• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2020 Revendiquer

2020 Revendiquer

Je n'ai pas écrit d'articles sur la problématique de la retraite, j'en avais déja dit deux mots, voir lien. Sur la rémunération de ceux qui, toute leur existence salariale active, nourrissent la population pour qu'elle participe et puisse exercer leur activité sociale.

Issue de la répartition des Tâches, il y a environ 28 millions d'actifs qui œuvrent économiquement pour faire vivre 67 millions de citoyens. Dont Chacun pense qu'il s'est développé tout seul grâce à ses Mérites.

 

Voila un poncif de l'individualisme énoncé, qui n'est qu'une hypocrisie, une contre vérité existentielle, que plus aucun intellectuel n'ose dénoncer, sans se mettre à dos toute l’Imbécillité de l'Inculture Propagandiste de la Pensée Unique de l'organisation capitaliste du travail normalisé par la gestion comptable de la VIE.

 

Des siècles que l'humain se fait Remplacer au travail, par des animaux, des asservies, des esclaves, des machines, des robots.

Serions-nous intellectuellement Aveugle pour ne pas nous en apercevoir.

Nos dirigeants politiques Sociaux démocrates sont-ils bornés, notre Patronat (MEDEF) est-il sénescent ?

Il n'y a que les sots pour oser penser cela. Désolé si vous y appartenez en ayant épousé les thèses du FN/RN, TOUS POURRIS.

Certes l'Arène politique et économique n'est pas une antre d’innocents naïfs et candides pleins de scrupules.

Un jour je m'entretenais avec un psychiatre sur cette faculté qu'on ces élites à croire fermement à la véracité intangible des idéologies qu'ils défendent, le Capitalisme en étant UNE. C'est le choix d'une Capitalisation entre les mains de particuliers possédants et non une capitalisation par répartitions, pour des raisons seulement instinctives, de paradigmes innés.

 

Cela nous fait demeurer au rang d'une aggravation des comportements archaïques animaliers, car les animaux par espèce ne s'entre tuent pas à quelques exceptions, dont la nôtre. Et la notre en est la PIRE, nom pas parce que nous sommes incapables de réalisations extraordinaires, mêmes si nous limitons celles-ci par la raréfaction de la monnaie disponible, ( par faute de faiblesses intellectuelles ou de capacités à raisonner), mais parce que nous disposons des moyens de destruction de notre espèce en passant de l'auto régulation compliquée à l'auto destruction ou Suicide égoïste.

 

Nous en sommes encore à penser que sans la rareté pour motivation, la monnaie abondante produit inévitablement de l'inflation. 42 ans de ce leitmotiv qui devait nous apporter le bien être, multiplié par l'apport de l'union monétaire avec ses critères anti inflationnistes devenus la chapelles de nos gouvernants.

42 ans au bout duquel une année de Gilets jaunes n'a pas convaincu celui-ci qu'ils vendaient des Chimères, et que sa vision purement monétariste appauvrissait une partie de la classe salariale et artisanale. Si bien que l'on retrouve dans la contestation, salariés, agriculteurs et artisans, les petits bien entendus, ceux qui subissent les affres de la compétition capitaliste, qu'ils soutiennent par ailleurs sauf quand elle les touche.

 

Alors comme ils sont politiquement et économiquement et presque inculte, ils réclament des augmentations qu'ils Achèteront comme clients le double de ce qu'on leur a donné au titre du salariat.

 

Le débat et la contestation sur le projet de retraite du gouvernement, par des salariés qui tiennent à leurs acquis, (dont la raisons n'est pas seulement les conditions qui ont favorisé les divers régimes mais le revenu que cela représente pour vivre dans l'aisance financières et travailler moins longtemps pour profiter du bien être qu'ils ont contribué à produire) n'est pas plus engageant quant aux visions de l'avenir, que l’uni-formalisation des retraites du gouvernement comme prétexte pour organiser la réduction future de leurs coûts par l'évolution de la valeur du point.

 

Qui peut imaginer un instant, que des représentants du patronat (MEDEF), des compagnies d'assurances et de membres du gouvernements réunis pour élaborer un projet d'uniformisation des retraites vont le faire dans l’intérêt des retraités.

S'il est exact qu'une majorité des citoyens sont politico économiquement incultes, ils ne restent pas forcément cons et savent compter.

Et quand ils ne reçoivent pas suffisamment de revenus pour ACHETER ce qu'ils produisent, cela s'appelle le Développement de la Pauvreté.

Si avec justesse nous observons une réduction de la misère dans la comparaison des ressources, les opérateurs d'organisations caritatives, dont je déplore la pérennisation, constatent une augmentation des bénéficiaires. Une analyse plus fine montre que ce sont les dépenses de logement qui mangent les petits budgets et font passer certains citoyens de la pauvreté à la misère.

 

Ces quelques observations pour dire que s'il y a raison à défendre ses intérêts contre une organisation capitaliste anthropophage, un an de contestation Jaune et la reprise en main de la contestation par les syndicats n'apportent pas de débat sur le futur économique, l'organisation du travail ni les nouvelles sources de revenus.

 

La voie dans laquelle nous sommes inscrits est celle du remplacement de l'homme au travail. Seulement au travail, ne comptons pas que les machines intelligentes Pensent pour nous, sinon dans dix siècles elles nous rabâcheraient ce que nous leurs aurions rentré dans le ventre même si elles étaient capables de lire nos émotions. Leur seul intérêt est de réfléchir plus vite plus de données

Nous entrerions ainsi dans l'immobilisme pire que celui du Coran, dont la machine à reproduire la pensée est Mahomet. Ne voyez aucune insulte en cela, mai seulement une comparaison structurelle comme celle que l'on peut faire avec le développement de la pensée unique qui a sclérosé nos esprits.

Et la sclérose nous le savons développe des incapacités. Celles d'une année de Gilets Jaunes, celles de la destruction du socialisme, celle de l'interdépendance humaine et non la méritocratie imbécile d'une Compétition Funeste.

Depuis 1976 je sais que l'homme à partir de 40 ans n'est plus productif. Depuis 1970 je sais que la machine remplace l'homme au travail, que l'entreprise n'a pas vocation à créer des emplois.

Je ne dois donc pas être le seul. Pourquoi donc vouloir repousser l'âge de la retraite pour faire travailles des salariés qui à 50 ans sans lunettes ne peuvent plus exercer la plupart des métiers.

 

Innover pour tenir compte de nos faiblesses ce serait pour les Métiers Pénibles mettre la retraite à 40 ans et les autres à 50 ans.

A tous ceux qui trouveraient cela absurde, qu'ils en profitent pour comprendre la différence entre gérer la vie humaine suivant les conditions de sa réalisation et une gestion comptable celle du gouvernement pour réduire la charge des riches.

 

Si j'ai une critique globale à faire aux quelques partis socialistes qui restent, y compris la France Insoumise et les syndicats, c'est bien de suivre ceux qui les élisent pour des voix qui donnent le pouvoir sans lequel l'on ne peut plus être entendu dans une société où la communication est essentielle.

L'on y sacrifie donc la capacité à innover et oser, du moins pour les syndicats Revendiquer.

 

Faute d'avoir su faire cela depuis 30 nous avons hérité du fascisme latent.

 

Juste un petit rappel, Chacun se souvient de la fatwa lancée contre Salman Rushdie, de Charlie hebdo et de tous les tollés anti musulmans que cela a soulevés, mais nous avons passé sous silence l'affaire du New York times, dont une caricature de B. Nétanyahou tenu en laisse par Donald Trump a soulevé un tollé. Jugé anti-sémite, le journal c'est excusé et le journal a annoncé la fin des caricatures politiques dans ses colonnes.

Cette attitude frileuse pour se mettre à l'abri des critiques, des éditorialistes ont appelé cela l'Autocensure Préventive.

Venant de la part d'un pays qui n'a que Freedom à la bouche marque un tournant.

Dans de nombreux pays la caricature de presse, qui est cette liberté d'être la main de l'auto dérision salutaire, est pourchassé voire comme en Algérie ou en Turquie mise en prison.

 

Le lien entre mon sujet et cet événement journalistique c'est la raison financière, la raison comptable dans les pays occidentaux, religieuse dans les pays musulmans, mais surtout une fascisation latente commune qui s'enchaîne par peur introspective, car les politiciens ont besoin d'y croire comme les religieux.

Ce ne serait pas si grave si tout cela ne nous conduisait pas à une auto censure préventive, comme celle d'avoir peur de revendiquer le droit de vouloir son bien être quand ON LE PRODUIT.

 

Il faut s'éloigner de la méritocratie et de son porte monnaie, l'un et l'autre sont de mauvais conseillers.

 

Mettre en œuvre ce que les autres ont mis à notre disposition avant notre naissance au prix d’innombrables erreurs, nous pouvons le nier et même l'effacer en supprimant l'histoire, mais nous ne pourrons pas dérouler une existence autre que sur le mode échec.

C'est pour cela qu'être LIBERAL c'est aussi être tolérant, comprendre et venir en aide, la face caché du libéralisme. La face qui transforme les erreurs de la vie, ne faut pas avoir peur de Revendiquer ce que nous aurons à Produire.

Avoir conscience de cela est le premier pas anticapitaliste, vu l'état du monde cela me paraît en net recul, même chez ceux qui remplacent leurs autocrates, comme dans le Maghreb, tandis qu'en Amérique du sud ils en réinstallent. Le capitalisme c'est un poulpe, regardez en Chine il n'a pas eu peur de devenir rouge.

 

BONNE ANNEE A TOUS.

https://admin.over-blog.com/1463119/write/58925474


Moyenne des avis sur cet article :  1.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Maître Yoda Bretzel Liquide 30 décembre 2019 13:26

    « Issue de la répartition des Tâches, il y a environ 28 millions d’actifs qui œuvrent économiquement pour faire vivre 67 millions de citoyens. Dont Chacun pense qu’il s’est développé tout seul grâce à ses Mérites.  »

    C’est de la poésie ?

    En prose, il existe une grammaire.

    L’apposition « issue » (participe passé du verbe défectif « issir » qui ne s’emploie plus qu’au participe passé) est mise au féminin et devrait donc être associée dans la même phrase à un autre terme dont elle partagerait l’identité, mais qui est absent.

    Le pronom relatif « dont » ne peut pas commencer une phrase puisqu’il doit se rapporter à un antécédent qui, lui aussi, est absent.

    Découragé par la difficulté à résoudre les énigmes que représente une rédaction aussi hermétique que certains texte de Mallarmé, j’ai renoncé à la poursuite de la lecture de l’article et en suis fort marri.


    • Maître Yoda Bretzel Liquide 30 décembre 2019 16:25

      @Bretzel Liquide

      ceusses qui moinssent mon commentaire ont sans doute compris le sens et la portée du texte publié ci-dessous. Ils pourraient au moins avair la gentillesse d’en faire profiter tout le monde et de le traduire en français.


    • ddacoudre ddacoudre 30 décembre 2019 17:58

      @Bretzel Liquide
      bonjour

      Peut être que tu auras perdu quelque chose de plus instructif que l’ordre grammatical.

      cordialement
      bonne fête

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès