• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Qui va gagner la Coupe du Monde 2018 ?
#73 des Tendances

Qui va gagner la Coupe du Monde 2018 ?

Qui remportera l’édition 2018 du Mondial de football ? Eléments de réponse via ce Top 10 des favoris.

A une poignée de semaines de l’incontournable rendez-vous planétaire, le monde du ballon rond bruisse déjà de mille pronostics. L’occasion de faire un petit tour d’horizon des forces en présence à travers les dix équipes qui obtiennent (pour l’heure) les faveurs des bookmakers.

Cinquièmes du Mondial brésilien, Los Cafeteros y avaient disputé le premier quart de finale de leur histoire en 2014. Quatrième puissance du fútbol sud-américain derrière l’Argentine, le Brésil et l’Uruguay, la Colombie a confirmé sa capacité à soulever des montagnes en s’offrant récemment le scalp des Bleus au Stade de France. Avec David Ospina (Arsenal) dans les cages et un secteur offensif de toute beauté, composé de : James Rodriguez (Bayern), Cuadrado (Juventus), Luis Muriel (FC Séville) et le tigre Falcao (Monaco) en pointe, sans oublier Carlos Bacca (Villarreal) en remplaçant de luxe, nul doute que les protégés de José Pékerman auront de sérieux arguments de leurs côtés. Et bien que les voir gagner paraisse assez insensé, les quarts semblent à nouveau à leur portée.

Double vainqueur et quadruple demi-finaliste lors des éditions précédentes, « La Céleste » fait partie des équipes historiques. Petit pays mais grande nation de football, à l’instar de la Hollande en Europe, l’Uruguay parvient souvent à tirer son épingle du jeu au nez et à la barbe des mastodontes (Argentine, Brésil, Colombie, Mexique, etc.) d’Amérique Latine. Emmenés par l’expérimenté Diego Godin et l’espoir Federico Valverde, les Uruguayens ont ainsi réussi une remarquable campagne de qualifications en décrochant le second strapontin sud-américain devant l’Argentine, la Colombie, le Pérou, le Chili et le Paraguay. En outre, avec leur duo de feu « Edinson Cavani – Luis Suarez » (svp) à l’avant, les hommes d’Oscar Tabarez peuvent potentiellement taper n’importe qui.

 

L’Angleterre parmi les favoris, c’est un vieux serpent de mer ! Pourtant, force est de constater que les protégés de Sa Majesté ont souvent peiné à honorer leur statut ces dernières années. Titrés en 1966 (ça date !), The Three Lions ont depuis fait choux blanc à chaque tentative. Abonnés aux quarts mais absent du carré mondial depuis 1990, les inventeurs du jeu ont ainsi laissé filer un paquet de générations dorées (en particulier la précédente avec les Beckham, Ferdinand, Gerrard, Lampard, Owen, Scholes, Terry, etc.) sans remporter le moindre trophée. En dépit du chirurgical Harry Kane (le meilleur buteur européen en 2017), la sélection britannique, encore humiliée par l’Islande lors de l’Euro 2016, fait donc toujours plus figure d’outsider que de futur vainqueur.

A contrario de leurs homologues anglais, les belges ont la frite (OK je sors) ! Ils s’envoleront en effet pour la Russie avec la meilleure formation de leur histoire : un gardien de classe mondiale (Courtois), une défense parmi les plus solides (Alderweireld, Kompany, Vermaelen et Vertonghen) ainsi qu’une pléiade de top-players (Fellaini, Nainggolan, Tielemans, Witsel, Carasco, De Bruyne, Hazard, Mertens, Batshuayi, Bentéké et Lukaku) au milieu et en attaque. En somme, sur le papier, le Plat Pays peut y croire. Ceci étant, outre le manque d’expérience, on sait aussi qu’une quantité de noms ne fait pas forcément une grande sélection. L’élimination sans gloire face au Pays de Galles lors du dernier Euro plaide hélas en ce sens. Aux Diables Rouges de prouver le contraire !

A l’image de leurs voisins d’outre-Quiévrain, les vice-champions d’Europe débarqueront chez les Tsars armés d’un milieu costaud (Kanté, Pogba, Rabiot, Sissoko, Tolisso) et d’un impressionnant contingent offensif (Griezmann, M’Bappé, Coman, Martial, Dembélé, Lemar, Fékir, Thauvin, Payet, Giroud et Lacazette). Mais si, devant, les vice-champions d’Europe disposent effectivement d’un énorme potentiel, c’est derrière que le bât blesse. Hugo Lloris est certes irréprochable dans son rôle de capitaine, il l’est (un peu) moins dans celui de gardien. Et dans l’axe, outre la blessure de Koscielny (un gros coup dur pour Deschamps), la charnière Varane-Umtiti a montré certaines limites. Bref, difficile de les imaginer aller au bout avec une arrière-garde a priori friable…

Vice-championne du monde, l’Argentine n’apparait qu’en cinquième position de ce Top 10. La faute au chemin de croix vécu par « Messi & Co. » en 2016-2017. Qualifié in extremis, les « Italiens d’Amérique » ont néanmoins assurément les moyens de faire (beaucoup) mieux. Primo, parce que tous les tauliers défensifs (Biglia, Mascherano, Ottamendi et Zabaleta) seront cette fois présents. Secundo, parce Léo Messi (jusqu’ici maudit en sélection) aura à cœur de se racheter après trois finales perdues d’affilée (Mondial 2014 + Copa America 2015 et 2016). Et tertio, parce qu’aux avant-postes « i Biancocelesti » pourront s’appuyer sur une puissance de feu quasiment inégalable via un « 5 Majeur » de folie : Messi, Di Maria, Dybala, Higuain, Agüero. Ca fait rêver !

Avec le Portugal, c’est souvent le même refrain qui revient. Parfois flamboyants, parfois balbutiants, les Lusitaniens sont surtout imprévisibles. Avec eux, on ne sait pas à quoi s’attendre, le pire comme le meilleur n’étant jamais très loin. Sauf que pour la première fois de leur histoire, Cristiano Ronaldo et sa bande déboulent en Coupe du Monde avec l’étiquette de champions d’Europe en titre ! Qui plus est, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, la star du Real demeure un compétiteur hors-pair. Diablement efficace sous la houlette de Zidane en C1, CR7 se montre toujours aussi redoutable lors des grands rendez-vous. Quand on sait l’appétence que le garçon a pour les trophées... il paraît impossible de sous-estimer une nouvelle fois les chances du onze portugais. 

Après le drame de Rio, les dieux du foot se sont visiblement repris ! Première haut la main de la zone Am-Sud, la Seleçao affiche à nouveau un jeu plaisant et efficace à des années lumières de l’indigeste spectacle proposé en 2014 sous les ordres de Luiz-Felipe Scolari. Avec quelques briscards (Marcelo, Dani Alves, Thiago Silva, David Luiz, Fernandinho et Paulinho) pour assurer ses arrières et des jeunes (Casemiro, Marquinhos) aux dents longues, le Brésil, champion olympique, mise avant tout sur son explosif quatuor de magiciens : Neymar (PSG), Coutinho (Barça), Firmino (Liverpool) et Gabriel Jesus (Man. City). Si l’on ajoute à cela les cinq étoiles sur le maillot, la ferveur jamais démentie et l’amour du ballon rond : impossible de ne pas remettre les Cariocas dans la course au trône. 

Ogre de la planète-foot avec trois trophées majeurs de 2008 à 2012, la péninsule ibérique était rentrée dans le rang à l’occasion du « Mundial do Brazil ». Redevenue humaine, La Roja a depuis retrouvé sa cohésion au point de survoler les qualifs, réapparaissant ainsi parmi les deux ou trois plus gros clients au titre en juillet prochain. De Gea est l’un des derniers remparts les plus solides du Vieux Continent. La défense (formée par Piqué, Ramos, Carvajal et Jordi Alba) garantie stabilité et explosivité. Quant à l’entrejeu (avec David Silva, Iniesta, Alcantara et Isco), il fait simplement figure d’épouvantail. Enfin, si l’on ajoute à cela un Diego Costa performant et qui semble avoir enfin trouvé ses marques en sélection : aucune hésitation, l’Espagne fait de nouveau forte impression.

Sans surprise, l’Allemagne caracole en tête sur les sites de paris en ligne. Et comment pourrait-il en être autrement ? Tenants du titre et vainqueurs de la Coupe des Confédérations en guise d’apéritif l’année passée, les hommes de Joachim Löw ont signé un tonitruant 10/10 en qualifs (dix matchs, dix victoires). Chez eux pas de star absolue, mais un collectif huilé à souhait, doublé d’une motivation sans faille dont seuls les Teutons ont le secret. Ajoutez à cela le meilleur portier du monde (Neuer), une arrière-garde patronnée par Hummels et Boateng en mode « Mur de Berlin », un carré magique (Draxler, Khedira, Kroos, Ozil) au milieu de terrain et ce vieux renard de Thomas Muller devant, et vous comprenez pourquoi La Manschaft est favorite à sa propre succession.

 

Quid des surprises ?

Le Mondial ne serait pas le Mondial sans les surprises qui vont avec. Outre les éliminations précoces de l’Algérie, du Cameroun, du Chili (champion d’Amérique), des Etats-Unis, de la Hollande et de l’Italie (un tremblement de terre, inédit depuis cinquante ans côté Transalpin) avant même la phase finale, d’autres gros poissons pourraient vite passer à la trappe face aux challengers. Méfiance donc envers la Croatie de Modric (Real) et Rakitic (Barça), l’Egypte de Salah, le Maroc, le Pérou ou le Sénégal, sans oublier les Vikings islandais, passés maîtres en la matière depuis 2016 ! En revanche, en dépit de son gros réservoir, la Russie ne devrait pas faire de miracles… A moins que les arbitres s’en mêlent ! Car cela aussi hélas, en football, ça fait souvent partie de l’Histoire.

Lionel Ladenburger

Retrouvez tous mes articles sur :

http://yourzone.beinsports.fr/author/guga57/


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 9 mai 12:01

    Cool, on va pouvoir manger des chips et boire des bières en regardant des comédiens jouer avec une baballe, seul devant son poste de télé. Et quand un type qu’on ne rencontrera jamais dans sa vie et qui n’en n’a rien à faire du pays pour lequel il jour marquera un but, on criera de joie car le pognon des pro-charia aura fait progresser une équipe qu’on « supporte ». Tellement émouvant.


    Au fait cet article vient faire quoi dans la rubrique sport ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 9 mai 12:55

      La liste de vrais gagnants est connue depuis longtemps.

      Elle est publique.

      • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:31

        @Pere Plexe
        Excellent Pere Plexe ;)


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 9 mai 13:24

        L’Argentine dans les favoris ?


        Laissez-moi rire.

        L’équipe s’est qualifiée par miracle, elle a une mauvaise sélection, du niveau du Brésil en 2014...

        Le vrai podium est connu en effet : 

        1 : TF1
        2 : la FIFA
        3 : Samsung

        Sinon, les lusophones peuvent aller au bout, à condition qu’ils ne tombent pas dans leur travers habituels d’arrogance et de suffisance.

        • lugcensure 9 mai 18:58

          @Mmarvinbear

          On à déjà vu des champions du monde avec des qualifications désastreuses, l’Argentine à une très bonne équipe et un joueur de génie qui semble en forme. Pourquoi pas.

        • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:33

          @Mmarvinbear
          Les qualifications sont une chose, le Mondial en est une autre... Les Anglais se qualifient presque toujours aisement, ils ne gagnent pourtant (presque) jamais... 


        • Nowhere Man 9 mai 13:58

          La non sélection ‘’extra- sportive’’ de Ribéry et Benzema est une excellente nouvelle pour les futurs adversaires de La France.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 9 mai 19:53

            @Nowhere Man

            C’est même une bonne nouvelle pour l’équipe de France.

            Les statistiques sont formelles : les français marquent et gagnent plus quand ils ne sont pas là en fait...

          • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:37

            @Mmarvinbear
            Avec ou sans Benzema et Ribery cela ne change pas grand chose. La France a d’excellents joueurs offensifs (Griezmann, Mbappe en tete de gondole) mais c’est la defense qui n’est pas au niveau. On ne gagne pas une Coupe du Monde avec une defense moyenne. La France en fera encore une fois helas les frais cette annee.


          • aimable 9 mai 14:44

            et 1 et 2 et 3 zéro



            • izarn izarn 9 mai 15:16

              D’aprés l’article, la finale est :  Allemagne/Espagne...
              On parie combien ? smiley


              • Coriosolite 9 mai 19:08
                @izarn

                Allemagne Espagne (si jamais ça arrive) je pense que ce sera plutôt en demi-finale qu’en finale.


              • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:39

                @izarn
                une finale Allemagne-Espagne est hautement improbable car les deux equipes devraient se retrouver en demi-finales vu le tirage au sort. A moins que l’un des deux ne terminent pas en tete de sa poule. La encore, c’est tres peu probable. Bref, je miserai plutot sur une finale Allemagne-Bresil ou Espagne-Bresil. 


              • sls0 sls0 9 mai 15:43

                J’espère seulement que ce n’est pas la connerie qui va gagner.

                Il y a du lourd dans cette équipe : Trump, May, Macron,.......

                • Le421 Le421 9 mai 18:50

                  Bah...
                  Ce peut être les russes, les russes ou les russes.
                  Sinon, c’est la taule assurée !!

                  Même que Poutine jouera gardien et que le premier qui lui colle un but tâtera du Polonium !!

                   smiley



                  • GrandGuignol GrandGuignol 9 mai 18:53

                    Les champions du monde de la coupe du monde de football ?

                    Ben ouais autant regarder le foot, tiens, ça nous fera oublier dans quel état est la France en particulier et le monde en général....et pendant ce temps où le monde sera vissé sur son écran, l’austérité, la misère, les guerres, les évasions fiscales, les lois iniques, les privatisations des services publics, l’éducation élitiste, la casse du code du travail, etc, etc, etc, continueront tranquillement de faire leurs œuvres de destruction sur les peuples.

                    C’est Pelé le meilleur !....Allez les bleus !!!


                    • Fergus Fergus 10 mai 20:59

                      Bonsoir, GrandGuignol

                      « autant regarder le foot »

                      En effet, mais pas cette Coupe du Monde du fric, des transferts douteux et de la géopolitique déguisée.

                      Pour ma part, ce sera rideau sur le foot après l’Europoussins de Pleudihen-sur-Rance les 2 et 3 juin. Au programme 48 équipes de gamins parmi lesquelles Liverpool, la Juventus, Chelsea, Porto, Ajax d’Amsterdam, Anderlecht... smiley


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 mai 21:20

                      @Fergus Bonsoir. Ça c’est sympa . Sinon beaux 4 jours de Dunkerque. Nasser a gagné aujourd’hui au sprint...mérité après toutes ses galères.


                    • chantecler chantecler 10 mai 09:13

                      Espérons que pendant cette fameuse coupe certains politiciens n’en profitent pas pour faire d’autres saloperies : massacres , bombardements, agression .


                      • vesjem vesjem 10 mai 10:12

                        @lionel
                        pour ma part, je mise sur l’argentine


                        • beo111 beo111 10 mai 15:54

                          Et moi le Portugal.


                        • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:42

                          @vesjem
                          j’aimerai bien te suivre, sur le papier l’Argentine possede une tres belle equipe. Le probleme c’est que cette equipe n’arrive pas a confirmer en gagnant ses finales. Si l’Argentine avait gagne ses trois dernieres finales, Messi serait certainement considere comme le plus grand footballeur de tous les temps... Cette Coupe du Monde 2018, c’est sa derniere chance. Mais j’ai du mal a y croire meme si le scenario aurait indubitablement de la gueule ! 


                        • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:43

                          @beo111
                          Avec Cristiano Ronaldo, tout est possible ! 


                        • zygzornifle zygzornifle 10 mai 10:13

                          Rien a foutre de ce sport du fric , c’est bon pour en marche et leurs troupeaux de mougeons, les Hanounas et autres Nabilas, pour les marseillais et les anges , le crétinisme envahit le pays pour le plus grand bonheur des merdias qui font leur beurre et de l’audimat, a gerber ....


                          • agent ananas agent ananas 10 mai 15:05

                            Le favori de la prochaine croupe du monde est ... euh ... Poutine ?
                            Quoique Trump, May, Macron, Merckel, MBS et Nethanyahu rêvent d’une place en finale...


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 mai 16:05

                              Rien à footre .


                              • jean-marc D jean-marc D 10 mai 18:16

                                @Aita Pea Pea

                                Bonsoir,
                                Exact, c’est aussi intéressant que l’Eurovision........


                              • Lionel Ladenburger Lionel Ladenburger 14 mai 16:44

                                @Aita Pea Pea
                                Oui regardons le Tour de France, c’est plus interessant ;)


                              • arioul arioul 10 mai 19:02

                                Si il y a une chose dont on se fout , c’est bien de savoir qui va la gagner cette coupe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès