• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Conversation avec mon petit doigt

Conversation avec mon petit doigt

Pourquoi lui ai-je prêté l'oreille ?

Est-ce à trop fréquenter le creux de mon oreille, qu'un jour, mon auriculaire se prit de l'étrange envie de se confier à moi. Je ne puis l'affirmer avec certitude car sur ce point, il resta muet comme une tombe tandis qu'il se montra particulièrement disert sur d'autres aspects de nos relations. Il souhaitait garder sa part de mystère, comment le lui reprocher ? Je n'allais tout de même pas lui tirer les vers du nez alors que je l'avais si souvent solliciter pour tout autre chose…

C'est à mots couverts qu'il s'exprima la première fois. L'expression de sa timidité sans doute ou la crainte que ses compagnons ne mettent les pouces. Il profita d'être dans des gants de laine fort ajourés pour m'exprimer son envie d'entrer en communication avec moi. La surprise passée et je peux vous assurer qu'elle était d'autant plus grande qu'elle venait d'un élément que je ne sollicitais guère lorsque mes autres doigts courent sur le clavier, je lui prêtai volontiers l'oreille.

Que n'avais-je pas fait là du reste. Mon auriculaire se détacha de ma main pour aller se loger dans ce pavillon que je lui offris bien malgré-moi. Ce doigt prenait tout au pied de la lettre, il me faudrait à l'avenir surveiller mon langage durant nos entretiens. Lové dans mon conduit auditif, il pensait ainsi pouvoir mettre le pied à l'étrier. Tout auriculaire qu'il était, il ne maîtrisait pas la morphologie humaine.

Ses premières confidences furent chuchotées. Je dus tendre l'oreille ce qui dans mon cas suppose que je me glisse une prothèse auditive pour amplifier ses propos. Mon autre oreille goûtait fort peu à cette plaisanterie. Je parvins cependant à maîtriser la situation jusqu'à ce que ce diablotin ne se mette à me parler avec les mains, pour enfoncer le clou.

Je ne savais plus où donner de la tête. Mon oreille libre se mit à siffler, voulant sans doute sonner la fin de la plaisanterie. Ma main droite se mit en quatre pour tenter de calmer ce jeu de vilain, sans y parvenir du reste tandis que sa collègue, ma dextre gauche, si malhabile commit quelques impairs qui me mirent la puce à l'oreille.

Il y avait manifestement collusion entre mon auriculaire et mes membres supérieurs. Je venais de mettre un autre doigt dans l'engrenage. Le drame se matérialisa par le détachement de mon index qui alla se loger dans une narine. Je l'avais à la crotte, comme on dit chez nous. Cette fois, je ne pouvais dissimuler aux yeux de mes semblables que j'étais sujet à une rébellion de mes doigts.

Profitant de mon trouble, mon auriculaire me tint des propos lestes, tenus il faut l'avouer un peu par-dessus la jambe. La chose tourna franchement à la grivoiserie jusqu'à ce que mon annulaire, honteusement privé d'anneau, ne vint s'introduire en un lieu que la décence m'interdit de nommer ici. La chose allait rentrer dans les annales de la médecine. Je n'étais plus qu’à deux doigts de la crise, le troisième m'interdisait toute éventualité de consulter la faculté.

J'ai le désir profond – si j'ose m'exprimer ainsi – de mettre ma main amputée de trois de ses éléments à l'index. Mal m'en prit car aussitôt, le susdit doigt, avec un détachement que je ne lui connaissais pas, vint se planter dans mon œil directeur. À moitié sourd et en passe d'être borgne, j'allais passer la main.

La plaisanterie avait assez duré. Je voulus mettre les pouces. Malheur, que n'avais-je pas dit là. Les deux se libérèrent de leurs places respectives, pour venir se glisser dans ma bouche. À ma droite un moignon, à ma gauche quatre doigt privés de leur pince tandis que j'avais six doigts dans le corps. Comment me sortir d'une telle situation ?

C'est mon bon pied qui trouva la solution en se posant le premier sur le parquet. Il sonna la fin de la récréation tandis que je retrouvais mes esprits. Je peux ainsi reprendre forme humaine en me gardant de ce jour de mettre mes doigts n'importe où ni d'user de ma main pour des usages inavouables. Je retins cette leçon qui fut salutaire et à l'avenir, je pris bien garde de conserver le petit doigt sur la couture du pantalon.

À contre-pied.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 14 décembre 2021 13:08

    Vous avez l’âme d’un enfant, celui qui découvre son corps. Votre entre soi est très drôle, et sans jeu de mots j’y ai pris un certain plaisir à le lire, mais là vous vous exposez, à suivre. 


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 décembre 2021 13:31

      @Sergio

      Je suis ainsi en effet


    • juluch juluch 14 décembre 2021 13:09

      pas mal !!!

      merci nabum pour les aventures du petit doigt !!


      • C'est Nabum C’est Nabum 14 décembre 2021 13:31

        @juluch

        Bon mardi mon ami


      • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 14 décembre 2021 19:17

        J’apprécie toujours autant vos textes !!

        Aujourd’hui je suis un homme heureux...

        En effet, j’ai détecté la faute d’orthographe que vous avez glissée sournoisement* afin de voir si tout le monde suivait. smiley

        je l’avais si souvent solliciter


        « sollicité » aurait été plus seyant.

        Amicalement..

        *...et volontairement bien sûr !!


        • C'est Nabum C’est Nabum 14 décembre 2021 19:22

          @Le421... Refuznik !!

          Je ne le fais jamais exprès
          je suis dyslexique et dysorthographique
          j’ai besoin de correctrices fidèles

          que faire ?
          Ne pas écrire alors que j’aime tant ça ?

          Ce fut pourtant le cas une grande part de mon existence avec l’injonction à ne pas coucher des énormités sur le papier


        • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 15 décembre 2021 09:10

          @C’est Nabum
          Je voulais juste garder une certaine élégance en utilisant l’humour...
          Moi, ce serait plutôt mon clavier qui me crée des soucis. Suivant son humeur, il mets ou oublie certaines lettres !! Grrrrr...
          Désolé pour votre dyslexie, fort heureusement, votre imagination reste fertile et bien ordonnée !!  smiley


        • Taverne Taverne 15 décembre 2021 10:36

          @C’est Nabum

          Bonjour Nabum,

          J’ai le même problème avec les fautes de frappes et les erreurs « dysorthographiques ».

          Un peu de légèreté n’est pas à négliger en ce moment, avec tous ces tracts zemmouristes ou antifas du PRCF. Il n’y a plus que çà partout (souvent des copiés-collés de propagandes). Cela donne envie de quitter Agoravox...C’est vraiment trop laid. 


        • C'est Nabum C’est Nabum 15 décembre 2021 11:19

          @Taverne

          Je ne sais de qui vous parler
          Je l’ai évacuer de ma pensée et je vous conseil de faire de même

          Ce type est non seulement une erreur mais de plus une faute de la nature


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 07:48

          Beurk. Au Japon, des femmes dans la rue munie d’un coton tige se proposent pour donner des orgasme auriculaires... Régression anale. Pas étonnant que ce pays comme la Flandre furent liées dans le nazisme : Auschwitz : Anus mundi....


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 07:55

            Simple effet de balancier. quand l’humain régresse au niveau anal (argent roi), le sanitaire se charge de balayer les écuries d’Augias....


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 07:58

              je me suis permise quelques impertinences sur votre texte. La « belle » écriture cachant mal l’odieux... En un mot : de la mrd dans du papier d’argent...


              • C'est Nabum C’est Nabum 15 décembre 2021 08:38

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Faites selon votre bon plaisir

                Je n’ai pas l’intention de vous tirer l’oreille


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 09:00

                Or eille ou Os eille... Ah la Gadoue.... nous on veut du soleil...


                • C'est Nabum C’est Nabum 15 décembre 2021 09:17

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Point d’oseille entre nous


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 09:23

                  Une amie me disait. Le problème dans la sexualité, c’est la proximité entre le salon et les chiottes.... 


                  • ZXSpect ZXSpect 15 décembre 2021 09:28

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    .

                    « »Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 09:23

                    Une amie me disait. Le problème dans la sexualité, c’est la proximité entre le salon et les chiottes…. » »

                    .

                    Qu’en termes « charmants » ces choses-là sont « dites » ! smiley


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 09:44

                    @ZXSpect vous préférez water Closet avec le petit doigt relevé....


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 10:00

                    Puisque le sujet parle d’analité. Poussons plus loin (si je puis dire). Si les adolescents sont boutonneux, c’est justement pour signifier qu’il ne sont pas mûrs. Ils bourgeonnent...


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 décembre 2021 10:15

                      Et Mac à ronds,.. il avait encore des boutons... ????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité