• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Christian Quesada : Une stratégie pour éviter la prison

Affaire Christian Quesada : Une stratégie pour éviter la prison

L'ex-grand champion des 12 coups de midi est incarcéré depuis le 27 mars dernier, à la suite d'une plainte qui a été déposée contre lui pour corruption de mineurs et détention d'images pédopornographiques sur ordinateur et disques durs. Il aurait tenté de miser sur une stratégie de défense particulière pour se tirer d’affaire.

Multirécidiviste

Si Christian Quesada est connu pour être le seul joueur à avoir remporté les trois grandes épreuves télévisées : la Coupe des Champions en 1987, les Masters en 1989 et la Coupe des Clubs en 1991, il était aussi connu des tribunaux.

L’homme qui avait remporté en janvier 2017, 809 392 € de gains et de cadeaux après 193 participations à l’émission Les Douze Coups de midi, aurait été impliqué comme le relate Le Parisien, dans des affaires de « corruption de mineur », « exhibition sexuelle » « détention d'images pédopornographiques » et de tentative de proxénétisme aggravée. Ceci, respectivement en 2001,2003, 2009 et 2019.

Cette fois, Christian Quesada est à nouveau mis en examen après une accusation de corruption sur mineurs. Lorsque les enquêteurs examinent ses disques durs, ils font une découverte glaçante : De nombreuses images et vidéos à caractère pédopornographiques.

Le 27 mars 2019, Christian Quesada est mis en examen et placé en détention provisoire. Cette information relayée par les médias et les réseaux sociaux fait remonter des témoignages qui accablent de plus en plus le cinquantenaire.

Ce sont des fans ou des adversaires des jeux auxquels il aurait pris part, qui racontent comment elles avaient eu droit à des images « de son sexe » pour de simples messages de félicitations et des contacts amicaux.

Le 9 mai 2019, C8 consacre un documentaire à son personnage intitulé : « Du rêve au cauchemar : le point sur l'affaire ». Le récit du 17 avril 2019 d’une jeune femme sur le plateau de l’émission ne Touche pas à mon poste y figurera. Mélissa raconte cette tentative de viol commise par Christian Quesada sur sa personne dans un hôtel parisien, alors qu’elle avait 17 ans.

Mis en retrait

Le champion naguère admiré est écroué et suscite du mépris et du dégout. Ses voisins décrivent sur public.fr, un curieux personnage qui « en trois ans, n’a jamais dit bonjour », qui avait une double personnalité entre ce qu’il montrait à la télé et ici » et ont déclaré qu’il « n’a plus rien à faire dans un lotissement familial ».

Pour Jean Luc Reichmann, l’animateur de l'émission télévisée Les Douze Coups de midi qui a rendu célèbre Christian Quesada, la rage est grande. Le présentateur de TF1 qui tombe de très haut a exprimé son indignation et sa culpabilité face à cette affaire, mais aussi sa colère contre Patrice Laffont. L’ancien animateur et actuel producteur du jeu Des chiffres et des lettres avait déclaré au Parisien en apprenant les faits : « Je m'en doutais ». Il l'avait blacklisté de son plateau il y a longtemps, sans en parler à son confrère. 

Christian Quesada a été définitivement rayé des archives de l'émission Les Douze Coups de midi.

Une stratégie pour échapper à la prison

Contre tous ses détracteurs, la défense du suspect, père lui-même de deux garçons, soutient que Christian Quesada serait une victime d'une « déferlante de désinformation et un lynchage médiatique ». Me Camacho et son client, nient plusieurs faits reprochés. Le conseil confie sur femmes actuelles : « il admet être attiré par les adolescentes mais pas par les enfants ».

M Quesada avait un avocat commis d'office au moment où il avait été mis en examen. Finalement, il aurait opté pour un cabinet de Bourg-en-Bresse dans l’Ain, ce qui traduirait pour Gilles Verdez, le chroniqueur de Touche pas à mon Poste, une stratégie de défense et une volonté de sa part de minimiser l'affaire. Le champion essayerait de se départir de son image de vedette du petit écran car celle-ci pourrait lui être préjudiciable lors de son procès.

Le journaliste et chroniqueur Cyril Hanouna analyse de son côté : « Pourquoi il est resté là-bas et il n'a pas pris un grand pénaliste de Paris, c'est parce que sa stratégie est de dire : Je ne suis pas Christian Quesada, le joueur de Paris, je suis Christian Quesada de Hauteville dans l'Ain et je ne veux être jugé que sur ça ».

Notons que l’accusé a reconnu des faits de « corruption de mineur », tout en précisant n’avoir jamais commis d’agression sexuelle. Il vivrait très mal son incarcération et aurait été placé à l’isolement par les gardiens de la prison pour sa propre sécurité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès