• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Après Brignoles : l’espoir

Après Brignoles : l’espoir

Alors que la grande offensive contre le FN est lancée par les responsables socialistes, qui donnent même des leçons à la droite sur une collusion à laquelle elle est sommée de devoir mettre un terme, et pendant qu'ils appellent à l'union républicaine avec la même droite, il s'agit de prendre un peu de recul et de juger sereinement et objectivement leur politique afin de ne pas se laisser aller au découragement.

Les leçons d'un échec

Comme l'avaient très bien compris les dirigeants socialistes en 2012, qui tiraient la leçon de l'échec de L. Jospin au premier tour de l'élection présidentielle, il n'était dû qu'à une mauvaise communication : les Français, eux, n'avaient pas compris tout le bien que leur avaient apporté les privatisations à tout va, par exemple ; ni que « l'État ne peut pas tout ».

C'est pourquoi il est grand temps de réagir, afin de ne pas voir se répéter les mêmes erreurs des uns et des autres.

Ces quelques lignes se font fort de démontrer sur deux exemples simples comment il faut décrypter de manière positive l'action des socialistes et des verts au pouvoir, sur le plan économique d'abord et, en conclusion, de quelles armes démocratiques ils entendent pouvoir disposer à l'avenir.
 

Une politique résolument tournée vers l'écologie

Il y a une autre voie que la décroissance écologique ; c'est celle que F. Hollande et JM Ayrault ont choisie : réduire de façon drastique la consommation populaire.

Moins de consommation, donc moins de pollution à la production destinée à la consommation immédiate, et éradication du problème causé par la surabondance des déchets polluants.

Sans compter sur la campagne pour le tri citoyen de récupération des ordures ménagères dans les poubelles.

C'est la politique désignée par les conseils restreints de la Présidence comme celle de la politique du cran à la ceinture verte. Pour les initiés : le CCV.

Une politique qui va effectivement demander beaucoup de cran..
 

Une politique résolument orientée vers la jeunesse

Il y a aussi le "travailler le plus longtemps possible pour vivre le moins longtemps possible" :
- Les familles dont les vieux auront débarrassé le plancher dans des délais qui seront fixés par des cabinets d'experts parfaitement indépendants et collaborant étroitement avec le gouvernement se verront décerner la distinction du crêpe noir, sorte de médaille du travail posthume, ouvrant droit pour les descendants à des périodes d'activité prolongées.

En application du vieux principe républicain : travailler plus pour gagner plus.  
 

Une politique cohérente

Les deux volets de l'action gouvernementale sont parfaitement articulés autour de l'objectif : que tous soient ramenés à l'espérance de vie des catégories de travailleurs les plus exposés.

Afin d'arriver, par ce biais à plus de justice sociale à l'horizon 2025 sur lequel chacun, dans la majorité, doit avoir les yeux fixés.

Ainsi que sur le remboursement régulier des intérêts de la dette.

En effet, en cotisant plus longtemps pour vivre moins longtemps la question de l'équilibre du régime des retraites ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
 

Des mesures complémentaires sont d'ailleurs à l'étude

Une voie à explorer serait même d'envisager à cette fin de demander aux familles des défunts au titre d'une contribution à la vie active ( CVA ), de cotiser jusqu'à l'âge ou l'ayant droit aurait lui-même cotisé si son trépas n'était pas venu interrompre trop tôt sa participation à l'effort collectif.

De même, le problème du déficit de la sécurité sociale se trouvera enfin résolu dans le même mouvement par la diminution considérable de la population âgée qui encore à ce jour est une charge qui pèse lourdement.
 

"Moins de vieux, c'est plus mieux."

Tel est le mot d'ordre qui circule de bouche à oreille dans les couloirs de l'Assemblée. Majorité et opposition confondues, dans un beau pacte d'union nationale.
 
D'autant que, pour les socialistes, en rajeunissant ainsi la population les lois sociétales audacieuses et avancées en préparation seront mieux comprises.

Il est d'ailleurs question de privatiser les hôpitaux encore publics à ce jour, ou alors d'en conserver les structures mais en confiant à des cliniques privées la sous-traitance des actes, comme cela se fait déjà dans la plupart des services publics.
 

La démocratie est gagnante

Sur le plan proprement politique enfin, une loi électorale est actuellement à l'étude, qui viserait à donner une interprétation démocratique aux votes blancs, nuls ou des abstentions.

S'il est actuellement trop tôt pour décrire la teneur de cette réforme électorale de grande ampleur, voici cependant ce que l'on croit savoir.

Elle a pour but de ne pas considérer cette partie du corps électoral comme exclue de la vie politique d'une part.

Et de considérer que sa non expression constitue implicitement un désaveu du vote pour le FN.

La manière de les comptabiliser serait à l'étude, courbe de Gauss (pour les cloches), loi de Poisson (pour les pêcheurs à la ligne) et variable stochastique (pour les sauteurs à l'élastique) à l'appui.

PNG - 128.2 ko
Soixante-sept pour cent
http://www.google.fr/imgres?um=1&sa=N&biw=1024&bih=403&hl=fr&tbm=isch&tbnid=pHaPaq3RSozNQM :&imgrefurl=http://lecitoyenengage.fr/abstention-1277&docid=W0F4H87U2zo3sM&imgurl=https://litinerantcitoyen.files.wordpress.com/2012/05/abstention2.png&w=541&h=469&ei=2txVUpagMNPs0gWy64DwBQ&zoom=1&iact=hc&vpx=564&vpy=2&dur=953&hovh=209&hovw=241&tx=137&ty=55&page=4&tbnh=137&tbnw=158&start=47&ndsp=16&ved=1t:429,r:61,s:0,i:271

Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 10 octobre 2013 13:01

    Excellent deuxième degré 


    Philippe 

    • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2013 13:01

      Merci de votre humour caustique ...

      Toutefois ceci :

      « Moins de vieux, c’est plus mieux. » Tel est le mot d’ordre qui circule de bouche à oreille dans les couloirs de l’Assemblée. Majorité et opposition confondues, dans un beau pacte d’union nationale....« 

      Ne sera surement pas appliqué au Sénat où la majorité des »élus" sont septua- ou quadragénaires. Sinon, il va y avoir des courants d’air dans les couloirs.


      • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2013 13:02

        PS : je voulais évidemment dire « quinquagénaires ». Pour eux, les quadra sont des gamins immatures.


        • Dwaabala Dwaabala 10 octobre 2013 13:05

          Effectivement, la source dont je tiens la connaissance de cette rumeur m’avait paru peu fiable.


        • Dwaabala Dwaabala 10 octobre 2013 13:15

          Il ne faut pas oublier cependant que les charges électives et la politique en général ne sont pas des métiers, que c’est l’exercice de responsabilités au service des citoyens, et que l’âge de ceux qui les assument n’entre pas en ligne de compte.


        • oncle archibald 10 octobre 2013 14:59

          « les charges électives et la politique en général ne sont pas des métiers » ... Ouaf-ouaf-ouaf ...

          Des roitelets de village qui cumulent les indemnités de Maire plus conseiller général plus président du Sivom du Sictom de la maison de retraite, j’en passe et des meilleures .. Ce sont quoi sinon des « pros » de la politique pour qui cette activité est bien plus lucrative qu’aucune autre qu’ils auraient pu exercer vu leur maigre formation et leur absence de talent ...

          Et pourquoi admet-on qu’il faille payer très cher le PDG d’une grande entreprise parce qu’il est un très bon gestionnaire et que pour diriger l’entreprise « France » ou l’entreprise « commune » ou « département » il faudrait des gens qui ne soient ni compétents ni rémunérés ? Ce qu’il faudrait ce sont des élus qui ne feraient que donner la ligne de conduite, bénévolement, et des pros de la gestion qui exécuteraient leurs directives. Alors que les mairies, les conseils généraux etc etc sont un ramassis de copains planqués là parce que leurs proches sont aux manettes ou que leur entregent les rend très utiles ou au contraire très dangereux au moment des élections ..

          La politique bissness ça n’est pas un mythe mais une épouvantable réalité dont nous payons tous les conséquences. Pourquoi ont-ils tous laissé filer la dette au point qu’elle est devenue un boulet impossible à trainer ?? Juste parce que celui qui aurait dit qu’il fallait freiner les dépenses et rembourser les emprunts au moment ou cela était encore faisable était sûr de ne pas être élu . C’est hélas aussi simple que cela.

        • Dwaabala Dwaabala 10 octobre 2013 16:06

          oncle archibald : avez-vous déjà entendu un responsable politique dire que pour lui la politique est un métier ?
          Je pense que vous intervenez mais que vous n’avez pas lu l’article, pour prendre ainsi ce qui suit au ras des pâquerettes.


        • oncle archibald 10 octobre 2013 16:34

          Bien sûr j’ai lu votre pamphlet ... Mais quoi ? Le FN n’a pas progressé en voix, il n’a progressé qu’en pourcentage grâce à une abstention massive. Qu’est ce que cela peut bien vouloir dire ? 

          Cela à mon sens veut dire que les Français en ont marre des gens qui prétendent les représenter et qui en fait ne sont là que pour être en représentation, faisant cocorico, battant des ailes et montrant leurs ergots une fois tous les cinq ans ... Des comédiens, pas des gestionnaires soucieux de respecter leurs mandats et leurs mandants .. Les électeurs donc, qui dans ces conditions n’éprouvent plus le besoin de participer à ce qui ressemble à une mascarade .. 

          C’est très grave ... C’est tout simplement la démocratie qui est en jeu et par la faute unique du personnel politique.

        • Dwaabala Dwaabala 10 octobre 2013 17:05

          oncle archibald
          Je ris de ce que je ne devrais pas, mais il est vraisemblable que ceux qui moinssent l’article sont des déçus que le titre a attiré.


        • Gégé 10 octobre 2013 21:40

          Une réforme intéressante serait de déclarer tout candidat faisant moins de 25 % des inscrits au second tour (moins 18,6% en cas de triangulaire), non représentatif de l’électorat, et doit être déclaré non élu ce qui laisserai le siège vacant.


          • Dwaabala Dwaabala 10 octobre 2013 22:05

            Votre proposition a le mérite de la simplicité, mais je doute que ce soit celui de ceux qui nous dirigent, comme l’indique la conclusion de mon article qui tient ses informations d’une source très proche de ce qu’il y a de plus haut dans la Ve République.


          • Laurenzola Laurenzola 10 octobre 2013 22:53

            Pour les cantonales, mobilisons nous, ça vaut Le Pen !!!


            • Jean-Louis CHARPAL 10 octobre 2013 23:45

              Excellent second degré qui illustre parfaitement cette réalité que le meilleur pourvoyeur du vote FN est le Parti Solférinien.


              • heliogabale heliogabale 11 octobre 2013 13:04

                Au-delà de 50% d’abstentions et votes blancs, élection annulée.

                33% pour la présidentielle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires