• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Un olivier, sur le sol britannique...

Un olivier, sur le sol britannique...

Le réchauffement climatique a donné une idée à un Anglais du Sussex : se lancer dans la plantation... d’oliviers ! Une aberration quand on sait que seul un climat méditerranéen est propice à ce genre de culture, et qu’on n’a pas plus vu d’olivier sur le sol anglais que d’orangers sur le sol irlandais... à moins que...

La canicule donne lieu à de multiples reportages habituels sur les personnes se plaignant de la chaleur, les urgences débordées, les pompiers sur le qui-vive, mais rarement sur les causes et les conséquences de cette canicule. Alors mon oeil fut attiré au zapping par un reportage se focalisant sur le premier homme à avoir planté un olivier sur le sol anglais. Etonnant, non ?

En fait, le particulier à l’origine de cet essai se fonde sur des études scientifiques traitant de l’impact du réchauffement climatique sur le climat britannique. Prévision du Guardian : "Si l’on continue comme ça, en 2050 un été sur trois sera caniculaire et en 2080, le sud-est de l’Angleterre aura le même climat que Bordeaux aujourd’hui. On voit déjà des vignobles dans le Sussex et, pour la première fois cette année, une route des vins a même été inaugurée. Le premier olivier a été planté sur le sol britannique ce printemps, toujours dans le Sussex. Et la lavande commence à prendre racine dans le sud du pays, par champs entiers".

Dans le pessimisme mondial ambiant sur les conséquences du réchauffement climatique, on peut s’étonner que nos voisins Britanniques prennent la chose avec autant de philosophie... Peut-être la perspective de faire de Douvres un ’English Saint-Tropez’, où les touristes pourront savourer un muscadet du Sussex avec des olives locales à l’apéritif, sur une terrasse, effluve de lavande dans le nez et chant des cigales alentours ???

En tout cas, pendant que les scientifiques s’inquiètent du réchauffement climatique, mais ont assez souvent du mal à sensibiliser l’opinion publique au phénomène (la faute à des estimations parfois contradictoires), l’expérimentation d’un botaniste amateur pourrait démontrer mieux que toute théorie que quelque chose ne tourne plus très rond chez Dame Nature...

"Un oranger, sur le sol irlandais, on ne le verra jamais..." chantait Bourvil. Un peu de patience, pour l’instant, on ne peut proposer que l’olivier sur le sol britannique. L’oranger, ce sera le prochain test...


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (93 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Rocla (---.---.55.23) 27 juillet 2006 11:07

    Rien que pour la belle étiquette sur la bouteille,j’ acheterais de l’huile d’ olives du Gloucertershire,j’ en mettrai dans mon Haggish,un peu dans le plum-pudding,ahh l’ exotisme !

    Rocla


    • Damien G (---.---.190.61) 27 juillet 2006 11:11

      une jolie carte postale.


      • Vertmifuge (---.---.101.5) 27 juillet 2006 11:53

        Arrêtez les conneries !

        Dans le genre bourrage de crâne écolo, on peut faire beaucoup mieux, des palmiers-dattiers au Groenland, des cocotiers en Terre-Adélie et des bananiers dans les Aléoutiennes.

        Ceux qui sont à plaindre, ce sont ceux qui prêtent foi à ces fadaises de journaliste en mal de... marronniers (en Nouvelle-Zemble, comme il se doit)...

        Sujet à torpiller, donc !!!


        • dilhat (---.---.79.80) 28 juillet 2006 11:00

          Je crois qu’il est important de réaliser que le réchauffement climatique n’est pas un délire d’écolo (au sens politique et donc péjoratif du terme) mais une réalité qui met en péril le biotope (dont l’homme fait partie) mondial. Il est déjà trop tard pour enrayé le phénomène, nous ne pouvons plus que l’atténuer et c’est de la responsabilité de tous.


        • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 12:04

          l’expérimentation d’un botaniste amateur pourrait démontrer mieux que toute théorie que quelque chose ne tourne plus très rond chez Dame Nature.

          On plante bien des orchidées aux Pays-Bas, des bananiers dans le Schlewig-Holstein, des Chenes au Groeland, des forets de pins en Islandes (qui n’avaient plus aucune foret depuis l’an 1200), du blé dans le désert arabique. Alors quoi ?

          Ne faites pas insulte à la science svp avec ce genre de « démonstration ». D’ailleurs, je serais bien intéressé que vous me citiez la période où Dame Nature a « tourné rond » à part celle qui est gravée dans votre imaginaire romantique.

          Prendre un exemple louffoque pour généraliser à je ne sais quelle spéculation, c’est vraiment le nadir du raisonnement.


          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 juillet 2006 12:15

            Certains sont vraiment incroyable... Vous avez raison démesure, la pollution ne peut pas faire de mal à une mouche... Vous habitez où ?


          • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 14:45

            De quelle pollution parlez-vous ? Je n’ai à aucun moment parlé de pollution. Avez vous donc perdu tout discernement et toute nuance à force de laisser libre court à votre imagination hystérique ?

            Je vous demandais de me citer une seule période où Dame Nature a prétendument tourné rond. J’attends toujours.


          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 juillet 2006 16:00

            « Avez vous donc perdu tout discernement et toute nuance à force de laisser libre court à votre imagination hystérique ? »

            La crise d’hystérie, actuellement, elle est plutôt de votre côté vu le ton de plus en plus familier que vous prenez à mon égard juste parce que vous avez trouvé un site alternatif qui vous plaît bien vu qu’il vous incite à ne rien faire... On n’a pas gardé les vaches ensemble, démesure, alors soyez un peu plus... euh... mesuré ?

            Lisez le post de thucydide si-dessous. Il dit que la nature a connu des cycles, c’est vrai. Mais on est en droit de se demander si à force de déforestation et de rejet de pollution, l’homme ne contribue pas lui-même à l’accélération de l’occurence de ces cycles.

            Quant aux théories scientifiques, aucune n’est vraiment affirmatives, j’en ai lu une démonstration très poussé dans le journal du CNRS. On sait que la vapeur d’eau et le CO2 absorbent et réemettent les infrarouges. On sait que ce sont les forêts qui régulent la quantité de CO2 émise par l’activité humaine. On sait que la hausse de l’activité humaine et la déforestation ont contribué à un accroissement de l’effet de serre. Mais on ne sait pas vraiment estimer l’impact sur le long terme.


          • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 16:59

            Effectivement, on n’a pas gardé les memes cochons dans notre jeunesse, alors mon petit ludo charretier, vous vous passerez de faire des jeux de mots stupides sur mon pseudo.

            J’attendais de votre part des arguments scientifiques qui vous ont conduit à dire que la plantation d’oliviers sur le sol anglais par un britanique excentrique permet de se passer de théories sophistiquées qui pourrait démontrer la réalité du réchauffement climatique d’origine anthropique.

            Je peux toujours attendre apparemment.


          • Thucydide Thucydide 27 juillet 2006 12:15

            Les deux réactions qui précèdent sont excessives dans leurs termes, mais malheureusement, elles sont dans le vrai. Je dis malheureusement, parce que le réchauffement climatique a de moins en moins besoin d’être prouvé, mais cette preuve-ci n’est pas probante.

            Par ailleurs, il faut savoir qu’il y a quelques dizaines de milliers d’années, la Tamise étaient infestée de crocodiles et d’hippopotames. La nature tourne rond, en réalité, et elle décrit des cycles.

            Le problème du réchauffement, c’est qu’il est de plus en plus vraisemblable que le cycle soit accéléré par l’activité humaine, et que le premier qui va en pâtir, c’est l’homme lui-même. Et l’inquiétant, c’est que nous ne savons pas encore avec certitude dans quelle proportion, et que nous ne pouvons rester les bras croisés dans cette perspective. Mais les réponses pourraient venir avant que nous ne mangions les pissenlits par la racine, ce qui, soit dit en passant, évitera peut-être, peut-être, les « après moi, le déluge ».


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 juillet 2006 12:27

              L’article se voulait quand même plus humoristique que scientifique à l’origine...


            • Thucydide (---.---.101.8) 27 juillet 2006 12:49

              Certes, d’autant qu’il est publié dans la rubrique « Etonnant », mais il cultive un peu l’ambiguïté, non ? Et l’ambiguïté pousse très mal sous les chaleurs tropicales et agoravocales.


            • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 14:47

              Il aurait fallu le poster dans la rubrique « brèves de comptoir » et encore, c’est bien généreux pour ce que ça vaut.


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 juillet 2006 15:47

              Pour l’instant, ça vaut 91% de votes favorables...


            • jako (---.---.21.70) 27 juillet 2006 16:06

              oui c’est un bon score. L’autre intérêt de cet article (non prévu sans doute) c’est de montrer qu’il y a des gens qui doutent encore de ce phénomène, c’est pas très grave puisque de toutes façons les choses se déroulent avec ou sans nous mais bon c’est tout de même étrange je trouve.


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 juillet 2006 16:26

              On peut douter de la théorie tout en se disant parfois que de son côté on peut faire quelques efforts. Je préfère encore me prendre plein la gueule d’un démesure qui ça se trouve n’a pas de voiture que de voire des opinions favorables de gars qui roulent en ville en quatre-quatre...


            • jako (---.---.21.70) 27 juillet 2006 16:37

              bin j’ai pas de 4X4 :(


            • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 16:48

              « L’autre intérêt de cet article (non prévu sans doute) c’est de montrer qu’il y a des gens qui doutent encore de ce phénomène, c’est pas très grave puisque de toutes façons les choses se déroulent avec ou sans nous mais bon c’est tout de même étrange je trouve. »

              Vous avez raison, ce n’est pas grave. Chaque époque a eu son hystérie sur le climat ce qui ne l’empeche nullement de changer. Du temps des Incas, c’était le sacrifice humain pour éviter les couroux du Dieu de la pluie. De nos jours, c’est le sacrifice de la vérité scientifique. Du moment que ça occupe les gens et que ça leur donne l’impression d’avoir saisi LA bonne explication aux sautes d’humeur du temps.

              De toute façon, rien n’a été fait contre le réchauffement climatique (notion au combien risible et qui montre bien la vanité humaine) malgré toute cette agitation médiatique. Kyoto qui a été popularisé à grand renfort de promesses est dans les choux. Pratiquement aucun pays européens à la croissance pourtant anémique ne respecte ses engagement de réduction d’émission et il n’y a aucune perspective qu’ils y arrivent d’ici 2012. On voulait se faire passer pour le phare écologique du monde. On se retrouve ridicule au plus haut point, comme si le ridicule de notre diplomatie et de notre constitution ratée ne suffisait pas.

              Quoi, vous ne saviez pas tout ça ? C’est « tout de meme étrange » je trouve !


            • Demesure (---.---.95.237) 27 juillet 2006 17:03

              «  »« Pour l’instant, ça vaut 91% de votes favorables... »«  » Ben oui, au jeu de l’exagération démagogique, vous etes le grand gagnant.

              Vous aurez donc l’honneur de toucher le gros lot, à savoir une coupelle de cacahuètes, en attendant un nouvel arrivage d’olive britanique, le temps que ça murisse.

              Patron, vous reversez une de vos fameuses mixtures du café du commerce pour notre ami, svp !


            • dilhat (---.---.79.80) 28 juillet 2006 11:10

              votre façon de débattre est agressive et totalement stérile, vous semblez juste vouloir prouvez que vous existez...


            • jako (---.---.21.70) 27 juillet 2006 12:27

              bonjour moi j’aime bien cet article qui avec humour evoque un problème bien concret. Trouver encore des gens qui doutent de cela est très surprenant. Malheureusement Hubert Reeves est presque unique


              • Kelsaltan (---.---.178.45) 27 juillet 2006 13:05

                Article léger et sympathique, ça fait du bien.


                • Jojo2 (---.---.158.64) 27 juillet 2006 14:34

                  De plus, les Anglais font maintenant du pinard et cultivent du thé !

                  Donc quand vous en voyez dans le bordelais ou aux Indes, soyez rassurés. C’est pacifique.


                  • Rocla (---.---.55.23) 27 juillet 2006 14:35

                    La vérité,un platane,un pastis,quelques olives...

                    Pani pwowlèm

                    Rocla


                    • José W (---.---.25.142) 27 juillet 2006 14:37

                      Bon article, rafraichissant...


                      • Jean-Louis Lascoux Prosope 30 juillet 2006 18:13

                        Compte tenu du ton qui a monté, j’y vais de mon propos... je trouve l’article plutôt sympa et humoristique... et les prévisions scientifiques n’empêcheront pas les figuiers de pousser après l’oranger, sur les terres de nos royalistes voisins, c’est à dire après le test suivant le prochain smiley


                        • dom (---.---.37.183) 5 septembre 2006 14:56

                          à la lecture de l’entreprise folle de ce britanique je dirais que le réchauffement semble être pris très à la légère quand on imagine qu’on va vers des temps plus doux, chauds et cléments, en imaginant la côte d’azur en Islande par exemple... le réchauffement pourtant produit l’inverse, à terme l’arrêt du golf-stream par la fonte des glaces, ce courant maritime venant du sud qui tempère nos contrées, donc des hivers à -20 comme aux states à la même longitude, des étés brûlants de plus en plus sahariens... rien de bien engageant contrairement aux visions rassurantes d’un éternel été sur terre c’est une ère de glaces que paradoxalement le réchauffement prépare. Plus d’évaporation, plus de nuages, moins d’ensoleillement, moins de chaleur... on l’a déjà bien expérimenté cet été quand on nous parle de canicule... on fait bien de dire déréglement climatique.

                          Mais c’est de notre rapport spirituel au coeur du monde que proviennent les déséquilibres si vous voulez mon avis, le lien entre notre psyché et l’état du monde que nous percevons, notre rapport à la douceur de l’âme, plus nous nous figeons, plus nous voulons tout maîtriser plus notre réalité s’endurcit et inversément si nous lâchons prise, les ressources de la nature dépassent notre entendement, mais je crains fort que cette dernière affirmation provoque chez mes confrères un sursaut de fierté chevaleresque « nous devons y remédier ! » ... l’ère est tourmentée par oubli de Dieu et que nous pouvons prier et recevoir, le déni du divin et cette vision de l’homme comme aboutissement maximal qui en ferait un régent, c’est celà qui est en cause. Nous pouvons apprendre les lois de l’équilibre naturel, notamment que tout dans la nature cherche l’équilibre et essayer de produire des émanations qui entrent dans les cycles de l’eau et de l’oxygène et non décider que la nature devrait se plier à nos quatre volontés.

                          Mais pour l’instant nos dirigeants préfèrent les grandes opérations historiques mécaniques et autres goupillettes et uniformes, les banquets se succèdent pour se congratuler et se salarier sur le dos des « contribuables » des grandes avancées de la feuille de route vers la paix du lointain avenir et les alléchantes et répétitives promesses de tout ce qu’ils ne feront jamais... ils ne sont pas aux commandes, ils entretiennent et jouïssent du fait que les hommes ont appris à remettre leur destin dans d’autres mains que les leurs...

                          ne nous étonnons pas trop des ouragans qui veulent éveiller les hommes à leur petitesse quand ils sont devenus mégalomaniaques et pensent qu’il n’y rien de plus important que leur visage et leurs hauts faits commentés jusqu’à l’usure dans les magazines people et peuvent vendre leurs mirifiques atouts... un exemple de similarités en termes de déplacements d’air et de globules : les ronds de manches de Sarco et les brassées de seins de Pamela... on surfe sur le connu, le cirque veut des visages à aduler, à détester, à glorifier... c’est rassurant les conneries... mais tomber dans le piège des démagogues et autres arrivistes politiques, tous ceux qui promettent que sous leur règne adviendra un air meilleur sans doter les citoyens d’outils décisionels concrets, est fatal pour le futur des enfants.


                          • dom (---.---.37.183) 5 septembre 2006 15:17

                            et puisque on en est là je vous retransmets encore une fois les sept clefs de vie à invoquer à haute voix, munis du verbe créateur que nous sommes. Invocation qui régulerait en somme notre monde si tous les hommes s’y prêtaient et qui nous fut léguée par tous les enseigneurs depuis Hermès Trismégiste jusqu’au Christ en passant par Krishna, Moïse, Sacyamuni, Lao-Tseu, Socrate, Muhammad et tant d’autres.

                            J’invoque : 1.la connaissance de l’amour fécond 2.la joie d’être en sa présence 3.l’humilité qu’il nous faut pour le voir 4.la maîtrise de soi pour rester dans sa mesure 5.l’honnêteté pour résider en sa justice 6.la bonté, marque de son expression 7.la vérité, assise de sa maison et chemin de ses enfants Ainsi soit-il. (cet homme fourbe et malade)

                            non pas que ce seraient des qualités que nous pourrions acquérir quand elles nous font défaut, mais bien de les inviter comme on invite quelqu’un que l’on chérit à prendre place dans notre vie.

                            C’est un trousseau de clefs de vie en somme qui ouvrent les portes des unes vers les autres et nous emplissent des forces capables de générer le monde qui nous est donné de vivre et d’expérimenter et surtout de le guérir à-travers nous.

                            Salutations fraternelles à tous puisque celà faisait un moment que je n’avais pas pondu un alignement de lettres...


                          • (---.---.122.68) 16 septembre 2006 12:35

                            En parlant d’oranger , de figuier, d’olivier.... je vous conseille « Bleu comme une orange », de Norman Spinrad. Un bouquin assez « amusant » sur le rechauffement planetere. Toute les sensibilité de ce post y sont rassemblé.( oui oui, meme le raleur du fond là )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires