se reconstituer avant de se présenter en ville. N’en déplaise à nos Sénateurs, à part, c’est vrai, Jean François Legrand , dont certains sont plus proche de l’obèse, que de l’ascèse, j’ai du mal à comprendre leur sens du partage sachant ce qu’ils réservent au peuple. Ils sont censés être les relais de nos désirs face à la raison, mais donnent acte aux lois sur les pires nourritures les plus abominables. Dix pour cent d’huile de vidange moteurs dans nos frites, nos pommes de terre traitées contre les germes, c’est à dire stériles, et même, zéro neuf pour cent d’ogm, qui flétrit les souris, dans les deux !

Les si petites portions préparées par ces maitres chimistes que sont les étoilés Michelin, ne sont elles pas reconductibles jusqu’à l’autre bout de la planète, pour tout le monde, comme la réputation de notre pays ? Seule une approche vers l’ascèse, peut mener à nourrir l’humanité entière. Modifiez génétiquement la machine, si vous le voulez, mais pas les hommes contre leur volonté, par l’intermédiaire des pauvres bêtes, et après bricolage infâme du végétal !

Les apnéïstes par exemple, ralentissent leur battements de coeur pour limiter l’activité physique, et donc la combustion interne pendant leur plongée, et bien sûr, leur température. Les Yogis qui savent s’enfermer dans une boite de cinquante centimètres de côté pendant quelques minutes, aussi. Alain Robert, ce grimpeur fou qui a appris sur les joints des pierres de son château familial, a ouvert une porte qui paraissait impossible pour chacun d’entre nous. Il n’entraine personne dans sa course et son arrivée en haut de cent mètres de façade de la tour Total, n’est pas suivie d’une descente des champs Elysées sur la terrasse d’un bus panoramique, mais par une rituelle garde à vue, menotté. C’est sa spiritualité déployée jusqu’à la connaissance parfaite de ses limites qui l’a mené vers ces sommets de domination et l’accomplissement de sa discipline. Il l’a conquise, tout seul, sans coach, ni tuteur, ni sponsor et produits dérivés.

La performance n’a de relais et de soutien à nos yeux ignorants, que si elle est discipline olympique, et le sportif n’est réputé que s’il a la marque du plus grand fabriquant de brosses à dents sur le dos et un jour sur les dents. On admire ces sportifs, harcelés pour nager dix sept kilomètres par jour, poursuivis par les caméras des paparazzis, on achète les journaux et les combinaisons et maillots de la marque fétiche, mais on méprise le petit Ram qui cherche la clé de la lumière et la paix dans son âme, pour l’offrir au monde, après un exercice de six ans de projection spirituelle. Les moines tibétains et népalais savent pratiquer pour ne pas fractionner, perturber, leur profonde élévation mentale, se contenter d’un grain de riz non cuit pour leur journée entière. C’est un bon ami apparenté bouddhiste qui me l’a appris. La technique, n’en déplaise aux non pratiquant qui avalent, consiste justement à ne pas le faire. Un seul grain, qui se dissout lentement dans la bouche et se mélange à la salive, si l’ensemble est avalé à chaque heure, nourrit terriblement en plaisir et en réconfort. L’activité, réduite à un point tel que la respiration, les battements de coeur, la sudation, deviennent presque nuls et donc diminuent d’autant les pertes d’énergie. L’absence de faim, de sensations physiques, de besoins, d’émotions doit laisser place à d’autres rouages, d’autres degrés de conscience que lui seul pourra expliquer. Evidemment, cela ne donne pas la force de combattre des armées de brutes assoiffées de sang et de violence, mais apporte les réponses à ces questions spirituelles essentielles.

Comment suis-je arrivé là, où tout cela doit-il m’entraîner et avec quelques notions de sagesse, transmises par les vieux moines, suis-je capable à moi seul, de faire la synthèse, de ces maux qui génèrent, tant de guerres sur terre. C’est ce que cherchait depuis onze mois le Méditant jusqu’à ce qu’on aille lui casser les pieds au point qu’il ait dû fuir plus profond dans la forêt. Pour comprendre le malaise qui sévit autour de cette fort belle histoire, à la base, en tapant son nom sur Google, vous constaterez comme moi que la première page qui est proposée y répondant, commence par : Astrologie. Cette histoire a même été classée par la formidable émission culturelle de la première chaine, parmi les cent plus grosses impostures de l’année... c’est vous dire le taux de spiritualité du canal ! Cette vidéo démontre presque que ce n’est plus qu’un épouvantail qui se cache derrière de longs cheveux et sous sa robe de moine. Les dons des pélerins sont même confisqués par les Autorités jusqu’à l’assurance qu’il ne s’agit pas d’une supercherie. Mais, chez nous, il y a mille ans, Saint Louis n’avait-il pas, fruit d’une méditation semblable sous un chêne de Vincenne, encouragé les pélerins à partir en croisade à pied jusqu’à Jérusalem... ?


Ce qui restaure le caractère passionnant de l’histoire de Ram Bahdur Bamjon, est qu’elle arrive à échéance dans un peu plus de trois ans. C’est à dire coïncider avec la Prophétie de Incas.

Alors ? « Fin du monde » ou renaissance de l’essence de vie spirituelle... ? D’ici là, repoussez les limites de l’impossible. De cette manière, plus rien ne vous surprendra.

Lisa SION 2



Elle n’a pas non plus mangé pendant vingt-cinq ans, à part une ostie par jour.

Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 2 mars 2009 13:42

    Article qui parle d’un cas très intéressant, mais que je trouve un peu trop fourre-tout, mêlant trop de choses déviant du sujet originel.

    Oui, l’ascèse, d’accord ; mais il s’agit là, aussi, d’une expérience spirituelle, et c’est en ça qu’elle me semble surtout passionnante. 

    Merci quand même pour votre article, joliment tourné...




    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 13:56

      @ Sisyphe,

      Ce garçon est parti pour méditer pendant six ans sous un Banian, et en silence. Il est donc pas simple de faire un article sur son sujet sans meubler avec des liens, sans parler à sa place, et c’est parce qu’il a été dérangé qu’on a pu apprendre ses premières conclusions sur la viande.

      Dans ce monde de brutes, j’ai tenté d’apporter un peu se sensibilité et je vous remercie d’y participer avec passion. 


    • Gasty Gasty 2 mars 2009 14:08

      Expérience spirituelle oui, à condition que celle-ci ne soit pas parasité par des collectivités ancrés dans des croyances religieuses.

      Hormis les deux vidéos dont l’une est un reportage, l’autre une reconstitution de la vie de Marthe Robin contestable ou exaltante selon ses inspirations, la derniere vidéos n’est qu’un simple outillage de magicien.

      La preuve ? Et bien, au point ou il en était, il aurait pu lever la dernière jambe, à ce niveau ça ne pouvait pas lui pomper toute son énergie_____une jambe...


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 14:11

        Bien vu Gasty,

        en effet, à partir du moment où le garçon ne parle pas, à part quelques mots lorsqu’on l’a dérangé, tout ce qui est dit à son sujet ne sera donc qu’interprètation, y compris mon texte. Le tout est de savoir si le besoin d’en parler recéle du pur opportunisme et de la reprise à son compte du phénomène par un charlatan gourou, ou du besoin de comprendre ce qui l’anime purement. En rentrant de sa méditation, JC n’avait-il pas rué sur les marchands du temple ?

        Merci pour votre humour.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 mars 2009 21:17

        Bonsoir,

        j’ai aimé ce billet, un tableau décalé et dieu sait s’il en faut


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 14:31

          Bonjour Bernard,

          Décalé, oui, dès que l’on cherche à me convaincre avec insistance de regarder dans la direction du doigts, je cherche immédiatement dans la direction contraire afin de savoir ce qui s’y cache. Si l’on veut sauver le monde, il serait bien plus intelligent de plus se pencher sur celui qui médite en silence que sur les couacs successifs de tout notre personnel navigant " médiatico-écono-comico-politique " actuel.

          Bien à vous.


        • John Lloyds John Lloyds 2 mars 2009 21:55

          Très bon article, avec les bonnes questions sur les limites de l’humain. Personnellement, j’ai déjà pratiqué le jeûne sec, ni manger ni boire, pas la moindre goute d’eau, pendant trois jours, alors que des avis "autorisés" m’avaient prédit la mort sans boire pendant 3 jours. Et ceci sans la moindre pratique méditative.

          Alors les limites de l’humain, dans un monde différent du nôtre, non conditionné, dans un environnement dégagé du stress, dans le cadre d’une ascèse religieuse ... Oui, certainement peut-on les pousser très loin, ces limites, bien au-delà de ce qu’on peut imaginer. Marthe Robin était bien restée presque toute sa vie sans manger ni boire.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 14:53

            Bonjour John, 

            " Personnellement, j’ai déjà pratiqué le jeûne sec, ni manger ni boire, pas la moindre goutte d’eau, pendant trois jours, alors que des avis "autorisés" m’avaient prédit la mort sans boire, et ceci sans la moindre pratique méditative
            . "

            Vous vous rendez compte à quel point, dès que vous cherchez à repousser vos limites personnelles, tous éssaient de vous en dissuader en faisant naitre immédiatement la peur par la mort. Même si vous n’avez pas pratiqué la méditation, ce que vous prétendez probablement pour vous justifier auprès des " avis autorisés" , et malgré leur insistance à vous décourager de réfléchir, vous l’avez fait, non seulement sans une juste dose de doute envers elles.

            Cordialement. 


          • crapulax 2 mars 2009 22:33

            @ l’auteur :
            Bien votre article mais il m’a laissé sur ma faim...
            Quelle est le seconde révélation du Méditant ?


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 15:01

              @ Crapulax, " mais il m’a laisseé sur ma faim "

              vous démontrez là une lecture assidue et si cet article qui vous laisse sur votre faim, c’est un présage. Le mieux à faire en attendant qu’il parle, est de méditer déjà sur ce qu’il va bien vouloir dire...

              Sa deuxième intervention, concernait les clés du magasin.


            • krolik krolik 2 mars 2009 23:17

              L’aspect transcendantal de la question s’obtient en appliquant la "méthode".

              - régime alimentaire très léger, pas de protéine, du végétal seulement.

              - dormir très peu.

              - se forcer à être en état d’éveil, se concentrer.

              - voyager à l’intérieur de soi-même en se concentrant, en suivant le chemin donné par l’homme-pentacle de Vitruve, (repris par le grand Léonard da Vinci)

              Et au bout d’un mois vous arrivez à sortir de vous même, vous êtes comme dans une bulle qui sort par le chakra de la parole.
              Vous vous regardez de l’extérieur.
              Les premières fois, il faut y aller doucement et ne pas s’éloigner, sinon le retour est très difficile.
              Après cela lorsque vous avez pris de l’entraînement, vous pouvez sortir "à la demande".

              En fait par ce régime, le cerveau fabrique des endorphines et cela permet de rentrer dans un état second.

              Avec ces recettes de cuisine spirituelle vous pouvez déjà vous intituler Gourou, et avoir quelques fidèles. C’est très impressionnnant et cela fonctionne à tous les coups. Moi je me suis lassé.

              Certains paresseux veulent aller plus vite, alors avec quelques herbes cela peut donner une petite illusion, mais c’est la différence entre ce qui est naturel et ce qui est artificiel...

              Thérèse d’Avila lors de ses discussions au parloir avec Jean de la Croix, pouvait s’élever dans la pièce, Jean de la Croix montait également. Mais Thérèse plus prude s’élevait avec sa chaise, alors que jean de la Croix c’était sans sa chaise.
              Il est dit depuis que la spirtualité élève....
              Un ami polytechnicien essaie et ingénieur général (CR) essaie de reproduire l’expérience depuis longtemps. Sur son pèse-personne il arrive à s’alléger de 90% de son poids pendant 10 mn. Mais il n’a jamais réussi à s’élever dans son salon. Et pourtant il est allé faire plusieurs séjours dans des Ashrams en Inde, suivi des cours de Kabbale Hébraïque, de la Cabbale Grecque, les exercices spirituels d’Ignace de Loyola, ça dure 5 semaines à chaque fois, mais ça les "exercices" ingnaciens je crois plutôt que cela aurait tendance à l’alourdir et à le ramener à du misérable concret.

              @+

              @+


              • jjwaDal marcoB12 3 mars 2009 08:45

                "Sur son pèse-personne il arrive à s’alléger de 90% de son poids pendant 10 mn."
                L’autre pied ! Il faut poser les deux pieds sur la balance...
                Sans rire, vous pensez qu’un singe amélioré peut annuler localement la force
                de gravité ou plutôt qu’il peut modifier les indications données par la balance ?
                Si ces énoncés étaient vrais, étant apparemment reproductibles à volonté, au moins
                une étude scientifique en aurait parlé.
                Vous avez des références à nous donner ? De mémoire, je dirais qu’il y en a bien plus
                sur les ovnis que sur la lévitation...


              • krolik krolik 3 mars 2009 11:27

                @MarcoB12
                Je n’ai pas dis que j’acceptais le résultat du pèse-personne de mon ami. Mais en principe c’est un "sérieux" qui a eu de grandes responsabilités dans l’Administration. Ca fout un peu la frousse.
                Maintenant des manips à annihiler la gravité ça existe, même sans conducteur supracon.
                Mais cela n’a rien à voir avec le thème de l’article, dans ce cas c’est de la physique pure et dure.

                @+


              • krolik krolik 3 mars 2009 11:34

                @Boris,

                Mais le nucléaire j’en ai rien à faire, il n’y a que la vérité qui m’importe. Et le fait d’avoir de l’énergie fiable pas chère et abondante, le reste...
                Heureusement que dans la vie il n’y a pas que cela.

                Je connais un autre exemple à la façon de Marthe Robin, en suivant le régime au bout de deux mois, des stigmates sont apparus aux mains. La fille (car ce ne sont que les filles qui sont susceptibles de ce genre de manifestation) s’est faite religieuse, là les nonnes l’ont fait passer à un régime alimentaire plus équilibré et les stigmates ont disparu au grand bonheur de ses parents.. En fait l’Eglise déteste ce genre de manifestion qui a quelques relations avec le shamanisme.

                @+


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 15:28

                @ l’Krolic,

                " Certains paresseux veulent aller plus vite, alors avec quelques herbes cela peut donner une petite illusion, mais c’est la différence entre ce qui est naturel et ce qui est artificiel..."

                Une seule piqûre d’un insecte peut vous faire basculer vers la porte de la mort, tout comme une substance végétale séchée et ventilée dans vos poumons en fera de même. Mais, l’homme tout seul, en se jettant du haut d’une falaise, ne déclenche-t-il pas une poussée d’adrénaline, type un shoot même à l’eau ? Les Beatles s’étaient tournés vers les sages orientaux persuadés qu’il atteindraient cette lévitation par d’autres moyens spirituels que les drogues auxquelles ils avaient recours. Mais leur musique n’a-t-elle pas déployé et élargi les portes de la perception de chacun ?

                votre contribution sauve à elle seule cet article qui part en double vrille inversée mais néanmoins retombe sur ses pattes. Merci d’avoir eu l’amabilité de l’enrichir sagement, il en avait bien besoin.


              • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2009 23:20

                @ Krolik
                Et au bout d’un mois vous arrivez à sortir de vous même, vous êtes comme dans une bulle qui sort par le chakra de la parole.
                Vous vous regardez de l’extérieur.
                Les premières fois, il faut y aller doucement et ne pas s’éloigner, sinon le retour est très difficile.
                Après cela lorsque vous avez pris de l’entraînement, vous pouvez sortir "à la demande".
                faites vous allusion a une expérience de hors-corps (E.H.C.), ou voyage astral ?
                merci de satisfaire ma curiosite
                bien cordialement


              • krolik krolik 4 mars 2009 12:07

                @Hieronimus.
                Exactement. Mais cela n’a rien d’exceptionnel, il suffit de vouloir et de suivre le "régime" alimentaire et les rythmes de vie...
                Les Gourous de sectes connaissent très bien cela.
                En sus ils vous trouvent un "récit mythique" , une explication "à l’origine" du nouveau temps sacré.
                Du type "faites ceci en mémoire de moi".. et hop, le temps cyclique s’enclenche. Vous avez résolu le problème de la poule et de l’oeuf..
                En étant dans un temps sacré-cyclique vous atteignez quelque chose qui a à voir avec l’éternité.
                Et bingo vous avez gagné, vous pouvez ramasser le pactole et copuler avec toutes les jenes adeptes..

                @+


              • Hieronymus Hieronymus 5 mars 2009 00:54

                @ Krolik
                merci de votre reponse
                mais je ne suis pas certain qu’on parle de la meme chose
                je posais la question de savoir si vous parliez de projection du corps astral ?
                Vous vous regardez de l’extérieur.
                Les premières fois, il faut y aller doucement et ne pas s’éloigner, sinon le retour est très difficile.
                il me semble que vous faites allusion a une sortie en astral ..

                sur les Gourous de sectes, certes beaucoup d’entre eux sont loin d’etre des anachoretes
                mais restent le plus souvent tres dependants des "nourritures terrestres" ..
                et s’ils sont homos (vous savez c’est tendance) ils peuvent alors copuler avec tous les jeunes adeptes ?
                cordialement


              • lineon 3 mars 2009 10:01

                réponse a sion sion .Ca fait longtemops que je n’avais pas lu un tel ramassi d’idées et de "on m’a dit" aussi con. 1 le boudisme est une philosophie et devrait le rester. La bas ils on le pénitant, nous on a Bernadette soubirou, et l’amérique a mickey. Certains singes sont d’exellent chasseurs, ils chassent en groupe le plus souvent d’autres singes qu’ils isolent et mettent a mort de façon parfois assez insoutenable car ils nous ressemblent tant. Et ils mangent leur victime sans la cuire, domage ! Le coup du chocolat que tu suces enfant pendant 1 H pour un seul carré deux questions se posent ? Est tu sure que ce soit bien du chocolat que tu a sucée ? Y des trucs marrons et ce n’est pas toujours du chocolat. Les apneistes, sport de gens aisés qui ne font ça que pour aller plus profond que le voisin nananananère. Le Yogi, chez L....C pompes funèbres les boites sont plus grandes. AlainRobert moi personnelement mon HLM il était trop lisse pour grimper et jamais mes parents n’on voulu m’acheter de chateau sauf en sable gratuit en bas du hlm chocolat ou merde de chat comprises. A propos du riz, grace a toi et tes potes le problème de la fin dans le monde est reglé, on pourrait meme laisser reposer la terre une année sur deux ça ne lui fera des vacances. As tu essayé de sucer ( encore ce terme, je te cite) un grain de riz cru, a moins que ta salive soit très chaude il ne fondra pas . quand a ta théorie de la prophetie des incas qui rejoindrait le petit indien arrete de fumer, l’herbe indienne ça fait des trous dans ta tetet a toi . Moralité, quand on prends des crottes de chats pour du chocolat on n’en finit par sucer n’inporte qui et n’importe quoi.


                • lineon 3 mars 2009 13:14

                  - 5 deja ! Ames sensibles s’abstenir . Encent , goupillons et tra la la youpi .


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 15:40

                  @ D’accornileon, " ça fait longtemops "

                  On vous voit jamais sur les nombreux articles sarkosistes, que venez vous apporter votre pierre à mon édifice en coton ? J’avais dès le titre, recommandé aux âmes rigides de s’abstenir.


                • dom y loulou dom 3 mars 2009 13:53

                  C’est ma foi aussi de la performance. je ne veux pas casser l’enthousiasme de ce jeune méditant ni le vôtre, mais quand je l’ai vu il me semblait ma foi un peu trop rondelet et ses bourrelets ne pouvaient pas venir d’un jeûne trop ascétique... rien manger et être grassouillet ? Je lui ai dis en esprit que ce qu’il faisait le mettait en danger. Il est alors parti se réfugier dans la forêt. Je lui souhaite beaucoup de bien.

                  Mais ces performances, qu’elles soient athlétiques, sportives,méditatitves et de privation, les exploits du guiness book of records... bien sûr ils nous stimulent et nous émerveillent des prouesses et des capacités étranges de l’être humain... mais en quoi nus aident-elles à voir que dans la simplicité la plus extrême, simplement dans le fait d’ETRE est déjà toute la merveille ? Qui donc nous a appris que nous étions ici pour nous torturer à l’infini, à constamment chercher les extrêmes ? 

                  C’est cette simplicité qu’on nous apprend à dénigrer, l’inbtrospection, la rêveie qui nous enseigne par l’observation, la compréhension du monde et de ses rouages et de ses équilibres sont infiniment plus importants que ces exploits qui ne servent à rien ni à personne dans le fond, dans le sens que ces exploits ne nous libèrent aucunement. je peux aussi passer des jours à ne manger que dattes et olives... la cure de raisin est aussi bien connue, mais cela ne fait pas de nous des dieux ni de gagner des coupes aux jeux olympiques ni toutes ces grandioses manières de se hisser sur des podiums et pourchasser des médailles ne nous amène à autre chose que de voir notre monde dépérir à cause, précisément, de la folie des grandeurs qui en atteint plus d’un et qui a été érigée en culte absolu et comme seule manière valable de se faire valir. Livrant les anciennes tribus, sachant vivre en harmonie avec la nature, au grotesque folclorique.

                  Il est grand temps, pour ceux qui veulent comprendre l’histoire de l’humanité sans être embarqués dans des croyances mortifères, ceux qui voudraient savoir d’où provenaient les cités colossales, les pyramides, mais le visage sur Mars... Angkor Vath... les pyramides de tenochtitlan, les lignes des chariots célestes au Perou... Stonehenge... les jardins du Machu Pitchu... la construction de l’Edin... ou le socle d’atterrisage au Liban, appelé déjà le pays des cédres par Enki. Coment Enlil, son frère, ne voulut pas de la présence des nouvelles cératures dans l’Edin habité par les anunaki et les en chassa. Nous ne ferons pas l’énumération complète ici de tous les mystères liés à cette terre.
                   
                  Pourtant... un individu a eu la grâce de tout nous expliquer, une mythologie qu’on ne peut comparer à aucune autre mythologie parce qu’elle n’en est pas une, mais un simple récit, apporté jusqu’à nous aussi précisément que possible.

                  Pour tous les amateurs de science-fiction particulièrement, ils seront juste ravis et hallucinés... parce que l’histoire de l’humanité est hallucinante.

                  Les tablettes de pierre du seigneur Enki.

                  On les appelle les tablettes sumériennes parce qu’elles furent trouvées à Shumer... mais Enki fut un anunaki et nous avons beaucoup de choses à nous souvenir aujourd’hui et nous préparer.


                  TOUS les textes que nous avons, anciens comme antiques, sont dérivés, inspirés entièrement de ces tablettes, le Mahabharata, le livre d’Enoch, le Talmud, les récits d’Homère, tous sont-ils plus tardifs de millénaires et on y trouve tous les éléments rapportés dansla bible, mais pa tronqués, pas mystifiés, pas inutilement mythologisés, les dieux égyptiens et grecs par exemple sont vraiment d’ordre des archétypes, tandis qu’il semblerait que le récit d’Enki met un point d’honneur à nous montrer que ces "dieux" venus de l’espace étaient des gens, bénéficiant de très longues vies sans doute, hautement plus avancés que les hommes pisqu’ils leur donnent naissance et toutes les raisons qui poussèrent les anunaki à faire de sorte.

                  Juste... époustouflant. On y apprend même pourquoi les hommes de l’asie n’ont presque pas de barbe. Ce fut la punition de Ka-in, exilé pour le meurtre de son frère Abael... ça vous dit rien ?

                  On est frappé par l’entier des éléments repris dans l’un ou l’autre texte ici tous rassemblés en chronologie exacte. Adamu et Ti-amat, le premier couple humain, oeufs fécondés en éprouvettes... et puis Adapa et Titi vont naître les premiers entièrement d’un ventre maternel, ils donneront naissance à ABael et Ka-in... Ka-in tuera son frère Abael... vous oyez ? La suite ... tout y est... de la construction de cités pour les chariots célestes au sphynx et la construction de Babili par Marduk le fou qui se fera appeler Ra... Amon-Ra... et se proclamera le seul dieu au-dessus de tous les autres dieux... il est écrit aussi comment Marduk amena les hommes dans un culte de l’après-vie prétextant connaitre un chemin vers Niburu... la planète d’origine... en passant par ... la mort !! Un vrais fou donc.

                  La religion égyptienne est la sienne... on prépare depuis les hommes à sagement mourir et accepter de souffrir de leur vivant pour mériter le voyage mortifère... une absurdité donc qui nous a mystifié... qui nous a torturé... nous a drastiquement éloigné du chemin patient et sage des anciens qui amenèrent les connaissances dont il faut faire bon usage et l’attachement à la fructification de la vie et non cette imbécile croyance que la vie n’a aucun sens pusque c’est dans la mort qu’on la trouve.

                  On y apprend tous les liens manquants pour notre compréhension. Il faut le lire, c’est probablement le texte le plus important qui nous ait été donné à méditer.

                  Il fallait le XXe siècle pour entrer dans la croyance que méditer est aussi une performance. Savoir mener une charrue et entretenir du bétail est bien plus utile. Dans un premier temps en tout cas, mais la musique, les arts et les sciences, tout ce qui est de l’ordre du soin à la vie. Parce que précisément c’est ce qu’il manque le plus aujourd’hui dans l’esprit des hommes on dirait. Effet Marduk ?

                  Enki, dans un manifeste souci d’honnêteté complète, nous montre la nature exacte des dieux de l’ancien monde. Ils baisent, sont faillibles, mortels quoique dotés de très très longues vies, quasi immortels sur leur planète ils vieillisaient sur terre, mais survivaient des centaines de générations humaines.

                  Et nous avons même le droit de comprendre pourquoi l’or est devenu la matière la plus précieuse sur terre quand elle est précisément celle avec laquelle, sur terre, on peut faire le moins de choses, la matière la moins utile donc. Mais sur Niburu c’est une autre affaire nous explique-t-il.

                  C’est extraordinaire vraiment.

                  Et tenons compte du fait que si quelqu’un avait lu ce texte au moyen-âge iil aurait été dans l’incapacité de comprendre un traitre mot de ce récit tant la technologie y est présente et des descriptions du système solaire que nul ne peut effectuer à l’oeil nu depuis la terre, donc dans l’incapacité de voir la véracité et la précision incroyable de ce texte.

                  Enfin... vous verrez bien, mais je ne peux que trop recommander de lire ce texte stupéfiant que les les longues années de traduction nous devons à monsieur sacaria Sitchin qu’on ne sait comment remercier et dont on peinerait vraiment à comprendre pourquoi il aurait été inventé quand il est si précis et porte manifestement un tel souci de transmission.

                  On y apprend même qui représente le sphynx et qui a construit les pyramides et dans quel but. Tout y est, nous pouvons comprendre la boucle entière de ’humanité depuis le déluge parce que Enki nous livra le récit anunaki d’avant le déluge et tout ce qui s’ensuivit en langage clouté. Il nous explique aussi que des langages différents furent appris aux hommes par les anunaki dans le souci que la pensée de Marduk ne les pervertisse pas tous.

                  Enki étant appelé le porteur d’eau par les sumériens, le maître de sagesse et le maître des arts et de la médecine, il nous fait furieusement penser à Hermès Trismégiste... mais aussi... à Lucifer... une manière d’enfermer Enki sans doute et que les hommes se méfient et se distancient de sa parole de sagesse.

                  C’est la ignée de Marduk qui stipula que la vérité est la cause de la guerre, car la vérité nous libère et la pensée de soumission au Dieu des dieux, Marduk, Amon-Ra, nous apparaitrait pour ce qu’elle est, une belle connerie. 
                   
                  Il y a une descendance de Marduk qui rompa la voie des anciens en temps de l’âge du bélier qu’il proclama sien. Tout ceci ENki nous l’explique. On dirait que cette lignée a tout fait pour tuer toute mémoire des anunaki et de leur véritable nature tandis que la mystification des hommes fut la suite de leur patient apprentissage des plus hautes connaissances anunaki. 

                  On ne peut être autrement que fasciné par le fait que le Christ ait annoncé le porteur d’eau en fin de l’ère des poissons, qui expliquerait tout ce qu’il en est du jugement et de l’histoire des hommes...Il avait connaissance du texte d’Enki apparemment et savait qu’il était le père de bien des choses sur terre, longtemps avant l’existence des hommes, il connaitrait toute l’histoire de A ä Z et se contenterait de récolleter les données qu’il peut trouver en son temps et d’assembler la vérité. Simplement parce que c’est ainsi que fonctionne un amoureux de la vérité. Celle-ci est simple quand on a l’humilité d’accepter les récits transmis et l’honnêteté de voir leur origine, contrairement à ce que disent les amateurs de chaos mental qui savent très bien bannir des éléments conscients pour rester dans une vision tronquée, amputée de ses "essences-ciel" de l’histoire. 

                  Le récit d’Enki se termine précisément sur son questionnemet si ayant été le premier être pensant à venir sur terre il serait aussi le dernier à la quitter. Stupéfiant.

                  Il faut prendre connaissance de ce texte, ce sont des révélations longtemps attendues qu’on aurait voulu touver sous le sphynx avec toutes les données manquantes sur l’histoire. Elles font l’effet de douze crânes de cristal illuminant le parcours effectué par l’humanité et son origine.

                  TOUS, absolument tous les autres textes sont plus tardifs de millénaires et on y voit bien toutes les mystificaions y être opérées, notamment assez systématiquement ce culte de la mort inventé par Marduk être introduit dans les récits qui perdent de plus en plus leur caractère de récit basique pour devenir des allégories et des mythes.

                  C’est, excusez-moi, infiniment plus important que les performances que peuvent produire les hommes pour se distinguer de leurs semblables.

                  Ils semblent prisoniers surtout de cette même envie qu’avait Marduk de se proclamer Dieu au-.dessus du père de tout, comme l’appelaient les anunaki le principe de vie siègeant au centre galactique comme en chaque coeur battant.

                  il semble aussi que Marduk et les tenants de son culte mortifère, en observant la suite des siècles et même ces dernières années... voulurent faire payer et subir à son père... Enki... la solitude, le bannissement, le déshéritage princier, l’exclusion qu’il subit de la part des autres anunaki et l’enfermement au coeur de la grande pyramide. Tout cela figure dans le récit d’Enki, mais les éléments remis à leur juste place et Marduk renvoyé à sa folie des grandeurs.

                  Bonne journée, car devant les révélations d’Enki, qui demanderont des mois de digestion... la journée ne saura être autre chose que bonne.  smiley


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 mars 2009 16:02

                    Heu, Dom,

                    "
                    On y apprend tous les liens marquants pour notre compréhension. Il faut le lire, c’est probablement le texte le plus important qui nous ait été donné à méditer."

                    De quel texte parlez vous ?

                    "...la solitude, le bannissement, le déshéritage princier, l’exclusion qu’il subit de la part des autres anunaki et l’enfermement au coeur de la grande pyramide. "

                    vous ne sauriez mieux parler de moi !



                    • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2009 23:41

                      @ Lisa SION
                      j’ai trouve votre article tout a fait captivant
                      c’est le journalisme "different" que je souhaite trouver sur AV
                      je ne suis pas certain qu’il soit tout a fait judicieux de mettre en parallele le cas de Marthe Robin (que vous ne commentez pas ds l’article) avec celui de ce jeune Yogi nepalais
                      sans doute Marthe Robin meriterait un article separe
                      cordialement


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 mars 2009 00:22

                        @Hiéronymus,

                        captivant, journalisme différent, mon but est atteint, rendre essentiel un fait divers lointain et incompris.

                        Décalé, c’est effectivement mon envie, trouver un sujet que je trouve essentiel, le traiter en le confondant avec la triste actualité, entre ceux qui cherchent le messie et qui pourrissent le monde, et celui qui l’est et dont tout le monde se fout...Ceux qui misent au casino pour aller chercher la chance sans la trouver, et qui ne la voient pas quand elle vient à eux...J’ai juste énonçé le cas de Marthe Robin qui est déjà bien traité sur le net et n’a donc pas besoin de ma contribution, et le jeune Ram est une histoire actuelle qui arrive à point nommé. Mais, comme elle n’est pas suffisamment soutenue sur la toile, j’ai eu envie d’en dire plus, avec tact, sachant qu’il ne m’appartient pas de parler en son nom et surtout, qu’elle va peut-être déboucher sur un choc de civilisation, à une date clé.

                        Bien à vous.


                      • Hieronymus Hieronymus 4 mars 2009 02:01

                        @ l’auteur
                        merci de votre reponse
                        en visionnant cette video, ce qui m’apparait determinant ds la possibilite d’un tel individu, c’est le role protecteur joue par les pretres boudhistes qui semblent disposer a la fois d’une autorite morale et temporelle respectee, cad que les policiers, la force publique, se placent derriere les pretres, c’est determinant afin que le jeune RAM puisse poursuivre "sa voie" ..
                        sans doute ds d’autres contrees un tel chemin de vie serait empeche par la societe humaine ?
                        au Nepal, vieille tradition ? cela semble couler de source, qu’en pensez vous ?
                        amicalement


                      • Veilleur de Nuit 7 mars 2009 12:06

                        Come Laverse du Rondeau, Le Baron Perché, n’a que douze ans lorsque pour échapper aux escargots ornant son assiette lors d’un repas de famille, il se réfugie, pour vivre jusqu’à la fin de ses jours, dans les cimes des arbres. Vu d’en haut le monde d’en bas apparaît alors bien différent, peuplé d’aventures médiocres, d’amours mesquines, de rapports à la nature souvent douteux, d’engagements historiques ambigus...Il y a aussi bien quelques confrontations d’opinions grinçantes, sous formes de conte philosophique et de notes d’esprit, une vision humoristique légere ou caustique de notre état d’être parfois si terre à terre...

                        " Le vieux philosophe était assis dans son fauteuil, chouchouté par tout un cortège de dames, heureux comme un coq-en-pâte et piquant comme un porc-épic. 
                          Quand il apprit que je venais d’Ombreuse, il m’apostropha :
                        — C’est chez vous, mon cher Chevalier, qu’il y a ce fameux philosophe qui vit sur les arbres, comme un singe ?
                          Moi, flatté, je ne pus m’empêcher de lui répondre :
                        — C’est mon frère, monsieur, le baron du Rondeau.
                          Voltaire se montra fort surpris ; le frère de ce phénomène lui paraissait sans doute une personne bien normale. Il me posa plusieurs questions, dont celle-ci :
                        — Est-ce pour approcher du ciel que votre frère reste là-haut ?
                        — Mon frère soutient, répondis-je, que pour bien voir la terre, il faut la regarder d’un peu loin.
                          Voltaire apprécia beaucoup cette réponse.
                        — Jadis, conclut-il, c’était seulement la Nature qui créait les phénomènes vivants ; maintenant, c’est la Raison.
                          Là-dessus, le vieux sage se replongea dans les caquets de ses bigotes théistes. 
                         
                        Le Baron Perché, Italo Calvino.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Lisa SION 2

Lisa SION 2

Il y a trente ans, quand mes futurs-ex-beaux-parents nous ont invités au resto pour présentation, j’ai commandé un bol de riz. Évidemment, ils n’ont pas du tout aimé...Depuis, je lutte toujours contre tout impérialisme, d’où qu’il vienne, qu’il soit familial, communal, animal, ou mondial. Le combat n’est pas encore gagné, mais presque, car le temps use (...)


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Étonnant
Voir tous les articles de la rubrique


Les thématiques de l'article


Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Moscovici, bouffon de Bruxelles
  2. Les élus de Clichy-la-Garenne manquent de fair play avec leurs musulmans. Un mal pour un bien ?
  3. Suisse : où c’est que j’ai mis mon flingue ?
  4. Dernières nouvelles de la fin du monde, après l’affaire Weinstein
  5. Quand « Envoyé Spécial » sur France 2 dénonce les Kompromats russes par son propre Kompromat et le refus des valeurs familiales
  6. Green-washing et COP23 : les contribuables français et allemands vont payer pour les Américains !
  7. Plenel prend en otage les musulmans pour masquer sa lacheté
  8. Guerre de quatrième génération, la victoire du modèle du Hezbollah
  9. Tous les présidents de la Ve République ont été mal élus !
  10. Jésus-Christ, figure sublime mais fictive de la littérature juive du premier siècle ?

Derniers commentaires


Partenaires