• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Accord commercial : Boris Johnson « gifle » Michel Barnier

Accord commercial : Boris Johnson « gifle » Michel Barnier

Alors que le négociateur de l'UE, Michel Barnier, a exigé dans un discours à la Commission européenne ce matin que la Grande-Bretagne adhère aux règles de l'UE pour obtenir un accord commercial et de donner accès aux eaux de pêche, Boris Johnson a « giflé » le négociateur du Brexit pour l'UE, en disant que la Grande-Bretagne n'obéira pas aux règles de Bruxelles pour obtenir un accord commercial et qu'il ne donnera pas un accès aux eaux de pêche du Royaume-Uni.

JPEG

Boris Johnson a adopté dans son discours d'aujourd'hui tenu à Greenwich une position provocante juste après que Michel Barnier ait averti que la Grande-Bretagne n'obtiendrait qu'un accord commercial « de la meilleure catégorie » que que si elle se plie aux exigences des « règles du jeu équitable » et donne un accès à ses eaux de pêche. Les deux parties sont, donc, à nouveau sur une trajectoire de collision car Boris Johnson a juré qu'il n'acceptera jamais la réglementation de Bruxelles comme prix pour un accord commercial. Le Premier ministre britannique a, en effet, insisté sur le fait qu'il n'est pas nécessaire de lier le Royaume-Uni aux réglementations de Bruxelles, ou vice versa, car il a condamné le protectionnisme croissant dans le monde. Arguant, en outre, qu'il veut être un champion du libre-échange maintenant que le Brexit est arrivé, Boris Johnson a cependant rejeté les allégations selon lesquelles la Grande-Bretagne allait saper les normes sociales et environnementales. Michel Barnier a, quelques minutes avant dans un discours réalisé à la Commission européenne, averti le Royaume-Uni de ne pas aller contre les normes sociales et environnementales actuelles - ainsi que de laisser la flotte de pêche européenne aller dans les eaux britanniques. Boris Johnson a appelé à un accord zéro tarif, zéro quota - mais a rejeté les demandes de l'UE de s'aligner sur les règles de celle-ci pour obtenir leur offre. 

Michel Barnier a répondu à l'affirmation du Premier ministre selon laquelle il ne serait pas nécessaire que la Grande-Bretagne continue de respecter les règlements de Bruxelles dans le cadre d'un futur accord commercial, en rappelant les accords déjà conclus l'année dernière. « Boris Johnson a accepté l'année dernière de s'en tenir aux règles de l'UE », a déclaré le négociateur en chef de l'UE. Michel Barnier a rappelé à Boris Johnson qu'il avait déjà accepté dans une déclaration « très importante » de rester fidèle aux règles de l'UE sur les subventions et les normes alors que Bruxelles exposait sa position de négociation d'ouverture sur les relations futures du Royaume-Uni avec l'UE.

Boris Johnson a envoyé ce lundi matin un message aux dirigeants de l'UE appelant à un accord commercial « à la canadienne ». Le Premier ministre a averti qu'il préférerait accepter les tarifs commerciaux plutôt que de suivre les règles de l'UE. Le discours est intervenu quelques minutes après que Michel Barnier a exigé que le Royaume-Uni obéisse aux règles de Bruxelles : « Nous devons nous assurer que la concurrence est et reste ouverte et équitable » en déclarant que « l'UE ne recherchait pas un « alignement » des règles, mais une « cohérence » du Royaume-Uni » en ajoutant qu'il souhaitait « des mécanismes pour maintenir les normes élevées que nous avons ». Le bras de fer entre le Royaume-Uni et Bruxelles ne fait que commencer.

Olivier Renault

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1357


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 4 février 10:30

    Bah, c’est juste un gonflement de plumes pour faire peur à l’adversaire avant la bataille, toutes les espèces animales font ça, même celles qui ont étudié la philo à Oxford.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 10:40

      @ZenZoe

      Il a plus été conditionné à Eton qu’à Oxford ! Le sentiment de supériorité ne s’enseigne pas, c’est un héritage familial qui se transmet par des postures, des attitudes et des rituels. Le problème, c’est que, comme pour les coqs, ça continue à marcher avec les poules. What else ? 



    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 12:40

      @ZenZoe

      ça fait peur !


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 14:35

      @ZenZoe
      un gonflement de plumes pour faire peur à l’adversaire avant la bataille


      .
      Questions plumes, ce sont les pays européens qui ont le plus à en perdre, des plumes ! Vu que l’UE exporte bien plus vers la GB, qu’elle n’importe...
      .
      Les pays européens ne sont pas seuls au monde, bien des pays autour de l’ UE produisent aussi des biens et des services, et ils vont se précipiter pour faire des offres de service...


    • ZenZoe ZenZoe 4 février 16:08

      @Captain Marlo
      ce sont les pays européens qui ont le plus à en perdre, des plumes !


      Les avis sont partagés sur le sujet. En tout cas, la balance commerciale est légèrement en faveur de l’UE. Et le nombre total de consommateurs est sans commune mesure. Plus, last but not least, l’UE a encore un accès facilité, grâce aux traités européens, à d’autres pays.


    • ZenZoe ZenZoe 4 février 16:10

      @ZenZoe
      Plus, last but not least, l’UE a encore un accès facilité, grâce aux traités européens, à d’autres pays.

      Je voulais dire le RU of course !


    • assouline assouline 4 février 16:31

      @Tous
      .

      ce sont les pays européens qui ont le plus à en perdre, des plumes ! Vu que l’UE exporte bien plus vers la GB, qu’elle n’importe...


      .
      Eh non...
      C’est là un calcul simpliste et donc erroné des enjeux à venir...
      .
      Les revenus des exportations britanniques vers l’U.E. sont à répartir sur 67 millions de britannique et 2300 milliards d’Euros de PIB environ...
      Les revenus des exportations européennes vers le Royaume-Uni sont à répartir sur... 430 millions d’Européens et... environ 13700 milliards d’Euros de PIB !
      .
      Toute variation des unes et des autres est donc à répartir sur leur volume de référence respectif !
      C’est là qu’est l’erreur majeure de la conclusion ci-dessus...
      On a oublié, pour parvenir à cette déduction simpliste, de considérer le poids des économies de référence...
      .
      Il ai cependant aisé de comprendre qu’il est bien plus indifférent à une économie de 13700 milliards qu’à une économie de 2300 milliards de perdre le bénéfice de 10 milliards d’exportations...
      .
      Aussi pour comparer de manière adéquate les risques encourus par chacune des parties, il aurait fallu comparer la part des exportations de l’UE vers le R.U. dans le totale de ses exportations avec la part des exportations du R.U. vers l’Union dans le total des ses propres exportations nationales !
      .
      Car il s’agit de ne pas confondre ici la contribution de l’UE aux exportations anglaises avec la contribution anglaise aux importations européennes !
      Si le Royaume-Uni pèse pour 8.5% dans les exportations de l’Union, la destination Union pèse bien plus lourd en proportion dans les exportations du seul Royaume-Uni quoique celles-ci représentent 5.5% des importations globales intra-européennes de l’U.E.
      .
      C’est l’erreur grossière qui a été commise ici pour parvenir à la conclusion que l’Union avait plus à perdre que le Royaume-Uni...
      .
      Mais surtout, il convient de raisonner désormais en terme de potentialité et donc de marché. Il convient donc de mettre de côté les volume d’échanges internationaux hérités de l’époque où le Royaume-Uni faisait partie de l’Union européenne. Et le fait est que la relative petite économie britannique de 67 millions d’individu risque de perdre l’accès au gigantesque marché unique européen de 430 millions de consommateurs alors que ce gigantesque marché européen, lui, ne risque que la perte du petit marché du Royaume-Uni...
      .
      Peu importe ce qu’ont été les volumes d’échange, seul compte ce qu’ils peuvent devenir !
      D’où la nécessité de raisonner en termes de potentialité...

    • Marc Filterman Marc Filterman 4 février 23:04

      @assouline
      Depuis que nous sommes dans l’europe nous avons reculé du 2ème au 7ème rang mondial. Vive l’Europe !


    • assouline assouline 5 février 01:07

      @Marc Filterman

      De quel 2ème rang parlez-vous ?


    • Trelawney Trelawney 5 février 08:59

      @Captain Marlo
      Les pays européens ont tellement plus à perdre, que ça fait deux ans que la métropole lillois construit 6000 m2 de bureaux par mois (ca fait 72000 par ans), qui sont tous remplis par les sociétés anglaises qui déménagent.
      Il y a ce que dit Johnson et il y a le pragmatisme anglais qui préfère passer le channel pour ne pas se couper de ses clients européens.

      Ce qui est certain c’est que l’Europe s’en remettra. Pour ce qui est de l’Angleterre attendons de voir.


    • Ruut Ruut 6 février 07:58

      @assouline
      Vous oubliez que 80 % des Européens sont ruinés et donc hors marché.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 10:34

      Quand les banquiers Britanniques auront démontré à tout le monde que la Banque Européenne est prête à accepter les exigences de la City sans contre-parties, ça va être la débandade...


      • Trelawney Trelawney 5 février 09:07

        @Séraphin Lampion
        Vous seriez pret à mettre combien sur ce pari, car je suis preneur. En ce moment, la City délocalise en Létonie et au Luxembourg.
        Si l’UE décide de retirer les licences aux banquiers de la City, il leur reste quoi comme clients ? La pays du golfe qui de ce fait ne pourrons plus investir en Europe ? Ca fait pas beaucoup.
        Le problème est que l’UE attendait que le divorce soit acté (déménagement des députés) pour montrer son vrai visage et vous avez remarqué que les discussions se font très loin du parlement qui n’a pas son mot à dire.
        Le seul salut de l’Angleterre est de se tourner vers les USA qui ne sont pas très motivés pour tisser des liens commerciaux avec eux comme avec les autres pays.


      • kirios 4 février 11:15

        « Boris Johnson « gifle » Michel Barnier »

        s’il avait pu distribuer aussi quelques de pieds au cul de Moscovici j’aurai été comblé .


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 11:44

          @kirios

          Tiens, au fait, que devient Pascal Lamy  ?

          Sa retraite se passe bien ?

          Parmi les non-élus qui ont dicté aux élus leurs feuilles de route, c’était une pointure !


        • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 14:23

          @Séraphin Lampion
          Je ne sais plus quel anglais a dit : « Il faut toujours nommer des Français à la tête des organisations, on est sûrs qu’ils vont jouer contre leur camp ! »
          .
          Une mentalité de soumis. De Gaulle disait : « L’esprit d’abandon ».
          .
          Les Français reprochent aux Allemands & aux Anglais de s’occuper trop des intérêts de leurs pays, avec nos euronouilles, on peut être tranquilles...
          .
          Pendant des années, la France a payé des rabais pour des pays européens, plus riches qu’elle !
          .

          " (...) Ce fut le Royaume-Uni qui inaugura ce genre de demandes il y a 30 ans, et l’on se rappelle encore l’inflexibilité de Margaret Thatcher qui exigeait de retrouver une partie de l’argent versé avec pour formule choc : « I want my money back  »

          C’est ainsi que le Royaume-Uni obtint, en 1984, ce qu’il est convenu d’appeler le « chèque britannique » et qui est versé annuellement chaque année depuis lors.

          Ce que l’on sait moins, c’est que l’Allemagne a également obtenu un « chèque » annuel pour minorer sa contribution nette à partir de 1985. Que les Pays-Bas, l’Autriche et la Suède ont aussi obtenu leurs « chèques » annuels à partir de 2002. Et que c’est désormais le Danemark qui bénéficie aussi d’une telle correction.(...)

           
          Pour sa part, la France, qui est pourtant le 2e contributeur net au budget de l’UE, avec un taux de retour largement négatif, ne bénéficie d’aucune ristourne.

          Elle est en revanche le principal financeur des rabais accordé aux autres États....


        • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 14:25

          @kirios

          J’ai proposé qu’on désigne « Une journée Nationale des coups de pieds au cul qui se perdent »...


        • assouline assouline 4 février 18:41

          @Tous
          .

          Je ne sais plus quel anglais a dit : « Il faut toujours nommer des Français à la tête des organisations, on est sûrs qu’ils vont jouer contre leur camp ! » .

          Une mentalité de soumis. De Gaulle disait : « L’esprit d’abandon ».

          .
          De Gaulle était bien connu, lui-même, pour être animé de cet « esprit d’abandon »...
          En 40, à l’heure de la débâcle, sa première réaction fût de laisser tomber... bon... Il s’est quand même repris quelques jours plus tard...
          .
          Leclerc, aussi... Une vraie chiffe molle...
          Napoléon ! Quel couillon ce Napoléon...
          Et Mitterrand ! Malléable à volonté... mais jamais vaincu par la mère Thatcher...
          Bernard Arnaud ! qui faillit sacrifier sa première fortune mondiale à la prospérité de ses concurrents bien-aimés...
          Et enfin, Chirac et De Villepin, incapables de s’opposer aux va-t-en-guerre de la toute première puissance mondiale...
          .
          Et pour finir, il fallait s’y attendre, l’ensemble des résistants français qui, sous l’occupation, n’ont fait qu’agiter la brosse à reluire sur les bottes de l’envahisseur nazi... Certains en seraient morts dans d’atroces souffrances, dit-on...
          .
          Seulement, l’époque est à l’Union et à l’entente... car celle des conflits stériles et destructeurs est passés...
          Ces français qui aujourd’hui paraissent timorés lorsqu’il est question de leurs intérêts ne sont que ceux qui ont intégré la nécessité d’une action européenne commune et d’une cohésion sans faille... Céder du terrain français maintenant pour mieux en gagner après par l’effort collectif et pour longtemps
          Chose que les Anglais n’ont jamais pu concevoir, incapables qu’ils sont de prospérer au sein d’une Union dont ils ne seraient pas les maîtres et ne tireraient pas les seuls bénéfices immédiats. Ce que fût le Commonwealth colonial... Mais ce qu’il ne sera plus...
          .
          Il aura suffi à un adepte de l’UPR d’être tombé sur un bon mot, au détour d’une page d’un obscur livre d’Histoire, pour qu’il s’imagine comprendre le monde...

        • Marc Filterman Marc Filterman 4 février 23:09

          @Séraphin Lampion
          <Tiens, au fait, que devient Pascal Lamy  ?
          A mon avis, lui il n’a aucun problème. En plus il doit bien connaître les paradis


        • Eric F Eric F 5 février 09:46

          @Captain Marlo
          Ristourne pour le royaume Uni, l’Allemagne, les Pays Bas, l’Autriche, la Suède, le Danemark
          Ah, vous reconnaissez donc qu’avec du volontarisme les gouvernants peuvent faire valoir l’intérêt de leur pays dans l’UE, malgré la règle de l’unanimité que vous alléguez dès que l’on évoque de faire la même chose concernant la France.
          Donc élisons des représentants résolus prets à aller à l’épreuve de force !


        • Emohtaryp Emohtaryp 4 février 12:46

          À partir de ce moment, la dictature UE est en voie de dislocation et plus rien n’y fera.....ce n’est juste qu’une question de temps !

          Il faut mettre un terme définitif à cette ineptie sans nom qui ne profite qu’à un groupuscule de mafieux.....

          FREXIT !


          • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 14:09

            Les négociations s’annoncent rock’n’roll ! Pauvres Commissaires européens qui prennent de haut Johnson ! L’UE vend plus à la GB que l’inverse, et c’est l’UE qui va perdre des plumes, s’ils continuent à prendre Johnson pour une truffe...

            .

            Les contre- sanctions russes n’ont pas été une leçon pour ces Mamamouchis européens, prétentieux et incompétents...  !? La France exporte 32 milliards et importe pour 20 milliards de la GB. Qui est le plus fragile ? Celui qui veut continuer à exporter ou celui qui exporte moins, et qui a le marché mondial à sa disposition ?

            .

            La Grande Bretagne c’est :

            La 5e économie mondiale, même PIB que la France, et sans l’euro.

            Une puissance nucléaire.

            La 1ere armée européenne avec la France.

            Elle a un siège aux Nations Unies avec droit de véto.

            Elles est membre de l’ OTAN.

            Et membre du Commonwealth, soit la bagatelle de quelques milliards de producteurs et de consommateurs... .

            Elle est libre désormais, de signer des accords de coopération avec les pays de l’Eurasie, la Russie, la Chine, l’Inde & du reste du monde... 

            .

            Le Parlement britannique a voté les fin des lois européennes, les lois désormais seront faites en GB, et plus par les fonctionnaires de la Commission européenne.

            .

            Mais les chats noirs prédisent que toutes les calamités vont s’abattre que la GB ! Voici le genre d’article qui prolifère : « Combien le Brexit va coûter à la GB ? »

            .

            L’article est payant, mais il y a fort à parier, que la question : « Combien le Brexit va coûter aux pays européens ? » ne sera pas posée...

            .

            Le départ de la GB va faire un trou de 15 milliards d’euros, au moins, dans le budget de l’ UE. Et kiki va payer, à votre avis ? Ben, nous, les pays qui restent, pardi !! La Commission européenne, si prompte à nous demander de nous serrer la ceinture, n’envisage pas un seul instant de diminuer son train de vie somptuaire... !

             


            • assouline assouline 4 février 17:39

              @tous
              .
              On peut lire plus haut :
              .

              La France exporte 32 milliards et importe pour 20 milliards de la GB. Qui est le plus fragile ?

              .
              Le plus fragile ?
              Le Royaume-Uni bien sûr !
              Pourquoi ?
              Parce que le Brexit ne se joue pas entre la France et la Grande-Bretagne mais entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne.
              Et parce que la logique du nombre applicable au Commonwealth s’applique également à l’Union européenne...
              Ainsi, le Royaume-Uni, ce sont aujourd’hui 67 millions de britanniques avec leurs propres intérêts face à 430 millions d’Européens et leurs intérêts communs...
              Les partisans du Brexit n’ont toujours pas réalisé qu’il y a du monde en face...
              .
              Quant à l’idée post-coloniale d’une renaissance d’un Commonwealth économique, elle relève de la vision éculée d’un monde qui a bien changé. L’Inde, le Canada et l’Australie n’ont désormais aucun intérêt à renouer des liens de subordination économique avec le seul Royaume-Uni. Aucun intérêt autre que celui de la reconstitution historique. Et des liens à l’origine contraints... ce qui présage mal d’un désir des futurs participants...
              .
              Les Britanniques s’imaginent pouvoir redevenir les maîtres d’un empire où les règles seraient anglaises. Ce, après avoir quitté une Union où les règles ne pouvaient pas l’être... plus. Car la Grande-Bretagne n’est plus que la Grande-Bretagne. Mais les souvenirs de gloire des Anglais les aveuglent et les trompent sur ce qu’est désormais le poids réel de leur nation. L’Union, en face, a commencé aujourd’hui de leur rappeler... sans même une gifle...

            • assouline assouline 4 février 18:09

              @Captain Marlo
              .
              On peut lire plus haut...
              .

              Le départ de la GB va faire un trou de 15 milliards d’euros, au moins, dans le budget de l’ UE. Et kiki va payer, à votre avis ? Ben, nous, les pays qui restent,


              .
              Les 67 millions de Français n’ont jamais fait trop de difficultés pour financer les quelques 300 milliards d’Euros du budget de l’Etat...
              .
              Les 430 millions d’Européens ne devraient donc pas éprouver trop de réticences à s’acquitter de 15 malheureux milliards pour poursuivre leur oeuvre commune...
              .
              Notons, accessoirement, que ces 15 milliards sont autant de retombées sur l’économie européenne... Des dépenses publiques... De la relance, quoi...


            • Trelawney Trelawney 5 février 09:11

              @Captain Marlo
              Elle est libre désormais, de signer des accords de coopération avec les pays de l’Eurasie, la Russie, la Chine, l’Inde & du reste du monde... 
              Et ces derniers sont libres de ne pas les signer, car si les négociations sont difficiles, vous pensez bien que l’Europe reverra à la baisse les accords des pays qui auront fraternisés avec l’Angleterre.
              Non mais vous prenez les membres de l’UE pour des perdreaux de l’année ?


            • assouline assouline 5 février 10:50

              @Captain Marlo
              .
              On peut lire plus haut :
              .

              Le Parlement britannique a voté les fin des lois européennes, les lois désormais seront faites en GB, et plus par les fonctionnaires de la Commission européenne.


              .
              C’est faux.
              .
              Le Parlement britannique n’a rien voté de tel.
              .
              Parce qu’il n’y a pas de lois européennes en Grande-Bretagne mais uniquement des lois britanniques...
              Tout comme il n’y a que des lois françaises en France...
              Les lois européennes ne sont que des lois-cadres auxquelles doivent se conformer les lois des pays membres.
              .
              En outre, le Parlement britannique ne dispose pas du pouvoir d’agir sur les lois européennes.
              .
              Mais encore, le Parlement britannique n’a pas eu le temps de légiférer pour remplacer les lois britanniques conformes aux lois européennes par des lois britanniques non-conformes au droit européen..
              Par conséquent, voter « la fin des lois européennes » engendrerait un vide juridique en Grande-Bretagne.
              Afin d’y parer, le Parlement doit tout d’abord légiférer et décider de nouvelles lois qui remplaceront celles inspirées du droit européen.
              Seulement, le Parlement britannique a déjà déclarer son intention de conserver l’arsenal de lois voté ces quarante dernières années et de ne procéder à des modifications qu’au cas par cas...
              .
              Ainsi, seules les nouvelles lois à venir seront détachées du droit européen.
              Les lois existantes restent inchangées.
              .

            • assouline assouline 5 février 11:06

              @Tous

              L’UPR nous dit :
              .

              Le Parlement britannique a voté les fin des lois européennes, les lois désormais seront faites en GB,.
              C’est faux
              .
              La Grande Bretagne est toujours membre du Conseil de l’Europe.
              La Grande Bretagne doit donc toujours appliquer la Convention européenne des droits de l’homme.
              Et donc, le Parlement britanniques doit toujours adopter des lois britanniques conformes à la Convention et des lois britanniques qui transposent la Convention dans le droit interne britannique.

            • Eric F Eric F 5 février 11:15

              @assouline
              Il est bien évident que la méthode « au cas par cas » sera utilisée, mais compte tenu de la culture juridique très formaliste de nos amis britanniques, il pourrait y avoir une disposition générale purement formelle disposant que les références aux directives et lois de l’UE ne figurent plus en tant que « contraignantes » mais en tant qu’« inspiratrices » des lois britanniques qui en ont été dérivées pendant la parenthèse d’appartenance à la CEE/UE. smiley


            • julius 1ER 5 février 15:56

              @assouline
              analyse lucide !!!


            • covadonga*722 covadonga*722 5 février 22:40

              @Captain Marlo
              bonsoir , non c’est faux , ils sont incapable de projeter 10000 h en opex d’ailleurs ils ne les ont pas , leurs navires memes s’ils en arment encore de nouveau sont cloués à quai , fautes de techno certain navires anglais ont des Français voir des américains parmi leurs équipages « prêtés par la marine nationale ou l us navy »
              L’armée de l’air française est autorisée a intercepter les croisière longues des backfires russes dans l’espace aérien anglais , un tiers des soldats britanniques sont inaptes au combats surpoids pieds plats etc et le corp blindé britannique au dire du chef d’état major Anglais est une coquille vide avec 56%de son parc indisponible .......pour mette en oeuvre leur dissuasion nucléaires depuis 5 ans la 
              Marine Française prête une bordée de sous mariniers a chaque campagne .
              Au fait les tech mili brits existent ils sont meme très bon  mais Cameron a eu le temps de faire ce que sarkozy avait lui seulement commencé il a licencié des techniciens dont il avait payé les 5 ans « en moyenne » de formation ce sont les marines canadienne , australienne et saoudienne qui ont accueillies ces chomeurs qualifiés .
              asinus


            • Kylo REN 42 PCR140x52 5 février 22:44

              @covadonga*722

              Même toi l’âni tu peux pas t’empêcher de jacter pour tenter de pécho le Vanessa PARADIS ULTIMA PREMIUM DELUXE 42 avant Shaw ?

              Décevant Fenwick, décevant (surtout après que je t’ai déjà catcheye aujourd’hui IRL dans une telle position ! - )


            • Monokochkoi D165x37 5 février 22:47

              @PCR140x52

              (Surtout que c’est BEB que je voulais voir prendre le risque et faire donc le premier pas sur la Bêta ! smiley )


            • bokiller bokiller 7 février 20:03

              @covadonga*722
              Je me rappelle ( il y a +ou 12 ans) un doc TV où la Marine anglaise se heurtait une grosse désillusion.
              Le nouveau sous marin atomique prévu et inscrit au budget ne manquait que d’une seule chose => La maind’oeuvre qualifiée dont les écoles avaient été fermées depuis longtemps ;... ;
              .
              En France je me demande si PONS est toujours en activité.


            • covadonga*722 covadonga*722 9 février 14:45

              @covadonga*722
              pffff juste du factuel , mais un crétin reste un crétin fut il de gauche 
              Beati pauperes spiritu


            • covadonga*722 covadonga*722 9 février 14:46

              @bokiller
              ce commentaire ne vous est pas destiné .


            • Shawford Shawford 9 février 14:46

              @covadonga*722

              Tiens un fin limier déjà (toujours en fait) sur la piste ! smiley


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 14:28

              Ce que je n’ai pas compris avec l’histoire du Brexit, c’est pourquoi les Allemands avaient embauché Barnier pour négocier et pas un Allemand. 


              • panpan 4 février 14:37

                @Séraphin Lampion
                Parce que,comme le dit, plus haut Captain Marlo :
                « Il faut toujours nommer des Français à la tête des organisations, on est sûrs qu’ils vont jouer contre leur camp ! »


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 14:51

                @panpan

                oui, mais dans ce cas-à, il faut les mettre à la tête d’organisations dans lesquelles on n’est pas (comme sait si bien le faire le lobby qui n’existe pas) et qu’on veut saborder (une sorte de false-flag), pas dans une organisation qu’on a mise en place et qu’on gère


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 14:53

                @panpan

                si on suit le raisonnement, i fallait que les Allemands désignent Barnier pour représenter le Royaume-Uni.


              • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 19:53

                @Séraphin Lampion
                .
                Macron peut aller se rhabiller pour devenir LE dirigeant suprême européen, avec ou sans Barnier...
                .
                Dans la nouvelle Commission européenne, tous les postes stratégiques sont tenus par des Allemands. Et les autres postes, (il faut bien faire plaisir aux autres pays...), sont sérieusement encadrés ... par des Allemands !
                .
                L’industrie automobile allemande a un trou d’air actuellement, et elle tient à continuer à vendre ses berlines en GB. De plus, les 2 pays ont des intérêts croisés, des pièces sont construites en GB, puis assemblées en Allemagne. 
                .
                Donc ces deux pays ont tout intérêt à ce que les négociations soient pour eux gagnant/gagnant... Pour la France, ce sera peut-être une autre histoire, pour les marins pêcheurs par exemple, ou pour les éleveurs. L’Allemagne est devenue un grand pays d’élevage et d’abattage, car ils n’ont pas de SMIC agricole !
                .
                Scénario probable à mon avis :
                Barnier remuera de l’air pour faire du vent, pour faire croire que la France joue un rôle important. Il fera des discours à usage interne, au service de Macron.
                Puis il fera ce qui est bon pour l’industrie automobile et agricole allemande.
                On parie ?


              • kéké02360 4 février 20:14

                @Captain Marlo
                à propos des allemands  :

                Un responsable des conservateurs allemands d’Angela Merkel a plaidé pour que l’Union européenne dispose à l’avenir de sa propre force de dissuasion nucléaire, suggérant une mise en commun de l’arsenal atomique français, dans un entretien paru lundi et repris par l’AFP.

                L’Allemagne, dont l’opinion est profondément antinucléaire et où le sujet reste largement tabou, doit « envisager une coopération avec la France en ce qui concerne les armes nucléaires », a déclaré le vice-président du groupe parlementaire de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), Johann Wadephul dans cette interview au quotidien berlinois Tagesspiegel de lundi.

                Le pays « devrait être prêt à participer à la force de dissuasion nucléaire avec ses propres capacités et moyens », poursuit cet élu du mouvement de la chancelière. En contrepartie, « la France devrait être prête à la placer sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’OTAN », a-t-il estimé.

                « Le président Emmanuel Macron nous a plus d’une fois appelés à oser plus pour l’Europe. Il pourrait maintenant montrer qu’il est lui aussi prêt à cela. Cela prendra du temps, mais le débat doit commencer maintenant », lance-t-il.

                Les replis nationalistes dans le monde ne rendent pas l’Europe « plus sûre », a-t-il argumenté.

                source :

                http://french.presstv.com/Detail/2020/02/04/617863/LAllemagne-convoite-larsenal-nuclaire-franais-


              • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 21:12

                @kéké02360
                L’Allemagne ne lorgne pas seulement sur l’arme nucléaire française, mais aussi sur le statut de la France aux Nations Unies, avec son droit de véto !
                .
                Tous ces projets nécessitent l’accord des autres pays européens et de Trump !
                Comme ils sont divisés sur l’ OTAN et sur les relations avec la Russie, ce n’est pas demain la veille...


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 février 21:26

                @Captain Marlo

                Alors là ce que tu te goure fillette.



              • Trelawney Trelawney 5 février 09:19

                @Séraphin Lampion
                Dès le départ, les allemands n’ont pas apprécié la blague anglaise. Barnier a la réputation d’être cabochard et difficile en négociation (c’est pour cela que la droite française l’a délocalisé à Bruxelles).Les allemands savent qu’avec lui il n’y aura pas de largesse accordée.
                L’Allemagne ne veut aucune concession, car elle veut mettre au pas les pays de l’est (Pologne,Hongrie, tenté par plus de liberté). Macron essaie de tempérer, car il aura des problèmes avec la pèche, le tunnel et Calais. Mais l’Allemagne reste inflexible et il n’a pas Barnier dans sa poche


              • Eric F Eric F 5 février 09:52

                Cette histoire de zones de pèche est tout de même édifiante : depuis des années on pleurniche que les pécheurs anglais viennent piquer dans nos zones, et on découvre désormais qu’en fait, c’est nous qui péchions chez eux !


              • Eric F Eric F 5 février 11:18

                @Séraphin Lampion
                « pourquoi les Allemands avaient embauché Barnier pour négocier et pas un Allemand »
                Principe diplomatique élémentaire : il vaut mieux désigner quelqu’un d’extérieur pour le rôle de « bad cop », afin de ménager les bonnes relations à venir


              • assouline assouline 5 février 11:35

                @Françaises, Français...
                .
                L’UPR nous dit :
                .

                Dans la nouvelle Commission européenne, tous les postes stratégiques sont tenus par des Allemands.


                .
                C’est faux.
                .
                Le lien qui l’accompagne renvoie vers une video UPR avec « explication » d’Asselineau.
                .
                Où l’on voit que l’UPR confond L’Union européenne avec la Commission européenne... qui n’est qu’une institution de l’Union européenne...
                Or, la Commission européenne, comme chacun le sait, est constituée des commissaires de chaque pays.
                Seule la présidente de la Commission est allemande.
                Et chaque commissaire national dispose d’un vote.
                .
                Plus loin dans la vidéo, l’UPR a effectué une selection d’Allemands occupant des postes au sein de l’Union....

                (https://youtu.be/uR3g6o2ULyw?t=1306)

                Fatalement, on croit voir que les postes de l’Union sont occupés par les seuls Allemands...

                Or, une sélection par poste dans l’Union, et non par nationalité comme l’a fait l’UPR pour fabriquer sa petite vidéo, aurait révélé la diversité des nationalités au sein des décideurs dans les institutions de l’Union....
                .
                Au lieu de ça, l’UPR affiche la tête et la nationalité des Secrétaires généraux qui n’ont qu’un rôle purement fonctionnel et aucun pouvoir de décision dans l’Union...


              • Cyril22 5 février 18:46

                @assouline
                la germanophobie, l’étasunophobie, la russophilie et l’iranophilie sont les marqueurs du souveraino-complotisme


              • uleskiserge uleskiserge 4 février 14:53


                 

                Point qui modère notre enthousiasme, nous qui partageons et soutenons cette sortie de l’U.E que nous souhaitons pour la France : cela reste un Brexit poussé par des forces politiques de droite.

                 

                Que le parti Travailliste se soit opposé à un Brexit plébiscité par les classes populaires, est absurde ; il n’a pas fini d’en payer le prix : une marginalisation de dix ans pour un parti politiquement impuissant et sorti de l’histoire ; celle de son pays. 

                 

                Son erreur : avoir joué la partie à droite sous prétexte que l’opposition de droite l’a joué « à gauche » en s’appuyant sur les classes populaires.

                 

                Reste à anticiper les conséquences d’un parti conservateur aux affaires durant dix ans sur ces classes populaires. Bien que hors de l’Euro, la pauvreté en GB est supérieure à celle de France ; des salaires à 1,17 euros de l’heure sont autorisés. Comme quoi, côté précarité et pauvreté, l’Euro n’explique pas tout. 

                 

                Jacques Cheminade aura cette lucidité courageuse à propos du rôle de la City, hier, aujourd’hui et demain à l’occasion de son intervention lors de la Grande soirée du Brexit à Paris, organisé par le parti d’Asselineau, il mentionnera la menace d’une GB paradis fiscal... pompe aspirante de la finance du continent. 

                 

                Après avoir neutralisé l’Europe avec un élargissement de l’U.E à 28 pays sous Tony Blair, agent américain confirmé...

                Après y avoir inoculé le virus du libéralisme mondialiste et financier, la GB quitte l’U.E.

                Aussi, saluons ici l’efficacité de l’action du Royaume-Uni depuis son adhésion en 1973 !

                L’Angleterre plus que la GB quitte donc l’U.E après l’avoir contaminée.

                 

                Et puis encore : cette préoccupation à propos d’un parti conservateur qui peut être socialement dévastateur pour les classes populaires ; souvenons-nous de Thatcher puis Blair qui aura laissé derrière lui, en partant, plus de pauvres qu’en arrivant.

                 

                Et puis enfin : un dernier point qui n’appelle aucune contestation ou presque : saluons sans réserve le respect du résultat des urnes de la classe politique britannique même si, contrairement au référendum de 2005 en France, c’est le parti au pouvoir pro-Brexit qui l’a initié et qui a dû par conséquent, en assumer la responsabilité sans doute à contre coeur car dans les faits, de cette adhésion à l’U.E, la GB en avait très peu les inconvénients et de nombreux avantages.

                 

                D’où notre méfiance car les intentions du parti conservateur ne sont très certainement pas aussi pures qu’affichées, à savoir : un réel engagement en faveur de la souveraineté du peuple britannique sans laquelle aucune démocratie n’est possible, et ce pour le bien, le meilleur, de tous.

                L’avenir nous dira très vite si cet engagement est sincère. 


                • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 20:21

                  @uleskiserge
                  .
                  Le rapport de force électoral met Johnson dans la même situation que de Gaulle à la Libération. Sans les communistes, qui poussaient de Gaulle aux fesses, pas sûr que de Gaulle aurait mis en place la Caisse unique de Sécurité sociale« .... !
                  .
                  Johnson est un pragmatique, il a compris que le Parti Travailliste était paralysé par ses divisions internes, et qu’il y avait une fenêtre de tir pour arriver au pouvoir. Il veut rester longtemps 1er Ministre, il a donc intérêt à faire comme de Gaulle, à mettre de l’eau dans son whisky..
                  .
                  Il a compris aussi, que des services publics qui fonctionnent, c’est un atout pour les investisseurs, dont les salariés ont aussi des enfants qui vont à l’école, qui ont besoin d’hôpitaux, de transports publics etc. Il ne peut pas compter sur le climat pour attirer du monde, sauf pour faire du shopping à Londres...


                  Les questions que la Gauche européenne devrait se poser, en premier lieu, pourquoi elle est accroché à l’UE comme une moule au rocher ? Alors qu’elle a parfaitement compris qu’il s’agit d’un machin fait pour, et par les 1%, et contre les peuples ? Parce qu’elle croit qu’elle peut réformer l’Europe !
                  .
                  Elle refuse de lire les Traités européens, dont l’article 48 du TFUE, qui explique que l’ Europe n’est pas réformable, tout a été verrouillé.
                  .
                  Pourquoi la Gauche européenne a abandonné la Nation & la souveraineté, alors qu’elle défend un Etat indépendant et souverain pour les Palestiniens ? Elle confond nationalisme et patriotisme, une confusion qui sera mortelle pour elle, et que ne fait pas la Gauche en Amérique latine.
                  .
                  La Gauche européenne, c’est »le Camp du Bien« , se poser des questions sur ses 40 ans d’échec en Europe, c’est impensable, donc elle pédale lamentablement dans la semoule en attendant Godot.
                  .
                  Et il n’émerge personne à Gauche pour défendre le Frexit, sauf des personnalités, comme Kuzmanovic, Todd, Chouard, Pierre Lévy ou Jean Bricmont, tous des esprits libres, mais qui ne sont pas liés aux appareils politiques.

                   »Le néo colonialisme intellectuel de la Gauche européenne."


                • Eric F Eric F 5 février 09:56

                  @uleskiserge
                  « Après avoir neutralisé l’Europe avec un élargissement de l’U.E à 28 pays...
                  Après y avoir inoculé le virus du libéralisme mondialiste et financier...
                  L’Angleterre plus que la GB quitte donc l’U.E après l’avoir contaminée »

                  Excellent résumé !


                • Eric F Eric F 5 février 10:20

                  @Captain Marlo
                  A la libération, de Gaulle n’était pas « poussé » par les communistes, il a fait du bismarkisme social en les y impliquant, pour les contenir.

                  Johnson est un libéral-conservateur, avec une fibre nationale, mais sa « fibre sociale » est-elle conjoncturelle ou va-t-elle se confirmer, il est trop tôt pour le dire. On parle du coup de pouce sur le « smic » britannique, mais de nombreux emplois sont rémunérés bien en deça.


                • assouline assouline 4 février 16:38

                  car il a condamné le protectionnisme croissant dans le monde.

                  .

                  Boris Johnson est donc bien le libéral que l’on soupçonnait, adepte du libre-échangisme et pourfendeur des rétro-souverainistes...


                  • assouline assouline 4 février 16:43

                    @assouline
                    .
                    C’est tout de même curieux de protéger ainsi ses eaux territoriales quand on prétend s’opposer soi-même au « protectionnisme croissant dans le monde »...
                    Johnson aurait-il le libéralisme contrarié ?

                    .


                  • assouline assouline 4 février 16:52

                    Arguant, en outre, qu’il veut être un champion du libre-échange maintenant que le Brexit est arrivé,

                    .

                    C’est à n’y plus rien comprendre...

                    .

                    Les « analystes » de l’UPR nous expliquent qu’avec un Brexit, on récupère sa souveraineté et qu’en récupérant sa souveraineté, on peut lutter contre le libre-échange imposé par l’Union européenne et qui ronge nos économies grignotées par les Chinois...

                    Et que tout ça, ça empêche de conduire une politique sociale dans le pays...

                    Voilà maintenant que Johnson, ce héros socialiste des nationaux-socialistes français, nous promet d’être un champion du libre-échange !

                    .

                    Réunion de crise au QG parisien de l’UPR !

                    Asselineau est en sueur !


                    • Emohtaryp Emohtaryp 4 février 18:41

                      @assouline

                      Et que tout ça, ça empêche de conduire une politique sociale dans le pays..

                      Vous dites vraiment n’importe quoi....

                      Augmentation du salaire minimum de 6,2 % ( plus haut que celui de la France..)

                      Plus de 50 milliards pour la santé et une quarantaine d’hôpitaux prévus avec l’effectif qui va avec, gros paquet sur l’éducation et re-nationalisation de plusieurs lignes de chemin de fer.....etc,etc

                      La mauvaise foi, ça doit être votre crédo....

                      Votre UE est à l’agonie et n’y survivra pas, la dislocation, c’est à partir de maintenant !


                    • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 21:06

                      @assouline
                      Voilà maintenant que Johnson, ce héros socialiste des nationaux-socialistes français, nous promet d’être un champion du libre-échange !


                      .
                      Surtout ne vous fatiguez jamais à mettre en lien, les documents et les preuves de ce que vous affirmez ! J’attends toujours votre article du Guardian.
                      Le programme législatif de Johnson a été lu par la Reine d’Angleterre.
                      .

                      Contrairement à vous, l’UPR source toutes ses analyses, cite les documents, les articles des Traités, et ces preuves peuvent être vérifiées par tout le monde.
                      .
                      On peut se demander à quoi servent les trolls qui défendent l’UE des banksters  ?
                      A rien. Vous dites la même chose que les médias et tous les chiens de garde du système. Vous croyez que les lecteurs viennent sur un forum alternatif pour y trouver les mêmes salades pro européennes, que sur TF1 ?
                      .
                      J’espère au moins que cela vous rapporte de quoi vivre correctement ?!
                      Ou alors, vous avez un gros portefeuille d’actions dans les multinationales ?
                      Pour passer ses journées, de potron- minet à la nuit, à déverser les mantras pro européens, il faut avoir une solide motivation...


                    • julius 1ER 5 février 16:05

                      @Emohtaryp
                      tout çà c’est de la propagande, il y a loin de la coupe aux lèvres !!!


                    • assouline assouline 4 février 17:10

                      Le Premier ministre a averti qu’il préférerait accepter les tarifs commerciaux plutôt que de suivre les règles de l’UE.

                      .

                      C’est donc là l’alternative à laquelle doivent faire face les Anglais...

                      Les britanniques auront donc bien à s’acquitter de taxes d’exportation pour écouler leur production sur le continent...

                      Le commencement de la souveraineté retrouvée...

                      L’Union a su réagir et donner un prix à la défense de ses intérêts... enfin !


                      • Legestr glaz Legestr glaz 5 février 18:49

                        @assouline
                        Ces taxes sont ridiculement basses dans l’UE soit 2,4%. Ces 2,4% ne pèsent rien pour l’économie britannique parce que le taux de la livre sterling a chuté de bien d’avantage lors de l’annonce du Brexit. Il s’est donc agi d’une « dévaluation monétaire compétitive » pour la GB. 

                        https://www.xe.com/fr/currencycharts/?from=GBP&to=EUR&view=5Y

                        Lisez ce bouquin d’un économiste et vous comprendrez l’arnaque !

                        https://boutique.upr.fr/home/219-livre-de-charles-henri-gallois.html


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 4 février 17:51

                        Les Britanniques sont bien plus forts que nous, une fois de plus ils imposeront leurs vues....et même le frexit....Ce cheval de Troie n’est entré dans l’Europe que pour la vaincre. Le Brexit, c’est enfin la bataille franche et claire de gens qui ont une mentalité de vainqueurs.


                        • Emohtaryp Emohtaryp 4 février 18:44

                          @C BARRATIER

                          une fois de plus ils imposeront leurs vues....et même le frexit....Ce cheval de Troie n’est entré dans l’Europe que pour la vaincre.

                          Et bien, tant mieux !!!

                          On rappelle les 55% de non au TCE en 2005 et sarko et les fachos de l’UE se sont assis dessus.....On a pas oublié !


                        • Captain Marlo Captain Marlo 4 février 20:42

                          @C BARRATIER
                          Ce cheval de Troie n’est entré dans l’Europe que pour la vaincre. Le Brexit, c’est enfin la bataille franche et claire de gens qui ont une mentalité de vainqueurs.


                          .
                          Une mentalité de vainqueurs, c’est bien ce qui manque cruellement à notre classe politique... Je ne crois pas que la GB soit entrée en 1972 dans la construction européenne pour la détruire, puisque ce sont les anglo-saxons qui ont été à la manoeuvre pour la construire !

                          Churchill a participé au 1er Congrès européen de la Haye en 1948 !
                          .
                          Ils y sont entrés par pragmatisme, ça arrangeait leurs affaires financières & commerciales.
                          .
                          Alors que les Français sont des idéologues, ils ont fait de l’Europe une religion, au lieu de défendre les intérêts de la France, comme le font les anglo saxons pour leurs pays respectifs !
                          .
                          PS : Anglo, c’est anglais. Mais saxon, c’est allemand.
                          La Saxe n’est pas ... en Patagonie extérieure, c’est une région allemande.
                          Et la Reine d’Angleterre est d’origine allemande.
                          .

                          "(...) D’ailleurs, pour dissimuler ses origines allemandes, la famille royale a changé son nom pour Windsor en 1917 car le nom allemand Saxe-Coburg suscitait la controverse. La famille du Prince Philippe a aussi changé son nom pour Mountbatten au lieu de Battenberg.

                          Les origines allemandes des Windsor remontent à 1714, quand la reine Anne Stuart est décédée sans succession immédiate de religion protestante. Il fut donc décidé de passer par-dessus 50 prétendants au trône catholiques pour confier la couronne à Georg Ludwig d’Hanovre (George 1er).... etc


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 4 février 21:39

                          @Captain Marlo
                          Merci pour ces infos !


                        • Eric F Eric F 5 février 10:57

                          @Captain Marlo
                          « Anglo, c’est anglais. Mais saxon, c’est allemand »
                          Sauf que c’est un peuple certes d’origine germanique, mais implanté dans les iles britanniques au très haut moyen âge, le terme « anglo-saxon » désigne spécifiquement les pays anglophones particulièrement Royaume Uni et Etats Unis, l’origine germanique est très lointaine, et jamais l’actuelle Allemagne n’est incluse dans cette désignation.
                          L’ascendance allemande de l’actuelle famille régnante britannique n’a strictement rien à voir et est beaucoup plus récente comme vous l’indiquez vous-même. Les familles régnantes sont entrecroisées et hétéroclites, il y a même un descendant de Bernadotte en Suède et de Louis XIV en Espagne, la dysnastie néerlandaise descend lointainement des comtes de Bourgogne etc. 


                        • julius 1ER 5 février 16:12

                          @C BARRATIER

                          vous vous gargarisez avec des mots seuls les faits sont têtus !!!


                        • gerard JOURDAIN 5 février 13:07

                          le constat de l’article mérite mieux que son titre « racoleur ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès