• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ACTE XVIII - La Vérité en image...

ACTE XVIII - La Vérité en image...

 

Un reportage retraçant les événements de l'acte XVIII très controversé à l'heure actuelle et source de nombreuses réactions. Tant du coté du gouvernement que du coté de la population parisienne encore choquée par le souvenir et les stigmates des tumultes du week end du 16 Mars.

Beaucoup de choses sont dites et les avis vont de la fierté de certains aux critiques acerbes pour d'autres. A chacun sa vision et ce reportage n'a ni pour but de faire l'apologie de la violence ni de jouer au politiquement correct non plus. Alors si on ignore le fait qu’après 17 éditions précédentes personnes ne s'est autant scandalisé pour les mains arrachées yeux crevés et autres mutilation, il est intéressant de voir à quel point la perte du FOUQUET'S ou du magasin ZARA représente tant d'indignation pour une petite partie de la population. Il est clair qu'aucun des employés de ces magasins ne sera au chômage, ils seront dispatchés le temps de la remise en fonctionnement de ces enseignes (ce qui contrairement à ce que l'on entend ne devrait pas prendre plus de 10 jours pour la plupart des boutiques et sûrement pas des mois).

Tenter de nous faire croire que ce sont juste des boutiques de "petits commerçants de quartier" et nous expliquer que 80 boutiques représentent plusieurs milliards de pertes pour le groupe propriétaire de ces franchises cela ne choque personne ? La contradiction est quand même évidente pour peu qu'on y réfléchisse un peu non ? Et c'est officiellement ce qui est dit par nos "gouvernants" jusqu'au sénat.

Les boutiques n'ont pas étaient choisies au hasard, si vous prenez la liste des enseignes et que vous remontez jusqu'au groupe principal vous arrivez sur quelques grosses fortunes qui sont au centre des débats et citées dans les propos récurrent du mouvement au sujet de l’oligarchie actuelle. Pourtant on cherche à faire ignorer ce détail. Je suis navré si mes propos choquent certains mais j'ai en effet plus de mal à m’écœurer de la destruction d'une boutique de luxe ou d'un kiosque à journaux que de la vision qui m'a été donné lors des autres manifestations... de visages ensanglantés, d'acharnements sauvages sur des personnes peu dangereuses voire vulnérables, de mains arrachées ou de malaises provoqués par du gazage intensif. J'ai pu constater de mes yeux que les dégâts n’étaient que matériels et les commerces disposant d'un vigile ont été épargnés et c'est le cas de la boutique SAMSUNG. Aucun mal n'a était fait à l’agent de sécurité et les casseurs sont ressortis rapidement et sont passés à leur cible suivante.
Ceci étant je déplore la tournure qu'il a fallu que cela prenne avant que le duo Macron/Castaner commence à prendre les choses au sérieux.

La plupart des gilets jaunes le déplore aussi. Les appels et les discours sur les réseaux sociaux dans la semaine précédent l'acte XVIII ne laissaient aucune interprétation. il était pourtant clair que les gilets jaunes les premiers ont exprimé leur volonté d'éviter d'en arriver là. Et pire que le silence la réponse de Mr le Président fût de belles séances photo sur lesquelles il pose fièrement durant ses "vacances au ski", démontrant une volonté d'afficher ses soi-disant vacances ce qui n'est pas anodin pour moi. Je dirai même plus, je ne pense pas que Monsieur le président de la république soit parti réellement en "vacance" mais plutôt "à l’abri" mais ne pouvant pas politiquement montrer ses craintes il a préféré paraître odieux plutôt que pleutre. La conséquence d'une telle attitude ne peut pas être ignorée, surtout par une personne aussi "stratégique” que lui.

Les débordements étaient prévisibles, voire inévitables. Je ne justifie aucun des actes violents commis ce jour là mais la colère qui en est l'origine me paraît quand à elle légitime. Leurs services de renseignement ne peuvent quand même pas ignorer ce qui pouvait arriver suite aux appels aux rassemblements lancés partout en France sur tous les groupes de Gilets Jaunes. Tout le monde savait très bien la détermination de ce mouvement et leurs intentions concernant l'acte XVIII. Ce qui soulève la première question, pourquoi avoir tout mis en œuvre pour "nasser" les gilets jaunes aux champs Élysée ? (voir reportage vidéo) Il y avait une énorme mobilisation policière, preuve que les dirigeants savaient que le rassemblement (appelé "ultimatum" par les GJ) pouvait facilement dégénérer. La stratégie très calculée montre bien une anticipation de la part de ces même dirigeants...

Un autre mystère réside dans le mode opératoire des CRS. Lorsqu'un magasin était attaqué, il n'y avait pas d'intervention, même au moment du pillage. Les groupes de CRS arrivaient ensuite devant le magasin dévasté et se postaient là un moment avant de repartir après avoir gazé tout le monde restant (donc pas les pilleurs déjà partis). Quel est l'intérêt de protéger un magasin déjà pillé ? La présence des Black Block a été confirmé et relayé suffisamment pour que ce soit officiel. Ils n'étaient pas en marges du mouvement comme j'ai pu l'entendre sur les médias mainstream. Les 1500 présents (d’après Monsieur CASTANER) ont répondu à l'appel de rassemblement et ont fait partie intégrante de cette manifestation.

Monsieur Castaner a parlé au sénat de 1500 black block mais comme cela devait trop discréditer leurs services de sécurité, il annonce plus de 10000 manifestants gilets jaunes violents et radicalisés. Il tient ce discours pour appuyer sa demande au sénat afin d'obtenir, je cite, "plus de moyens humains et matériels pour appliquer une plus grande fermeté au traitement de ce genre de manifestation non autorisée". Il réclame aussi une plus grande liberté d’initiative pour les forces de l’ordre. Elles vont du coup engager leurs responsabilités sur les actes commis ? ils le savent ? Si l’on prend en compte que pour les gilets jaunes, cette manifestation était déjà une réponse à la répression résolument abusive des actes passés je me dis qu’ "Une plus grande fermeté" ne peut à mon avis conduire qu'à plus de violence mais c'est malgré tout la stratégie de ce ministre de l'intérieur.

Il semble en tout cas si l'on se place dans l'objectif que les gilets jaunes avaient posé pour cet acte XVIII, qu'ils les ont atteint. Faire réagir le gouvernement et leur montrer une mobilisation grande en nombre et beaucoup moins pacifique que les 17 autres éditions ça c'est fait. Pas sans quelques dégâts. et pas sans conséquences. Mais je pense que le gouvernement les sous estime certainement. jusqu'à penser qu'ils vont se mettre dans une escalade de la violence. L'acharnement des responsables à prendre des mesures contre les prochains débordements va être une dépense d’énergie inutile mais très représentatif d'une certaine forme de panique qui s'installe dans notre duo de choc. Les gilets jaunes n'ont pas déclaré une guerre, ils ont juste donné une démonstration de ce qu'ils pourraient faire à force d'être passés sous silence et de ne pas être pris en compte comme c'est le cas depuis le 17 Novembre. Mais je reste persuadé qu'ils ont bien d'autres surprises et pas nécessairement dans la violences pour se faire entendre encore longtemps. Du moins le temps qu'il faudra pour que le monde se réveille et que les choses changent. Leur détermination est grande, aussi grande que leur colère, encore faut il que le gouvernement entende "les raisons de la colère".

REPORTAGE : 

JMS
JOURNALISME 2.0
Les yeux du peuples....

Documents joints à cet article

ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image... ACTE XVIII - La Vérité en image...

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • sylvie 26 mars 11:36

    Et pan sur le bec, merci !!!!!


    • P-Troll P-Troll 26 mars 11:49

       « Leur détermination est grande, aussi grande que leur colère, encore faut il que le gouvernement entende »les raisons de la colère« .  »


      Le gouvernement ?

      Ce « gouvernement » ne « gouverne » rien ! Il a été mis là pour gérer les intérêts de quelques puissantes familles et fonds de pensions internationaux qui ont cru que le moment était venu de prendre leur revanche sur l’humiliation de leurs grands-pères collabos à la libération. Mais ils se sont trompés à la fois de scénario et de critères pour la distribution des rôles. Ce film est un navet et les producteurs sont en colère contre les réalisateur qui a choisi des acteurs ringards et limités intellectuellement. Le gouvernement dispose de certains leviers de l’état et en abuse pour tenter d’imposer sa volonté à court terme par la violence. Mais le pouvoir est ailleurs, et il est fort à parier que cet ailleurs a déjà tiré un trait sur les pieds nickelés qui monopolisent les palais présidentiel et ministériels en ce moment.


      • pepe12 26 mars 22:50

        c est edifiant ds le sens que ce gov fait tout pour declencher une guerre civile, et donc provoque avec tous leurs moyens en leur possession,

        alors quel est l agenda

        j ai mon idee, la prochaine crise financiere a venir, ou la guerre civile est anticipee comme inevitable, c est donc juste une anticipation pour se fideliser les forces de l ordre et armee et passer les lois necessaires a une dictature

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès