• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > L’été léger > Une petite mésienne …

Une petite mésienne …

À chaque âge sa pratique.

Longtemps j'ai conservé le souvenir douloureux de ce moment que nous imposait la sœur Vincent au sortir du repas méridien. Nous nous retrouvions dans le grand dortoir, les rideaux tirés sur une clarté qui ne parvenait pas à totalement se faire oublier. La monitrice arpentait les couloirs, prompte à débusquer les bavardages ou nos innocentes occupations prohibées. Il convenait de respecter ce temps de pause et si possible de se laisser aller à un sommeil réparateur. Il est vrai que nous nous dépensions sans compter le reste du temps.

Nous savions alors que les plus grands étaient exonérés de cette corvée ce qui accentuait un peu plus encore notre rejet de la chose. Le signal du réveil nous surprenait parfois alors que, à nos corps défendants, nous avions succombé par inadvertance sans doute à cette injonction dont nous nous serions tous passés. La délivrance se manifestait par l'ouverture des rideaux, signal qui sonnait un branle-bas de combat incomparable.

Les années passèrent, la sieste ne fut plus qu'un lointain souvenir, jalonné par de petites pauses crapuleuses qui font le délice des jeunes couples ou des parenthèses enchantées. Les enfants arrivant, la sieste revint au programme, devenant pour les uns une évidence tout autant qu'une nécessité tandis que pour d'autres, elle se faisait contrainte accompagnée de palabres ou de menaces odieuses. Puis tout rentra dans l'ordre d'une vie laborieuse qui ne prenait pas le temps de prendre le temps.

La retraite soudain, imposa comme une évidence cette coupure qui fait le charme de l'absence de contraintes. D'autant plus nécessaire que votre serviteur est un lève-tôt qui après le déjeuner, éprouve l'impérieux besoin de couper quelques instants son rapport au monde des vivants et ses voyages cérébraux dans le monde textuel. C'est ainsi que volets clos, je me glisse dans les draps pour recharger la machine à rêveries.

La sieste se décline de bien des manières différentes selon les individus qui s'y adonnent. Les uns la subissent, surpris qu'ils sont en pleine digestion, assis sur un canapé, un livre à la main ou bien devant un écran soporifique. Ils se laissent emmener, tels que le sommeil les emporte pour un petit moment. Les autres se lovent sur une chaise longue, profite d'un coin ombragé en sachant qu'il ne leur faudra pas longtemps pour rompre avec leur conscience. Ils s'offrent une fugue champêtre avec la nature pour témoin.

Il y a les adeptes de la sieste estivale, sous un parasol au milieu de la foule. Alanguis sur le sable, les doigts de pied en éventail pour assurer une ventilation minimale, ils ferment les écoutilles, indifférents au bruit des vagues et des voisins de serviette. Un petit bain remettra la machine en route. Le hamac a aussi ses adeptes loin de la plage, ça va de soi ! Il suppose d'en posséder l'usage et d'en apprécier la pratique. Il demande le sens de l'équilibre tout autant que la capacité de s'extraire du quotidien. En cela, il s'adresse aux hédonistes purs et véritables.

Je ne rentre pas dans ces catégories heureuses et insouciantes. Ma sieste est souvent purement formelle. J'éprouve le besoin d'une coupure matérialisée par l'abandon de mes guenilles juste avant que de faire l'obscurité et de me glisser dans le lit. Le plus souvent c'est pour quelques pages de lecture près de la lampe de chevet avant que de tenter, souvent désespérément de trouver le sommeil. C'est une forme de répétition générale avant le coucher, un préalable à la seconde moitié de journée, un coup d'épée dans l'au-delà. J'en sors souvent déçu de n'avoir pas coupé totalement les ponts mais heureux de cette parenthèse comme une échappée belle avec le réel. Il suffit d'aller se rhabiller pour reprendre la danse, tant que la vie répond encore présent.

Le tumulte des amours orageuses est d'un passé révolu. La sieste se fait trop sage pour mériter de se nommer mésienne. Elle se contente d'être méridienne, une traversée en solitaire de la première phase digestive. C'est d'une banalité si désolante que ces mots couchés sur le papier au sortir de l'une d'elles ne sont pas de nature à lui redonner son lustre d'antan. Bonne sieste à vous.

Méridiennement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Lisant à cet instant la signification de l’ennéade en numérologie 90 ans de distance entre Arsène Lupin (Lupanar....) et moi. Je tombe sur un article très intéressant. https://geo-numerologie.com/le-nhtmlombre-90.. Et cherchant plus loin, je trouve un petit blog qui explique comment la personne applique cette voie (celle de la transmutation). Primo, ne faire l’amour qu’une seul fois par semaine. Et plus âgé, une fois par mois tout au plus. Qui n’a jamais connu cette langueur, ces longues siestes, après l’acte de chair. Comme pour recharger la pile. Perso ,cela me correspond. On m’appelait : la siesteuse. Un Freudien dirait : le refoulement, l’oubli du pécher de chair.. La Belle au bois dormant...Tant que la rose de sortira pas de son RONCIER. Le sens de mon rêve. Bart de Wever le tisserand veut annexer la Flandre aux tulipe de Hollande, emportant bien sûr : RENAIX toujours sous son RONCIER (la Belle au Bois dormant ne s’est-elle pas endormie après avoir s’être piquée à un fuseau (horaire,...). Conseil de lecture avant de s’endormir : LA ROSE AUX TREIZE PETALES . Ange : Michel Allouche. 


    • chantecler chantecler 31 juillet 19:20

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Je savions pas que les adeptes de S. Freud décrivent la baise comme « pécher de chair » .
      Vous les rencontrez où ?


    • @chantecler c’est un truc de névrotique. Pas votre rayon..



    • chantecler chantecler 31 juillet 19:33

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Vous imaginez mal chère Mélusine !
      Je préfère quand vous divaguez !
       smiley


    • @chantecler Le jour le plus terrible de ma ma vie. Dans un amphithéâtre de l’université belge, à un moment le professeur Bol de Balle, Marcel (un tel nom,...) a dit en vibrant, le phallus. tout le monde m’a vu rougir.... Quelle honte.. Dire que je l’ai croisé à la maison d’un merveilleux peintre abstrait : On y fêtait le reverdissement d’un arbre : LISMONDE. Voici l’arbre. Le nez n’est-il pas une allusion phallique et au phare. Premier rêve de Freud : injection faite à IRMA


    • @chantecler
       chez les procrastinateurs...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 juillet 19:49

      @chantecler
      Z’etes en forme en ce moment contre les cinglées d’Avox , la Mélu et Fifi . Continuez !


    • Gollum Gollum 31 juillet 19:52

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Primo, ne faire l’amour qu’une seul fois par semaine.

      En honneur de votre lien avec Leblanc vous devriez faire la chose tous les 90 jours...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 juillet 20:05

      @Gollum
      Et Gollum pas en reste ...lol


    • j’avais un cycle particulier. Mes règles toujours le 33ème jour. SOLAIRE. LE FEMINiN SACRE. OGDOADE ET ENNEADE. Il valait parce pendant cette période, je dormais trois jours d’affillées. Mais une fois réveillée ; Speedy Gonzalez... Mais parents étaient bien patients et ne trouvait rien à redire....C’est l’adolescence...OLE. 


    • Lire : il valait mieux...La goutte de sang sur la quenouille...


    • S’il n’y a pas 20 millions d’habitants sur terre, c’est que les africaines proches de leur corps et des cycles lunaires, savaient le jour où elles étaient fécondes....Plus un collier spécial de 28 perles (très recherché). Qui trop embrasse mal étreint. Pauvre Priape de DEESSE KA. 


    • Après avoir rêve que Bart de Wever (traduction : tisserand) me faisait la cour en me disant, oui, nous les flamand on y va pas avec des gants, ça sent le crottin, et les amours campagnardes, mais il m’offrait en cadeau : un scarabée en pierre. Parfois nous avons des grands rêves.. Pourvu qu’il lâche Renaix. LE GRAND RENOUVEAU TANT ATTENDU.


    • Gollum Gollum 1er août 09:10

      @Aita Pea Pea

      Apparemment elle n’a pas aimé ma saillie j’ai eu droit à l’étoile jaune... Même pas d’humour la bougresse.. smiley


    • Gollum Gollum 1er août 09:12

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      S’il n’y a pas 20 millions d’habitants sur terre

      Okaaayy.... Et donc on en est à combien sur terre ? Par simple curiosité...  smiley


    • Tant que la Rose ne sortira pas de son RONCIER (Renaix-RONSE).....juste à l’extrême limite : la guerre des deux Roses. Ou plutôt l’IRIS pour Bruxelles. Une fleur renoue (Redouté grand peintre FLORAL) l’iris et la rose. La rose de Sibérie. Perso je déteste les oreillers chauds. https://www.google.com/search?q=Iris+de+sib%C3%A9rie&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiimKGu6Y3yAhWF7aQKHTrPCyoQ_AUoAXoECAEQAw&biw=1280&bih=598#imgrc=fP0mD1Y5dLZ5fM. Couleur d’EMERAUDE. Les tulipes, ce sont le moulins de HOLLANDE...



        • J’ai déjà laissé cette vidée. A mes deux OLIVIERS.....https://www.youtube.com/watch?v=cv4j7q0WYLs


          • Entre le 11 décembre 1854 (2 ans avant Freud), et le 11 décembre 1954 il s’est écoulé 100 ans. Durée du sommeil de la Belle au bois DORMANT. Oui, je suis en forme. Désolé pour les grincheux (un des nains). Un jour à marquer d’une Pi ère blanche...


            • Gollum Gollum 1er août 09:14

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Entre le 11 décembre 1854 (2 ans avant Freud), et le 11 décembre 1954 il s’est écoulé 100 ans.

              Ben oui. Bravo. Vus savez à peu près compter c’est déjà ça..

              Sinon en 1854 y a eu kek chose de spécial ?


            • @Gollum oui, juste dix ans et c’eut été parfait. Mais l’idée est belle... Une énnéade, c’est pas mal non plus... 1864/ Freud a huit ans...


            • Gollum Gollum 1er août 09:26

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Ah d’accord... C’était juste ça. Une élection synchronistique qui a loupé le coche quoi...

              Et dont vous vous faites tout un fromage bien que ce soit passé à côté.

              Bref, vous prenez les coïncidences quand elles fonctionnent et aussi celles qui ne fonctionnent pas comme ça vous êtes sûre d’être dans les clous...

              Pas bête. smiley


            • @Gollum lisez Mahé, l’OGDOADE et l’ENNEADE. Heith la barrière et THEIT le bouclier (les clous) afin d’atteindre 10 (le YOD) ou Cent (sang réal). Plotin et le néo-platonisme. Plotin, Pluton, Platon, Symbolique du cent : https://www.jepense.org/symbolisme-nombre-100/. Pour Platon : le cycle de cent ans est celui de l’âme. La guerre de cent ans. Nombreux parlent de la fameuse conjonction des astres en capricorne comme il a 5 X 100 ans. Reste à trouver le cycle de l’âme....


            • D’autres astrologues parlent plutôt de 7 X 100 ans..Pour cent, nous avons le contraste entre les années folles (1920) la croyance totale au progrès et 2021, le désenchantement total.....J’aime l’explication pour le chiffre : cent un huit couché, l’infini : la barrière est franchie...LE LEMNISCATE. Le lemniscate ou la QUINTE ESSENCE. 5 X 2 : 10 (double quintessence). 


            • Au début de l’an 1900 (Souzenelle parle de la lettre QOF= 10, sortie de l’interprétation des rêves 1900, de nombreuses planètes Trônaient en sagittaire : le mythe du progrès, c’est JUPITER (suivez mon regard....) QOF ou la 19ème lettre (belle synchronicité). Tiens, né en 1900 : OOMRAM Mikhaël AIVANOV qui parle beaucoup du sagittaire ou du cheval. A sa naissance : JUPITER_URANUS et le noeud NORD en sagittaire : Uranus conjoint à Jupiter : le néo-libéralisme. Actuellement le noeud sur est en sagittaire....Déclin de jupiter...Nabum sera content...


            • @Gollum prenez le temps de visionner et lire ce qui est écrit dans ce Site. BACK to THE FUTUR : LA D’ORLEANE, 9/11. symbolique du 11...
              https://archive.org/details/rlc911


            •  Pour les Celtes, jour de LUG ou THOTH....


              • Graveleux : c’est du sable, du gravier aggloméré. LA pierre Philosophale est translucide. Pour le sable la plus belle est la Rose des sables. rien ne peut fructifier dans le désert et le sable. Excepté LA ROSE https://www.google.com/search?q=Roses+des+sables+d%C3%A9sert&tbm=isch&ved=2ahUKEwjZhMbk-43yAhUagv0HHR0JA9YQ2-cCegQIABAA#imgrc=kJI6Osc4DyFjsM. C’est la sélénite (la lune) qui permet cette magie.. Bien utile pour apaiser les âmes émotives....


                • Gollum Gollum 1er août 09:15

                  La Mélusine tellement énervée d’avoir été moinssée par un teigneux (que je félicite au passage) s’est cru obligée de rétablir l’équilibre par un plussage tout droit venu de son moi le plus profond... smiley


                  • juluch juluch 1er août 10:54

                    faut pas que la sieste dépasse un certains temps sinon on se lève avec vraiment la tronche dans le c**.....

                    Ces petites récupération ne doivent pas être trop longues.


                    • La Torah est la forme de pensée qui est la plus proche du bien. Rien n’est mal tant que nous restons modérés : pour le bien, le beau et le vrai. Il m’arrive de dire que je ne suis pas dans la haine. C’est un peu faux et je serais hypocrite : j’ai haï Pierre Bergé et Roudinesco. L’hindouisme est uniquement dans la contemplation, détachée du matériel : le mal. Raison pour laquelle, ils estiment que la ré-incarnation est la pire de toutes les punitions. Le catholicisme est plutôt accrochée au Malkuth : le matériel, l’idolâtrie du corporel. L’inverse étant son rejet (amour-haine). La seule voie du milieu est celle de la Caballe. Dans la L’arbre des Séphiroth, la voie gauche n’est pas supérieure, ni inférieure à la main droite ou la voie de droite. Trop de compassion et d’amour peuvent être néfastes, et la rigueur, les limites à un certain moment peuvent être nécessaires. La voie du milieu consiste à harmoniser les deux opposés. .Tiphereth : le SOLEIL et Yésod, la lune, la coupe. Toutes les maladies corporelles sont toujours liées à un excès : soit du côté du manque (anorexie,....) ou le contraire : boulimie (d’argent, de sexe, de nourritures de procréation folle,.....). Prenons l’exemple de l’immigration : la voie du milieu consiste à construire des limites, des frontières, mais avec des portes.....Cela s’appelle : Réguler...INSPÏR-EXPIR : Mort vie. L’histoire du monde est cyclique...


                      • Rinbeau Rinbeau 1er août 12:27

                        La sieste crapuleuse permet de se détendre beaucoup plus profondément !

                         smiley


                        • Rinbeau Rinbeau 1er août 13:14

                          @Rinbeau

                          Le ronflement à la cadence beaucoup mieux rythmée ! 


                        • C'est Nabum C’est Nabum 2 août 05:30

                          @Rinbeau

                          La géométrie intime en somme


                        • Rinbeau Rinbeau 1er août 13:18

                          Le rêve devenant réalité !


                          • Loatse Loatse 1er août 16:13

                            En emergeant d’une longue (plus d’un heure) là, .. je me suis demandée si je n’allais pas adopter la méthode « Dali » de la cuillère, dorénavant (il s’endormait parait il avec une cuillère dans la main et lorsqu’elle tombait hop, fini la siesta !)

                            là je me suis trouvée projetée à l’hopital afin de me faire vacciner, mais pas du bidule heing ! de H1N1.... * (même vent de panique à l’époque avec chez nous le chateau tranformé en centre de vaccination, ainsi que les courriers invitant la population à venir s’y faire vacciner..)

                            J’attend puis c’est mon tour.. Un toubib en tee shirt rose me demande une ordonnance. Je n’en ai pas. Je lui dis « c’est moi ! » en lui récitant mon numéro de sécu..

                            Ce dernier sort d’on ne sait ou, une mini seringue pleine. Alors qu’il s’approche de moi je le trouve chelou. Je suis sure que c’est un humanoide. Pour vérifier je tire sur sa chevelure et me retrouve avec une perruque dans la main.

                            Puis celui ci se met à tousser. m’avoue qu’il est grippé, fievreux et fatigué... Son clone rentre prendre le relai. Moi je saisis la mini seringue toujours pleine, la jette dans mon sac à main en leur disant : « ne vous fatiguez pas, je l’emporte en souvenir ».... smiley

                            * Hier soir dans un fil d’actu j’avions vu la photo de roselyne bachelot, vêtue d’un tailleur pastel qui me semblait complètement incongru vu la temperature estivale du lieu ou celle ci se trouvait. J’ai du faire une association.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité