• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Adieu Angela Merkel ! Bonjour Annalena Baerbock ?

Adieu Angela Merkel ! Bonjour Annalena Baerbock ?

L'Allemagne entre dans une ère nouvelle avec les élections législatives de septembre

16 ans au pouvoir plein et entier pour Angela Merkel ; même François Mitterrand en France avec ses 14 ans dont 4 ans de cohabitation, est battu. Angela Merkel a connu Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy, puis François Hollande, puis Emmanuel Macron présidents de la république française.

Mais Angela Merkel chancelière, c'est fini pour l'Allemagne. Angela Merkel ne se représente pas : le 26 septembre prochain ce sont les élections générales en Allemagne et le changement de chancelier, moments importants pour le pays, pour l'Europe et pour le "tandem" franco-allemand. Puis en janvier 2022 ce sera l'élection du président fédéral par les " länder" (les régions allemandes) et le Bundestag.

Le 26 septembre, les allemands vont voter pour un parti et un candidat dans une circonscription avec un système qui favorise les petits partis. Les élections vont avoir lieu dans un contexte à forte pression avec la pandémie et ses dégâts mondiaux passés et à venir.

Les 2 grands partis, les chrétiens démocrates (CDU-CSU) et socio-démocrates (SPD) sont en difficultés. La CDU le plus grand parti, de droite, a perdu depuis 1990 40% de ses adhérents, depuis la réunification des 2 Allemagnes. Le SPD est encore plus en crise que la CDU. Lui qui était ancré dans le fort mouvement syndical, a perdu en importance depuis de nombreuses années, et il est crédité de 10% des intentions de vote, au même rang que les libéraux. Les libéraux, les partisans de la vraie économie de marché et de l'indépendance de la société envers l'état, existent toujours mais en portion congrue.

Les extrêmes stagnent, comme à l'extrême droite, l'Alternativ für Deutschland (AfD) parti très anti-européen et dénonciateur de l'immigration insécurisante, avec quelques alliances locales avec l'aile droite des chrétiens-démocrates. Certains lui octroient 12% des intentions de vote. Dans quelques semaines un scrutin régional doit avoir lieu en Saxe-Anhalt et la CDU a décidé d'une alliance avec tous les partis contre l'AfD. Die Linke à l'extrême gauche, ancienne aile gauche du SPD et héritier du PC de l'ex RDA ( Allemagne de l'est communiste), est implanté dans des länder mais sans progresser notablement.

Les Verts (Die Grünen) sont devenus la deuxième organisation politique allemande derrière la CDU, avec une maturité écologiste remarquable. 

Tout est désormais possible en extrapolant des coalitions entre la gauche, les Verts, les libéraux, la droite, hormis l'extrême-droite.

Dans les länder qui ont, comme chacun sait en Allemagne, un fort poids institutionnel, d'ores et déjà les coalitions vont bon train : coalitions à 3 partis comme en Rhénanie-Palatinat ; coalitions à 2 partis comme en Bade-Wurtemberg.

L'électeur ne sait donc pas avant les élections générales quelle sera la coalition constituée. Mais le système est stable et tourne rond.

En Allemagne il y a un désir général de nouveau souffle, de tourner la page Angela Merkel qui aurait pu se représenter comme l'avait fait son mentor Helmut Kohl. Mais elle a préféré "jeter l'éponge", peut-être pour être plus libre dans son action gouvernementale finissante.

Les allemands rendent hommage à l'action immense d'Angela Merkel jusque dans sa gestion de la crise du Covid, même si l'Allemagne connait comme d'autres démocraties une crise de confiance envers les politiques. Angela Merkel est reconnue comme travailleuse inlassable.

Une autre femme co-présidente des Verts est en train de prendre de l'ampleur : la candidate verte au poste de chancelier Annalena Baerbock, 40 ans, alors que le candidat CDU en a 60. Des enfants jeunes ( télétravail à la maison avec ses enfants pendant le confinement), une écoute féminine qui plait bien, un "nouveau narratif" comme le nomme des chercheurs en science politique, voire un côté maternel qu'elle sait exploiter, la caractérisent dans l'opinion allemande. Et elle a le vent en poupe, elle qui est diplômée de la London School of economics et en sympathie avec Christine Lagarde qui préside la Banque centrale européenne.

Les Verts tentent de devenir un "Volkspartei", un parti populaire avec un nombre conséquent de militants et d'élus. Et ils sont bien implantés dans les länder. Parti avec des étudiants, des retraités, des urbains, des ruraux, des jeunes de tous horizons, des militants de la cause climatique, des militants anti-nucléaire, des représentants de la forte minorité turque, des investisseurs, des entrepreneurs, les Verts tentent habilement la synthèse.

Le ministre-président Kretschmann réélu il y a peu dans son land de Bade-Wurtemberg, land de l'automobile, que la CDU avait tenu pendant 50 ans, est le type même de ce que les allemands appellent le conservatisme vert qui allie pragmatisme et changement sans révolution. 

Le programme des Verts, très épais, 137 pages, prévoit 50 milliards d'investissements de l'état, par an, pour les infrastructures, les transports en commun, la santé, l'éducation avec endettement (alors qu'il y a la règle du "frein" dans la constitution allemande) et hausse des impôts pour les revenus supérieurs (au contraire des libéraux par exemple), un salaire minimum et des allocations familiales en hausse.

Selon un sondage effectué il y a peu auprès des entrepreneurs, la candidate des Verts est choisie par plus d'un électeur sur 4 et les investissements verts et les placements financiers verts prévus dans le programme vert sont plébiscités par le monde de l'entreprise. La famille, l'éducation, la santé, l'intelligence artificielle sont mises en avant par la candidate verte même avant les problèmes environnementaux, comme un vrai parti de centre gauche.

Même si des faiblesses apparaissent avec des divergences entre les Verts, sur le nucléaire, l'environnement, l'Europe, la politique militaire avec l'OTAN et la politique étrangère en direction de l'Afrique et du Moyen-Orient. Même si le groupe parlementaire vert actuel refuse une bonne partie du programme pour les élections générales, les Verts veulent un gouvernement de rupture mais avec une certaine continuité. Ce qui ne sera pas sans présenter des difficultés avec leurs partenaires éventuels de l'ouest comme de l'est.

Comme tous les candidats (hormis les extrêmes) les Verts sont pro-européens. Comme ceux de la CDU, le parti dont le futur a peu préoccupé la chancelière Merkel et qui a choisi Armin Laschet négociateur et rassembleur, président fédéral de la CDU, pour être son candidat à la chancellerie, dans la grande tradition Kohl- Adenauer. Tout comme le SPD pro-européen avec son candidat à la chancellerie Olaf Scholz ministre actuel d'Angela Merkel, opposé à la direction de son parti et avec un groupe parlementaire à 40% hostile au gouvernement de coalition avec la CDU.

Les commentateurs français ne manqueront pas de prendre en compte des comparaisons entre les Verts allemands et les Verts français, de faire des parallèles entre CDU, SPD et les ex partis français dominants LR et PS. Mais comparaison n'est pas raison...

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Merkel a favorisé Frau Baerbock .

    Baerbock est une deuxième Ursula von der Leyen .
    Le CV de Baerbock est flouté .

    Vous faites de la propagande bon marché ......

    La seule chose a attendre c’est le silence et la disparition définitive du foireux Mister Cohn-Bendit .


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 25 mai 15:04

      La grosse dondon va enfin se tirer, elle aura bien obéi à ses maitres

      Celle qui suivra est du meme acabit, aux ordres de Klaus schwab et du WEF

      Pov’ allemagne

       smiley


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mai 15:16

        @Bendidon
        Quels maîtres pour l’Allemagne ?


      • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 25 mai 17:31

        @Aita Pea Pea

        Les mêmes que ceux de la France : ceux qui prêtent de l’argent.
        Rien de nouveau sous le soleil, c’est le style qui change, et la crédibilité des pantins articulés qui ne seront bientôt même plus nécessaires. La connexion universelle permettra un contrôle universel du troupeau connecté et le berger n’aura plus de raison d’être, pas plus que son chien..


      • Iris Iris 25 mai 17:37

        @Séraphin Lampion
        C’est Matrix quoi !


      • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 25 mai 17:47

        @Iris

        Oui, et après ce sera Themroc  !


      • Iris Iris 25 mai 18:50

        @Sérapuhin Lampion
        J’adore le cinéma !
        Gardons la tête froide au cas où.


      • Un exemple des messages Allemands :

        Ich möchte nicht , dass Frau Baerbock dieses Land regiert Punkt.

        • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 25 mai 17:35

          @SPQR complotiste chasseur de comploteur...

          Ich weiss nicht was soll es bedeuten

          Dass ich so traurig bin.


        • @Séraphin Lampion
           
          Das ist die Propaganda der « Alternative für Deutschland » für die Deutschen


        • Merkel est une LGBT qui a toujours favorisé les femmes .

          Elle est hégémonique ,

          Elle a présidé l’Allemagne avec des méthodes hérités de la R D A.

          Par contre les intérêts allemands ont souvent été prioritaires puisque l’Europe des langues et des peules est majoritairement germanique .

          Macron n’est réellement qu’un minable, dans l’esprit Allemand .

          Le Volksgeist reste prioritaire .

          L’Allemagne reste l’Allemagne rien n’est vraiment très loin, ni complètement effacé . 

          La stratégie de reconstruction et de construction est totalement différente qu’en France .

          Pour un bâtiment ancien les bureaux d’architecture ont obligation de faire une étude sur le bâtiment en question et prouver sérieusement qu’il est une menace pour la sécurité des personnes avant sa destruction, si non il est utilisé et modernisé pour un projet de construction .


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mai 19:08

            Niveau style c’est pas terrible. On va passer d’une qui se faisait tailler ses fringues dans du tissu pour divans a une qui taille dans les rideaux des 70’ ...


            • Le projet Espagne 2050 nous montre qu’après la dictature sanitaire les élites veulent imposer la dictature pseudo écolo qui dans les faits est appauvrissement généralisé et la remise en question de la propriété individuelle pour le citoyen lambda .
              Seul les très riches peuvent posséder une maison et la liberté de vivre comme ils le souhaitent .


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mai 20:53

                @SPQR complotiste chasseur de comploteur...
                Ta gueule !



              • julius 1ER 26 mai 07:23

                Excellent article qui résume bien la situation en Allemagne qui quoi qu’on en dise fait bien la pluie et le beau temps en Europe ... et pour cause avec Merkel 16 ans de ou au pouvoir ... çà en impose à tout le monde !!!!

                Nouvelle donne donc avec ces élections qui arrivent et nul doute que le nouvel élu en charge du gouvernement n ’aura pas la même aura en Europe... cela ouvre quand -même une période d’incertitudes couplée avec les mêmes incertitudes côté français avec les élections qui se profilent en 2022 ???

                avec la Crise post-covid que l’on aura, on risque d’entrer dans une grave zone de turbulences .... bien malin celui qui pourra prédire si l’on en sortira par le haut .. ou par le bas ????




                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 26 mai 11:45

                      Peut-on voir Annalena à poil comme Angela ? je pense que c’est un critère sélectif important ^^


                      • Initiativedharman Initiativedharman 26 mai 11:54

                        Bon vent Merkel...


                        • Zolko Zolko 26 mai 11:58

                          L’article omet de dire que Annalena Baerbock est une atlantiste convaincue, qui fera le jeu de l’OTAN, alors que les Verts Allemands sont historiquement pacifistes (comme Joschka Fischer qui a opposé la guerre contre l’Irak en 2003 comme De Villepin)


                          • ETTORE ETTORE 26 mai 12:49

                            Une chose est sûre, avec la nouvelle et ses tenues psychédéliques, il vas falloir revoir les réglages de mire sur ARD et ZDF.....

                            A moins qu’elle ne passe que dans les émissions automobiles, sous couvert de prototype avec « camouflage » histoire d’effacer les lignes de caractères .

                            Peut être que la nouvelle Teuton Wolks Populi, ne seras pas celle proposé à l’essai ?

                            On as eu le même cas en France avec « THE ZORG MACHINE », brillant sous les spot light des salons, réfléchissant, sous les feux des journaleux.

                            ( Sélectionnés pour leurs aptitudes à lustrer les carrosseries rutilantes)

                            Et tout cela pour se faire avoir par une « trottinette », même pas sous garantie, et qui part en couille, quelques temps après avoir touché le sol !

                            Faut voir, mais paraîtrait que, la seule et unique couleur disponible, serait le..VERT !


                            • zygzornifle zygzornifle 26 mai 13:07

                              Une nouvelle langue pour lécher les ricains ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité