• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Mode & tendances > Prévoir l’avenir par les algorithmes ?

Prévoir l’avenir par les algorithmes ?

Après le rapport de la CIA qui donnait ses prédictions pour 2040 et la métaphore d'un scan entre l'analogique et le digital, il faut s'armer de patience à la recherche de ce que pourraient donner des données disponibles dans le monde via des algorithmes informatiques pour tenter une extrapolation sur ce que pourrait être le futur.

Le S&V de juin 2021 posait la question de savoir si les algorithmes et des moteurs de recherche pouvaient prévenir l'avenir pour déterminer quels seraient les mouvements sociaux, les krachs boursiers et les catastrophes naturelles qui pourraient survenir dans un futur relativement rapproché si l'on s'extrait du collimateur les suppositions voire les suspicions.

Préambule : "Les progrès des technologies informatiques ont révolutionné nos vies : non seulement des masses de données sont stockées dans tous les domaines possibles, mais ces data sont interconnectées par des calculs mathématiques de plus en plus sophistiqués. De quoi anticiper, plus que jamais, l'évolution du climat, les mouvements sociaux ; et même jusqu'à l'individu lui-même, dans ses comportements comme dans sa santé… Le tout-prédictible est-il envisageable ? À quel prix ?

J'aurais dû répondre que "quand j'ai commencé ma carrière, le Web n'était imaginé que 30 ans après Internet qui existait depuis 1960". 

Un art mineur du temps de Platon qui aujourd'hui, fait partie intégrante de toutes les activités humaines.

Faire un bilan avec ses côtés positifs et négatifs s'impose.

En 2017, le billet "Des machines pour changer de vie ?", apporte quelques indices de réflexions et de pratiques.

Au sujet de la vie, des scientifiques créent des organismes synthétiques capables de se reproduire appelés xénobots qui pourraient marquer le début d’une nouvelle ère pour la médecine régénérative", lisais-je.

L'évolution du numérique et des technologies s'accélère via les algorithmes insérés dans l'intelligence artificielle en disposant du big data pour puiser toutes les découvertes scientifiques et historiques disponibles.

Les réponses à la plupart des questions existent probablement déjà quelque part dans le monde mais il faut disposer de l'outil adéquat pour aller les rechercher en un minimum de temps par les moteurs de recherche.

Celui de Google doit posséder plusieurs algorithmes qui travaillent de concert à l'aide de l'input qu'il reçoit sous forme de mots pour apporter un output de multiples résultats auxquels qu'on peut affiner en fonction d'un input complémentaire. 

Un moteur de recherche n'est jamais neutre malgré son efficacité et sa vitesse. Les résultats sont offerts gratuitement mais filtrés par la publicité. 

Ce sont les sociétés commerciales qui ont payé la gratuité apparente. 

Anticiper les défis et les besoins selon un mode de fonctionnement du "cerveau bayésien" qui postule que notre cerveau infère, à partir des entrées sensorielles, un modèle interne du monde extérieur de manière intuitive entre perception et interprétation au travers de nos cinq sens.

Ceux-ci ont été progressivement remplacés par des instruments d'analyses plus précis pour entrevoir le mouvement des astres et des marées.

L'ordinateur a ainsi révolutionné la prédiction par des calculs pour établir des pronostics sur le temps qu'il va faire dans les quelques jours. La mathématisation des phénomènes ne peut pas encore envisager ni la prédiction des catastrophes naturelles ni le climat dans les mois si ce n'est des indices réels suite à la propagation du CO2.

L'homme est-il intéressé par son futur ou reste-t-il vissé sur le rétroviseur du passé ?

Dans "Métaphore d'un scan entre l'analogie et le digital", il est dit "la société est influencée par des idéologies et des croyances de tous ordres".

Samedi, l'émission 28' invitait le psychologue spécialisé en neuropsychologie, Stanislas Dehaene pour parler de son livre "Face à face avec le cerveau" pour le comprendre et mieux l'iutiliser (podcast). 

Pourquoi y a-t-il plus de croyants que de mécréants dans les populations du monde ?

Un autre S&V donne peut une réponse en disant que le cerveau est câblé pour obéir

La science cherche à trouver par le cerveau des raisons aux mystères de la vie tandis que la croyance les associent à des dieux ou à un Dieu unique.

Mélusine ne se s'accorde pas à Internet, comme elle le disait : "Quand je suis dans l'OBLIGATION de passer par cet outil diabolique qu'est Internet, j'ai cherché partout s'il n'y en avait pas en bois de cèdre avec la peau d'Ephèse. Pour Platon, la technologie est un art mineur".

Dimanche Pasquale Nardone apportait une autre pierre à l'édifice : le rappel ou l'oubli complet de ses rêves avec la question "la crise sanitaire influence nos rêves et les souvenirs qu'on en a ou non".(podcast

Vu le souvenir d'une époque révolue au travail, le souvenir d'un rêve était dû au stress ("Rencontre avec une bulle de savon"). Aujourd'hui retraité, je n'ai plus de rêves sinon bien éveillé à penser après un réveil sans stress. 

Mélusine me répond immédiatement : "Tout le monde rêve, mais nombreux ferment cette part de soi qui peut receler des trésors.... D'où l'expression : un monde de rêves"

..

1. Prédire l'avenir par les mathématiques 

C'est parler d'interdisciplinarité parmi les savoirs

En provenance de la météorologie, ce phénomène est d'une complexité inouïe à cause des mouvements atmosphériques, modulés par des équations aux dérivées partielles non linéaires vu le nombre de paramètres du nom de Navier-Stokes. Edward Lorenz tente de simplifier des phénomènes par de petits changements qui, quelque part, provoquent de grandes conséquences ailleurs. En 1973, il introduit l'effet Papillon appelé "sensibilité aux conditions initiales" et entre, ainsi, par la petite porte dans le paradigme de la théorie du Chaos par son déterminisme non prédictif de la mécanique statistique de Boltzmann et des turbulences vues par la complexité de la mécanique des fluides. Après le caractère déterministe de départ, il est attirés par des attracteurs étranges qui devraient donner des solutions prévisibles mais qui, en définitive, restent non prédictif vu des connaissances imparfaites des turbulences qui apportent des effets inattendus à l'arrivée. 

...

2. Prédiction via les mouvements sociaux

L'histoire du passé de l'humanité donne des indices de départ pour prédire les révolutions, les émeutes et les déstabilisations politiques.

En 1951, Isaac Asimov met en scène dans "Fondation" un mathématicien qui invente la psychohistoire en science- fiction. 

En 2003, Peter Turchin tente de reproduire les fantasmes via la cliodynamique pour imaginer un modèle permettant d'évaluer la stabilité politique via l'évolution d'une société humaine sur les mécanismes socio-économiques pour déterminer son instabilité et son effondrement potentiel. 

Les catégories de la population générale, de l'élite et de l'Etat qui entrent en interaction selon les variables de la taille, des structures, de l'urbanisation, s'associant à la composante "élite" déterminent un indice PSI constitué par le potentiel de mobilisation des foules ou des élites pour évaluer le degré de paupérisation d'une société.

Les fameux "Deux clans" de David Goodhart, des "anywhere" faces aux "somewhere" se confrontent avec l'idée pour mesurer le stress budgétaire d'un Etat avec des pics d'instabilité récurrents identifiés par des cycles de "Pères-Fils" d'une cinquantaine d'années.

Les décennies 1870, 1920, 1970 sont des pics d'instabilité politique entraînent l'idée que 2020 pourrait en être un nouveau. Mais ce serait sans compter sur le hasard mais pour mettre cela en équations, il faut des lois robustes de la conservation en physique, de l'énergie et de quantité de mouvement inconnues dans cette perspective. 

Pour corser ce scénario, les populations sont subdivisés en naïfs, modérés et radicaux.

Ces derniers temps, les radicaux prennent de plus en plus de place dans les statistiques au relief des réactions du Covid et créent une instabilité croissante en opposant les autorités à une foule déchaînée frisant l'insurrection.

...

3. Prévenir les crimes et les délits

La sécurité de tous systèmes se doit de commencer à prévoir les aléas de la vie.

La "police prédictive" dérange de fait par son côté introspectif qui met à mal la liberté.

Le film de science-fiction "Minority report" se localise en 2054 et a bien fait fantasmer les spectateurs à la sortie des cinémas.

L'entreprise "Précrime" appelé "Le Temple" anticipe les crimes passionnels par des élites de "précognitifs" en fournissant le nom des victimes et de leurs prédateurs, à l'heure de leur délit à la vision de vidéos holographiques, la réminiscence de vieilles affaires. Passer incognito est devenu impossible. Tout est mémorisé et scanné. Les manipulations et les erreurs sont de l'expérience.

Heureusement, à la fin du film, le logiciel PredPol est considéré trop risqué, relié à des liens racistes est supprimé. Plusieurs mathématiciens avaient demandé à supprimer la collaboration avec la police quand elle n'est que prédictive, tellement la problématique des délits pouvait entraîner une situation encore plus néfaste. Les "PréCogs" reviennent à la normale.

Science-fiction ou actualité ? 

Des variables socio-économiques de l'Insee demandent une mise à jour perpétuelle au quotidien pour être actualisé de manière drastique sans préjugé.

Des algorithmes fuzzy réactualisent quasiment en temps réel et frôle les sans-faute à 80% par la vidéosurveillance automatisée mêlé à la reconnaissance faciale.

Cela fait que pour raison d'efficacité et de logique, des patrouilles vont surveiller et sur-cibler les endroits à risques et délaisser ceux qui le sont moins. Ce qui ne rassure pas beaucoup plus. 

...

4. Prédire les catastrophes climatiques 

Faire de la météo à courte échéance de 3 jours est devenu presque normal. Analyser la météo en suivant les modèles est devenu une routine des algorithmes. Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas des cas extraordinaires qui ne seront même pas imaginés. La tornade qui, récemment, a détruit des maisons sur son passage à Rochefort et à Beaurain ne s'est pas produite depuis 2010. Le hasard du vent s'ajoute aux prévisions pour localiser les prévisions de manière précise par région et même par ville. En général, le fond des calamités intervient en plus des assurances.

Prévenir le climat à longue échéance est loin de l'établissement de la météo.

La méthode statique du passé et celle plus dynamique de l'avenir ont une approche très différentes avec un plus grand nombre de paramètres même inconnus sont à mettre en évidence. Des équations de la probabilité de la mécanique des fluides et des lois de la physique et de la température des effets de serre permettent de donner des idées sur les sécheresses extrêmes et les canicules alternées avec des périodes froides et faire des extrapolations futuristes par des moyenne sur un an qui en générale augmentent relativement peu.

La théorie des grandes déviations permet d'étudier les raretés du climat.  

...

5. Prédire la santé 

Au niveau global, c'est le rôle de l'épidémiologie dans le temps et l'espace de populations par les mathématiques. Les modèles sont élaborés à différentes échelles de temps et d'espace.

L'histoire du Covid récent devrait permettre de construire de nouvelles statistiques pour l'inévitable attaque d'un nouveau virus ou de ses versions variantes potentielles pour raisonner plus simplement lors de son arrivée quelque part dans le monde sans vraiment prédire le futur du monde ou de la petite ville toute fluette.

L'oncologie et l'étude de la génétique ont été initiées dans la maladie du cancer par William Mayneord. Les algorithmes et l'imagerie ont accéléré les collecte des données face à un traitement du processus de mort cellulaire en associant la complexité et sa compréhension. Cela n'en reste pas moins que les maladies dites orphelines restent bien loin des préoccupations à cause de leur rentabilité très peu essentielle.

...

6. Prévenir les invasions biologiques

Envahir n'importe qui par n'importe quoi, est toujours à mettre à l'index pour éviter la menace de la biodiversité indigène mais c'est l'évolution spatiale par une espèce exotique qui importe le plus et qui pourrait nuire voir faire disparaître une espèce autochtone dépassée.

Il en va ainsi pour toutes les espèces vivantes extraites de son habitat et environnement naturel pour être introduites dans une nouvelle zone.

Les politiques environnementales pourraient se reposer sur des indices et méthodes statistiques multivariés.

...

 7. "Fictions d'hier et sciences d'aujourd'hui"

Le 19 juillet dernier, "Tendances Première" avec ce titre générique parlait des thèmes de la singularité et du transhumanisme, par l'intermédiaire du manga créé par Masamune Shirow  (podcast).

Cela a connu un tel succès qu’il a été plusieurs fois adapté en cinéma animé.

Une version américaine "Ghost in the Shell" sortie en 2017 "" avec Scarlett Johansson dans la peau du major Kusanagi. Ce récit futuriste, cyberpunk, se déroule aux alentours des années 2030. Le personnage principal est un cyborg qui fait partie d’une unité d’élite de la police, "la section 9". Le cerveau et la conscience de l’humain sont le "ghost" transféré dans un corps cybernétique.

"Ghost in the shell" pose la question du stockage de la mémoire humaine et de la conscience qui semble de plus en plus présente dans notre société… 

En 2005, le futurologue Raymond Kurzweil théorise le concept du téléchargement de l’esprit dans la bible du transhumanisme "Humanité 2.0". Il y annonce qu’à l’horizon 2030, il serait possible de capturer nos souvenirs et nos compétences intellectuelles grâce à des nanorobots qui scannent l’intérieur de notre boîte crânienne pour les envoyer sur internet.

Cette question intéresse évidemment les experts en neurobiologie et génétique qui soutiennent le projet "Avatar 2045" dont l’ambition est le transfert d'un esprit humain dans un hologramme humanoïde d’ici 2045 !...

L’esprit humain n'est-il pas plus qu’une information ?

Sorti en 2004, dans le film "Transcendance" avec Johny Depp, la conscience est téléchargée dans un ordinateur quantique pour qu’elle lui survive à sa mort prochaine.

Dans la série dystopique "Years & Years", le personnage de Edith télécharge son esprit dans une base de données à base de molécules d’eau pour sauvegarder la mémoire d’un être humain dans le cloud. Mourante , elle affirme aux techniciens que sa conscience ne pourra pas être codée, parce que l’esprit humain est plus qu’une information.

Dans le cerveau, on ne peut pas distinguer différents types de contenus comme les souvenirs, les connaissances ou les habiletés de les adapter. Très connecté sans pouvoir être séparé. Dans le 4e épisode, Jean Vanderdonckt, professeur d’informatique à l’UCLouvai, et spécialiste des interactions hommes-machines, dit qu'idéalement, on pourrait retirer certaines parties comme les souvenirs ou les compétences liées à un domaine mais ce n’est pas possible aujourd’hui."

Mais demain ?

Pasquale Nardone parlait, dans ses appel à la science, des ordinateurs quantiques.

Je lui envoyais ce que j'avais écrit de deux manières différentes à ce sujet : "Cantiques du quantique" qui était assez positive dans lequel je greffais ses interventions radiophoniques et "Quand la pensée humaine s'intègre dans la machine", beaucoup moins positif avec les risques que les ordinateurs quantiques pourraient prendre la place des hommes vu leur puissance décuplée prochaines. Une manière de penser plus poussée dans le domaine de l'analogie s'ajoutant au domaine numérique qui manquait avant l'arrivée du quantique. Les ordinateurs numériques en sciences exactes ne s'occupaient eux que de l'exactitude des chiffres mais pas d'un "à peu près" qui fait encore souvent la manière humaine de penser.

Je ne crois pas que la pensée humaine puisse s’intégrer dans une machine, même quantique, fut sa réponse.

Je n'étais pas aussi catégorique mais je ne lui ai pas dit.

L'évolution des méthodes numériques a été tellement rapide que la phase quantique pourrait l'être tout autant.

L'homme a été créé "à la va vite" à l'échelle de la vie de la planète Terre. Il se ferait "entuber" par un ordinateur qui va plus vite que lui et qui puiserait dans ses banques de données gigantesques à sa disposition, que cela ne me surprendrait pas. L'imagination est le seul espoir de l'homme.

Je me souviens d'une réflexion d'un utilisateur des machines : "On donne plus d'informations à la machine qu'elle ne nous restitue pour ce que nous avons à apporter comme rapport".

Les réseaux sociaux du type Facebook le prouve encore mieux.

On pourrait, en effet, assister à un renversement de la situation entre un homme et la machine. Si, dans le passé, l'homme faisait appel à la machine comme d'un outil comme un autre, demain, la machine pourrait restituer des infos qu'elle désire.

Le film de Magnolia est une parabole sur les êtres humains avec leurs liens, leur passé, leurs douleurs ressenties et les coïncidences au travers de neuf personnages principaux aux destins tragiques entrecroisés mais qui cherchent des solutions à leurs problèmes particuliers. 

...

Réflexions du Miroir

Que se passe-t-il au niveau de son cerveau qui est toujours le point central de tes émotions et de ce qu'on ressent ?

On peut donner des médicaments. Ils diminuent les maux. Temporisent, ne guérissent pas que ce soit via des antidépresseurs corporels ou des antidouleurs physiques globaux.

Le cerveau agit de concert, en différents réseaux fonctionnels qui sont intégrés pour que l'ensemble continue à fonctionner en harmonie.

C'est ainsi que l'on se sent bien ou non.

Cela ne va plus dès qu'un "trouble-fête" de la santé se présente : un mal aux dents, aux pieds ou autre chose.

Notre société est déréglée. Elle ne comprend plus les impacts des causes, des actions à prendre en compte dans le futur et donc quelque part de leurs effets dans une chaîne complexifiée par des paramètres dont elle ne fait plus les bilans comptabilisés sur une balance intellectuelle.

Nous avons connu une période en inflation de possibilités.

Tout semblait possible et nous en avons pris l'habitude. 

Aujourd'hui, casser ces habitudes sera le plus dur dans le futur immédiat et pas en 2040, parce que cela urge de faire cet examen de conscience pour aller plus loin.

Comme dans toutes les inventions des inventions des hommes, il y a toujours des côtés positifs et d'autres négatifs dont il faudra faire la balance.

Les algorithmes en font partie et cachent des instincts pervers très humains du cerveau reptilien.(podcast)

J'ai déjà parlé de ces méthodes algorithmiques qui n'auraient aucun impact sans la matière disponible dans les bases de données personnalisées qui explosent et deviennent mondiales.
 Prédire les résultats d'un match de foot, d'une loterie, du crash, d'une relation humaine anormale et particulière doivent aussi dans le collimateur des prévisionnistes, mais de cela l'ont-ils déjà entamé par la base jusqu'au sommet de manière moins innocente ? 

Une immigration trop importante ou trop rapide pourrait donner des résultats à surveiller via des modèles corrélatifs fondés sur des approches statistiques sans être, pour autant, partisans d'un parti d'extrême droite ou d'extrême gauche.

Les questions s'amoncèlent et ne trouvent pas de réponses automatiques et défintives.

Penser le monde d'après risque de se tromper et de dévier des réalités terrestres.

Penser le monde d'après est une affabulation chimérique.

J'élargis la réflexion...

La jeune chanteuse Angèle est née le 3 décembre 1995, Elle a rendu disponible son nouvel album "Nonante-Cinq" sur toutes les plateformes digitales, le jour de son anniversaire de ses 26 ans, "Just in time".me suis-je dit. Ni trop tôt ni trop tard. 

Les fondamentaux posés par Brol en 2018 sont toujours bien là. Le côté "pop" encore plus catchy qu’auparavant. À l’image du premier single, “Bruxelles, je t’aime”, le tempo est souvent enjoué. Quant à la production, elle est soignée aux petits oignons et contemporaine à souhait. Là non plus, ce n’est pas une surprise dans une suite chronologique de ses pensées.

La "Tempête" arrive toujours mais sans "Plus de sens" parce que nos "Démons" sont là en arrière plan.

"Comment faire pour tuer mes démons ? Comme un ange en enfer, j’oublie mon nom. Si la magie opère, tous ils tomberont” car à la fin, "On s'habitue" à tout même à eux.

"Quatre vingt quinze pour cent" chantait Georges Brassens avec une justesse sur le sujet de la femme.

Nous brûlons beaucoup d'étapes en voulant accélérer le temps.

Saint Nicolas est bien arrivé à l'heure. Les jeunes enfants lui ont fixé des rendez-vous précis. Le père Noël, par contre, est arrivé plus tôt que d'habitude avec les marchants de sapins, les bûches dans les pâtisseries, les cadeaux dans les magasins et les illuminations dans les rues...

Tout devient obsolète et déclassé avant l'heure. 

Il faut redonner du temps au temps "time" et accepter le temps "weather" comme il vient avec de la pluie de la neige et parfois du soleil. Cela ne veut pas dire qu'il n'y ai plus d'avenir, mais qu'il faut 

"Savourer l'instant" puisque le temps, c'est de l'argent.

Les synchronicités sont parmi les chevaux de bataille de Mélusine.

Ce sont deux coïncidences ou deux événements qui arrivent d'une façon synchrone et qui n'ont de sens que pour ceux qui l'observent.

Nous sommes là sans s'en rendre compte, en plein dans le monde du quantique.

En 2014, "La clé de psy ψ " d'après le livre "La clé de Salomon" de José Rodrigues dos Santos. 

D'après la théorie quantique, la particule de lumière sous forme de photon reste une onde, se perd dans l'espace sans jamais arriver au stade de la particule. Sa réalité n'existe pas tant qu'elle n'est pas observée et que l'on puisse dire où elle est passé. L'observation brise la superposition quantique est représentée par le mystérieux ψ qui symbolise la fonction d'onde l'équation de Schrôdinger.

Sans relations reliant les causes aux effets, l'expérience des deux fentes démontre qu'un photon qui bute sur deux fentes, ne prend pas une direction, mais deux tout en restant unique.

L'intrication quantique, les théories de l'incertitude entrent en jeu et brouillent les pistes en reliant le déplacement des particules entre elles, mais en les inversant dans des univers parallèles sous l'action de phénomènes fantômes plus rapides que la lumière et ainsi annule les effets d'une particule.

Nous sommes formés de particules et d'atomes qui sont traversés par des photons.

Déduisez ce que vous voulez.

 

 

Allusion

 

Citations humoristiques extraites à la fin du livre "Dictionnaire des citations (2)

  •  Wi-Fi : Réseau sans fil qui permet de voir des petites chattes grâce à des Mégabits
  • Wok : Poële profonde qui permet de cuisiner à l'envers
  • Voltaire : Fauteuil pour candides
  • Vieillesse : Dérive des incontinents.
  • Quiproquo : Pataques théâtral qui permet aux filles de rue d'emprunter les boulevards
  • Psyché : Glace que l'on peut renverser sans en foutre partout  

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 6 décembre 2021 15:47

    Les haruspices New Age...

    En gavant les machines avec de la merde, elles ne restitueront que de la merde, pour investir dans l’intelligence artificielle, il faut un capital de base, et ce ne sont pas nos tarés diplômés qui vont le fournir.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 décembre 2021 16:31

      @Clocel bonjour,
        Des diplômes peuvent être des peaux d’âne.
        L’école ne garantit nullement ce qu’elle apporte comme enseignement.
        Ce n’est que ce qu’apporte chacun de lui-même après les études qui fera la différence et le progrès de la pensée. 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:24

      Attention aux Cygnes noirs.. Lire absolument : Philippe Guillemant (LE GRAND VIRAGE)... Qui a véritablement fait un « sceau » quantique. Correction concernant mes propos. Oui j’ai bien cherché un ordinateur en bois de Cèdre. Mais vu que cela coûtait la peau des fesses (ou d’Ephèse...). Constatons que deux groupes de personnes avaient vu le futur en 2017 : Le journal THE ECONOMIST et l’album de Goscinny : La transitalique. Et surtout la page HUIT (HERMES), la fameux poulpes (l’araigne de mer) : OCTOPUS. J’ai déjà donné presque toute l’analyse de la BANDE dessinée.... des ordinateurs en bois existent, mais le plastic subsite. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:32

        Un excellent film existe fait en Belgique sur les rêves fait par les employés. . Effrayant. Extrait : un homme rêve qu’il traîne le cadavre de son patron et ne sait qu’en faire. Voii : rêver au temps du capitalisme. Le plus terrible est celui d’une psychologue. Elle rêve que l’on découpe le sommet de son crâne et que des personnes sont assises sur les rebord avec d’énormes fourchettes pour manger son cerveau. Voici : https://www.arte.tv/fr/videos/086800-000-A/rever-sous-le-capitalisme-songes-et-souffrance/


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 décembre 2021 16:39

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
           Merci pour le rappel de ce film 
           Il s’agit plutôt d’un cauchemard.
           Dans le sommeil paradoxal tout peut se produire.
           Je préfèrerais les rêves mais comme je l’ai dit à Pasquale Nardone, je n’ai aucun souvenir de mes rêves.
           Si je me réveille, je commence à penser à bien d’autres choses bien réelles celles-là.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:46

          @Réflexions du Miroir et si le rêve était le réel et l’extérieur : un rêve. Avec le dernier joujou de Montagne de sucre (ZUCKERBERG) et son Multiver... Pressée d’ouvrir mon flacon au rêves. Une petite goutte avant de dormir Merci les (Bénédictines de Chantelle). De l’eau d’EMERAUDE... Mon compagnon décédé a laissé ses recettes pour faire de beaux rêves. Et cela marche... 


        • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 17:17

          @Réflexions du Miroir

          Dès que vous écrivez un article, Mélusine entre en transe
          L’effet que vous lui faites est fascinant !


        • In Bruges In Bruges 6 décembre 2021 17:27

          @2 de pique
          Ecoutez, ne vous trompez pas d’ennemi : tout cela n’est qu’une épidémie de peur.
          Le grand docteur Doug l’avait dit dès mars 2020.
          Il avait un peu oublié de régler la hausse du fusil en terme de dizaines de milliers de morts (en France), de centaines de milliers dans le monde.
          Mais bon, qui ne fait de petites erreurs, hein, qui ?


        • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 17:41

          @In Bruges
          On est hors sujet là.
          Mais bon, c’est vrai que chicaner sur 1 ou 2 millions de morts alors qu’on est 7,7 milliards sur terre, c’est assez mesquin. D’autant qu’en 1950 on était à peine 2,6 milliards. Donc, même avec 5 milliards de morts, où serait le problème ?


        •  Captain Jack  Captain Jack 6 décembre 2021 17:50

          2 de pique Salut !

          « Dès que vous écrivez un article, Mélusine entre en transe. L’effet que vous lui faites est fascinant ! »

          Chacun son précieux ! smiley ... 


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 18:01

          @ Captain Jack Duc de Joyeuse. A votre guise... Lignée qui descend de MENDE en Gévaudan.... Encore un loup...


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 décembre 2021 18:52

          @2 de pique,
           Elle excite beaucoup de monde. smiley


        • In Bruges In Bruges 6 décembre 2021 19:30

          @2 de pique
          Et sinon, des nouvelles de Jack le psychopathe ?


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:33

          On attend la suite : les rêves sous le COVID... 


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:41

            Grande rêveuse j’ai aussi rêvé du Covid. Mais c’était dans un futur lointain. Le soleil iradiait les rues. tout le monde de traverser la rue pour s’embrasser. Les masques écrasé du pied... Ou s’envolant comme des oiseau bleus. Le cauchemar est terminé... Comme beaucoup de mes rêves se sont réalisés, parfois cinq ans après. Tout espoir n’est pas perdu...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 16:53

              La différence entre le New Age et la véritable connaissance est la gnose. Sur le Temple de Delphes (Dauphins), il est écrit : connais-toi toi-même et tu connaîtras l’UNIVERS...donc les astres... Mais tous l’art est de savoir interprêter. Dans l’album le transitalique, on parle des aruspices et même d’une sibylle. Et si Goscinny avait perçu l’avenir.... ah, A propos, toujours page HUIT : deux dauphins sortent de l’eau : CASTOR et POLLUX... 2026 mes amis : courage... 


              • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 17:00

                Télécharger un esprit humain n’est pas possible.

                Il n’y a pas de séparation software / hardware.

                Le cerveau est un hardware flexible.

                Mais bon, Kurzweil n’est pas neurologue, il fantasme en informaticien.


                • ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ Green gladiator 6 décembre 2021 17:25

                  @2 de pique

                  Comment se fait t’ il que l’ intelligence soit variable avec des organe cerveaux quasiment identique .... ce sont bien les carte synaptique qui definisee en realité le code et non pas le « hardware » ...

                  De meme apres une liaison cerebrale , les reseaux de neurone se reconstruise de maniere similaire , si tu etait un cretin tu reste un cretin , si tu etait doué , tu reaprend facilement ...

                  Donc dans ces reseaux de neurone , il y a bien , quelquechose de differnt du hardware , bien plus proche des algorhytle de de reseaux neuronaux que l’ on peut copier et transposer dans un cerveau electrique , ou carement dans un cerveau biologique vierge ...

                  l’ ame et l’ information sont lié ... l’ information n’ est jamais deruite au niveau quantique ... 


                • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 18:10

                  @Green gladiator

                  Toutes les synapses sont flexibles, et c’est elles qui contrôlent les flux d’infos ( influx nerveux ). Or toutes ces synapses se trouvent sur des dendrites ( = les tentacules qui permettent la connection avec d’autres neurones ). Et ces dendrites sont aussi flexibles : elles peuvent pousser et s’étendre, ou se rétrécir voire disparaître. Et enfin des neurones peuvent eux aussi être créés, ou supprimés.
                  Ce qui nous donne 3 niveaux de plasticité pour environ 80 milliards de neurones qui peuvent posséder jusqu’à des dizaines de dendrites et des milliers de synapses.

                  La seule chose qui ressemble de loin à l’informatique, c’est l’influx nerveux. On peut considérer qu’il est « binaire », car son paramétrage électrochimique ( pas électronique ) est le même partout. Les neurones communiquent par salves d’influx en fait. Ces salves peuvent très variables dans leur durée.

                  Enfin, un souvenir conscient n’est pas lié à un réseau de neurones local. Il est lié à un graphe d’influx assez rapide qui exploite souvent diverses parties du cerveau.
                  Pour avoir un corrélat pas trop mauvais entre un « souvenir » et un réseau de neurones, il faut descendre très bas dans le traitement, càd assez près des organes sensoriels ou moteurs. Mais ces processus sont inconscients.

                  Voilà. Ce sera 50 €  smiley


                • pemile pemile 6 décembre 2021 18:21

                  @2 de pique

                  Re-salut, là, vu la pertinence de l’analyse, tu me confirmes que tu ne peux être Dugué par contre tu me rappelles le bon temps de Tall !


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 décembre 2021 18:42

                  @pemile
                  Marrant votre propension sur Avox a vouloir attribuer des pseudos multiples... Ici je n’en connais qu’un (qui m’a confirmé) capable de se dédoubler en changeant éléments de langages et thématiques disont obsessionnelles . Faut dire qu’il est doué...lol


                • pemile pemile 6 décembre 2021 18:44

                  @Aita Pea Pea « Marrant votre propension sur Avox a vouloir attribuer des pseudos multiples »

                  Là, c’est pas le cas, juste un chapeau à @2 de pique pour son analyse.


                • pemile pemile 6 décembre 2021 18:45

                  chapeau bas à @2 de pique


                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 décembre 2021 18:57

                  @2 de pique

                  « Voilà. Ce sera 50 € » ?
                  Tarif syndical alors ?  smiley


                • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 18:59

                  @pemile
                  merci .. mais bon, je ne suis pas seul au monde à connaître un peu le cerveau


                • pemile pemile 6 décembre 2021 19:00

                  @2 de pique « mais bon, je ne suis pas seul au monde à connaître un peu le cerveau »

                  Mais les synthèses pertinentes sont de plus en plus rare sur AVox smiley


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 décembre 2021 19:01

                  @2 de pique
                  Vouais mais la cervelle des gonzesses c’est plus compliqué...


                • 2 de pique 2 de pique 6 décembre 2021 19:08

                  @Aita Pea Pea
                  Là il faut demander à des femmes neurologues, elles sont seules à pouvoir comprendre smiley


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 décembre 2021 19:18

                  @2 de pique
                  Et encore ...


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 17:03

                  Ah, mais que se passe-t-il en 2026. ??? Uranus en gestation (initiation) est coincé dans le signe du TAUreau (révolution conservatrice). Qui n’a pas fait le lien entre vaccin et vacca (la vache). Vache ou Taureau... pour entrer dans le signe des jumeaux ou Gémeaux... Castor et Pollux ou Rémus et Romulus... Et si Raoult avait imaginé le GARUM LUPUS pour soigner le Covid... Lupus signifiant Bien sûr : LOUP. Ou chez les Celtes : le DIEU LUG. Ou les bergers d’ARCADIE de Nicolas Poussin. L’ARCADIE étant gouverné par LYCAON (un autre loup. Sacre Goscinny).. le garum est une sorte de Nuoc NAM. Ou concentré de viscères de poisson... 


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 décembre 2021 17:18

                    Ce qui me paraît certain. Uranus étant la planète des révolutions (découverte en 1780..). Comme par hasard... Nous allons vers une révolution conservatrice. Le taureau est le signe de l’attachement à la terre et aux racines.... Hitler et Marx étaient TAUREAU...


                    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 6 décembre 2021 19:14

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                       L’astrologie ne fait pas partie des sciences exactes.
                       

                      L’astrologie est un ensemble de croyances et de pratiques fondées sur l’interprétation symbolique des correspondances supposées entre la position et le mouvement des planètes du système solaire) et les affaires humaines, collectives ou individuelles mais elle est considérée comme une pseudoscience relevant au pire à l’extrême du charlatanisme, au paire aux croyances indûment présentées comme scientifique, ou comme une superstition.

                      Les cartomanciennes y font des découvertes « surprenantes » sur l’avenir.

                      Nous entrons dans une phase (dont je parlais déjà en 2018) de manichéisme entre le présent et l’avenir (lien)


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 décembre 2021 08:01

                      @Réflexions du Miroir Ce domaine relève AUSSI des synchronictés. L’astrologie ne peut être démontrée que par les statistiques (BARBAULT). Exemple les militaires et les sportifs ont un mars important dans leur thème. Exemple : Valérie Pécresse : Mars dominant : une battante... Et comme partout, il y a des charlantans. Freud l’athée avait accepté qu’une bohémienne lise son avenir. Elle avait tout prévu... Freud le reconnaît...


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 décembre 2021 08:22

                      Zemmour, Mercure dominant : la parole, le polémiqueur, l’écrit. La preuve par astrothème : https://www.astrotheme.fr/astrologie/Eric_Zemmour


                    • pemile pemile 6 décembre 2021 17:26

                      "la question de savoir si les algorithmes et des moteurs de recherche pouvaient prévenir l’avenir pour déterminer quels seraient les mouvements sociaux, les krachs boursiers et les catastrophes naturelles qui pourraient survenir dans un futur relativement rapproché"

                      Oui, comme pour la météo, sur une semaine maximum, avec une fiabilité moyenne et uniquement pour des types d’évènement déjà connus ?


                      • titi 6 décembre 2021 17:52

                        @pemile

                        Exactement.
                        Les algorithmes, l’intelligence artificielle, c’est un habillage marketing pour parler d’analyse factorielle, de probabilités et de statistiques.
                        Ils ont besoin, pour fonctionner, d’une masse de données de « références », et ces données elles viennent du passé.

                        Prévoir l’avenir à partir du passé, c’est typiquement ce que font les calculateurs de météo France, ou du CAC 40.
                        Avec les résultats que l’on sait...



                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 décembre 2021 08:42

                          Comment différencier un charlalatan d’un bon astrologue. Un charlatan vous dira qu’une planète est maléfique ou bénéfique (foutaise). Chaque planète a un versant positif et négatif. On parle souvent du Saturne comme le grand maléfique (Saturne SATAN). Alors que Saturne est la planète qui structure, fait mûrir.... (liée aux OS)... 


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 décembre 2021 10:00

                            Henry Poincaré : C’est avec la logique que l’on prouve, et avec l’intuition que nous trouvons


                            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 décembre 2021 10:06

                              Bonjour à tous,

                               Ce billet était une préversion.

                               La version provisoirement définitive ou définitivement provisoire, vient de sortir en pleine actualité avec le même titre « Prévenir l’avenir par les algorithmes ? » sur « Réflexions du Miroir »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité