• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le temps suspendu

Le temps suspendu

 

La corde au cou.

 

 

Ce qui adviendra en cet après d'un lendemain qui déchantera ne vous surprendra sans doute pas. Toutes les circonstances et les concordances seront favorables pour que survienne ce que je vais vous raconter. Prenez-donc la peine de me consacrer un peu de votre précieux temps.

Il sera un jour ou d'après la conjoncture le temps aura fait son temps, c'est du moins ce que penseront alors les maîtres du monde, ceux-là même qui seront convaincus de la nécessité de l'abolir pour poursuivre leurs noirs desseins. Comme de tous temps ces monstres ont détenu le pouvoir, ils feront appel à des juges toujours à leur botte pour condamner à mort le temps. La sentence acquise, se poseront naturellement les modalités de son exécution.

Les bourreaux ne traînent plus les rues, la profession s'est depuis longtemps reconvertie dans la séduction des cœurs à prendre. Il faudra former sur le tas des volontaires et sélectionner le meilleur d'entre eux. Ce sera un certain Gaétan qui sera retenu, expert incontestable dans l'art de prendre le sien dans un passé révolu et homme de tempérance.

Le pouvoir lui confiera le choix des armes. Une manière habile de se dédouaner de la chose en se lavant les mains au gel hydro alcoolique, l'exemple venant d'un certain Ponce Pilate. Gaétan, garçon fort consciencieux, examinera les différentes possibilités qui s'offriront à lui. Il songera tout naturellement au feu rédempteur. Brûler le temps par les deux bouts, voilà une bonne fin. Mais hélas, comme le temps étant, chacun le sait bien ici-bas, de l'argent, à ce feu satanique beaucoup risqueront de se brûler les doigts.

Le bourreau devra réviser sa copie ou prendre le risque d'une émeute. Il pensera alors judicieux de passer le temps par les armes. Un bon peloton d'exécution, une pierre à fusil philosophale pour attacher le supplicié et le tour sera joué. Mais que nenni mon bon Gaétan. Un quidam au fait de la chose ésotérique lui soufflera à l'oreille que le plomb peut se transformer en or par la magie alchimique. Il y aurait foule là encore pour se précipiter sur le corps encore chaud.

Nouvelle désillusion pour l'exécuteur des hautes-œuvres. Que faire ? Trancher la tête du temps qui n'est ni coupable ni fragmentable ? Le temps ne se coupe pas en tranches même sa dernière heure venue. Pas de doute possible, une seule solution raisonnable se présentera à lui : la pendaison.

Pendre le temps c'est en faire de lui, immédiatement un temps suspendu, une parenthèse temporelle qu'il conviendra de déterminer. La perpétuité fera l'affaire pour servir les intérêts des importants commanditaires. Une trappe sous les temps, une corde au cou, le temps plongera dans le vide temporel non sans une bienheureuse réaction intime laissant fleurir une mandragore à ses pieds.

Ne restera plus qu'à surveiller la potence afin que nul ne songe à décrocher le supplicié. Tout cela sera aisément réalisable même s'il conviendra encore de définir un mode opératoire. Le mode définitif n'ayant pas été prévu d'après monsieur Bescherelle, l'infinitif fera l'affaire si tout se conjugue bien. De nouveau surgira alors un problème d'importance, pour aider le bourreau dans sa tâche, il faudra lui adjoindre du petit personnel : des acolytes, des subalternes, des collaborateurs zélés pour interdire la fuite du temps.

L'infinitif se prive aisément de mauvais sujets et ce ne sera que vers ce genre d'individus borgnes et douteux qu'aurait pu se tourner le bourreau. La quête risque d'être fort compliquée. Le bourreau ne décrochera pas la timbale, il ne pourra jamais réunir toutes les conditions favorables à l'exécution de la sentence. Le temps mis au ban de la société s'opposera à ce qu'on le fasse passer de vie à trépas. Il résistera, provoquera des soubresauts, il déréglera le cours du temps et la marche du monde.

Le temps ainsi sauvera sa tête, sa pendaison étant sans objet. L'impondérable aura le dessus sur les caprices des puissants. Ceux-là d'ailleurs n'ont qu'à se mettre sur orbite ou bien aller au diable. Ils sont déjà responsables de notre fin prochaine, celle de l'humanité mais certainement pas du temps. Lui, il continuera sa route se passant aisément des humains qui n'ont cessé de lui chercher des noises. Le temps est révolu de remettre une nouvelle fois les pendules à l'heure pour ces incorrigibles rois de la tentation.

Fort heureusement tout ceci ne fut que spéculation oiseuse au cours d'une nuit d'insomnie. Contrairement à la maxime, il n'est pas certain que la nuit détend.

Temporellement vôtre.

 ​


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  •  Mais je suis Jupiter et donc ton fils. Saturne (CHRONOS) mais non tu es Saturne, le « maitre des horloges ». Tu me fais perdre mon temps qui est précieux. Aussi précieux que la divine pierre qui m’alourdit l’estomac déjà bien encombré de tes frères. Mais si je suis saturne, c’est que tu es Jupiter. Si je suis Jupiter, je suis condamné à tuer le temps : foudre de Brest. Donne moi alors le temps d’une saturnale : je te l’accorde OH Père. C’est ainsi que Saturne s’est pendu en se prenant pour Jupiter. Pauvre Sorel. Peut-être que dans le calendrier Julien on t’aurait épargné.... c’était la valse à mille temps, le calendrier de s’emballer au point de perdre 11 jours en 1752. De quoi tourner la tête des TEMPLIERS. Du 13 au 22 décembre. né un 21, tu n’existe pas. Donc pas le temps de perdre son temps.


    • C'est Nabum C’est Nabum 15 octobre 15:08

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Pas de scène de famille ici


    • @C’est Nabum. Vous n’aimez pas la Familia GRANDE


    • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 09:06

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      J’ignore tout d’elle


    • 11, pourquoi toujours ce 11 ? Mais on s’en fout..


      • et après c’est 22 V’la les flics. Et après 33,  TRENTE TROYES. Une seule guerre nous a suffit. 


        • C'est Nabum C’est Nabum 15 octobre 15:08

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Je ne suis pas compteur


        • Gargamel alchimiste PRESIDENT. Oui, mais pas sans AZRAEL. Déjà qu’il avait ré-introduit la différence sexuelle dans ce foutoir de schtroumferie. LA SCHTROUMPFETTE. Papa 1, le sch.. maladroit, schtroumpf papa 2 à lunette, schtroumpf papa 3, grognon. Toujours à mettre le foutoir ce Gargamel. Depuis Pandore, on sait où cela nous à mené.... PAN DORT. C’est la faute à mercure. Hermès était dans le coup qui lui appris le mensonge. Comme toujours.... comme pour Osiris et son pénis. 


          • Vous confondez OR et AOR.


            • Mellipheme Mellipheme 15 octobre 17:45

              Mise à mort du temps, mise à mort de Dieu, mise à mort du néant et de l’Univers. Grandes ambitions mais petits moyens.

              Savez-vous que les dernières théories scientifiques visant à unifier la force de gravitation, l’interaction faible, et la force électromagnétique forte, et par là-même à réinterpréter le « big bang », c’est-à-dire le moment zéro de l’expansion de l’Univers, se nomment « théories des cordes ». Des cordes, vous voyez bien il s’agit bien de pendre le temps, l’espace-temps et l’Univers pour faire bonne mesure.

              Mais comme on dit du côté de Davos, avec les technologies et une bonne dose de transhumanisme, nous nous en tirerons toujours  smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 09:06

                @Mellipheme

                Je suis bouche bée devant tant de savoir


              • exocet exocet 15 octobre 21:12
                Paroles de la chanson Saturne par Georges Brassens
                Il est morne, il est taciturne
                Il préside aux choses du temps
                Il porte un joli nom, Saturne
                Mais c’est un Dieu fort inquiétant
                Il porte un joli nom, Saturne
                Mais c’est un Dieu fort inquiétant

                En allant son chemin, morose
                Pour se désennuyer un peu
                Il joue à bousculer les roses
                Le temps tue le temps comme il peut
                Il joue à bousculer les roses
                Le temps tue le temps comme il peut

                Cette saison, c’est toi, ma belle
                Qui a fait les frais de son jeu

                Toi qui as payé la gabelle
                Un grain de sel dans tes cheveux
                Toi qui as payé la gabelle
                Un grain de sel dans tes cheveux

                C’est pas vilain, les fleurs d’automne
                Et tous les poètes l’ont dit
                Je te regarde et je te donne
                Mon billet qu’ils n’ont pas menti
                Je te regarde et je te donne
                Mon billet qu’ils n’ont pas menti

                Viens encore, viens ma favorite
                Descendons ensemble au jardin
                Viens effeuiller la marguerite
                De l’été de la Saint-Martin
                Viens effeuiller la marguerite
                De l’été de la Saint-Martin


                Je sais par cœur toutes tes grâces
                Et pour me les faire oublier
                Il faudra que Saturne en fasse
                Des tours d’horloge, de sablier
                Et la petite pisseuse d’en face
                Peut bien aller se rhabiller...
                Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

                • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 09:07

                  @exocet

                  Je ne puis que m’incliner devant le maître


                • juluch juluch 15 octobre 21:29

                  Vous avez les insomnies de la plume apparemment !

                  merci Nabum !!


                  • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 09:07

                    @juluch

                    Nullement


                  • juluch juluch 16 octobre 11:12

                    @C’est Nabum
                    zut j’ai oublié un mot !

                    Vous n’avez « PAS » des insomnies de la plume....oups !


                  • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 13:05

                    @juluch

                    Il est vrai


                  • L’or alchimique n’est bien sûr pas matériel. A un an j’ai essayé d’attraper la flamme de mon unique bougie. L’OR vient d’AOUR qui signifie : lumière. Très utile pour le bigleux...qui écrivent la nuit..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité