• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 4e Acte : la Révolution ?

4e Acte : la Révolution ?

 

Quelle évolution pour le 4e acte de la mobilisation des G.J. à Paris ? Il y a une base théorique pour du changement en France, en cette fin 2018. Mais, à ce stade, qui pense révolution ?

Les exemples de révolutions réussies, ayant conduit à l’application de nouvelles théories politiques montrent qu’il faut des techniques de guerre coordonnées pour arriver à geler les défenses du corps d’un État déjà constitué.

De l’avis de certains, jusqu’à présent, les démonstrations parisiennes ont certes étonné les touristes et spectateurs du monde, mais plutôt montré qu’il n’y avait qu’une très vague coordination sur le terrain. L’impact actuel du mouvement des G.J. vient de sa persistance au niveau national, de la gêne d’image et de la gêne économique qu’il produit. Cette large base très déterminée parviendra à remplir son panier de revendications... ou pas.

Le 4e acte à Paris, ce prochain 8 décembre, pourrait bien être celui de l’enjeu de l’image du pouvoir à travers le comportement des forces de l’ordre. Si elles sont bien dirigées, elles se concentreront sur les casseurs et laisseront les manifestants faire ce qu’ils veulent... sauf dans les quartiers quadrillés qui resteront techniquement inaccessibles. Sans plan d’occupation préétabli, le mouvement protestataire fera donc du sitting. Ou alors commencera à occuper des postes secondaires laissés en pâture... une technique aux issues aléatoires et risquées.

Par contre si les forces de l’ordre sont mal dirigées, alors ce sera malheureusement une très sale journée...

Dans la première hypothèse, celle d’une gestion des forces de l’ordre plutôt avisée, seul un durcissement national sur quelques semaines, conduisant à (ou conséquence d') une impasse des négociations, pourrait inciter certains Gilets Jaunes à relire des bibles comme La technique du coup d’État de Malaparte, à réfléchir aux techniques militaires de Trotsky et convaincre divers corps de métiers et réseaux professionnels de se lancer dans une stratégie concertée de paralysie des organes de défense de l'actuelle Ve République.

Pour le 8 décembre, en termes de mouvement, ce 4e acte va probablement se dissoudre dès le samedi soir. Puisqu’un seul mur de camions équipés de canons à eau suffit désormais pour bloquer une artère...

Ceux qui rêvent de révolution ou de chaos créatif pour ce 8 décembre à Paris vont probablement rester sur le cul et dans une flaque d’eau, en attendant de faire mieux... Désolé de refroidir l’espoir de certains avec un peu de flotte, à ce stade, mais voilà... L’État est équipé en haute pression et ses réserves de flotte sont illimitées. L'opposition prendra néanmoins le gouvernement à parti et le poussera à infléchir ses décisions. 

Enfin, prudence : les stratèges de l’État français ne sont pas forcément aussi bourrins ou novices que le jeune élu du Système aussi appelé président Macron et, dans les faits, président de la République des Français. Dans les soubassements de la République française, l’État profond existe aussi : la plupart du temps, on ne voit que sa partie émergée. Le reste participe aux guerres modernes partout dans le monde et depuis un certain temps... il est vrai, avec diverses fortunes...

En attendant, vu ces alternatives, on retient son souffle. Grands moments en France, à n’en pas douter...

On ne peut terminer sans évoquer le plan ultime de ce 8, qui serait pour certains ultras du mouvement G.J. d'occuper samedi soir le palais de l'Élysée. Que dire d'une telle tentative ? Ah bah... qu'au pire, Macron pourrait évacuer en hélico à la dernière minute... Mais il y aurait trop de cams dans le secteur, ce serait dévastateur, comme l'image des hélicos américains chargeant les fuyards sur les toits de Saigon !!!

Le président Macron, sera plutôt déjà bien planqué, en train de jouer des parties de cartes avec le général Massu.

Les Gilets Jaunes passeront donc la nuit au Palais et repartiront avec le mobilier et la cave à vin le matin, chargés au cul de Méganes et de 4L. Après la grande soirée, ils allumeront un feu de bois pour réchauffer la demeure, en attendant le retour du maître... Et on pourra dire que ce sont des gens très civilisés sur Europe 1 et Radio Monte-Carlo.


Moyenne des avis sur cet article :  1.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • confiture 7 décembre 2018 12:21

    petit


    • devphil30 devphil30 7 décembre 2018 13:49

      Ridicule


      • eric 7 décembre 2018 14:36

        Les ultra droite attaquent parfois les flics

        Les ultra gauche attaquent les abribus, les banques, les monuments historiques et les gens qui ne pensent pas comme eux.

        Mais pour aller piller meubles et bouteilles à l’Élysée, il faut plutôt espérer les ultra banlieues.

        Fort heureusement, le gouvernement n’en parle pas ce qui incite à penser qu’il n’est pas inquiet du tout à ce sujet.


        • generation désenchantée 7 décembre 2018 15:14

          macron s’arcboute sur la suppression de l’ ISF , les GJ , eux veulent plus que ce que macron a lâcher , edouard philippe ridiculisé par macron , castaner montre ses limites dans le rôle du ministre de l’intérieur

          les députés LREM sont surprit de la révolte , ils ne l’ ont pas vu venir , et maintenant ils font un # contre la violence , après avoir sous estimer le début du mouvement , ils y ont été dans leurs circonscription ?

          sinon ils auraient dût voir que cela aller exploser , et quand on entend certains députés en marche , on se demande comment macron les a recruter , pour faire autant de gaffes et afficher autant de mépris

          plusieurs décennies de mépris de la France périphérique sont en train de se payer maintenant , c’est simple il faut faire des économies , on doit fermer des administration et des services public pour le faire , on supprime dans la france périphérique

          on rajoute les taxes qui tapent toujours la france périphérique

          les bobo de paris ne sont pas trop touché parce qu’ils utilisent des systèmes de transport en commun qui ont été payé en partie par la france périphérique via l’état

          les politiques et parisiens sont déconnectés de la banlieue et de la france périphérique , maintenant ce qu’ils mépriser avant devient leurs pire cauchemar


          • Jean 9 décembre 2018 18:46
            • @generation désenchantée essayez le français, vous verrez, c’est bien

          • seken 7 décembre 2018 16:21

            Salut,

            La lumière du soleil fait mal au yeux, car tu as passé toute ta vie dans une grotte.

            N’ai pas peur, dors un peu, demain tu y verra mieux, je te ferais visiter.

            ++


            • zygzornifle zygzornifle 8 décembre 2018 10:36

              Haaaa

              Être fonctionnaire avec un plan de carrière et être payé pour taper sur la gueule des citoyens qui veulent mettre du beurre dans leurs épinard quel beau métier que celui de flic , défendre de gens que l’on déteste et qui ont des salaires important quelle abnégation ...

              Excusez faut que j’y retourne, les collèges ne sont que 5 sur un papy couché sur le trottoir et il a encore son dentier intact , c’est une faute professionnelle ça ....


              • Deepnofin Deepnofin 8 décembre 2018 11:13

                Il faut dire à tous de rentrer chez eux !!! Les tensions sont maximales, quoi qu’il arrive, les manifestations d’aujourd’hui semblent vouées à provoquer la destruction, la mort et le traumatisme. Le tout utilisé pour restreindre nos libertés.
                Il faut agir pendant qu’il en est encore temps, plus la haine monte (le cadran frole le blocage !!!) plus la cocotte minute est sur le point d’exploser. Le but du Système est que ça explose : IL FAIT TOUT POUR ÇA !!! Ne tombons pas dans le piège...

                Mettons nous au même niveau que nos adversaires, et mettons nous à leur place : ce sont des loups, et nous leur demandons d’agir pour le bien des agneaux. Si nous réagissons par la violence, nous attaquons les loups sur leur point fort : ils nous dévorerons. Si nous restons calmes et nous concertons, nous trouverons le moyen de piéger le loup. C’est le seul moyen que le peuple obtienne le pouvoir, et qu’il bâtisse sa démocratie. Et seuls des démocraties globales connectées et en paix peuvent faire prendre à ce même bateau qu’est l’Humanité la direction optimale pour se sortir de la tempête.

                Pratiquons la Révolution Non-Violente et utilisons nos 6 armes pacifistes : connaissances, dialogue, compréhension, grève, boycott, désobéissance civile. Mais surtout, soyons unis. En ce moment, c’est la colère qui nous uni, en nous faisant temporairement comprendre l’ineptie des clivages qui nous ont été distillés depuis tant de temps. Mais si nous ne faisons pas la paix avec nous-même, nous ne pouvons réellement faire la paix avec les autres, et donc pas de réelle union.

                Pour faire la paix, il faut comprendre que le libre arbitre n’est pas ce qu’on croit : quand on est confrontés à un choix, on l’a déjà fait. C’est l’ensemble de nos expériences de vie qui façonnent notre compréhension à l’instant T. Et c’est cette compréhension qui régit la perception et l’intégration des expériences de vie. En gros, on fait toujours au mieux avec ce qu’on a. Quand quelqu’un provoque le mal, c’est qu’il a les mauvaises cartes : mais c’est pas rédhibitoire, car pendant le jeu, on peut tous, et très facilement, changer nos cartes. Il suffit juste de comprendre. Pour comprendre, cultivons l’empathie, la curiosité et l’optimisme. Et regardons les choses sous le maximum d’angles possibles pour se faire une idée globale.

                Personne ne choisi ses cartes, on les obtient, et on utilise toujours nos jokers quand on a l’impression qu’il faut le faire. On ne peut pas être réellement responsables si on intègre pas à quel point nous sommes conditionnés par notre cerveau, qui est manipulé en masse par nos puissants afin de nous diviser, nous tenir par le jugement de soi et des autres, de la peur et la haine. C’est du chaos sans fin, jusqu’à ce qu’on se rende compte que la solution est simple, et qu’elle se trouve en chacun de nous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès