• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 1945 - Le parti communiste devient le premier parti de France

1945 - Le parti communiste devient le premier parti de France

Au soir du vote du 21 octobre 1945, l’attelage référendum-élections-à-l’Assemblée-constituante mis au point, pour l’essentiel, par Jules Jeanneney sous l’autorité de Charles de Gaulle, a commencé à faire dévier la France d’un éventuel débouché institutionnel sur l’Assemblée unique, terreur des possédants depuis le temps de la Convention de 1793…

Cette Assemblée constituante, très éloignée d’être souveraine - alors qu’elle vient tout juste d’être élue par le suffrage universel direct féminin et masculin -, voit l’ensemble de ses attributions mordues par un pouvoir exécutif auquel la mini-constitution adjointe aux résultats du référendum fait la part belle.

Vient ensuite le moment de désigner la personne qui dirigera le Gouvernement tout au long de la préparation, par cette Assemblée constituante, du texte de la nouvelle et véritable Constitution.

La mini-constitution indique que c’est à l’Assemblée constituante de choisir un responsable politique, qui, ensuite, formera une équipe gouvernementale et déterminera les éléments du programme qu’il compte appliquer, le tout devant être accepté par un vote de l’Assemblée.

Mathématiquement, les choses paraissent claires : avec 50,9 % des voix et 306 députés sur une Assemblée qui en compte 579 au total, les communistes et les socialistes sont majoritaires. Ils sont donc en situation de s’entendre sur la candidature de l’un des leurs, et sur un programme marqué de préoccupations socialo-communistes, si l’on peut oser le terme.

À l’intérieur de cette éventuelle coalition, le parti communiste, avec ses 160 sièges (26,8 % des voix, premier parti de France… ce qui devait durer jusqu’aux élections de 1956), devançait le parti socialiste (146 sièges pour 24,1 % des voix).

Et voilà Maurice Thorez chef du gouvernement ?... Ce qui voudrait dire que l’Assemblée constituante n’aurait plus rencontré aucun véritable frein à l’exercice, par elle, d’une souveraineté pleine et entière… La future Constitution menaçait, par conséquent, de porter sur les fonts baptismaux… la terrible Assemblée unique ! Ce que la plupart des responsables socialistes ne voulaient certainement pas.

Et les voici qui, sans trop le dire, obtiennent des communistes qu’ils renoncent à la candidature de Maurice Thorez… Or, en parfaite logique avec la dynamique majoritaire, les camarades de celui-ci offrent de soutenir la candidature d’une personnalité socialiste : Félix Gouin.

Ah que nenni ! se récrient les socialistes… qui ne veulent surtout pas, eux, de la dynamique majoritaire… C’est-à-dire qu’ils ne veulent surtout pas que ce qui s’est manifesté à travers l’expression du suffrage universel puisse devenir la réalité politique du pays jusque dans l’élaboration de la future Constitution et déboucher sur… l’Assemblée unique.

Et ils redoutent d’autant plus cela que, dans le pays lui-même, le parti communiste se révèle ne pas être seulement le chouchou du vote… Son influence tourne au raz-de-marée, et ceci, dans différentes couches de la population.

L’historienne Georgette Elgey - qui se situe elle-même politiquement à mi-chemin de Pierre Mendès France et de Charles de Gaulle - nous fournit quelques chiffres, et quelques témoignages :
« Les communistes étaient 45.000 en février 1934, 340.000 en décembre 1939, les voici 906.727. Les sympathisants ne se comptent plus. 80 % des ingénieurs des bassins miniers du Nord adhèrent au syndicat d’obédience communiste. » (La République des Illusions, Fayard 1993, page 44)

Pour sa part, l’ancien ministre socialiste de la Production industrielle, Robert Lacoste, devait s’exclamer :
« Que de hauts fonctionnaires et parmi les plus haut perchés jouent le communisme gagnant ! » (page 44)

Or, au-delà du parti communiste, il y a la C.G.T. (Confédération générale du travail) qui, dès septembre 1944, totalisait, toujours selon Georgette Elgey, 5.429.000 adhérents.

Ajoutons encore que le journal L’Humanité est, avec 456.000 lecteurs et lectrices, le premier journal de France, tandis que Ce Soir, dirigé par Louis Aragon et Jean-Richard Bloch, en compte 419.000.

Petite note complémentaire de Georgette Elgey  :
« Les tirages de la presse régionale [communiste] sont analogues. » (page 43)

Voilà donc ce qu’il allait falloir balayer au plus vite… Ce serait la première tâche vraiment importante du parti socialiste de Léon Blum… dès les lendemains de la Libération.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 4 juillet 2015 16:12

    T’as rien sur l’Homme de Néanderthal ?

    C’était juste après, j’crois...


    • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 2015 16:55

      @Le Corbeau Magnifique

      Si le parti qui se dit communiste a disparu, cela ne signifie absolument pas que l’ homme communiste a disparu.


      Il existe depuis le début de l’ humanité. Il représente la partie consciente de celle-ci qui ne sait pas aliénée par la superstructure idéologique qu’elle se crée pour aller contre sa destinée.

      Car l’ humanité naissante a été communiste durant des millénaires, et l’ est encore dans des contrées dites sauvages.

      C’ est bien la thèse fondamental de K. Marx et F. Engels d’ avoir découvert que «  ce n’est pas la conscience de l’ homme qui détermine son existence », mais exactement le contraire.

      Dès lors, il est évident que d’ infléchir cette humanité pour qu’ elle redevienne vers sa destinée est une tache ardue, car il faut lutter contre les idées reçues que les forces du Grand capital , avec leurs larbins et pantins, présentent comme naturelles, avec leurs églises qui prêchent leurs dogmes en permanence.

      Mais pour qui comprend la dialectique, ce retour vers un mode de production communiste, c’est à dire sans classe sociale antagoniste est inéluctable, scientifiquement parlant. C’est comme l’ histoire de l’ oeuf et la poule.


      Le communisme, en tant que mouvement politique, n’ apparaît pas avec Lenine et la Révolution de 1917. Il existe depuis toujours. Il est devenu scientifique avec karl Marx.

      Après le matérialisme léninisme apparaît de plus en plus en puissance :
       le matérialisme gorbachévisme, de Poutine et de la Russie avec la Chine et de nombreux pays d’ Amérique Latine

      C’ est ce qui désespère les anti-communistes qui ont toujours été ceux qui ont compris ce qu’ est le communisme : le combat incessant de l’ humanité consciente pour sa libération.

      Ils n’ en veulent surtout pas ! Cette minorité blanche et raciste ( FUKUS) doit dominer le monde avec ses mensonges, calomnies, guerres de conquête et .. « droits de l’ homme » et « démocratie » contre les « dictatures » qui résistent.

      Alors, ironiser commettons vous le faites, ne sert que les grosses ordures qui nous gouvernent.

    • Dwaabala Dwaabala 4 juillet 2015 17:24

      @Le Corbeau Magnifique
      ... lâche sa fiente...


    • Alex Alex 4 juillet 2015 18:54

      @ Kamarade Maugis

      « l’humanité naissante a été communiste durant des millénaires, et l’ est encore dans des contrées dites sauvages. »

      Exact ! C’est à peu près tout ce qu’il y a de vrai dans votre message.
      Car si le communisme est la seule solution pour les tribus isolées dites « primitives, » cela n’est plus vrai dès que celles-ci s’agrandissent et se développent.
      Dans un message récent, le « grand marxiste » Isga préconisait de faire passer ces tribus à la société de consommation (donc de type capitaliste) en les abreuvant de Coca-Cola... 
       smiley
      Le communisme a fait ses « preuves » sanglantesavant et après le nazisme, et avant Staline –, bien que ses thuriféraires affirment que ce n’était pas la bonne version ou que ses crimes ont été inexistants 
       smiley
      Ce paradis était tellement génial que ses habitants n’avaient même pas le droit d’en sortir ; et dès que les pays du rideau de fer ont pu s’en libérer, ils se sont tous précipités dans les bras du principal opposant : les USA. Pourquoi ?
      Personne, en dehors de quelques illuminés ne veut plus ce genre de régime, ce qui dérange fort des gens comme vous ou l’écrivaillon qui se prend pour un historien.

      MAIS... être opposé au communisme ne signifie pas que l’on soit favorable au capitalisme et à la grande finance internationale !

      Le capitalisme est malheureusement appelé à durer encore quelques décennies, soutenu par des pays en voie de développement qui en tirent profit, et des acteurs qui sont loin d’être des idiots puisqu’ils ont réussi à convertir nos « socialistes. »
      C’est uniquement quand il aura fait suffisamment de dégâts dans ces pays que les peuples se révolteront.
      Mais pas pour imposer un système aussi mauvais que celui que vous préconisez, car basé sur une hypothèse très chrétienne-bisounours mais fausse de l’être humain version « aimons-nous les uns les autres ! »
      L’homme n’est qu’un animal, donc fondamentalement égoïste qui, selon son intérêt, choisira ponctuellement l’option qui lui semblera la plus favorable.

    • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 2015 21:17

      @Alex

      Pourquoi faites vous la confusion entre communisme en tant que mode de production, et le mouvement politique du « communisme » tel que je l’ ai défini et que VOUS REFUSEZ JUSTEMENT en tant que véritable anti-communiste ?

      Parce que cela vous arrange ! Vous êtes contre l’ élimination par la lutte de l’ exploitation de l’ homme par l’ homme.

      Si vous continuez avec vos « crimes du communisme »

      alors vous démontrez être un vrai partisan de TOUS LES AUTRES CRIMES DE L’ HISTOIRE, passé du présent et du futur.

      Arrêtez donc avec votre sempiternel joker idiot des crimes du communisme.


      pensez au millards de crimes évités grâce au communisme.

      C’ est plus positif, et nettement moins idiot.

      NON ! l’ homme n’ est pas qu’ un animal fondamentalement égoïste !

      Vous peut être, puisque vous vous définissez comme tel, avec l’ alibi que vous êtes un animal. et que nous sommes tous pareil.

      L’ homme est l’ HOMME, IL SE CRÉE et sort de l’ animalité par la CULTURE :


      L’ Homme est avant tout un produit culturel. C’ est en être conscient qui fait que l’ homme est communiste.

      Vous a ne pas vouloir en être conscient, voulez maintenir votre bien être en vous donnant bonne conscience par votre soi disant animalité.

    • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 2015 21:57

      @Alex

      « Car si le communisme est la seule solution pour les tribus isolées dites « primitives, » cela n’est plus vrai dès que celles-ci s’agrandissent et se développent. »

      Le communisme n’ a jamais été une solution pour les tribus primitives.
      solution, suppose, problème a résoudre.

      Non, le communisme primitif était l’ ordre social naissant naturellement.

      Le mode de production communiste moderne ne sera jamais une solution , et personne le dit, même pas les communistes. C’ est ne rien comprendre au marxisme et au mouvement communiste.

      Le communisme, en tant que mode de production, est une réalité inéluctable naturelle vers lequel ne peut que tendre l’ HUMANITÉ.
      C’est comme dire que la poule est la solution de l’ oeuf, sauf si quelqu’un vient prendre l’ oeuf pour le cuire.

      Le socialisme, est une solution à l’ ordre actuel. Le socialisme n’ est pas le communisme, c’ est une solution économique à la crise profonde du capitalisme que seuls les communistes proposent comme nécessité scientifique

      Le matérialisme dialectique ne dit pas que le capitalisme doit être éliminé partout.
      Bien au contraire, il explique sa naissance, son expansion et son déclin.
      Mais pas partout en même temps.

      C’est devant la réalité de la lutte contre le FASCISME du capitalisme, que l’ URSS a décidé son retour vers le capitalisme, pour mieux vaincre le FASCISME des USA et de l’ Europe qui veulent dominer le monde., et pour ne pas être exterminé par lui.



    • Alex Alex 4 juillet 2015 22:03

      @Michel Maugis

      Merci de me traiter d’idiot, ce qui permet de juger la profondeur de votre argumentation ! smiley

      Quand je rappelle les crimes du communisme (qu’en bon négationniste vous mettez entre guillemets), ce n’est pas pour défendre ceux du capitalisme ; vous ne trouverez aucune défense de ma part de ce système. 
      BTW, pouvez-vous préciser combien de  « millards de crimes [ont été] évités grâce au communisme ? »
       smiley
      Je ne fais que constater certains faits, comme un entomologiste observant des insectes. Mon avis personnel – pas plus que le vôtre – a peu d’importance.
      Le peuple en général cherche son intérêt, comme les animaux, ne vous déplaise : c’est ainsi que des anciens communistes peuvent voter FN.
      Le peuple n’est pas dogmatique mais pragmatique : quand il est de son intérêt de s’allier avec des « camarades, » il vote communiste. Il est plus facile de partager la misère que la richesse.

      En dehors de petites communautés auxquelles il s’imposait et de quelques utopistes, le communisme n’a jamais réussi. Expliquez pourquoi !
      Avez-vous fréquenté Moscou pendant l’URSS ? Moi, oui...
      Le capitalisme doit son succès actuel à la grosse erreur de l’expérience communiste, sans quoi il aurait lui aussi disparu depuis longtemps. 

      C’est la lu-tteu finââââ-leu...


    • Alex Alex 4 juillet 2015 22:19

      @Michel Maugis

      Je viens de lire votre message faisant l’éloge du « petit père des peuples » : vous m’avez définitivement convaincu puisque vos témoins staliniens ont tous dit du bien de Staline.
       smiley
      Inutile donc de me répondre.

      PS : dans votre testament, exigez d’être empaillé après votre décès, et d’être ensuite exposé au musée des espèces disparues ou en voie de disparition.
       smiley

    • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 2015 22:36

      @Alex


      « Merci de me traiter d’idiot, »

      Vous devriez apprendre à lire.

      Si un idiot dit des choses idiotes, cela  ne signifie pas que dire des choses idiotes implique être un idiot.

      Je vois que vous ne réfutez pas ce que j’ ai dit.



    • Dom66 Dom66 5 juillet 2015 00:00

      @Michel Maugis

      Votre explication (que j’approuve)  est sans doute un peu trop profonde pour un volatile. smiley

       


    • Alex Alex 5 juillet 2015 00:03

      @Michel Maugis

      Je ne vous ai pas répondu parce que vous n’avez pas daigné répondre à la question essentielle que j’avais pourtant soulignée : pourquoi pratiquement TOUS ces anciens pays communistes par la contrainte (malgré des élections « démocratiques » donnant 99,9% de voix au Parti...) ont choisi le camp américain dès qu’ils ont pu abattre le mur ? (Le fait que je les désapprouve n’entre pas en jeu.)

      En ce qui concerne le petit père des peuples, il y aurait beaucoup trop à dire pour que je le fasse en quelques lignes. Un indice intéressant est de lire sa vie familiale, ce que sont devenus ses femmes et ses enfants (dont sa fille « préférée » Svetlana), et se poser quelques questions sur les « qualités humaines » du bonhomme..

      Pour avoir fréquenté régulièrement l’URSS pendant une dizaine d’années, j’ai pu juger de l’efficacité du système dans nombre de domaines, en particulier le technique, que j’étais obligé d’utiliser ; et bien que j’aimais les Russes (surtout les jeunes femmes...), j’essayais d’écourter mon séjour dans la mesure du possible.
      J’ai aussi fréquenté certains pays ayant bénéficié de l’aide soviétique, sans avoir pu en noter les effets bénéfiques en dehors d’un retard de quelques décennies dans nombre de domaines. Je serais malhonnête d’ignorer certains aspects positifs bien que très temporaires.

      Je précise encore une fois que je ne défends ni le système capitaliste, ni la politique des USA, et je pense que vous n’aidez pas Poutine en le présentant comme héritier de Staline !

      En ce qui concerne l’aspect animal de l’homme, je vous rappelle ses besoins VITAUX : se nourrir, s’abriter, se protéger (fuite ou riposte), se reproduire, protéger sa progéniture et l’élever pour que le cycle se poursuive. 
      TOUS les hommes normaux commencent par conduire leur vie en fonction de ces lois naturelles ; le reste est secondaire car il ne vient qu’après... 
      Suivant les circonstances, cet animal préférera vivre en groupe ou isolé.
      L’énorme différence avec les autres animaux : l’homme est le seul capable de tuer pour des idées...

      PS : Un dernier point montrant votre tolérance et votre côté Charly : vous n’avez publié que 5 articles, mais AUCUN depuis 5 ans et demie. Ce minimum syndical pour être modérateur vous a permis de censurer 790 articles dont 5 dans le dernier mois.
      Mais je ne doute pas un instant que vous avez réservé vos ciseaux aux seules pubs sur les robes de mariée smiley

      Promis, je n’insisterai plus smiley

    • Alex Alex 5 juillet 2015 15:35

      @Michel Maugis

      Venant voir si vous auriez daigné répondre aux questions-clés de mon dernier message, je suis déçu de n’y rien trouver.
      J’en profite pour répondre à l’une de vos accusations : « Vous voulez maintenir votre bien être en vous donnant bonne conscience par votre soi disant animalité. »
      Mon « bien-être » consiste à partager ma retraite initialement confortable entre 3 femmes et quelques enfants encore scolarisés. Je ne suis donc pas sûr que ce bien-être soit supérieur à celui d’un expat payé grassement sans aucune raison dès lors qu’il vit en famille à l’étranger...

      Ayant déjà beaucoup de mal à être d’accord avec moi-même, je n’ai aucun maître à penser dans le domaine politique ; certains individus peuvent ponctuellement me plaire, comme parfois Mélenchon en ce moment.
      Je me contente donc d’observer et d’essayer d’analyser. 
      – quel pays applique votre communisme de rêve ?
      – quel parti français propose votre programme ?
      – les communistes, combien de divisions (dans les deux sens du mot) ?
      Quand on voit le nombre de composantes « communistes » dans le très hétéroclite Parti de gauche, on se demande qui revendique l’appellation communiste.

      Je pense que votre postulat (« le communisme primitif ordre social naissant naturellement ») est faux, alors que mon principe de départ – qui n’est pas un postulat – est juste car avéré, l’homme n’étant à l’origine qu’un animal dont une malformation du cerveau a conduit aux pires massacres dans l’espèce animale et à la destruction de son environnement.

      « L’URSS a décidé son retour vers le capitalisme, pour mieux vaincre le FASCISME du capitalisme... »

      C’est vachement astucieux !!
      Quid de la Chine, de l’Inde, du Vietnam, etc. ?

    • Taxiarchis 4 juillet 2015 18:17

      on se rappelle avec émotion des commentaires dithyrambiques formulés par le PC sur la personne du grand Staline, père des peuples, bienfaiteur de l’humanité ... et accessoirement boucher !


      • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 4 juillet 2015 18:27

        @Taxiarchis
        Boucher ?...
        Où avez-vous pris cela ?
        Pour ma part, j’ai minutieusement étudié cette question, et je suis allé de surprise en surprise...
        C’est combien finalement ? Rien qu’en dizaines de millions, sauriez-vous nous donner une évaluation appuyée sur des documents précis ?
        Pour ma part, voici ce que j’ai trouvé :
        http://crimesdestaline.canalblog.com
        et publié, ensuite, dans l’ouvrage « Quand le capital se joue du travail - Chronique d’un désastre permanent » (Editions Paroles Vives, 2012, 475 pages)


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 2015 21:42

        @Taxiarchis


        Staline a été effectivement pour moi et pour beaucoup, dans le contexte du moment, un véritable petit père des peuples. Un véritable bienfaiteur de l’ Humanité.

        Personne à ce jour a pour démentir ce point. Affirmer n’ est point prouver.

        J’ ai eu la Chance de parler avec des gens qui ont connu Staline ; rien à voir avec ce que en disent ceux qui le haissent ?

        Croyez vous que Staline est haï pour ses crimes ? êtes vous suffisamment stupide pour penser cela, ?

        Pourquoi l ’est il alors ? IL EST HAÏ AVEC JUSTE RAISON ! MAIS PAS POUR CELLES QUE LE GRAND CAPITAL ET SES LARBINS AVANCES.

        ( Le larbins du GC sont bien plus crapules que le GC lui même) Le GC, fait son travail, les larbins sont des vendus. 


        Il est le père de la Chine, de l’ Inde, de tous ces pays africains qui se libérèrent des véritables tyrans européens, que vous oubliez.

        Il est le père de la coexistence pacifique qui fut imposée grâce aux efforts.

        Il est le père de la conquête spaciale, que seul un pays socialiste pouvait envisager comme investissement humain pour les peuples.

        Il est le Père de Cuba, le PHARE DE L’HUMANITE

        Sans Staline, point de Cuba, point de Vietnam, point de Chine, point de l’ Inde, des millions d’ esclaves,

        et surtout point de POUTINE !! qui sauve le monde

        Et c’ est bien parce que vous savez cela, que vous êtes un anti-communiste.

        je crois que vous devriez lire un peu plus l’ histoire, en dehors de chez Hachette .

      • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 4 juillet 2015 23:45

        1945 - Le parti communiste devient le premier parti de France - et il le redeviendra dès lors que le néolibéralisme ne pourra plus continuer à dresser la populace à coups de crédit à la consommation, la phase ultime est déjà à coups de crédits pour regrouper des crédits.... adieu écran plat, 4x4 de débilos, ski et plage à tempérament ; ès lors que les 63 millions de français moins les 1000 familles qui se sont accaparés16 % du PNB du pays auront enfin compris où est leur intérêt, dès lors que les employés artisans commerçants petits cadres faux parvenus auront enfin compris qu’on leur a juste fait croire qu’ils étaient riches mais qu’en fait ils sont des marionnettes. Faudra -t-il comme en 1945 que cela soit au lendemain d’une guerre ??? La Grèce qui fut la mère de notre Europe va donner le ton, suivi de l’Espagne. Dommage que depuis 1968 la droite française ait tout fait pour empêcher le Peuple de France de réfléchir, nous n’aurons notre place dans ce grand retour que par la contrainte mais pas par l’intelligence et encore moins par le cœur.


        • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 2015 03:52

          @Philippe VINSONNEAU


          J’ espère bien qu’ il le reviendra, certainement le jour ou les Hue, Buffet et Laurent seront virés

          ce parti n’ est plus marxiste, donc ne peut être communiste.

          Un parti marxiste n’ aurait jamais dit après l’assassinat de kadhafi «  personne ne le regrettera »

          en clair : Vive Sarkonazy.

          Et après la réponse, très bonne, de Mélenchon, sur le fameux assassinat du fameux opposant à Poutine, qui disait « la première victime c’ est Poutine »,


          La réponse de Pierre Laurent, « NON c’ est la démocratie ! »


          Je n’ en suis pas revenu. Il y a quelque chose qui cloche quelque part dans ce P « c » F

        • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 5 juillet 2015 09:55

          @Philippe VINSONNEAU
          Merci pour ce commentaire qui ne peut manquer de donner à réfléchir.
          La question du crédit à la consommation est tout à fait essentielle : elle doit conduire à étudier de près les positions de Keynes, dont il est connu qu’en sa qualité d’héritier de Malthus, il avait comme principal souci de développer ce qui, aujourd’hui, s’appelle les classes moyennes.
          Le fond de la chose était le maintien du statut international de la livre.
          En face de quoi, se profile ce qui va désormais tendre à se produire pour ces mêmes classes moyennes, une fois le crédit à la consommation en berne.
          Car se posera le problème de la production, au sens général, mais aussi (ce qui est fondamental du point de vue capitaliste) celui de la production de plus-value.
          Il suffit de regarder de près le travail de Thomas Piketty pour en prendre, malgré lui, une conscience très aiguë.
          C’est ce que je montre ici :
          http://mjcunytpiketty.canalblog.com/


        • Le p’tit Charles 5 juillet 2015 08:22

          Une preuve que la dégénérescence mène au pire.. ?


          • CN46400 CN46400 5 juillet 2015 10:01

            En dehors de son aspect historique cet article suscite des commentaires que, pour ma part, je trouve déplacés. La situation politique, française et internationale, de 44-45 n’existe plus, et la situation économique non plus. Le capitalisme a lui aussi profondément évolué si bien que les anathèmes qui se multiplient ne signifient a peu près rien pour régler les problèmes actuels. Quand au « socialisme » qui désignait alors le régime de Staline, il a aussi peu à voir avec le « communisme » fantasmé par la réaction capitaliste qu’avec celui celui que lui affublait certains laudateurs.


             En fait en 45, la déviation entamée par Staline en 27 du « socialisme dans un seul pays » sortait victorieuse de l’affrontement dantesque contre le nazisme, et personne n’osait donc la contester ouvertement. Les communistes français, dans ces conditions, ont obtenus un nombre non négligeables d’avantages pour le prolétariat qui se sont révélés décisifs dans l’expansion économique qui a suivit, et ce malgré les guerres coloniales (Indochine et Algérie) qui n’ont servi qu’à freiner cette expansion, et surtout, à éjecter politiquement le PCF des allées du pouvoir.

             Mais la vie et surtout la course au armements dans laquelle l’URSS s’est finalement perdue, ne seront profitable que si les leçons adéquates sont tirée de cet échec final. Les prolos n’ont que faire des chars d’assauts ou des avions de combats, la vie, dans le socialisme, a d’autres besoins. 

            • COVADONGA722 COVADONGA722 6 juillet 2015 10:26

              « Ô grand Staline, Ô chef des peuples
              Toi qui fais naître l’homme
              Toi qui fécondes la terre
              Toi qui rajeunis les siècles
              Toi qui fais fleurir le printemps
              Toi qui fais vibrer les cordes musicales
              Toi splendeur de mon printemps,
              Soleil reflété par des milliers de cœurs. »

              — RakhimovPravda28 août 1936,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires