• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A propos de la majorité dans ce pays
#84 des Tendances

A propos de la majorité dans ce pays

A longueur d’ondes ou en articles écrits, la grande presse parle de la majorité présidentielle qui se situerait autour de 60% lors des dernières présidentielles ??

Soyons clairs : 1er tour = Macron à obtenu 8 646 346 suffrages

 Nombre d’inscrits 47 582 183

 Soit 18,19%

 2ème tour = Macron à obtenu 20 743 128 suffrages

 Nombre d’inscrits 47 582 183

 Soit 44.59%

Dans les 2 tours Macron n’a jamais obtenu la majorité par rapport aux inscrits. De ce fait, la majorité des Français inscrits n’a pas voté pour lui.

 Ce Président élu grâce à la faible prestation de son opposée M. Le Pen lors du débat avant le 2ème tour n’a pas réussi à atteindre la moitié des inscrits !!

 Aujourd’hui selon BVA., 70% des Français ne font plus confiance à Macron au niveau économique. Le Gouvernement LERM est décrié, la majorité macaroniste à l’Assemblée nationale est conspuée.

 Voila le triste bilan d’une politique monarco-républicaine qui en voulant privilégier les grosses fortunes a poussé le peuple à la révolte.

Dans sa grande majorité, ce soulèvement de mécontents veut du changement tant sur le pouvoir d’achat que sur les taxes en générale qui écrasent les moyens et petits revenus dans ce pays. Que ce soient les théories pompeuses, ou le « phrasigotage » politicard, rien ne pourra remplacer le concret.

 La classe moyenne se rapproche de la pauvreté, et la classe défavorisée est entrée en misère. Voilà le vrai problème !!

 Les représentants du peuple élus grâce à une démocratie tronquée n’assument pas la mission pour laquelle ils ont été investis. Ils se contentent de croquer dans le gâteau, méprisants, pour une grande partie d’entre eux, les problèmes qui s’accumulent sur le peuple.

 Dans notre pays, la démocratie n’est pas de mise. Seuls décident les plus riches qui par leurs élus votent des lois qui rackettent les plus démunis et orientent avec leurs moyens d’informations la pensée unique.

Le peuple en a assez des promesses mensongères, des poignées de mains hypocrites, avant les élections.

La Vème République a vécue, la Constitution doit être revue et modifiée. Le vote blanc doit être reconnu en tant que suffrage exprimé. Les revenus et privilèges des élus, Président, ministres, sénateurs et députés, doivent être revus à la baisse. Les gros salaires doivent être déplafonnés en matière d’impôts sur les revenus, réinstaurer l’ISF, repenser l’aide aux entreprises et arrêter les cadeaux financiers qui ruinent l’économie de notre pays, redonner au peuple sa place en tant que force décisionnaire dans la gestion du pays.

 Alors pourrons nous enfin croire de nouveau en la vocation de nos politiciens et au rôle social et économique qu’ils ont à remplir.

06/12/2018


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • NEMO NEMO 7 décembre 14:40

    Encore faut-il accepter la règle du jeu de la « majorité » issue des urnes. Or, de plus en plus d’électeurs considèrent qu’il s’agit d’un jeu de dupes et s’abstiennent de voter pour trois raisons :

    • Le marketing politique et la starisation : les médias créent des cultes pour les hommes politiques les plus en vue. Voter consiste à légitimer l’octroi de fonctions publiques à tel ou tel personnage que les médias et les agences de publicité ont mis en valeur ou même fabriqué. Le candidat est devenu un « produit ».
    • Le bipartisme : à une droite « libérale » s’oppose une gauche « progressiste » (certains vont jusqu’à dire « socialiste »), copies plus ou moins conformes du modèle américain, démocrates et républicains. Les deux partis « ayant vocation à gouverner » ne représentent en réalité aucun risque pour l’ordre existant. Convaincre l’électeur d’adhérer au bipartisme revient à cantonner le pouvoir des urnes dans des limites que les forces influentes de la société jugent acceptables.
    • La professionnalisation de la classe politicienne : les professionnels de la politique jouissent de salaires élevés et d’avantages en nature et… d’ »honoraires d’appoint ». Ils ont des relations avec le monde des affaires, et même s’ils ignorent les « dessous » de la vie politique, les citoyens savent qu’ils ne sont pas reluisants. Par le simple fait de voter, le citoyen contribue à perpétuer l’existence de cette classe politicienne intimement liée au monde idéologico-médiatique et à celui des affaires.

    Pour autant, le pouvoir des urnes ne se réduit pas à une pure fiction, mais d’une part la fonction essentielle du vote se résume à accorder une légitimité à ceux qui recherchent le pouvoir et pas forcément l’équité et d’autre part le vote des électeurs est le résultat de manipulations destinées à l’orienter dans une direction bien précise.

    La confiance dans les urnes et l’attrait pour le bipartisme sont en baisse, alors que grandit le mécontentement social. Des partis étrangers au bipartisme qui ont réussi à focaliser les états d’âme oppositionnels des électeurs commencent à arriver ça et là au pouvoir. Et les citoyens ne s’expriment pas par toujours par le biais des urnes. C’est ce que nous sommes en train de vivre.


    • eric 7 décembre 14:51

      Vous êtes fatiguant avec vos rêves autoritaristes. Vous cherchez le configurations dans lesquelles vous pourriez imposer vos volontés en étant minoritaires lors des votes.

      On la le droit de voter. Ce n’est pas une obligation ; Ceux qui ne le font pas laissent le pouvoir de décision à ceux qui votent et c’est très bien comme cela.

      Les principaux adversaires de notre constitution, partisans d’une 6ème république, sont les fifie’s. des gens qui recueillent de mémoire 10% d’intention de vote pour les prochaines élections, les européennes, et qui sont sans doute incapables de s’allier avec les autres gauchistes pour faire mieux collectivement.

      Sans parler de suffrages populaires. Des gens qui choisissent une lettre grecque comme symbole, excluent d’office toute une partie de la population. Ils sont dans « l’entre-soi », pas dans « le vivre ensemble » pour parler comme eux Et ce n’est pas un hasard.

      Alors 5, 6 ou 7 ème, il n’y a pas une constitution républicaine qui permettent à 10% des gens de décider. Faut vous faire une raison.


      • Attila Attila 7 décembre 15:45

        « Ce Président élu grâce à la faible prestation de son opposée M. Le Pen lors du débat avant le 2ème tour »

        Je ne suis pas partisan de Mme Le Pen mais je trouve très exagéré de lui mettre sur les épaules la responsabilité de l’élection de Macron.

        Macron a été élu d’abord par un soutien frénétique de tous les médias possédés par la finance et par l’argent de cette même finance.

        Il a été élu également par la démission des électeurs qui refusent obstinément de consacrer une à deux heures chaque semaine pour rechercher et lire des articles de fond sur les sujets qui intéressent les adultes : les questions économiques, le fonctionnement des institutions, l’information et le fonctionnement des médias, les questions liées au pétrole, au gaz, au dollard, les guerres coloniales faites par l’Occident au proche et au moyen Orient, etc.

        .


        • Attila Attila 7 décembre 15:48

          @Attila
          Quand nous sommes dans l’isoloir, personne ne nous empêche de mettre le bulletin de vote que nous voulons dans l’enveloppe, personne ne nous oblige à mettre dans l’enveloppe un bulletin dont nous ne voulons pas.
          Nous sommes entièrement responsables de notre vote.

          .


        • Attila Attila 7 décembre 19:43

          @Attila
          Que Marine Le Pen ait raté son débat et que cela lui ait coûté des voix, certes, mais la plus grande anomalie est qu’un inconnu débarquant en politique ait pu arriver au second tour du premier coup.

          .


        • eric 7 décembre 20:33

          @Attila
          J’ai vu le débat, et je les ait trouvé aussi nul l’un que l’autre,

          Après, Macron a été élu grâce au vote de la moitié des fifie’s, l’abstention ou le vote blanc ou nul de l’autre moitié et les reports socialo modemiste.
          Plus des retraités fillonistes.

          C’est un président élu par les gauche soit activement soit passivement.

          De même qu’il n’y a pas d’amour mais des preuves d’amour, Macron est un président de gauche et ce n’est pas un hasard si il taxe les pauvres pour financer la dépense publique.


        • vesjem vesjem 7 décembre 22:59

          @Attila
          ceux qui ont mis macron au pouvoir, ce sont ceux qui ont «  FAIT BARRAGE » , au présidentielle puis et surtout aux législatives, et ainsi donné la majorité absolue LREM


        • vesjem vesjem 7 décembre 23:02

          @vesjem
          aux présidentielles


        • vesjem vesjem 7 décembre 22:54

          A PROPOS DE LA MAJORITE DANS NOTRE PAYS


          • zygzornifle zygzornifle 8 décembre 10:13

            Quand on a élu un banquier trader de chez Rothschild cela ne vous étonne pas ce qu’il se passe ?

            C’est normal qu’il vous dépèce c’est son job et il le fait bien avec l’appui des puissants.

            Hé les mougeons réveillez vous ce n’est pas l’abée Pierre que vous avez élu mais son contraire et même si Macron semble revenir en arrière cela ne sera qu’une façade pour calmer le jeu mais l’intérieur restera le même avec encore plus de hargne car son orgueil de petit nabot léon en a pris un coup et il reprendra très rapidement ce qu’il lâchera .... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles







Palmarès