• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Le Val d’Or en majesté

Le Val d’Or en majesté

Cheminade de Guilly

Balade avec la rivière ...

Il est un petit coin de Loire que j’affectionne tout particulièrement, un hameau de pêcheurs, quelques maisons installées fièrement face à la rivière, bravant les dangers et les menaces d’un passé dont les stigmates sont marqués de traits rouges accompagnés de dates de terrible mémoire. L’authenticité est au cœur de l’endroit, la beauté des méandres tout autant. L’envie vous prend de vous approcher de l’eau, de vous perdre dans ses reflets argentés tandis qu’en face, la basilique, somptueux vaisseau immobile vous invite à la méditation et à l’admiration.

C’est là que tout a commencé avec ce Moulin de bel Air qui me tendait ses bras et m’invita à écrire le premier conte, fondateur s’il en est et à partir duquel, avec une intuition dont je ne parviens toujours pas à comprendre le sens, je créai le personnage que je suis devenu. La légende du Juif Errant inspira ce récit qui déborde du cadre chronologique pour mettre un pied dans l’éternité, cette notion qui va si bien à notre Dame Liger.

La briqueterie impose elle aussi sa grande carcasse, agrippée à la levée, elle pointe sa cheminée comme un défi aux forces des eaux. Elle a depuis longtemps renoncé à sa fonction même si quelques romanciers en mal d’imagination sans doute, en firent le théâtre d’une invraisemblable mise en scène macabre. En contre-bas : la fermette d’un compagnon d’enfance, un lieu qui propose un gîte que je vous invite à découvrir.

Tout à côté, un conteur, un ami de Jean-Louis Boncœur, un homme au regard clair et à la présence de seigneur qui, toujours flanqué de ses chiens, arpente les berges. Demandez lui donc de vous dire un texte sur sa chienne Fidèle, vous en aurez les larmes aux yeux, tandis que le diable d’homme vous servira une rasade d’un ratafia qui vous donnera le rose aux joues. Il vous parlera alors de sa Loire, car chacun ici s’accapare la rivière, se l’approprie pour l’aimer à sa façon.

À deux pas de là, le perré chanté par Maurice Genevoix dort encore sous les hautes herbes. Le lieu dit Bouteille était alors l’endroit le plus poissonneux du coin. Une rue de la Boîte à Pêche évoque à la fois le souvenir du grand écrivain et de cette période faste. C’est ici encore, que la Loire disparaît en partie sous la terre pour ressortir une trentaine de kilomètres plus loin dans sa résurgence du Loiret. L’endroit est magnifique, chargé d’histoires et de récits qui chantent notre Loire.

Plus loin, une croix de fer nargue le soleil couchant. Elle est le témoin d’une des heures tragiques de la marine de Loire, l'embâcle de 1812. En cet hiver terrible, les eaux étaient devenues une montagne de glace, emprisonnant des embarcations qu’elles finissaient par broyer, l’équipage avec. Louis Groslier, dit Tibi, de Saint-Thibault-sur-Cher était un marinier allant son train avec toute sa fortune embarquée sur son chaland. Il fut pris au piège de glace comme ses collègues. Lui seul a pu échapper, ses prières à Saint Nicolas étant exhaussées. D’autres affirment qu’il avait quelque raison secrète de pouvoir ainsi en sortir vivant mais qu’importe, il tint sa promesse et revint dresser cette croix qui demeure un témoin privilégié d’un passé révolu.

À quelque distance de là le petit village de Guilly est si fragile en contre-bas de la levée. Comme bon nombre de bourgs du Val, il fut victime des brèches de la digue quand les crues poussaient trop fort. C’est là, à la sortie de sa belle petite église rustique, que le caquetoire bruisse encore des récits d’autrefois. Prenez la peine d’aller y tendre l’oreille pour percevoir l’esprit de ce pays.

Je vous attends en compagnie de Nathalie Rivierre, la si bien nommée, chargée des découvertes multi-patrimoines en Sologne, les fameuses « Cheminades » de l’Office de Tourisme du Val de Sully pour une balade racontée et contée le samedi 16 juin à 9 H 30 devant le moulin de Bel Air. Un voyage dans le temps et l’histoire, un récit à deux voix, l’une sérieuse et historique, l’autre plus légendaire et fantaisiste pour une randonnée de quelques kilomètres dans un des plus beaux cadres de notre Val de Loire. L’après-midi, la fête du Moulin vous permettra de monter dans ce merveilleux ancêtre de bois qui reprend vie quand ses ailes tournent. Vous aurez ainsi le sentiment d’être dans un navire sur la rivière. Nous comptons sur vous, venez avec un panier repas. Le tarif est de 3,50€ pour la sortie et les réservations peuvent s’effectuer par téléphone au 02 38 36 23 70 (Office de Tourisme à Sully-sur-Loire).

Programment vôtre.

 

Documents joints à cet article

Le Val d'Or en majesté Le Val d'Or en majesté Le Val d'Or en majesté Le Val d'Or en majesté Le Val d'Or en majesté Le Val d'Or en majesté

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès