• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2081, le cauchemar égalitaire

2081, le cauchemar égalitaire

Puisqu’il faudrait atteindre l’égalité économique, pourquoi ne faudrait-il pas également atteindre l’égalité dans les domaines de la santé, de l’intelligence, de la beauté, etc.

La gauche bien-pensante et égalitariste en diable nous rebat les oreilles depuis des générations avec l’injustice ignoble que consisterait l’inégalité économique, le mal par antonomase. La critique de ce point de vue qui vient immédiatement à l’esprit est de demander, puisqu’il faudrait atteindre l’égalité économique, pourquoi ne faudrait-il pas également atteindre l’égalité dans les domaines de la santé, de l’intelligence, de la beauté, etc.
 
En 1961, l’écrivain nord-américain Kurt Vonnegut fit de cette thématique le sujet d’une nouvelle dystopique, intitulée Harrison Bergeron. Le début de l’histoire commence mal :
 
C’était l’année 2081, et finalement tout le monde était égal. Non seulement ils étaient égaux devant Dieu et la loi. Ils étaient égaux dans tous les sens du terme. Personne n’était plus intelligent qu’un autre. Personne n’était plus beau qu’un autre. Personne n’était plus fort ou plus rapide que quiconque. Cette égalité était due aux Amendements 211,212 et 213 de la Constitution, et à la vigilance incessante des agents de l’Handicapeur Général des États-Unis.
 
Résumé de la nouvelle : L’égalité sociale a enfin pu être atteinte aux États-Unis en handicapant les plus intelligents, les plus athlétiques ou les plus beaux des membres de la société pour les ramener au niveau le plus bas des compétences communes. Ce processus est au cœur du système social, conçu de manière à ce que nul ne se sente inférieur à quiconque. Le maintien de ce handicap dans la population est supervisé par la « Handicapeur Général », Diana Moon Glampers. Le héros de l’histoire, Harrison Bergeron, possède intelligence, stature, force et beauté exceptionnelles. Pour cette raison il doit être diminué. Il doit souffrir des bruits qui le distraient, porter des charges de 150 kilos et des lunettes qui lui donnent des maux de tête, ainsi qu’un traitement cosmétique pour l’enlaidir. Malgré cela, il arrive à s’emparer d’une chaîne de télévision et à se proclamer empereur. Alors qu’il danse avec une étoile de ballet qu’il a pu débarrasser de ses incapacités, l’Handicapeur Général les tue tous les deux à coup de révolver. L’histoire est racontée du point de vue des parents de Harrison qui suivent l’incident à la télévision, mais qui, à cause de leurs handicaps, ne peuvent pas se concentrer suffisamment pour apprécier ce qui se passe ni s’en souvenir.
 
Les écrivains ont souvent anticipé avec justesse ce que des idéologues proclamèrent ensuite. Pour l’instant, personne n’a encore formellement proposé ce que raconte Vonnegut. Mais il s’agit cependant de la conséquence logique des prémisses égalitaristes. En donnant du temps au temps, le cauchemar se réalisera-t-il ?
 
(Cette nouvelle de Vonnegut a été porté à l’écran en 1995 par Bruce Pittman, Harrison Bergeron, et en 2009 par Chandler Tuttle, 2081.)

Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • JL JL 20 mars 2010 10:50

    Comparaison n’est pas raison : Lucilio déraisonne !


    • foufouille foufouille 20 mars 2010 10:59

      ecrivain nul pour libertarien nul


      • chams 20 mars 2010 11:02

        Bravo !

        c’est excellent.
        juste une petite erreur, tout ca c’est pour bien avant 2081 smiley

        • foufouille foufouille 20 mars 2010 11:07

          les pauvres seront egaux et les riches auront tous les droits sans devoirs


          • chams 20 mars 2010 11:19

            bien sur foufouille !

            l’egalité c’est un concept que l’elite veux pour le peuple mais certainement pas pour elle ;)

          • Romain Desbois 20 mars 2010 12:56

            non Foufouille :
            « on est tous égaux mais certains le sont plus que d’autres » Coluche


          • Annie 20 mars 2010 13:23

            Pas Coluche mais George Orwell.
            Si j’étais l’auteur, je ne me ferai pas trop de mauvais sang. Le monde n’a jamais été aussi inégalitaire qu’aujourd’hui.


          • jaja jaja 20 mars 2010 11:31

            @ l’auteur : « pourquoi ne faudrait-il pas également atteindre l’égalité dans les domaines de la santé, de l’intelligence, de la beauté, etc. »

            Effectivement l’égalité économique et sociale entre tous n’est pas la fin des inégalités entre les humains. Mais c’est un bon début !

            Début qui aura des suites bénéfiques dans les domaines de la santé, de la culture et de l’apparence physique...

            Il faut être un âne pour en douter... Votre tentative de justifier l’injustifiable est assez minable...


            • COVADONGA722 COVADONGA722 20 mars 2010 11:34

              « quand les riches maigrissent , les pauvres meurent »



              Confucius


              • jaja jaja 20 mars 2010 11:50

                Phénomène finement observé pour les sociétés médiévales ou capitalistes en crise...

                mais cela n’a rien à voir avec l’expropriation sociale des riches qui, par définition, ne le seront plus, grâce au partage des richesses et à l’égalité sociale entre tous, ....


              • Annie 20 mars 2010 13:44

                @Arthur,
                Vous donnez la réponse dans votre commentaire. La question est moins celle d’une égalité de traitement que d’une égalité d’accès. L’ambition ne devrait pas être celle de l’égalité mais de la suppression des inégalités, et il y a une nuance.


              • Pyrathome pyralene 20 mars 2010 12:36

                C’est quoi encore , cette fable ?...Décidément , cet auteur ne sent pas très bon....


                • soi 20 mars 2010 13:44

                  En toute sa logique, l’auteur se sait moindre qu’ un autre alors.


                  • ddacoudre ddacoudre 20 mars 2010 14:00

                    bonjour luciole

                    tu ressasses de vieux clichés égalitaristes qui n’existent plus dans la pensé de qui que ce soit qui c’est ouvert au monde et a vu qu’il était fait de diversité, mais la diversité n’est pas le fondement de l’injustice que beaucoup dénonce et que tu soutiens dans le schéma manichéen que tu adules.
                    tu confonds allègrement richesse et bonheur, à te lire nous en croirions que nos ancêtres préhistoriques ne l’on pas connu tu trimbale cette image d’Épinal comme les chrétiens trimbalaient l’image de l’homme des cavernes tirant sa femme par les cheuveux. bouge toi un peu plus le cerveau. personne ne i l’efficacité des usa ni le nombres d’hommes illustres et intelligents dont elle dispose, seulement la cupidité de son marché pour faire court.

                    cordialement.


                    • Pie 3,14 20 mars 2010 14:04

                      Un article simpliste, l’égalité des droits ainsi que l’accès pour tous à certains droits sociaux (santé, éducation, retraite, logement, revenu minimum) n’est pas l’égalitarisme.

                      L’ultra libéralisme à la sauce américaine de l’auteur est un dogmatisme qui nie les réalités sociales et fait plutôt tache dans le contexte actuel de crise.


                      • paluard 20 mars 2010 14:11

                        Lucilio est un malin !

                        (T’affoles pas l’ami, je ne t’ai pas dit “intelligent”, seulement “malin”.)

                        Il maîtrise parfaitement les techniques de manipulation, ici il s’agit de semer la confusion.

                        Apres un texte ou il se faisait le porte-parole de la justice, de l’égalité et des p’tits oiseaux qui chantent, après nous avoir bien enfumés en nous faisant croire que : si ! si ! il est libertaire, le voici qui embraie de plus belle dans ses délires ultra-liberalistes.

                        Certains esprits influençables se laisseront piéger, et se diront qu’un gars qui était aussi ouvertement altruiste ne peux changer d’avis, et que donc son nouveau texte DOIT également être altruiste, et s’ils ne l’ont pas compris ainsi c’est parce qu’ils se trompent, et donc en fait les idées de ce dernier texte SONT elles-aussi altruistes… Et voilà comment on trompe les gens et on les amène à agir à l’exact opposé de leurs croyances.

                        Lucilio est dangereux !

                        Lucilio écrit trop vite et trop bien pour être seul : Lucilio est un agent provocateur  ! L’adresse I.P de ses détracteurs est récupérée, en temps voulu on s’occupera d’eux.

                        Lucilio est une ordure !
                        Tu écris bien certes, tes arguments sont raisonnables et ton discours se tient ; je l’ai déjà indiqué ailleurs dans ce texte essentiel qu’il faut lire et relire : la gauche a beaucoup de défauts certes, mais entre une droite dont le discours peut se réduire au final a un « Mon ! Moi ! Mien ! Ma gueule ! », et une gauche qui se cherche, se plante, se relève, propose, essaie d’avancer... bref : entre les reptiles et les humains, il faut choisir son camp. Lucilio l’a choisi, tachez de faire de même.


                        • Pie 3,14 20 mars 2010 16:40

                          Très fort, cet auteur qui ne répond à personne mais se donne tout de même la peine de replier un commentaire qui lui déplait...

                          Je pensais que les libertariens vénéraient la liberté d’expression, il faut croire que le culte du « moi d’abord » génère un ego susceptible.


                        • Lucilio Lucilio 20 mars 2010 16:47

                          Pie 3,14,


                          Le commentaire replié violait la charte (insulte).

                        • hunter hunter 20 mars 2010 18:01

                          oui, et d’autres intervenants ici (dont votre humble serviteur), se sont rendus compte du phénomène évoqué par paluard.

                          L’idéal je pense serait de minimiser au maximum les réactions à ce type d’article.

                          cordialement à tous

                          H /


                        • Bodhi 20 mars 2010 18:15
                          • Apres un texte ou il se faisait le porte-parole de la justice, de l’égalité et des p’tits oiseaux qui chantent, après nous avoir bien enfumés en nous faisant croire que : si ! si ! il est libertaire, le voici qui embraie de plus belle dans ses délires ultra-liberalistes.
                          Attention de pas confondre libertaire et libertarien.
                          Libertaire est un autre mot pour désigner un anarchiste.

                        • ddacoudre ddacoudre 20 mars 2010 18:53

                          bonjour paluard

                          luciole à la liberté d’être ce qu’il est, et nous de ne pas partager ces idées, quand il défend l’injustice c’est que tu n’as pas perçus qu’il le faisait avec dérision, il n’en est pas une ordure pour autant.

                          luciole est bien moins dangereux que ce qui possède le pouvoir de mettre en action sa pensé. il est de ceux qui servent les « tyrans » comme le défini si bien la boétie, et cela n’est pas un « crime »sinon il faut criminaliser le monde, il est juste a contredire si l’on pense différenment.

                          cordialement.


                        • ddacoudre ddacoudre 20 mars 2010 18:56

                          bonjour bodhi

                          rappel nécessaire effectivement dans le cas dont il est sujet

                          cordialement.


                        • JL JL 21 mars 2010 07:51

                          mage est un imbécile ! Démonstration : le post de Paluard est extrêmement pertinent. Paluard a seulement eu le tort, en plus d’être perspicace, de d’exprimer honnêtement son dégoût, et il a écrit « lucilio est une ordure ». Et c’est seulement ce mot qui ne respecte pas la charte. lucilio quand il use et abuse de ce prétexte, justifie ce que dit Paluard

                          Mais mage peut écrire le même mot, lucilio s’en fout !

                          Ce mot « imbécile » est-il contraire à la charte ?


                        • JL JL 21 mars 2010 13:05

                           smiley  smiley  smiley


                        • Pyrathome pyralene 20 mars 2010 15:02

                          À peine masquée , c’est de l’idéologie de la race supérieure......mais entre néo-libéralisme et nazisme , il y a tellement peu......


                        • Makan 20 mars 2010 15:48

                          @L’auteur,

                          Vous vous trompez lourdement.

                          L’égalitarisme des Occidentaux ne se fera pas en handicapant les plus forts mais en éliminant les plus faibles, ou ceux qu’ils considèrent comme tels.

                          Ils ne conserveront que ceux qu’ils considèrent comme les meilleurs, donc élimineront, approximativement dans ce ordre, les Nègres (et leurs dérivés métis, quarterons et autres octavons), les Jaunes, les gros (ça commence déjà), les fumeurs (la chasse est ouverte), les petits, les bruns, les blonds aux yeux bruns, les blondes aux petits seins ou aux gros culs. Il ne restera plus que les grand blonds aux yeux bleus et les grandes blondes aux yeux bleus gros seins-petits-culs.

                          Si c’est vraiment vous qu’on voit sur la photo, souriez (vous le faites déjà si bien), vous êtes dans les toutes première catégories.

                          Pour vous en convaincre, il suffit de regarder la télé, la pub, la mode et le cinéma.

                          La rac(aill)e supérieure aime, certes, l’égalitarisme mais pas façon gauche.


                          • paluard 20 mars 2010 16:44

                            Comme tous les gros balourds de droite qui, faut pas trop leur en demander, après tout si on est de droite c’est bien parce qu’on n’a pas envie de se casser la tête, Lucilio confond ouvertement et volontairement déterminisme génétique et social.

                            Certes les hommes ne naissent pas égaux, ils n’ont pas tous le même potentiel : il y a des Victor Hugo et il y a des B.H.L, il y a des Ava Gardner et des Nadine Morano, Il y a des Alexandre et Napoléon et il y a des Nicolas, il y a des forts, des faibles, des intelligents, parfois des génies ! et des crétins complets. C’est vrai, et c’est tant mieux ; un monde entièrement composés de beaux ou de laids, de génies ou de crétins, supprime de fait les concepts de beauté ou d’intelligence.

                            Mais il y a une énorme différence entre ce déterminisme génétique auquel nul ne peut échapper, et l’inégalité sociale qui elle ne répond d’aucun autre déterminisme que celui que nos chers maîtres nous imposent.
                            Lucilio mélange tout ; c’est normal, c’est son rôle : entretenir la confusion dans les cervelles. Notre rôle doit donc être de répondre à cet enfumage systématique et de rappeler la vérité des faits : il y a des gens biens et des crevures ; devinez où se situe Lucilio ?


                            • Bodhi 20 mars 2010 18:07

                              Et ce message violait la charte ?

                              Incroyable... et ça se présente comme étant défenseur de la liberté de l’individu.


                            • mouarfff 20 mars 2010 18:19

                              Bah c’est qu’il doit se considérer dans la deuxième catégorie !!!


                            • Thierry LEITZ 20 mars 2010 18:04

                              Encore un faux débat.

                              L’égalité telle qu’en parle Lucilio est caricaturale. Personne n’en veut ni ne la souhaite. C’est grotesque. smiley

                              Il s’agit juste de REDUIRE les inégalités en modérant la haute richesse, ce qui permettrait de trouver les moyens utiles pour éradiquer la grande pauvreté et les problèmes sociaux les plus criants. Pas plus. smiley
                               
                              Compter sans fin sur la croissance calmer les grognes sociales est une impasse.

                              La croissance c’est pour les pays pauvres ou qui sortent d’une guerre : ils partent de BAS et d’immenses BESOINS sont à satisfaire, soit le contraire des pays Euro en 2010.


                              • Romain Desbois 20 mars 2010 18:10

                                Beaucoup ont tendance à confondre égalitarisme et uniformisme. Or je pense que l’humain aime à la fois se distinguer et ressembler à un groupe auquel il s’identifie.

                                Cependant la société a tendance à vouloir évaluer dès la maternelle, tout le monde avec les mêms toises.


                                • Philou017 Philou017 20 mars 2010 18:17

                                  Il est amusant de voir les adversaires de l’égalitarisme jouer avec la peur de l’uniformisation, alors que notre société ultra-capitaliste tombe de plus en plus dans l’uniformisation des esprits et des idées. Ainsi que dans celle du monde, à travers la mondialisation.

                                  Quelle ironie .....


                                • ddacoudre ddacoudre 20 mars 2010 18:58

                                  bonjour philou017

                                  judicieuse remarque ce sont ceux qui condamne l’égalitarisme qui le développe par la pensé unique et l’ajustement par le bas fort amusant en effet.

                                  cordialement.


                                • Philou017 Philou017 20 mars 2010 18:11

                                  Je me demande ce qui fait si peur aux gens de droite concernant l’égalitarisme.
                                  Votre article n’apporte aucune lumiere. Vous vous contentez de citer une fable extrême qui parle non pas de l’égalitarisme mais de l’uniformisation. Jolie tentative de propagande par assimilation abusive.

                                  Ce qui fait la richesse de l’être humain, c’est sa difference. Elle mérite d’être préservée. Rien à voir avec les hiérarchies financieres totalement artificielles qui ne servent qu’à diviser les gens et permettre à des castes de justifier leur richesse et de légitimer la pauvreté.

                                  Bon, alors qu’est-ce qui vous dérange dans l’égalitarisme ? La peur de ne plus pouvoir disposer de vos biens exactement comme vous l’entendez ? Partager avec les autres, quelle horreur ....
                                  C’est ca ?


                                  • Romain Desbois 20 mars 2010 18:49

                                    Philou017

                                    C’est d’autant plus idiot que mettre un peu plus d’équité dans ce monde résoudrait bien des soucis aux gens de droite.

                                    Plus de murs à dresser, ni de frontières à garder, plus de chômage à payer et de trou de caisses à combler. ETC etc.

                                    Je n’ai jamais compris dans un monde capitaliste que l’on ne comprenne pas qu’un commerçant n’a aucun intérêt à avoir des clients pauvres. Mais bon je n’invente rien.

                                    L’égalité est plus facile à mettre en place que l’équité. Pourtant l’égalité peut avoir des côtés inéquitables. Mais là entre en jeu la subjectivité...


                                  • hunter hunter 20 mars 2010 18:30

                                    Salut à tous,

                                    Ma réaction plus haut, devait normalement suivre le message replié de Paluard, mais bon, ça a encore boggé, toutes mes excuses aux lecteurs, mais c’est « indépendant de ma volonté », comme on disait au temps de l’ORTF !

                                     smiley

                                    @ l’auteur : c’est bien, vous faîtes bien votre travail...et au fait ça rapporte combien ?
                                    Il recrute votre patron ?

                                     smiley

                                    Ok je sors......désolé !

                                    H /


                                    • Le péripate Le péripate 20 mars 2010 19:06

                                      Bien content de ne pas me sentir égal avec certains.

                                      Car la véritable égalité, la seule possible, c’est celle de tous devant le Droit.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 mars 2010 19:11

                                        Déjà la France a réussi le premier exploit  : Egalité de « l’homme et de la femme », la Nature est aisni prise en flagrant délit dans un dédoublement inutile !

                                        Ensuite l’entreprise abracadabrantesque du Sorcier CHIRAC avec son « Egalité des choses » tout en maintenant le privilège des tabourets aux seuls promotions des Ecoles Politiquement Supérieure de la République !

                                        On oublie juste la chose la plus simple : L’Egalité de tous devant les lois : Punir le voleur qu’il soit ouvrier ou président de la République !

                                        Mais cela attendra la naissance de la Vraie démocratie, n’ayez crainte ce n’est pas une fiction, c’est pour demain !

                                        C’est en effet un vrai cauchemar pour les prédateurs et les accumulateurs des richesses nationales !

                                        Mohammed MADJOUR. http://www.republic.unblog.fr/


                                        • Spip Spip 20 mars 2010 19:27

                                          Qu’est-ce qu’on essaie de nous faire passer au travers de cette histoire de Vonnegut sinon la vieille peur d’un égalitarisme qui tirerait obligatoirement VERS LE BAS.

                                          Soyons un peu sérieux : qui, aujourd’hui, professe encore ce genre de revendication ? Et même qui l’a jamais professé tel quel ?

                                          Pour faire bref, les gauches demandent une égalité des chances AU DÉPART, rien de plus il me semble.

                                          L’auteur de cet article ne peut imaginer la notion d’égalité que comme passant obligatoirement par un appauvrissement général. Que craint-il quand à lui ? Ce que tout un chacun peut voir du fonctionnement actuel de notre société devrait pourtant le rassurer...


                                          • L'enfoiré L’enfoiré 20 mars 2010 19:31

                                            Bonsoir,
                                             Égalité économique ? Où avez vous lu que l’on prône ce genre de chose ?
                                             Nous ne naissons pas égaux, pourquoi en serait-il autrement en économie ?
                                             Maintenant, quand on fait du commerce, il ne faut écraser les prix.
                                             Beaucoup l’ont fait, n’ont pu tenir la route, ont disparu mais ont déstabilisé l’ensemble de la branche dans laquelle ils ont exercé leur travail de sape.
                                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès