• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Instants de Loire

Le Bonimenteur en action ...

Un jour d'étiage, pourtant !

Notre rivière se vêt enfin de ses habits d'été. Elle a cessé de rouler des épaules, de jouer les prolongations d'une longue saison de grandes eaux. Après avoir noyé les œufs des sternes ou de nos oies, bouleversé les refuges des castors, elle a plié bagage pour se faire douce et calme.

Apparence trompeuse ; c'est en ces moments tranquilles qu'elle présente sans doute ses plus grands pièges : cul de grève, sable instable, goulet tumultueux juste au sortir d'un bras si docile . C'est qu'elle traîne sa langueur en d'innombrables bancs de sable si tentants ! Elle n'effraie plus personne, ses rives se colorent de parasols et de baigneurs. Les derniers instants des vacances qui s'achèvent !

1233501_630695626963615_2101194336_n.jpg

J'en étais là de ces rêveries sur un carnet quand le capitaine vint me tirer de ma folie rédactionnelle. Nous allions embarquer une troupe de très jeunes enfants pour une balade sur une Loire dolente. Pas de contes et d'histoires avec la classe biberon. Il faut simplement leur expliquer la rivière, le courant, la montagne et la mer. J'avoue ne pas savoir quel registre adopter avec eux !

Puis ce furent des plus grands, plus attentifs aussi. L'Inexplosible permit d'aborder la Révolution industrielle, le bateau- lavoir, les grandes inventions sociétales dont la machine à laver qui a transformé la vie des femmes surtout. Une petite révision salutaire avant la rentrée toute proche. Ils écoutaient polis ou bien résignés à l'idée que leurs vacances seraient bientôt un souvenir lointain !

D'autres groupes se succèdent. D'autres enfants à l'écoute. Nous sommes le seul bateau sur la rivière, ce qui n'empêche nullement le sentiment qu'au moment du Festival de Loire, nous serons mis au ban. Vaste ingratitude d'organisateurs qui n'ont même pas pris la peine de glisser le Bonimenteur dans les propositions à quai. À se demander si je dois être présent en cette fête !

602796_630694400297071_105368545_n.jpg

J'oublie ma rancœur, d'autres rencontres de Loire viennent éclairer ma journée. Des instants uniques qui ne peuvent subvenir qu'en cette rivière magique. C'est ce qui fait son charme, sa beauté et cette passion qui nous conduit sans cesse sur son onde. Les autres feront la fête cinq jours durant, il me restera tous les autres pour profiter de la magie de notre dame Liger !

1185369_630695763630268_1611114307_n.jpg

Deux Australiens nous arrivent par le fleuve, un mot de recommandation dans la poche. C'est Bibi qui nous les envoie ! Ils viennent achever en Orléans leur parcours aquatique, échangent leur canoë contre quelques bières et un hébergement avant que de lever le pouce pour de nouvelles aventures. Folie merveilleuse d'une jeunesse qui autorise tous les possibles !

1175408_630695760296935_1345037675_n.jpg

Un Sénégalais tout juste un peu plus âgé, se joint à nous. Il pose des questions, il est en émerveillement devant la rivière. Petit à petit il se dévoile. Il a connu un autre fleuve, au pays. De l'âge de 7 ans à 23 ans, il y fut pêcheur, pilote du bateau. Il regarde avec envie le capitaine qui tient le manche. Bientôt, il sera à son tour aux commandes. Il est heureux …

1175754_630696123630232_819490267_n.jpg

Le soir, il sera à nouveau sur le quai. Robert, le pêcheur professionnel est en action sur notre bout de rivière. Pape est revenu, il souhaite le rencontrer, revivre ce qui fut sa vie de là-bas, découvrir d'autres techniques. Nous le laissons filer à la recherche du pêcheur qui est déjà parti poser ses filets. J'espère qu'ils se seront trouvés …

1275429_572242046167098_282507177_o.jpg

Deux gamins, pieds nus, la canne à la main, arpentent de long en large le quai. Ils savent tout des poissons et des mouvements de l'eau. Ils interrogent les adultes, ils sont curieux de tout. Ils ont vu un silure ici, remarqué des chasses là, constatés des bancs d'ablettes sous le ponton. Enfants sauvages ou enfants de la rivière ? Ils me font penser à bien des amis d'alors …

1208716_630696433630201_295461818_n.jpg

Au coucher du soleil, nous embarquons un nouveau groupe. Des adultes et une enfant qui, coïncidence, était d'un groupe du matin. Je lui confie le bâton de parole, elle répète sa leçon, elle nous explique le fonctionnement de l'écluse et le danger des bancs de sable. Ses parents sont ravis et nous heureux d'avoir ainsi été écoutés.

Puis ce sont les adultes qui se font enfants. Ils suivent l'aventure des moines de Micy luttant contre le dragon de Béraire, l'épopée de saint Aignan affrontant Attila, la folle aventure technique des canaux de Briare et d'Orléans. Je raconte, ils écoutent. La Loire file sous la toue sablière, le soleil couchant illumine le ciel d'Orléans. Lugus est le maître des cieux !

1170961_630696863630158_279519648_n.jpg

Ainsi va la vie sur la rivière. Tant pis si ce sont des gouttes d'eau dans un océan d'ignorance et d'indifférence. Le Festival approche, il faudra laisser la place aux artistes, aux vrais bateleurs de foire. La foule envahira ma petite scène personnelle. Je serai contraint au silence dans le vacarme de la foire à gogos. Puis reviendra le temps des rencontres et des histoires ; la Loire en beauté, sans paillettes ni flonflons !

Instantanément vôtre.

1185587_630697303630114_357368404_n.jpg

JPEG - 81.1 ko

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • cedricx cedricx 31 août 2013 17:16

    On croirait voyager avec vous ! Merci !


    • C'est Nabum C’est Nabum 31 août 2013 22:42

      cedricx


      Merci 

      Il faudrait le dire aux élus d’Orléans pour qui je suis le mauvais, celui dont on ne veut pas ! 

    • Prudence Gayant Prudence Gayant 31 août 2013 18:01


      Dispenser votre savoir dans l’anonymat ne vous convient plus ?
       Seriez-vous devenu cabot avec l’âge ?
      Apprenez à faire des pirouettes ou à danser sur les mains, peut-être y verra t-on un signe de bonne volonté de votre part. Ou alors, vous vieillissez et avez un grand besoin de reconnaissance ?
       

      • C'est Nabum C’est Nabum 31 août 2013 22:43

        Prudence


        Vous êtes sévère ...
        Je voulais être au programme pour avoir carte blanche.

        Ne l’ayant pas, je sais que j’aurai des bâtons dans les roues ! C’est ça qui m’énerve.

        Mais ça n’a aucune importance ! 

      • Prudence Gayant Prudence Gayant 1er septembre 2013 01:02

        Je vous comprend bien. Et vous souhaite d’être au programme, mais que devrez vous faire pour l’être ?

        Je serai venue vous voir faire le bonimenteur !! Mais tout arrive à point à qui sait attendre.

      • C'est Nabum C’est Nabum 1er septembre 2013 07:21

        Prudence


        Que faire ?
        Rien ...

        Les règles du jeu ne sont pas les miennes. Je me refuse à demander de l’argent, je ne vaux rien et c’est ainsi que je ne peux figurer sur le programme avec cette petite mention :
        « Sur les quais, un Bonimenteur vous racontera la Loire au gré de ses fantaisies ! »

        Ce n’est pas possible dans un programme sérieux, sans fantaisie justement où tout est minuté.

        Alors je déambulerai comme un simple visiteur et nul ne m’empéchera de conter si la fantaisie m’en prend ! 


      • C'est Nabum C’est Nabum 31 août 2013 22:45

        Aladeen


        Faites ! 
        Je vous en prie

        Vous savez que certains prétendent que mes billets n’ont pas leur place ici ! Pas de bol d’air dans ce pays qui étouffe ...

        Moi, je pense que c’est pourtant fort utile !

      • Bernie Bernie 2 septembre 2013 00:01

        Bonsoir C’est Nabum,

        Si vous pensez que mon post, certes agressif, demandait votre départ, c’est une mauvaise interprétation.

        J’apprécie énormément votre écriture, je vous l’ai dit. Je vous ait juste demandé de ne pas vous multiplier, car le trop lasse. Enfin, c’est mon avis. Vous m’avez présenté des excuses, alors que je me sentais bien plus coupable que vous.
        Si je n’ai pas répondu, c’est parce que j’étais moins « droit dans mes bottes » que je le pensai.

        Je vous présente à mon tour, mes excuses. Vous avez tout à fait le droit d’avoir l’écriture que vous avez. A moi dans prendre ce que j’en ai envie.

        Cordialement,


      • Ratan Jérémie 2 septembre 2013 00:14

        Nabum fait parti de la pitoyable clique transfuge du feue post.

        La culture de supermarché. parfait pour la ménagère branchée Web. Yahoo est tout de même une vraie concurrence dans l’insignifiant.


      • Bernie Bernie 2 septembre 2013 00:47

        Arf, même si je dois concevoir que feu le post ne nous à pas envoyé que des supers auteurs. A titre perso, deux me détestent bien cordialement, tant pis. Je ne veux pas mettre Nabum dans ce sac, et le battre parce qu’il vient du post. Il y a une vraie qualité d’écriture chez lui.


      • Bernie Bernie 2 septembre 2013 01:12

        Mais bon, les fatizo, rosemar, alea jacta est, sont des gros tocards, je vous l’accorde. Dissertant sur le vide, imbus d’eux mêmes, ils ne méritent que mon mépris. smiley

        Bonne soirée étoilée...


      • C'est Nabum C’est Nabum 2 septembre 2013 07:55

        Bernie


        Je sais que le trop tue le mieux ... et j’en use quelque peu

        J’ai choisi la pratique monacale d’un billet par jour. Je suis l’anacorète du Net et je ne suis hélas pas toujours à la hauteur de mes ambitions. Mais rompre ce principe c’est briser un rythme et une pratique qui me sont désormais indispensables.

        Voulez-vous que je consulte ou préférez-vous me laisser à ma douce folie ?

      • Bernie Bernie 2 septembre 2013 23:00

        Vous êtes grand, je n’ai pas à vous obliger à quoi que ce soit. Comme je vous l’ai dit, tant pis, si il y a trop du même auteur à mon goût, pour moi c’est comme le chocolat, un peu c’est un régal, trop, ça devient écœurant, c’est tout. Maintenant, à moi d’éviter la tablette, si je frise l’indigestion.


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 septembre 2013 07:18

        Bernie


        Dommage, le nœud du pendu est interdit sur nos bateaux sinon je vous aurai rendu ce service ! 
        Ma disparition s’impose à vos yeux fatigués

      • Prudence Gayant Prudence Gayant 2 septembre 2013 16:19

        Est-ce contagieux ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires