• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le rayon vert de la Cathédrale de Strasbourg

Le rayon vert de la Cathédrale de Strasbourg

 Le rayon vert de la Cathédrale de Strasbourg.

Chaque année à l'équinoxe de printemps un rayon de soleil traverse très précisément le pied de Juda d'un des vitraux de La cathédrale de Strasbourg, entre 11h30 et 12h00, se promenant sur la chaire sculptée finement et s'arrêtant longuement sur la tête du christ en croix comme un symbole, puis, disparait totalement avec la déclinaison du soleil…

JPEG - 66.3 ko
Rayon vert position midi
Rayon vert équinoxe de printemps cathédrale de Strasbourg

C'est un phénomène visuel des plus curieux, quoi qu'explicable et expliqué, comme vous le montre la vidéo.

Il s'agirait en fait, d'un "clin d'œil" des constructeurs du vitrail qui ayant remarqués le phénomène, s'en seraient servit pour l'incorporer implicitement à leur œuvre.

L'église catholique ne reconnaît évidemment pas ce " phénomène" le considérant comme païen, car lié au culte du soleil.

 

Il y aurait beaucoup a dire à ce sujet, d'une église catholique qui ne reconnaît pas le culte du soleil d'un bord, mais qui se sert de lui d'un autre, lors du concile de Nicée, en l'an 325, pour déterminer et entériner, la date fictive du 24 décembre pour sacraliser la naissance du Christ, alors qu'elle représentait à l'origine, la date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil.

Le Christ n'est jamais né en décembre, les bergers et leurs moutons en pâture situerait plutôt l'action en mars dans la logique… Mais pour des commodités Ecclésiastiques, voulant marquer les esprits, il fallait une date reliée à une vérité astronomique, pour inspirer sa "grandeur"…

 

Le Christ est grand seul !

Il n'avait pas besoin de mensonges et d'affabulations pour entériner son existence !

 Que l'on soit Chrétien, agnostique, Athée, historien, tout le monde s'accorde à dire qu'il fut de son vivant : un précurseur, un homme étonnant s'il en est, un visionnaire, un révolutionnaire pour son époque… ( et ça ?! C'est le minimum syndical à son sujet !)

Quoi qu'il en soit ?

Ce rayon vert de la cathédrale de Strasbourg, est pour le moins une imagerie poétique, je trouve, voulu par les concepteurs du vitraux, pour rappeler aux croyants et aux fidèles l'éternel renaissance du Christ possible en chacun de nous… Sa filiation avec l'éternel recommencement… La vie éternelle…Le renouveau de la foi…

Un symbole permettant à ceux qui le veulent de réfléchir sur leur foi, de s'inspirer de la lumière…

 

Et pour ceux qui souhaitent voir dans ce rayon vert, quelque chose de plus mystique, ésotérique, magique pourquoi pas ?

Je me servirais des mots d'Audiard pour conclure…

" Il faut bien croire en quelque chose ? La sainte vierge c'est comme la justice ! Si on ne la voit pas de temps en temps ? Le doute s'installe…"


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 22 mars 2014 11:13

    Hélas..le funambule sur la croix est figé pour l’éternité....Dommage qu’il ne soit pas là pour chasser les marchands du temple.. ?


    • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 12:29

      C’est toute la différence entre vous et moi semble t-il ?
      Pour moi Christ est vivant !
      Et s’il ne serait surement pas d’accord avec le fait de faire payer l’entrée de son temple ? Il serait tout au moins d’accords avec les vitrailliste :
      « ce qui est bon pour l’âme, est bon pour l’homme... »

      Merci à vous


    • claude-michel claude-michel 22 mars 2014 13:03

      Par biduline2011...L’âme n’existe pas..c’est un concept pour parler de la conscience...quand au christ il est bien mort et enterré quelque part (dieu c’est ou)...Si il était vivant (avec son côté anar) il mettrait le bordel dans la mafia-politique pour le plus grand plaisir des peuples... !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 13:11

      L’âme existe ,elle est au violon ...


    • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 13:55

      Pour moi l’âme existe !
      Elle est si évidente chez l’enfant et l’artiste ?
      Il faut avoir fondu en larmes, démunie de tout, devant tant de beautés pour comprendre...

      Pour voir vôtre âme c’est très simple ? Regardez juste ce que vous avez de plus beau en vous ? smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 14:01

      Et dans les câbles coaxiaux ,faudrait pas l’oublier .


    • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 17:14

      oui forcément.... C’est la base...
      C’est toujours ce que je disais aux clients jadis...
      Vérifiez les prises !


    • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 19:49

      Pour voir vôtre âme c’est très simple ? Regardez juste ce que vous avez de plus beau en vous ? 
      Il me semble que la qualité de l’âme décroit avec le temps.


    • gaijin gaijin 23 mars 2014 08:52

      claude michel
      bien sur que l’ âme existe
      cherchez encore ....

      abou
      hélas ......
      mais la bonne nouvelle c’est que l’on n’est pas obligé de suivre le mouvement smiley


    • Ramana Ramana 23 mars 2014 12:36

      Bah ! Affirmer que l’âme n’existe pas ne provient que d’une croyance... 


    • Mowgli 25 mai 2014 08:31

      « Pour moi Christ est vivant ! »

      Ah, il est bath, votre gourou ! Il se laisse enduire les nougats de nard par une bobotte de l’époque. Pour 300 deniers de nard. 300 deniers, c’était la paye annuelle d’un ouvrier. Traduisez en monnaie d’aujourd’hui : DIX À VINGT MILLE euros de sent-bon pour les ripatons de Monsieur.

      Judas lui dit : « Seigneur, n’aurait-il pas mieux valu en faire profiter les pauvres ? » Et que lui répond votre gourou ? Il l’envoie chier.

      Et quand il se sent un petit creux, qu’il avise un figuier, et va pour se servir ? Manque de pot, c’est pas en saison. Nib de figues. Qu’est-ce qu’il fait, ce Fils de Dieu omnipotent omniscient qui ne sait même pas quand les figues sont en saison ? Un miracle ? Il marche sur l’eau, change l’eau en vin et nourrit les multitudes avec un anchois et trois miettes de pain, ça devrait être un jeu d’enfant pour lui de faire apparaître trois figues sur un figuier, même hors saison. Ben non. Quest-ce qu’il fait ? Il maudit le figuier, qui devient stérile. Merci pour le proprio du figuier !

      Ah oui vraiment, il est bath, votre gourou !


    • Mowgli 25 mai 2014 08:41

      « bien sur que l’ âme existe
      cherchez encore .... »

      L’âme des canon ?


    • Antoine Diederick 22 mars 2014 11:18

      Bonjour,

      Une des explications est ICI


      • Antoine Diederick 22 mars 2014 11:27

        la suite est ICI, avec les plis du vêtement du Christ et l’orientation des jambes et les genoux.

        Représenter Judas avec un pied bizarre , c’est assez étonnant, mais lorsque cela est mis en relation avec les énergies, cela devient intéressant.

        Merci pour cet article.



      • Antoine Diederick 22 mars 2014 11:31

        ICI, on distingue bien mieux le « noeud d’énergie » sur le vêtement du Christ, sur le genoux gauche.


      • Antoine Diederick 22 mars 2014 11:32

        ne sont-ils pas géniaux ces constructeurs de cathédrales, façonneurs de livre de pierre ?


      • Antoine Diederick 22 mars 2014 11:41

        décidément, je suis fâché avec l’interface de Avox, j’oublie la moitié et me répands en posts. ICI le lien .


      • Vipère Vipère 22 mars 2014 13:32


        M. Antoine D.

        Il s’agit d’une représentation ?


      • Vipère Vipère 22 mars 2014 13:38

        Les constructeurs de cathédrales ont de l’humour, et pardessus tout, un humour qui traverse le temps jusqu’à nos jours  !
        Je suis sûr que Dieu ne condamne pas l’humour, si l’on voit les animaux et leurs drôles de tâches ! smiley


      • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 13:57

        Je vais même plus loin que vous !
        Je suis sure que Dieu adore l’humour !
        Car que serait un Dieu qui ne saurait pas se moquer de lui même ?
         smiley


      • claude-michel claude-michel 22 mars 2014 14:31

        Par biduline2011...Dieu est un assassin...il a fait l’homme à son image.. !


      • Suldhrun Suldhrun 22 mars 2014 14:54

         jour et amities ....... Diederick .

         Les tenants de l eternite , avec hummour , .....

         se manifestent d ici ou la
        Merci pour tous vos liens


      • Antoine Diederick 22 mars 2014 15:36

        ben ici, un début de réponse....

        personnellement, je suis sûr que Dieu ....rit .


      • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 19:52

        Je suis sure que Dieu adore l’humour !
        Un concile est prévu pour remplacer le « Deus caritas est » un peu trop usé par « Dieu est humour ».


      • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:13

        il a fait l’homme à son image.. !
        Et l’homme le lui a bien rendu.


      • klendatu 23 mars 2014 10:43

        Ces « façonneurs de livre de pierre » étaient en effet fabuleusement géniaux, et il n’est a mon avis nul besoin de références au culte de Sol Invictus pour expliquer ce « rayon vert » qui éclaire la passion du Christ.


      • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 12:31

        Heu...
        le lien fonctionnait déjà dès votre premier commentaire ?
        Mais merci tout de même de votre implication à mes propos ! smiley


        • Vipère Vipère 22 mars 2014 13:14


          « Christ est vivant » ?

          Excellente nouvelle ! depuis que BESANCENOT a raccroché...

           des révolutionnaires, on en cherche ! il est joignable comment ?

           


          • Vipère Vipère 23 mars 2014 09:17


            Invention du christianisme par Michel ONFRAY

            www.youtube.com/watch ?v=qTIt7QPQEfI



          • njama njama 22 mars 2014 13:21

            Bonjour Biduline
            merci de récidiver aussi vite, après nous avoir régalé d’une particule, nous voilà éblouis par un rayon de photons verts qui nous transforme à chaque printemps pour quelques instants Jésus en martien LOL

            « Le Christ n’est jamais né en décembre, ... »

            il se pourrait que ce soit novembre smiley la date d’Hannouka étant fluctuante * pour des histoires de calendrier juif .
            Je m’explique, d’après les récits de la mystique chrétienne Maria Valtorta, Jésus est né justement le 25 du mois de Casleu (Kisleu) ?« (2.99) Ce jour est celui de la fête de la lumière (Hanoukka) - tout un symbole !!!! - dont les festivités s’étendent sur huit jours.
            (voir dans la page 586 >)  »Moi, je suis toujours une lampe allumée... et je voudrais que vous aussi le soyez. Je suis l’Encénie ** Éternelle, Pierre. Sais-tu que je suis né justement le 25 du mois de Casleu ?«   
            quelques paroles après, il dit :  »Je ne suis pas né à Nazareth, mais au milieu des ruines, à Bethléem.« 

            * calendrier hébraïque wikipedia  ici >  »Pour les mois de hèchvane et kislev, leur longueur est calculée en fonction de la date de la pleine lune (dichomènie) de l’année suivante, au mois de tichri, ce qui détermine la qualification donnée à l’année. Le mode de calcul évite que la fête sainte du Yom Kippour, le 10 tichri, tombe un vendredi ou un dimanche, c’est-à-dire la veille ou le lendemain du Chabbat (le septième jour, chômé, de la semaine juive qui commence un dimanche).

            ** L’Encénie – nom féminin issu du grec egkainia ou Kainos (nouveau). C’est la fête (Hanouka ou Chanukkah) que les Juifs célèbrent le 25 du neuvième mois (Kislev ou Casleu, soit novembre/décembre), en mémoire de la purification du Temple par Judas Macchabée, après qu’il eut été pillé et profané par Antiochus Épiphane.
            Cette restauration ou rénovation désignait non seulement celle que fit Judas Maccabée, mais l’Encénie s’applique aussi à la dédicace du Temple de Salomon et à celle que fit Zorobabel après le retour de captivité.
            Par la suite ce mot est passé dans l’Église sous le pape Félix (Félix I au IIIème siècle ou Félix III au Vème siècle ?) pour désigner la dédicace ou l’inauguration d’une église (2.99)

            Ah ! si nous fêtions Noël le jour de la fête d’Hanoukka ... smiley

            Un Noël à la fois païen (les Gentils), juif et chrétien ... sans compter les 8 jours de festivités, ce qui ne gâte rien à l’affaire, au contraire smiley


            • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 14:00

              Je vais vous répondre un truc qui me plait... A la Lelouch !

              « Moi je crois que c’est Noël tous les jours ! Et que l’on ne s’en même pas compte ! »

               smiley


            • njama njama 23 mars 2014 13:56

              Noël tous les jours !

              Ô combien très d’accord avec vous très charmante biduline, mais je sais d’avance que le MEDEF ne l’entendra pas de cette oreille, pas plus que le père Noël qui ne voudra pas perdre son avantage syndical de ne travailler qu’un seul jour par an 

               smiley


            • Vipère Vipère 22 mars 2014 13:29


              Vu qu’à l’époque, les autorités ne tenaient pas de registres d’etat civil, la date du 24 décembre est tout à fait convenable !

              quelqu’un pour contredire ce consensus ?


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 13:37

                D’après le calendrier lesbianique ,ce consensus est tout à fait acceptable .


              • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 14:34

                Moi je me base juste sur les comptes rendus que sont la bible et les évangiles....
                Il semblerait qu’un tas de bergers, avec leurs agneaux sur les épaules ( ma grand mère fut bergère à l’adolescence et à témoigné de ce fait, qu’ on portait sur soi les agneaux nés en route. et les grandes capes des bergers/ères dissimulaient à l’intérieur également de grandes poches prévues pour y mettre les plus faibles.. Genre de couveuse naturelle, réchauffées par la chaleur du berger.)

                Bref !
                Tout cela pour dire qu’il n’est pas très important que le Jésus soit né un 24 décembre ou un 36 avril ?
                Si ce n’est dans le fait de la vérité...
                Car je crois que le mensonge nuit.
                Un jour ou l’autre ?
                Mais il nuit au message que l’on souhaite parfois envoyer...

                Or nous sommes à une époque à la fois magnifique et redoutable ? Celle de Internet ? L’ADN et autres...
                A l’aube de temps de découverte qui sauvent, vont encore plus sauver de vie demain ?

                Une époque où le mensonge deviendra de plus en plus facile à dédecter ne serais ce qu’en tapant quelques mots sur son moteur de recherche ?

                Nous avons plus qu’un état civil en ce qui concerne Jésus, c’est dire combien ce type là a du marque son époque ?
                Combien de personne ont eu autant d’écrits à leur sujets, qui on traversé le temps depuis l’antiquité ?

                Pas des masses ?!

                Césars ? Alexandre Le Grand ? Vercingétorix ?
                Mouep !
                Des gens du style ?
                Et vous vous rendez compte qu’un type nommé « Jésus »,figure parmis eux ?
                ça ne vous épate pas ça ?

                Moi ? Si !
                Ce type là à mon avis ?
                C’était loin d’être n’importe qui !
                C’était quelqu’un...

                Et ça m’est égal tout ce qu’on peut dire de lui en mal...
                Parce que ça ne prévaudra jamais dans mon cœur dans ce qu’il a fait de bien pour moi et tant d’autres....

                Alors ça m’est égal qu’on se moque de moi ? De ceux qui croient comme moi, comme 90% de la planète au passage... Qu’un Dieu existe ?
                J’y croit aussi fermement que le sol sous mes pieds, la mer sous ma coque !
                Même si j’ai mis du temps pour ça....

                On a le droit de prendre du temps et de chercher !
                De revenir sur ses positions ? Et même de se tromper !
                C’est même, quelque chose d’essentiel à la compréhension !
                ( A mon avis)

                Si on ne se trompe jamais ?
                On ne connait pas le sentiment du « demi tour ? » De l’humilité ?

                Et sans humilité on est tout seul ?
                Alors qu’à plusieurs c’est tellement plus simple ?

                Un incroyable rayon vert ?

                 smiley


              • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:16

                Moi je me base juste sur les comptes rendus que sont la bible et les évangiles....
                Il semblerait qu’un tas de bergers, avec leurs agneaux sur les épaules ( ma grand mère fut bergère à l’adolescence et à témoigné de ce fait, qu’ on portait sur soi les agneaux nés en route. et les grandes capes des bergers/ères dissimulaient à l’intérieur également de grandes poches prévues pour y mettre les plus faibles.. Genre de couveuse naturelle, réchauffées par la chaleur du berger.)
                Ouais, enfin la finalité c’est quand même de les bouffer après les avoir tondus régulièrement. Les états d’âme de la fermière, les animaux de la ferme s’en foutent.


              • Jean Keim Jean Keim 23 mars 2014 09:55

                Ce qui est essentiel c’est 1- que Jésus ait existé physiquement sur terre (au delà je ne sais pas) car comme chaque élément de l’ensemble, il laisse à jamais une trace indélébile même si l’univers doit disparaître un jour, la sienne est singulière, d’une excellence rare, unique. 2- Son message ou autrement dit son enseignement qui se résume à qq. mots « je suis le chemin, la vérité et l’a vie ».

                Cela peut sembler présomptueux d’affirmer de telles choses mais ce n’est pas plus incongru que d’entendre une femme dire à son enfant « je suis ta maman », c’est une vérité sans exigence, sans arrière pensée. Jésus, contrairement à la plupart d’entres- nous était pleinement ce qu’il disait, il vivait intégralement ce qu’il était.
                Il n’y a pas lieu pour autant de lui vouer un culte ni d’ériger une religion et comprenne qui pourra ou qui entendra.

              • Gollum Gollum 22 mars 2014 13:33

                Tout cela reflète bien la traditionnelle dichotomie entre un clergé ignorant, non gnostique, et les constructeurs de cathédrales qui eux possédaient un réel savoir initiatique et que tout le monde peut constater..


                Bien sûr on peut se réfugier dans le déni comme nos clercs affirmant que tout cela est pur hasard...

                • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 14:52

                  C’est quoi ici ?

                  La collections des cons qui essayent de faire l’usage de tous les mots du vocabulaire ridicules que personne dans le langage courant n’utilise ?

                  « Dichotomie ».
                  .. Vous ne pouvez pas dire « division comme tout le monde ??? »
                  Pff...
                  ça m’énerve tous ces « glandus »de mes couilles que vous êtes tous à la longue !

                  Je vous jure qu’il va falloir parler en français normal quand vous me parlez, parce que je vais vous tailler des costards à tous sur tout le web et filer ce lien, comme vous n’imaginez pas !

                  J’ai fais ma gentille jusqu’à présent ? Mais maintenant ? ça va chier !

                  Et au passage ?
                  Arrêtez de prendre les nouveaux venus ici pour des débiles !

                  Derrière un écran, n’importe qui, peut être n’importe quoi !
                  Soyez déférent un minimum...

                  Biduline


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 15:00

                  Les synonymes ne pouvant faire état des acceptions ,l’emploi du mot juste est toujours préférable ...


                • Antoine Diederick 22 mars 2014 15:44

                  Vin d’ju, ti..... !!!! Madame Biduline !

                  Pour « Une petite voix qui crie dans le désert »... cela fait euhhh

                  « Et cela va chier ici !!!! »

                  C’est vrai que cela devrait chier un peu plus , bordel !!!!


                • Jean Keim Jean Keim 22 mars 2014 15:51

                  Wouah ! On dirait la colère de Jésus sur le parvis du temple smiley


                • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:18

                  « Dichotomie »... Vous ne pouvez pas dire « division comme tout le monde ??? »
                  Pff...

                  « Dichotomie » c’est l’action de couper en DEUX, c’est donc une division PARTICULIÈRE. les mots ne s’usent que si on ne s’en sert pas.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 20:26

                  Salut Abou , en deux opposés aussi ...


                • rocla+ rocla+ 22 mars 2014 20:44

                  putain , moi qui croyais qu’ une dichotomie c ’était une 

                  ablation du dictionnaire . 

                  Zyva je suis dyslexique du lexique .


                • Jean Keim Jean Keim 23 mars 2014 09:29

                  Était-ce une saine colère (la vôtre pas celle de Jésus) ou une réaction plus épidermique en réponse à une blessure encore douloureuse ? 


                • Vipère Vipère 22 mars 2014 13:45


                  Le hasard a bon dos !

                   Ce ne peut être le fruit du hasard mais plutôt une volonté créatrice et humaine, de mettre une touche personnelle humoristique au nez et à la barbe du clergé.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 13:50

                    Ou du géant vert !


                  • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 14:54

                    pom, pom pom ! ( pub)  smiley


                  • Antoine Diederick 22 mars 2014 15:45

                    le géant vert, c’est pas le gars qui bouffe du mais toute la sainte journée ?


                  • rocla+ rocla+ 22 mars 2014 17:46

                    le géant vert est un céréales killer 


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 17:50

                    Ou un maïs murder ...


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:22

                    Aïta, capitaine, vous êtes vraiment déchaînés. Le sacré vous inspire...


                  • oncle archibald 22 mars 2014 15:25

                    Les grands compagnons qui ont construit nos cathédrales adoraient les symboles et ne détestaient pas laisser des énigmes derrière eux. Mais même les plus humbles s’amusent avec le sacré et les grandes oeuvres de ceux qui les ont précédés. 


                    J’ai très bien connu un restaurateur de tableaux qui bénéficiait des commandes de son évêché et s’amusait à laisser un petit signe humoristique sur tous les tableaux qu’il a traités, juste manière d’intriguer le restaurateur suivant qui serait le seul à les repérer. 

                    C’est ainsi qu’un Saint Eloi repartit de son atelier avec « 51 » inscrit discrètement sur son étole, juste parce que Louis arrosait au Pastis la fin de son travail. Et une sainte vierge avec un « Nike » très lever en ton sur ton, sur ses mules. Juste pour le fun. Et ça fait du bien de rire. Et cela devient rare les gens qui aiment rire de tout et de rien. 

                    • biduline2011 biduline2011 22 mars 2014 17:25

                      Désolée de m’être énervée tout à l’heure....
                      c’est qu’entre le zig qui m’a fait fait chier toute la nuit... (J’avais oublié d’éteindre mon portable)
                      Et vous tous qui vous touchez le nombril en employant des mots que le 21èeme siècle excecre ?

                      Y’a de quoi virer chèvre !
                      J’adore les chèvres remarquez ?
                      Hyper « sympatoches » comme bestioles...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 17:33

                        On a l’nombril mal placé ,entre les deux oreilles ...


                      • rocla+ rocla+ 22 mars 2014 17:48

                        si on a le nombril entre les deux oreilles c ’est que l’ opération 

                         a mal réussi .

                      • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:32

                        c’est qu’entre le zig qui m’a fait fait chier toute la nuit... (J’avais oublié d’éteindre mon portable)
                        C’était peut-être l’appel du Seigneur.
                        Enfin dans le doute moi je décroche une fois, puis j’éteins le bidule et je roupille tranquille.


                      • rocla+ rocla+ 22 mars 2014 17:49

                        Par contre une fois , en été sur la plage , j’ ai vu une nana 

                        elle s’ était tellement fait tirer la peau qu’ elle avait le trou de balle
                        entre les omoplates …. smiley

                        • Antoine Diederick 22 mars 2014 18:21

                          oh, mon Dieu, c’est gênant...la pauvre. smiley


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 18:23

                          Surtout pour se torcher ...


                        • rocla+ rocla+ 22 mars 2014 18:27

                          Oui , faut se mettre en position du Lotus ...


                          • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 2014 20:34

                            Oui , faut se mettre en position du Lotus ...
                            Pour mettre le Lotus en position.


                          • njama njama 22 mars 2014 18:40

                            les bergers et leurs moutons en pâture situerait plutôt l’action en mars dans la logique…

                             dans la logique des citadins ... car il n’y a qu’eux qui mettent les moutons dans les bergeries. Une bergerie c’est pour le berger pas pour les moutons ou les chèvres. J’ai un ami berger du côté du pays de Pagnol, ses chèvres comme ses deux chevaux sont dehors toute l’année, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige. Il les rentre seulement dans un enclos - à ciel ouvert - pour la nuit, et les bêtes s’abritent sous les chênes verts. Avant il gardait des moutons dans les Alpes, idem, dans les alpages, et quand vient l’hiver les bêtes redescendent dans les vallées. Regarder donc des documentaires sur les bergers d’Anatolie, ou d’Afrique ... et envoyez-moi donc des photos de troupeau dans une bergerie, si vous en trouvez.

                            que dit donc l’évangile : Que Marie et Joseph se trouvaient en « zone urbaine » , mais pas de chance pour eux, zut pas de chambre d’hôtel de libre (ils avaient donc les moyens financiers pour se loger). Les caravansérails ( khān ) étaient conçus pour les gens et pour les bêtes comme dans nos très vielles hostelleries.

                            Luc 2/6-7, 12
                            Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,
                            et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.
                            [...]Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.

                            Une crèche n’est pas une étable mais une mangeoire (cripia en italien et krippia en francique).


                            • njama njama 22 mars 2014 21:29

                              @ Gollum

                              « et les constructeurs de cathédrales qui eux possédaient un réel savoir initiatique ... »
                              foutaises et paganisme, idolâtries ... mais c’est l’époque qui voulait ça ...
                              -------
                              - En dénoisillant *, Jehan le Tonerre songeait à ces choses étonnantes qu’il venait de voir chez les moines. Il questionnait le Prophète : et pourquoi ils ont besoin de mesurer l’ombre de la colonne ?... et pourquoi ils ont déroulé la grande corde à treize noeuds ?... et pourquoi... et pourquoi ?...
                              [...]
                              - Parce que ce sont des initiés, voilà ! Et qu’on ne construit pas une église comme une soue à cochons, voilà ! Faut pas croire qu’on pose une église comme un chien fout sa merde, voilà ! L’église est un instrument précis qui a une hauteur, longueur, largeur, contenance bien déterminées, en harmonie avec le ciel et la terre. Si l’une des choses manque ou si elle est fausse, ça ne marche pas et ce n’est ni plus ni moins comme si l’on entrait dans une grange.
                              Si l’édifice n’est pas construit au bon endroit et tourne le dos au courant du monde, supposition, le pain reste le pain, le vin reste de la piquette et les hommes restent païens, voilà ce que j’ai voulu dire jadis et on m’a condamné à mort pour ça !
                              - Les hommes ? ... le vin ? Mais qu’est-ce que tu nous chantes ? disait-on.
                              - Oui, il n’y a pas de transsubstantiation, voilà !
                              - Transsubstan .. quoi ?
                              - Transsubstantiation !... le spiritus mundi n’est pas là, si tu veux que je te le dise, et alors tu peux toujours chanter le psaume, tu restes dans le monde, tu ne pénètres pas dans l’Autre.
                              Tous regardèrent le Vieux, étonnés toujours de ce savoir extraordinaire qui faisait que lorsqu’il commentait une phrase personne, non personne, ne pouvait dire comment il allait la finir. Mais maintenant il s’était regrigné * tout d’un coup sur lui-même et rongeait le dos de son poing fermé, l’air furieux.
                              - Mais, Prophète tu dis... ?
                              -J’ai déjà trop dit et, trop disant, j’ai donné des confitures aux porcs, et d’avoir trop dit je m’en voudrais tant que vous ne serez pas morts tous !
                              ----------
                              ce n’est pas de moi, mais d’un roman d’Henri Vincennot « Les étoiles de Compostelle », très sympa à lire

                              * dsl petite bidule, ces mots ne sont plus très « pop » mais c’est comme ça dans le texte. Et même que la correction orthographique d’AV elle fait la gueule 

                              http://fr.wiktionary.org/wiki/regrigner

                              http://www.ladepeche.fr/article/2001/03/01/224803-le-denoisillage-comme-au-siecle-dernier.html


                              • gaijin gaijin 23 mars 2014 09:01

                                merci pour vincenot


                              • njama njama 22 mars 2014 22:28

                                Le rayon vert , une capsule temporelle ? un témoignage destiné aux générations futures. Le procédé est vieux comme le monde ou presque.

                                Une des dernières, néo-moderne, les Georgia Guidestones un imposant monument en granite érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis.
                                Toutes les informations et descriptions ayant été fournies par les « inconnus » commanditaires dans une documentation.

                                Six blocs de granite de 5,87 mètres de haut pour un poids total de 237,746 lb (soit 107 840 kg), affichent un message en plusieurs langues. Sur la plaque du haut, il y a des inscriptions en quatre langues sur les côtés  : babylonien, grec ancien, sanskrit et hiéroglyphe égyptien. Un trou dans la pierre horizontale du haut donne la date à midi. Un trou montre l’étoile polaire dans la colonne centrale.
                                http://vigilantcitizen.com/wp-content/uploads/2010/11/ff_guidestones3_f1-e1289520719926.jpg

                                La plaque sur le sol donne les explications avec des références astronomiques.

                                Aux équinoxes et aux solstices, on peut voir le soleil se lever dans la fente de la colonne centrale.

                                Dix commandements sont gravés sur les deux faces des quatre pierres érigées verticalement. Ils sont écrits en huit langues différentes : l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindi, le chinois (mandarin), l’espagnol (castillan) et le swahili.

                                lire le message sur Wiki...



                                • gaijin gaijin 23 mars 2014 09:12

                                  il va tenir 10 000 ans leur truc ?


                                • njama njama 23 mars 2014 11:55

                                  10 000 ans ?
                                  je ne sais pas, c’est déjà mal parti pour il a déjà été bien tagué de partout smiley
                                  Fuck the NWO


                                • Prudence Gayant Prudence Gayant 22 mars 2014 23:11

                                  Le christ sur sa croix n’est pas très habillé, doit avoir froid aux pieds en hiver dans les églises mal chauffées. 


                                  • njama njama 23 mars 2014 00:27

                                    un rayon de soleil traverse très précisément le pied de Juda

                                    pourquoi le pied de Juda ?
                                    Juda, le quatrième fils de Jacob et Léa ?

                                    Parmi les (12 ?) tribus, la tribu de Juda n’était-elle pas la caste sacerdotale chez les Hébreux ?

                                    et, si la raison de ce rayon de lumière n’était que pour mettre en évidence cette filiation sacerdotale, si bien mise en exergue dans le chapitre premier de Matthieu "Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham. ...« , dont l’Église s’est emparée dans la suite de la mystique juive de Paul de Tarse dit saint Paul ?

                                     »Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au delà du voile,
                                    là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek.« 
                                    (Épître aux Hébreux 6 / 19-20)

                                    Aux premiers temps du christianisme, ce n’était pas la croix (le Jésus en Croix) le symbole, mais »l’Ancre"


                                    • cathy30 cathy30 23 mars 2014 08:39

                                      Biduline

                                      le Christ est né, soit au printemps, soit en automne. Sa naissance a eu lieu pendant le grand recensement, donc impossible que ce soit en hiver, car les gens faisaient des dizaines de km à pied. Certains la situe en septembre. 
                                      Judas était un zélote, une secte très proche des romains, aujourd’hui on dirait sioniste, Saul de Tarse avant sa conversion et devenir Paul, faisait partie de ces milieux extrémistes.
                                      Quant à la religion catholique, oui c’est une religion solaire héritée des romains. Tous leurs autels sont dirigés vers l’est pour rendre leur culte au soleil. Soit dit en passant, il est temps que le Christ descende de leurs croix, il est ressuscité il y a 2000 ans.

                                      • njama njama 23 mars 2014 10:18

                                        il ne s’agit pas du Judas disciple de Jésus, (pourquoi celui qui aurait vendu Jésus serait-il représenté en grand sur un vitrail ?)
                                         mais d’un roi de Juda en référence au Royaume de Juda Maison de Saül, Maison de David ...
                                        Liste des rois de Juda


                                      • cathy30 cathy30 24 mars 2014 13:25

                                        la maison de Saül ne fait pas partie de la lignée de Juda


                                      • gaijin gaijin 23 mars 2014 09:07

                                        wesh z’y va bibuline si tu crois que les keum c’était des bouffons qui font des trucs par hasard .......


                                        • cathy30 cathy30 23 mars 2014 09:16

                                          Aujourd’hui aucun architecte ne serait capable de construire une cathédrale, le savoir faire est perdu.


                                        • oncle archibald 23 mars 2014 09:38

                                          Cathy il faut se renseigner un peu … 

                                          Herbé et Le Couteur pour la cathédrale d’Alger, Oscar Niemeyer pour la cathédrale de Brazilia, Mario Botta pour la cathédrale d’Yvry, et surtout, surtout, à mon avis au dessus de tous et dans la plus pure tradition millénaire Antoni Gaudi et la Sagrada Familia à Barcelone que je ne me lasse jamais de voir se construire peu à peu depuis un siècle dans la perfection absolue.

                                        • cathy30 cathy30 24 mars 2014 13:25

                                          je confirme pas pour le gothique.


                                        • Prudence Gayant Prudence Gayant 24 mars 2014 13:34

                                          Cathy30

                                          Il y a d’excellents reportages sur arte qui détaillent la construction des cathédrales de la première à la dernière pierre. Les architectes d’aujourd’hui sur leur ordinateur projettent la construction que les maîtres d’oeuvre d’antan on dessiné sur parchemin. 
                                          On ne construit plus de cathédrales aujourd’hui, qui financerait dans une France laïque ?
                                          On ne se tourne plus vers Dieu mais vers son banquier pour les soucis matériels le reste il y a assez d’églises pour cela.
                                           

                                        • Mowgli 25 mai 2014 10:20

                                          « Aujourd’hui aucun architecte ne serait capable de construire une cathédrale, le savoir faire est perdu. »

                                          Ah ? Il y a pourtant celle-ci, dans un petit patelin perdu du fin fond des antipodes, terminée en 1977 :
                                          http://en.wikipedia.org/wiki/Sacred_Heart_Cathedral,_Bendigo


                                        • Vipère Vipère 23 mars 2014 10:11


                                          Par Vipère (---.---.63.189) 22 mars 13:14

                                          « Christ est vivant » ?

                                          Excellente nouvelle ! depuis que BESANCENOT a raccroché...

                                           des révolutionnaires, on en cherche ! il est joignable comment ?

                                          ----------------------------------------------------------------------------------------

                                          Personne pour répondre à la question du 22 mars 2014 de 13 h 14 ?

                                          Qu’est ce que cela peut bien vouloir dire ce que les chrétiens ne cessent de répéter :

                                          que le « Christ est vivant » !

                                          Pour moi, c’est un mystère ...


                                          • njama njama 23 mars 2014 10:40

                                            J’ai un ami Gilles qui l’a vu (vrai), mais dsl je ne peux pas vous brancher avec, j’ai perdu son numéro de téléphone.
                                            Sinon il a manifesté sa présence à Simone Weil (la philosophe athée) mais elle est morte depuis un moment. J’ai aussi cité Maria Valtorta un peu plus haut.
                                            Ses manifestations sont nombreuses, et variées, yes ! Il ne prévient jamais, il ne travaille pas sur rendez-vous comme le père Noël !
                                            « A une heure inattendue le fils de l’homme reviendra comme un voleur. » (Matthieu 24/43-43)
                                            Je vous propose une connexion, mais je ne vous garantis pas Vipère que cela explique le mystère. Cet évangile est un « update » logiciel à destination des chrétiens principalement, et plus globalement destiné à cet espace défini assez précisément que l’on désigne sous le nom « d’Occident »("Vois, Je trace la lisière du Champ où Je t’envoie : du côté du soleil à midi jusqu’où descendent les frimas en hiver ; du côté opposé jusqu’où flottent les glaces en été ; au levant jusqu’où se dresse l’étendard de Mouhamad ; au couchant jusqu’aux îles de corail." 5/06)


                                          • njama njama 23 mars 2014 11:09

                                            Il s’agirait en fait, d’un « clin d’œil » des constructeurs du vitrail qui ayant remarqués le phénomène, s’en seraient servit pour l’incorporer implicitement à leur œuvre.

                                            Question simple, mais basique pour éventuellement admettre cette hypothèse, est-ce que la chaire de cette cathédrale date de la même époque que le vitrail ?

                                            Il semblerait après quelques recherches que l’achèvement de la Cathédrale de Strasbourg, (fin des travaux 1439 me dit Wikipedia) ne soit pas simultané avec la construction de cette chaire :

                                            "l’artiste : or, providentiellement, celui ci est bien connu : une signature, un H majuscule déformé, est gravée sur la rampe et sur la clef sous la corbeille, et permet une identification incontestable, celle de Hans Hammer.
                                            Une date l’accompagne, 1485.

                                            Les chroniqueurs sont plus précis encore : la chaire a été réalisée pour Gei1er de Kaysersberg qui, venu de Bâle, prêche à la cathédrale depuis 1478. Ses sermons sont particulièrement écoutés, et sa réputation a dépassé les limites de l’Alsace. Un homme influent qui l’a fait venir à Strasbourg, Pierre Schott, est un soutien indéfectible dans ses combats et dirige l’œuvre Notre- Dame : Hans Hammer vient tout juste d’y être nommé maître d’œuvre. Tout naturellement, il lui revient la responsabilité de la réalisation de ce somptueux monument pour un poste, celui de prédicateur, en fait pour un homme, Geiler.« 

                                            La chaire de la cathédrale de Strasbourg http://www.cathedrale-strasbourg.fr/Chaire_cathedrale.aspx

                                            donc, si  »clin d’œil" il y aurait, il ne viendrait pas des constructeurs du vitrail mais de Hans Hammer qui aurait déterminé la hauteur du Christ en croix en fonction de ce rayon produit à l’équinoxe du printemps

                                            Biduline a raison, avec Internet on ne va plus gober n’importe quoi



                                            • Kookaburra Kookaburra 23 mars 2014 12:11

                                              Bonjour Biduline. Bel article, que je viens de lire avec intérêt. Mais une petite remarque m’a surpris :

                                               « la date fictive du 24 décembre pour sacraliser la naissance du Christ, alors qu’elle représentait à l’origine, la date des festivités païennes marquant le solstice d’hiver, symbole de la renaissance du soleil.... Il n’avait pas besoin de mensonges et d’affabulations pour entériner son existence ! » 

                                              Ce jugement moral me semble un peu dur. Je ne ressent pas cette récupération d’une fête païenne comme un mensonge mais plutôt comme un choix astucieux pour fixer une date pour célébrer la naissance de Jésus, dont la date réelle, comme vous dites, est inconnue. Le symbolisme est parfait - c’est le retour de la lumière, la lumière du Christ et de la foi. Bien que je suis pas croyant, cette interprétation me semble très poétique, comme un conte de fée, un conte de fée qui a donné naissance à notre fête de Noël avec les crèches de la nativité.
                                              Mais ce n’est qu’un détail. Merci pour l’article !


                                              • njama njama 23 mars 2014 14:01

                                                pas croyant
                                                et vous croyez aux contes de fée(s) ?
                                                vous êtes croyant donc, aux contes de fée(s)

                                                Vous ne pourriez pas vous expliquer un peu mieux Kookaburra, je ne trouve pas vos propos très clairs


                                              • Kookaburra Kookaburra 23 mars 2014 15:43

                                                J’aime la poésie, et la beauté d’une pensée. J’aime la nature comme un animiste, y prêtant un sens mystique. Un vieux chêne me semble avoir quelque chose de presque sacrée. J’aime les aspirations de l’homme, naturellement religieux dans sa recherche d’un sens à la vie. Je respecte les croyants et je ne prétends pas savoir davantage sur les questions fondamentales qu’eux. Je n’ai jamais subi un endoctrinement religieux, jamais fréquenté une église, jamais vraiment lu la Bible avant de lire dernièrement le Nouveau Testament que je trouve beau et convaincant dans son message de compassion, de fraternité, de tolérance, de laïcité même, enfin, on peut y trouver les racines de nos valeurs et de notre culture - fait contesté et renié, bien sûr, pas beaucoup qui ont souffert, justement, d’un endoctrinement comme enfant. L’Eglise a beaucoup à se reprocher, et la religion est forcement dogmatique, mais je n’est pas cette réaction si générale de rejet méprisant, de la haine de toute religion, de toutes les religions mises avec impatience dans un sac et qui nous laisse un vide spirituel dans un société qui ne cherche que le plaisir et le divertissement. Croyant ? Si on a une réponse quelconque à la question éternelle du sens de la vie, on est forcement croyant, puisqu’on croie en quelque chose. Une croyance n’est pas forcement une religion. Je n’adhère à aucune religion, mais je ne suis pas athée, parce que je ne sais pas s’il y a un Dieu, et, d’ailleurs je m’en fiche en quelque sorte, parce que c’est une question bien au-delà de nos capacités cérébrales. Pas la peine de se casser la tête là-dessus. Il faut mieux s’en occuper de la vie ici et maintenant.


                                              • Kookaburra Kookaburra 23 mars 2014 15:54

                                                Trop vite posté, pardon pour les fautes !


                                              • njama njama 23 mars 2014 18:26

                                                encore une hypothèse qui s’effondre ! et patatrac plouf smiley  au diable ces rumeurs sur les bâtisseurs de cathédrales

                                                « Le vitrail dont est issu le rayon vert a été installé dans la cathédrale en 1876, ... »
                                                d’après le Nouvel Obs

                                                 rien à voir donc, avec la construction de la cathédrale achevée en 1439 ni avec celle de la Chaire réalisée par Hans Hammer en 1485
                                                http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140321.OBS0722/le-mystique-rayon-vert-de-la-cathedrale-de-strasbourg-fidele-au-rendez-vous.html

                                                de plus tous les vitraux de cette cathédrale ont été démontés en 1939, puis envoyés en Dordogne avant d’être récupérés par les allemands et stockés en Allemagne dans une mine de sel en attendant la fin des hostilités. puis remontés après guerre
                                                C’est ce qu’explique un des guides de la cathédrale François Muller dans ce court reportage d’Alsace20tv
                                                http://www.alsace20.tv/VOD/News/24h_en_Alsace/L_incroyable_histoire_des_vit raux_de_la_cathedrale_de_Strasbourg-OEbDlwchWs

                                                Quel est le p’tit malin qui a dessiné et réalisé ces vitraux au XIX° siècle ?


                                                • njama njama 23 mars 2014 18:28

                                                  et pourquoi ce roi de Juda (le deuxième en partant de la gauche) à un pied vert et l’autre blanc ?
                                                  http://acpasso.free.fr/photos/Cathedrale/rayon%20vert_0085.JPG

                                                  Il a perdu une babouche ? smiley


                                                  • Antoine Diederick 23 mars 2014 20:43

                                                    a njama,

                                                    Eh, oui, Dieu se marre bien smiley


                                                  • klendatu 23 mars 2014 22:57

                                                    Après avoir lu les différents éclairages, ces vitraux semblent avoir été exposées a moultes péripéties au cours de l’Histoire qui suffisent a rendre compte du phénomène du « rayon vert ». Une explication triviale, par conséquent, qui devient un attrape trouristes, voire, un piège a gogos en quète de « symboles cachés » prêtant aux interprétations farfelues (éventuellement teintées de new age). L’effet recherché par Biduline est il poétique, humoristique ?
                                                    Toujours est il que cela invite a faire le distingo entre la propension a croire (disposition psychologique), et la foi (élan spirituel).
                                                    Ceci dit, Biduline ne doit pas pour autant se sentir obligée de présenter des articles plus sérieux. smiley


                                                    • njama njama 24 mars 2014 08:25

                                                      poétique, humoristique ?
                                                      Il y a un peu des deux non ? quand elle dit : « C’est le minimum syndical à son sujet ! » Le rayon vert n’est au fond que le doigt qui montre l’Astre. Comme Marie de Béthanie, elle a gardé la meilleure part, ce Galiléen, ineffable source d’inspiration depuis deux mille ans ! combien de personnes ont été inspirées par son histoire, son image ? autant que l’on peut voir d’étoiles sûrement ?

                                                      Merci encore Biduline pour le sujet.
                                                      Le début de quête spirituelle de mon amie tunisienne pourrait bien s’enchâsser je pense dans la suite de ton article. J’espère que le récit vous plaira...

                                                      PROLOGUE

                                                      Ma recherche spirituelle débuta en France.

                                                      Comme beaucoup d’émigrés de Tunisie, mes parents, pour échapper à la pauvreté, tentèrent en 1963 l’aventure de l’immigration, en nous installant en région parisienne.

                                                      Leur intégration se fit sans difficultés. Motivés par l’espoir qui se profilait à l’horizon, ils pouvaient parler d’avenir sans avoir peur du lendemain.

                                                      Une fois insérés, dans cette nouvelle vie, prometteuse de paix, ils se rendirent compte par la suite, de la difficulté à reformer leur espace spirituel.

                                                      Comme tous les expatriés, ils durent composer pour alimenter leur flamme, dans un pays, qui conjugue une religion qui diffère de la leur.

                                                      Comment inculquer le culte musulman, quand le pays d’accueil, se réfère à une autre doctrine ?

                                                      Du haut de mes sept ans je ne possédais pas la mesure de percevoir leurs difficultés.

                                                      J’étais animée par l’intérêt de connaître les us et les coutumes de ce peuple au contour affable.

                                                      Mes pas, m’entraînèrent vers l’église de notre ville. Je poussais la grande porte en bois qui n’était pas fermée.

                                                      Avec une sensation de crainte et de curiosité, prudemment j’avançais dans cette grande salle, au plafond creux, sous sa hauteur majestueuse imagée de peintures de l’humanité d’un autre temps.

                                                      Je vis à ma droite une imposante icône, celle d’une mère d’un grand charme, tenant dans ses bras un enfant. Posés sur le sol à ses pieds, des cierges allumés.
                                                      A ma gauche, un autre buste, celui d’une silhouette jeune, ayant entre ses mains une rose pourpre et un chapelet.

                                                      Tout en continuant d’errer, mes yeux se fixèrent sur l’autel séduisant. Accrochée au mur, une statue, celle d’un homme crucifié.

                                                      Malgré la peur, que j’éprouvais à cet instant, je trouvais le courage de courir vers la porte. Cette nuit-là, je ne pouvais pas pénétrer le sommeil. Dans mon lit, j’étais paralysée par la vision d’horreur.

                                                      Dès que je fermais les yeux, je revoyais sa souffrance dessinée avec soins.

                                                      Des plaies ouvertes à l’endroit de son noble cœur, des épines en fer tressées comme une couronne, fixées sur sa tête, le sang qui suintait sur son visage.
                                                      Ce diagramme d’effroi, m’envahit littéralement.

                                                      J’avais besoin pour continuer à vivre, de savoir qui était cet homme châtié. Je débutais ainsi ma quête vers notre Concepteur.
                                                      (On dit bien que les desseins de Dieu, sont impénétrables.)

                                                      J’étais plus motivée par mes tâtonnements sur le culte catholique, que par mon enseignement scolaire, relégué au second plan.

                                                      J’avais l’empreinte robuste d’une soif incessante, marchant dans le désert, avec le soleil du jour qui m’embrasait à chaque instant, et le ciré hostile de la nuit qui m’assénait le corps.

                                                      C’est ainsi qu’en allant vers l’exploration de ce peuple accueillant, je repérais au cours d’une flânerie dans un vide grenier, un livre qui devint mon outil d’inspiration.

                                                      Il relatait l’autobiographie de Thérèse de Lisieux. Ce consigné qui se laissait lire, me fit approcher une dimension nouvelle, l’univers inhabituel d’un être exceptionnel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès