• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Les mots à ne plus dire…

Les mots à ne plus dire…

Les temps changent.

Je viens de vivre une curieuse expérience que je ne peux garder pour moi, tant elle m’est restée en travers de la gorge, voie qui naturellement est celle que je privilégie pour m’exprimer à la ronde. J’ignorais alors que face à moi se dressait le plus redoutable auditoire qui soit : un parterre de militants extrêmes, des professionnels de l’agitation et de la contestation. Pourtant, après avoir patiemment écouté les interventions interminables de ces chantres du débat soporifique (asséné avec hésitations, maladresses et fautes de langage), je n’avais pas pris conscience de leur turpitude oratoire, bien au contraire …

C’est quand je pris la parole pour simplement dire un conte que le ciel me tomba sur la tête. J’eus la malencontreuse idée dans ce récit d’unir un homme à une femme pour que le premier enfantement en bord de Loire puisse se produire. Qu’avais-je fait là ? Quelle horreur ! J’entendis des plaintes, presque des cris d’indignation parmi les quelques extrémistes de la différence revendiquée.

J’osais reproduire ici, dans ce lieu de combat aspirant à un monde nouveau, le vieux schéma dépassé de la famille et pire que tout, de l’amour hétérosexuel. Tous ceux qui se revendiquaient de la cohorte LGBT me montraient du doigt, j’étais un paria de la tolérance, un prédicateur des cultes anciens qui avait enfermé la femme dans son rôle de génitrice. Mon histoire ne pouvait satisfaire à leur besoin de casser tous les anciens carcans.

Malgré les rumeurs désapprobatrices, le récit se poursuivit. J’aurais dû songer que je n’étais pas face à un public ordinaire, j’avoue ma faute et bats ma coulpe. Mes personnages se mirent en demeure de pêcher des poissons pour subvenir à leurs besoins. Je venais de commettre crime plus épouvantable encore, les végans voulurent m'étriper ! La genèse devrait se plier aux nouveaux dogmes en vigueur dans cette société en ébullition, le raconteur marchait désormais sur des œufs en prenant bien garde de n’en casser aucun.

La seconde vague de protestation calmée, il me fallait réaliser la substitution habituelle dans nos récits légendaires. Pour franchir le pont dressé dans la nuit, un chat noir allait leurrer le diable qui comptait fermement sur l’âme d’un humain. Je ne me doutais pas alors d’une double vindicte qui me laissa pantois. Les défenseurs de la cause animale s’élevèrent véhémentement contre cette souffrance infligée au malheureux félin tandis que les gens de couleur s’étranglèrent du choix de la teinte de son pelage.

Je me dis alors que le métier de conteur prenait de biens curieux sentiers, de plus en plus retors et périlleux. Je voulus m’en tirer par une pirouette, avoir recours comme bien souvent quand j’ai besoin d’une chute, à ma bonne vieille birette, la sorcière de chez nous. Je commettais alors crime plus abominable qui soit, parvenant sur ce coup de maître, à retourner la moitié de l’auditoire contre moi.

« Pourquoi la sorcière est-elle forcément une femme ? » Les féministes voulurent sur le champ dresser un bûcher pour venger toutes leurs sœurs qui dans le passé avaient rôti sur l’ordre de l’inquisition toujours représentée par des hommes aussi lâches et veules que je pouvais l’être. J’eus très chaud, Merlin, le bon Mage arriva à mon secours, en me conseillant à l’avenir d’éviter de raconter quoique ce soit à un groupe de militants de la contestation.

Je n’avais déjà pas les mots pour le dire convenablement à ceux qui détiennent le pouvoir, les barons locaux dépourvus du sens de l’ironie à quelques notables exceptions, que je me découvrais en incapacité de raconter devant ceux qui les vouaient aux gémonies. De retour de cette curieuse aventure, je voulus établir la liste des mots et des situations qui désormais allaient faire polémique dans ce monde si sourcilleux. J’eus beau tourner ma langue dans ma bouche, je me rendis vite compte que tout ce que je pouvais dire allait inexorablement tomber sous le coup d’une censure. Comment faire ?

C’est alors que la révélation s’imposa à moi. Il fallait user d’une langue étrangère, d’un idiome inconnu de tous, tout en me faisant doubler en langue des signes. C’est ainsi qu’opèrent désormais les artistes qui évitent ainsi de déclencher la plus petite polémique. Les mots sont devenus trop lourds de sens cachés, contournés, seconds pour être lancés ainsi aux oreilles de spectateurs, tous membres de tribus différentes. Le mieux serait encore de me taire, mais de cela, je ne peux vous garantir d’y parvenir.

Correctement leur.

Photographies de Sylvie Revert

Documents joints à cet article

Les mots à ne plus dire…

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 27 août 11:06

    Vous donnez des verges pour vous faire battre.

    Il y a encore beaucoup de choses que l’on peut dire. Vous pouvez par exemple faire votre ’coming out’, dire que Macron est un rempart contre la dictature, que Poutine il est méchant, que les ’boat-people’ de méditerranée sont autant de chances pour la France, et que sais-je encore ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 11:10

      @Abou Antoun

      Je ne parle que le français


    • 86Pipo33 86Pipo33 27 août 12:21

      @C’est Nabum
      heu........Faut voir.


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:36

      @86Pipo33

      Merci


    • jmdest62 jmdest62 27 août 18:50

      @C’est Nabum
      Vous avez eu de la chance que votre conte se déroulait en « bord de Loire » si vous aviez évoqué le « Jourdain », le CRIF se serait rappelé à votre bon souvenir. smiley

      @+


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 19:09

      @jmdest62

      Voilà un sujet et un mot que je n’écrirai pas ici que je n’aborde jamais

      Sujet miné


    • Le421 Le421 28 août 09:09

      @C’est Nabum
      Perso, je ne me gênerais jamais pour dire au grand dam du sieur Macron — pour dire que je suis antisioniste et pas du tout antisémite.
      Prendre des vessies pour des lanternes, spécialité du locataire de l’Élyzée !!


    • chantecler chantecler 28 août 09:18

      @Le421
      Pardon !
      « Nous faire prendre des vessies pour des lanternes .... »


    • Fergus Fergus 27 août 11:18

      Bonjour, C’est Nabum

      Je suis sincèrement désolé pour vous d’avoir connu cette désagréable expérience. C’est un fait : les intégrismes en tous genres envahissent la société. Et en croyant défendre des idées d’ouverture et de progrès social, ces personnes font preuve d’une paradoxale, mais surtout insupportable intolérance.

      En venir à remettre en cause les piliers de la culture que sont les contes et légendes est aussi débile que dénoncer les joyaux d’architecture que sont les cathédrales au motif qu’elles sont des lieux d’obscurantisme religieux.

      Si le contenu des récits du passé dérange ces femmes et ces hommes, qu’à cela ne tienne : qu’ils écrivent leurs propres histoires ! Qui sait ? Peut-être prendront-elles place dans le futur au côté des textes anciens et des contes de tradition orale qui ont traversé les époques...

      Encore que j’aie un doute sur leur capacité à relever un tel défi. Il est  hélas ! beaucoup plus facile de démolir que de construire, plus facile également de recourir aux anathèmes et aux invectives qu’entrer dans un débat constructif non pollué par des a priori au service d’une idéologie étriquée.

      Bien à vous !


      • alexis42 alexis42 27 août 12:12

        @Fergus
        Vous n’écrivez pas que des bêtises !


      • San Jose 27 août 12:36

        @Fergus
        .
        Je suis sincèrement désolé pour vous d’avoir connu...
        .
        C’était une parabole. 
        C’est facile à voir. Quand par exemple un militant de la cause animale attend qu’on parle incorrectement des bêtes pour se mettre à murmurer, alors qu’un vrai militant animaliste conscient de ses devoirs sociétaux ne restreint pas ses indignations aux seuls sujets animaliers, vous comprenez bien qu’il aurait déjà commencé à protester avec les militants de la différence sexuelle, et ainsi de suite. 


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:37

        @Fergus

        Je ne m’en suis pas formalisé Bien au contraire, je voyais le parti à en tirer

        L’intolérance née de l’idéologie ou des croyances


      • juluch juluch 27 août 11:40

        Ces extrémistes sont une simple minorité d’agitateurs mal dans leur pêau.

        connaissant des végans , végétariens, homos autour de moi ils s ont loin d’etre aussi débile !


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:38

          @juluch

          Je n’ai pas dit qu’ils l’étaient
          Je prétend que ceux qui font métier de défendre les idées ne le sont


        • alexis42 alexis42 27 août 12:11

          Vous êtes bien un paria de la tolérance car, au lieu d’écrire LGBT, vous auriez dû préférer le plus juste (mais incomplet) LGBTQQIAAAP+, qui signifie « Lesbienne – Gay – Bisexuel – Transgenre – Queer – en Questionnement – Agenre – Asexuel – Aromantique – Pansexuel – et le signe « + » pour tous les autres genres non conformes. »


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:38

            @alexis42

            Je m’en arrache les parties


          • Quand un conteur doit se tarir pour cause de sécheresse d’un auditoire hyper-allergique (si on devait soigner l’allergie, il faudrait couper toutes les plantes allergènes), c’est la mort de la source qui prend le relais.


            • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:39

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Je m’en suis sorti vivant et rien n’a tari mon ironie


            • gaijin gaijin 27 août 13:28

              comme dit plus haut fergus : des intégristes , ceux que moquait molière dans tartuffe. on a cru s’en débarrasser avec la religion mais la religion n’y était pour rien , chez ces peine a jouir de l’existence tout est prétexte à déverser leur colère sur leur voisin pourvu qu’ils puissent trouver un biais moral 

              des torquémada au petit pied

              a fuir ................


              • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:39

                @gaijin

                Fort bien dit


              • Giordano Bruno 27 août 13:44

                Rassurez-moi ! Votre récit est bien une fable n’est-ce pas ? Une telle accumulation sera peut-être une réalité dans quelques temps, mais pour l’instant j’espère que cela relève encore de la fiction de quelque pessimiste vaticinateur.


                • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:40

                  @Giordano Bruno

                  à un détail près tout es t advenu dans le même endroit


                • Giordano Bruno 27 août 18:29

                  Alors on vous aura fait une farce ? La caméra cachée ?


                • Loatse Loatse 27 août 14:12

                  Contenter tout le monde en contant, c’est pas sorcier(e) quand même... ;)

                   les végan.... (« et le petit chaperon rouge boulotta la grand mère qui s’apprêtait à micro-onder une daube de sanglier, l’infame viandarde ! »)

                  Les féministes .... (« et c’est alors que dame jeannette, grâce à son onguent ignifugé s’empara des bûches enflammées, les lançant de ses jolis bras musclés sur la foule de machistes frustrés qui s’enfuirent en glapissant »)

                  Les « progressistes ».... rajoutez hetero devant machistes... 

                  oui, N’hésitez pas à vous adapter à votre auditoire... (ou laissez les en plan, c’est aussi une option légitime), pimentez le tout de quelques anachronismes....

                  et jubilez quand il vous regarde en se demandant si c’est du lard ou du cochon... euh.... pardon de la galette de blé ou de quinoa


                  • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 14:40

                    @Loatse

                    Vous êtes un sage
                    je vais m’inspirer de vos conseils


                  • eau-pression eau-pression 27 août 15:06

                    @Loatse
                    L’avis d’un de la Garonne sur la grand’mère


                  • Loatse Loatse 27 août 16:39

                    tout un poème.... smiley


                    • paulau 27 août 17:10

                      Il a neigé toute la nuit et je me réveille en découvrant un manteau blanc qui recouvre toute la ville. Je me dis que quand j’étais enfant, je faisais des bonhommes de neige, et qu’il y a longtemps que je n’ai plus joué à cela. Aussitôt dit, aussitôt fait !

                      08:00 : je commence à faire mon bonhomme de neige.
                      08:10 : il fait 1 m de haut, je suis très fier de moi. Carotte et manche à balai, j’ai retrouvé tout de suite mes réflexes d’enfance.
                      08:15 : une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.
                      08:25 : alors je fais aussi une bonne femme de neige, juste à côté.
                      08:27 : la nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine de la bonne femme de neige trop voluptueuse.
                      08:30 : le couple d’homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonshommes de neige.
                      08:33 : altercation d ’ un couple de lesbiennes qui s’engueule avec le couple homo, et réclame au contraire deux bonnes femmes de neige.
                      08:35 : les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça.
                      08:38 : ma voisine me fait prendre conscience que le balai de la bonne femme de neige est le symbole de l ’aliénation de la gente féminine. Je retire le dit balai.
                      08:40 : on me traite de raciste car le couple est blanc.
                      08:41 : les musulmans de l’autre côté de la rue veulent que je mette un foulard à ma bonne femme de neige.
                      08:45 : une cohorte désordonnée et bruyante de lycéens tente de mettre le feu à mes homme et femme de neige. Trop de culture accumulée, ils ignorent que la neige ne brûle pas.
                      08:55 : l’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds : « oui ; les boules ». Une jeune journaliste me traite de sexiste .
                      09:20 : la Licra dépose plainte contre moi, et prend de vitesse le Mrap, la LDH, Sos Racisme qui le feront dans la matinée.
                      09:30 : Caroline de Haas demande qu’on interdise d’utiliser des carottes, symboles phalliques qui incitent au viol, pour décorer les bonhommes de neige.
                      09:40 : Marlène Schiappa annonce qu’elle dépose un projet de loi pour exiger la parité dans l’élaboration des « œuvres de neige », et interdire l’utilisation du mot « bonhomme de neige ».
                      09:45 : quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.
                      09:50 : La police me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il s ’agit d ’une arme par destination.
                      09:52 : mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué au commissariat car je trouble l ’ordre public.
                      10:00 : je parais au journal TV ; on me suspecte d’être un terroriste profitant du mauvais temps pour commettre mes méfaits
                      10:10 : La police me demande si j’ai des complices.
                      10:29 : un groupe djihadiste inconnu revendique l’action


                      • Loatse Loatse 27 août 17:57

                        @paulau

                         smiley smiley smiley


                      • jmdest62 jmdest62 27 août 18:57

                        @Paulau
                        +++++++++++
                        @+


                      • C'est Nabum C’est Nabum 27 août 19:10

                        @paulau

                        Excellent


                      • San Jose 27 août 21:41

                        @paulau
                        .
                        Il y a un problème entre 8:58 et 9:50


                      • un des p'tite goutte un des p’tite goutte 28 août 02:53

                        @paulau
                        moi y’en avoir passé bon moment smiley


                      • JC_Lavau JC_Lavau 28 août 09:12

                        @paulau. Bien observé.


                      • @paulau

                        Excellent. Vous auriez pu rajouter : incitation à l’usage de stupéfiants (connaissant le double sens de « neige). D’ailleurs : le film »Blanche neige", parait-il, fut inspiré par les sept étapes de la fumerie d’un hallucinogène ;


                      • placide21 29 août 13:16

                        @paulau

                        Ne pas oublier la jouissance du censeur en action, la censure est le bras armé des idéologues dans leur œuvre de domination ; les monothéismes pour nous tenir nous promettent le paradis dans la mort mais vraiment je ne vois pas ce qui nous ferait accepter les boniments des vegans, lgtb ect....


                      • Arthaud Arthaud 27 août 17:27

                        A zxspedt

                        nommez vous, puisque vous me visez !

                        Assumez, que diable !

                        .. mais vous pouvez continuer à me faire ma réclame ..


                        • pierre 27 août 17:58

                          @Arthaud
                           ?????????????????????


                        • Djam Djam 27 août 20:54

                          @ Nabum

                          Perséverez, Nabum... continuez, résistez tranquillement, ces harpies et autres maniaques de l’inversion des lois naturelles ne tiendront pas longtemps. La nature reprend toujours ses droits et son fonctionnement, laissez hurler ces agités du bocal et tenez votre cap smiley


                          • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 05:39

                            @Djam

                             La Nature n’a qu’une hâte, éliminer les humains

                            Elle n’a pas d’autre issue


                          • un des p'tite goutte un des p’tite goutte 28 août 02:42

                            @ Nabum et autres

                            Cela doit devenir un leitmotiv à mon avis (bref sorry pour mes répétitions) ; déjà dit sous différentes formes sur Agora.

                            L’humain, ses actions, son environnement, ses découvertes etc. doit, si l’on veut tendre vers une meilleure compréhension de ce qu’il est, de sa force ou faiblesse actuelles et j’en passe ma brave dame, être vu dans sa globalité.

                            Il doit l’être si l’on veut un changement réel, performant, efficace.

                            Pour contredire en partie Tatiana Ventôse : le politique, le mouvement social sont nécessaires mais ne suffiront pas pour un objectif de changement ; il faut l’individu, plus qu’elle ne le prétend *

                             

                            Supposons-nous dans une presque-vraie démocratie, par exemple à « circularité ** » (j’invente le mot) ;

                            L’argument basique, est celui de nous protéger, nous préparer, tout un chacun, à ne pas être corrompu par le pouvoir, à être le plus clean possible, vraiment au service de la collectivité au moment où viendrait notre tour d’avoir une responsabilité vis-à-vis de plusieurs. Je prétends que là, y a du boulot, du vrai. Les petites mesurettes écolos par exemple** sont indispensables mais ne suffisent pas. Il faut du travail sur soi, méthodique, efficace, s’observant, se voyant par les autres, etc.

                            Un bon exemple me semble être celui du prof qui se veut toujours plus performant. Si, ça existe. (virgule facultative).

                             

                            Autre argument, dans un contexte ultra matérialiste, et parfois excessivement rationaliste, ne pas tenir compte de manière explicite de nos sentiments, émotions, psychologies, du non visible.

                             

                            OUF, désolé, C long. Ce qui suit découle de la psychologie et me semble terriblement important. Tout ça donc pour en arriver à un avis qui me vient d’un blogueur de confiance : (+ ou -)

                            Inconsciemment, pour nous évader, nous isoler de pouvoirs et lois opprimants, nous nous réfugions dans nos égos. Ceux-ci, de ce fait, deviennent énormes.

                            Terrible piège, j’en suis sûr, qui doit être celui dans lequel sont tombés vos différents publics, Nabum. ÉGÔïsme qui crée discrimination, divise, abrutit, discrimine, anéantit.

                             

                            Merci Macron et autres sbires médiatiques, merci oligarques multinationaux, non seulement nous devons lutter contre vos dégradations et injustices qui appauvrissent, conduisent au suicide policiers, agriculteurs, ouvrières, employés télécom***,… lutter contre l’instauration d’une société dont la majorité ne veut pas... 

                            Mais aussi contre le mal pernicieux que vous insinuez dans nos âmes et esprits.

                            À force de voir s’étaler des exemples de politiquement correct, de débats portant sur du futile et de l’insignifiant, de langue de bois, de mensonges sortant des plus grandes gueules mondiales, quid de l’esprit, de l’éducation de nos enfants ?

                             

                             

                            ( * je comprends bien évidemment qu’en fait elle nous appelle à l’engagement massif et nous met en garde contre les dogmes parfois inculqués qui te feront croire que ton attitude individuelle, la meilleure, suffira ; "- attend tu verras un jour tout le monde s’y mettra, tous végans et le monde changera ; heu... tu m’excuseras, d’ailleurs, mais là, j’ai un RV avec ma banque...les affaires ça n’attend pas ; continue, c’est ça, tu es sur la bonne voie". Et ma nièce, spécialiste : "il faut des veaux en montagne, dans tel écosystème, obligé, pas si simple, "...)

                            (** changements périodique de personnes et responsabilités (dans la « cité »), voire, pourquoi pas, dans le cadre d’une entreprise :

                            ô chancres - pardon - chantres de l’ultralibéralisme sachez que de votre engeance seuls les patrons qui commencèrent en bas, ouvriers, petits employés, ou ceux qui mirent la main à la patte concoctèrent de belles organisations, harmonieuses.)

                            (*** et je ne parle pas des « suicides lents », je ne sais pas comment les appeler : alcoolisme, laisser-aller, dépression non soignée, somatisation, etc. Pas la peine de sortir de la cuisse de Jupiter pour savoir qu’il est en grande partie responsable, du dégout pour la vie qu’inspire « leurs » radieux horizons.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 05:40

                              @un des p’tite goutte

                              Je m’incline


                            • Raymond75 28 août 08:40

                              Il y a les mots que le politiquement correct n’accepte plus, et il y a les mots détournés de leur sens, toujours par le même politiquement correct :

                              ** critiquer la politique d’Israël est de plus en plus assimilé à de l’antisémitisme (du racisme donc).

                              ** le mot ’identité’ devient un vocabulaire d’extrême droite, d’exclusion, alors que lorsqu’on parlait ’d’identité de la France’ dans le passé récent, on parlait des Lumières, de la démocratie, d’ouverture.

                              ** Le mot ’islamophobie’ qui désigne la critique des excès d’une religion est devenu synonyme de anti-arabes, donc raciste.

                              ** Le mot ’séduction’ devient synonyme d’agression sexiste.

                              Je pourrai poursuivre, et ce pourrai être un jeu avec les différents commentateurs ...

                              Sale époque où les réseaux poubelles dominent de plus en plus les esprits, et en premier lieu les esprits encore immatures des adolescents.


                              • Raymond75 28 août 08:50

                                @Raymond75

                                J’ai oublié un exemple qui est presque caricatural de l’inversion du sens des mots :

                                ** Le mot ’laïcité", c’est à dire ’liberté de conscience garanti par la loi’ devient synonyme de ’intolérance religieuse’ ...


                              • Le421 Le421 28 août 09:15

                                Quitte à me prendre (encore) une volée de bois vert, je dirais de façon candide que tous ces « différents sexuels » ne seraient pas là pour s’exprimer si leurs lointains ancêtres avaient eu le même positionnement...

                                Malgré le fait que certains s’entraînent tous les jours, deux hommes peuvent difficilement procréer.

                                Depuis l’histoire de la Vierge Marie, je reste réservé pour les femmes... Bien que j’ai ma petite idée !! La PMA avant l’heure...  smiley


                                • quijote 28 août 10:26

                                  Comme vous écrivez sans faute d’orthographe, ce qui est devenu rare, je me permets d’en pointer une car je suis sûr que cela vous intéresse. Dans votre phrase, on écrit « raconter quoi que ce soit », c’est-à-dire « quoi que » en deux mots. « Quoique » en un mot est un synonyme de « bien que ». Or « raconter bien que ce soit » ne signifierait rien dans votre phrase.

                                  Les progressistes sociétaux nourrissent en leur sein d’authentiques malades mentaux qui ont découvert qu’ils se sentaient un peu mieux s’ils pouvaient imposer les symptômes de leur mal être à tout le monde. Notre devoir est de refuser de faire nôtre leur solution totalitaire et de les renvoyer à leur malaise intérieur. C’est-à-dire chez le psy.


                                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 11:04

                                    @quijote

                                    Si vous saviez les misères que l’orthographe me faits.

                                    J’ai besoin d’un réseau de correctrices étant lamentablement dysorthographique et qui plus est dyslexique ..

                                    Je suis navré de vous l’avouer ici


                                  • paulau 28 août 11:58

                                    Objet : Repas de Noel dans notre entreprise
                                     



                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
                                    A : Tous les salariés
                                    Date : 01 / 12
                                    Sujet : Fête de Noël
                                    Chers Tous,
                                    Je suis heureuse de vous informer que la Fête de Noël de notre entreprise aura lieu le 23
                                    Décembre, à partir de midi, dans les salons privés de notre Espace. Il y aura un bar payant avec tout
                                    un choix de boissons !
                                    Nous aurons aussi un petit groupe musical amateur qui chantera des cantiques, alors n’hésitez
                                    pas à chanter avec lui. Et ne soyez pas surpris de voir arriver notre PDG déguisé en Père Noël !!
                                    Le sapin sera illuminé à partir de 13H00. Les échanges de cadeaux entre les membres du
                                    personnel pourront se faire à partir de ce moment-là. Cependant, pour ne gêner personne
                                    financièrement, aucun présent ne devra dépasser une valeur de 10 Euros.
                                    Joyeux Noël à vous tous et à vos familles.
                                    Cordialement,
                                    Sophie


                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Sophie CARRIERISTE- Direction des Ressources Humaines
                                    A : Tous les salariés
                                    Date : 02 / 12
                                    Sujet : Fête de Fin d’Année
                                    Chers Tous,
                                    La note d’hier n’avait bien sûr pas pour but d’exclure nos employés de confession juive. Nous
                                    savons que Hannoukah est une fête importante qui coïncide souvent avec Noël, même si cela n’est pas
                                    le cas cette année.
                                    La même optique s’applique à tous ceux de nos employés qui ne sont ni chrétiens ni juifs. Pour
                                    calmer les esprits et ne vexer personne, toutes nos Fêtes de Noël s’appelleront désormais Fêtes de Fin
                                    d’Année. Nous n’aurons par conséquent ni sapin ni cantiques, mais d’autres musiques pour votre plus
                                    grand plaisir.
                                    Tous contents, maintenant ?
                                    Cordialement,
                                    Sophie


                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
                                    A : Tous les salariés
                                    Date : 03 / 12
                                    Sujet : Fête de Fin d’Année
                                    Je m’adresse à la personne membre des Alcooliques Anonymes qui souhaitait qu’il y ait une
                                    table pour les non-buveurs et qui n’a pas donné son nom.
                                    Je suis heureuse de pouvoir répondre favorablement à sa demande, mais si je mets sur la table
                                    une pancarte « Réservé aux Alcooliques Anonymes », vous n’aurez plus du tout d’anonymat !!
                                    Comment puis-je résoudre le problème ?
                                    Une idée, quelqu’un ?
                                    De plus, sachez qu’on laisse tomber les échanges de cadeaux : Aucune remise de présents ne
                                    sera autorisée, suite aux préavis de grève déposé par la CGT et FO qui estiment que 10 Euros pour un
                                    cadeau c’est trop cher, et suite à la pétition signée par tous les cadres qui estiment que 10 Euros pour
                                    un cadeau c’est minable et mesquin.
                                    On va y arriver,
                                    Sophie.


                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Sophie CARRIERISTE - Direction des Ressources Humaines
                                    A : Tous les salariés
                                    Date : 04 / 12
                                    Sujet : Fin d’Année
                                    Quelle diversité de cultures dans notre entreprise !!
                                    Je ne savais pas qu’exceptionnellement cette année le Saint Mois du Ramadan commençait le 20
                                    Décembre, avec son interdiction formelle de consommer toute boisson ou nourriture de toute la
                                    journée. Nous pouvons bien sûr comprendre qu’une réception festive à cette époque de l’année ne
                                    cadre pas avec les croyances et les pratiques de nos amis salariés musulmans.
                                    Devant la Fatwah prononcée à son encontre par l’Imam de notre ville à leur demande, notre
                                    PDG propose que les repas destinés à nos salariés musulmans soient congelés jusqu’à la fin du
                                    Ramadan ou gardés au chaud pour qu’ils puissent les emporter chez eux le soir. Notre PDG certifie en
                                    outre qu’ils ne contiendront pas de porc, même si l’entreprise dirigée par son frère s’appelle « Tout est
                                    bon dans le cochon ».
                                    Par ailleurs, je me suis arrangée pour que les femmes enceintes aient une table au plus proche
                                    des WC et les abonnés aux Weight Watchers le plus loin du buffet des desserts. Je confirme aussi que
                                    les gays et les lesbiennes pourront se regrouper et que chaque groupe aura sa table pour ne pas avoir à
                                    se mélanger.
                                    En revanche, non, aucun travestissement en Drag Queen ne sera toléré, avec ou sans play back
                                    de Dalida. Oui, les diabétiques auront des sièges surélevés et des fruits frais en dessert, sachant que le
                                    restaurant ne pourra confectionner de desserts sans sucre.
                                    Ai-je encore oublié quelque chose ?
                                    Sophie


                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Sophie CARRIERISTE - Martyr des Ressources Humaines
                                    A : A vous tous, salariés de MERDE !!!!!
                                    Date : 10 / 12
                                    Sujet : SALOPERIE de Fin d’Année
                                    Les végétariens, maintenant !! Il ne manquait plus que ça !!!!
                                    J’en ai plus que marre, nous maintenons cette réception dans notre entreprise, que cela vous
                                    plaise ou non. Vous n’aurez qu’à vous asseoir le plus loin possible du grill à viande pour brouter vos
                                    salades à la con et têter vos putains de tomates Bio.
                                    Vous avez pensé à la douleur des salades et des tomates quand on les coupe ? hein ??
                                    Elles ont des sentiments et sont vivantes, elles aussi. Elles sont comme moi, elles
                                    HUUURLENT !!
                                    Maintenant le premier qui me demande du pinard sans alcool je le transforme en pompe à merde
                                    et je vous souhaite une fête archi pourrie, bande d’abrutis congénitaux !!!!
                                    Allez vous faire foutre,
                                    Sophie


                                    - NOTE DE SERVICE -
                                    De : Catherine TAVENIER - Directrice intérimaire des Ressources
                                    Humaines
                                    A : A tous les employés
                                    Date : 14 / 12
                                    Sujet : Sophie CARRIERISTE et les Fêtes de Fin d’Année
                                    Je pense pouvoir parler au nom de tout le monde pour souhaiter un prompt rétablissement à
                                    Sophie CARRIERISTE, à qui je continuerai de transmettre vos cartes.
                                    En attendant son retour, je la remplace et vous annonce que notre PDG a décidé d’annuler notre
                                    Fête de Fin d’Année et d’offrir à tous la journée du 23 Décembre sans perte de salaire.


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 août 12:06

                                      @paulau

                                      Bonjour. Excellents vos posts . Vous êtes en forme (et en fond) . Bravo .


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 13:42

                                      @paulau

                                      Vous auriez pu penser à moi


                                    • paulau 28 août 15:24

                                      @Aita Pea Pea

                                      En forme de quoi ?


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 août 15:28

                                      @paulau

                                      De poire a la Satie .


                                    • Aujourd’hui, un Desproges n’aurait plus le droit de s’exprimer. C’est tout bénef pour les entreprises pharmaceutiques et la vente d’anti-dépresseurs. Savoir rire, même de nos propres travers est encore la meilleure preuve de notre santé mentale.

                                      Allez, une petite en passant. Un gamin « levé par des homo voit un jour un des ses »parents« nu dans la salle de bain. Et le père de dire : si tu voyais celle de ta »mère"....


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 28 août 13:43

                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                        Desproges n’est plus de ce monde et moi je ne vais pas tarder à le rejoindre


                                      • Lire (lapsus),...) Allez, une petite en passant. Un gamin élevé par des homos voit un jour un des ses « parents » nu dans la salle de bain. Et le père de dire : si tu voyais celle de ta « mère »....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès