• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Balade au bord de l’eau...

Balade au bord de l’eau...

On aime, en été, le calme et la fraîcheur des étangs, on apprécie ces étendues d'eau propices à la rêverie...

 

Le domaine de la Bastide, au sud de Nîmes, revêt ce charme particulier que procure une nature agrémentée de ces étangs aux moires somptueuses...

Le nom même du lieu évoque le sud, ses collines, des maisons rustiques, des habitations de campagne... Le mot nous fait entendre la langue du midi, celle qui fait résonner les consonnes, celle qui savoure les voyelles...

Le mot me rappelle un lieu-dit de la campagne aixoise : la "Petite Bastide", près de Bouc-bel-air... un lieu de détente et de promenade, qu'affectionnait ma mère... où elle pouvait goûter aux joies de la baignade, dans un grand bassin aménagé...

 

Ce lieu boisé, accueillant, offre, aussi, un cadre champêtre pour une balade au bord de l'eau : les étangs aux teintes de verts forment des camïeux, une belle harmonie avec les arbres environnants.

 

On est ébloui, en chemin, par la variété des paysages : sous-bois, étendues d'eau, champs, arbres qui se détachent sur la clarté de l'eau...

Les arbres, les pins, les bouleaux, les chênes, les peupliers frissonnent sous le souffle des vents du midi : un léger bruissement se fait entendre, si doux....

 

Les arbres et l'eau sont agités, parfois, de mouvements légers, subtils, dans un ballet harmonieux de couleurs...

 

Sur les bords, des roseaux s'épanouissent, hissant sur leur hampe des épis aux teintes de rouge sombre... des épis qui se découpent sur un ciel bleu d'azur...

 

Les reflets sur l'eau magnifient les paysages : les arbres prennent de nouvelles dimensions...

Les arbres immenses s'étirent sur les ondes, leurs feuillages argentés éclaboussent l'azur...

Des panaches de verts dans l'eau bleue, des fusions de couleurs... Un cygne sur la rive éclaire l'ombre des sous-bois de sa silhouette blanche.

 

L'eau se marbre de quelque frissons, elle embellit les arbres, le ciel qui se double et se répercute sur les étangs...

Comment dire la transparence, la luminosité de l'eau ? Comment dire les éclats de lumières sur les étangs ?

Comment dire les couleurs qui s'entremêlent ?

Les cèdres se balancent sur l'azur, leurs branches se hérissent et tanguent dans le ciel. Des peupliers se penchent sur l'eau, avec élégance...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/09/balade-au-bord-de-l-eau.html

 

Vidéos :


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Lampion 31 août 2021 16:05

    Après un cassoulet à la Bastide, il est recommandé d’aller pêcher dans l’étang.


    • rosemar rosemar 31 août 2021 19:46

      @Lampion

      Toujours aussi fins les jeux de mots !


    • Séraphin Lampion Lampion 1er septembre 2021 08:21

      La plaisanterie, c’est comme l’escalope à la salade : il faut choisir entre la fine et l’épaisse.


    • Clocel Clocel 1er septembre 2021 08:36

      @Lampion

      Laisse tomber l’escalope, un bon vieux T-bone steak avec de frittes !

      Un petit vin fruité pour faire descendre le bonheur, et tu es en relation directe avec Dieu. smiley


    • Séraphin Lampion Lampion 1er septembre 2021 09:16

      @Clocel

      De toute façon, pour bien dîner, il faut être peu, commencer par un bouillon de courge et terminer par une fine sans dépôt.


    • Séraphin Lampion Lampion 1er septembre 2021 09:19

      @Clocel

      Pour ce qui est du vin, une fine appellation s’impose, mais aimer le blanc est une histoire de goût, après tout.


    • Areole 1er septembre 2021 09:19

      @Lampion
      ...et inversement, je crains que Rosemar ne contrôle plus ses sphincters depuis longtemps déjà. 


    • Séraphin Lampion Lampion 1er septembre 2021 09:30

      @Areole

      Les colliers, ça fait toujours chic !


    • Aimable 31 août 2021 16:41

      Dans cette musique j’y trouve beaucoup de tendresse et vous ? L’étang lui en même temps appel a la sieste , elle est pas belle le vie . 


      • rosemar rosemar 31 août 2021 19:41

        @Aimable

        « The Green Leaves of Summer est une chanson écrite par Paul Francis Webster avec une musique composée par Dimitri Tiomkin. Elle a été écrite pour le film Alamo (1960) où elle est interprétée par le groupe The Brothers Four. Elle a été nommée pour l’Oscar de la meilleure chanson originale lors de la 33e cérémonie des Oscars. »


      • rosemar rosemar 31 août 2021 19:43

        @Aimable

        Reprise par divers artistes, notamment par Les Compagnons de la chanson sous le titre Le Bleu de l’été...

        https://youtu.be/fhPZ6u-_WjI


      • Fergus Fergus 1er septembre 2021 11:52

        Bonjour, rosemar

        Il manque un lien qui s’imposait :

        La superbe chanson interprétée par Jean Gabin : Quand on s’promène au bord de l’eau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité