• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Jeffrey Epstein : L’appartement français du millionnaire (...)

Affaire Jeffrey Epstein : L’appartement français du millionnaire américain a été visité après sa mort

Le mercredi 21 août 2019, deux jours avant l’ouverture de l’enquête en France pour « viols » et « agressions sexuelles » sur mineurs, l’intendant de Jeffrey Epstein a effectué une visite dans l'appartement avenue Foch, à la demande du trust qui gère les biens. Il a été rencontré par Franceinfo. 

Une enquête qui patine

Inculpé et emprisonné pour des exploitations sexuelles sur des mineures aux États-Unis, Jeffrey Epstein le riche financier new-yorkais s’était suicidé le samedi 10 Aout, dans sa cellule de la prison fédérale de Manhattan. Cette disparition est-elle une échappatoire pour de nombreuses personnalités publiques ? L’homme a-t-il emporté ses secrets dans la tombe ? C’est du moins ce qu’il semble concernant l’enquête ouverte en France.

Pourtant, le 12 aout dernier, deux ministres français ainsi que plusieurs organisations avaient insisté afin qu’une enquête soit ouverte en France sur les activités malveillantes du riche financier Jeffrey Epstein : « L’enquête américaine a mis en lumière des liens avec la France. Il nous semble ainsi fondamental, pour les victimes, qu’une enquête soit ouverte en France afin que toute la lumière soit faite  », déclarait Marlène Schiappa dans un communiqué.

Après quelques polémiques, le parquet de Paris ouvrait le vendredi 23 août une enquête pour « viols », « agressions sexuelles » sur mineurs et « association de malfaiteurs ». Les investigations étaient alors confiées à l'Office Central de la Répression des Violences faites aux Personnes. L’objectif : mettre en lumière des infractions commises sur le territoire français, à l'étranger sur des victimes françaises ou par des français.

Selon Franceinfo, l’enquête semble ne pas porter de fruits : « le FBI n’a encore fourni aucune information ni partagé des éléments de procédure avec les enquêteurs français de l’OCRVP. » relate le site d’information. « Le dossier est vide, on n’a rien sur Epstein. Rien sur les victimes. Et les faits sont menacés par la prescription. Cette enquête a été ouverte sous la seule pression médiatique » a affirmé un enquêteur proche du dossier, contacté par le même site.

Dans un témoignage datant de 2011, récemment rendu public aux Etats-Unis, une plaignante racontait : « Jeffrey se vantait (...) qu'elles avaient 12 ans et qu'elles avaient été amenées de France parce qu'elles sont très pauvres et que leurs parents avaient besoin d'argent ». Ces abus vraisemblablement avérés resteront-ils finalement impunis ?

L’appartement avenue Fosh

Deux jours avant son décès, Jeffrey Epstein signait un testament. Ce document confiait ses biens à un trust. Cette parade permettait au riche financier de ne pas dévoiler l'identité des bénéficiaires de la succession. Notons qu’aux Etats unis, une plainte a été déposée depuis le 16 aout contre les héritiers d’Epstein. Les victimes exigent de ces derniers, la somme de 100 millions d’euros.

Mandaté par le « Trust 1953 », l’homme à tout faire franco brésilien, a visité le luxueux appartement parisien. A quelles fins ? Une visite de routine ou une tentative de dissimulation de certaines preuves, avant l’arrivée des enquêteurs français ?

Toujours est-il que l’intendant s’est laissé aller à quelques confidences sur la personne de son ancien employeur, relayées par Franceinfo : « Jeffrey Epstein était un homme poli et généreux qui aimait la compagnie des femmes ».

Parlant de l’appartement, il a poursuivi en expliquant que « l’appartement du 22, avenue Foch était en permanence fréquenté par de très nombreuses femmes, dont certaines avaient, des relations tarifées avec le millionnaire (…) sa salle de massage était fréquentée par de très nombreuses femmes. Le millionnaire se faisait masser, portes fermées, jusqu’à quatre fois par jour. »

S’il est formel après plus de 18 ans de service, l’intendant assure ne pas savoir si toutes les femmes étaient majeures. Il n’aurait toujours pas été contacté par les enquêteurs. Il semble être pourtant un témoin majeur de cette enquête.

Le cas Jean-Luc Brunel 

Les enquêteurs français ont auditionné deux femmes. Elles déclarent avoir été des victimes de Jean-Luc Brunel et de son ami Jeffrey Epstein, en France.

Ces présumées victimes sorties du silence après la médiatisation de l'affaire, indiquent que Jean-Luc Brunel était à la fois comme un pourvoyeur de jeunes filles, mais aussi comme l’auteur d'agressions sexuelles à leur encontre.

L’agent français de mannequins, âgé de 74 ans, s’en tire sur ce coup car les faits dénoncés sont prescrits. Mais, il pourrait être concerné par d’autres volets de l’affaire. Pourchassé par les médias et par l’OCRVP, il aurait été signalé au Brésil et en Asie. Les enquêteurs français ignorent où il se trouve désormais.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Garibaldi2 7 septembre 17:23

    C’est Panamza qui le premier enquête en France sur Epstein : panamza.com

    Même si Panamza a une réputation ’’sulfureuse’’, on ne peut pas nier son travail d’investigation sur cette affaire.


    • L'Astronome L’Astronome 7 septembre 17:41

       

      «  Les enquêteurs français ignorent où il se trouve désormais  »

       

      Qui sait ? Peut-être en Israël... Et puis oui, Panamza est une riche source de renseignements.

       


      • Garibaldi2 7 septembre 18:24

        @L’Astronome

        Il serait étonnant qu’Epstein ne soit pas mort !!! Généralement une autopsie se pratique sur un cadavre !!!


      • Garibaldi2 7 septembre 18:28

        Oups !!!

        S’agissant de Brunel ... ? Il finira bien par refaire surface !!!


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 23:44

        Circulez y’a rien à voir...épicétout !


        • the clone the clone 8 septembre 08:43
          L’appartement français du millionnaire américain a été visité après sa mort

          C’est son fantôme a moins que Bennalla ait été récupérer son coffre qu’il avait mis a l’abri chez lui ..... 


          • rogal 8 septembre 10:29

            Informations données il y a déjà plusieurs jours par la presse non citoyenne.


            • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 8 septembre 10:32

              @Pyra

              Bah parce que 🙂🙃  smiley


            • ETTORE ETTORE 9 septembre 12:30

              Allôôôôôô ALIBI CLEAN ! Une agence de nettoyage à domicile, à très haute efficacité professionnelle .

              Cela fait rêver, une femme de ménage aussi performante.

              Nettoie tout, même ce qui ne se voit pas !


              • Ruut Ruut 9 septembre 22:23

                Mais que fait la Justice ?

                Elle verbalise les travailleurs parce qu’ils vont travailler dans une zone ou leur voiture est interdite car trop vieille et eux trop pauvres pour en acheter une neuve.
                La justice ne protège plus les citoyens pauvres, elle les oppresse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès