• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > En monnaie de singe

En monnaie de singe

Il n'y a pas que l'âne qui brait !

Dans un petit hameau à l'écart de presque tout, où nul réseau ne vous relie au monde extérieur, un pré, deux ânes et quatre chèvres attirèrent mon attention. Un petit âne gris brayait à la mort à tout moment de la journée, un bruit terrifiant, entre sirène de détresse et train de marchandises qui passerait à proximité. Le pauvre animal exprimait ainsi son triste sort.

Mal nourri, abandonné dans ce pré qui ne lui fournit pas sa ration quotidienne, il est maigre, agressif, querelleur. Le voisinage subit ce spectacle désolant sans oser intervenir. Le maitre des animaux a fort mauvaise réputation, il a derrière lui un passé qui ne plaide pas en sa faveur. C'est alors que l'on me raconta une bien étrange affaire, un secret bien gardé au cœur de la Corrèze.

L'homme était boucher avant que de sombrer dans la marginalité et plus tard le fait-divers. Il faut admettre que sa compagne, pauvre épave aux prises avec un alcoolisme qui paradoxalement la prive de tout débouché social, ne lui a pas facilité la vie. Chaque fois qu'il s'essaie à quelque action positive, la reine de l'appétence vient le couvrir d'insultes. La boisson n'est jamais bonne conseillère !

Le couple trouva néanmoins sa place dans ce hameau. Monsieur rendant parfois services aux fermiers du coin, usant parfois du savoir-faire d'un métier qu'il continuerait d'exercer sans sa triste commère. Les abus de langage et de la dame rompant bien vite les tentatives d'insertion. L'oisiveté fut bien vite le lot quotidien de ces pauvres gens. Comme chacun sait, mère de tous les vices, elle fit basculer la vie du couple dans la tragédie et les projecteurs …

Un matin d'exaspération pathétique, l'homme fut pris d'une envie d'ailleurs, d'un espoir d'une autre vie. Il se fabriqua un fusil factice, enfourcha sa mobylette sans prendre de casque histoire de se faire remarquer un peu plus et s'en alla, armé de ce fier équipage braquer le crédit agricole du canton voisin ; faute aggravante dans nos provinces. Le plus incroyable dans cette aventure romanesque, c'est qu'il eut le nez creux et récolta, lors de son forfait, deux sacs pleins de billets de banque.

Le retour dût poser quelques problèmes d'intendance. Il ne doit pas être aisé de rouler avec un cyclomoteur chargé d'un tel butin et de l'arme postiche du larcin. Qu'importe, l'homme gardera toujours le secret de cette partie mystérieuse de son aventure. Quant il rentra au hameau, seul le fusil était encore de l'épopée …

La suite provoqua grand émoi durable et petite notoriété fugace pour les habitants du hameau. La troupe gendarmesque du G. I. G. N. investit les lieux, encercla la maisonnette de celui qui fut, pour les besoins de l'édification des masses et des journaux télévisés, présenté comme un forcené, un monstre qu'il fallait réduire par une force disproportionnée et armée jusqu'aux dents. Hélicoptères et hommes en armes jusqu'aux dents, casques et tenues de combat ...Quand le pauvre bougre vit les conséquences de son coup de folie, il sortit bien vite les bras en l'air. Deux gendarmes eurent tout aussi bien obtenu le même résultat à bien moindre frais !

La justice passa, l'homme purgea sa peine en restant muet comme une tombe sur sa cachette. Les mauvaises langues locales prétendirent qu'il avait caché le butin dans une porcherie du voisinage, personne ne pouvant imaginer endroit plus approprié pour cet homme de peu, repris de justice et si peu recommandable. Sa femme continua à boire pour noyer son chagrin et agrémenter sa solitude.

Les années passèrent, la levée d'écrou arriva pour notre braqueur petitement motorisé. Il retrouva son hameau, sa femme et sa réputation. Chacun l'épiait pour savoir quand il changerait de train de vie. Mais, l'incarcération lui joua bien vilain tour tout comme les décisions monétaires d'une Europe elle aussi élargie ….

Le magot était en francs, l'euro était passé par là faisant de notre motocycliste un homme riche en monnaie de singe. Comment pourrait-il se rendre à la banque de France pour changer son précieux pécule mal acquis en un joli magot exploitable ? Certains pensèrent qu'il renonça à la transaction car il y avait bien trop loin de sa maisonnette à la Capitale pour la mobylette et son valeureux propriétaire. À moins que de gros cochons se soient engraissés de cette fortune clandestine, ce qui, il faut bien l'avouer, ne changerait rien à la destination habituelle des grosses sommes d'argent.

Braquagement vôtre.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 11:30

    De tous les commandements de la Bible le premier devrait être : BIEN MAL ACQUIS NE PROFITE JAMAIS. HELAS, c’est celui qui est le moins appliqué. Et seuls les plus faibles paient, parce qu’ils ont une reste de conscience. Et la merde surnage.


    • Sergio Sergio 25 septembre 2018 20:49

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Qui a la plus grosse conscience, pour que la m.... surnage, j’espère que c’est le plus faible, ou alors, je ne vous ai pas bien comprise.

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 21:02

      @Sergio

      Vous avez bien compris. Les traders eux n’auront jamais de compte à rendre si un pays se trouve en difficulté financière.

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 21:10

      @Sergio


      Plusieurs études démontrent que les traders ont un profil psychologique de psychopathe

    • Sergio Sergio 25 septembre 2018 21:45

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Je vous propose correctement policé, sociopathe frustré !

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 2018 11:11

      @Sergio


      C’est un peu comme l’alcool ou la cigarette. Le hamster dans son tourniquet. Je bois pour oublier que je suis alcoolique. Je gagne de plus en plus d’argent pour oublier que ma vie est totalement inintéressante avec ces gadgets inutiles,...Et comme en plus la société trouve tout cela normal, pourquoi penser que je suis un « raté ». L’éthique étant de plus en plus élastique. 

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 12:47

      S’il avait appris le langage des signes, le mari aurait peut-être compris pourquoi sa femme buvait,...


      • Sergio Sergio 25 septembre 2018 20:43

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.


        Mais s’il avait compris le langage des singes, il aurait été plus riche, et c’est pour ça que sa femme buvait !

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 21:14

        @Sergio


        c’est vrai que le signe chinois du singe est considéré comme le plus futé pour gagner de l’argent. Vous connaissez l’expression : heureux en amour.... Ici, c’est plutôt le tonneau des Danaïdes. 

      • Sergio Sergio 25 septembre 2018 21:41

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.


        A propos des Danaïdes, et j’ajoute en référence à votre persécuteur (extrawheel et consort), un certain disait, et je me permettrai de le citer comme je le peux « A force de regarder les abîmes, les abîmes te regardent » et oui, la bêtise est sans fond, bien à vous Madame, et au plaisir !

      • juluch juluch 25 septembre 2018 13:53

        pas de bol pour lui......triste....


        merci nabum !

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 14:19

          Une ambiance à la PEPE LE MOKO. 


          • Sergio Sergio 25 septembre 2018 20:52

            @webhelice


            Je vous mets une tache jaune, faites en un bon usage !

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 21:05

            @Sergio


            Je ne connais ce Webhelice, mais je suis sur sa liste noire, comme bébert. J’imagine assez leur profil,... 

          • Sergio Sergio 25 septembre 2018 18:56

            Bonjour Nabum

            « l’homme purgea sa peine en restant muet comme une tombe »

            Me revoilà sur ce site avec un autre avatar. J’ai écumé d’autres blogs desquels je me suis fait éjecté, en conséquence je reviens aux sources, par ailleurs, il est très probable que vous ne vous souveniez plus de moi. 
            Je reconnais bien là, chez vous, une certaine connaissance de l’actualité, car vous n’êtes pas tombé dans le piège tendu par les antispécistes, en effet, l’élément de comparaison, comme « une carpe », vous aurez attiré quelques réactions des plus désagréables. On ne peut pas dire de même, au sujet de votre ’boucher’ exploiteur d’asinus, qui verra probablement sa façade taguée à souhait, par les défenseurs de la transversalité des espèces vivant sur cette terre

            A bientôt, Sergio

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 2018 19:58

              Cela me rappelle un peu la fable de l’OR de l’âne d’Apulée. Dans les parcs d’attraction, les enfants de mettre cinquante cents pour voir la queue d’une âne se lever et éjecter une médaille dorée avec du chocolat à l’intérieur. https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tamorphoses_(Apul%C3%A9e)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès