• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 40 ANS d’effondrement de l’Education Nationale

40 ANS d’effondrement de l’Education Nationale

 

Le lundi 13 juin 2022 se déroulait l'épeuve de Français du baccalauréat professionnel, et à la grande surprise générale, les lycéens n'ont pas su répondre à la question : Selon vous le jeu est-il toujours ludique ?

Peut-on considérer comme le souligne Pascal PRAUD, que cela témoigne de l'abaissement du niveau général des lycéens ?

Vous avez 2h pour répondre à cette question en essayant de faire le mouains de photes pausibles :-)

https://youtu.be/UeLhb6irlnU

S'agit-il d'une déterioration du niveau de vocabulaire comme le pointent certains professeurs ?

Les étudiants ne lisent-ils pas suffisamment comme ils l'expliquent ?

J'ai bien peur que l'explication se trouve ailleurs, notamment dans les 40 années de lâcheté où les responsables d'établissements ont cédé face aux parents refusant que les enseignants fassent leur travail de la manière la plus juste et honnête qui soit. 

Pourquoi le professeur est-il devenue un personne malhonnête aujourd'hui ?

Personne ne veut d'ennuis évidemment. Le fameux hashtag PAS DE VAGUES ne concerne pas que les violences et autres insultes subies par ces professeurs, ce hashtag concerne aussi l'omerta concernant le niveau affligeant des élèves qui obtiendront quoi qu'il arrive leurs diplômes.

Car le plus gave dans cette affaire en effet, n'est-il pas que l'issue de ces examens reste bonne pour ces étudiants ? 

Nous le savons, il est impossible de répondre à la question : "Selon vous le jeu est-il toujours ludique ?" si l'on ne comprend pas le mot : "ludique". Ceci devrait avoir pour conséquence que les notes varient à la louche entre zéro et cinq pour la note de Français d'une majorité d'élèves ?

Mais quel professeur insensé aurait l'outrecuidance de faire une chose pareille ?

Et quel directeur encore plus fou pourrait-il l'accepter ?

Voilà où nous en sommes affirme Pascal Praud.

Est-il donc étonnant qu'il y ait cette pénurie des enseignants dans toutes les matières ?

Et sachez chers lecteurs que le fond n'est pas encore touché. Accrochez-vous !

PAR JEAN-LUC ROBERT https://www.jeanlucrobert.fr/ 

auteur de :

Ma vérité sur l'autisme

LezAPe : La face cachée de la psychologie de l'enfant

L'ENFANT : L'instrument du Conflit Parental

Les Amours Nues

 

Mots-clés : #niveau_scoalire, #Education_Nationale, #démission, #burn-out, #Elèves, #Baccalauréat, #ludique

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • LOST on Earth Louis 17 juin 10:10

    Comme il n’y a pas grand chose en magasin (pénuries à cause de poutine) j’ai lu cet article

    Et BRAVO remarquable exercice d’auto promotion pour votre site et vos livres

    Non non je ne plaisante pas, c’est bien enroulé

    d’abord une actu avec une vidéo torée de votre chaine YT

    Puis plein de liens qui mènent à votre site

    Remarquable

     smiley


    • Joséphine Joséphine 17 juin 10:17

      @Louis

      Moi j’aime bien votre cynisme et votre humour Louis ! D’ailleurs je fais partie des gens qui vous plussent en ce lieu. Même si je suis pas d’accord avec vous


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 15:48

      @Louis

      « Non non je ne plaisante pas, c’est bien enroulé » >> Merci Louis. Mais savez que j’ai une question philosophique pour vous ?


    • Clocel Clocel 17 juin 10:12

      Lire et voir les vidéos de Brighelli, il fait remonter la fabrique des crétins au début des années 60, sous De Gaulle donc...

      La bonne nouvelle : Le Chili fait pire que nous apparemment...


      • Joséphine Joséphine 17 juin 10:15

        @Clocel

        En tout cas nos parents et nos grands parents sous de Gaulle connaissaient la signification du mot « Ludique », parce que à l’épreuve du Bac hier ils ne connaissaient pas :

        Bac 2022 : Face au mot « ludique », les lycéens en détresse ont-ils vraiment manqué de vocabulaire ? (20minutes.fr)

        Affolant....


      • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:21

        @Joséphine

        ce n’est pas parce qu’on connait le sens de ce mot qu’on est capable de traiter le sujet.


      • Clocel Clocel 17 juin 10:24

        @Séraphin Lampion

        C’est vrai ! Le bilboquet sexuel c’est ludique mais fatigant ! smiley


      • Joséphine Joséphine 17 juin 10:31

        @Séraphin Lampion

        Quand même, ça aide...Quand les mots n’ont plus de signification propre dans l’esprit d’un élève, il sera incapable de construire un raisonnement. Il faut redonner leur sens aux mots. 

        J’avais lu une étude qui disait que la violence chez les jeunes adolescents venait souvent du manque de vocabulaire. Quand on a pas les mots pour exprimer une idée , on succombe à ses pulsions de violence. Forcément. 

        Aussi, j’ai une petite anecdote à raconter . Dans mon adresse mail il y’a le mot « Renaissance », au sens Quattrocento et artistique du terme. Quand on me demande mon adresse mail il y’a un nombre incroyable de gens qui ne savent pas écrire le mot « Renaissance » ! Il me demandent si il y’a deux N ou deux C....

        Y compris des agents immobiliers , et même un pharmacien. C’est hallucinant


      • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:36

        @Clocel

        alors que le bilboquet intellectuel est une forme d’onanisme infatigable 


      • mmbbb 17 juin 10:41

        @Joséphine c est la fabrique à Cretin denoncé par Brighelli 
        Un grand classique du genre " 1984 ’ d Orwell ou la destructuration de la personnalité commence par l abandon de la justesse de la langue .
        Entre l écriture inclusive promue par les féministes , l abaissement du niveau de l enseignement , l usage abusif du franglais , cette génération n aura plus aucune notion de leur langue vernaculaire . Une bouillie intellectuelle !


      • Clocel Clocel 17 juin 10:42

        @Séraphin Lampion

        Voire... Je trouve BHL fatigué en ce moment, il a du mal à conclure la quadrature nazisme/sionisme, le botulisme semble avoir trouvé ses limites...


      • Joséphine Joséphine 17 juin 10:50

        @mmbbb

        Les précieux.ses ridicules ! Il faut en finir avec l’écriture inclusive, c’est une attaque contre notre culture qui s’inscrit dans la Théorie du genre, dans le Wokisme et dans la Cancel Culture. 

        Et si les gens se demandent pourquoi ils s’attaquent aux fondamentaux de la langue française , c’est justement parce que nous réfléchissons avec des mots. Si dans une discussion je vous désigne un chat, vous savez de quoi il s’agit , les prochaines générations ne le sauront peut être plus. Leur but est clair : l’élimination pure et simple d’une civilisation , et l’abrutissement sur plusieurs générations du troupeau 

         


      • Albert123 17 juin 11:04

        @Séraphin Lampion

        « ce n’est pas parce qu’on connait le sens de ce mot qu’on est capable de traiter le sujet. »

        ce qui est certain c’est que sans connaitre le sens des mots il est impossible de traiter la question.


      • mmbbb 17 juin 11:18

        @Joséphine j avoue que j ai eu un peu de chance , j appartiens à une génération ou déjà l educ commençait a être en déliquescence .
        Il y a un point,ces réformes imbéciles et successives qui ont rendu cet enseignement incohérent .
        Il est vrai que j aurais aime suivre ma scolarité dans le privé .
        J ai une connaissance e ( amie ) ayant fait sa scolarite dans le prive ( suivi exemplaire et emulation ) elle aurait coulé dans le public
        Il est vrai que je suis contre la méthode des pedagos ’ BEGAUDEAU « ou le » mâitre " a été évincé et dont l eleve a ete mis au centre 
        L enseignement doit être vertical . J ai eu neanmoins d excellents profs ou les eleves en difficultés arrivaient a progresser .
        Le patron de THALES alerte du niveau de l enseignement en mathématique
        Le gouvernement chinois doit se marrer , pays qui a mise sur la science 
        Continuons ainsi ! 


      • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 11:58

        @Albert123

        C’est vrai, mais ce qui est pire encore, c’est de donner aux mots un sens qui n’est pas le même que celui que l’interlocuteur leur donne ? C’est pour ça qu’on appelle les dictionnaires des « juges de paix ».

        Mais, même avec un dictionnaire, tout le monde ne donne pas le même sens à des mots comme « démocratie », « révolution », « libéralisme », « justice », sans parler des mots fabriqués volontairement pour créer la confusion, comme « paopuliste » ou « complotiste ».


      • Joséphine Joséphine 17 juin 12:01

        @mmbbb

        Moi aussi j’ai eu de la chance, déjà je suis née dans une famille bilingue, donc j’ai eu très tôt un accès à deux cultures. Je lisais aussi bien Federico García Lorca, Pablo Neruda, Borgès que Zola , Baudelaire ou Eugène Sue. Et puis mon Papy aussi, il m’a donné l’envie ! L’envie d’être curieuse. L’envie d’avoir envie comme dirait Johnny, lol ! 


      • Albert123 17 juin 12:30

        @Séraphin Lampion

        « C’est pour ça qu’on appelle les dictionnaires des « juges de paix ». »

        le hic c’est que le « juge de paix » collabore avec l’ennemi du peuple à la création de la novlangue



      • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 13:03

        @Albert123

        exact !
        l’indépendance de la justice est une illusion


      • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 15:51

        @Joséphine
        Merci pour ce lien.



      • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 22:55

        @Joséphine
        "Il faut en finir avec l’écriture inclusive, c’est une attaque contre notre culture qui s’inscrit dans la Théorie du genre, dans le Wokisme et dans la Cancel Culture.

        " Encore bien d’accord avec vous. 


      • Cyrus itzi bitsy 17 juin 23:04

        @Jean-Luc ROBERT

        doucement ouam tu va cramer ta couverture smiley


      • voxa 18 juin 07:06

        @Clocel

        « le botulisme semble avoir trouvé ses limites... »

        Mais pas BHL.
        Il creuse toujours.


      • Clocel Clocel 18 juin 07:26

        @voxa

        Las... Les dégâts de la consanguinité, le mode tribal, c’est pas bon ! smiley


      • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:15

        Personnellement, je suis incapable de répondre à la question « Selon vous le jeu est-il toujours ludique ? » qui n’a pas de sens. Ce qui aurait un sens serait la formulation : « le jeu n’est-il que ludique », sinon il s’agit d’un pléonasme si ce n’est une tautologie. Je ne vois pas comment où un « bac pro » irait chercher les outils intellectuels nécessaires pour répondre à une telle question quand un élève de philo du secondaire (même de la « belle époque ») en serait aussi incapable.

        Ce qui est à m »ttre en cause, c’est le fait de proposer un tel sujet au bac, quelle que soit la filière.


        • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:20

          @Séraphin Lampion

          L’apport de Berne ne figure à aucun programme du secondaire, et il échappe à bien des titulaires de diplômes du supérieur.


        • Aristide Aristide 17 juin 10:27

          @Séraphin Lampion

          Il me semble que les formes que peut prendre LE jeu sont tellement différentes que la question n’est pas idiote. Un exemple ? Les jeux de grattages n’apporte aucun aspect récréatif, enfin il me semble. Les jeu d’argent, ...

          Est-ce que par cette question, il ne s’agissait pas de réfléchir sur le jeu qui peut être source de divertissement, d’évasion, de récréation et le jeu qui devient addictif qui ne présente plus que la satisfaction d’un besoin irrépressible.

          Enfin, c’est une proposition ... 


        • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:45

          @Aristide

          On aurait pu aussi leur demander la différence entre « ludus » et « circenses », ça les aurait mieux aiguillés vers la problématique.


        • cevennevive cevennevive 17 juin 10:48

          @Aristide, bonjour,

          Oublié aussi le sens du mot « jeu » dans l’expression « faire le jeu de celui-ci, ou de ceci, ou de cela » qui est presque toujours péjoratif !
          En effet, je jeu n’est pas toujours ludique ! Il est quelquefois satanique !
          Mais les ados d’aujourd’hui (et souvent leurs parents) ne se rendent pas compte qu’il « font le jeu » du désastre de notre éducation nationale.
          Je l’ai quittée en 1976 où, déjà, commençait le foutoir ! Alors...


        • mmbbb 17 juin 11:19

          @Séraphin Lampion oui mais le prix de la farine augmente !


        • Albert123 17 juin 11:20

          @Séraphin Lampion

          le problème vient du fait que la définition des mots est devenu simpliste et tout à fait au niveau du crétinisme ambiant

          ludique il ya encore 10 ans se reportait au fait d’apprendre en jouant, aujourd’hui il ne signifie plus que le fait d’être relatif au jeu, 

          la personne qui a pondu le sujet n’est juste pas au courant de l’évolution de la novlangue, et utilise encore des mots avec toute la profondeur du sens qu’on leur donnait il ya encore peu.

          reprenez l’énoncé du sujet en prenant en compte le fait que le caractère ludique d’un jeu implique qu’au delà de l’amusement il y a apprentissage et le sujet prend tout son sens


        • Gasty Gasty 17 juin 11:22

          @Séraphin Lampion

          On peut déjà commencer par ce que vous venez de dire et ensuite développer sur ce qu’il pourrait être devenu « le jeu n’est-il que ludique »

          .


        • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 12:03

          @mmbbb

          « oui mais le prix de la farine augmente ! »
          et la motarde a disparu
          mais quand elle réapparaitra, elle aura pris un sacré coup dans le prix de vente
          la spéculation par « accaparement » est aussi un jeu que les révolutionnaires de 89 punissaient sévèrement.(jusqu’à la peine de mort.(lien)


        • Rincevent Rincevent 17 juin 13:24

          Bonjour Séraphin

          Berne (que j’ai eu à connaitre dans mon boulot), parle de ‘’jeux’’ qui n’ont rien de ludique. C’est un terme technique qui désigne une analyse des relations conflictuelles et répétitives entre personnes et qui se déroulent et se terminent toujours de la même façon. C’est de la psychologie assez pointue et je n’y vois pas trop sa place dans les programmes du secondaire.

          Par contre il y a un secteur où il a été vite adopté et détourné à des fins manipulatrices , c’est dans les entreprises. Comme disait mon formateur ‘’quand vous entrez dans le bureau de votre DRH avec vos idées et que vous ressortez avec les siennes, il est probable que Berne est passé par là…’’


        • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 15:59

          @Séraphin Lampion
          Je pense qu’il faut pour répondre à cette question avoir en tête le mot « divertissant » comme synonyme du mot « jeu ».
          Après un long développement, on pourrait par exemple démontrer que le jeu n’est pas ludique dans certaines situations, notamment dans celles où il y a une addiction aux jeux d’argent, ou celles où il y a une carrière de sportif en jeu (enjeu) avec pression etc...


        • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 16:22

          @Jean-Luc ROBERT

          on pourrait...


        • Com une outre 17 juin 10:38

          Un sujet sur l’addiction ? C’est un peu gros non ?


          • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 10:56

            @Com une outre

            ça va un peu plus loin que l’addiction si on suit la thèse de Roger Caillois

            Pour lui, le jeu est l’antinomie du travail car il s’agit d’activité libre, divertissante qui n’aboutit à aucune création de valeur d’un point de vue économique. A la fin d’une partie d’échecs, le joueur ne possède pas plus de richesses qu’au début, et c’est pareil pour les jeux d’argent qui ne permettent qu’un déplacement des richesses et non une création de valeur : les pertes des uns sont les gains des autres.

            La finance serait donc un jeu ?


          • Aristide Aristide 17 juin 11:55

            @Com une outre
            Ou peut être sur la distraction ? Au sens de détourner ?


          • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 12:06

            @Aristide

            Comme le « divertissement » de Pascal ?

            Tiens, ce serait un bon sujet pour les bas-pro : « Pour Pascal, le divertissement est-il toujours un jeu ? »


          • Yann Esteveny 17 juin 10:44

            Message à tous,

            En plus des vidéos intéressantes de Monsieur Brighelli, voici deux liens sur le sujet de l’éducation qui s’intéressent aux raisons profondes de la « déséducation ». Comme ces vidéos sont excellentes, leurs liens sont régulièrement effacés de Youtube. Certains ne souhaitent pas que l’éducation soit possible !

            L’École en France, une ignorance organisée (Virginie Subias Konofal) :
            https://www.youtube.com/watch?v=hmDJYZsH688

            Rousseau et l’éducation - Abbé Billecocq :
            https://www.youtube.com/watch?v=KA823Q1q2Kw


            • Yann Esteveny 17 juin 10:53

              Message à tous,

              La « déséducation » d’une population est un acte politique. La censure des vidéos est un acte concret contribuant à cette déséducation. La censure sur Agoravox par le blocage des articles de qualité en « modération » et la mise en avant d’articles insipides, de divertissements et lamentables de servilité montre que la déséducation est générale. La déséducation ne se limite pas à la jeunesse. Elle est largement favorisée par des complices à tous les niveaux de la société.


            • Gasty Gasty 17 juin 11:27

              @Yann Esteveny

              Vu le contexte, je crois qu’on peut utiliser le mot « de collabos ».


            • Yann Esteveny 17 juin 13:22

              Message à avatar Gasty,

              J’évite l’emploi des mots à forte connotation sur une période de notre histoire où il est actuellement interdit de s’exprimer librement (Loi Fabius-Gayssot).
              La complicité de la population pour discriminer les populations non-injectés, pour accepter la censure accompagnée d’une propagande omniprésente et pour reconduire les mêmes personnes à des postes de pouvoir lors des élections ne nécessite pas de faire un renvoi historique. Cette complicité est présente.

              « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice. » - George Orwell

              Respectueusement



              • Joséphine Joséphine 17 juin 11:56

                Au fait auteur, pourquoi « 40 ans d’effondrement de l’éducation » ? Ce serait pas plutôt 54 ans d’effondrement ? Depuis 1968....

                N’oublions pas une chose, le monde dans lequel nous vivons a été forgé par les soixante-huitards ! 


                • @Joséphine Etant dans le domaine de l’éducation, j’ai pu constater la véritable brisure en 1982. Quand les librairies universitaires on remplacé leur devanture qui exposaient les grand philisophes, la psychanalyse, Freud. Mélanie Klein,.... par Michel Foucault, Félix Guattari, et internet pour les nuls.... Les années 70 étaient encore des années de résistance entre l’ancien et le « rénové ». Je me suis battue contre la méthode globale...


                • Gasty Gasty 17 juin 12:13

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Aujourd’hui c’est Lorant deutsch qui est l’historien des devantures.


                • Joséphine Joséphine 17 juin 12:36

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Bravo à vous Mélusine ! Votre combat est loin d’être fini, et il est celui de tous ici (enfin je crois)


                • @Gasty Un autre royaliste de gauche : Robert Merle...


                • @Gasty Merci pour l’info... Un des dernier de Mohicans. Les résistants de la dernière heure... En plus juif Hongrois. Cela doit bien les ennuyer. Zemmour fut une erreur de casting.... Bien sûr qu’étudier l’étymologie est essentiel. Et pour cela, il faut un apprentissage analytique et pas global.... 


                • OJBA 17 juin 15:19

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir. Entre 1968 et 1982, on va faire une cote mal taillée, je la mettrais pour ma part en 1971 avec la nomination de René Haby au poste de ministre de L’EN


                • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 16:05

                  @Joséphine
                  J’ai repris la punchline du journaliste Pascal PRAUD, mais le mal pourrait être plus ancien en effet.


                • Quarante ans. Un temps biblique. Dans l’apocalypse, il est dit que la fin des temps arrivera quand les enfants deviendront les parents tyrans de leur propre parents qui redeviendront des enfants (inversion du processus des générations). Enfants Roi. Si je nais Roi, pourquoi encore étudier ???? 


                  • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 16:07

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Oh que je suis d’accord avec vous : « Si je n’ais Roi, omniscient, pourquoi encore étudier ? » Bonne question. 


                  • Paraît qu’en Suisse (à verifier), on donne des cours sur le PLUG ANAL à des enfants.... J’insiste à vérifier. Mais plus rien ne métonne aujourd’hui....


                    • Clocel Clocel 17 juin 12:01

                      Allez... Soyons fous !

                      Quand on pense que des cons votent pour ça...


                      • @Clocel j’ai enseigné comment lire les journaux. En comparant les titres. Afin d’apprendre les jeunes à comprendre ce qui ne sont QUE DES OPINIONS. Toujours vérifier les sources.... Parfois une perle se glissent dans les n’infos, mais elle est bien cachée...


                      • Octave Lebel Octave Lebel 17 juin 12:39

                        Il faut toujours remonter aux structures comme n’oublie pas de le faire Brighelli lorsqu’il donne son point de vue sur les pédagogies et les contenus des programmes. C’est un homme du terrain. Ceux qui le citent oublient souvent de le dire.

                        Toutes les mesures de performance à travers le temps reflètent la même réalité. Performances tout à fait satisfaisantes voire brillantes pour les enfants des milieux culturellement favorisés ce qui va pour l’essentiel avec les ressources financières de la famille et dégradation conséquente des résultats depuis une vingtaine d’années pour les enfants de milieux moins culturellement favorisés. Bien sûr, si on parle en moyenne, qu’est-ce que l’on trouve ?

                        Le levier incontournable de cette partition est la carte scolaire. Pour l’essentiel vous fréquentez par obligation les structures scolaires de votre zone d’habitat où pour le plus grand nombre vous effectuerez votre parcours scolaire. L’offre de formation est globalement plus diversifiée dans les zones mieux nanties qui accueillent aussi par la diversité de l’offre de formation des élèves en dérogation relevant pour l’essentiel des catégories plus favorisées. Il y a aussi par ces biais une forme d’ascension sociale pour certains. Malheureusement, celle-ci a reculé et recule.

                        Conservation de la logique de l’ensemble et politique de rustines médiatisées ont été menées en aggravant la situation notamment à partir de Sarkosy ( n° 2 du ministère, directeur général des enseignements scolaires, Blanquer déjà) avec une déstabilisation des services publics en général et l’école (politique heures sup et suppression de postes, très gros recul sur la formation des profs, etc… ) bien sûr accompagné d’un torpillage d’une authentique politique de la ville qui commençait à responsabiliser les élus et prendre la dimension des problèmes et difficultés .Pour l’essentiel, nous sommes dans ce sillage et cet état d’esprit.

                        Et tout cela est exploité électoralement sans le souci d’une information correcte du citoyen mais avec le concours de bêtises habituelles des propagandistes qui cherchent des partenaires de jeux.

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_de_la_ville

                        En réalité, abandon d’une authentique perspective de promotion individuelle par l’organisation et la soumission des valeurs de l’Education (construction de savoirs et de valeurs communes, ouverture aux pratiques culturelles sans oublier ici le sport et les arts) en les subordonnant trop tôt à une perspective utilitariste notamment pour les parcours de formation les plus courts. Sans surprise, on déstabilise le service public puis on en a rabat ensuite sur ses ambitions pour ceux qui n’ont rien ou pas grand-chose en dehors.

                        Si les gens avaient bien conscience de tout cela, il y a aurait beaucoup moins d’abstentions , n’est-ce pas mesdames et messieurs les journalistes de CNEWS.


                        • Octave Lebel Octave Lebel 17 juin 12:40

                          @Octave Lebel

                          ● " Le programme partagé de gouvernement ici présenté est le fruit d’un travail collectif associant plusieurs organisations politiques, sur la base de programmes eux-mêmes élaborés en associant des milliers de citoyennes et citoyens, acteurs associatifs, syndicaux, environnementaux, politiques."

                          Chapitre 4 : Services publics : santé, éducation, culture, sport

                          https://nupes-2022.fr/le-programme


                        • agent ananas agent ananas 17 juin 13:23

                          Pas étonnant qu’avec des instits/profs comme rosemar ou Venceslas ne le niveau des élèves ait baissé ...



                          • alinea alinea 17 juin 17:36

                            @agent ananas
                            Ce qui a fait baisser le niveau, c’est juste d’avoir dévalorisé le travail manuel, avoir fait le collège unique, et fait croire qu’hors école point de salut !


                          • Venceslas Venceslas 18 juin 05:07

                            @agent ananas
                            Ne vous cherchez pas d’excuses ! Vous êtes ignare et je n’y suis pour rien. smiley


                          • chantecler chantecler 18 juin 05:47

                            @alinea
                            "Ce qui a fait baisser le niveau, c’est juste d’avoir dévalorisé le travail manuel,

                            ...« 
                            Non, c’est le concept du travail qui est dévalorisé .
                            Manuel , intellectuel , ça ne change rien ...
                            Mais comment un système qui a créé un chômage de masse pourrait il valoriser le travail ... ?

                            On parle depuis longtemps de job , d’ubérisation, parfois de salaire existentiel...

                            Le travail comme la politique ont été ridiculisés ...
                            Pour que justement la population s’en désintéresse .
                            on impose un ersatz et on laisse ça à une minorité qui en tire les bénéfices
                            Le travail a été aussi réduit à sa contre valeur financière (le salaire)...
                            On ne demande plus aux gens d’ailleurs de faire un travail intéressant, en adéquation avec leur sensibilité , leurs désirs.
                            Le mot »vocation" est devenu incongru ...
                            On ne vise aussi que le résultat souvent traitable du point de vue statistique , en plus de codifiable au point de vue financier...
                            (cf le travail en hôpital où l’on gomme l’humain , la relation ,pour la remplacer par la codification à l’acte qui sous tendrait la rentabilisation d’une activité réduite au technique , ce qui est absurde , pervers et inhumain : dans mon exemple l’humain n’est pas juste un organisme à réparer ou nettoyer) ...
                            Le paradoxe est la : la liberté pour les libéraux a entrainé le désinvestissement affectif du travail .
                            Et comme celui-ci est drivé par des spécialistes qui peuvent imposer des techniques artificielles , idéologiques très théoriques on arrive à des catastrophes (ce qu’a dénoncé JP Briguelli justement dans sa fabrique du crétin ).
                            On a voulu transformer l’humain en outil soumis .


                          • chantecler chantecler 18 juin 05:51

                            @Venceslas
                            Si vous y êtes pour quelque chose : car vous affirmez , jugez , condamnez,tranchez terrorisez mais n’apportez rien aux gens .
                            Car vous ne démontrez , n’expliquez rien .
                            Et en plus de cette violence vous êtes très prétentieux .
                            Vous pensez détenir la vérité .


                          • baliste 18 juin 06:06

                            @chantecler

                            Manuel , intellectuel , ça ne change rien ..."
                            Vous ne devez pas étre manuel vous ...
                            En gros on a besoin d’un intellectuel pour 1000 manuel ,aujourd’hui on se retrouve avec le contraire et étrangement le niveau intellectuel a baissé !
                            Un intellectuel fait fonctionné son cerveau ( de façon efficace dans le meilleur des cas ) un manuel fait fonctionné son cerveau et son corp smiley
                            Bref trop de pseudos intellectuels ( en général ) , et pas asser de personnes pratiques .


                          • chantecler chantecler 18 juin 06:28

                            @baliste
                            J’ai une formation de plombier zingueur .
                            J’ai pratiqué ce métier .
                            Et j’ai eu le temps de réfléchir à la question ....
                            Si le manuel fait fonctionner son cerveau et son corps , ça veut dire qu’il est autant intellectuel que manuel .
                            C’est rare qu’un manuel ne soit qu’un presse bouton ....
                            D’autre part beaucoup d’intellectuels comme vous dites , se détendent en travaillant avec leur mains .
                            C’est pour eux une nécessité d’équilibre personnel .

                            Je crains que la disproportion dont vous parlez ne soit que le reflet de la destruction volontaire et imbécile , de nos usines et du prolétariat ...

                            Quant à intellectuels et/ou travail intellectuel il faut s’entendre aussi sur la définition .
                            Le communicant , race répandu aujourd’hui , n’est pas un intellectuel .
                            On l’appelait autrefois baratineur ...

                            Car il ne fait qu’agiter du vent . parfois bien rétribué certes .


                          • baliste 18 juin 06:38

                            @chantecler
                            Voila une autre chose ou on est d’accord .
                            Comme vous dites il faut définir intellectuel , j’ai un énarque a disposition et il n’est absolument pas manuel , mais il essaye ....
                            J’ai aussi a disposition une masse de gens très manuel et drôlement futés . Ca fait se posé des questions(beaucoup quant on voit le niveau ) .
                            Et personnellement je suis a la fois dans la vanille , café ,cacao etc et ca fait aussi fonctionné les méninges .
                            Je trouve simplement qu’il y a beaucoup de pseudo intellectuels qui seraient plus utiles a planté des choux qu’ a distillé des conneries h24


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 juin 08:21

                            @chantecler
                             
                            ’’ Le communicant , race répandu aujourd’hui , n’est pas un intellectuel .
                            On l’appelait autrefois baratineur ...’’
                             
                            En effet. C’est le résultat de l’amalgame politique entre ’’80% d’une classe d’âge atteignant le niveau du baccalauréat’’ et ’’le Bac pour toute une classe d’âge« 
                            Amalgame qui a engendré ces filières » dites communication« , voire »en sciences de la communication" dans l’Enseignement supérieur pour accueillir tout ce monde.
                             
                             La droite a toujours su surfer sur les bonnes idées de la gauche pour en faire en définitive de fausses bonnes idées. On a appelé ça l’alternance.


                          • chantecler chantecler 18 juin 08:36

                            @Francis, agnotologue
                            Vous me faite rire...
                            Dans vos discours la gauche a toujours tort , même quand c’est la droite libérale (comme c’est le cas depuis longtemps , sans tenir compte de l’étiquette affichée du parti majoritaire ) ou non , qui est au pouvoir .
                            Je rappelle ma position :
                            Dans notre pays il y a un peuple de gauche , un peuple de droite , un peuple centriste qui prétend infléchir la politique mais dont les représentants se situent à droite (F. Bayrou) , des partis radicaux et des partis extrémistes très minoritaires de droite ou de gauche qui visent le pouvoir par la force .
                            Le peuple de gauche est plutôt malmené aujourd’hui et non représenté : il aurait tendance à s’abstenir ou à voter RN par protestation ....


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 juin 09:05

                            @chantecler
                             
                             ’’Dans vos discours la gauche a toujours tort’’
                             
                             Je vous croyais plus fin que ça.


                          • chantecler chantecler 18 juin 09:06

                            @chantecler
                            oups ! Vous me faites rire !


                          • chantecler chantecler 18 juin 09:18

                            @Francis, agnotologue
                            Ben non !
                            Je suis pas fin et j’ai horreur de la caricature systématique .
                            Qui pue le prosélytisme et la mauvaise foi .
                            Xavier Moreau qui donne des analyses intéressantes sur les évènement en Ukraine mais qui ne peut s’empêcher de cracher sur la gauche dans es vidéos comme un vulgaire libertarien me semble handicapé .
                            Il est vrai qu’il a fait paraître un bouquin qu’il espère vendre .
                            mais la recette est usée .
                            Et vous à l’UPR il me semble que vous n’avez pas tout compris ....
                            Mais une secte est une secte , n’est il pas ?
                            Un jour faudra bien que vous analysiez le vrai pourquoi de vos échecs .

                            Donc chez vous la droite c’est super et la gauche c’est pas bien !
                            (notéz que nous sommes sur agx qui concentre les gens qui se situent à droite ...
                            ce qui est quelque peu déformant et à la longue opprimant )

                            Je considère que nous avons un hémisphère droit , un hémisphère gauche ,
                            une main droite et une main gauche ...
                            Qu’on s’est bien habitué à cette configuration .
                            Imposée par la nature .
                            Et que l’hémiplégie est un handicap .
                            1936 est plutôt un mouvement de gauche .
                            1940 une réponse de la droite .
                            .....
                            Sorry .


                          • eau-mission eau-mission 18 juin 09:43

                            @chantecler

                            Le communicant , race répandu aujourd’hui , n’est pas un intellectuel .

                            Si, c’est un intellectuel ! Ce qualificatif est tellement mal employé qu’il en devient péjoratif. Au point d’être devenu synonyme de : « celui qui ne se salit pas les mains ».

                            S’il faut citer un intellectuel avec nuance laudative, je dirais H.Carrère-d’Encausse. J’éprouve à la lire (peu souvent) le vertige de côtoyer un esprit qui plane haut et vrai.

                            Le communicant, en se moquant de la réalité autre que le comportement grégaire de l’homme, est un simple mercenaire.

                            Maintenant, lire que @JL serait de l’UPR, ça me scie !


                          • agent ananas agent ananas 18 juin 14:37

                            @chantecler
                            Le communicant , race répandu aujourd’hui, n’est pas un intellectuel.
                            On l’appelait autrefois baratineur ...

                            Exact. Si BHL est philosophe alors je suis cosmonaute ou Prix Nobel ...


                          • alinea alinea 18 juin 19:14

                            @chantecler
                            Oui c’est devenu ça, mais au début c’était vraiment, déjà au début des années soixante, la dévalorisation, pire même, de la paysannerie, puis celle du travail manuel, jusqu’à penser que tu as réussi ta vie parce que tu es devenu riche à rien foutre... enfin un peu de stress parfois, mais compétence.. zéro !
                            Comme si tous les humains étaient d"venus débiles au point de se réaliser à branler des inepties du matin au soir !
                            Non, les talents se perdent ; les savoirs-faire se perdent, et pendant ce temps on regarde ailleurs voir si on pourrait faire quelque chose !


                          • LOST on Earth Louis 17 juin 13:55

                            Du Lampion et de la Mélusine lalalala

                            Avec un zeste de clocel, du gasty et de la joséphine ....

                            Voila tout ce qui reste d’agoravox

                            La FAUTE aux modérateurs (censureurs) ???

                             smiley

                            Bon ben A+


                            • Cyrus itzi bitsy 17 juin 13:57

                              @Louis

                              ta geule louis funeste , ta copie est moins drole que l’ originale , elle donne plutot envie de pleurer sur ta mediocriter beber’hyenne


                            • LOST on Earth Louis 17 juin 14:10

                              @itzi bitsy
                              T’as raison boogie woogie je t’avais oublié (faut avouer que t’es loin d’être inoubliable)
                              Don une chtite pincée de sissi
                              Pov’ gogovox
                              Cette fois je pars faire la sieste
                              snif again smiley


                            • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 15:58

                              @Louis

                              Du Lampion et de la Mélusine lalalala

                              Avec un zeste de clocel, du gasty et de la joséphine ....

                              Et les dégueulis de Louis

                              Voila tout ce qui reste d’agoravox


                            • LOST on Earth Louis 17 juin 18:59

                              @Séraphin Lampion
                              Ben heureusement qu’il y a les dégueulis de louis pour essayer de réanimer l’agonisant
                               smiley


                            • Cyrus itzi bitsy 17 juin 19:42

                              @Louis

                              tu devrais faire gaffe pauvre merde , t’ as un trou du cul bleu qui t’ as pousser au dessu de la tete comme s’ il venait de te chier smiley


                            • baliste 18 juin 06:15

                              @Louis

                              Tu as cité les deux plus connu mais un des deux seulement a tout compris , l’autre j’ai un doute qu’il soit du bon coté .... Mais bon ils ont effectivement un niveau intellectuel intéressant . Pour les autres ils sont distrayants au moins ,contrairement a d’autres , très très lourds ...Genre toi ou moi 


                            • voxa 18 juin 06:50

                              @Louis

                              « Cette fois je pars faire la sieste »

                              Pour ma part, tu peux dormir très très longtemps.
                              Tes ronflements me gêneront moins que tes graffitis de lèche cul ou pire encore, que tes tentatives d’humours avortées.

                              J’en profite pour te remercier d’avoir un avatar bien visible.
                              C’est plus facile à sauter.


                            • LOST on Earth Louis 18 juin 09:54

                              @voxa
                              Merci voxa tu me redonne du punch
                              hier vu la médiocrité redondante du site j’avais du plomb dans l’aile, désespéré par ce site devenu un désert
                              Mais ton com me revivifie
                               smiley
                              SVP ajoute-toi un avatar bien visible que je puisse te voir de loin (sais pas , la photo de poutpout par exemple ou macron si tu veux)
                              C’est facile tu copies l’image et sur ton profil tu télécharges


                            • NiNi NiNi 17 juin 14:34

                              Praud ferait bien de se pencher plutôt sur l’abaissement du niveau général des « journalistes » ou de retourner disserter au-dessus du pré azoté où 22 millionnaires falots se passent une boule de cuir…


                              • cevennevive cevennevive 17 juin 15:42

                                Tiens, cela me fait penser au sujet du Bac sur lequel j’ai planché (il y a bien des années) :

                                « Le malheur est notre plus grand maître, le malheur nous apprend la valeur de l’argent, celle des hommes et des femmes » Honoré de Balzac.

                                N’est-ce pas d’actualité aujourd’hui ? Et aussi de toutes les époques ?

                                Croyez-vous que les futurs bacheliers d’aujourd’hui, s’ils avaient eu ce sujet de philo, auraient eu, comme moi, une note de 18/20 ?

                                Mais il est vrai que c’était dans les années soixante...


                                • Jean 17 juin 17:04

                                  @cevennevive
                                  Vous vous souvenez du sujet de votre bac ????



                                • cevennevive cevennevive 18 juin 09:25

                                  @Jean, bonjour,
                                  Bien sûr !
                                  Je l’ai passé au Mans, durant les 24 h du Mans, le lycée étant proche des pistes, et j’entendais le vroums vroums pendant les épreuves...
                                  Je l’ai décroché de haute lutte, c’est peut-être pour cela que je m’en souviens si bien.
                                  Voulez-vous que je vous dise ? J’avais 24 ans, j’étais mère, un méchant mari, et j’ai du potasser la nuit. J’avais quitté ma scolarité en seconde pour cause de mariage forcé parce qu’une grossesse m’avait amenée devant le maire (en ce temps là, c’était ainsi : 1962. Ma fille aînée a 60 ans)
                                  Je l’ai eu ce bac, avec mention !
                                  Après, j’ai entamé des études de lettres tout en travaillant, débarrassée de ce mauvais mari !
                                  Bon, voilà l’explication à votre question.
                                  Il le fallait pour que vous compreniez l’intensité de ma mémoire...


                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 17 juin 15:47

                                  Il n’empêche que le mot « ludique » ne fait pas pas partie du vocabulaire habituel des élèves du technique. Il ne faisait pas partie non plus du vocabulaire habituel de ma classe de sciences ex, à l’école normale d’instituteurs de Rouen en 1953. Il est devenu à la mode aux environs de... 1968 !


                                  • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 16:05

                                    @Jean J. MOUROT

                                    ça doit vous faire dans les 86 ans, alors ?


                                  • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 16:16

                                    @Jean J. MOUROT
                                     smiley
                                    Vous êtes sérieux là ??? En 18 années d’existence vous ne pensez pas qu’il y a le temps pour entendre ce mot une bonne centaine de fois et se poser la question de son sens rien qu’une fois ?
                                    Ce n’est pas comme si on leur avait demandé de savoir ce que voulait dire le mot : « subversif » quand même ?
                                    Ah mais oui, il ne faut pas trop leur en demander à ces petits. Soyons indulgents... Allez, je mets 12/20 à tout le monde et on en parle plus. Passez tous un joyeux été ludique !


                                  • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 16:24

                                    @Jean-Luc ROBERT

                                    vous savez, le maire de ma commune croyait que « souverainiste » signifiait « royaliste », alors on peut leur pardonner, aux bacs-pro


                                  • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 16:28

                                    @Jean-Luc ROBERT

                                    Déjà, mon grand-père ne comprenait pas « ce qu’on nous apprenait à l’école », parce que je ne connaissais pas par cœur la liste des préfectures et des chefs-lieux de cantons.

                                    Pour ce qui est de votre condescendance, vous pouvez vous la garder !


                                  • Joséphine Joséphine 17 juin 17:16

                                    @Jean-Luc ROBER

                                    Vous avez tout à fait raison, quand j’étais petite j’allais à la ludothèque avec mes grands-parents pour louer des boites de jeu . À six ans j’étais déjà familiarisée avec ce mot.


                                  • Cyrus itzi bitsy 17 juin 17:21

                                    @Joséphine

                                    Attention cependant a ne pas doubler le D smiley


                                  • Clark Kent Séraphin Lampion 17 juin 17:31

                                    @Joséphine

                                    Moi, j’allais à la pinacothèque. Au Bac-Pro, ils auraient pu donner comme sujet : « Les tableaux sont-ils toujours pinaciques ? »


                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 17 juin 18:10

                                    @Joséphine
                                    Le problème, c’est que bien des enfants n’ont pas l’occasion de fréquenter des « ludothèques » et quand ils les fréquentent, il n’est pas sûr qu’ils fréquente le mot ! Et qu’ils sachent que ce qu’on y trouve est ludique !


                                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 17 juin 18:12

                                    @Séraphin Lampion
                                    87 ! Un vieux con...


                                  • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 17 juin 23:00

                                    @Séraphin Lampion
                                    "Pour ce qui est de votre condescendance

                                    " C’est à cause des gens comme vous M. Séraphin, à cause de votre grande compassion qui n’a rien à faire là que ces chers bac pro en sont là. Ils peuvent vous remercier.


                                  • voxa 18 juin 17:19

                                    @Séraphin Lampion

                                    "parce que je ne connaissais pas par cœur la liste des préfectures et des chefs-lieux de cantons.« 

                                    Curieux cela...
                                    Moi, c’était ma grand-mère qui me serinait cela, en plus du »notre père« et du  »je vous salue Marie" et autres fadaises...

                                    Serions-nous demi-frères ?
                                    À la réflexion... C’est vrai qu’elle passait du temps dans le confessionnal...


                                  • Aristide Aristide 19 juin 13:02

                                    @Jean-Luc ROBERT

                                    Sur cette méconnaissance du mot, peut-être devriez vous être prudent à plus d’un titre. Est-ce que ce fait est réellement établi, et surtout concerne-t-il une majorité de ces jeunes ?

                                    De plus, je m’étonne tout de même de cette propension assez affligeante à désigner notre jeunesse comme globalement inculte, superficielle en portant un jugement sur cette catégorie entière d’une population.


                                  • Pour comprendre mai 68 : Trois livres : derrière la vitre de Robert Merle. L’univers contestationnaire de B. GRUNBERGER. Et Maurice Attia : alger la Noire... Mon point de vue est celui d’un psycho-pédagogue. Ce qui m’a placée au coeur du sujet... Faisant partie de l’arrière garde résistante. J’ai senti le monde basculer le 7 octobre 1983 (tiens, anniversaire de Poutine). Nous passions de la lumière à l’ombre.... enterrés les beaux rêves de mettre les jeunes en décrochage scolaire chez des compagnons (artisans). Pourtant il sont encore là. Regardez la restauration du Château de Guédelon... Peut-être que s’y trouvent d’anciens drogués ou autre procrastinateurs... Tout n’est pas perdu... C’est comme une sorte de retour de ce qui a été dénié et refoulé.... Les drogués sont souvent des personnes qui ont perdu tout idéal. Il suffit de leur mettre une truelle dans les mains et les faires participer à quelque chose de grand et alors le goût de l’histoire, des mathématiques, de la géométrie vient tout seul.... Maintenant : L’Abbaye de Maillezais. Sa restauration est déjà virtuelle... Les jeunes ont besoin de rêver. Pas d’avoir un diplôme qui leur promet une pension....https://www.youtube.com/watch?v=HXxZUjP7hKs. L’enseignement est castrateur. Tu sera informaticiens mon fils. A et toi tu es médecin... Ben faut assurer mes vieux jours...


                                    • pierrequiroule 17 juin 16:30

                                      Quand on apprend que les candidats disent qu’ils ne comprennent
                                      pas le mot « ludique »alors qu’il s’applique à l’essentiel de leur vie 
                                      alors proposons leur une dictée préparée pour l’obtention du BAC ...


                                      • Cyrus itzi bitsy 17 juin 17:00

                                        @pierrequiroule

                                        encore un déterrage réussit des furtifs de la webstapo smiley


                                      • pierrequiroule 18 juin 09:23

                                        @itzi bitsy
                                        Et , en français , ça donne quoi ?


                                      • mursili mursili 17 juin 17:25

                                        Autres sujets du bac :

                                        Ne joue-t-on que pour s’amuser ?

                                        Doit-on sortir du game quand on se sent devenir addict ?

                                        Le coup de boule de Zidane à Materazzi était-il ludique ?

                                        Le hasard est-il toujours stochastique ?

                                        Test de vocabulaire : lequel des mots de cette liste est un intrus ?

                                        prélude, pédiluve, interlude, éluder, ludion


                                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 17 juin 18:07

                                          Je connais des jeunes de 30 à 40 ans qui ne réussissaient guère à l’école, dans les matières de culture générale. Je ne sais pas s’ils connaissaient le mot « ludique » quand ils préparaient leur BEP ou leur Bac Pro. Ils sont devenus d’excellents techniciens, responsables d’équipes et de divers projets techniques. Leur univers n’est pas spécialement ludique... Mais ceux qui ont bien réussi à l’école dans l’enseignement général méprisent trop souvent les travailleurs manuels, ceux qui ont besoin de leurs mains pour penser – la pensée guidant les mains.


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 18:14

                                            @Jean J. MOUROT
                                            Misère papy...tu sais même pas ce qu’est un technicien... Lorsque que je calcule une armoire électrique je le fais en me grattant les couilles pour m’occuper les mains ?


                                          • baliste 17 juin 23:23

                                            @Aita Pea Pea
                                            Pas encore opéré , peur de sauter le pas ? Maintenant c’est remboursé par la sécu , profit et vie ta vie de rae rae .


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 23:51

                                            @baliste
                                            T’as un blême avec moi ure titoi ?


                                          • baliste 18 juin 00:59

                                            @Aita Pea Pea
                                            Je n’ais pas de problèmes avec toi j’aimes bien ton langage .... fleurit  smiley


                                          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juin 09:57

                                            @Aita Pea Pea
                                            Lorsqu’il s’agit d’intellos, on a tout de suite le mot pour. Mais comment désigner ceux qui font un métier « technique », sinon par le mot « technicien » ? Tous les techniciens de réfléchissent pas sur une armoire électrique ! Ce que je veux dire, c’est que de ne pas connaître le mot « ludique » ne fait pas de vous un imbécile ! Et que les métiers dits « manuels » font aussi appel à l’intelligence. En êtes-vous personnellement dépourvu ?


                                          • Aristide Aristide 19 juin 12:54

                                            @Jean J. MOUROT

                                            Peut-être serait-il assez ... juste de sortir des généralisations et de ces clichés entre intellectuels et manuels. 

                                            Cet absence de vocabulaire, si elle est avérée et pas seulement une création « journalistique » n’est peut-être pas aussi grave que cela. En tout état de cause, ce « fait divers » est assez peu représentatif de nos jeunes auxquels on attribut sans nuances tous les défauts.


                                          • Attila Attila 22 juin 23:13

                                            @Aristide
                                            Le professeur Judet, célèbre chirurgien de Garches, se définissait comme travailleur manuel.
                                            La soi-disant opposition entre travailleur manuel et intellectuel, c’est de la littérature : c’est parce que les mots riment.
                                            L’intellectuel est celui qui œuvre uniquement dans le domaine des idées. Le contraire est plutôt le praticien, l’homme de terrain.

                                            .


                                          • QAmonBra QAmonBra 17 juin 19:06

                                            Merci @ l’auteur pour le partage.

                                            Comme l’a dit un certain, par ailleurs très vilipendé par la bienpensance ces derniers temps, tu m’étonnes : « Une nation est souveraine ou est une colonie », tout autre prétendu état n’étant à ses yeux que sodomie de mouche en vol.

                                            Or si ce n’est de formater à la stricte obéissance ses o̶v̶i̶n̶s̶ sujets, ainsi qu’au culte des colonisateurs, personne n’a jamais vu ces derniers instruirent qualitativement et massivement leurs colonisés.

                                            A ce titre, pourquoi voulez vous cher auteur que l’éducation ne s’effondre pas comme le reste en France, ou du moins ce qui en reste présentement ?

                                            Pourquoi voulez vous que le colonisateur donne aux colonisés les moyens de comprendre leur situation, autrement dit le bâton pour se faire bastonner ?

                                            « Insanus sed non stultus ! »

                                            Force est de constater par ailleurs qu’une des grandes puissances coloniales, se trouve colonisée à son tour de si vicieuse et habile façon, que la plupart de nos concitoyens en sont nullement conscients !

                                            Reconnaissez avec moi que l’Histoire peut être sacrément ironique, voire farceuse !!

                                            Tiens cela me rappelle le propos d’un autre personnage historique. . .


                                            • Clocel Clocel 17 juin 19:15

                                              Slobodan... Tout chaud !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité