• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 9 milliardaires, amis d’Emmanuel Macron, possèdent 90% des médias. Ou (...)

9 milliardaires, amis d’Emmanuel Macron, possèdent 90% des médias. Ou comment fabrique-t-on un président

Toute la planète s’est étonnée de l’ascension extraordinaire et fulgurante d’un jeune homme « bien sous tous rapports » qui l’a conduit au sommet du pouvoir en France. Cette France qu’on nous présentait comme un pays en voie de tiermondisation, et qui a trouvé son sauveur en la personne du jeune-homme en question.

La suite est néanmoins amère pour ceux qui l’ont élu malgré eux. Mais, comment en est-on arrivé là ? Grâce, entre autres, au matraquage médiatique qui a rarement atteint de tels niveaux : les amis du jeune-homme sont effectivement des milliardaires qui possèdent l’essentiel des médias du pays.

Cela, ajouté à la division de la gauche à cause des égos surdimensionnés de ses deux principaux candidats, a mené Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Face à Marine Le Pen (que tous les revenants ou finissants - de Sarkozy à Hollande, pour ne citer que les deux principaux - rêvaient d’affronter au second tour) il ne pouvait que gagner.

Après, c’est une toute autre histoire. De petite phrase en petite phrase comme, par exemple, sur les ouvrières incultes, les incapables de gagner de quoi se payer des costards, sur le ruissellement qui n’est jamais venu, la traversée de la rue pour trouver du travail et avec les décisions plus que contestables (au regard des résultats officiellement escomptés) telle la CICE et la suppression de l’ISF, les électeurs se sont aperçus qu’ils se sont encore fait flouer : trop tard.

Même les gilets jaunes, épiphénomène de la gouvernance Macron, c’est-à-dire la gouvernance des riches, pour les riches, sont en train de se faire avaler par le système.

Mais qui dirige en réalité ? Là est la question primordiale.

Sur ce point, pour arriver à comprendre ce phénomène, je recommande la lecture du livre de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot qui, dans Le président des ultra-riches (Editions Zones) analysent minutieusement le phénomène médiatique Macron et la manière dont ses amis, ont réussi à hisser, en l’espace de trois années, leur poulain à la tête de l’exécutif.

Sur la base des informations publiés par les deux auteurs, nous constatons qu’un nombre très restreint de personnes possèdent l’essentiel des médias français :

Bernard Arnault est propriétaire de deux quotidiens, Les Échos et Le Parisien, et de la chaîne de radio Radio classique.

Serge Dassault détient Le Figaro et Le Particulier.

Patrick Drahi contrôle depuis 2015 Libération, L’Express et BFM-TV.

Vincent Bolloré a dans son escarcelle Canal +, CNews, C8, CStar.

Xavier Niel est actionnaire du quotidien Le Monde, de Télérama, de La Vie, du Courrier international et de l’hebdomadaire L’Obs.

Matthieu Pigasse est propriétaire du magazine Les Inrockuptibles.

Arnaud Lagardère contrôle le JDD, RFM, Virgin et Gulli.

Marie-Odile Amaury est propriétaire de L’Équipe, France football, Vélo magazine.

La famille Bouygues contrôle les chaînes de télévision TF1, LCI, TMC, NT1, HD1.

Ces personnes précitées ont un point commun : leur soutien à Emmanuel Macron, qui le leur rend bien. D’autres médias sont également la propriété de riches hommes / femmes d’affaires français ou étrangers, mais on ne va pas donner toute la liste ici dans ce papier.

Au-delà du contrôle direct des médias, les grands groupes exercent en réalité une influence beaucoup plus large sur la presse française par l’intermédiaire des annonces publicitaires. Cela fait évidemment écho aux difficultés dans lesquelles se trouvent tous les autres médias.

Il est dès lors, facile de fanfaronner devant les caméras et de faire passer les messages que l’on veut. A titre d’exemple, calculez pendant une seule journée le nombre de fois que BFM TV qualifie de « grande réussite » le « grand débat national », en réalité le grand monologue macronien. Fort de cette propagande, Macron demande maintenant la fin des gilets jaunes…

 

A méditer…

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • pipiou 27 février 13:21

    C’est bizarre que les Gilets Jaunes aient pu faire passer les messages qu’ils voulaient pendant des semaines sur les plateaux télévisés des copains de Macron...


    • patdu49 patdu49 27 février 17:29

      @pipiou

      Bah en même temps avec Internet ... ils auraient eu du mal à étouffer d’entrée de jeu, les infos sur la révolte.

      Cela dit, si tu regardes bien, le temps de parole REEL des gilets jaunes, c’est peau de chagrin, par rapport à tout un tas de cons de nantis, invités sur les plateaux ... experts de mes 2, trop souvent ... à part parfois une exception de mecs formidables qui se retrouvent pourtant seuls faces à 5 contradicteurs de mauvaise foi ... comme un mec qui a écrit un livre sur les bourgeois, lui je le kiffe à mort ..

      Bref, perso je reste sur ma faim ... de façon générale.

      Sans parler qu’ils ne font pas de démenti quand ils racontent des conneries, et ont le culot d’en remettre une couche le lendemain ... comme pujadas sur LCI ..

      Bref oui les medias font leurs chouchous , en tous les cas, c’est mon ressenti aussi ..


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 février 18:07

      @pipiou

      NON. Les Gilets Jaunes ont fait passer les messages qu’on a voulu qu’ils passent.... et tout ca est fait avec une grande subtilité... car, dans une démocratie comme celle que que nous avons, qui contrôle l’opinion publique par les médias contrôle la gouvernance.  Seul ceux qui ne le savent pas se sont étonnés de l’election de Macron qui été une ultime tentative commune de toutes les forces politiques conventionnelles pour que rien ne change.  Cette ultime tentative a échoué.  On verra apres les Européennes ce que lon offrira de VRAIMENT NEUF.

      PJCA


    • Paul Leleu 27 février 21:38

      @pipiou

      en juin dernier, c’est « Le Monde » et BFM TV qui ont sorti l’affaire Benalla... comme une façon de rappeler à Macron qui c’est qui commande... François Pinault avait lancé un avetissement dans la presse : « Macron ne sait pas parler aux petites gens ». ... et la complaisance pseudo-sulfureuse des médias vis-à-vis des gilets-jaunes (direct BFM chaque samedi) est parlante.

      Quant à internet, qui est le saint-graal phallique des gilets-jaunes, il est encore plus concentré et manipulé que les médias... Qui possède internet ? Facebook, You-Tube, RT France, et les câbles transocéaniques ?

      Cambridge analityca et Steeve Bannon sont financés par la banque Morgan-Stanley et le Hedge Fund Robert Mercer...

      La liberté n’existe pas plus sur les médias traditionnels que sur internet.


    • Cadoudal Cadoudal 27 février 21:42

      @Paul Leleu
      « Petits blancs » is the new « fachos » maintenant ?

      Ces derniers temps il y a énormément de licenciements dans le milieu de la presse présentant des réalités qui n’existent que dans leur esprit du genre « le multiculturalisme c’est génial »...L’express ne tiendra plus longtemps :)

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/nous-les-petits-blancs-quand-la-colere-gronde_2063242.html


    • pipiou 27 février 21:58

      @Pierre JC Allard
      En fait les Gilets Jaunes qui ont été invités à la Télé (parce que les télés y étaient obligées selon Patdu49 smiley ) ne disaient pas ce qu’ils pensaient.

      Ils étaient interviewés par des journalistes ventriloques, qui parlaient à leur place, avec une grande subtilité qui fait qu’on n’a rien vu !! smiley  smiley

      Il y a ceux qui savent, et ceux qui ne savent pas ! smiley
      Non vous êtes prêts à dire quoi encore pour ne pas sortir de vos fantasmes ?


    • pipiou 27 février 22:01

      @Paul Leleu
      Ah donc c’est Arnault qui a dénoncé Benalla !
      Et Internet est manipulé, aussi ? Et par qui, les Illuminatis ?

      Bah on est pas sortis de l’auberge


    • Paul Leleu 27 février 22:15

      @pipiou

      oui tout à fait... c’est « Le Monde » qui a sorti l’affaire benalla l’année dernière... allez vous renseigner !!! Ca vous fera réfléchir...

      De même, oui, internet est manipulé et surveillé en masse. Les outils comme Google Trend qui permettent de connaitre ce qui se passe.

      Mais aussi Cambridge analytica, vous connaissez pas ? La manipulation de masse sur les réseaux sociaux ? Tout ça financé par le Hedge Fund Robert Mercer ou par la Banque Morgan-Stanley... ça devrait vous faire réfléchir...

      après tout, ils ont bien lancé les « printemps arabes » avec Facebook et Al-Jazeera.

      et je vous parle pas de Snowden


    • pipiou 27 février 23:27

      @Paul Leleu
      Et qu’est-ce vous nous donnez comme explication pour la sortie de l’affaire Benalla par le Monde, vous qui semblez bien informé jusqu’à savoir ce qui se passe chez Morgan Stanley ?

      Et ce « ils » c’est qui ? Les russes, les francs-maçons, la scientologie ?


    • Paul Leleu 28 février 00:02

      @pipiou

      très drôle... mais est-ce que c’est vraiment drôle ? il serait quand même intéressant de savoir pourquoi c’est Le Monde qui sort lui-même l’affaire Benalla... et que derrière, le rouleau compresseur médiatique (BFM en tête) se met en route.

      de nombreux observateurs (dont Asselineau, Soral, et autres) se sont posés ouvertement la question à l’époque... allez revoir les écrits et vidéos de ce moment là... Certains se sont demandés si il n’était pas « trop souple » avec la Russie (au goût de ses protecteurs). Mais franchement personne n’a su répondre à cette énigme. Car c’est bien Le Monde qui a sorti l’affaire.

      Dans une interview en janvier 2019, Macron lui-même a accusé les médias d’entretenir l’agitation contre lui... il dit que « depuis le printemps 2018 », ils se sont mis à l’ennuyer... en juin 2018, François Pinault a lancé la charge dans la presse « Macron ne sait pas parler aux petites gens ». Puis il y a eu l’affaire Benalla acte 1 (si j’ose la comparaison).

      Sur Morgan-Stanley, Robert-Mercer, Steeve Bannon, Cambridge Analytica, ça vaut le coup de lire un peu... tout ça ne sort pas de nulle part... quand vous voyez que le « populiste anti-système » Donald Trump nous fiche du Juan Gaido et du Jaïr Bolsonaro, ça fait réfléchir... Et son collaorateur Steeve Bannon est maintenant à Bruxelles pour « fédérer les populismes européens » (Salvini, Orban et Le Pen sont avec lui)... j’imagine qu’il est pas là pour amuser les galerie, et qu’il a des biscuits.


    • Paul Leleu 28 février 00:41

      @pipiou

      en tous cas, il est parfaitement possible pour les puissants (avec des outils du genre Google Trend) de connaitre la « météo » sur internet et les réseaux sociaux...

      à partir de là, on repère 2 ou 3 sujets tendance. Et on repère quelques pétitions ou vidéos postées par des inconnus sincères (genre Priscilla Ludowski sur les carburants). On les fait monter en créant du trafic artificiellement avec des robots. Au bout d’un moment, ces vidéos et ces pétitions sont suffisament bien classées pour que le grand public s’en emparre. Comme les sujets sont sincère (genre les carburants), alors ça devient « viral ». Et ça se termine le 17 novembre en gilet-jaune sur un rond-point.

      Personne n’y a rien vu, car tout le monde est sincère. Sauf que c’est de la manipulation. Et, quand je vois le niveau des attaques mondiales de hacker, j’imagine qu’il existe plein de moyens de manipulations beaucoup plus retors et professionnels...

      L’affaire « Cambridge analytica » concerne justement les manipulations de l’opinion politique sur internet. Et on retrouve qui là-dedans ? Steeve Bannon, l’agent de Trump ! Le Hedge Fund Robert Mercer qui finance ! Et la banque Morgan-Stanley qui finance Bannon personnellement ! Que du beau monde ! paye ton populisme


    • patdu49 patdu49 28 février 08:14

      @pipiou

      La TV on est pas LIBRE hein tant que ça ...

      Une fois j’y participais par webcam (LCP) , et j’ai interpelé Marc-Philippe Daubresse qui était sur le plateau ... ça n’a pas plus du tout à la chaine mon coté « direct tout en restant poli » ... j’ai reçu un coup de fil qui me demandais si je voulais continuer à participer de ne plus parler ainsi « car les invités politiques avaient déjà la gentillesse d’accepter leurs invitations alors fallait pas trop les brusquer ... » 

      Bref j’ai envoyé chier le patron de l’émission, si pour faire de la figuration et pré-modérer nos questions à l’avance, ... pas la peine ... voilà, fin de la petite histoire.


    • ASTERIX 28 février 09:28

      @pipiou

      CES 9 MILLIARDAIRES ne payaient meme pas l ’impot car faisant parte du club macronien—AL CAPONE .......................... des CYNIQUES MEPRISANTS


    • Pimpin 28 février 10:01

      @pipiou Ah bon ? où sont passées leurs revendications initiales sur les taxes sur les carburants et sur les retraites ?
      Tant que les Français continueront à se faire avoir par les illusionnistes des médias on ne progressera pas.


    • Elixir Elixir 27 février 14:24

      Je partage l’analyse mais il manque des sources selon lesquelles ces milliardaires sont des soutiens officiels ou officieux de Macron...ça pourrait donner plus de force au propos...


      • maQiavel maQiavel 27 février 17:37

        @Elixir
        En effet , c’est le plus important. 

        Ensuite , il faudrait expliquer les mécanismes par lesquels ces milliardaires influencent la ligne éditoriale de leurs propriété. Parce que tous les journalistes hurleraient au scandale et au complotisme en arguant du fait que les propriétaires des médias n’interviennent jamais sur le contenus de leur travail. 

        J’en ai un peu parlé dans cet article.



      • delor 27 février 18:24

        @Elixir
        Vous avez raison. Aux dernières nouvelles, il était de notoriété publique que ces milliardaires ont soutenu M. Fillon et Mme Le Pen à l’occasion des élections présidentielles de 2017. De plus, actuellement, ils soutiennent ostensiblement les Gilets Jaunes, ils leur ouvrent tout grands leurs médias écrits, audio et audiovisuels, comme l’Etat fait pour ses propres médias. Et les dés ne sont absolument pas pipés. Vous n’avez pas observé cela ? Mais c’est visible comme le nez au milieu de la figure, pourtant !


      • Paul Leleu 27 février 21:43

        @delor

        François Fillon travaille dans la finance internationale, et son preminer ministre putatif Henri de Castries est devenu président du Bilderberg... whaaaaa !

        quant à la famille Le Pen, elle est financée par la CIA depuis les années 1980...

        quant à Facebook et You-Tube, c’est pas la peine de vous faire un dessin... et je ne parle même pas des câbles, des serveurs, des data centers, et de l’électricité qui alimente internet et la « révolution des gilets-jaunes »...

        il y a aussi les « populistes » comme Steeve Bannon avec sa société Cambridge Analytica spécialisée dans la manipulation de masse sur internet... ils sont financés par la Banque Morgan-Stanley et par le Hedge Fund Robert Mercer...

        les moutons sont biens gardés...


      • Jeekes Jeekes 27 février 19:15

        ’’Ces personnes précitées ont un point commun : leur soutien à Emmanuel Macron’’

         

        Ils en ont un autre.

        Cherchez un peu, c’est pas trop dur à trouver...

         

         


        • cétacose2 27 février 19:36

          @Jeekes
          ....Ben.....ils sont presque tous juifs ,n’est ce pas ?


        • Jeekes Jeekes 27 février 20:02

          @cétacose2
           
           
          Hé ? Hêêêê...
           
          Tss-Tss, nan, c’est pas tout à fait ça.
          En fait ils n’existent pas.
           
          Voyons !
           


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 21:49

          @Jeekes

          Il est fils de René Bolloré2,3 et de Marie Amélie Thubé (1889-1977), fille de l’armateur nantais Gaston Thubé4.

          Après des études au lycée Janson-de-Sailly, puis à la Faculté de droit et à l’École des sciences politiques, Michel Bolloré rentra dans les papeteries Bolloré, fondée par son arrière grand-père en 1822. Il devient directeur commercial et administrateur en 1949, puis, nommé directeur général la même année, il développa l’entreprise de papèterie familiale dont le papier à rouler (sous la marque OCB, Odet-Cascadec-Bolloré), et occupa le poste de président-directeur général de 1974 à 1976.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Bollor%C3%A9

          Capitaine de Barque (1820 - à_Douarnenez-29), Officier de Marine


        • Paul Leleu 27 février 21:51

          @Jeekes

          - Arnault, Bolloré, Lagardère, Amaury, Pigasse et Bouygues ne le sont pas.
          - Dassault est juif je crois, mais issu de la résistance gaulliste par son père.
          - Niel n’est que demi-juif par sa mère, et ne semble guère prtaiquant.
          - En fait, seul Drahi est vraiment juif, ou issu d’un milieu juif.


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 21:57

          @Paul Leleu
          Bientôt ils vont nous dire que jean-Marie aussi est un juif caché...

          Et Zemmour un antisémite...


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus recusator 27 février 22:03

          @Cadoudal

          Quand les deux s’ emboite aussi bien ...
          le vent mediatique nous parle de la Voile a Rame .

          Pour les pomme vap(b)eur faudra attendre la rac(h)lette


        • Paul Leleu 27 février 22:09

          @Cadoudal

          oui... comme disait August Bebel, « l’antisémitisme c’est le socialisme des imbéciles ».

          tous ces débats autour du judaïsme, d’israël, de la shoah, des antisémistes, et de je ne sais quoi, sont complètement vains... les antisémites mènent des combats d’arrière-garde, et ouvrent des autoroutes au système (qui se drape ensuite dans « la tolérance »).

          il existe des milliardaires dans toutes les religions. Je confonds pas Drahi avec mon garagiste juif, ni l’émir du Qatar avec mon épicier marocain. Ni mon vendeur de nem’s avec Jack Ma ! Et les harkis furent de bons patriotes pro-français (que De Gaulle a lâchement trahi).

          Quant à la banque, on a eu aussi les templiers, les lombards, le véniciens, les protestants, et même la grande banque catholique proche du Vatican...

          En France, les magrébins vendent le chichon... mais en Irak, c’est les chrétiens qui « dealent » l’alcool... c’est le fruit de l’histoire.

          Si les français de souche veulent retrouver, défendre et faire vivre leurs racines, il ne tient qu’à eux. On ne fait pas vivre son identité en haïssant son voisin, mais en commençant par s’aimer soi-même. Et quand on s’aime soi-même, alors c’est une bonne base pour faire durer le groupe à travers les péripéties de l’Histoire.


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 22:12

          @Cyrus recusator
          Le vent médiatique, il souffle toujours dans le même sens, celui du progrès et des joies du vivre ensemble...

          Je veux médiatiser l’affaire pour que tout ça change

          ...lol...

          « Ce jour-là, quatre enfants âgés de 9 à 14 ans l’ont attiré dans une pièce, prétextant jouer à un jeu. Mais ils ont commencé à enlever son pantalon et ont essayé de le sodomiser. Plus tard, l’un d’eux l’a forcé à pratiquer une fellation. Ils l’ont menacé avec un pistolet à billes, puis avec un couteau-suisse. Pourquoi avaient-ils ça sur eux ? Les agresseurs ont reconnu les faits, c’est pour ça que j’en parle. Je veux médiatiser l’affaire pour que tout ça change. »

          des mineurs non accompagnés (ex-mineurs isolés) sont arrivés massivement.
          le conseil départemental a voté en juin une hausse d’un million d’euros en faveur de l’accueil des mineurs isolés.

          https://www.larep.fr/orleans/faits-divers/2019/02/27/un-garcon-de-12-ans-aurait-ete-victime-d-un-viol-et-d-une-agression-sexuelle-a-la-maison-de-l-enfance-a-orleans_13506426.html
          https://www.larep.fr/orleans/social/institutions/2017/09/19/maison-de-l-enfance-saturee-conditions-d-accueil-deplorables-le-personnel-manifeste_12556939.html


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 22:21

          @Paul Leleu
          On ne fait pas vivre son identité en haïssant son voisin, mais en commençant par s’aimer soi-même.

          On ne fait pas vivre son identité en se laissant envahir par l’internationale tiers mondiste....

          Il serait normal que des « mineurs isolés » souffrent d’isolement puisque leur dénomination l’indique. Mais il faudrait apprendre à ses abrutis que l’isolement c’est quand on est seul, or là ils sont cinquante.
          Je viens de comprendre…c’est le groupe qui est isolé ! Comme les centaines de milliers d’envahisseurs qui vivent isolés dans les banlieues ?

          https://www.ouest-france.fr/bretagne/langueux-22360/reportage-langueux-ces-adolescents-isoles-ont-besoin-des-benevoles-pour-aller-manger-6239284


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 22:31

          @Cadoudal
          Défends les tiens et ta tribu contre les envahisseurs et les collabos mon Paulo, tout le reste n’est qu’enfumage et il n’est plus l’heure de s’occuper des détails...

          C’est une somme de données et d’analyses qui sera commentée et, à coup sûr, suscitera la polémique. Selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l’Ifop, auteur de L’Archipel français (Seuil), la France connaît un véritable bouleversement « anthropologique ». Dislocation des références culturelles communes, fin de la matrice catholique, instauration d’une société multiculturelle, sécession des élites, éclatement du clivage gauche-droite… Notre société est, comme jamais, en voie d’« archipelisation ».

          https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-france-le-grand-bouleversement-27-02-2019-2296870_23.php


        • Cadoudal Cadoudal 27 février 22:44

          @Cadoudal
          Le début du grand déménagement...lol...

          Baygon Vert a encore frappé ! smiley

          Zemmour invité sur LCI, Belattar démissionne.
          Zemmour arrive sur RadioClassique, Szafran démissionne.

          Une tournée des médias de Zemmour s’impose pour désinfecter ! smiley

          Radio classique : Zemmour arrive, Szafran s’en va...

          https://www.challenges.fr/media/radio-classique-zemmour-arrive-szafran-s-en-va_645048


        • Paul Leleu 27 février 23:00

          @Cadoudal

          les français de souche sont encore immensément majoritaires dans ce pays... 2 façons de voir le problème : c’est tout la faute aux étrangers, ou bien se demander pourquoi les français de souche abandonnent massivement leur propre identité ?

          Par exemple, ce n’est pas de la faut aux étrangers si les français de souche ne font plus (assez) d’enfants... rien ne les empêche !!! Pas vrai ?


        • Paul Leleu 27 février 23:04

          @Cadoudal

          « dislocation des références culturelles communes, fin de la matrice catholique, instauration d’une société multiculturelle, sécession des élites, éclatement du clivage gauche-droite »... je suis entièrement d’accord. Mais ce n’est pas la faute des musulmans si les français ne fréquentent plus les églises... Ce n’est pas de la faute des musulmans si les français abandonnent leurs références culturelles propres...

          On parle de la « sécession des élites ». Il faut distinguer ceux qui sont juste les fous d’argent sans patrie, ou les traitres notoires. OK. Mais toutes les élites sont pas des pourris. Alors il faut aussi parler de la sécession du peuple français vis à vis de ses élites patriotes. Comment consacrer sa vie et sa carrière à un peuple qui ne veut plus être français ? Il y a un vrai problème à ce sujet.

          Il est difficile de faire un peuple avec du Johnny Hallyday... on peut faire un ramassis... mais pas un peuple... de même qu’on ne gagne pas une guerre avec des fusils en carton et des gras-du-ventre... Un peuple ça se fait avec une culture... et une culture c’est de la verticalité et de l’exigence.

          Si les français veulent se préparer à la « reconquête », faudrait déjà qu’ils fassent du sport, et lâchent la ricard, le chichon, les chips et la télé... Je veux dire, ça c’est pas de la faute des immigrés. Si un peuple veut vivre, il doit se chercher les tripes... comme un champion qui veut gagner la course...


        • Paul Leleu 27 février 23:13

          @Cadoudal

          à mon sens, il y a un vrai problème de « désir » des français à être français... les français veulent le beurre et l’argent du beurre... ils veulent avoir les droits d’un grand peuple, mais en se comportant comme un petit peuple...

          Mais ça c’est pas possible ! ... l’Hstoire est tragique... il n’y a pas « a priori » de droit des peuples... il n’y a que la lutte... et les peuples qui ne veulent plus être disparaissent... il y a une notion de désir, de passion... et dans passion, il y a « souffrir » sa vocation...

          il me semble que le jour où les français redeviendront des français, la lutte sera presque gagnée... d’abord parce-que nous sommes parmi les plus forts... et ensuite parce-que notre culture subjuguera (comme elle l’a fait par le passé) les étrangers installés sur notre sol...

          Nous oublions combien la France est (ou était) un phare pour de nombreux peuples... y compris dans nos anciennes colonies ! ...nombre de magrébins « regrettent la France » (pas les excès de la colonisation, mais ils regrettent la France comme on regrette une amante historique et politique, et même comme une Patrie).

          nous perdons la bataille, car avant de nous tuer physiquement, on a tuer le français en nous.


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 00:28

          @Paul Leleu
          Mon brave Paulo, je sens bien que tu commences à entrevoir ce qui est en train de se passer en France et ailleurs..

          Dommage que ton vieux tropisme Sartrien limite ta vision et t’empêche de définir ce qu’est un Français...

          C’est pas grave, nos ennemis te feront vite comprendre qui ne l’est pas...

          Osons rêver d’un « toubab piir » ou une « toubabesse piir » pour retrouver une certaine France de Déguaulle. Sinon, l’image de la France référentielle, encore présente dans le subconscient de millions de personnes en dehors de l’Hexagone, sera démystifiée avec d’imprévisibles dérives. Je suis allée sur la tombe de ma mère recueillir son avis et une voix d’outre-tombe s’est fait entendre : « Où est Déguaulle, le « toubab piir » ? »

          https://www.liberation.fr/debats/2017/02/19/la-france-en-campagne-vue-d-ailleurs-ou-est-deguaulle-le-toubab-piir_1549569


        • Paul Leleu 28 février 00:56

          @Cadoudal - mais moi j’ai pas de problème avec « ce qui se passe en France »... depuis l’âge de 12 ans je sais ce que je sais radicalement... ce sont plutôt mes compatriotes (y compris nationalistes radicaux) qui semblent avoir du mal (pour la plupart) avec l’idée qu’être soi réclame un effort... je pense que la mollesse ne vient pas des étrangers... elle vient de nous mêmes.

          Dans mes jeunes années je pratiquais le sport en compétition amateur... c’était dur, mais c’était sympa... les vieux qui nous encadraient nous expliquaient bien : « si tu perds la course c’est pas de la faute des autres, c’est de ta propre faute. Tu dois chercher la victoire en toi. » Et je pense que c’est vrai... J’ai suivi leurs conseils avec quelques (régionaux mais inoubliables) succès.

          Quand tu as commencé à chercher le combattant en toi, alors tu es en mesure de mener la compétition et la bagarre avec les autres. Mais encore faut-il avoir ce « démon » en soi... la plupart de mes amis trouvaient le sport fatiguant et la compétition fasciiiiste... Aujourd’hui ils se font des postures à la Soral pour pas cher... ils n’ont aucune viande... et ne se sont jamais confrontés à eux-mêmes ni aux autres. Plus tard, dans ma vie adulte et professionnelle, ça a été le même topo.

          Alors, quand tu entends des mous tenir des propos radicaux, ça te fais rire... tu te dis qu’ils sont pas près de la « rétablir » la France... Et ça c’est pas de la faute des zimigrés... si nos compatriotes ont rien dans le ventre, c’est juste de leur faute à eux-mêmes.


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 01:59

          @Paul Leleu
          C’est bien mon Paulo, je vois que tu valides la théorie des toubabs ontologiquement fragiles...

          Fragilité qui n’aurait bien sur rien à voir avec l’éducation qu’ils auraient reçus...

          Moi aussi j’ai dans ma jeunesse connu quelques succès dans les rues de mon département et de cruelles défaites qui m’ont mené plus qu’a mon tour chez les condès ou aux urgences...

          Place aux jeunes, pas envie de finir comme un vieux et pitoyable suceur de babouche Soralien, y a un temps pour tout et la baston ne nourrit pas son homme, même si ça laisse de bons souvenirs..

          Je te remet un petit coup de ploucsta rap, je sais que t’aime ça...lol...

          MC Circulaire-La France éternelle

          https://www.youtube.com/watch?v=4fq8GlBGwDw


        • Paul Leleu 28 février 12:54

          @Cadoudal

          la mollesse des français ne vient pas des immigrés, mais d’eux-mêmes...

          « l’éducation qu’on a reçu »... oui, c’est vrai en partie, c’est sûr... mais cette éducation n’est pas un phénomène isolé. Elle est liée à tout l’esprit du temps. L’éducation ne fait que suivre l’esprit du temps.

          Les français n’ont pas subi passivement une éducation lénifiante, sinon ça n’aurait pas marché ! Les français ont adhéré à leur propre zombification.

          Et je pense qu’il importe de comprendre pourquoi les français adhèrent à leur propre zombification.

          Je pense que quand on veut s’en sortir, il faut commencer par être dur avec soi-même, d’une certaine façon. La liberté c’est aussi des devoirs.

          Reste à savoir si les français sont prêts à honorer ces devoirs...


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 13:18

          @Paul Leleu
          J’ai déjà fais mon devoir d’Histoire, mais Madame Rosemar m’a donné 3/20...

          Fut un temps le premier devoir d’un état était de protéger son territoire et sa population, comme le premier devoir d’un homme était de protéger sa famille...


          Benjamin Cauchy (Gilet Jaune de Toulouse) : « Quand on parle de fraude sociale, qui utilise ces 1,8M de cartes vitales ? Personne ne le dit, ce sont des gens qui sont rentrés clandestinement dans le pays. A partir ce moment-là, il va falloir poser le décor sur la question migratoire dans notre pays et tant qu’on ne crève pas l’abcès, ces non-dits pourriront la situation. »

          – CNEWS, 26 février 2019, 21h

          « L’intégration est faite aussi de devoirs, pas seulement de droits. »

          https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/06/en-italie-le-premier-senateur-noir-est-membre-de-la-ligue_5266573_3214.html


        • Paul Leleu 28 février 14:06

          @Cadoudal

          « Fut un temps le premier devoir d’un état était de protéger son territoire et sa population, comme le premier devoir d’un homme était de protéger sa famille » .

          mais quand le territoire devient un mélange d’agriculture industrielle et de pavillons bétonnés, que la population est un genre de mélange d’individus gavés de télé-poubelle et de supermarché... et que la famille est un couple superficiel et les enfants des futurs consommateurs jointés...

          alors, ça devient difficile de demander le sacrifice suprême...

          je lisais dernièrement les souvenirs d’un ancien-combattant de 14-18, un imprimé trouvé par hasard dans une brocante... il se demandait si après la victoire, on n’avait pas un peu rapidement fait la fête, sur les cadavres et la mémoire des disparus...

          il me semble que le patriotisme c’est comme l’amour, ça se suscite et ça ne se décrète pas... il devient difficile de demander un sacrifice à un homme qu’on va ensuite trahir joyeusement. La mémoire et le sacrifice s’honnorent par la dignité de nos vies... et « la dignité de nos vies », c’est pas vraiment un mot d’ordre à la mode.


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 14:33

          @Paul Leleu
          Ça bouge doucement, ça les emmerde vraiment de constater qu’une génération de jeunes blancs se revirilise après des années à vouloir ressembler aux chanteurs de boy’s band gay, vouloir être un homme c’est facho...

          "L’idée selon laquelle les sociétés occidentales reviendraient à la normale une fois la croissance économique repartie est totalement fausse."

          https://www.lexpress.fr/actualite/medias/ecrire-petit-blanc-en-une-de-l-express-n-est-pas-anodin_2063915.html


        • Paul Leleu 28 février 20:08

          @Cadoudal

          vous savez, pour moi ça n’a rien à voir avec les gays... ça a à voir surtout avec l’exercice de ses responsabilités... si les français(e)s se décident à exercer à nouveau leur sens des responsabilités, alors l’espoir est permi que des choses changent... Car tant que le « patriotisme » restera une parole de bistrot sans conséquence, alors ça ne changera rien.

          en fait, on s’en rendra compte assez vite... quand les gens se remettront à exercer leur responsabilité, ça commencera par leur vie personnelle... on verra immédiatement les rapports humains changer, et les consommations débiles disparaitre... l’économie de la bêtise reculera, et dans les élections, des élus moins cons seront choisis... Le climat changera déjà énormément... une bonne partie du chemin sera faite.

          ce sera une base pour envisager la suite...


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 20:21

          @Paul Leleu
          Mais bien sur mon Paulo, une société qui promeut la tarlouzerie institutionnelle est une société saine pleine d’anticorps qui se prépare des lendemains joyeux...

          Si le bistrot pouvait changer de taulier, ça serait déjà un premier pas.

          Il suffit d’un regard d’Alain Delon pour engrosser les vaches au Japon, Pour Zemmour sa simple présence fait fuir les médiocres

          Zemmour Président pour une autoremigration de la médiocrité crasse

          https://www.radioclassique.fr/magazine/articles/je-considere-zemmour-comme-lune-des-incarnations-de-la-tradition-des-polemistes-francais-reponse-de-guillaume-durand-au-depart-de-maurice-szafran/#.XHgI8cHhQ_h.twitter


        • Spartacus Spartacus 28 février 10:00

          90% des journalistes sont de gauche ou centre gauche....

          La propriété de ces journaux a surtout a voir avec le socialisme de l’interventionnisme d’état. C’est surtout un moyen de pression pour créer des lois anti-concurentielles et anti-capitalistes.

          Bernard Arnault cherche a élargir le doit sélectif pour qu’on ne vende jamais ses produits de luxe chez Carrefour. (recherche de monopole)

          Drahi, Niel, Boloré et Bouygues cherchent a surtout qu’il n’y aie pas un droit d’ouverture d’une cinquième licence de téléphonie mobile et qu’un Vodaphone ou un Indien Airtel arrive. (Cartel de monopoles).

          Pigasse est préteur à l’état et redresseur de dettes d’état. C’est un fervant défenseur de l’endettement et d’une énorme dette. (interet de l’amplification des dettes publiques).


          Les très riches votent socialiste. L’interventionnisme de l’état favorise leur affaire. Il n’existe pas de monopole sans les normes et la régulation de l’état. Ils le savent.

          L’économie de marché capitaliste c’est bon pour les clients, pas pour leurs affaires.


          • Paul Leleu 28 février 13:08

            @Spartacus

            alors je suis totalement d’accord que les riches sont « socialistes avec eux-mêmes et libéraux avec les autres »...

            maintenant, l’honnêteté intellectuelle oblige de dire que le « socialisme » en question n’est pas du socialisme... au contraire ! le courant socialiste historique s’est justement constitué dans la dénonciation de l’accapparement par quelques uns des richesses publiques et privées.

            d’ailleurs si vous lisez de la presse d’extrême-gauche marxiste, ils disent exactement la même chose qie vous ! Les marxistes et les communistes en général, dénoncent l’état comme outil d’appropriation de la haute-bourgeoisie.

            alors oui, dans le jeu des petites étiquettes politiciennes actuelles, on peut dire que les riches votent PS... mais en précisant de quoi il s’agit. D’un parti hypocrite qui promeut l’état non pour entraver la bourgeoisie, mais pour l’enrichir.

            enfin, j’imagine que vous vous définissez comme libéral voir comme libertarien. Mais, si on peut se demander si le « vrai socialisme » existe, on peut aussi se demander si le « vrai libéralisme » existe. Car en fait, c’est très théorique. Les puissants (à chaque époque) accapparent le capital, et imposent leur loi : libérale là où ça les arrange, étatiste là où ça ls arrange... et parfois « les deux en même temps », comme dirait l’autre !


          • Spartacus Spartacus 28 février 18:24

            @Paul Leleu
            Certainement.
            Aux USA, un libéral est un socialiste. C’est pour ça qu’ils ont différencié les libéraux des libertariens.
            Ici il y a même de purs socialistes comme Macron qui se prétendent « libéraux ».
            C’est vrai, que pour suivre c’est parfois compliqué


          • ninportequoi 28 février 21:38

            @Spartacus
             C’est surtout compliqué pour vous.
            Expliquer que Macron ex-banquier d’affaire mais toujours au service du capitalisme financier est un pur socialiste...
            Quand les mots n’ont plus aucun sens, quand tout s’embrouille dans une bouillie informe et absurde, en effet, c’est compliqué.


          • Spartacus Spartacus 1er mars 10:34

            @ninportequoi

            Un exemple de socialisme, c’est des trous du cul de gauche frustrés qui se croient tellement supérieur et dans le camp du bien mais bloqués, qu’ils se croient permis de donner des leçons de bons et mauvais point sur les autres.

            On en retrouve sur Agoravox.
            Des crétins qui n’écrivent aucun article, harcèlent de commentaires méprisants ad personnam les gens qui ne pensent pas comme eux en cachant derrière une pseudo-argumentation une éternelle conclusion de mépris sur ceux qui donnent une contradiction.


          • ninportequoi 1er mars 14:02

            @Spartacus
            Donc l’ex banquier d’affaire Macron est socialiste.
            La dictature Chinoise et celle de Pinochet sont des exemples de réussite du libre marché, donc des modèles de libéralisme. 
            Les Industriels allemands qui finançaient Hitler en 33 étaient en fait des communistes (puisque, d’après vous, Hitler était communiste).
            La France est bolchevique.
            Et les chars Russes stationnent depuis mai 1981 sur les Champs- Elysées (normal, avec des ministres communistes en France...).
             A part répandre des insultes quand quelqu’un relève vos inepties, vous faites quoi dans la vie ? 

            Je ne vous reproche pas de ne pas penser comme moi. Je montre seulement que vous mélangez tout les concepts, que vous maniez le faux en permanence et n’êtes qu’un perroquet répétant jusqu’à l’absurde une propagande qui le dépasse.


          • Spartacus Spartacus 1er mars 16:40

            @ninportequoi
            Je n’insulte que les minables qui m’insultent et sont méprisant ad personnam.
            Uniquement de la réciprocité. Que eux !

            Comme ces trous du cul qui donnent un avis personnel sur moi au lieu de commenter les idées ou le fond des articles. 

            T’es incapable de faire un commentaire sur un sujet sans essayer de balancer un mépris personnel.

            Je t’explique.
            Tu réponds sur le commentaire sans ajouter au contradicteur qu’il est ceci ou cela, et tu sera pas pris pour un trou du cul.

            Tu abordes les sujets sur le fond, attaque les idées ou les groupe sociaux si tu veux mais toujours de manière indéfinie sans la personnalisation.

            Macron est un socialiste, car il est interventionniste, il étatise tout et réglemente tout.
            Le libre marché a sorti l’Asie de la misère, c’est indéniable, et c’est pas pour autant qu’on ne distingue pas que le pays reste une dictature.

            C’est pas parce que Pinochet était un dictateur que tout ce qui a été fait pendant qu’il était au pouvoir que tout était mal.
            Le système de retraite qu’il a mis au point a permis une croissance incroyable du pays.

            La France devient une nouvelle URSS.
            Il devient plus rentable de vivre des prestations sociales et des largesses de l’État-providence plutôt que de travailler.
            Le système social est bâti sur le collectivisme.
            La taille de l’État français est disproportionné, comme c’était en URSS.
            Le pays est endetté et cours vers la faillite socialiste.
            L’économie est en servitude de l’état, alors que cela devrait être l’inverse.
            Une élite d’état type nomenklatura endogamme et favorisée se gave sur le pays et la société.


          • ninportequoi 1er mars 23:34

            @Spartacus
            « Macron est un socialiste, car il est interventionniste, il étatise tout et réglemente tout ».
            Au cours de son histoire le capitalisme a été colonialiste, esclavagiste, nationaliste , fasciste, libéral, mondialisé, etc . Il s’est développée dans toute sorte de cadres et un de ces cadres, et même un des plus courants, c’est celui de l’interventionnisme d’Etat.
            Le capitalisme Français s’est largement développé dans un cadre étatiste et de très nombreuses entreprises du CAC 40 sont nées de la commande publique ou de l’aide publique. Bouygues pour le BTP. Lagardère pour l’armée. Dassault l’aviation militaire. Bolloré grâce à la Francafrique. Véolia et Suez ont récupérés les réseaux d’eaux publics. Orange les lignes téléphoniques publiques.
            Ont trouverait plein d’autres exemples. 
            Bien évidemment ce capitalisme là ne correspond pas parfaitement à votre propre idée du capitalisme. Mais Bouygues, Dassault, Lagardère, Bolloré et bien d’autres se moquent totalement de votre conception personnelle du capitalisme. Ils n’ont évidemment strictement rien à faire de votre grille de lecture. Ce sont pleinement des capitalistes car il sont détendeurs de capitaux, propriétaires de moyens de production, et que leur métier c’est de les faire fructifier. La vrai définition du capitalisme, c’est celle là, pas la votre.
            Même si leur entreprises sont nées grace à la commande publique et même si elles travaillent en lien avec l’Etat, ce sont des capitalistes.
            Le fait que Macron soit interventionniste n’en fait absolument pas un socialiste. Il intervient en faveur du capitalisme dans le cadre d’un Etat traditionnellement interventionniste.
            Vous confondez donc deux mots totalement distincts : interventionnisme et socialisme.
            Par une inversion de sens venu des libertariens (c’est à dire un courant de pensée extrêmement marginal) vous pensez que ce qui est en lien avec l’Etat est socialiste. C’est un contre sens historique total.
            En Europe, et pour donner deux exemples, le second Empire en France et l’époque de Bismark en Prusse sont deux grandes époques de développement du capitalisme et en même temps deux grandes époques d’interventionnisme étatique.

            Vous dites que Macron étatise tout. 
            En réalité pendant les polémiques (gilet jaunes, Benalla) Macron avance dans un important programme de privatisations ; Française des Jeux, Aéroports, barrages hydro-électriques. Il avait déjà privatisé l’aéroport de Toulouse quand il était ministre. Il avait aussi démembré et vendu Asthom au privé. Et il ira aussi loin qu’il pourra aller dans ce sens. Il continue comme président son métier de banquier d’affaire en faveur du capitalisme. 
            C’est vos définitions fausses du capitalisme et du socialisme qui vous rende incapable de comprendre le sens de l’action de Macron.

            Aux Etats-Unis des décennies de guerre froide, de Maccarthisme, d’individualisme, de propagande ont généré un mode de pensée hystérique sur ces questions. La bas, la moindre intervention de l’Etat est présentée comme socialiste (comme si les innombrables guerres de l’Etat-nation américain n’avaient pas eu pour fonction première de défendre le capitalisme !). Mais ce mode de pensée n’existe et ne fonctionne comme langage compréhensible que dans les esprits Américain formatés par ces décennies de propagande. Ailleurs dans le monde on sait très bien que l’Etat et le capitalisme ont toujours marché ensemble.
            Si vous arrivez au milieu de débats Européen avec un mode de pensée Américain et un langage directement traduit de l’Américain vous resterez définitivement un grand incompris. Commencez par prendre connaissance du capitalisme Européen et de son histoire et vous aurez quelques chances d’être compris.
            Plaquer le langage et les idées d’un pays sur d’autres pays qui ont des idées, des langages et des histoires différentes, comme vous le faites, n’a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais.


          • zygzornifle zygzornifle 28 février 13:15

            Macron est comme Frankenstein fabriqué avec des morceaux , tant que les coutures tiennent il est tranquille mais quand ça craquera un nouveau prendra le relais ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carlo Gallo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès