• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Morrison, père et fils

Morrison, père et fils

Ah, je sais, vous allez me dire il y a Betty Page qui vient de mourir, et vous n’en faites pas l’éloge. Eh bien non : j’ai beau être vieux, je n’ai pas encore quatre-vingt cinq printemps et de toute manière n’ai jamais trop prisé les déguisements en rideaux imitation léopard, et n’ai jamais eu non plus l’âme d’un camionneur collectionneur de soutien-gorges fuselés. L’arnachement aussi dont on l’a longtemps affublée m’a toujours semblé contenir des relents de sado-masochisme ou de "bondage" comme on dit là-bas, et quand aux bas, corsets et porte-jarettelles, désolé, je n’ai pas connu, c’était bien avant que je ne devienne adolescent. Non, rien ne m’attire chez elle, à part un humour qui semblait évident à prendre des poses et des attitudes plus théâtrales les unes que les autres. Agée, elle avait gardé un certain charme avec un sourire assez indéfinissable, comme si elle se souvenait de tous les sourires forcés qu’elle avait dû faire dans sa vie. Une sorte de Joconde des temps modernes, voilà ce qu’elle a bien pu être, très certainement. Souhaitons qu’elle aille un peu encanailler le Paradis, elle qui a si longtemps hanté l’enfer des bibliothèques. Il y a suffisamment de masochisme dans la culture judéo-chtrétienne pour qu’elle puisse ressortir là-haut tout son attirail, qui sait ? Un "punishment party" chez Saint-Pierre et chez les anges, voilà qui serait une bonne idée, non ? Non, aujourd’hui, dans les disparitions, pas de chanteur ni de scientifique. Mais un amiral, un peu particulier, qui, vous allez voir, va nous ramener au rock’n’roll de manière assez inattendue. 

L’homme dont je vous parle a eu son heure de gloire lui aussi : il commandait la flotte américaine à bord d’un porte avion renommé, l’USS bonhomme Richard, baptisé  le 29 avril 1944 par le fracas d’une bouteille de champagne lancée par Mrs J.S.McCain, la femme du vice amiral McCain... oui, le grand-père de l’autre, le candidat malheureux à la récente élection présidentielle. Le monde des armées est petit, voyez-vous. Dès 1955, ce porte-avions arrivé sur le tard dans la bataille fut modernisé avec un pont en dur (le premier était en bois, comme tous les porte-avions de la guerre du Pacifique !) et une nouvelle piste oblique (inventée par les anglais !), des catapultes à vapeur (comme celles du De Gaulle, que la France a dû acheter aux américains !), des ascenseurs plus larges pour emporter les premiers avions à réaction (des Panther, sur lesquels s’illustrera le cosmonaute Armstrong, -immortalisés dans le film "Le pont de Tokori"- des Banshees de reconnaissance, puis des Cougar à aile en flêche). Un pont parfois fort encombré de différents modèles d’avions, tels le Tiger, le Furry (l’ultime évolution du Super-Sabre naval), de Skyraiders (l’avion de McCain junior !) et du Demon, le précurseur malheureux du Phantom II. Après plusieurs campagnes qui le mènent dans le Pacifique, puis dans l’Océan indien, le voilà qui aborde en 1965 les côtes du Viet-Nam, où il vient d’être appelé en renfort en raison de l’escalade du conflit décidée par Johnson, le successeur de Kennedy (et fort probablement aussi le commanditaire de son assassinat ; comme tout le monde s’en doute désormais). Le voilà arrivé au milieu du Golfe du Tonkin, muni de ses Crusader de reconnaissance (l’avion de John Glenn) qui décollent alors de son pont, mais aussi des biréacteurs comme le Skywarrior surnommé "la baleine", en raison de sa taille imposante, et des Skyhawks qui viennent de toucher leurs premiers missiles Sidewinder, qui s’illustreront contre les Migs. 

Le 2 août 1964 son capitaine, nommé l’année précédente comme "pacha", et qui est aussi le commandant de la flotte américaine, entend un appel de détresse du destroyer Maddox qui demande des renforts de l’aviation : il vient juste d’être attaqué par trois vedettes lance-torpilles viet-namiennes, l’incident est donc gravissime ! Le président Johnson est aussitôt prévenu. Deux jours plus tard une nouvelle attaque a lieu, qui déclenche les représailles sur le Nord-Vietnam après un discours télévisé resté célèbre dans les annales. En une du New York Times, on trouve l’explication de des bombardements de représailles au Nord Viet-Nam : "President Johnson has ordered retaliatory action against gunboats and ’certain supporting facilities in North Vietnam’ after renewed attacks against American destroyers in the Gulf of Tonkin." Washington publie alors des dessins explicatifs de l’attaque pour convaincre davantage encore les indécis. Et montre même des photos des trois vedettes : lointaines, avec des contours assez flous et de l’écume bien blanche pour indiquer leur vitesse. Forces cartes sur le trajet exact ce jour là du Maddox restent en revanche secret défense. Normal, se dit-on. Car le public US suit aussitôt son chef de guerre comme un seul homme, outré par la sauvage agression nord-vietanmienne : le commandant du Bonhomme Richard approvisionne en napalm et en bombes les avions qui déversent jour et nuit leur cargaison mortelle, sur ordre de la présidence des Etats-Unis. Qui a réussi dès le 7 août à faire voter à bout de bras une résolution au Congrès pour déclencher les offensives de représailles. Cela restera dans l’histoire comme la désormais célèbre "résolution du Golfe du Tonkin". "Resolved by the Senate and House of Representatives of the United States of America in Congress assembled, that the Congress approves and supports the determination of the President, as Commander in Chief, to take all necessary measures to repel any armed attack against the forces of the United States and to prevent further aggression" dit la motion solennelle numérotée H.J. RES 1145 .

Les heures terribles de la Guerre du Viet-Nam commencent alors. Une guerre où la musique va faire une apparition remarquée. Tout le monde à encore en tête le titre de Coutry Joe and The Fish qui ouvre Woodstock. "Give me a F, a U, a C and a K... "Au son de "Spirit of The Sky", de Norman Greenbaum, les Phantoms décollent et redécollent. Des pilotes se vantent devant les caméras, le sourire aux lèvres, des cartons qu’ils font sur les Viet-Congs. Une incroyable propagande présente les nouveaux chevaliers des temps modernes, chevauchant leur Thunderchief tout neuf. Dans ces films, les avions volent haut et on ne voit jamais leurs victimes. A peine si l’on a quatre secondes au final sur les impacts des bombes : on est déjà rentré à la base et les hommes de piste s’affairent déjà à remettre en état le destrier de fer. L’Amérique nous vend une guerre comme on vend des savonnettes : vu de loin, ça paraît assez bien ficelé, une guerre propre, la première du genre. Vu de près c’est un massacre sans nom de populations civiles : napalm, phosphore blanc, bombes à billes, bombes à suppression d’air, tout y passe dans le registre de l’horreur. Y compris My Laï.

Un film extraordinaire, réalisé bien après (en 1979) essayera bien de rendre ce sentiment terrible de chaos, un film qui a pour thème musical essentiel une chanson désabusée chantée par un jeune éphèbe californien, Jim Morrison, sur fond de bruits de pales d’hélicoptères. Le titre clos le premier album sorti en janvier 1967 d’un nouveau groupe formé en 1965 appelé les Doors, et il s’intitule... The End. Le 9 décembre de la même année, le leader est arrêté sur scène au New Haven Arena dans le Connecticut, pour avoir injurié des policiers qui lui avaient cherché des poux en backstage. Les charges reconnues contre lui sont "indécence" et "obscénités". Pour lui, c’est le début de relations conflictuellles avec l’establishment en général et la police en particulier. Il se pose dès le début en poète maudit, rejetant la société américaine toute entière. En s’opposant naturellement à la guerre du Viet-Nam et son terrible impact chez les enfants, via la télévision, dans un texte écrit en 1968 extrait de Waiting for the Sun : "Unknown Soldier", et sa symbolique sur scène de la guitare-fusil :

Breakfast where the news is read

Television children fed

Unborn living, living dead

Bullet strikes the helmet’s head

Pour en revenir à cette fameuse attaque du Maddox qui a tout enclenché, elle n’a en fait tout simplement jamais existée. Le Maddox est en pleine guerre électronique à ce moment là, cherchant à brouiller les lances missiles SAM qui vont bientôt avoir leur moment de gloire, et il n’y a aucune vedette viet-namienne autour de lui : les photos montrées au public sont en réalité des photomontages. Un des pilotes de Skyhawk de l’USS Ticonderoga, venus en renfort ce jour là, James Stockdale (qui finira amiral après avoir été POW comme McCain),confirmera bien plus tard les faits : "I had the best seat in the house to watch that event," recalled Stockdale a few years ago, "and our destroyers were just shooting at phantom targets — there were no PT boats there.... There was nothing there but black water and American fire power." Le président Johnson lui-même, en aparté confiera peu de temps après la même chose : "for all I know, our Navy was shooting at whales out there." On aura confirmation de l’autre côté près de trente ans après seulement : "in 1995 retired Vietnamese Gen. Vo Nguyen Giap, in a meeting with former Secretary of Defense Robert McNamara, categorically denied that the North Vietnamese had attacked the U.S. destroyers on Aug. 4, 1964".

Les bombardements au Nord Viet-Nam avaient débuté en 1965 comme avaient débuté ceux de l’Irak en 2003, par un mensonge éhonté. L’homme qui dirigeait alors la flotte américaine du Golfe du Tonkin devait obligatoirement être au courant. Il n’était pas pour autant le soldat inconnu si bien chanté par... son fils. Car l’homme qui vient de mourir hier à 89 ans n’était autre que l’amiral George S. Morrison, le propre père de Jim Morrison, mort à 27 ans seulement à Paris, voilà bien longtemps maintenant, le 3 juillet 1971. Né deux ans après Pearl Harbour et ayant écrit un jour : "moi, j’ai consacré mon enfance à me faire l’âme monstrueuse, j’ai désobéi naturellement toute ma vie, à des années lumières de mon amiral de géniteur, stupide majordome avec uniforme et gants blancs". A ma connaissance, c’est un des rares cas où le fils, disparu 37 ans avant, avait rédigé à l’avance l’épitaphe au vitriol de son propre père. Terribles paroles. "War is over..." chantait le fils : elle n’aurait jamais dû démarrer, savait le père.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • maxim maxim 15 décembre 2008 10:47

    en fait ,tout cet article pour nous décrire le conflit habituel entre un gamin et son père ,à l’époque ou l’antimilitarisme commençait à devenir une mode !

    bien qu’en tant que fan d’aviation ,les liens que vous ajoutez à votre article réjouiront les amateurs et moi même dans une certaine mesure ,mais franchement ,pour en revenir au sujet principal ,à savoir ce fameux conflit père - fils ,surtout dans la situation spécifique ,père officier supérieur et fils à papa désoeuvré !

    on part un peu dans toutes les directions ...

    et c’est souvent la critique que l’on vous fait ,c’est qu’à force de vouloir trop prouver ,vous ne prouvez pas grand chose ,si ce n’est je le redis que les lecteurs de Militaria ( il m’arrive de l’acheter ) seront ravis !

    vous gagneriez à aérer vos articles !


    • brieli67 15 décembre 2008 11:18

      http://www.pere-lachaise.com

      et que Maxime s’attarde et nous cause du gisant du journaliste Victor Noir.

      Jim est dans une autre division sous un tombereau de fleurs.

      Bon vélo Maxime un peu pressé ce matin !


    • morice morice 15 décembre 2008 11:21

      commentaire fort peu constructif, comme à votre habitude : vous ne savez pas le critiquer, mais venez quand même le faire : or vous ne SAVIEZ pas avant que je vous l’apprenne ce qu’avait comme père Jim Morrison.


    • Gazi BORAT 15 décembre 2008 11:41

      @ BRIELY67

      Au delà du gisant de Victor Noir à la patine si inégalement polie.. le cas de la figure allégorique (un sphynx) de la tombre d’Oscar Wilde.

      Ses attributs virils lui ont été dérobés au burin il y a quelques années... et jamais rendus !

      gAZi bORAt


    • Castor 15 décembre 2008 11:52

      Je trouve au contraire le commentaire de Maxim très constructif.

      De Betty Page à l’Irak en passant par le vietnam et Jim Morrison, y’a plus simple.

      Une petite bio de cet amiral décédé aurait suffi mais Morice a besoin de se faire mousser avec des tas de trucs dans tous les sens.
      A ce sujet, la première phrase de l’article est un bel exemple...

      "Ah, je sais, vous allez me dire il y a Betty Page qui vient de mourir, et vous n’en faites pas l’éloge"...

      et la suite ne vaut guère mieux...

      Il y a suffisamment de masochisme dans la culture judéo-chtrétienne pour qu’elle puisse ressortir là-haut tout son attirail, qui sait ? Un "punishment party" chez Saint-Pierre et chez les anges, voilà qui serait une bonne idée, non ?



    • morice morice 15 décembre 2008 12:41

      on vous attendait pour la bio : les militaires vous plaisent tant ! vous ne savez pas écrire ?


    • Philou017 Philou017 15 décembre 2008 21:11

      Jolie remise en perspective Morice. La musique des Doors est vraiment géniale.

      Incident du Maine.
      Pearl Harbour.
      Golfe du Tonkin.
      11 Septembre.
      Affaire des ADM et de l’uranium "Irakien".

      L’histoire n’en finit pas de se répéter. Les aveugles volontaires apprendront-ils un jour la lecon ?

      Break on through on the other side....


    • maxim maxim 15 décembre 2008 13:37

      si la modération pouvait retirer le doublon ?

      merci !


    • maxim maxim 15 décembre 2008 13:56

      on le supposait Morice ,c’est pas la peine de vous en vanter !


    • A. Nonyme Trash Titi 15 décembre 2008 16:43

      "débile"

      Commentaire fort peu constructif, dixit Morice himself...


    • maxim maxim 15 décembre 2008 17:55

      salut camarade Calmos ...

      tiens allez ,comme c’est bientôt Noel ,et qu’il y a relâche une petite blague pour la route ( on reste dans les navions !)

      c’est un mec ,Monsieur Glloq qui réserve un billet d’avion sur le net ...

      il commande son biffeton ,il paye avec sa carte toujours sur le net ,et il attend la confirmation de sa commande sur sa messagerie et son billet électronique ....

      et que dalle ,rien n’arrive ,ni confirmation ,ni son billet ....

      comme il a payé ,il appelle pour réclamer ....

      il explique au téléphone ce qui lui est arrivé ...

      son interlocutrice lui demande son nom ...

      " je m’appelle Monsieur Glloq !"

       l’employée ...."vous pouvez épeler votre nom s’il vous plait ? "

      "et bien voilà ,Glloq ! G L L O Q  !"

      alors l’employée .." eh bien si vous avez deux ailes au cul ,pas la peine de prendre l’avion ! "


    • Gazi BORAT 15 décembre 2008 11:00

      @ MORICE

      Vous avez loupé quelque chose sur Betty Page qui vous l’aurait certainement rendue plus sympathique. C’est ainsi, à ma connaissance, la première femme blanche américaine à avoir posé pour un photographe noir (avec qui elle eut une liaison) et tout ceci, en plein dans l’Amérique du maccartysme et de la ségrégation..

      Ceci se passait à New York, il est vrai, et non dans le "Deep South" mais quand même.. Relativement hardi pour l’époque !

      Pour en revenir à Morrison, le conflit pêre fils dut peser son poids sur la personnalité tout de même dérangée du jeune Jim.

      Malgré son égo démesuré, ses textes sont magnifiques.. et sa rencontre avec Ray Manzarek a donné des résultats extraordinaires..

      gAZi bORAt


      • Gazi BORAT 15 décembre 2008 11:55

        @ morice

        Betty Page est morte, soit..

        Mais Tura Satana est encore vivante !

        Dans ses oeuvres :
         

        En son official site :

         

        gAZi bORAt

      • John Lloyds John Lloyds 15 décembre 2008 11:02

        Ce que je retiens de cet article, c’est qu’un 8 postérieur en date passe avant un 10 antérieur, et d’autant avec une série hautement modérée (10-10-8-7). Un psychodrame showbiz devant une boîte de Pandore, dont le nom a été bien trouvé, n’est-ce pas Morice ?

        Comme quoi le quorum semble un bon prétexte,et on comprend son opacité. L’appréciation collégiale a bon dos smiley


        • morice morice 15 décembre 2008 11:23

          Un psychodrame showbiz devant une boîte de Pandore, dont le nom a été bien trouvé, n’est-ce pas Morice ?

          j’attends toujours qu"’on l’ouvre, cette boîte : on en est à 11 votes là, exactement comme celui que vous lisez en ce moment : pourquoi la boîte ne s’ouvre-t-elle pas ??? c’est dommage, car comme ça Olga aurait la réponse à ces interrogtions !!!!


        • John Lloyds John Lloyds 15 décembre 2008 11:05

          "Malgré son égo démesuré, ses textes sont magnifiques"

          Oui, exceptionnels même, probablement un cas unique dans l’histoire qui compris très jeune ce qu’était l’alchimie.


          • Olga Olga 15 décembre 2008 12:05

             @John
            Oui, tout comme Rimbaud.
            D’ailleurs le livre de Wallace Fowlie "Rimbaud & Jim Morrison, portrait du poète en rebelle" fait aussi ce parallèle...

            When the music is over
            Turn out the light


          • morice morice 15 décembre 2008 12:24

             ne vous inquiétez pas, vous saurez peut être bientôt ce qu’est Pandore... 


          • ForwardEver 15 décembre 2008 11:05

            Merci Morice pour cet article, j’avais entendu parler du père de Jim sans en connaître véritablement l’histoire.

            La ressemblance est d’ailleurs étonnante, en voyais la photo, je me suis dit que ce gars me faisit penser à quelqu’un, pour ne comprendre qu’à la fin...


            • ForwardEver 15 décembre 2008 11:37

              Rigolo ce forum, je dis simplement "merci" à une personne que je ne connais pas pour avoir pris le temps d’écrire cette histoire, et on me gratifie d’un -3 complètement idiot... Finalement, plutôt que d’être un outil pour l’ouverture d’esprit, je constate en deux jours seulement que ce forum est un espace de jugement et de fermeture, ça en dit long...


            • JoHo JoHo 15 décembre 2008 17:17

              Tout pareil pour moi, dans le dernier article de Morice, je posais simplement une question, qui n’avait même pas rapport avec l’article, et j’ai été moinssé en moins de temps qu’il ne faut à un troll pour sortir de sa grotte ! Très désagréable... Surtout de la part de personnes qui ici n’arrêtent pas de brandir le respect et la déontologie à tout bout de commentaire...


            • Philou017 Philou017 15 décembre 2008 21:16

              Les articles de Morice sont trollés par une bande d’innocents effarouchés qui ne supportent pas qu’on critique les USA. Ne vous laissez pas impressionner par ces gamineries.
              Les chiens aboient et la caravane passe...


            • Le pirate des caraibes 15 décembre 2008 11:18

              Ah.... morice

              Que serais tu sans les americains ???? Rien.  smiley


              • morice morice 15 décembre 2008 11:27

                J’adore la culture américaine,et je n’ai eu de cesse de vous le prouver. Je possède tous les Charlie Daniels. Et ça, on est pas beaucoup à connaître. Idéologiquement c’est une ordure, musicalement c’est excellent. Mais ça, vous êtes incapable de faire la différence. Noyé dans votre extrémisme de droite avoué, Seb59, qui vient sous un énième pseudo déverser son fiel journalier.


              • morice morice 15 décembre 2008 11:45

                							par ForwardEver 							 														 (IP:xxx.x2.31.212) le 15 décembre 2008 à 11H37 							 							
                							

                															
                							
                								Rigolo ce forum, je dis simplement "merci" à une personne que je ne connais pas pour avoir pris le temps d’écrire cette histoire, et on me gratifie d’un -3 complètement idiot... Finalement, plutôt que d’être un outil pour l’ouverture d’esprit, je constate en deux jours seulement que ce forum est un espace de jugement et de fermeture, ça en dit long...

                non non, ForwardEver : je suis l’objet d’une cabale de gens d’extrême droite, pour avoir commis des articles contre eux, alors depuis à chacune de mes parutions ils viennent systématiquement me flinguer et flinguer au passage ceux qui me soutiennent. Dans les TROIS votes, à parier que c’est le MEME individu ou presque qui vient 3 fois se connnecter avec un pseudo différent pour voter contre : le site ne sait pas gérer ces intrusions, et garde donc les 3 votes alors que ce matin ils ne sont que... deux : Castor et Seb59, venu sous le nom de Pirate des Caraîbes, un de ses dix pseudos ici.. ils souhaitent TUER le site, et s’activent en groupe pour ça, se passant le relais de la vindicte gratuite et des INJURES à répétition.. d’autres vont arriver là, quand ils seront... réveillés (oui, ça vous donne aussi une idée de leurs activités habituelles...)... un peu de patience, vous allez voir...
                							

                • ForwardEver 15 décembre 2008 11:52

                  Le forum n’est pas capable de gérer les inscriptions multiples sous le même IP ? Un amateurisme en effet étonnant...

                  J’avais remarqué la semaine dernière cette infection fasciste sur un article lié à l’immigration, je m’en retourne donc à des occupations plus saines que celles proposées par les haineux virtuels.

                  Merci encore, Morice, pour cette histoire.


                • Le pirate des caraibes 15 décembre 2008 11:53

                  Je vous rappele morice, qu’il n’est possible de vote qu’une fois par IP !!!

                  Mais vous et l’informatique , ca fait deux... smiley


                • Castor 15 décembre 2008 11:55

                  Désolé mais non, je n’ai pas encore voté ton article.

                  Du reste je ne le fais jamais, ça n’a aucun intérêt.

                  En revanche, trouver que ton article est un amalgame d’un grand n’importe quoi, oui, ça je sais faire et je le fais !!!

                  Il y a suffisamment de masochisme dans la culture judéo-chtrétienne pour qu’elle puisse ressortir là-haut tout son attirail, qui sait ? Un "punishment party" chez Saint-Pierre et chez les anges, voilà qui serait une bonne idée, non ?

                  Sans déconner, faut oser placer ça sur une bio d’un amiral mort, non ?


                • ForwardEver 15 décembre 2008 11:59

                  Vendredi et lundi. Y’a plus de mouches l’hiver... ?


                • ForwardEver 15 décembre 2008 12:15

                  Pas de problèmes avec ça, pas le temps non plus de jouer les Columbos virtuels, de toute façon, il est évident que frayer dans des eaux aussi saumâtres ne me sied guère.


                • morice morice 15 décembre 2008 12:22

                   c’est faux, vous avez déjà avoué ailleurs venir voter régulièrement : vous mentez.


                • morice morice 15 décembre 2008 12:23

                   ça concerne Castor, ce post.


                • morice morice 15 décembre 2008 12:25

                   il n’est pas chrétien à ce que je sache... l’amiral...


                • ForwardEver 15 décembre 2008 12:30

                  A qui parlez-vous, Morice ? Non seulement, je me suis inscrit vendredi, mais je ne vote ni sur les articles, ni sur les commentaires, on n’est pas à l’école. Menteur ? Je ne sais que dire devant cette accusation et ce jugement insultant et sans fondement, qu’il est bien facile de faire derrière son pc, sinon que parler avec vous est effectivement une perte de temps.

                  Un "forum citoyen", quand on voit la qualité des débats, ça fait peur...


                • ForwardEver 15 décembre 2008 12:32

                  Désolé si je me suis trompé, je viens de lire votre post...


                • morice morice 15 décembre 2008 12:38

                  on s’est mal compris là : ça visait Castor ! en tout cas, vous voyez l’efficacité du trollage ici : Seb59 (le "pirate") est DEJA revenu aider son pote !! pour mémoire, sachez que Seb59 est un xénophobe, déclaré ici-même raciste et "nationaliste" à qui les idées de Jean-Marie ne déplaisent pas.. imaginez sa fureur à lire ça..


                • Marion Anne Perrine Le Pen Marion Anne Perrine Le Pen 15 décembre 2008 13:28

                  Vous parlez sans doute de Jean-Marie Bigar


                • morice morice 15 décembre 2008 13:38

                   par Atavus (IP :xxx.x8.2.28) le 1er décembre 2008 à 16H49 

                   
                  C’est bien connu, momo est toujours prêt à faire des articles dénigrant les hommes de droite, mais s’abstient dans faire de même pour ceux de gauche. On appel ça être partisan, mais de toute façon peu importe car tout ce que nous apprend le prophète momo doit être assimilés a une parole divine, ne pouvant être remis en cause.


                  Atavus, toujours la même honnêteté, celle du gars qui vient ici caché...

                • Yohan Yohan 15 décembre 2008 11:55

                  A l’époque, lycéen, j’allais assez souvent au Père Lachaise revoir la tombe de Jim Morrison. Un matin, je tombe sur deux personnes âgées, des américains, qui me demandent où se trouvait la tombe de Jim.
                  Je les ai accompagné jusqu’à la sépulture. Chemin faisant, , ils m’ont demandé ce que représentait cet artiste pour nous français. Puis ils se sont présentés. C’était son père et sa mère, complètement étrangers, perdus dans Paris et quasi ignorants du phénomène que leur fils était devenu.


                  • morice morice 15 décembre 2008 11:59

                    qu’est ce que je vous disais, ForwardEver, voilà le troisième larron.. l’un des plus dangereux. Lui n’hésite pas à manipuler les Ips...

                    Le forum n’est pas capable de gérer les inscriptions multiples sous le même IP ? Un amateurisme en effet étonnant...


                    non car ils se connectent avec des proxys (pour ne pas EUX se faire repérer !) et changent régulièrement, sauf certains, dont pas mal ont été bannis depuis. Quand ça leur arrive, ils changent de nom simplement : ici on eu des records à plus de 100 pseudos pour UN SEUL... imaginez le boulot de la modération.. et le mien pour répondre à ses personnalités changeantes....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires