• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ADP : avez-vous signé ?

ADP : avez-vous signé ?

Quelques mois après le lancement de la procédure référendaire concernant la privatisation, ou non, des Aéroports de Paris (ADP) il faut bien avouer que l’objectif initial de 4,7 millions de signatures sera difficilement atteignable. La faute à qui ?

D’abord au gouvernement bien-sûr qui, dès le début, avait vu d’un mauvais œil ce processus « cela pose un vrai et grave problème démocratique » avait déclaré le Premier ministre. Peut-être faudrait-il lui rappeler l’étymologie du mot démocratie. Qu’importe, il était du devoir du gouvernement de parler de cette procédure, quitte à faire campagne pour la privatisation, afin de la faire connaître aux Français. Second coupable : les médias. Eux qui sont si prompts à parler de démocratie quand il s’agit d’autres nations, n’ont visiblement pas à cœur qu’elle vive en France. Enfin derniers responsables les partis politiques eux-mêmes qui, à l’exception de quelques-uns, ne se sont pas pleinement investis dans cette bataille. Pourtant, à l’Assemblée nationale et au Sénat, insoumis, communistes, socialistes, républicains (LR) avaient mené front commun au mois de mai dernier pour déclencher cette procédure.

Les différents compteurs affichent pour l’heure à peine plus de 820 000 signatures validées, alors qu’à la date où nous sommes ils devraient afficher plus de 1 900 000 signatures. L’écart est tel que désormais l’objectif affiché est le million de signatures le plus rapidement possible. Et après ? Car le véritable objectif, initial, était de 4 717 396 signataires. Certes l’été et les vacances n’ont sans doute pas aidé à la mobilisation. Mais le temps restant suffira-t-il à mobiliser tout le monde ?

Quand ADP rime avec rentabilité

La privatisation d’ADP rentre dans une loi plus générale, prévoyant également la privatisation de la Française des jeux et d’Engie. C’est un secteur éminemment stratégique car un aéroport c’est avant tout une frontière. Mais de surcroît c’est un secteur qui rapporte à l’Etat. « D’après son PDG en personne, Augustin de Romanet, Aéroports de Paris a fait plus de 600 millions de bénéfices l’an dernier ; Son chiffre d’affaires augmente de 10% à 30% chaque année. Et l’entreprise verse 170 millions d’euros de dividendes à l’Etat, plus 160 millions d’euros en impôts sur les sociétés » écrit Fakir dans son numéro 89. Au vu de ces chiffres difficile de comprendre cet acharnement, à moins que cela ne ressemble (une fois de plus) à du copinage ? « Ce n’est pas une compensation à l’abandon de Notre-Dame-des-Landes » avait précisé la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Nous voilà rassurés, comme les habitants de Rouen (voir : Lubrizol : la confiance trahie ?).

Pourtant les cas tendant à démontrer que les privatisations ne sont jamais une bonne chose pour l’intérêt général sont nombreux. Les autoroutes par exemple, qui se sont transformées en une véritable poule aux œufs d’or pour les actionnaires (entre 2005 et 2017 ce sont ainsi 27 milliards d’euros de dividendes qui ont été versés aux actionnaires des sociétés d’autoroutes). Autre exemple, plus récent, la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, troisième aéroport de la France, avec le fiasco que l’on connaît depuis.

Mais surtout, au delà de la simple question de la rentabilité, se pose la question de la démocratie, de notre démocratie. Le meilleur moyen de la faire vivre n’est-il pas un vote des Français ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 octobre 08:16

    Démocratie

    Dans les pays de la « communauté internationale » (comprendre « membres de l’OTAN), la « démocratie » se limite de plus en plus au fait de voter pour mettre en place un exécutif auquel les électeurs ne délèguent plus seulement la gestion du quotidien, mais aussi le pouvoir de prendre des décisions sans délibérations de leurs « représentants » parlementaires dont le rôle se limite à entériner des oukases pour leur donner la légitimité des lois et des réglementations.

    Cette citation tirée d’un article datant de 1920 d’Henry Mencken (surnommé « le sage de Baltimore » ou encore « le Nietzsche américain ») illustre bien la situation : "Au fur et à mesure que la démocratie se perfectionne, la fonction de président représente de plus en plus l’âme intérieure du peuple. En ce grand et glorieux jour, les gens ordinaires du pays atteindront enfin les désirs de leur cœur et la Maison Blanche sera ornée d’un parfait imbécile. "

    Ce journaliste en était arrivé à la conclusion que la « concurrence démocratique » se traduisait pas une course vers le bas et mettait au jour l’ignorance et la stupidité de l’électorat. "Le premier et dernier objectif de l’homme politique« , écrivait-il, »est d’obtenir des votes, et le moyen le plus sûr d’obtenir des votes est de donner l’impression à l’homme ordinaire d’être un homme comme lui ... rempli à ras bord de notions vagues, banales et enfantines qui ne remettent pas en question les préjugés et n’imposent aucun effort d’analyse à l’esprit. "


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 octobre 08:19

      @Séraphin Lampion

      à part ça, j’ai signé !


    • Clocel Clocel 7 octobre 08:33

      @Séraphin Lampion

      Relire Walden et autres écrits de Thoreau, notre devenir clignotait au néon dans les textes.


    • Clocel Clocel 7 octobre 08:27

      Et là, Camarade !

      Tu la sens la démocratie En Marche !? smiley

      Plus de 200 ans de suffrage universel, à l’arrivée, l’Union Soviétique, période Eltsine !

      La grande braderie, on gave les requins, les potes à votre représentant élu !

      A hurler de rire, tant c’est pathétique...


      • Raymond75 7 octobre 08:54

        La population ne cesse de réclamer le droit de s’exprimer, puis quand elle en a la possibilité, elle ne le fait pas ... C’est le cas de ce referendum, mais aussi de toutes les enquêtes publiques par exemple, et le taux d’abstention à toutes les élections est faible. En France, et dans toutes les démocraties.

        On gueule, on râle, on défile, mais quand il faut utiliser les outils mis à notre disposition, même imparfaits, plus personne. Avec toujours l’excuse « c’est truqué », « c’est de la comm », « ça ne sert à rien » ...

        On peut comprendre qu’un habitant de la Creuse, de la Corse ou du Tarn et Garonne ne se sente pas concerné par les aéroports ’des parisiens’ ; pourtant les précédants de la concession des autoroutes au privé, et aussi la privatisation de l’aéroport de Toulouse devrait nous sensibiliser.

        La démocratie suppose un niveau de conscience élevé, et la volonté d’être un acteur et non un sujet. Et en France, nous avons en héritage une sorte de tradition de l’opposition et non de la concertation et de la négociation, comme dans les pays du nord, qui eux fonctionnent bien.

        J’ai participé à ce referendum.


        • Raymond75 7 octobre 08:57

          @Raymond75

          J’ajoute à titre personnel que la notion d’intérêt général est en déliquescence à peu près totale, au ’profit’ d’une multitude de revendications individualistes ou qui ne concernent que de petit groupes d’individus plutôt restreints.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 octobre 09:01

          @Raymond75

          « La population ne cesse de réclamer le droit de s’exprimer, puis quand elle en a la possibilité, elle ne le fait pas ...   »

          C’est quoi, « la population » pour vous ? Des clones ?
          Il faudrait peut-être reformuler ainsi  :

          « Parmi les individus qui composent la population, un petit nombre agissant ne cesse de réclamer à juste titres le droit de s’exprimer, mais quand elle en a la possibilité, un grand nombre d’individus ne le fait pas ...   »

          Qu’en pensez-vous ? Avez-vous l’impression de faire partie d’un troupeau ?


        • Fergus Fergus 7 octobre 09:13

          Bonjour, Séraphin Lampion

          En réalité, nombreux sont ceux qui râlent pour protester contre les limites ou les confiscations de la démocratie, et effectivement peu nombreux ceux qui utilisent les possibilités d’expression. C’est désolant !

          Cela dit, moi aussi j’ai signé. 


        • Raymond75 7 octobre 09:30

          @Séraphin Lampion

          Bonnes corrections, mais de fait j’ai souvent le sentiment de faire partie d’un troupeau, dans lequel quelques individus forment exception.


        • Raymond75 7 octobre 09:33

          @Raymond75

          correction : le taux d’abstention est FORT .. ; Désolé


        • Aristide Aristide 7 octobre 10:17

          @Séraphin Lampion

          « Parmi les individus qui composent la population, un petit nombre agissant ne cesse de réclamer à juste titres le droit de s’exprimer ................., mais quand elle en a la possibilité, un grand nombre d’individus ne le fait pas ...  »

          Peut être faudrait-il ajouter que ce petit nombre ne le fait que sur les sujets qu’il choisit comme fondamentaux. Il me semble assez ... litigieux de couper en deux une population entre une minorité agissante et une grande majorité de moutons, ...


        • Spartacus Spartacus 7 octobre 09:19

          Tout sonne faux.

          Cela est motivé par croyance absurde et entretenue que l’argent des dividendes versés à l’état seraient plus profitables aux gens.

          En fait l’état est surtout le plus profitable aux agents de l’état, au politiciens et aux faiseurs d’oipinion (Tragédie des bien public (Nobel d’économie Buchanan).

          « les privatisations ne sont jamais une bonne chose pour l’intérêt général sont nombreux »

          Total mensonge.

          Voici les avantages de la privatisation :

          1-Meilleure gestion des personnels pour la sécurité.

          Exemple actuel. Un fonctionnaire policier a tué des gens a Paris parce que dans les services de l’état l’esprit de corp empêche de licencier ou dénoncer ses collègues fautifs(-de 1000 fonctionnaires licenciés en 2018)

          2-Réduction du gaspillage, des monopoles et de la corruption.

          La corruption des agents de l’état est un non-dit bien réel. Les agents de l’état qui ne craignent rien parce que intouchables corporativement est de notoriété publique. Pas d’usine en France construite sans soudoyer des fonctionnaires ou politiciens corrompus pour contourner les normes (ou en suggérer pour empêcher les nouveaux entrants d’accéder aux marchés). Quand on voit a CDG le monopole des taxis qui a duré tellement longtemps. Les normes que les UBER ont subit... Bel exemple que ADP est un centre de corruption passif ou de complaisance au situations de monopoles.


          3-Amélioration de la productivité et de la rentabilité.


          4-Hausse des investissements financés par les gains de rentabilité.


          5-Amélioration des services rendus car dépendant du coffre d’affaire t et de l’accès aux services.


          Bref la privatisation, les clients ont tout a y gagner.


          • amiaplacidus amiaplacidus 7 octobre 10:44

            @Spartacus
            Lorsque vous dites « 1-Meilleure gestion des personnels pour la sécurité.  », vous auriez dû rajouter : comme le démontre amplement l’entreprise privée Lubrizol !


          • Spartacus Spartacus 7 octobre 12:00

            @amiaplacidus
            Sortir un exemple whataboutiste hors contexte est absurde.
            On peut en sortir tellement dans l’autre sens.
            La SNCF semi-publique à statutaires est la société ferroviaire la plus dangereuse et tueuse de clients d’Europe. (Brétigny, Eckversheim, etc)...

            Par contre dans le privé les manquements et l’incompétence c’est la porte.
            Dans le public c’est l’inertie de l’intouchable fonctionnaire ou la promotion dans un autre service ou l’incompétence continuera.
            C’est ça le problème. L’inertie statutaire et la sécurité.

            Dès qu’on aborde le sujet des méfaits du fonctionnariat, remettant en cause le « statut » c’est tout de suite du whataboutisme pour nier que l’intouchabilité et le corporatisme tue.
            Le privé a cette qualité. On sait trancher et virer les quiches.
             


          • Traroth Traroth 7 octobre 12:59

            @Spartacus
            Ce que vous affirmez n’est jamais confirmé par les faits. Il y a eu de nombreuses privatisations, et ce depuis 1986. Il faudrait en tirer un bilan. Ce bilan serait édifiant sur la gabegie de biens publics que représentent lesdites privatisations !


          • Spartacus Spartacus 7 octobre 15:33

            @Traroth
            C’est 100% confirmé par les faits.
            Les entreprises publiques sont au service d’elles même, pas des clients...

            Comme le texte de l’auteur qui n’a aucun mot sur le sort des « clients » ni le merdique service actuel de ADP. ADP c’est le festival de la grève corporatiste des castes qui chient sur les clients. Une honte mondiale de pire aéroport au monde.

            Depuis 86 il y a que des privatisations partielles, généralement des secteurs commerciaux, comme l’électricité ou gaz, ce n’est que la gestion commerciale, c’est pas EDF ou GDF.
            Comme ici ADP ce n’est que la gestion de boutiques à touristes, pas de ADP.
            Les autoroutes, 

            Une entreprise privée n’est justement pas un « bien public » et donc ne coûte rien au contribuable, et rapporte une rente sous forme d’impôts....
            Il n’y a donc aucune « gabegie » de l’argent des concitoyens.
            Et elle rapporte à l’état puisque c’est lui qui vend et fixe le prix. C’est pas gratuit.

            On peut effectivement analyser le bilan sans appel des entreprises publiques ou « semi-publiques » à la hauteur de leurs « déficits » et leur qualité de service rendu ou leur nombre de grèves ou nuisance sociale...

            RATP, SNCF, EDF, ex-AREVA, URSAFF, Sécurité Sociale, Air France, La poste, les ports Français, etc...
            Une farce.


          • Drugar Drugar 7 octobre 15:57

            @Spartacus
            « Voici les avantages de la privatisation : ... »

            Puisque les privatisations seraient le bon sens en action, pouvez-vous m’expliquer cela :
            Aéroport de Toulouse : le fiasco de la privatisation
            La procédure de privatisation de l’aéroport de Toulouse annulée

            Même si Macron et sa clique tentent tout pour que l’annulation ne se fasse pas.

            Vous parlez de la corruption des agents de l’état, mais que dire de celle des actionnaires et autre agent privés qui n’ont qu’une idée, s’en mettre plein les fouilles.

            « Bref la privatisation, les clients ont tout a y gagner. »
            Mais bien-sur, allez dire cela à tous ceux qui prennent l’autoroute...

            Bref, comme d’habitude pour ce genre de questions, vous êtes complètement aux fraises...


          • foufouille foufouille 7 octobre 16:27

            @Spartacus

            Les assurances privées sont un bon exemple de ta concurrence = zéro service rendu pour la plupart des clients pigeons. bouffon est-ce que tu es et pas une insulte.


          • Armelle Armelle 7 octobre 16:43

            @Drugar
            « Vous parlez de la corruption des agents de l’état, mais que dire de celle des actionnaires et autre agent privés qui n’ont qu’une idée, s’en mettre plein les fouilles  »

            La corruption dans la sphère privée, est comme son nom l’indique « privée » et avec de l’argent "privé. Point. Celui qui la pratique prend les risques qu’il veut, c’est son problème. 
            En revanche la corruption dans la sphère publique (des fonctionnaires qui n’ont qu’une idée ; s’en mettre plein les fouilles) se pratique avec l’argent des taxes et des impôts... ce pourquoi nos grands guignols en jaune pâli, se battent le samedi pour en éviter les hausses... Quelle fanfaronnade !!!


          • Spartacus Spartacus 7 octobre 17:03

            @Drugar
            Pour Toulouse, je vous ferait quelques remarques sans en savoir de trop sur le dossier...
            1-Peux on parler de privatisation alors que l’état garde plus de 50% des parts ?
            2-Vous notez que c’est la « procédure » qui est annulée. Le secteur privé est responsable de la procédure ? Non c’est le vendeur, l’état qui est responsable.

            C’est contrairement a votre pensée une exacte présentation de mes propos.
            La procédure viciée est une corruption propre à l’état.
            La privatisation est une « fausse » privatisation, puisque seulement 49% du capital est cédé et l’aéroport est toujours public.
            A plus de 50% des parts, c’est l’état et du domaine public.

            Quand a la corruption, elle est l’apanage des sociétés les plus étatisées et étatistes.

            C’est logique que la corruption soit plus rependue dans le secteur public dans un contexte d’intouchabilité

            que dans le privé dans la mesure ou il est beaucoup plus facile d’accorder des privilèges et des passe droit avec l’argent des autres ou du contribuable qu’avec son propre argent. 


          • Drugar Drugar 7 octobre 17:33

            @Armelle

            Justement non, c’est l’argent de la sphère privée, qui est l’origine même de la corruption, qui alimente les fonctionnaires et autres agents publiques corrompus, en particulier pour s’accaparer des marchés publiques.

            Ça n’a aucun sens que la corruption de la sphère privée reste dans la sphère privée : pour quoi faire ? En revanche, que la sphère privée puisse corrompre les agents publiques afin, précisément, de s’accaparer de l’argent publique, soit par le biais des marchés publiques, soit par le biais des privatisations des biens publiques (et des bénéfices qui vont avec leur exploitation).

            Donc, dans les faits, c’est exactement le contraire de ce que vous dites qui se passe : c’est l’argent issu de la sphère privée qui permet de corrompre les agents publiques, qui, en retour, permettent à cette sphère privée de se gaver avec de l’argent publique.


          • Drugar Drugar 7 octobre 17:53

            @Spartacus

            « 1-Peux on parler de privatisation alors que l’état garde plus de 50% des parts ? »
            Dans ce cas là oui, car Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie et à l’origine de cette vente avait laisser toute liberté au groupe chinois Casil pour faire ce qu’il voulait

            « 2-Vous notez que c’est la « procédure » qui est annulée. Le secteur privé est responsable de la procédure ? Non c’est le vendeur, l’état qui est responsable. »
            Non, la vente a été annulé car Casil n’a pas respecté les termes du contrat. Qui plus est, le groupe s’est servi en dividende la quasi-totalité des fonds patiemment et prudemment économisé par l’état : ils se sont barré avec la caisse !!

            Le cas de l’aéroport de Toulouse est l’exacte contraire de ce que vous affirmez : tant que c’était la puissance publique qui gérait, tout se passait très bien. A partir du moment ou des intérêts privés y ont mis leur nez c’est devenu du grand n’importe quoi !!

            L’idée selon laquelle le privé gère systématiquement mieux que le publique est totalement fausse, cet exemple de l’aéroport de Toulouse en est un exemple.


          • Spartacus Spartacus 7 octobre 18:32

            @Drugar
            Vous êtes de mauvaise foi, car vous « interprétez à votre sauce idéologique les faits.

            C’est totalement une tragédie »publique« .
            49% ne font pas la majorité. Point. C’est totalement public ; Le reste c’est du baratin.
            Non ce n’est pas une faute de gestion, c’est une faute de procédure. Point.

            C’est une »faute de procédure« et d’identification du vainqueur de l’appel d’offre et aucunement une cause de »faute de gestion« à l’origine du problème. Y’a même pas a discuter.... C’est même écrit dans votre lien. 

            Les affirmations que c’était mal géré c’est une interprétation militante. Elle prend sa source d’une brochette d’élus qui n’ont jamais lu un bilan et qui est répété en boucle et on doute que les journalistes aient simplement »lu« les bilans pour vérifier cette info et collégialement préfèrent faire passer aux bobos une faute de gestion au lieu de dénoncer ces élus intouchables de se voir être accusés d’être des quiches incapables de sélectionner un acheteur proprement et remis en cause...

            La faute vient clairement d’un vice de procédure au cahier des charges, ou le sélectionné n’est pas l’acheteur initial mentionné dans l’appel d’offre, mais un groupe constitué après appel d’offre et sa solvabilité qui le remplace.

            C’est l’absence de conformité de l’acheteur initial qui pose un problème, la faute de gestion, c’est de la mousse pour la brochette d’élus et fonctionnaires de se dédouaner de leur incompétence...
            Notez qu’on ne voit aucun élu, fonctionnaire remis en cause ou viré pour »incompétence", mais au contraire fanfaronner dans l’imprécision et le voile de l’interprétation du militantisme qui transforme les faits.


          • mac 7 octobre 19:21

            @Spartacus
            La croyance au tout privé est aussi stupide que la croyance au tout public et au communisme pur et dur. Ce sont des dogmes à la limite du religieux.


          • Le421 Le421 8 octobre 08:50

            @mac
            Quand on dit Spartacus et que l’on parle de dogme, je vois très bien ce que cela veut dire.
            Perso, depuis le début, je pense que c’est un intervenant « agace-cul ».
            En aucun cas je ne crois qu’il pense tout ce qu’il écrit...
            Mais ça anime le débat.


          • p.castor p.castor 7 octobre 10:01

            J’ai signé.


            • amiaplacidus amiaplacidus 7 octobre 10:43

              Je lis dans l’article :

              « D’abord au gouvernement bien-sûr qui, dès le début, avait vu d’un mauvais œil ce processus « cela pose un vrai et grave problème démocratique » avait déclaré le Premier ministre. ».

              Les Suisses qui se prononcent 6-7 fois par année par référendum souffrent donc d’un grave problème démocratique.

              En tout cas, ce grave problème n’empêche pas ce pays d’avoir une brillante réussite économique. Et ce ne sont pas les quelques 300.000 Français qui travaillent en Suisse qui me contrediront.


              • Traroth Traroth 7 octobre 10:56

                Il faut reconnaitre quand même que la barrière pour que le référendum ait lieu, signature de 10% de l’électorat, a été placée extrêmement haut.


                • Fergus Fergus 7 octobre 15:16

                  Bonjour, Traroth

                  En effet, et cela résulte d’un foutage de gueule de Sarkozy qui savait pertinemment que ce taux est impossible à atteindre.

                  Toutefois, s’il y avait un million de signataires, Macron serait au pied du mur : soit il met ses actes en conformité avec ses promesses  la mise en place d’un seuil d’un million de signatures pour le RIP —, soit il passe outre et prend les Français pour des truffes !


                • Traroth Traroth 10 octobre 17:26

                  @Fergus
                  Le million, on s’en rapproche beaucoup. Le CC a vaidé plus de 829 000 signature, là.


                • Traroth Traroth 7 octobre 11:00

                  J’ajouterais que la procédure pose un vrai problème démocratique. Dans tout pays ayant des velléités démocratiques, il y a dans les bureaux de votes des isoloirs, afin que personne ne puisse connaitre votre vote. Mais dans le cas de ce RIP, il faut voter pour l’organisation du référendum en laissant son nom. Quel risque exact prend-on en faisant ça, surtout dans un contexte où le gouvernement est totalement opposé à l’organisation dudit référendum ? Par exemple, les fonctionnaires et les autres personnes dont le revenu dépend de l’état risquent-ils des mesures de rétorsion s’ils signent ? Que feront-ils dans ce cas ? Où se plaindre ? Comment prouver la relation de cause à effet ?


                  • Fergus Fergus 7 octobre 15:18

                    @ Traroth

                    En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un vote mais d’un appel à voter sur un sujet donné. Ce n’est pas de même nature.


                  • mac 7 octobre 19:10

                    @Fergus
                    Et quand bien même il s’agirait d’un vote, si un état en arrive à faire pression sur ses fonctionnaires et autres citoyens avec rétorsion à la clé, c’est qu’il ne s’agit plus d’une démocratie mais d’une véritable dictature.


                  • Fergus Fergus 7 octobre 22:47

                    Bonsoir, mac

                    Oui, mais dans le contexte actuel, cela reste de la politique fiction, fort heureusement.


                  • Le421 Le421 8 octobre 08:53

                    @Fergus
                    De la politique fiction ?
                    Qu’un fonctionnaire soit surveillé sur ses idées personnelles ?
                    Ah bon.
                    Cela me semble pourtant une évidente évidence...  smiley


                  • covadonga*722 covadonga*722 8 octobre 09:22

                    @Le421
                    De la politique fiction ?

                    et alors t’es bien un gauchiste fictif artisan au black
                    la resistance du géniteur elle était aussi fictive vu ta propension a balancer aux keufs 


                  • Traroth Traroth 8 octobre 16:00

                    @Fergus
                    Oui, mais je pense qu’on peut affirmer sans trop de risque que les signataires sont, dans leur écrasante majorité, des gens qui voteraient « non »" au référendum. Ceux qui sont pour la privatisation ont plutôt tendance à laisser faire le gouvernement, qui était justement en train de privatiser.


                  • Traroth Traroth 8 octobre 16:02

                    @Fergus
                    Fiction ? Mais absolument rien n’empêcherait ces mesures de rétorsion. C’est bien là le problème. Avec ce genre de logique, on peut décider de supprimer les isoloirs dans les bureaux de vote, parce que le gouvernement étant composé de bons démocrates, ils ne chercheraient jamais à punir des électeurs ayant « mal voté », voyons !


                  • Traroth Traroth 8 octobre 16:03

                    @covadonga*722
                    C’est marrant, quand vous commentez, on dirait que vous dégueulez...


                  • Armelle Armelle 7 octobre 16:29

                    « Mais surtout, au delà de la simple question de la rentabilité, se pose la question de la démocratie, de notre démocratie. Le meilleur moyen de la faire vivre n’est-il pas un vote des Français  ? »

                    Faire vivre une démocratie qui n’a de démocratique que le nom est assez amusant ma foi !!!

                    Où avez-vous vu que nous étions en démocratie ?

                    La démocratie désigne un régime au sein duquel les citoyens ont le pouvoir, c’est ou ? 

                    Le peuple ne dispose que du pouvoir d’élire celles et ceux qui détiendront le véritable pouvoir, autrement dit aucun vu que celui-ci tourne dans les mains d’une même et petite famille d’élites, et qui nous est imposée à chaque carnaval des cons...La démocratie, c’est un troupeau de cons +1. Les autres ; circulez y a rien à voir...

                    Vous avez le droit d’y croire mais à travers un référendum et des signatures, heu... Il va falloir penser à être un peu plus féroce là, parce que vos amuse gueules les font sourire...

                    Vous allez chercher des raisons rassurantes du peu de signataires mais la vraie raison est peut être que les Français n’ont rien à foutre de cet aéroport classé bon dernier sur la liste des aéroports du monde entier (et par les utilisateurs, donc indiscutable), d’autant que la vente laisse un espoir de voir un jour de vrais services à destinations des clients...Et ne pas le vendre en prétextant qu’il rapporte n’est qu’une question de « présent » car s’il veut rester centre de profit pour l’état , des investissements colossaux sont à prévoir rapidement pour écarter la concurrence, et l’état ne dispose pas des moyens. C’est il y a 20 ans que cet aéroport était un monopole, ce n’est plus le cas car ADP doit faire face à une concurrence féroce comme les hubs de Francfort, heathrow ou ceux des pays du golf.

                    En plus quand on constate aujourd’hui l’extraordinaire efficacité des réseaux sociaux et autres moyens du web, je doute fort que bcp de citoyens n’aient été au parfum de cet événement !!! Donc désintéressés par la question s’ils n’ont pas signé.

                    Voyez un peu, en 1789, les citoyens ont trouvé le moyen de faire une véritable révolution (même si celle-ci a été initiée par la bourgeoisie) avec rien !!!  Et vous vous demandez pourquoi ce truc est un flop ? Ne cherchez pas, les Français n’en ont rien à faire, car aussi pour bcp, (contrairement aux autoroutes) ils ne se sentent pas concernés puisqu’ils n’ont pas les moyens de prendre l’avion. 

                    Faites la même démarche pour la sécu, vous verrez que pas un Français, pas un, ne signerait pas !!! (à part moi sans doute)

                    Vous n’apportez pas les bonnes informations et faites une mauvaise analyse du sujet


                    • Armelle Armelle 7 octobre 17:11

                      @Armelle
                      Et puis, c’est amusant, on ne vous a pas entendu quand APD a pris le contrôle de l’aéroport d’Amman en rachetant 51% du capital ?
                      la prééminence bien de chez nous, à la Française. Ne me faites pas ce que moi je ME PERMETS de faire ailleurs...(parce que je le vaut bien...Pffff)


                    • CRICRI59 CRICRI59 8 octobre 17:56

                      @ArmelleSur le vote et la démocratie

                      https://www.facebook.com/christian.ple.1/posts/1415603941832343

                      a visionner De Gaulle et la constitution

                      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


                    • charly10 7 octobre 16:57

                      Pour moi c’est fait , depuis 3 mois !!!!!!


                      • foufouille foufouille 7 octobre 17:02

                        ce n’est pas anonyme et tout le monde ne prend pas l’avion.


                        • mac 7 octobre 19:13

                          @foufouille
                          Et alors ? cela n’a rien à voir. Il s’agit de savoir si l’état doit se libérer ou non des ce qui lui rapporte beaucoup. Cela concerne tout le monde.
                          Si les gens on peur parce que ce n’est pas anonyme c’est qu’ils pensent être en dictature ce qui est grave...


                        • Jelena Jelena 7 octobre 17:58

                          Pour info, le groupe Vinci vient également d’acheter l’aéroport de Belgrade... Quand aux signatures « des gens qui ne sont rien », ça n’y changera rien.


                          • mac 7 octobre 19:14

                            @Jelena
                            Donc on laisse faire et on reste devant sa télé à se faire éventuellement lobotomiser ?


                          • Jelena Jelena 7 octobre 19:43

                            @mac >> Donc on laisse faire et on reste devant sa télé

                            Vous pouvez aussi faire du VTT, c’est bon pour la santé de faire du sport.


                          • Cadoudal Cadoudal 7 octobre 19:47

                            @Jelena
                            Mais faites pas de moto volée, y a encore des poteaux non-racisés cis-genre qui trainent au bord des routes...lol....

                            http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/a-sarcelles-la-famille-d-ibrahima-veut-connaitre-la-verite-07-10-2019-8167962.php


                          • mac 7 octobre 21:51

                            @Jelena
                            Super !


                          • mac 7 octobre 19:18

                            Le nombre de vote à ce jour est à comparer aux indices d’écoute des émissions de télé réalité les plus débiles.

                            Si les gens sont si passifs voire lobotomisés par les médias dominants alors ils récolteront ce qu’ils méritent malheureusement...


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 octobre 19:37

                              @mac

                              S’intéresser à quoi ? Aux infos alors qu’on te dit toutes les cinq minutes la façon future dont tu vas crever...et en plus c’est de ta faute même si t’as pas un radis pour emplir le frigo ...


                            • foufouille foufouille 7 octobre 20:01

                              @Aita Pea Pea

                              oui pour un khmer vert.


                            • mac 7 octobre 21:53

                              @Aita Pea Pea
                              Donc on s’intéresse à rien et on écoute l’orchestre su Titanic qui coule...


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 octobre 22:13

                              @mac

                              Je vous laisse a votre image...perso le glaçon c’est encore dans mon pastis .


                            • mac 7 octobre 19:24

                              Si chaque personne qui a signé arrivait à en convaincre 5 autres cela ferait le compte mais qui parle politique entre amis ou au boulot ?

                              La plupart des conversations se cantonnent le plus souvent au sport, aux recettes de cuisine ou aux frusques...


                              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 octobre 19:52

                                De toute façon, pourquoi faut-il un référendum pour obtenir une interdiction de privatisation puisque la Constitution l’interdit déjà ?

                                « Tout bien, toute entreprise, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité. » (préamb consti 1946)

                                Donc autoroutes, eau, gaz, électricité, voie ferrée, aéroport, doivent réintégrer la propriété de la collectivité.

                                On a déjà été baisé sur le référendum de 2005, il est illusoire de croire qu’ils vont vous laisser les emmerder.

                                Attendre patiemment le Grand Roy qui doit venir avec une verge de fer me paraît plus raisonnable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès