• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > [Strange and Funky Animal Photographer] Mark Laita

[Strange and Funky Animal Photographer] Mark Laita

Sans cesse harassé d’incessantes sinécures, c’est sans surprise que deux semaines se sont succédées si succinctement sans dispenser ne serait-ce que cinq secondes à consacrer ici !

Si vous lisez ce premier paragraphe sans fourcher la langue, peut-être l’avez vous aussi bifide que les serpentins modèles de Mark Laita, ce photographe américain qui s’est surtout révélé pour ces campagnes publicitaires pour Apple. Ironie du sort, après avoir photographié la pomme sous tous les angles, le voila parti pour décrire le serpent :

Crotale diamantin de l'Ouest (albinos)

Calliophis bivirgataCalliophis bivirgata

Cobra RoyalCobra Royal

Naja naja karachiensisCobra noir du Pakistan

Python Royal AlbinosPython Royal Albinos

Boa constrictor constrictorBoa constrictor constrictor

Mamba vertMamba vert

Boa Arc-en-cielBoa Arc-en-ciel

imageLampropeltis getula nigrita

Boa émeraude et bébésBoa émeraude et bébés

Urutu Urutu

Vipère Rhinocéros Vipère Rhinocéros

image Lampropeltis getula holbrooki

imageSerpent corail

Trimeresurus flavomaculatus Trimeresurus flavomaculatus

Tant de variétés et de formes… Et il s’agit là seulement d’un minuscule aperçu de l’incroyable diversité des plus de 2900 espèces de serpents rampants (mais aussi nageant et volants) sur notre planète !

Mark Laita loue, à travers ses clichés, la nature sensuelle et inquiétante de ces créatures au comportement imprévisible.

Il prépare ainsi un ouvrage pour une parution en 2012. Heureusement pour nous, il a déjà publié d’autres ouvrages où il a mis son talent au profit de la représentation de créatures marines. Le résultat est tout aussi saisissant !

Mastigias
Poisson-papillon jaune
Himantura leoparda
Pieuvre géante du Pacifique
Echinaster
Dasyatis kuhlii
Diodon holacanthus
Chrysaora fuscescens
Himerometra robustipinna
baudroie abyssale de Johnson
C’est peut-être moins poétique que les photos en noir et blanc de Horenstein, mais ça reste assez efficace !

Liens :
Article Sweet-Station
Mark Laita
Serpentine


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • BisonHeureux BisonHeureux 19 décembre 2011 14:32

    Magnifique tout simplement,merci beaucoup pour ces merveilleuses photos !


    • easy easy 19 décembre 2011 15:08

      Merci Taupo

      Concernant les serpents.
      Au Vietnam, surtout que je jouais tout le temps dans la nature (mais jamais en pleine jungle) j’en voyais très souvent.
      Un jour, près de chez moi, je vois une dizaine de personnes rassemblées à regarder quelque chose au sol. Je m’approche et je vois comme eux un serpent vivant d’environ 3 m, brun, avec une crinière, brun foncé.
      Outchhh !

      Trop bizarre a posteriori.

      Mais à l’époque ça ne m’avait pas renversé alors je n’en ai jamais parlé à quiconque.
      C’est en France et bien plus tard que je me suis interrogé sur cette vision. J’ai fait des recherche sur le Net « Serpent à crinière » et tout ce que j’ai trouvé c’est une vidéo où ume dame âgée raconte avoir vu un serpent à crinière en Algérie. Mais le sien aurait eu une crinière façon cheval ou Iroquoi en bien plus court.
      Alors que ce que j’ai cru voir c’était un serpent avec une crinière en collier quasi intégral et aussi dense d’une crinière de lion mais à poils de 3 ou 4 cm seulement. Ce collier de poils se situait plutôt après le cou en partant de la tête, était régulier et couvrait 25 cm de son corps. 

      Je ne suis régulièrement dit que si ça se trouve, les gens qui l’examinaient avait posé un chiffon ou une peluche dessus et j’aurais mal compris. Mais on est là dans un pays qui, à l’époque, méconnaissait les peluches, ne pratiquait aucune fourrure animale et dédaignait même le cuir (Je pense que sans les Occidentaux, les Viets n’auraient jamais pratiqué le cuir qui pourrit trop vite sous les Tropiques). 

      La seule « toile » envisageable aurait été celle qui constitue les sacs de jute. Car une telle toile, quand elle est vieille et sale, elle vire bien au brun foncé. Mais ça n’est pas du tout poilu, ça ne fait pas du tout peluche.

      Ne sachant trancher, j’en reste perplexe.

      [ De tous temps, il y a eu, en tous cas en Europe, des falsificateurs qui ont créé des chimères (souvent mortes) pour se produire avec en spectacle ]



      Concernant le vol des serpents. Dans la vidéo que tu proposes on en voit se laisser tomber du haut des arbres. Mais de mon côté, au Vietnam, j’ai entendu dire qu’il y en avait qui avaient le don de ramper à grande vitesse sur les herbes hautes lorsqu’un grand vent les couchait à moitié. Ils avancent alors dans le sens de ce vent et peuvent nous arriver dessus à grande vitesse.



      Sinon, dans le genre bizarre, il y a aussi l’étrange « roi des rats » (Que je n’ai vu qu’en photos et gravures)




      Concernant les physalies (les photos de méduses m’y font penser).
      Leur piqûre est plus violente que celle de la plupart des méduses. Cela dans l’eau de mer.

      Un jour, sur une plage du Vietnam, j’en vois une petie en voie de désèchement. Le flotteur gros comme deux noisettes. Bleu violet.
      Ne sachant pas ce que c’était, je pose l’index sur son pneumatophore.
      Une gliclée de liquide incolore m’atteint le bras.
      Comme tu le sais, ces bestioles sont équipées de petites ampoules contenant chacune du venin et un ressort denticulé. Quand elles en décident, les capsules s’ouvrent, le harpon se détend, perfore la peau de la victime et le venin, en principe très dilué par le milieu marin, peut donc pénétrer et paralyser.

      Je ne suis pas convaincu que ses harpons m’aient atteint. C’est impossible à déterminer. Mais j’estime que la toxine envoyée en giclette par les nématocystes étant arrivée pure sur mon bras, elle a pu produire son effet même si ma peau était restée intacte (le venin du cobra royal a tendance à agir lui aussi sur une peau non déchirée et en tous cas sur les muqueuses)

      Je te dis pas le choc.
      Bras et cage thoracique bloqués, je ne pouvais même pas appeler à l’aide. Heureusement, mes jambes pouvaient encore me porter. J’ai marché en titubant jusqu’à ce que des gens devinassent mon problème et me vinssent en aide.


      Les centaines de serpents que j’ai croisés ne m’ont jamais fait mal.
      La seule physalie que j’ai rencontrée m’aura foudroyé alors qu’elle était probablement déjà morte.
       


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 décembre 2011 15:32

        Bonjou Taupo, bonjour Easy,

        passionnant article plein de photos intensément colorées et intéressant commentaire plein d’images foudroyantes. Bonne journée à vous, L.S.


      • SATURNE SATURNE 19 décembre 2011 17:53

        Superbe, Taupo, merci.
        Même moi qui connais pas mal les serpents, j’en ai découvert.
        Juste pour pinailler, je regrette l’absence du serpent le plus beau à mes yeux : la vipère de Schengel, ou dite encore Shengeleï. Serpent arboricole du Costa Rica couleur jaune vif.La terreur des récoltants de café.
        Merci.


        • COVADONGA722 COVADONGA722 19 décembre 2011 18:33

          yep Taupo , magnifique d’apprendre avec vous !

          Asinus


          • Moâh Setou Emiliolito 25 décembre 2011 13:24

            superbes les photos
            j’aime assez la dernière, le poisson lanterne avec son beau sourire qui module et fait clignoter sa lumière, il y en aurait environ 250 espèces.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles







Palmarès



Partenaires