• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Extraits d’ouvrages > Jeanne d’Arc : vérités et légendes

Jeanne d’Arc : vérités et légendes

Jeanne d’Arc : vérités et légendes de Colette Beaune est un livre historique agréable, accessible, et plein d’humour sur un grand personnage, et féministe avant l’heure, de l’Histoire de France. J’ai lu ce livre en une bouchée, et vous le recommande vivement.

Pour les amateurs d’histoire de France, le dernier livre de Colette Beaune Jeanne d’Arc : vérités et légendes est un régal. Facile à comprendre, concis, parfois humoristique, ce livre nous apprend beaucoup sur la vie de Jeanne d’Arc et démêle les contrevérités qui se sont accumulées autour de son personnage. Voulant tordre le cou à l’adage de Winston Churchill « Les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé. », Colette Beaune démonte méticuleusement les mensonges associés à Jeanne d’Arc. Cette jeune femme, qui a mené des soldats français pour aider les Armagnacs dans leur lutte contre les Bourguignons, et qui est morte sur le bûcher après s’être fait prendre prisonnière, est devenue un symbole national à partir de 1871. À cette époque, elle est utilisée comme symbole national dans la guerre contre les Allemands.Déjà en son temps, elle avait généré une grande ferveur populaire et l’admiration à la cour.

De nombreux mensonges ont ensuite entaché son personnage historique. En même temps, plusieurs sources historiques nous permettent de connaître sa vie en détail. L’auteure nous replonge au sein de la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons pour mettre au clair vérités et légendes :

  •  Jeanne d’Arc n’était pas bergère. La preuve est claire et nette : dans les minutes de son procès de 1431 qui ont été intégralement conservées, on peut lire qu’elle ne déclare pas être bergère. Ce « mythe » politique a été inventé par les Armagnacs, le camp auquel appartenait Jeanne d’Arc, pour donner plus d’aura à son personnage. Le statut de « berger » est un statut à forte connotation de héros protecteur du peuple, comme Jésus.
  •  Jeanne était une partisane de la guerre alors que la paix était plausible pour une grande partie de la population. Alors que le Traité de Troyes signé en 1420 entre Angleterre et France prévoyait une sortie de conflit pacifique, Jeanne faisait partie du camp qui voulait relancer la guerre civile, et renouer la guerre avec les Bourguignons (qui avaient le soutien des Anglais).
  •  Elle doit une partie de son succès à son flair pour la « communication politique ». Deux camps s’opposent en France pour savoir qui est roi. Jeanne convainc Charles VII de se faire sacrer Roi à Reims. La pratique n’avait pas été faite par Henri VI, l’autre prétendant au trône de France, car la cérémonie était jugée désuète. Or cette cérémonie permit à Charles VII de gagner en popularité auprès de la population française (même si parler de « France » à cette époque n’est pas très utile car le pays n’existait pas encore)
  •  Elle a un rôle militaire moins important qu’on le lui attribue aujourd’hui. Elle a pris la tête d’une partie de l’armée des Armagnacs lors des attaques contre plusieurs grandes villes, comme Orléans, mais n’a pas mené l’armée elle-même. Elle a aussi été désavouée en partie par le Roi : son rôle militaire a largement décrue après ses victoires initiales.
  •  Ce n’était ni une putain, ni une sorcière. Elle avait eu sa virginité attestée par des matrones, et plusieurs documents historiques le prouvent. Elle n’a pas été accusée d’être une sorcière. Les procès de sorcellerie ne débuteront en Europe qu’à la fin du XVe siècle, en Savoie, donc 50 ans après sa mort.

J’espère que ce petit résumé vous donnera envie de vous plonger dans ce joli livre d’histoire, et de découvrir un personnage historique complexe, ainsi que le travail et la plume agréable de l’historienne Colette Beaune.

Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 15:48

    pouf pouf, le traite de Troye etait un traite qui :


    - Partagait definitivement la France en deux, avec d une part la Bourgogne ( apanage royale depuis 1356, donne par jean II a Philipe, son fils cadet qui avant etait du domaine royale)

    - D autre part le roi d angleterre comme roi de France.

    - Qui disait implicitement que le dauphin etait batard.

    - Enfin il n a jamais mis fin a la guerre armagnac bourguignon. Le conflit armagnac bourguignon, debute en 1401 par l assissant du duc d orleans par le duc de bourgogne, se terminera en 1477, par la retour dans le giron royale de la Bourgogne, par ce cher Louis XI (beni soit son nom), fils du dit Charles VII.

    Euh, Le traite de Troye etait le traite de la defaite militaire francaise d Azincourt 1415.

    Evidemment, si l on soutient que le traite de Troye etait un traite de paix, de sortie de crise pacifique, alors on peut aussi dire que l entrevue de Montoire en 1940 etait un geste de paix. C est un point de vue assez detestable, mais c est un point de vue


    • bozobe bozobe 25 mars 2009 16:28

      Philippe Contamine, grand historien de la guerre au Moyen-Age, défend l’idée que le Traité de Troyes était acceptée par une large partie de la population francaise pour surtout deux raisons (en résumé) :


      - beaucoup voulaient le retour à la paix après une longue guerre


      - beaucoup trouvaient légitime que le roi d’angleterre soit aussi le roi de France (Henri VII, le prétendant, était né de l’union du roi d’Angleterre Henri VI et d’une princesse de sang francaise, : Catherine de Valois, tille de Charles VI, roi de France)


      Pourquoi vouloir à tout prix comparer un traité de paix du Moyen Age avec ... le régime de Vichy ? ? ?

      Vous allez trop loin dans la comparaison. Je suis sur qu’en vous creusant un peu la cervelle, vous pourrez voir qu’on ne compare pas un poire avec un poireau.


    • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 16:51

      Non, c est la meme chose, dans les deux cas le peuple veut la paix car il souffre de la guerre, et dans les deux cas c est le parti de l etranger qui prend pied. Donc je considere que montoire et troyes sont de la meme trempe.

      Le peuple en 1420 n a aucun acces a l information, lui, il veut la prosperite economique. Point barre
      La bourgeoisie est pro bourguignonne, car elle veut affaiblir le pouvoir royale. c est notamment l episode Etienne marcel qui est tres revelateur.
      La Nobless est tres divise, car elle joue pour son propre profit. la noblesse est toujours feodal et pas national
      Armagnac est le parti patriotique du moment. Il est de plus royaliste. C est ce parti qui refondera le royaume de France, perdu par les freres et la femme de Charle VI. Et en effet Jeanne d Arc etait armagnac.

      Enfin je tiend tout de meme a te faire remarquer que les anglais sont extremement impopulaire en France entre 1420 et 1430, et on veut leur depart. il y a un grand nombre de revolte


    • Céphale Céphale 25 mars 2009 21:17

      @L’auteur

      Le Traité de Troyes acceptée par une large partie de la population francaise ?

      Encore eût-il fallu que la population française du moyen âge connut ce traité, ce qui est loin d’être évident. Hasardeuse spéculation d’un historien.

      Je n’ai pas lu ce livre. Je ne doute pas qu’il soit d’une lecture agréable, mais ceux de Régine Pernoud me semblent plus sérieux.


    • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 10:30

      Oui, evidmment. par exemple, si l on prend la bataille de Bouvines, qui fut tant celebres il y un siecle, et qui fut un evenement historique cruciale, car a partir de cette date, le roi de France est Empereur en son royaume, ce qui implque que meme le pape doit fermer sa gueule en terre de France. Et bien cet evenement etait absolument inconnu des archives ecclesisatique du XIII siecle.

      Alors le peuple, le peuple, il ne savait meme pas ou il habitait le peuple. Il faut se rendre compte que l horizon d un homme du peuple, c est 20km autour de sa maison, grand max. Les voyages sont nombreux, les pelerinages, mais ce sont des periples fantastiques. Traverser la France pour aller voir une relique, c est plusieurs mois de voyages. et ca c est le XIII, temps de paix et de prosperite

      Alors le peuple au XV, perclus de guerres, de miseres, ou l etranger apporte l epidemeie et est tres mal considere, ou les routes sont tellement infestes de routiers que le commerce s effondre, il ne sait rien du monde. Il ne sait rien du tout, il tente de survivre dans sa paroisse.

      Le Bourgeois, c est autre chose. Il vit en ville, certain de ces memebres deviennent des robins, d autre font du commerce. La bourgeoisie veut un peu de pouvoir. D ailleurs c est pour cette raison que le bourgeois est plutot bourguignon.


    • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 15:53

      "(même si parler de « France » à cette époque n’est pas très utile car le pays n’existait pas encore) "
      Ah , et bien justement si. Il y a avait d abord le royaume de France depuis fort longtemps. Et puis il y a avait justement les lois saliques depuis 1324, qui empechait finalement une femme de transmettre le sang royal de France, afin d empecher un roi non francais d acceder au trone de France. Le royaume de Franceest defenie depuis 849. Le royaume des Francs depuis 450

      En fait la guerre dite de 100 ans, a debute comme conflit feodal, et c est termine en conflit national. A l epoque de jeanne d arc, le concept d appartenance a la nation francaise etait deja acquise depuis au moins 1360 


      • bozobe bozobe 25 mars 2009 16:41

         Comment expliquez vous alors que Colette Beaune ait consacré un livre sur la naissance de la France qu’elle date de cette époque ?

        Naissance de la Nation France, Colette Beaune

        Le nom "France" existait, mais il ne correspondait pas à une nation !


      • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 16:58

        C est exactement ce que je dis. la creation de la nation France date de cette epoque, dire que c est un anachronisme est faux. La notion de nation Francaise est justement au coeur des evolutions politque du debut du XV siecle.


      • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 17:03

        Le premier acte de la nation France est la volonte d evincer les rois non francais du royaume de france, notamment avec la loi salique. Le second acte de la nation France est l action politique de charles V, qui n agit plus en roi feodal, masi en roi quasi absolutiste regnant sur son royaume homogene. La notion de nation France a ensuite ete reprise par Charles VI,et puis depece par les oncles, les grands du rouames, pour revenir au droit ancien, c est a dire au feodalisme. Le conflit entre la nation France et les Grands de France ne furent definitivement resolus que par Louis XIV apres la Fronde. Et encore, tres nombreux sont encore les grands qui n adhere pas a l idee de nation, car cela brime leur grandeur. 


      • faxtronic faxtronic 25 mars 2009 16:07

        Tiens c est bizarre, une militante de la meritocratie qui vote UMP. UMP c est conservateur, et donc pas meritocrate, mais aristocrate. Conservateur, c est a dire qu il ne doit pas avoir trop de chamboulement dans les classes. Liberal c est meritocrate, mais UMP c est conservateur, pas pas liberal, mais alors pas du tout.
        Enfin , c est hors sujet.


        • bozobe bozobe 25 mars 2009 16:42

          Oui, c’est hors sujet. Bravo smiley


        • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 12:51

          Pire l’UMP est réactionnaire, quand la "réforme" consiste à faire un pied de nez à l’histoire et aux avancées sociales pour revenir à une société sclérosée par la domination d’une classe pseudo patriarcale issue de la révolution industrielle.

          Faire volte face en revenant sur des lois librement acceptées par un peuple, s’appelle la réaction, non la réforme.

          Encore un enturbanage linguistique de l’icone idolatrée par le parti le plus rétrograde du monde où prime l’absolution du chef sur la liberté de conscience des godillots encartés


        • sirius sirius 25 mars 2009 17:30

          vrai la notion de nation francaise apparait lors de la guerre de 100 ANS POUR LE RESTE LES POIREAUX SONT SOUVANT DES POIRE !et toc !


          • ZEN ZEN 25 mars 2009 21:03

            Un peu court, dommage !

            A-t-elle seulement existé ? 
            Là est la vraie question
            Elle n’es pas absurde
            Et pourtant, je suis né non loin de Domrémy ...


            • Céphale Céphale 25 mars 2009 21:27

              @ZEN

              Bien sûr que Jeanne d’Arc a existé. Les minutes du procès en réhabilitation (1456) qui se trouvent à la Bibliothèque nationale le prouvent.

              Sachez aussi que la bataille de Patay, à laquelle elle a participé aux côtés du Bâtard d’Orléans, a effacé la honte de la défaite d’Azincourt en anéantissant l’armée anglaise.


            • ZEN ZEN 25 mars 2009 22:07

              @ Céphale
              Je ne suis pas historien et manque de temps pour approfondir le sujet, mais cela fait longtemps que je m’interroge sur la part mythique du personnage, cette construction religieuse et patriotique

              Voir aussi l’émission d’Arte sur le sujet, le 24 mars 2008


            • Céphale Céphale 25 mars 2009 22:40

              L’article de Roger Lepeix (2005) est fantaisiste. On trouve des références sérieuses sur :

              http://www.1000questions.net/fr/jeanne/


            • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 13:08

              Comme on peut trouver des documents attestant de son statut de bergère, statut n’ayant rien à voir avec l’enfermé de Tarnac ou le moustachu alter.
              En ces temps où la féodalité disparaît peu à peu, l"emprise seigneuriale sur l’économie agricole se fait plus pressante et il n’est pas rare de voir les petits seigneurs possédant moult têtes de bétail confiées aux paysans, se définir en tant que berger de la seigneurie.
              D’autre part la possession de chevaux de la part de la pucelle montre son appartenance à la classe nobiliaire en opposition à la pietaille du vulgus populus.


            • ZEN ZEN 25 mars 2009 22:46

              Une grande part de mythologie dans ce lien...
              L’histoire officielle, quoi


              • Céphale Céphale 26 mars 2009 03:02

                @ZEN

                Roger Lepeix écrit : « selon les sources historiques, non orthodoxes, Jeanne est née en 1407 et non en 1411 et pas à Domrémy ». Il ne cite pas ses sources. Or le registre de baptême de la paroisse de Domrémy indique bien qu’elle y a été baptisée, en 1411. Lepeix écrit aussi : « Une jeune paysanne d’alors n’aurait jamais pu traverser la moitié de la France à cheval ». Or les minutes du procès de réhabilitation de 1456 à Paris comportent les témoignages de Jean de Metz et Bertrand de Poulengy qui l’ont accompagnée pendant cette expédition, qui a duré 12 jours. Lepeix écrit aussi : « elle aurait été incapable de mener une armée ». Or toujours d’après les minutes du procès de 1456 elle n’a pas dirigé l’armée du Dauphin. C’est Dunois qui la dirigeait. Lepeix écrit aussi : « Elle connaît le français et le parle très bien et sait peut-être même l’écrire ». Or les minutes du procès de 1431 à Rouen prouvent que si elle s’exprimait en français, elle ne savait ni lire ni écrire. Lepeix écrit aussi : « Dans les minutes du procès de réhabilitation de 1456, on trouve autour d’elle une responsable des Clarisses et des gens de la maison d’Orléans, toutes personnes de la même mouvance ». Or ces minutes comportent les témoignages de huit personnes de Domrémy, parmi lesquelles Jean Morel, Gérard Guillemette et Durand Laxart, laboureurs, Nicolas Bailly, tabellion, et Perrin, marguiller. Ce sont des gens simples, ils confirment que son père était laboureur, qu’elle l’aidait aux champs, mais qu’elle n’était pas bergère.

                Cet article, publié sur le site de la « Fédération de la Libre Pensée » (tout un programme), est un tissu d’erreurs et d’approximations.

                Cordialement


              • ZEN ZEN 26 mars 2009 09:20

                @ Céphale

                Tout le problème est de savoir si l’on fait faire une confiance absolue aux minutes, quand on sait dans quelles conditions s’est déroulé le procès..et comment l’histoire a pu etre réécrite...
                Avis aux historiens spécialistes de cette époque
                La pensée doit rester "libre" sur ce sujet, meme s’il y a des erreurs dans l’article. A vérifier
                Cordialement


              • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 10:19

                He oui, mais ZEN, si tu refuses tout document historique sous pretexte qu ils sont en partie inexcate ( ce qui est vrai pour toutes sciences), alors il faut que tu refutes toute l histoire. Si tu pretends : " Ce qui n est entierement est faux" alors tu craches sur toutes les sciences, et tu est un religeux.


              • Céphale Céphale 26 mars 2009 11:06

                Les intégristes anticléricaux ne valent pas mieux que les intégristes religieux. Le blog de Lepeix porte en exergue :

                « Ni dieu, ni maître, à bas la calotte et vive la Sociale »

                La connaissance historique ne progresse pas avec un tel état d’esprit.


              • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 13:19

                @ Céphale,

                " ils confirment que son père était laboureur, qu’elle l’aidait aux champs, mais qu’elle n’était pas bergère."

                Il faut se méfier des mots avec un recul de 6 siècles, comme je dis plus haut, berger ou laboureur sont des termes utilisés dans un contexte différent, s’il est un fait que Jeanne n’était pas bergère "professionnellement " elle pouvait l’être par association d’idée, idem pour laboureur qui pouvait définir le niveau économique de la famille mais certainement pas la classe d’appartenance (cf le problème des chevaux). La petite noblesse cultivait ses terres elle même la plupart du temps et confiait (quand elle en avait) ses bètes aux enfants des paysans, chose ultra courrante, ici, dans le grand sud-ouest mais pas seulement.


              • ZEN ZEN 26 mars 2009 13:24

                Céphale
                Lepeix n’est peut-etre pas un bon historien
                A vérifier. Mais on ne peut accepter le montage hagiographique et nationaliste tel quel
                Voir la remarque de Furtif plus bas , sur un débat approfondi que nous avons eu là-dessus ici
                "Ni Dieu, ni maitre" : ça te gène ?
                Pas moi


              • ZEN ZEN 26 mars 2009 14:03

                Fax
                "religieux" ? smiley

                Et l’esprit critique, qu’en faites vous ? 
                Pas incompatible avec, la rigueur, au contraire
                Surtout dans les sciences humaines, et plus paticulièrement en histoire
                Faites un peu d’ épistémologie de l’histoire, que diable !
                L’histoire constituée (toujours provisoire) a elle aussi une histoire...


              • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 15:38

                justement,

                L espri critique est tres important, mais l absolu rigueur est proche de la religion. Le doute constant mene a l irrationnalite, car rien d humain est certain a 100%. si tu cherche le certain a 100% c est que tu es allergique a la raison humaine, et donc que tu penchera vers la religion.

                Le fait de dire que par exemple la theorie de l evolution n est pas completement etaye a 100% est un argument des creationistes pour la refuter a 100%


              • claude claude 25 mars 2009 23:02

                bonsoir,

                dans les minutes du procès de jeanne, il est dit qu’elle a été condamnée en tant qu’hérétique et relapse, c’est à dire qu’après avoir abjuré, elle était retombée dans son erreur : en fait l’inquisition, considèrait que c’est faire preuve d’hérésie que de s’habiller en homme pour une femme, c’est sur ce motif que l’évêque cauchon a dirigé son procès.

                • CINQUANTE-CINQUIÈME SÉANCE
                • MARDI 29 MAI 1431. 
                • [Dans la chapelle de l’archevêché, à Rouen.]
                • Dernière délibération.
                • N. de Venderès : Jeanne doit être et est considérée hérétique. La sentence ayant été portée par les juges, Jeanne doit être abandonnée au bras séculier, avec prière de la vouloir traiter bien doucement.
                • Gilles, abbé de Fécamp : Jeanne est relapse. Cependant il est bon de lui relire la cédule comminatoire qui lui a été lue dernièrement et de la lui expliquer en lui prêchant la parole divine. Cela fait, les juges ont à la déclarer hérétique, puis à l’abandonner au bras séculier avec prière de la traiter bien doucement.
                • J. Pinchon : Elle est relapse. Pour le reste s’en rapporte aux théologiens. G. Erard : Relapse, et partant doit être abandonnée (comme M. de Fécamp).
                • R. Gilbert, comme G. Erard.
                • L’abbé de Saint-Ouen, J. de Châtillon, E. Emengard, G. Boucher, le prieur de Longueville, G. Haiton, A. Marguerie, J. Alépée, J. Garin, comme M. de Fécamp.
                • D. Gastinel : Cette femme est hérétique et relapse  ; elle doit être abandonnée au bras séculier sans recommandation de la traiter doucement.
                • P. de Vaux : idem.
                • P. de Houdenc, J. Nibat, Guillaume abbé de Mortemer, J. Guesdon, N. Coppequesne, G. du Desert, P. Maurice, Baudribosc, Cavai, Loyseleur, Desjardins, Tiphaine, du Livet, du Crotoy, P. Correl, Ledoux, Colombel, Morel, Ladvenu, Dugrouchet, Pigache, Delachambre médecin, comme M. de Fécamp.
                • Th. de Courcelles, Is. de la Pierre, comme M. de Fécamp. Ils ajoutent que cette femme doit être encore avertie charitablement pour le salut de son âme, en lui représentant qu’elle n’a plus rien à espérer de sa vie temporelle. J. Mauget, comme M. de Fécamp.

                quand au royaume de france, le traité de troyes l’avait partagée en trois, mais le sud de la france et orléans restaient fidèles au roi. la mort de jeanne aura dynamisé la résistance "française" et une vingtaine d’années plus tard, la guerre de 100 ans se terminait.

                la querelle des armagnac et des bourguignons remonte au début du XV° siècle. elle a éclaté à la suite de l’assassinat du duc louis d’orléans par les tueurs au service du duc de bourgogne, jean sans peur . et elle se terminera 4 ans après le décès de jeanne.
                • Jean sans Peur et Louis d’Orléans se haïssaient ouvertement : dans ses armoiries, le premier avait ajouté une ortie au houblon (symbole de la Flandre). Au porc-épic qui illustrait les siennes (le porc-épic a la réputation de pouvoir lancer ses épines contre ses ennemis), Louis avait alors ajouté un bâton pour battre son adversaire. Et Jean avait derechef introduit... un rabot dans ses armoiries !


                en revanche, le premier acte définissant la "nation" française remonte beaucoup plus tôt, en 843 : c’est le traité de verdun qui partage l’héritage de charlemagne entre ses 3 fils . Charles le Chauve reçoit la Francie occidentale (qui deviendra le royaume de France en 1205) .
                la france a mis plusieurs siècles à se construire. à l’époque de jeanne d’arc, la france etait à l’endroit où le roi se trouvait.



                • herope kayen 25 mars 2009 23:28

                  Une seule chose me gêne c’est l’avatar que vous arborrez qui plombe automatiquement votre article. Et aussi cette profession de foi qui est très loin d’un gage de neutralité . Puis Jeanne d’Arc ? pourquoi pas Beauvoir, Michel, Halimi, de Gouges etc


                  • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 13:30

                    Oui d’ailleurs, pourquoi pas Olympe, curieusement oubliée dans l’héritage hétéroclite de notre empereur à talonnettes ?


                  • Hieronymus Hieronymus 26 mars 2009 00:03

                    la legende de Jeanne d’Arc
                    c’est Michelet et la 3eme republique qui l’ont constituee
                    quelle etait la vraie Jeanne ? bcp d’interrogations encore
                    je sais disons qui elle n’etait pas (une simple bergere)


                    • brieli67 26 mars 2009 09:37

                      ses moutons elle les faisait paître dans le Barrois mouvant.


                      des serfs "luxembourgeois" donc teutonne la Sainte -Jeanne !!


                      Ce que Le Furtif va nous confirmer. Il s’est déjà fendu à ce sujet.
                      Ya pas que la pastèque et Avox dans sa vie.


                    • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 10:22

                      Evidemment que jeanne d arc fait part partie du mythe fondateur de la France, comme Charlemagne, saint Louis et autre. Il n empeche que ce sont des personnages historiques. Toute nation a son mythe, c est d ailleurs le fondement d une nation. c est ce qui manque a l Europe, un mythe.

                      Vouloir detruire le mythe d une nation est une action qui peut entrainer la desctruction de cette meme nation. C est dangereux.


                    • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 10:33

                      A l auteur

                      Je tiens a tout de meme a t encourager a l apprentissage de l histoire, et tout sorte de choses qui fond l humanisme. c est un grande ecole de la vie. Tu es jeune. Cela vaut vraiment le coup d apprendre l histoire, on peur retirer plein de choses. Notamment il peut completer tres avantageusement tes cours de management, de gestion ou d economie.


                      • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 12:04

                        Tiens, ben justement j ai un robinet chez moi qui est bloque. Si tu peux passe , je te paye au black 70 Euros. Cela te va ?


                      • faxtronic faxtronic 26 mars 2009 12:07

                        au Furtif

                        L auteure est une petit jeune, faut etre gentil.


                      • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 13:35

                        Un joint, que diable ? Etait-il si mal roulé que tu ne te vantas de l’avoir changé ? Ou sont-ce ses effluves odorantes qui de ton rostre t’illusionèrent de l’avoir fait ?


                      • Marsupilami Marsupilami 26 mars 2009 13:14

                         Merci à la pucelle d’Orléans d’avoir inspiré Leonard Cohen !


                        • Emile Red Emile Red 26 mars 2009 13:40

                          D’où la question
                          est-ce que le cheval de Troie de l’UMP ne serait pas une confusion tryptique entre la règle et le traité ?


                        • bozobe bozobe 28 mars 2009 02:52

                          A tous les gens qui ont laissé un commentaire, et ont traité mon article de "nul", ou "vide", je crois juste que vous avez un problème avec mon ... avatar !
                          Nous vivons dans un pays où la liberté d’expression est protégée par la loi, et elle m’autorise à mettre en avant mon appartenance politique, que cela vous fasse plaisir ou non. Par contre, en pourrissant mon article avec vos insinuations et vos commentaires qui n’ont aucun rapport avec mon article, vous faites baisser Agoravox dans l’estime de nombreux lecteurs.
                          Vous donnez l’impression qu’Agoravox est un lieu où la liberté d’expression n’a pas lieu d’être, surtout si on se trouve du mauvais côté de l’échiquier politique, même lorsqu’on ne parle pas de politique. Le résultat est que, à mesure que vous découragez de nombreux écrivains potentiels, le niveau des rédactions sur AgoraVox diminue, ainsi que la diversité des opinions.

                          Pour réparer ma faute, je vous invite à cliquer sur ce lien pour remettre un peu de justice sur AgoraVox.

                          Excusez moi de ne pas passer 6 heures par jour sur chaque article, comme le ferait un journaliste professionel. Le niveau des articles en pâtit, ce n’est pas du niveau d’un journal national. Le style n’est pas non plus celui d’un grand écrivain. Mais j’ai fait du mieux que j’ai pu. J’ai mis du travail dans chaque article et je trouve cela dommage de me faire poursuivre dans chacun de mes articles par une horde de commentateurs (gauchistes pour la plupart) haineux, qui ont pourri chacun de mes articles avec parfois des commentaires frisant l’insulte et l’insinuation sexuelle, et sans aucun rapport avec l’article en question. Je cesse donc la publication d’articles sur ce site. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires