• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Exposition “Fulvio Roiter” à Venise

Exposition “Fulvio Roiter” à Venise

Jusqu'au 26 Août au palais des Tre Oci sur l'île de la Giudecca, une magnifique expostion rétrospective dédiée au photographe vénitien Fulvio Roiter qui sut faire aimer Venise dans le monde entier.

 

Cette exposition parcourt toute la carrière photographique de Fulvio Roiter de 1948 à 2007 et est la plus grande monographie jamais réalisée sur l'auteur et la première après sa disparition en Avril 2016.

Deux cents photos, souvent vintage, illustrent sa carrière depuis ses premières photographies en pleine époque néoréaliste. Le parcours est jonché d'images inédites et incroyables qui représentent Venise et sa lagune, suivie de reportages photographiques à News Orleans, en Belgique, au Portugal, en Andalousie et au Brésil.

L'expo a été divisée en neuf sections, chacune expression d'une période de sa vie et du style de Roiter : “L'harmonie du récit ; Entre stupeur et émerveillement ; l' Italie en couleurs ; Venise en Noir & Blanc ; Autoportrait ; L'Autre Venise ; Beauté infinie, Outre la réalité ; Outre frontières ; Hommage à la nature ; l'Homme sans désir" : qui forment les étapes d'une vie dédiée à la photographie et à la recherche de lieux porteur d'une âme, inspirant les poètes.

Fulvio Roiter a été un pionnier dans l'édition de livres photographiques. Sa dédition la plus complète à publier ses photographiques artistiques à une époque où c'était encore un médium innovatif et alternatif, a permis à l'auteur de recevoir plusieurs prix prestigieux comme le Prix Nadar en 1956 pour son livre dédié à l'Ombrie : “Umbria : Terra di San Franceso” et le prix “Les rencontres de la photographie d'Arles” en 1978 avec son recueil : “Essere Venezia” (être Venise), qui a immortalisé la beauté de Venise aux yeux du grand public.

 

 

Perfectioniste, il aimait s'occuper de ses oeuvres de A à Z. C'est lui qui imprimait ses propres photos sous son oeil exigeant, qui les faisaient naître dans sa chambre obscure installée chez lui, il allait jusqu'à les timbrer une par une et les signer, afin d'en augmenter la valeur en les personnalisant.

L'exposition a permis la publication d'un catalogue photographique bilingue (Italien/anglais) inédit édité par Marsilio Editori, l'éditeur des grandes expositions telles que la Biennale d'Arte et d'Architecture.

Fulvio Roiter, fotografie photographs 1948-2007” est préfacé par Denis Curti, curateur et directeur du palais Tre Oci, entièrement dédié au médium de la photographie d'auteur. Un livre à couverture cartonnée de 320 pages dont 180 pages de photos éblouissantes, dont une bonne partie est consacrée à Venise : les premières en Noir & Blanc puis en couleurs, dans un grand format (25 x 30cm) spécifique aux Beaux Livres afin de mieux en apprécier la beauté.

 

 

Pour en savoir plus et visiter l'exposition :

www.treoci.org

Fondamenta delle Zitelle 43, Giudecca, Venise

 

 

 

Pour plus d'informations sur le catalogue de photographies de Fulvio Roiter édité par Marsilio Editori :

http://www.marsilioeditori.it/libri/scheda-libro/3172955/fulvio-roiter-fotografie-1948-2007

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • velosolex velosolex 13 août 22:51

    « qui sut faire aimer Venise dans le monde entier. »

    Expression très malheureuse. 
    Attendons que votre artiste photographie la tour Eiffel pour la faire apprécier du monde entier. ....

    Trop de « clichés », et pas assez de photos sur venise, trop belle et qui entretien l’illusion à certains qu’ils sont photographes. Comparons cette photo de gondole avec celle de willy ronis qui illustre le même sujet : le photographe prenant une photo du haut d’un pont. L’une est une photo pour touriste, l’autre deviendra immortelle, la grâce d’une photo réalisée grâce à la combinaison de la chance, du coup d’oeil, et du Leica.
    « La péniche aux enfants » (Paris, 1959) la photo préférée de Willy Ronis
    Tous les photographes rêvent de réaliser une photo pareille. Mais sans doute ce Fulvio en possède t’il lui aussi

    • Venise Venise 14 août 12:32

      Oui pas assez de photos de Venise, vous avez raison : vous en verrez davantage sur mon blog de Luxeavenise dans l’article dédié à Fulvio Roiter mais surtout beaucoup de splendides photos de Venise de photographes inconnus qui ont réalisé de véritables bijoux ! Jetez un coup d’oeil si vous avez le temps. Quand à Willy Ronis il fera l’objet de la prochaine expo au palais Tre Oci de Venise, à partir du 6 septembre. Fulvio Roiter a surtout lancé avant tout le monde les photos colorées et excentriques du carnaval de Venise quand il a été ressuscité pour attirer du monde pendant l’hiver...Sinon pour moi les plus belles photos de Venise sont celles de Gianni Berengo Gardin et celles des inconnus toutes nationalités confondues qui peuplent mon blog....


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 août 12:52

        Bonjour. Continuez Venise ...très belles photos de cet artiste sur Google image, dont un portrait de femme magnifique...(la femme et le portrait) .


        • Olivier 14 août 19:19

          Oui Venise est très belle. 

          Mais pourquoi est-elle belle et pourquoi des masses de touristes de déplacent pour la voir ? Pourquoi le style ancien attire-t-il et pas le style moderne ? 
          On va voir Venise ou le Paris Haussmannien, mais qui va voir La Courneuve ou Evry-ville nouvelle ? 

          Pourquoi la modernité n’a-t-elle produit des des villes cauchemardesques, alors que des villages construits avec des moyens dérisoires sont photographiés et visités ? 


          • DACH 15 août 17:48
            En France, voir les éditions Mengès pour Vivre Venise en France, mais également la maison d’édition de Livio Bolzonella de Padova, disparus. «  »«  » ..... Venise est une légende...Une légende encore vivante, pleine d’ombres et de miroirs dans laquelle il est possible d’entrer. Tout le monde en connaît l’adresse ou croit la connaître. Chaque saison y cache comme un secret intime auquel peu d’entre-nous accèdent. Tout, absolument tout a peut-être été dit, écrit ou montré sur Venise. Pourtant, ne reste-t-il pas à chacun d’entre-nous le privilège rieur et irremplaçable de nos rencontres dans la ronde des jours ?...

            «  »«  » Extraits de Fantaisies Vénitiennes & d’Ebbrezza di Carnevale A bientôt Hélène.


            • DACH 15 août 17:50

              Belle idée de rappeler le travail de F R. à tous les amoureux de Ven, ne venez plus voir Venise mais vivre Venise....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès