• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > La langue bien pendue

La langue bien pendue

Propos en l'air.

Faut-il qu’elle soit bien pendue pour n’avoir de cesse de médire à tout venant, se faire langue de vipère pour piquer les uns et salir les autres ? Notre organe porte-parole n’aime rien tant que de savonner la planche de nos semblables, les proches de préférence comme les plus lointains. La langue vitupère au gré de ses humeurs, elle propage de fausses nouvelles, elle se complaît à laisser filer la rumeur. Elle a bien trop à faire pour vérifier ses sources, seule importe l’envie de faire et surtout de dire le mal.

La langue ne reste jamais dans la poche pas plus qu’elle ne se donne au chat, refusant d’admettre sa défaite, ne déposant jamais les armes ni ne renonçant au combat ! Tout au contraire, elle n’a de cesse de tenir des propos incertains, malsains, infondés et parfois orduriers. Elle se répand en diffamation, elle prend plaisir à se faire porte-voix de la vox-populi pour rependre à son compte des bruits qui courent. Il est vrai qu’elle a l’ouïe fine dès qu’il s’agit de dresser l’oreille avant de reprendre à son compte des bruits de couloir.

La langue se fend alors de remarques insidieuses, de propos acerbes, de diatribes et autres attaques en règle contre un quidam qui, de préférence, n’est pas à portée de voix. Toute fourbe qu’elle est, la langue est plus pleutre qu’autre chose. Dire en face ses quatre vérités l’indispose tandis que semer le doute et l'insinuation est bien plus dans ses cordes vocales.

La langue vibre de toutes les médisances qui sont dans l’air. Elle porte et colporte, elle transmet, elle se porte écho et chambre d’écho. Elle se délecte quand elle agit sournoisement, se régale de médire, de mettre son grain de sel quand elle joue les moulins à paroles honteuses. Elle ne parlemente pas, elle ne joue pas la franchise ni même carte sur table. Bien au contraire, elle est de celles qui se délectent à donner un coup de poignard dans le dos.

La langue est vivante pour semer l’effroi et la crainte. C’est là jubilation et délectation. Elle se pourlèche les babines quand elle diffuse des insanités. Elle est la digne héritière des caquets des lavandières qui, à coup de battoirs, habillaient pour l’hiver de pauvres gens qui avaient l’heur de leur déplaire. Puis, quand ses propos sont arrivés aux oreilles de ses cibles, la langue fait la morte. Réfute ce qui lui est attribué, jure sur ses grands dieux, n’avoir rien dit ou bien que ses propos ont mal été interprétés.

Puis l’alerte passée, elle se refait l’avocat du diable. Elle n’est pas de celles à qui l’on donnerait le bon dieu sans confession. Inutile de vouloir la croire sur parole, en dépit des apparences, elle en manque cruellement. C’est là son paradoxe. Elle se charge elle-même de tous les péchés de la création, affiliée qu’elle est avec la vipère.

Certains spécialistes en usent de manière tout autant originale que déplorable. Jamais ils ne prennent le chemin le plus court pour exprimer leur pensée. Ils abusent de la circonlocution, se perdent en métaphores douteuses, jouent volontiers d’un lexique abscons, étirent à plaisir leurs phrases pour perdre le petit Poucet. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ils n’élaguent jamais leur discours quand ils pratiquent la langue de bois. Ils mentent d’ailleurs bien plus qu’ils ne respirent la franchise.

Quand sonne sa dernière heure, la langue aimerait s’octroyer le dernier mot. Un propos glaçant qui fait parcourir un frisson dans le dos des témoins. Puis, sa dernière réplique assénée, elle se voue au silence éternel. La langue ne reviendra plus sur ses propos. Elle se mure dans un silence tombal. D’elle, alors, on ne sait plus rien. Saura-t-elle plaider sa cause devant Saint Pierre ? À l’heure du jugement dernier, ses propos pèseront lourd dans la balance.

Si les paroles s’envolent vers les cieux, les écrits restent. Pour éviter qu’ils ne soient trop terre à terre je donne aux miens un peu de hauteur. Si vous ne comprenez rien à tout cela c’est plutôt bon signe. Je vous donne ma parole que rien ici ne soit très sérieux.

Linguistiquement vôtre.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • cettegrenouilleci 15 août 17:21
    Bonjour .

    Merci pour cet intéressant petit papier évocateur des potentialités pernicieuses de la langue et du mésusage que l’on peut faire de cet admirable outil. Je regrette toutefois que vous ayez laissé dans l’ombre le côté lumineux de la chose.

    Peut-être pourriez-vous réparer cet oubli en nous proposant prochainement, dans un bel éloge de la langue, le côté sympa et créatif de cet appendice irremplaçable.

    Cordiales salutations

    • ZXSpect ZXSpect 15 août 18:50

      @cettegrenouilleci


      C’est Nabum ne pourrait-il pas, également, nous régaler d’un article sur la vie et l’oeuvre d’un bonimenteur ?

    • ZXSpect ZXSpect 15 août 19:11
      @ZXSpect

      C’est Nabum ne pourrait-il pas, également, nous régaler d’un article sur la vie et l’oeuvre d’un bonimenteur ?

      c’est fait


      et peut-être bientôt sur Agoravox !

    • Bernie 2 Bernie 2 15 août 19:48

      @ZXSpect



      On a hâte, ou pas...

    • @ZXSpect

      vous ne savez pas lire. « Je vous donne ma parole que rien ici ne soit très sérieux. » Vous ne savez rien de plus et c’est le but. Jouant de sa propre farce et dérision. Bonimenteur n’est pas conteur. Il vous vend de la poudre aux yeux et mêmes ses Contes ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils invitent juste au jeu. 


    • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:28
      @cettegrenouilleci

      Je ne suis pas infaillible et je n’ai nulle prétention à l’universel



    • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:29
      @ZXSpect

      C’est fait pour votre plus grand plaisir


      • Francis Lon 15 août 18:07

        Merci pour votre contribution a la Définition.



        • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:29
          @Francis Lon

          Je ne contribue à rien je n’ai pas cette prétention

        • juluch juluch 15 août 18:28

          Un article bien léché Nabum !!! 


          • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:30

            @juluch


            Excellent l’ami

          • Si elle est pendue, c’est aussi qu’elle est bien morte.


            • nono le simplet nono le simplet 15 août 19:03

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              c’est pas faux smiley


            • nono le simplet nono le simplet 15 août 19:02
              on dit que les méditerranéens parlent beaucoup, avec la langue, mais aussi avec les mains ...
              c’est peut être pour ça qu’à Naples l’écriteau placé à l’avant des bus ne stipule pas « interdit de parler au chauffeur » mais « interdit de répondre au chauffeur » ...

              • Xenozoid Xenozoid 15 août 19:05
                @nono le simplet

                tient une idee contre les multipseudos ?

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 août 19:21

                @nono le simplet

                A Gènes z’avaient dit : ne pas parler sur le viaduc, il est sensible...il suffit d’une commère et vlan !


              • Bernie 2 Bernie 2 15 août 19:54

                @Aita Pea Pea


                Mamie valstar et sa filiation et amitiés des Nyelssen auraient été trop lourdes pour ce pont. Pourquoi pas, elle est déjà tellement lourdingue pour la maigre structure d’agoravox,que ça se casse la gueule.

                A réfléchir.

              • Bernie 2 Bernie 2 15 août 19:56

                @nono le simplet


                Bon, je ne réagis même pas sur brouette 89, tu m’en veux pas, merci d’être venu.

              • @Bernie 2


                désolé. C’est pas encore mon heure. franchement, je fais tout pour. La mort me fuit. PITIE. 

              • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:31
                @nono le simplet

                C’est pour bien se conduire

              • Bernie 2 Bernie 2 15 août 20:36
                @Machine qui vent du pire

                Et donc ? on doit supporter votre nécrose en direct. Mais on s’en fout puissance 10.

              • @Bernie 2


                Même si vous en rêvez pas tout le monde.....

              • @Bernie 2

                Mais non mon cher. Je démontre simplement que ceux qui craignent la mort ont le plus souvent tendance à mourir plus vite que ceux qui s’en sont fait une alliée. 

              • Bernie 2 Bernie 2 15 août 20:51

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.



                J’en rêve pas, loin de là. Vous ne vivez que sur la page internet agoravox, et vous disparaissez quand je clique sur la croix.

                Vous n’êtes rien sauf de la pollution. Une de ces bouses qu’il faut éviter quand on marche dans un champ. Voyaez, je ne vous prends pas pour une vache, j’essaie de vous éduquer.

              • Bernie 2 Bernie 2 15 août 20:54

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                Évitez le mon cher, on a pas gardé les cochons nyelssen ensembles.

              • @Bernie 2


                Le « mon cher » est une mise à très longue distance. Sans dédain, mais protection contre la toxicité ;


                • C'est Nabum C’est Nabum 15 août 20:31
                  @ZXSpect

                  Vos ordres sont des désirs à combler

                •  Les trickster ont un grand rôle à jouer. Ne leur ôtons pas cette diablerie. Mais au final ce seront toujours les autres qui profiteront de ses tours de passe passe. 


                  • Depuis 2010 que ce monde ne m’intéresse plus. Et un salaud là-haut semble vouloir se jouer de mon destin. Et en plus tout va de mieux en mieux. C’est la catastrophe,...


                    • Bernie 2 Bernie 2 15 août 20:43

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                      On s’en fout grave de ta misérable vie, mais d’une force non mesurable. Crève dans ton coin et arrête de nous polluer avec ta non vie. Je reviens de 2 semaines au vert pour retrouver la rombière, baveux et la cagole du sud en boucle sans arrêt.

                      Je me demande même si je suis parti...
                      Les ouin ouin sur eux mêmes sont toujours là, inamovibles.

                    • @Bernie 2


                      Arrêtez, vous devriez pourtant savoir que la haine fait le plus souvent honneur à celui qui en est la cible ;

                    • Bernie 2 Bernie 2 15 août 21:00

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                      Miroir, miroir, c’est toi qui perds. On est plus au CE2, c’est tout ce que vous avez en stock ? Quand on floode sur tous les fils pour raconter sa non vie, on ne doit pas s’attendre que des hourras, voire pire.

                    • C’est le jeu des contrastes. Ce que je raconte est vrai et personne (ou peu) me croient, pensant que je fabule et Nabum, c’est l’inverse. La plupart de ses histoires sont totalement fausses et tout le monde semble y croire. Bon, il doit bien y avoir quelques faits réels autrement la farce ne prendrait pas. 


                      • Spartacus Spartacus 15 août 23:52
                        Parfois il faudrait moins d’articles mais avec plus de sens.

                        La quantité d’articles n’en fait pas la qualité....
                        Il n’y a aucune obligation d’en produire un par jour, en produire moins mais plus d’actualité ou pertinent serait plus judicieux sur un forum d’opinions.


                        • Si l’ours blanc est un bon présage. C’est tout l’inverse avec le noir. Force chtonienne et maléfique. Le bizness a coupé la poire en deux et les oursons sont le plus souvent : bruns. L’enfant est encore trop jeune pour distinguer le « bien » du « mal ». IL faut pour cela, une longue expérience de vie.


                          • bob14 bob14 16 août 11:54

                            nabum..grand maitre de la langue morte..mdr


                            • Dans le livre, les Fous de Bassan, la vipère n’est pas celle que l’on imagine. Quand le mauvais sort s’acharne sur le monde, le peuple, la politique, un village (thème fréquent dans le polar), selon la Génèse, celle qui a porté le monde (symbolisé par l’enfant), est la première désignée comme responsable (la mère). ainsi que le juif. Celui qui est sensé porter la BONNE parole. Mais à la fin du roman, le coupable est bien le Pasteur qui avec ses Sermons comme le fit Hitler désignaient les breneux qui polluaient les belles rivières. Détournant l’attention de ses propres crimes. La langue de vipère des catholiques fut bien muette quand ils auraient dû agir. Ils n’insinuaient pas, ils orientaient dans le sens de la carpe, navigant dans le marais, la tourbe ou la fange, se déguisant en croix rouge pour se blanchir. Le silence n’est pas pendu, il lui manque les cordes vocales.


                              • marmor 16 août 17:52
                                La langue bien pendue
                                La tiou es pla penjat tabès ! Douma beléou nos parlaras de la tiou couetto pla penjat y molasso !! Adichats

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès