• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > À propos du réchauffement climatique

À propos du réchauffement climatique

À propos du réchauffement climatique {JPEG} Pauvre ours polaire, tout seul sur son petit glaçon ! Cette photo illustre bien les ravages du réchauffement climatique. L’ours, le bout d’iceberg, la mer, le ciel, tout est vrai ! Mais ce n’est la nature qui les rassemble, c’est Photoshop ! Cette photo est un faux !

Les « climatosceptiques » tentent de faire front face à l’offensive générale du GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). L’an dernier, François Gervais avait publié « l’innocence du carbone  ». Cette année, un collectif de scientifiques belges, sous la direction de István Markó, professeur à l’Université Catholique de Louvain, a publié « climat : 15 vérités qui dérangent  ».

L’idée générale est d’expliquer que le climat change tout le temps, mais ce n’est pas le gaz carbonique d’origine humaine qui en est la cause. Les causes sont naturelles. La terre a subi plusieurs périodes de glaciation, dont une à-peu-près totale, puisque la banquise a atteint l’équateur (c’est la terre « boule de neige  »). La dernière glaciation a duré environ 100 000 ans, et s’est terminée il y a à peu près 10 000 ans (c’est une date dont nous reparlerons, parce qu’elle marque la « révolution du néolithique » qui a eu une importance décisive pour l’histoire de l’humanité).

La corrélation entre réchauffement climatique et augmentation de gaz carbonique dans l’atmosphère est établie sur ces longues périodes géologiques, mais, contrairement aux idées reçues, cette augmentation du CO2 ne précède pas l’augmentation des températures, mais suit cette augmentation. C’est-à-dire que l’augmentation du taux de CO2 est la conséquence de l’augmentation des températures, et non sa cause. Évidemment, ces périodes glaciaires et interglaciaires n’ont rien à voir avec l’activité humaine. En général, on considère que les émissions de CO2 dues à l’activité humaine commencent à être significatives vers 1750.

Mais, indépendamment du développement industriel, les températures varient tout le temps. Chaque jour d’abord, de plusieurs dizaines de degré, mais aussi sur l’année, en passant les saisons. Les météorologistes repèrent aussi des variations sur des périodes plus longues, de quelques décennies à quelques siècles. Ainsi, l’Europe à connu une période chaude du 11ème au 14ème siècle (pour nous cela correspond aux Capétiens), puis, du 15ème (Charles VII, vous vous souvenez de Jeanne d’Arc ?) au début du 20ème, un « petit âge glaciaire », avec un pic sous Louis XIV et Louis XV. Les causes, naturelles donc, sont difficiles à cerner précisément, mais l’activité géologique et océanique, l’activité solaire, les modifications de l’orbite terrestre, et d’autres phénomènes, jouent chacun un rôle, souvent lié. Aujourd’hui, les tenants du GIEC nous disent qu’on court à un réchauffement qui flirte avec une sorte de fin du monde, mais les « climatosceptiques » constatent que depuis une dizaine d’années, les températures sont plutôt stagnantes, et qu’on ne sait pas bien si on va vers un réchauffement ou un refroidissement. En toutes hypothèses, réchauffement ou refroidissement, les causes en sont naturelles, et le carbone (d’origine humaine en tout cas) est innocent !

Mais pourquoi nos dirigeants, les médias, les « experts », et tout ce qui prétend avoir un avis éclairé, nous prédisent-ils une catastrophe, catastrophe dont nous serions coupables, du fait de notre irresponsabilité à brûler toujours plus de pétrole, de gaz et de charbon ? Pourquoi les pétroliers, qui pourraient se sentir viser, ne mouftent-ils pas ?

On peut avancer plusieurs explications. D’abord, une sorte de déclinaison de la stratégie du choc de Naomi Klein : l’humanité va à la catastrophe du fait de son irresponsabilité. Mais taisez-vous et faites nous confiance ! Nous, responsables, nous vous sauverons si vous faites ce qu’on vous dit ! Les pétroliers n’ont rien à redire à la méthode. D’ailleurs, vous avez vu la dernière pub de Total, où ils se montrent tellement responsables ? Et celle où nous sommes si irresponsables  ?

Mais, évidemment, il y a aussi d’autres raisons plus immédiates. Pour le capital, c’est l’occasion d’inventer toutes sortes de taxe et d’augmentations de tarif, sans incidence sur les émissions ! Vous vous souvenez de la « taxe carbone » ? Et l’augmentation du prix du gaz ? Et si, dans la logique de la catastrophe du réchauffement dû à l’émission du CO2 par combustion d’hydrocarbure fossile, il était logique (et rentable pour les pétroliers !) que le prix du pétrole augmente, celui-ci voit son cours baisser, du fait de manipulations politiques !

De plus, la peur entretenue par le GIEC permet à l’Union Européenne d’inventer des « droits à polluer » qui donnent lieu à une bourse d’échange, permettant aux grandes entreprises de gagner beaucoup d’argent. Par exemple, Mittal, en fermant en France ses aciéries, peut revendre ses droits à polluer… et ainsi s’enrichir de ses fermetures d’usines !

Cette même pensée cherchant à nous faire craindre une sorte de fin du monde est de nature à nous inciter à condamner les pays dits « émergeants », en particulier la Chine, définie comme le plus grand pollueur de la planète, en vue de gêner son développement. Or, il se trouve que c’est la Chine qui fait le plus d’efforts sur les énergies renouvelables où elle investit lourdement, ce qui en fait la championne du monde dans la production hydroélectrique et de capteurs solaires.

Il ne faudrait néanmoins pas conclure de tout ceci qu’on peut continuer à brûler du carbone sans conséquences : si cela n’affecte pas le climat, cela affecte gravement notre santé ! Mais cela ne semble pas vraiment émouvoir le GIEC !

DR

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-du-rechauffement-climatique-125062998.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 24 novembre 2014 08:27

    Merci,

    ça fait du bien de commencer la journée en lisant un truc intelligent.

    • dithercarmar dithercarmar 25 novembre 2014 00:55

      Damned ! Je suis pris de flatulences. Dois-je le déclarer au ministère de l’environnement ?
      Suis-je assujetti à l’ecotaxe ?
      PROUT !
      TROP TARD....


    • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 09:21

      Ce qu’il y a de misérable dans cette tragique histoire du réchauffement climatique...c’est que la majorité des gens s’en foutent complètement et continuent de polluer... !


      • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 09:44

        ’’Ce qu’il y a de misérable dans cette tragique histoire du réchauffement climatique...c’est que la majorité des gens s’en foutent complètement et continuent de polluer... !’’

        Et pourquoi s’en priveraient-ils, puisqu’on leur répète sur toutes les antennes et depuis si longtemps que pollution = réchauffement !

         Qui n’est pas réchauffiste ?


      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 10:04

        Raisonnement simpliste.. !


      • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 10:11

        Vous avez mieux ?


      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 10:25

        Que le réchauffement climatique est une réalité que le plus grand nombre ne veut pas voir...et que l’humanité (par sa connerie) court à sa perte...Le problème est complètement dépassé depuis plusieurs années..Pas de retour en arrière possible..sauf les gogos pour le croire.. !


      • Duke77 Duke77 24 novembre 2014 10:53

        Ptit Charles, t ’as pas lu l’article ou t’es complètement stupide ? On t’y explique que le réchauffement climatique n’est pas dû à l’homme et que cette focalisation sur le CO2 n’est pas constructive car ce n’est pas un polluant. On devrait plutôt faire attentions aux particules fines, nano-plastics etc...

        Tes commentaires servent à rien, tu as 10 ans de retard. Alors instruis-toi un peu avant de poster sur un sujet sur le réchauffement climatique. Commence par lire l’article, c’est un bon début et ensuite, fais comme toute personne intelligente : creuse les pistes (inversion de la causalité entre le taux de CO2 et la température de l’atmosphère, conventration du CO2 dans les océans, réchauffement d’autres planètes du système solaire etc.). Ce n’est qu’avec ces connaissances que tu pourras te faire un avis éclairé. Acctuellement, tu es le dindon de la farce.

      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 11:22

        bof..c’est un point de vue comme un autre...J’aime bien le passage "On t’y explique que le réchauffement climatique n’est pas dû à l’homme et que cette focalisation sur le CO2 n’est pas constructive car ce n’est pas un polluant"
        Si j’ai dix ans de retard vous en êtes encore aux hommes des cavernes...Merci pour cette farce..on rigole bien avec vous..a bientôt...Dindong.. !


      • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 11:30

        Le p’tit Charles n’a pas dix ans de retard, il a dix ans tout court !

         smiley


      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 13:15

        Un peu ignare sur les bords...Notre planète fonctionne par cycles de 100/110 mille ans...avec une pollution naturelle..mais l’homme a apporter depuis le XIX sa grosse part de pollution avec l’industrialisation...qui elle n’est pas naturelle et accélère le processus qui fait que notre planète (toute entière) est sous un voile de pollution très facile à voir en avion...avec des pics dans des grandes villes ou ça devient irrespirable (surtout en Chine..)
        Il y a accélération de ce phénomène irréversible...Bon courage dans votre caverne !


      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 13:57

        Fluctuations climatiques actuelles...Depuis le début de notre ère, il y a 10 000 ans, le niveau des mers n’a pas arrêté de s’élever. Cette tendance s’accroit avec l’activité humaine qui accélère le réchauffement.

        Selon les dernières données fournies par les satellites de la NASA et de la NOAA, l’atmosphère terrestre s’est élevée de 0,4°C en moyenne sur les 30 dernières années....Il est certain que l’activité humaine et notamment l’augmentation des émissions de Co² participent à l’accélération des fluctuations climatiques...Cependant, il faut être conscient que ces fluctuations ne peuvent être empêchées...Pour l’avenir, les températures ne pourront que s’élever ce qui va entraîner d’énormes modifications de la flore sur tous les continents.
        Si certaines régions vont se refroidir, d’autres par contre vont devenir beaucoup plus sèches.
        Ce sera le cas d’une grande partie de l’Amérique du Nord par exemple.

        Des régions entières vont se retrouver sous le niveau de la mer et donc disparaître...Nos ancêtres ont su s’adapter à ces changements en migrant vers les régions les plus tempérées et donc les plus fertiles.
        Malheureusement pour nous, nous sommes plus de 7,2 milliards et des migrations de masse ne sont pas envisageables...Tant que les gouvernements laisseront les intérêts financiers de quelques multinationales et de groupes plus ou moins mafieux prendre le pas sur l’intérêt collectif, nous avons beaucoup de soucis à nous faire pour les futures générations....V. Battaglia .


      • mmbbb 24 novembre 2014 18:46

        a vous le moralisateur meme la vapeur d’eau est a effet de serre Le gros hic est qu’il existe tellement d’inconnus afin d’etablir une modelisation fiable qui permettent d etablir des prospectives sures Nous sommes tous justes capable de predire le climat a 10 jours avec l’appui de supercalateurs Alors je ne comprends pas les scientiques du GIEC si peremptoire dans leur conclusion Je vous conseille de regarder une conference de Mr Vincent Courtilot qui apporte une analyse en detail ne se focalise pas sur le CO2 et vient ponderer les conclusions du GIEC Une seule certitude il faudrait comme dans le passe recent qu’un volcan crache pendant des semaines ces cendres volcaniques le climat se refroidirait immediatement  avec des consequences immediates sur les recoltes Nous devrions plutot nous inquieter de la bombe demographique et de la pollution permanente de nos ecosytemes au lieu de se perde dans des querelles byzantines


      • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 01:20

        J’ose espérer que vous ne considérez pas le CO2 comme un polluant. Indispensable à la photosynthèse, il est nécessaire à la vie sur notre planète. De plus, avec les taux actuels de 400 ppm, la planète reverdit et les récoltes sont meilleures.


        Ceux qui le traitent de polluant sont vraiment des ânes.

      • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 10:10

        ’Il ne faudrait néanmoins pas conclure de tout ceci qu’on peut continuer à brûler du carbone sans conséquences : si cela n’affecte pas le climat, cela affecte gravement notre santé ! Mais cela ne semble pas vraiment émouvoir le GIEC !’’

        Entièrement d’accord avec ça, puisque les véritables pollueurs, en particulier le transport maritime tous azimuts et les multinationales de tous bords ne sont jamais remis en cause.


        • Diogène diogène 24 novembre 2014 10:23

          Il me semble que les avions empoisonnent beaucoup plus l’air ambiant que les cargos qui dégazent sans scrupule. L’un n’excuse pas l’autre, mais il ne faut pas se tromper de cible.


        • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 10:42

          Qui se trompe de cible ?

          Les 15 plus gros porte-conteneurs du monde polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial  : « Le transport maritime est responsable de 18 à 30% de la pollution mondiale par oxyde d’azote et de 9% de la pollution par oxyde de soufre. Les bateaux de transport utilisent un carburant de basse qualité qui contient environ 2000 fois plus de soufre que le diesel utilisé dans les voitures européennes et américaines…une recherche conjointe de l’agence NOAA et de l’Université Boulder du Colorado, selon laquelle la pollution des 90’000 bateaux de commerce à travers le monde (cargos, pétroliers et bateaux de croisière) est responsable de 60 000 morts chaque année, et entraîne des coûts de santé de 330 milliards de dollars. »


        • Duke77 Duke77 24 novembre 2014 10:57

          JL, il faudrait préciser que le CO2 ne nuit pas à la santé et que ce n’est pas un polluant. Ce n’est pas brûler du carbone qu’il faut dire car cela prête à confusion mais brûler du petrole !


        • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 11:27

          Duke77,

          j’ai parlé d’oxydes d’azote (très polluants) et d’oxydes de souffre (responsables des pluies acides).

          Quant au CO2, je crois que ce n’est plus la peine de le présenter sur Agoravox.


        • San-antonio San-antonio 24 novembre 2014 15:04

          « Les 15 plus gros porte-conteneurs du monde polluent autant que l’ensemble du parc automobile mondial  »

          Au risque de paraphraser un commentaire posté plus haut, ca fait du bien de lire un article intelligent (auquel je reprochais simplement le ton aussi peremptoire que les defenseurs des arguments inverses, mais le fond y est)
          Ca fait plaisir de lire certains commentaires qui le sont tout autant : vous voulez régler le problème de la pollution et du chômage en même temps ? Fabriquez local...


        • dithercarmar dithercarmar 25 novembre 2014 04:00

          Bonjour ! Nous pourions avoir vos sources pour les porte-conteneurs ?


        • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 12:27

          Donc vous souffrez des oxydes de souffre, heu, non, de soufre ?


        • njama njama 24 novembre 2014 10:33

          mieux, lu ce matin dans les Actualités : « Le réchauffement climatique, accélérateur »considérable« de la pauvreté »
          ...
          si en plus le climat s’acharne contre les pauvres, où va-t-on ?
          c’est dingue, tout de même, les choix politiques n’y seraient pour rien ou presque, belle façon de s’absoudre ...
          il est quand même une belle aubaine pour certains ce réchauffement climatique


          • njama njama 24 novembre 2014 11:57

            Le discours sur le réchauffement climatique ne pourra pas tenir bien longtemps, simple question de logique :
            « Je pense que ce moment de transition nous prépare non pas au réchauffement, mais au refroidissement global. La surface des océans est en train de s’élargir et avec elle, la surface des évaporations », explique Natalia Riazanova, directrice du laboratoire de géo-écologie à l’Université des relations internationales de Moscou (MGIMO). « Résultat, la quantité des nuages au-dessus de ces zones augmente également. Ces nuages constituent un barrage entre la Terre et le Soleil. Et la période de refroidissement va commencer après une brève période de réchauffement. »
            http://french.ruvr.ru/2014_04_19/Quel-remede-contre-le-refroidissement-global-8970/
            .
            7 Novembre 2014 : Climat : Où en est-on ? Y a-t-il des raisons de s’inquiéter ?

            http://www.pensee-unique.fr/news.html#point


            • JMBerniolles 24 novembre 2014 13:59

              Oui, merci de parler librement en France de cet aspect des choses sur le thème du « réchauffement climatique » qui n’existe plus depuis plus de 15 ans, mais sert encore dans la propagande du système :


              En effet, l’organisation sélective de la peur des catastrophes est organisée dans les médias de manière à ce que la crise qui va bientôt tourner en catastrophe, s’inscrive comme une catastrophe naturelle dans l’esprit des gens, dégageant ainsi la responsabilité du pouvoir.

              La France est le seul pays où les scientifiques qui réfléchissent objectivement sur le climat et contestent l’effet anthropique, maintenant totalement remis en cause, sont victimes d’insultes et d’ostracisme. C’est le cas pour Vincent Courtillot 

              La France est le seul pays qui n’a aucun signataire de la lettre, dite des 125, mais qui, en fait, a rassemblé plus de 130 scientifiques du climat [américains russes, allemands, italiens, marocains ... ] et qui contenait une adresse à Ban Ki Moon à la veille du sommet de Doha, afin que cesse la mascarade du réchauffement climatique anthropique.

              Les gouvernements français et allemand, sont des tartuffes intégraux sur cette question.

              Pour éviter le ridicule le gouvernement allemand vient de reconnaitre qu’il ne pourra pas tenir ses engagements sur la réduction des gaz à effet de serre.


              Le Japon a du reconnaitre aussi qu’avec la suspension momentanée, mais longue, de son nucléaire il ne pourrait pas tenir ses engagements de Kyoto..

              Rappelons aussi que fin 2010 un rapport de l’Académie des Sciences évitait le titre de réchauffement climatique au profit d’un qualificatif plus juste : le Changement climatique qui d’ailleurs n’est pas un vrai bouleversement, mais plutôt l’accentuation de phénomènes existants.


              • tf1Groupie 24 novembre 2014 18:59

                Le mois de septembre 2014 est le plus chaud jamais enregistré ...

                Huit des neuf années les plus chaudes enregistrées sur le globe depuis le début des relevés de température en 1880 se sont toutes produites depuis 2000.

                Mais continuez à dire que « les températures n’augmentent plus depuis 15 ans » ; c’est de la bonne propagande des climato-sceptiques et vous gobez à fond.

                Comme le dit l’auteur lui-même les températures fluctuent, ce qui veut dire que l’on ne bat pas des records tous les ans !
                Mais au final, sur une décennie l’augmentation est bien réelle.

                Que ce soit dû au CO2 est autre chose.
                Mais si vous commencez par nier les évidences, vous tombez dans le panneau de l’auteur : on nous ment, c’est un complot du Grand Capital.


              • Francis, agnotologue JL 24 novembre 2014 19:01

                En Bretagne, le mois d’août 2014 a été le plus froid depuis des décennies.


              • tf1Groupie 24 novembre 2014 19:13

                « En Bretagne, le mois d’août 2014 a été le plus froid depuis des décennies. »

                Je veux bien que vous donniez vos statistiques parce que moi ce n’est pas ce que j’ai constaté. Et s’agit-il d’un des records du siècle dernier ?

                Ceci dit avez-vous remarqué qu’il faut voir le phénomène au niveau planétaire plutôt qu’à celui de votre village ?

                Par ailleurs un contre-exemple ne suffit pas pour invalider une tendance


              • JMBerniolles 24 novembre 2014 20:27

                Il y a plusieurs organismes qui fournissent après calculs, parce que c’est très complexe, la température moyenne à la surface du Globe qui sert de donnée de base pour évaluer un réchauffement.

                Entre autres NOAA et GISS NASA américains et puis le fameux Labo de Phil Jones à Hadley en Grande Bretagne... 
                On peut discuter de l’absolu [ainsi que des comparaisons avec les données du passé où les mesures étaient plus localisées et rares. En particulier les données sérieuses sur les températures des océans de l’hémisphère sud datent des années 70 moment où l’on a disposé de satellites pour faire les mesures à la surface des eaux du sud] mais pas du relatif, puisque la même méthode est employée sur la même base de données.

                Phil Jones lui-même a reconnu depuis un certain temps déjà que cette donnée moyennée sur la surface du Globe était sur un plateau depuis au moins 15 ans .. on se dirige vers les 20.

                15 ans est reconnu comme une valeur significative pour une évolution. Un plateaude températures pendant cette durée remet en cause les modèles du climat.. C’est le cas. Dès 2010 de nouveaux modèles sont sortis, notamment un qui concerne la vapeur d’eau dans la stratosphère.. 
                Pour expliquer ce plateau les tenants du réchauffement climatique évoque le rôle d’aérosols.. 

                Richard Lindzen disait déjà, il y a assez longtemps que la science du climat était jeune et ne pouvait prévoir ce que le Giec affirme péremptoirement notamment ;
                Cela lui a valu d’être diabolisé par le système ; 



              • JMBerniolles 24 novembre 2014 20:42

                La grande presse et les médias n’appartiennent pas à un e coopérative ouvrière... 


                Ce n’est pas en récitant ce que les médias diffusent sur la question du climat que vous allez convaincre ceux que vous appelez les climato sceptiques parmi lesquels il y a beaucoup de scientifiques du climat.

                Les années répertoriées comme les plus chaudes dernièrement ont été :

                1) 1998  responsable El Niño [soit + 0.2 ° c sur la température moyenne globale du Globe]
                2) 2005 responsable moins clair
                3) 2010 responsable El Niño

                Oui, il y a bien une propagande du système pour faire peur avec des perspectives climatiques alarmantes ;


              • tf1Groupie 24 novembre 2014 21:39

                Avant de rechercher le responsable qui vous plait pour chaque record, ce serait bien de reconnaitre qu’on est sur le « plateau » le plus haut depuis que les statistiques existent.
                Est-ce qu’on descend de ce fameux plateau ? 2014 ne semble pas le montrer, au contraire.

                Avant d’evoquer des éventuelles « perspectives climatiques alarmantes » essayons d’abord d’être honnête sur les mesures et les observations ; quand vous essayer de tripatouiller les statistiques vous êtes un propagandiste comme un autre.

                Et l’auteur qui nous fait des theories sur le CO2, qui suit ou qui précède le réchauffement, ne vaut pas mieux.
                Car quand il évoque les précédents historiques il oublie qu’il y a nouveau paramètre essentiel dans l’histoire actuelle : 7 milliards d’habitants dont il est malhonnête de dire qu’ils n’ont aucun impact sur la planète.


              • JMBerniolles 24 novembre 2014 23:10

                Mais vous avez du mal à comprendre il me semble :


                Ce sont des responsables officiellement reconnus... ce n’est pas moi qui ait décidé de cela ..

                D’ailleurs, tout le monde se souvient des jeux olympiques d’Hiver de Vancouver en 2010 perturbés par un réchauffement du à El Niño.. 

                Le problème du climat est très complexe... prétendre que l’on sait suffisamment le modéliser pour prédire les choses à la fin du siècle est absurde. Surtout quand on a pas été capable de prédire ce qui s’est passé de 1998 à maintenant... comme il est dit dans un autre commentaire le Giec prédisait + 0.2 ° c par décennies.. soit 0.4 °c et en fait c’est 0 ... un détail !

                Il faut reconnaitre qu’il y a un problème scientifique non résolu ce qui n’est pas étonnant... 

                je suis d’accord pour dire que la démographie mondiale galopante est un vrai problème... Pas seulement pour l’énergie, mais pour toutes les ressources naturelles.. 

              • tf1Groupie 24 novembre 2014 23:50

                Donc vous confirmez bien qu’il y a réchauffement jusqu’à encore récemment (2010).
                Bon au moins on avance.

                Et pour vous le responsable est El Nino
                Donc maintenant il vous faut expliquer pourquoi El Nino n’existait pas au siècle dernier, puis c’est lui qui est la cause du réchauffement.


              • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 01:35

                Les informations que vous citez sont des acrobaties sémantiques pour cacher le plateau de TMAG (température moyenne annuelle globale) depuis 1997. Bien sûr, avec quelques réserves sur la précision des mesures, la couverture géographie et l’effet de chaleur urbain, la TMAG est montée de 0,7°C depuis 1900, de manière non linéaire et jamais en covariation avec le CO2, sauf sur la courte période 1978-1997. Dans son rapport scientifique AR5, le GIEC en convient et est bien embêté... Par contre le SPM (résumé pour les décideurs) est mis au point par les représentants des gouvernements, donc par les diplomates et de fonctionnaires, et il n’a aucune valeur scientifique. Le SPM est publié en premier avec une forte médiatisation, puis le rapport scientifique AR5 est obligé, dans sa synthèse, de se mettre en conformité avec lui. Cela veut dire qu’un rapport sans aucune valeur scientifique impose sa loi à un rapport scientifique. Cette procédure, typique de celles de l’ONU, dont le GIEC est un satellite chargé de convaincre par tous les moyens de la réalité du RC et de la responsabilité de l’homme (cf les statuts du GIEC), est absurde et aboutit à leurrer les politiques et les citoyens du monde. Ces deux derniers rapports masquent, par des artifices de présentation, le plateau de TMAG depuis 18 ans, ce qui confirme leur nullité scientifique.

                Voici les droites de tendance Hadcrut et RSS, quasiment horizontales compte tenu de l’échelle verticale, et leur moyenne est nulle.

                 http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset :-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend


              • dithercarmar dithercarmar 25 novembre 2014 07:24

                Mimétisme et psychologie sociale

                Le mimétisme comportemental peut aussi être examiné au niveau de ses conséquences sur la société, par le biais de la psychologie sociale. Il est en effet à la source de phénomènes de groupe ou de foule pouvant conduire à des travers comportementaux excessifs, voire des aveuglements dangereux (voir plus haut le « troisième degré »), allant du simple conformisme jusqu’à l’hystérie collective. Par ailleurs le mimétisme peut résulter de manipulation mentale (propagande, gouroutisme)

                Pour le CO2 VINCENT COURTILLOT.


              • Francis, agnotologue JL 25 novembre 2014 08:36

                ’’avez-vous remarqué qu’il faut voir le phénomène au niveau planétaire plutôt qu’à celui de votre village  ?’’

                Non monsieur TF1suppot (*), je n’ai rien remarqué de tel, puisque comme tout un chacun je ne vois midi qu’à ma porte et je ne fais pas confiance à ceux qui usent de leurs milliards pour me dire je dois penser autrement.

                J’ai démontré ) plusieurs reprises que ce qu’il faut craindre en Europe, ce n’est pas un réchauffement, ça ce serait plutôt une bonne chose, ce qui nous tombe dessus déjà, c’est un bouleversement catastrophique du climat.

                Et ce ne sont pas les chemtrails qui arrangeront les choses, bien au contraire. Et je ne parle pas de pollution.

                (*) on ne dit pas groupie de Satan : je vous rappelle que le mot télévision, contrairement à son étymologie, ne signifie pas voir loin mais montrer loin, vu que c’est le montreur qui fabrique ce que voit et entend le regardeur.


              • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 12:31

                « Par ailleurs un contre-exemple ne suffit pas pour invalider une tendance »Exact. Mais, comme la propagande nous présente très souvent des contre-exemples, faisant par là même un cherry picking qui ne prouve rien, si ce n’est la nullité de la propagande réchauffiste, il est parfois sain de leur rendre la pareille. 


                Cela fait du bien de tacler les carbocentristes, non ? 

              • JMBerniolles 25 novembre 2014 12:57

                @TF1 .. 


                SVP ne m’attribuez pas systématiquement les remarques qui sont formulées par des scientifiques du climat... Il y a notamment ceux qui travaillent sur ENSO, soient El Niño et La Niña et qui travaillent indépendamment du monde politique ; C’est mieux.

                Ceux-là avouent d’ailleurs humblement qu’ils ne comprennent pas tout des phénomènes qu’ils étudient. Il y a un fait scientifique établi et simple El Niño = + 0.2 °c sur la température moyenne du Globe terrestre sur une année. Influence assez incroyable pour un réchauffement de surface des eaux du pacifique sur une surface de l’ordre de celle de la France.

                Donc on voit qu’un déséquilibre limité sur les températures des océans et mers peut avoir une conséquence planétaire sur les températures. 

                Hansen le responsable du GISS de la NASA reconnait qu’il y a un plateau de températures depuis 1998. Il dit que ce plateau est plus haut que ce que l’on avait en 1970 ... date de référence pour disposer d’un échantillonage des températures du Globe meilleur. Ce sont les données de base. Encore une fois ces données contredisent l’effet CO2 sur une période de plus de 15 ans significative..

                Donc il y a eu un réchauffement qui sature maintenant. Et surtout il n’y a plus de corrélation entre la montée des émissions de CO2 équivalent et la hausse des températures.

                Si vous vous intéressez à cette question, il faut vous dégager des politiques et des journalistes et aller à la source des analyses scientifiques.
                Autrement vous refléterez la propagande officielle ... TF1, la 2, Arte ... C dans l’air où une proportion de 550 ppm de CO2 équivalent va provoquer des catastrophes climatiques... 







                • BA 24 novembre 2014 14:43

                  Lundi 24 novembre 2014 :

                  Climat : le cycle chaleurs extrêmes et hausse du niveau de la mer est déjà enclenché.

                  La planète n’échappera pas à l’horizon 2050 à une hausse de pratiquement 1,5°C de la température moyenne par rapport aux niveaux de l’époque pré-industrielle, estime la Banque mondiale.

                  Certaines conséquences à venir du changement climatique, telles que les chaleurs extrêmes et la hausse du niveau des mers sont inévitables, selon un rapport de la Banque mondiale publié ce lundi.

                  Compte tenu des émissions passées et à venir émanant des usines en général et des centrales électriques thermiques en particulier, ainsi que des automobiles, la planète n’échappera pas à l’horizon 2050 à une hausse de pratiquement 1,5°C de la température moyenne par rapport aux niveaux de l’époque pré-industrielle.

                  Le niveau des mers continuera à monter pendant des siècles parce que les vastes étendues de glace du Groenland et de l’Antarctique ne fondent que très lentement. Même si les températures restent au niveau actuel, le niveau des mers montera de 2,3 mètres dans les 2.000 prochaines années, précise le rapport.

                  «  Cela veut dire que les conséquences du changement climatique telles que les épisodes de chaleur intense sont peut-être tout simplement inévitables  », a commenté le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim lors d’une conférence de presse. «  Les conclusions sont alarmantes  », a-t-il déclaré.

                  Comme exemples de ces extrêmes déjà présents, le président de la Banque mondiale rappelle que le jour le plus chaud de novembre en Australie a été atteint lors du dernier G20 en Australie et l’épaisse couche de neige «  qui vient de tomber à Buffalo  » aux Etats-Unis.

                  Une hausse de deux degrés Celsius de la température mondiale au-dessus des niveaux pré-industriels risque de se traduire par une réduction de 70% du rendement des récoltes de soja, et de 50% pour le blé au Brésil en 2050.

                  Jim Yong Kim défend toutefois la politique de la Banque mondiale qui autorise dans des cas limités les investissements dans les énergies fossiles pour les pays en développement, en soulignant qu’il s’agit souvent de centrales électriques qui doivent fournir l’électricité aux plus pauvres.

                  L’Afrique sub-saharienne a une capacité totale de génération électrique installée de 80 gigawatts, ce qui est inférieur à l’équipement de l’Espagne, a-t-il fait valoir.

                  La prochaine réunion avant l’accord climatique qui sera conclu à la conférence de Paris sur le climat fin 2015 est prévue du 1er au 12 décembre au Pérou.

                  http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0203960841977-climat-le-cycle-chaleurs-extremes-et-hausse-du-niveau-de-la-mer-est-deja-enclenche-1067541.php


                  • Ronny Ronny 24 novembre 2014 23:09

                    @ BA 


                    Le problèmes est que vous parlez à des climato sceptiques tendance complotiste...

                     Aucune des données objectives que nous avons sous le coude pour eux n’est vraie, tous les chiffres sont truqués, toutes les interprétations sont fausses. Ils n’ont sans doute jamais ouvert un des rapports du GIEC qui associe à ces propos des adjectifs comme incertain, non probable, peu probable, probable, très probable et hautement probable pour que leurs conclusions soient analysées à l’aulne des intervalles de confiance des tests et des modèles stats. 

                    Ces demeurés ne connaissent aucun des tests stats mais ils n’ont qu’un mot à la bouche : « certain » à prendre dans le sens ou "le-réchauffement-n’exsite-pas-c’est-un-complot-c’est-certain...

                    Ils sont objectivment complices de coites comme Total, BP, Mobil, Exxon, et autres gasprom. 


                  • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 01:43

                    Encore du délire de la Banque Mondiale, qui prévoit tout et n’importe quoi en se basant sur des prévisions dont la crédibilité est nulle et qui fait du cherry picking qui ne prouve rien, si ce n’est son idéologie carbocentriste rétrograde. C’est du même tabac que « avec des  »si« , on pourrait mettre Paris en bouteille ».


                  • Donbar 24 novembre 2014 15:06

                    La température moyenne dite de surface stagne (à très peu près) depuis deux décennies (ou presque) et non pas une. En soi ça ne prouve ni que le réchauffement ne va pas reprendre, ni qu’il va se renverser en un refroidissement, ni même qu’il va en rester là. Ça ne prouve qu’une chose : que les nombreux modèles climatologiques qui prévoyaient une hausse sont mauvais (le GIEC disait, pour les résumer : + 0,2°C par décennie).


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 24 novembre 2014 15:50

                      Assez d’accord avec ce texte, mais pas avec les commentaires apocalyptiques : jouer sur la peur des gens, on connait.

                      Dans le débat, il ne faut pas confondre pollution et CO2. Les plastiques dans la mer, les saloperies dans l’air, les nappes phréatiques, les aliments, sont dangereuses pour nous et pour d’autres espèces vivantes, plus que le CO2 qui fait pousser les arbres.
                      Sur le rôle de nos industries dans le CO2, il ne faut pas exagérer, voir en table des news :

                      Manip opinion : Réchauffement:H2O, pas CO2

                       

                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=130


                      • soi même 24 novembre 2014 17:34
                        Des milliers de gisements de charbon en feu de par le monde

                        http://www.wat.tv/video/reportage-arte-feux-mine-en-1icgh_2gm07_.html


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 novembre 2014 15:53

                        Le chamboulement climatique est juste une supercherie politique qui émane comme toujours des pays intelligents dans le but de culpabiliser les pays idiots ! 
                        Au diable la banquise, au diable les calottes et au diable les glaces du pôle Nord et du pôle Sud !

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/adieu-la-banquise-vive-le-66430


                        • njama njama 24 novembre 2014 16:25

                          dans le but de culpabiliser les pays idiots !

                          non, c’est plus bête que méchant. En imposant des normes environnementales qu’ils ne peuvent pas atteindre avec leurs compétences et technologies, ces normes sont des mesures protectionnistes néo-coloniales déguisées qui les tiennent pas le licol On veut bien de votre maïs, mais OGM, car il pollue moins, euh non, demande moins de pesticides, donc pollue moins (excusez pour le raccourci) ...
                          on ne veut pas de vos autos, dont les moteurs ne sont pas aux normes Euro 5 et bientôt 6 parce qu’elles polluent de trop
                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Normes_europ%C3%A9ennes_d%27%C3%A9mission
                          etc. ...
                          le réchauffement climatique sert essentiellement à imposer des normes environnementales


                        • soi même 24 novembre 2014 18:30

                          Sans doute c’est article est aussi un faux !

                          En Alaska, 35 000 morses se réfugient sur une plage faute de banquise

                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CCAQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fecologie.blog.lemonde.fr%2F2014%2F10%2F01%2Fen-alaska-35-000-morses-se-refugient-sur-une-plage-faute-de-banquise%2F&ei=9GVzVOa8IKfSygPGh4KYCQ&usg=AFQjCNHS-pqsUNTlVvGCOAXMX1p6oHp3Qg&bvm=bv.80185997,d.cGE

                          http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/10/01/en-alaska-35-000-morses-se-refugient-sur-une-plage-faute-de-banquise/

                          Comme la route maritime du grand nord :

                          USA - Canada Passage Nord-Ouest - Vidéo DailymotionL’océan arctique : une nouvelle route toute l’année pour le ..Evolution de la calotte glaciaire du Groenland - Dailymotion

                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=16&ved=0CDEQtwIwBTgK&url=http%3A%2F%2Fwww.maxisciences.com%2Ficeberg%2Fdecouvrez-la-plus-impressionnante-rupture-d-039-iceberg-jamais-filmee-au-groenland_art27950.html&ei=Y2dzVJ3hN8TOygOah4CoCw&usg=AFQjCNEHhAMs0I46AxDPuO8jbESy0aHbxw&bvm=bv.80185997,d.cGE

                          mais vous avez probablement raison, le printemps en Hivers, c’est le pied, l’orge à Noêl c’est aussi un pied, au fond pourquoi s’inquiété du moment que l’on surtout pas changer cela, c’est que du bonheur en perceptive.

                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCEQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.wedemain.fr%2FMontee-des-eaux-un-archipel-s-expatrie-pour-ne-pas-etre-submerge_a554.html&ei=U2pzVJ2ALsLhywOFsIAQ&usg=AFQjCNE3Fe2jFEJxFB4apcdwVnPQx1YPqQ

                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=8&cad=rja&uact=8&ved=0CEkQFjAH&url=http%3A%2F%2Flasocietesolidaireetdurable.com%2F2012%2F12%2F01%2Fles-iles-kiribati-piegees-par-la-montee-des-eaux-la-population-devra-etre-deplacee%2F&ei=U2pzVJ2ALsLhywOFsIAQ&usg=AFQjCNHo18qNth3mBzv-U3LMR6ZDEZiiBQ

                          http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=22&cad=rja&uact=8&ved=0CCYQFjABOBQ&url=http%3A%2F%2Ffr.euronews.com%2F2014%2F09%2F19%2Fla-serbie-a-nouveau-les-pieds-dans-l-eau%2F&ei=-2pzVJXBE6maygP30YCgCA&usg=AFQjCNHvLDpiqbsy8zctyp8371F64SVN2g

                          Nerf des joyeusetés difficilement contestable !

                          .


                          • njama njama 25 novembre 2014 09:57

                            @ soi-même
                            le bidonnage sur les 35 000 morses « échoués » ( !!! c’est là que c’est assez tordant comme manipulation) a déjà été traité sur AV
                            http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/35-000-morses-echoues-sur-une-157565
                            .
                            C’est de l’enfumage de WWF !

                            WWF nous présentait en 2011 des photos assez identiques prises fin aout
                             http://www.wwfblogs.org/climate/con...
                            ce qui correspond à l’époque de l’année où la surface de glace est la plus faible dans l’Arctique,
                            le rapport été / hiver est d’ environ 5 millions de km2 en aout -sept à plus de 15 millions de km2 en mars, soit une fluctuation équivalente à la surface des USA ou du Canada, ce qui est énorme.
                            les morses vont-ils manquer de glaçons ?
                            http://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/
                            .
                            ce type d’observations a déjà été faite les années précédentes au même endroit « Point Lay »*

                            .
                            Number of Walruses Hauled Out near Point Lay, Alaska, Swells to over 20,000
                            Submitted by Nick Sundt on 1 September 2011 - 4:55pm

                            Just weeks before Arctic sea ice extent reaches a record or near-record annual low, observers estimate that over 20,000 walruses have hauled-out near Point Lay,

                            voir photos de 2011 dans l’article de WWF - grand protecteur de l’ours polaire principal prédateur des morses - :
                            http://www.wwfblogs.org/climate/con...

                            Au final, est-ce WWF qui créé le problème ?

                            * source rtl.fr Le 27 septembre, les morses ont été observés par voie aérienne près de Point Lay. Quatre jours plus tôt, ils n’étaient que 1.500, ont expliqué des experts de l’USGS **

                            ** « United States Geological Survey » organisme gouvernemental américain, agence rattachée au Département de l’Intérieur des États-Unis (wiki)

                            On notera que cette annonce de morses en péril qui fait le buzz dans la presse était tombée pile poil comme par hasard dans le suite d’une grande Messe mondiale hystérique sur le :

                            Réchauffement climatique : les dirigeants du monde se réunissent à New York

                            « Il est maintenant temps d’agir » contre le changement climatique, a exhorté lundi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.
                            Les dirigeants du monde entier se réunissent mardi 23 septembre à New York pour un sommet de l’ONU sur le climat visant à donner un nouvel élan aux négociations internationales sur le réchauffement climatique.
                            http://tempsreel.nouvelobs.com/plan...


                          • soi même 25 novembre 2014 14:53

                            Je suis pas si sur de cela, et même si c’est un bidonnage, aller voir du côté de l’Alaska et en Sibérie nordique vous verrez sans bidonnage une réalité bien évidence que le climat est en plein dérangement !
                            De toute évidence, que vous soyez pas convaincus n’a pas beaucoup d’importance, depuis près de deux décennies, le climat n’est plus le même en plient hivers on ressent que le soleil chauffe, même si le fond de l’air reste froid , ce qui veut dire que dans les hautes couche de l’atmosphère, il y a plus cette barrière des ultraviolets et ce qui est aussi très compréhensible que quand on utilise un système comme HARPP, on ne peut s’attendre à ce qu’il est des effets retardataires qui sont en train réapparaître aujourd’hui !

                            Il est vrai aussi mettre uniquement sur le dos le co2 comme étant l’unique source, c’est d’oublié trop vite les effets des 2000 essais nucléaires ariens, ni ces océans de plastique qui bloque l’évaporation normale de l’eau !

                            Au septique vous attendez quoi en définitif, une phénomène millénaire climatique pour que vous puisez convenir qu’il y a un problème, que vous retrouvez les pieds dans un mètre d’eaux, qu’un ouragan nord américain débarque en France, une bonne indication du réchauffement clinatique est justement de voir pousé en france des bananiers, des kiwis où des figuiers qui sous certaine latitude ne pourrait normalement donnée des fruits !

                            Mais comme je m’adresse un coco nordique, il devrait médité sur cette absurdité idéologique ;

                             Le communisme, c’est les Soviets plus l’électricité.
                            Discours au 8e Congrès des Soviets, 1919.
                            Citations de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine


                            Source citations sur la page Le communisme, c’est les Soviets plus l’électricité. - Dicocitatio



                          • njama njama 25 novembre 2014 15:52

                            on ne peut raisonner comme si le climat était stable, car il ne l’a jamais été. Sur de longues périodes, les courbes de températures montrent des oscillations à la hausse comme à la baisse
                            http://4.bp.blogspot.com/-HEJgKVJJ7Ac/UPrC5UFsvnI/AAAAAAAABF4/hqis8B30e0w/s640/little-ice-age.jpg
                            une observation momentanée ne pourrait être très significative, et la science du climat n’existe pas encore

                            La Tamise gelée à Londres en 1677
                            .
                            (article très documenté) :
                            17 Novembre 2014 : Climat : Où en est-on ? Y a-t-il des raisons de s’inquiéter ?
                            [...]

                            Conclusion :

                            [...]

                            Tant que les modélisations informatiques n’auront pas résolu leurs (graves) problèmes de divergence avec les observations, il est sans doute pour le moins prématuré d’anticiper l’avenir de la planète dans l’état actuel de nos connaissances et de mettre en place des mesures contraignantes qui peuvent s’avérer lourdes de conséquences.

                            Ainsi, dans l’état actuel des choses, nous ne voyons rien, ni dans les observations objectives ni dans les modèles manifestement pris en défaut qui puisse affecter le bien-être futur de nos enfants et de nos petits enfants (fréquemment invoqué dans les médias et jusques et y compris dans les déclarations politiques les plus officielles). Il est probable que, dans quelques années, nos descendants - du moins ceux qui auront échappé au pessimisme généralisé - s’interrogeront (ou s’amuseront), au sujet de l’étrange psychose collective qui s’est emparée d’une proportion notable des dirigeants et des communicants de notre planète en ce début du XXIe siècle.

                            Time will tell.

                            Stay Tuned !

                            http://www.pensee-unique.fr/news.html#point

                             


                          • soi même 25 novembre 2014 17:51

                            Sauf que maintenant, on peut constaté un véritable dérapage météorologique, et il y a comme une démesure que l’on observe aujourd’hui et cela ne va pas dans le sens d’un épiphénomène,

                            On pourrait déterminé cela en plusieurs causes, l’évolution a historique du climat qui suit sa propre logique qui nous échappes, en autre on a trouvé des mammouths congeler debout qui avaient encore des herbes dans leurs bouches ( http://www.artivision.fr/docs/mammouth.html ) , montre à l’évidence sur une grande échelle, il y a eu , il y a des milliers d’années environ au moins plus de 10000 ans , un froid soudain intense , un dzud
                            ( fr.wikipedia.org/wiki/Dzud )
                             à l’échelle de toute hémisphère nord , l’autre due à des activités géologiques d’origine volcanique où due à des météoriques et la dernière est c’est la plus préoccupante due à notre activité industrielle, au rythe que l’on a adopté dans le défrichement des dernières forêts vierges, pensez vous toujours que cela va avoir aucune incidence dans un futur proche ?

                            Il y a une étude au États Unis dans les années trente, à prouvé que le déboisement et l’arrachage des haies sur des grande surface à notifie le climat de ses régions !
                            Pourquoi d’après vous les chinois plantent de plus en plus d’arbre autour de Pékin, c’est bien dans le but d’arrêter une désertification en marche souvenez vous de l’histoire de l’île de Pâques et de son isotope ravagé par les hommes, montre d’une façon certaine l’activité des hommes n’est pas neutre et surtout depuis que l’on a introduit dans la nature des polluant qui ont une duré de vie très long.

                            Une étude qui peut démontré par la pollution par les océans de plastiques le danger qui nous menace si le phytoplancton et supplanté par les particules de pastique en mer !

                            http://www.noble-house.tk/html/frans/VISWEB%20FR/Six_fois_plus_de_plastique_que_de_plancton_dans_les_oceans_par_Al galita.htm

                            Le phytoplancton marin au cœur du système de régulation ...

                            http://www.greenfacts.org/fr/dechets-marins/

                            http://www.globaloceancommission.org/fr/sujets/changement-climatique/

                            http://www.eveil-delaconscience.com/changement-climatique-retombee-atmospherique-et-polymere

                            Maintenant , il est vrai , nous faisions partie de grand cycle platonicien du temps

                            (L’œuvre de Platon – notamment son dialogue le Timée – est une référence essentielle car elle tente de concilier la vision mythique avec une façon plus positive d’envisager les phénomènes célestes. Son texte parle d’année parfaite ou complète (« téléos eniautos »), période après laquelle la configuration du ciel se répète. Ce n’est que deux siècles plus tard que Hipparque établit la vitesse de précession des équinoxes qu’il estime d’environ 1° tous les cent ans. Aujourd’hui, sa valeur acceptée est légèrement inférieure, produisant un cycle d’environ 25 920 ans. C’est à Ptolémée qu’on attribue principalement la confusion entre ce phénomène observable et la spéculation popularisée par Platon.. http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Ann%C3%A9e&nbsp ; ) ,mais il est indéniable notre activité va bien dans le sens d’aggraver par notre insouciance de environnementale, je crains que notre environnement à plus qu’une crise de foie et le climat à une bronchite chromique. !

                            http://a136.idata.over-blog.com/2/88/09/46/2014/Homo-Sapien-Poubelle.jpg

                            http://www.lavandou-tribune.com/article-apres-moi-le-deluge-ecologique-123864008.html

                            Le rapport scientifique sur la question si il peut être mis en doutes, car il est évident qu’il peut difficilement être exhaustif car, il prenne un sujet avec une lorgnette à lors que c’est une vue d’ensemble qui devrait être prit pour en tiré de véritable conclusion, qui aurait bien le mérite de remettre les pendules à l’heure !

                            Car c’est d’une façon global que l’on pollue, donc c’est aussi d’une façon multiforme que l’on est en train de modifier les climats !

                            il va sens dire que le climat est toujours une notion d’équilibre de masse, mais imaginons si l’on influence en perturbant un de ses équilibre de masse , l’équilibre naturel est perturber, et va retrouvé à prêt une rupture un nouveaux équilibre, à votre avis, es que cela passerait d’une manière inaperçue ? 


                          • Jean Keim Jean Keim 24 novembre 2014 19:25

                            Tiens je viens de me réveiller, nous avons passé le cap des 7 000 000 000 d’habitants sur terre, alors forcément cela a un impact sur l’environnement, nous n’y pouvons rien sinon vivre frugalement, la puissance moyenne dissipée par un cerveau est d’environ 30 watts, et comme l’homme est de plus en plus mentalisé, il y a sûrement qq. chose à faire de ce côté là smiley


                            • soi même 24 novembre 2014 20:30

                              Alors c’est quand ce troll qui a écrit l’article va répondre ?


                              • Ronny Ronny 24 novembre 2014 23:02

                                Ha encore un climato sceptique de plus....


                                Le réchauffement précède l’augmentation du CO2, celle là c’est la meilleure depuis des lustres ! Les deux courbes sont concomitantes, il n’y a pas de décalage. Quant aux mesures on en a des tonnes. 

                                Mais c’est un coup des ricains si le niveau des mers a monté de 20 cm en moyenne depuis 70 ans, ce sont ces salauds de capitalistes qui ont trafiqué les images qui montrent le recul des glaciers, c’est un coup de groupe de Bidelberg si le passage du nord Ouest est de plus en plus souvent ouvert, et c’est sans doute un complot capitaliste si la tendance est au réchauffement global (et n’allez pas me sortir les stats des 5 dernières années, c’est l’évolution qu’il faut modéliser sur la longue durée, et celle-ci est implacable. 

                                Je connais pas mal de scientifiques, vu mon boulot, qui travaillent au GIEC, et ce ne sont ni des rigolos, ni pour la plupart des capitalistes convaincus, bien au contraire. Les mesures d’acidité des océans révèlent un accroissement du taux de CO2 dissous (via les analyses des microbulles des carottages en région polaire arctique), et cela est aussi sans doute du bidon.

                                La question que je me pose, c’est pour qui roulez vous ? Pour les industriels du pétrole ou du gaz ? Et je sur que vous serez de ceux qui viendront pleurnicher dans 20 ou 30 ans au motif que les gouvernements n’ont rien fait pour limiter les hausses de temp., ce qui en grande partie vrai pour le moment...  

                                • njama njama 25 novembre 2014 09:34

                                  7 Novembre 2014 : Climat : Où en est-on ? Y a-t-il des raisons de s’inquiéter ?

                                  http://www.pensee-unique.fr/news.html#point


                                • Croa Croa 24 novembre 2014 23:27

                                  Sachant qu’un petit dessin vaut tous les discours du monde...

                                  Que la photo soit truquée et alors ? L’avantage avec le Gimp, photoshop et autres c’est que tout le monde peut s’exprimer sans être bon un dessin, un petit photomontage et c’est bon !

                                  Pour ce qui est d’exprimer la vérité à chacun la sienne et en prose c’est pareil : Celle de l’auteur ne me convient guerre ce qui, hélas, n’est pas un choix mais une douloureuse évidence smiley


                                  • epicure 24 novembre 2014 23:58

                                    Mais non le climat ne change pas ses dernières années.
                                    Juste que depuis 2000 environ on peut voir des « phénomènes très normaux » en France, comme par exemple des températures atteignant les 20°C vers le jours de l’an, au point de pouvoir croiser une couleuvre (normalement ça hiberne à cette époque, avec leur sang froid elles en supportent pas le froid), un mois de février tellement doux et sec qu’il y avait plus d’incendies que pendant n’importe quel été, et cette année donc bintot fin novembre : des températures de plus de 20°C sur la côte basque, des températures matinales supérieures à 15°C dans le sud, des arbres à feuilles caduques qui ont encore leurs belles feuilles vertes alors que l’automne est bien entamé . Après d’autres hivers, printemps ou automne doux, et pratiquement toutes les plus chaudes années dans les 15 dernières années.

                                    En plus si on regarde les moyennes annuelles, on voit que les températures ont beaucoup montées sur les 30 dernières années par rapport aux autres décennies précédentes où l’effet de cycle est plus doux.

                                    En fait avec les cycles solaires les températures auraient dû baisser au cours des 10 dernières années au lieu d’être parmi les plus chaudes depuis que les données météo sont enregistrées.


                                    • Encabane Encabane 25 novembre 2014 00:13

                                      Bravo. Vous avez tout à fait raison de rappeler cette vérité simple, maintenant bien établie, et reconnue du bout des lèvres par le GIEC lui-même : il n’y a pas de réchauffement climatique. Il n’y a pas plus d’augmentation du nombre ou de l’intensité des « événements climatiques extrêmes », juste une augmentation du nombre d’imbéciles qui s’installent en bord de mer sur les couloirs à tempêtes que leurs ancêtres évitaient comme la peste, sans doute pour de bonnes raisons.

                                      Quant à l’ours polaire de la photo, son nom latin Ursus Maritimus témoigne du peu de danger que présente sa situation : ces bêtes nagent couramment sur des dizaines de kilomètres et plongent sous la glace courir le phoque sans aucun problème.



                                        • jipebe29 jipebe29 25 novembre 2014 01:47

                                          Pour les courageux, voici trois documents intéressants. 


                                          Le premier document, synthèse révisée V4 (oubliez la V3, obsolète) est facile d’accès, sauf la partie relative aux travaux du climatologue Murry Salby (avec les liens vers les sources primaires). 

                                          Le second, "climat, 22 vérités qui dérangent", est un peu plus difficile, mais vous pouvez vous contenter de lire les 22 vérités sans les compléments scientifiques. 

                                          Le troisième est une analyse critique du modèle radiatif, faite par un physicien (et là il faut un niveau ingénieur). http://dropcanvas.com/#f4915J5BMuS64O

                                          Bonne lecture ! Kenavo !


                                          • oj 25 novembre 2014 02:54

                                            Parallélement, au regard de l’évolution, l’ours blanc a perdu : il ne sert à rien et n’a plus aucune chance d’etre un relais dans la chaine évolutive, menant a une forme développée...

                                            ... a l’image des tribus d’Amérique du sud qui sont condamnées quant à leur mode vie et sa perpétuation.

                                            bêtement, les formes de vie supérieures, qui n’évoluent plus ou sont supplantées par d’autres n’ont pas de raison de perdurer : une abeille est plus utile qu’un ours polaire.


                                            • prolog 25 novembre 2014 08:44

                                              Bonjour,
                                              c’est vrai que cet histoire de réchauffement a été reprise pour le business, bien comme il faut.
                                              Mais comment ca marche le GIEC alors ? Seuls des scientifiques nuls en maths auraient été choisis ? Ils peuvent pas être tous corrompus quand même, si ?

                                              Y a de bonnes chances qu’on n’en sache rien du tout en fait on dirait...


                                              • Francis, agnotologue JL 25 novembre 2014 09:39

                                                ’’comment ca marche le GIEC alors ? Seuls des scientifiques nuls en maths auraient été choisis ? Ils peuvent pas être tous corrompus quand même, si ?’’

                                                Les experts du GIEC sont nommés par leurs gouvernements respectifs. La différence entre un expert et un scientifique est en gros la même qu’entre un avocat et un juge : un expert comme un avocat n’est pas mandaté pour établir la vérité mais pour défendre les intérêts de son mandataire.

                                                Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est un organisme intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l’ONU. Il « a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue ».

                                                J’ai souligné le mot évaluations  : de fait il faudrait lire arguments. C’est ainsi qu’il peut plaider une chose ou son contraire, c’est fonction de l’intérêt du gouvernement qu’il représente.


                                              • njama njama 25 novembre 2014 10:16

                                                article très documenté. Les écarts de conclusions ou d’interprétations de résultats proviennent de défauts de modélisation.
                                                En raccourci, la science du climat n’existe pas encore

                                                17 Novembre 2014 : Climat : Où en est-on ? Y a-t-il des raisons de s’inquiéter ?
                                                http://www.pensee-unique.fr/news.html#point

                                                [...........]

                                                5) Conclusions :

                                                En partant des données officielles, nous avons successivement passé en revue l’état actuel des observations qui concernent :

                                                - l’évolution des mers glacées au pôle Sud et au pôle Nord,
                                                - l’évolution de la température moyenne à la surface du globe,
                                                - la hausse du niveau des mers,
                                                - l’évolution des tempêtes extrêmes comme les tornades aux USA, les typhons et les ouragans à l’échelle du globe,
                                                - les questions d’enneigement, des tempêtes diverses et des sécheresses,

                                                ainsi que les conclusions du contenu du dernier rapport scientifique AR5 (2013) du GIEC au sujet des événements climatique extrêmes.

                                                Ces observations sont indubitablement rassurantes. Nous ne voyons strictement rien dans tout cela qui justifie le déchaînement médiatico-politique catastrophiste (francophone) auquel nous assistons en ce moment.
                                                Au contraire, toutes ces évolutions climatiques restent dans le cadre des évolutions naturelles observées dans le passé et pour un certain nombre d’entre elles, personne n’est encore capable de se prononcer.

                                                Ainsi, rien n’est observé dans la situations actuelle qui puisse susciter l’inquiétude. Il est possible, cependant, que certains justifient leur anxiété en se référant aux prévisions/scénarios des modélisations informatiques du climat.

                                                L’inquiétude serait-elle alors justifiée par les modèles des prévisions/scénarios du GIEC ?
                                                On pourrait le comprendre si les modèles numériques du climat avaient systématiquement démontré leur pertinence lors de leur confrontation avec les observations objectives. Ce n’est pas le cas.
                                                Voici trois exemples parmi d’autres dont certains ont déjà été mentionnés dans les billets précédents, au cours des mois et des années passées.

                                                1. Modélisation de la température moyenne de la surface du globe.

                                                [...]

                                                2. Modélisation de l’évolution de l’extension de la banquise antarctique

                                                ...]

                                                3. Modélisation de la température de la moyenne troposphère tropicale. 

                                                [...]


                                                Tant que les modélisations informatiques n’auront pas résolu leurs (graves) problèmes de divergence avec les observations, il est sans doute pour le moins prématuré d’anticiper l’avenir de la planète dans l’état actuel de nos connaissances et de mettre en place des mesures contraignantes qui peuvent s’avérer lourdes de conséquences.

                                                Ainsi, dans l’état actuel des choses, nous ne voyons rien, ni dans les observations objectives ni dans les modèles manifestement pris en défaut qui puisse affecter le bien-être futur de nos enfants et de nos petits enfants (fréquemment invoqué dans les médias et jusques et y compris dans les déclarations politiques les plus officielles). Il est probable que, dans quelques années, nos descendants - du moins ceux qui auront échappé au pessimisme généralisé - s’interrogeront (ou s’amuseront), au sujet de l’étrange psychose collective qui s’est emparée d’une proportion notable des dirigeants et des communicants de notre planète en ce début du XXIe siècle.

                                                Time will tell.

                                                Stay Tuned !






                                                • njama njama 25 novembre 2014 10:26

                                                  sur le même site :
                                                  16 Octobre 2014 : « La science du climat n’est pas établie »...

                                                  C’est ce que déclare, en substance, un physicien renommé, Steve Koonin (ci-contre), dans une lettre ouverte publiée dans un journal US à grand tirage. Koonin a, entre autres, été récemment Sous-Secrétaire dkoonin’Etat à la Science et à l’Energie dans l’administration Obama. Il a dirigé une enquête approfondie sur la science du climat au nom de la Société de Physique Américaine (l’APS).

                                                  Ainsi, Steve Koonin rejoint la lignée des Lennart Bengtsson, Richard Tol, Daniel Botkin, Judith Curry, Garth Paltridge et bien d’autres, que l’on ne saurait qualifier de « climato-sceptiques » et qui ont, longtemps eux-mêmes, défendu, sinon participé à la rédaction des attendus et des conclusions des rapports successifs du GIEC mais qui ont, plus ou moins récemment, exprimé leur scepticisme quant aux certitudes affirmées par cet organisme de l’ONU.

                                                  Steve. E Koonin a publié un op-ed (ou une lettre ouverte) dans le Wall Street Journal du 19 Septembre 2014. Voici le fac-simile de l’entête de cet article accompagné de la traduction de cet entête..

                                                  [...]
                                                   lire la suite http://www.pensee-unique.fr/news.html#point


                                                  • joletaxi 25 novembre 2014 16:01

                                                    Etonnant de voir un auteur plutôt encarté à gauche(la vraie, la pure, rigolons pas) dénoncer ce qui semble de plus en plus être une escroquerie, pourtant soutenue mordicus par les écolos, les alters, les décroissants, les gauchistes, et même Mr. Hollande, qui du coup se retrouve en bonne compagnie.
                                                    Et c’est vrai, on peut se demander comment cette théorie(jamais démontrée expérimentalement, vous pouvez toujours chercher) a pu traverser toute nos sociétés pour s’instituer en nouveau dogme.
                                                    Un complot ?
                                                    comment voulez-vous mettre sur pied un complot mondial ?
                                                    Un exemple:en Nouvelle Zélande, en Australie, des emm.... ont vérifié comment étaient élaborées les courbes de t° par les organismes officiels.Résultat, un très jolie travail pour faire apparaître une réchauffement inquiétant là où il n’y a rien de particulier

                                                    http://stevengoddard.wordpress.com/2014/11/25/no-change-in-new-zealand-temperature-for-60-years/
                                                    ces braves gens sont-ils corrompus, à la solde de je ne sais quelle oligarchie ?C’est impossible évidemment.Et pourtant, quand on les interroge sur ces « errements », ils ne peuvent donner de réponse satisfaisante.
                                                    Je crois plutôt que nos sociétés connaissent un développement « indécent » et quelque part nous sommes au fond de nous coupables.Nous agressons Gaia,du moins, c’est ce que nous percevons,et tout ça pour notre confort.Du moins, c’est un sentiment inconscient, qui a percolé dans toute la société, c’est ce qu’ont toujours exploité les religions, avec succès d’ailleurs.sans que cela ne dé
                                                    Il suffit de lire quelques commentaires pour s’en rendre compte.
                                                    Et partout, des gens parfaitement honnêtes, persuadés du bien fondé de leur croyance, vont faire leur possible dans leur domaine de compétence, pour apporter leur contribution à la cause.

                                                    Le climategate avait mis en lumière des comportements « curieux »
                                                    Les mêmes sont toujours en place, publient, même dans les rapports du GIEC, personne ne s’offusque.

                                                    Bah, on a ériger des pyramides, des cathédrales pour nous sauver, on roulera à vélo, composterons nos toilettes sèches, allumerons nos ampoules blafardes quand il y aura du courant, serons évidemment plus pauvres, sans que cela change quoi que ce soit, jusqu’à la prochaine « révélation »,


                                                    • sylvie 26 novembre 2014 13:29

                                                      en attendant le Provence est sous vigilance rouge depuis quasiment un an, mais c’est bon tout baigne


                                                      • epicure 4 décembre 2014 21:55

                                                        Mais non tout va bien, les pluies diluviennes deviennent de plus en plus fréquentes, les saisons sont de plus en plus en plus chaudes par rapport aux décennies précédentes.
                                                        300 mm de pluie en quelques heures au bord de la méditerranée, rien de plus normal, au vu de sa végétation connue pour être verdoyante et florissante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité