• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Et si Adriana n’est pas là - ou quand la Croix -Rouge réinvente la (...)

Et si Adriana n’est pas là - ou quand la Croix -Rouge réinvente la figuration

J’ai vécu, dans ma région (Lorraine) l’époque à laquelle le secours catholique a souhaité se professionnaliser davantage. Lors d’une grand-messe (réunion de tous les adhérents dans un lieu disposant d’une restauration convenable et d’une belle pelouse), les permanents (des jeunes au sourire blanc et à l’élocution aisée) ont expliqué aux présents (une grande majorité de personnes âgées) que les besoins en termes d’aide avaient changé et que... (paroles convaincantes).

Avec ces mots, on expliquait aux vieux qu’ils pouvaient rester chez eux et se contenter d’envoyer leur chèque. Dans la pub qui suit la Croix-Rouge française va un peu plus loin encore... Mais commençons par la visionner :


Croix-rouge française

La file de bénévoles, terrorisés par l’écart de prestation entre ce beau mannequin lisse et blond et leur dégaine maladroite et leur peau fripée
est pathétique !

Quant au "Si Adriana n’est pas là ...", cette phrase substitue une vedette de passage qui crève l’écran et devient "la permanente" référence à tous ceux qui donnent de leur temps au quotidien mais se retrouvent pourtant n’exister guère plus que les étoiles de seconde grandeur en pleine journée d’été ensoleillée.

Renvoyés dans l’ombre, réduits à n’être que les figurants d’un show, ils se retrouvent niés par cette "entreprise nationale" (merci à celui qui m’aidera à préciser la structure juridique de la Croix-Rouge) à laquelle ils consacrent tant d’énergie, d’argent et de temps.

Quand à cette chute qui voit Robert singer la "prestation" d’Adriana, comment mieux mettre en évidence l’absence qui compte et la présence qui compte pour du beurre ?

A tous les "Robert" de la Croix-Rouge : exigez que celle-ci remette l’artifice et le clinquant people à sa place. Qu’Adriana remplisse son chèque.

Ou qu’elle participe réellement aux journées du 20 et 21 mai... à vos côtés, au-delà des trente secondes de la pub.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • machinchose (---.---.129.40) 15 mai 2006 11:31

    ça me rappelle cet article : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=6242 (je me souviens du choc que j’avais eu quand Mattei avait repris la présidence de la croix rouge sur pression de Bernadette, puis des conséquences que j’avais pu lire dans le canard enchainé avec les fermetures des centres les plus utiles mais les moins rentables etc.)

    Continuez à rester vigilant !


    • Sam (---.---.138.241) 15 mai 2006 13:08

      C’est aussi ce que j’allais dire. Du play-boy de la canicule qu’est-ce qu’on peut attendre ?..

      Rien. Même la charité c’est trop lourd pour ces types-là.


    • Le bateleur Le bateleur 15 mai 2006 15:47

      Merci votre retour me rassure ... un peu.

      Je vois que un tiers de ceux qui ont lu l’article l’ont jugé sans intérêt

      Peut-être que la valeur informative en rapport à la star était inférieure à leurs attentes et que je m’y suis trop préoccupé du fagot des Nombreux ? (sourire-las)²

      (Je reste demandeur de précisions concernant le statut précis de la Croix Rouge)

      Luc Comeau-Montasse

      du fagot des Nombreux


    • Le bateleur Le bateleur 15 mai 2006 17:59

      Merci pour la référence de l’article il précise utilement des éléments du contexte.


    • niko (---.---.141.11) 15 mai 2006 18:23

      Encore un super commentaire de demian !!!!! bravo pour l’inutilité.


    • (---.---.68.125) 15 mai 2006 18:16

      Que je sache elle a quand même fait trois années de médecine - et donc a tout de même une certaine pertinence pour une organisation aux activités médicales.


      • Le bateleur Le bateleur 16 mai 2006 10:24

        Alors mille excuses pour cet article hors de propos

        Je n’avais pas perçu, à travers ce trémoussement, ces oeillades et ces moues charnues l’intervention du « presque médecin » au service de l’activité médicale.

        Peut-être qu’un certain nombre d’effets spéciaux (j’ai eu naïvement l’impression qu’il n’y avait que cela !) m’ont induit en erreur.

        Plus sérieusement il ne s’agit pas dans cette pub de gestes médicaux mais de la compétence de quêteur au service de la Croix Rouge en vue des journées prochaines. C’est d’ailleurs sur ce point que ADriana fait une revue de détail au bataillon de volontaire et montre comment il convient d’intervenir.

        J’attendais plutôt des réactions de défense du côté de « Mais voyons, c’est du second degré » visiblement personne n’a encore osé. (sourire)

        Luc Comeau-Montasse

        du fagot des Nombreux


      • paul villach (---.---.185.221) 15 mai 2006 20:27

        Voilà un bel exemple d’argument d’autorité, parmi tous ceux dont nous sommes assaillis. Les stars (chanteurs, mannequins, sportifs) que le bon peuple « enchanté » a contribué à mettre sur « les autels » de ses « temples » profanes et religieux, reviennent vers lui, par la grâce de la publicité, avec l’autorité de directeurs de conscience parfaitement incompétents dans les domaines où elles interviennent, mais jouant de la fascination sexuelle et affective qu’elles exercent sur leurs fans enamourés : « L’objet du désir doit devenir désir de l’objet ». La tendre proximité désirée de la star leur est en effet interdite , mais une petite part d’elle-même leur est rendue accessible : ce peut être un T-shirt, un café, une paire de lunettes qu’elle a choisis ou même simplement, comme ici, le conseil d’un acte humanitaire à accomplir. Telle est la maigre et unique compensation qui peut apaiser l’inconfort de la frustration chez les « zélés fans » : acquérir le produit ou accomplir l’acte conseillé. Celui-ci devient attrayant comme une « relique » (au sens étymologique, l’objet qui reste d’un être) par concentration sur lui, à la fois, des feux du désir inassouvi et de ce rayonnement dont la star associée l’ auréole ! Mais il paraît que le futur socle commun de connaissances enseigné par l’École apprendra à faire la différence entre un argument rationnel et « un argument d’autorité »... (Voir mon article en première page : « L’autorité peut-elle apprendre à se défier de l’argument d’autorité ».) Paul Villach


        • Le bateleur Le bateleur 15 mai 2006 22:00

          Plus simplement, ne s’agit-il pas là du _ caratère « pornographique » (au sens propre - il y en a un - ) de la pub
          donner à voir le produit tel qu’on ne le consommera jamais
          et donc tel qu’il nous consumera toujours ...

          pas glop !

          Luc Comeau-Montasse

          du fagot des Nombreux


        • oliv’ (---.---.187.250) 16 mai 2006 13:16

          He bien ! c’est du propre. Pourquoi rabaisser les benevoles de la Croix-Rouge si bas !

          Adriana est elle meme bénévole à la Croix-Rouge, elle donne de son temps à des activités telles que : Formations aux Premiers Secours (elle est monitrice si si !), Samu siocial (allez y vous... on en reparlera après)

          Alors quand on ne sait pas on n’ecrit pas ! ! ! Et puis qui vous dit qu’elle ne donne pas aussi un peu d’argent ?Et ca vous ne le saurez jamais. Olivier S.


          • Le bateleur Le bateleur 21 mai 2006 23:10

            J’ai donné ma participation à une charmante demoiselle, au sortir d’un supermarché et je lui ai dit que si Adriana K était à nouveau l’image de pub de la campagne de la croix rouge
            DANS LA MISE EN SCENE DE RACOLAGE
            qui est le sien dans le document cité
            je ne participerai plus.

            Elle m’a dit qu’elle comprenait.

            J’ai ajouté que cette même pub ridiculisait les quetteurs de la croix rouge, elle s’est tue.

            Je ne reproche pas à Adriana K son action épisodique et sur médiatisée à la croix rouge
            mais la déclinaison de ces prestations

            Dans une autre présentation de la croix rouge,
            (pub Adriana envoyez l’oeillade !) c’est encore plus net.

            Maintenant, si c’est désormais la règle, et que comme pour les prostituées importées de l’Est à l’occasion de la coupe du monde de foot, la gestion sauvage du corps de la femme est une donnée de notre civilisation ... alors effectivement, je suis à côté de mes pompes.

            Luc Comeau-Montasse

            du fagot des Nombreux

            (il ne m’étonnerait pas que la pub que j’évoque disparaisse prochainement ...)


          • hélènet (---.---.107.214) 30 mai 2006 19:39

            Bonjour Je suis nouvelle sur le site et je ne résiste pas à l’envie de mettre mon grain de sel. J’ai été 5 ans secouriste à la croix rouge de Paris et la pub avec Adriana m’a bien fait rire quand je l’ai vue. Honnêtement faire la quête pour la croix rouge ou un autre organisme (association loi 1901) cela relève de fait un peu du racolage. Je n’en ai pas que de bons souvenirs : La pollution au feu rouge, les sourires gênés des radins, les lourds qui croient bons de commenter la situation (elle s’est peut être tue pour ça ta quêteuse quand tu as dit que la pub les ridiculisait...)...Les secouristes le font parce que c’est une recette importante pour l’année mais pas parce que c’est une partie de plaisir . Je félicite ici les quêteurs de la croix rouge qui ont effectivement besoin d’avoir le sens de l’humour pour faire ce qu’ils font !! Cordialement, Hélène TOURNEUR

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires