• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A visage découvert... Brigitte et Emmanuel

A visage découvert... Brigitte et Emmanuel

Chacun sait que Brigitte et Emmanuel MACRON Professeure et Elève chez les jésuites sont ficelés à l’école privée catholique, et apparemment le Ministre BLANQUER l’est aussi.

Quand la décision de fixer l’obligation scolaire à partir de 3 ans au lieu de 6 ans a été annoncée par Blanquer, les 3-6 ans ne devenaient pas pour autant des élèves d’âge élémentaire, ils restaient des enfants de classe enfantine. La loi DEBRE de 1959 concernait les classes élémentaires (cours préparatoire, cours élémentaire, cours moyen). La dernière circulaire d’application de 2012 rappelait que les communes pouvaient ne pas financer les classes maternelles privées.

De très nombreuses communes ne les finançaient pas en effet, et pas des moindres… par exemple PARIS.

La loi Debré ne portant que sur les écoles élémentaires, il fallait un texte ayant force de loi Les organes de gestion des écoles privées sous contrat d’association le réclamaient. depuis longtemps.

D’où le décret n° 2019-1555 du 30 décembre 2019 relatif aux modalités d'attribution des ressources dues aux communes au titre de l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire
 

L'article R. 442-44 du code de l'éducation est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 442-44.-En ce qui concerne les classes élémentaires et préélémentaires, les communes de résidence sont tenues de prendre en charge, pour les élèves domiciliés sur leur territoire et dans les mêmes conditions que pour les classes correspondantes de l'enseignement public, les dépenses de fonctionnement des classes sous contrat, sous réserve des charges afférentes aux personnels enseignants rémunérés directement par l'Etat.
« La commune siège de l'établissement peut donner son accord à la prise en charge des dépenses de fonctionnement correspondant à la scolarisation d'enfants de moins de trois ans dans des classes maternelles sous contrat. Dans ce cas, elle est tenue de prendre en charge, pour les élèves domiciliés dans la commune et dans les mêmes conditions que pour les enfants de moins de trois ans scolarisés dans des classes maternelles publiques, les dépenses de fonctionnement de ces classes, sous réserve des charges afférentes aux personnels enseignants rémunérés directement par l'Etat. Pour les élèves de moins de trois ans non domiciliés dans la commune siège de l'établissement, leurs communes de résidence peuvent également participer, par convention, aux dépenses de fonctionnement de ces classes, sous réserve des dispositions de l'article R. 442-47. »

Ce décret n’a évidemment pas été soumis au Parlement. Un oukase. Démocratie ?

Les familles qui choisissent l’école privée sont les plus riches, les élèves boursiers se trouvent essentiellement à l’école publique. L’école privée qui n’est pas un service public choisit ses élèves à l’école élémentaire comme au collège ou au lycée, et si elle les exclut, l’enseignement public est obligé de les scolariser. Il n’est pas difficile dès lors d’afficher des taux de réussite meilleurs que dans le service public.

L’école privée représente donc moins une communauté religieuse qu’une communauté plus aisée..

A Mulhouse le 18 février 2020, Macron s’en est pris au communautarisme musulman, qu’il appelle séparatisme du fait que la règle religieuse prime pour les adeptes sur la loi républicaine.

Il y aurait donc un mauvais séparatisme…celui des musulmans.

« Le séparatisme islamiste est incompatible avec la liberté et l'égalité, incompatible avec l'indivisibilité de la République et la nécessaire unité de la nation  », a affirmé le chef de l'État dans un discours devant des responsables locaux et des habitants du quartier de Bourtzwiller.

Mais « il ne s'agit pas de stigmatiser quelque religion. Et ce que nous avons à faire n'est pas, comme je l'ai parfois entendu chez certains, un plan contre l'islam. Ce serait une faute profonde  », a-t-il ajouté

On reste dans le flou ! Et on y restera longtemps. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » (Nicolas Boileau- Despréau, L’art poétique,1674)….mais ce qui se conçoit mal s’énonce obscurément n’est-ce pas ?

 La République en Marche a repoussé son colloque sur la laïcité. Pas très clairs non plus sur ce sujet les adhérents.

On ne peut certes pas reprocher à Macron d’avoir oublié ce qu’est la laïcité, Brigitte et lui ne sont pas dans ce bain là.

  

Quoi qu’il en soit  le décret n° 2019-1555 du 30 décembre 2019 apporte de nouveaux fonds publics à un « séparatisme » correspondant aux intérêts privés du couple présidentiel. Le contribuable paiera.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 24 février 19:53

    Vous avez raison, il serait mieux de ne jamais la nommer en rappelant qu’elle fut enseignante. Professeure de français chez les jésuites, on lui a confié un enfant de moins de 15 ans et elle lui a appris à s’exercer dans des domaines qui n’avaient aucun lien avec l’apprentissage de notre belle langue. C’est puni par la loi, les sanctions sont sévères car il s’agit de protéger nos enfants, mais pour la circonstance ce fut conté comme une romance digne de la presse de coeur la plus médiocre. Sa responsabilité est d’un tout autre ordre, pénale.


    • Ouam Ouam 24 février 21:20

      @Danièle Dugelay
      "..on lui a confié un enfant de moins de 15 ans et elle lui a appris à s’exercer dans des domaines qui n’avaient aucun lien avec l’apprentissage de notre belle langue...."
       
      Pourtant, si la dame est une experte, et souhaite former l’apprentissage du petit tout neuf, vous avez raison c’est un sacrilège,
      c’est LA base de formation minimale requise l’utilisation de l’apprentissage notre belle langue et celle ci devais avoir lieu ^^
       
      Si elle à sauté cette étape, ceci explique peut etre cela dans le coté dictatorial du minimoi et son coté belli-queue à tirer sur tout ce qui bouge avec sa garde prétorienne aux ordres ^^

      Faut dire que avec un Grivois oupsss Griveaux comme chef cinéaste menteur oups monteur, il est illusoire d’attendre miracles de ce coté la smiley


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 25 février 11:37

      @Danièle Dugelay
       
      Les faits sont prescrits...
      Après, si vous imaginez que le législateur va changer la loi pour ’ réformer ’ la prescription...
      Autant commencer par réformer la 5 ème, ce sera plus simple.
       


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 25 février 11:39

      @Aff le loup
       
      Encore une fois incapable d’aller t’informer avant de ’ commenter ’...
       


    • tashrin 25 février 12:00

      @Seul le contenu compte
      Euh... C’est un détail, mais... le detournement de mineur est certes prescrit
      Mais la diffamation si elle est avérée ne daterait que de ce jour... même si ca évoque des faits plus anciens.
      je ne vois pas en quoi la remarque de l’opticien ne serait pas à propos


    • JulietFox 25 février 15:41

      @Danièle Dugelay
      Gabrielle Russier l’apprit à ses dépens.
      Le cas est similaire, mais la bonne bourgeoisie a fermé les yeux.


    • Le421 Le421 25 février 18:03

      @Aff le loup
      Écrits diffamatoires ?
      Elle est excellente celle-là, je la marque dans le bêtisier...
      Vite, un mail à la présidence !!  smiley


    • Le421 Le421 26 février 08:48

      @dimitrius
      Perso, je me réjouis d’être dénigré par des gens de ton calibre.
      Si tu disais du bien de moi, je m’inquièterais...
       smiley


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 26 février 10:22

      @tashrin
       
      Commence par te trouver un semblant de cohérence.
      Non-content de digresser, tu le fais en te plantant complètement.
       
      La question que tu aurais du te poser ? ( ainsi que le multi « ou-va-t-il, il n’en sait rien » )
       
      Comment déposer plainte pour diffamation pour des faits prescrits MAIS qui pourraient être jugés comme avérés ?
        
      Je te la refais ?
      Tu porterais plainte, toi, pour faire taire ta victime, en sachant que le procès en diffamation PROUVERAIT, même si tu n’es pas condamnable pénalement, que tu es un criminel ?
        
      Après, si tu ne peux pas comprendre, je ne peux rien faire pour toi.
        
      Ce n’est pas un « détail ».
       
      Et alors avant que toi et tes pairs alliez vous enquérir de son âge quand cela s’est produit...
       
      Non laisse, continue à ergoter sur des inepties, et merci pour cette occasion de démontrer votre niveau de raisonnement.
       


    • tashrin 26 février 12:17

      @Seul le contenu compte
      J’ai envie de dire Lol
      quand on sait pas on fait profil bas, ça évite de passer pour un demeuré

      Commence par te trouver un semblant de cohérence.
      commencez par ne pas tutoyer les gens que vous ne connaissez pas, ça montrera que vous avez bénéficié d’un minimum d’éducation et que vous avez compris la base des relations sociales.
      Et puisqu’on parle de cohérence, c’est vous qui mélangez un problème de diffamation (qui a donc lieu aujourd’hui) avec un problème de détournement de mineur qui a plusieurs dizaines d’années, et qui est par conséquent prescrit


      Comment déposer plainte pour diffamation pour des faits prescrits MAIS qui pourraient être jugés comme avérés ?
      En allant voir le procureur de la république comme d’hab
      La diffamation consiste dans une  « infraction pénale définie comme l’« allégation ou [l’]imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ». Le fait invoqué n’étant pas nécessairement faux... 
      Il est donc tout à fait possible en l’espèce de porter plainte si Brigitte en avait l’envie.
      quant à la reconnaissance de culpabilité induite, puisque c’est le problème que vous soulevez : l’action est prescrite. Même vrai, vous ne pourriez pas intenter une action dessus. Et c’est même vous qui l’avez relevé.
      On parle toujours de cohérence ?

      Après, si tu ne peux pas comprendre, je ne peux rien faire pour toi.
      Rigolo, j’aurai pu l’écrire celle là. Le tutoiement en moins

      Parfois il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que l’ouvrir en grand et ne laisser aucun doute à ce sujet (Desproges)
      Je vous laisse méditer la dessus


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 24 février 20:03

      Ceci dit, l’aspect scandaleux de cette union ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Ce Président de notre République a toujours le mot « laïcité » à la bouche ou à la pointe de son stylo, mais jusqu’à présent il n’a décidé que de nouveaux cadeaux à l’école privée qui est essentiellement catholique, cadeaux à la charge bien sûr de tous les contribuables. Là, il n’est pas question de faire des économies : l’Etat et les collectivités locales doivent payer sans compter.


      • Ouam Ouam 24 février 21:29

        @Danièle Dugelay
        Ici ce n’est pas religieux mais privé ! (non public)
        Monarc est pour les retraites privées (non public), les hopitaux privés (itou) , les facs privées (idem) , les epahds privés (ad lib) , les ....
        Donc oui il est dans sa logique néo-libérale....


      • Jean Guillot Jean Guillot 24 février 20:30

        Moi j’ai fait ma scolarité d’abord chez les Soeurs puis les Frères quatre bras , j’ai eu une éducation religieuse , mais jamais d’instruction civique ni entendu le mot république durant ma scolarité .

        J’en suis sorti instruit : certificat d’études et CAP mécanicien

        Je ne suis pas sur que Macron a été bien éduqué chez les Jésuites , il a mal tourné

         smiley


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 février 21:04

          Faudrait aussi raconter pourquoi de plus en plus de gens,même pas très friqués, mettent leurs gosses dans le privé...



            • eau-pression eau-pression 24 février 23:08

              @troletbuse

              Le dealer Fauré se pose des questions. Paraîtrait que selon la façon de se cocaïner, on peut attraper ce tic de se toucher le nez.


            • Maître Yoda le bulot 25 février 08:09

              @eau-pression

              55% de notre communication est due au langage non-verbal, le langage corporel qui comporte des gestes parasites, tout comme le langage verbal comporte des lapsus.

              Se toucher l’oreille, les cheveux, se gratter le nez, etc. sont les signes du mensonge : ils servent d’appui pour tenter de rester naturel lorsque l’on veut dissimuler quelque chose. Les « mentalistes » le savent et sont là pour conseiller et entraîner les menteurs professionnels, mais il reste difficile de maîtriser des tics congénitaux.


            • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 25 février 11:42

              @Aff le loup
               
              Bah oui, souviens-toi de ta chaude-pisse, de ton muguet, de ta vérole, etc...
               
              Non mais laisse, comme à chaque fois, ton ’ absence ’ d’imagination n’à d’égale que ton absence de connaissances...
               



            • zygzornifle zygzornifle 25 février 07:43

              Faudrait fouiller dans leurs téléphones ,leurs ordis et leur véritable passé pour avoir leur visages découverts , autrement c’est un élixir de mensonges ....


              • JulietFox 25 février 15:50

                @zygzornifle
                Le russe au nom imprononçable, avait, parait-il d’autres vidéos de politiques. Lesquels. Ca doit baliser chez Lrem.


              • rita rita 25 février 09:07

                La pédophilie dans l’éducation nationale

                Le « B2 », dont chaque candidat doit produire un extrait pour pouvoir passer son concours de la fonction publique, contient des condamnations susceptibles d’être effacées après un certain délai. Interrogeable par un nombre restreint de services, le FIJAISV, lui, sert à prévenir la récidive des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes déjà condamnés, à faciliter leur identification et à les localiser rapidement, à tout moment.

                 smiley


                •  C BARRATIER C BARRATIER 25 février 18:28

                  Voici un message de Ginette DUFOUR, Chessy, qui me plait beaucoup

                  Bravo !

                   

                   

                  Pourquoi rendre obligatoire l’Ecole aux enfants de 3 ans ?

                  La sectorisation sociale se retrouve dans les écoles. (L’Archipel français de Jérome Fourquet 2019)

                  Pire, les écoles « dites privées sous contrat » souvent à l’origine confessionnelles (catholiques, juives, musulmanes..) où de 1984 à 2012 la proportion des enfants issus de familles favorisées est passée de 26% à 36% sont souvent des 2èmes écoles publiques réservées à ces familles (mais où les contraintes de l’Ecole publique n’existent pas ) : pourquoi ? leurs dirigeants souvent lobby puissant comme l’OGEC (catholique) ont réussi à faire payer par l’Etat (argent public) les salaires de leurs enseignants (sous contrat), par les collectivités territoriales (communes de résidence, départements, régions) un forfait par enfant.

                   Pour le primaire, seules les communes de résidence (de l’école privée) ont l’obligation de payer ce forfait. Pour la prise en charge des enfants de maternelle, le choix était laissé aux municipalités. Beaucoup n’avaient pas signé de Convention dans ce sens, l’Ecole maternelle n’étant pas obligatoire.

                  Mais pour les écoles privées sous contrat, c’était un manque à gagner. On comprend donc mieux le sens de la loi « Blanquer » qui nous a paru au départ, inoffensive, désuète, inutile (95% des enfants vont à l’Ecole maternelle) et pourquoi elle a été mise en place : elle oblige les communes de résidence à verser une contribution à tous les enfants, incluant les enfants des maternelles ; mais dans la loi, il est dit que, pour calculer cette contribution, il faut inclure le salaire des ATSEM de l’Ecole publique. Pour certaines communes (classes importantes) le montant de la contribution a augmenté de plus de 100% même 130%. L’Etat a promis pour l’année en cours de rembourser ces communes, mais pour une année ou deux et ce n’est pas encore actée ; de plus cela n’a pas de sens ; on détourne l’argent public à des fins privées. Mais cela à pour conséquence de pérenniser le parcours scolaire d’un enfant : une fois inscrit à la maternelle d’une école privée, il suivra à part exception, son parcours scolaire dans le privé, étant donné que les parents ne paient qu’un montant dérisoire de la scolarité.

                  Tout cela s’est passé discrètement, sans débat, ni vote sur ce sujet. Les communes commencent à s’en rendre compte actuellement, le décret entérinant la loi, étant tombé le 30 décembre 2019.

                  Lutte t’on véritablement contre le communautarisme avec  de telles pratiques ; non on l’encourage en créant des peurs au sein des  différentes couches sociales.

                  A noter que l’ensemble de la classe politique tous bords confondus utilise pour leurs propres enfants cette fracture qui n’aurait jamais du exister.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès