• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Sciences-po Grenoble : Darmanin doit dissoudre l’UNEF (...)

Affaire Sciences-po Grenoble : Darmanin doit dissoudre l’UNEF !

L'affaire des enseignants de Grenoble mis en cause par quelques nervis de l'ultra-gauche est assez croustillante. Un mur de fac recouvert d'inscriptions haineuses denonçant le "fascisme", le "racisme" et "l'islamophobie" supposés de certains professeurs, un refus de dialogue doublé de lâcheté de gens qui préférent l'insulte et le harcèlement plutôt que le débat public, une absence de solidarité entre enseignants et, cause pour l'affaire de Trappes (78), un silence total de la part des syndicats du supérieur.

Nous ignorons totalement les propos qui ont provoqué cette réaction de quelques militants de l'UNEF, organisation qui revendique ce "harcèlement démocratique" envers des fonctionnaires dans l'exercice de leur fonction. Comme d'habitude en France, il est difficile d'imaginer des appels à l'expulsion des islamistes en plein cours : mais l'extrême-gauche entend faire sa loi dans les facs. Ce qui est heureusement une vieille illusion, nous allons y revenir. 

Il est possible qu'au détour d'un cours d'histoire ou de sociologie en distanciel, la question du terrorisme a été abordée, ainsi que celle du radicalisme musulman. Ceux et celles qui avaient des choses à dire pouvaient demander à prendre la parole à la fin du cours : ils ne l'ont pas fait, car ils savaient les réactions d'hostilité d'une partie des autres étudiants. Donc ils ont préféré l'action illégale : d'après la logique "génération identitaire", il s'agit d'appel à la haine avec constitution de milice afin d'évincer manu militari des citoyens. 

Darmanin doit donc en tirer les conclusions en demandant la dissolution de l'UNEF, association dont une des porte-parole est intégralement voilée et ouvertement hostile aux principes de la laicité. Pourquoi y aurait-il un deux poids deux mesures en France ? L'ultra-gauche antifa, étudiante ou LGBT aurait plus de droits que l'ultra-droite ?

Certes, l'UNEF est un syndicat reconnu, mais loin d'être majoritaire et représentatif. Déjà, il y a trente ans, ses militants (il y avait deux branches à l'époque) se faisaient conspués lors de leurs prises de parole dans les amphis de Tolbiac (Paris 1) ; ils tapissaient les murs de leurs slogans dont se fichaient les étudiants majoritairement de droite qui fréquentaient cette fac que les journalistes classaient à gauche. Les corpos gagnaient les élections universitaires et l'UNI (syndicat libéral-conservateur) était majoritaire en économie, gestion et droit.

De nos jours, c'est le même topo. Les plus bruyants font leur loi, avec une nouveauté : la mise en cause des professeurs dont le discours déplait. Un palier est franchi depuis quelques années avec l'assassinat d'un prof de collège, les menaces envers un autre de lycée et maintenant des insultes contre d'autres à la fac. Où sont passés les lois contre le harcèlement et les rappels de laicité proclamés par le ministère de l'éducation nationale ?

Si quelques politiciens apportent leur soutien prudent aux enseignants de Grenoble, il faut noter le silence de la gauche bobo, qui préfère se cantonner à ses fantasmes sur le racisme, l'homophobie et autres tartufferies périmées. Rien n'oblige d'ailleurs ces prétendus étudiants qui se sentent discriminés de rester à la fac, où ils n'ont pas à faire régner la terreur. C'est d'ailleurs le drame du monde estudiantin de l'après-mai 68 : une sorte d'accord de Yalta a donné le contrôle de l'éducation et du sociétal à la gauche pour laisser l'économie (libérale) à la droite. 

Mais puisque les banderoles de droite dans les Alpes ont engendré la dissolution d'une association de droite, il n'y a aucune raison pour que celles de gauche restent impunies. La dissolution à venir de l'UNEF et des milices d'ultra-gauche permettront de rééquilibrer les choses. On attend de la part des étudiants intégres, travailleurs et ouverts d'esprit le même "harcèlement démocratique" envers l'ultra-gauche et ses brutes. Les français n'ont pas à subventionner ni à tolérer des voyous qui refusent le dialogue et qui pourrissent la vie des universités depuis trop longtemps.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • saint louis 8 mars 18:57

    Nous allons attendre la réaction, mais je doute qu’il se passe quelque chose.


    • Ouam Ouam 8 mars 19:12

      Ah l’UNEF ....
      Un truc formidable pour les adaptes de la photographie..
      Des cours d’une qualité remarquables digne des membres de cette secte racialiste et raciste..
       
      Ah oui pourquoi ? c’est veai vous avez raison de poser la question ...
       
      J’ai eu la joie d’apprendre la bas (à l’UNEF dans un de leurs pdfs et de maniere tout à fait sérieuse) qui’il existais des appareils photo fabriqué pour les blancs ou « le rendu » est construit pour les blancs..
       
      J’avoie que ce fut un grand moment , sisi,
      nous nous sommes questionnés si ?
      Au niveau des objectifs ? (le traitement des verres comme les filtres UV ^^),
      ou le capteur (les wafers faits spécialement pour « visage pale ^^ » hugh ), l’electronique ou le « raw » n’est plus du « raw » mais traité spécialement avec un traitement ou l’intrus « foncé » disparais de maniere magique de la « photo de groupe » ou il se trouve cet intrus  smiley smiley
       
      Ou autres procédés, je me serai bien apres le numérique etre renseigné sur l’argentique (les bains, les temperatures des bains , etc...) ou alors les pellochs peut etre ? ou les papiers photo, oui c’est ca, c’est les papiers photos  smiley
       
      En tout cas la copie du pdf que, vous imaginez ..
      j’ai bien sur largement distribué sur les blogs de mes amis photographes ...
      nous à procuré un moment d’hilarité assez rare,
      pourtant les sujets sonts parfois « corsés et piquants »
       
      Rien que pour cela, nonon surtout pas ne dissoudre !
       
      il faut garder l’UNEF c’est les seuls à pouvoir nous faire rire autant avec une betise qui n’est meme plus stratosphérique, la à ce niveau c’est dans le spatial et les années lumieres proche du big bang smiley



    • Ouam Ouam 8 mars 19:34

      @CYRUS
      J’ai été voir ...
      Ya pas j’suis pas un bon client smiley
      il en faut pour tous les gouts et tant mieux ....


    • cyrus CYRUS 8 mars 19:36

      @Ouam

      C’ est dommage qu’ on ais pas été a l’ ecole ensemble on se serais partger les tache sans trop de rivalité ... ha part peut etre sur les asiatique ?


    • Ouam Ouam 8 mars 19:43

      @CYRUS
      Oui on se sera pas engeullé sur ce sujet la smiley
       
      Pour les asiats en revanche c’est chacun pour soi dieu pour tous (lol)
       
      Tiens onfrey et son bouquin , apres le lien de taddei, celui chez berkoff
      https://youtu.be/ehM4jnW6pDQ
       
      si tu l’a pas vu..Ca risque d’etre... saignant smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 mars 19:44

      @CYRUS
      Pas de détails svp ...beurk .


    • La Faucheuse La Faucheuse 8 mars 19:16

      Moussa Darmanin de son vrai nom a préféré dissoudre Génération Identitaire !


      • cétacose2 8 mars 21:09

        @La Faucheuse « Moussa Darmanin de son vrai nom a préféré dissoudre Génération Identitaire !. ».....ce qui est révoltant et en dit long sur la mentalité de ceux qui nous oppriment....


      • La Faucheuse La Faucheuse 8 mars 21:18

        @cétacose2

        Ce gouvernement qui persécute les français et importe des assassins à qui il donne carte blanche me dégoûte profondément.« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice. » (Montesquieu). Honte à Macron et à son gouvernement !
        Nous ne sommes plus en Démocratie et la censure est en marche pour les derniers réfractaires. 


      • mobis65 10 mars 23:38

        @La Faucheuse
        "Moussa Darmanin de son vrai nom a préféré dissoudre Génération Identitaire !

        « 

        Tu parle de Moussa DAHMANI ?

        Même le cloporte Eric ZEMMOUR n’a pas eu le courage de changer son nom d’ origine berbère (qui veux dire »olive« ) en le Francisant .
        Il préfère le changement de prénom pour ne pas perdre »ses origines« .

        D’ ailleurs, en 1870 (décret Crémeux...), plus de trente mille berbère de confession juive, on été »nationalisé" par l’ état Français. 


      • troletbuse troletbuse 10 mars 23:44

        @La Faucheuse
        T’es sur que c’est pas Darenmin ?


      • saint louis 8 mars 19:41

        https://www.huffingtonpost.fr/entry/sciences-po-grenoble-schiappa-pointe-lunef-du-doigt-apres-laffaire-dislamophobie_fr_6045e592c5b69078ac6c8b24

        Schiarppa reconnait que le risque de violence voire de crime religieux est très présente dans les écoles.

        Donc pourquoi avoir dissout le mouvement de ceux qui affirment la même chose ?


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 mars 12:37

          @saint louis
          Parce que le gouvernement a horreur des Français de France qui défendent les valeurs chrétiennes mais il leur préfère les valeurs islamiques portées par la gauche.


        • popov 9 mars 01:44

          Faut fermer carrément les sciences-po qui ne produisent que des parasites pinailleurs, fils à papa qui vont à l’université parce que papa a du fric mais qui sont trop fainéants pour étudier quelque chose d’utile. 


          • devphil30 devphil30 9 mars 06:07

            Le gouvernement du deux poids deux mesures , de l’en même temps , de l’enfumage , du mensonge.

            Rien à attendre de cette clique de pourris qui détruise la France ... ! !!


            • Jean de Beauce Vers Saint-Gétorix 9 mars 08:45

              L.5 : « Comme (et non »cause« ) pour l’affaire de Trappes » : il s’agit du cas Didier Lemaire, prof de philo menacé de mort au lycée local, qui pense à démissionner. J’ai échangé quelques mails avec lui... Aucun soutien des syndicats, bien au contraire...


              • ZenZoe ZenZoe 9 mars 09:47

                Vous rigolez, il n’y aura ni dissolution ni sanction... Le gouvernement ne peut pas être partout vous comprenez, et mieux vaut se concentrer sur le grave danger pour la patrie que représente GI :->


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 mars 12:42

                  @ZenZoe
                  Dieu va leur faire payer tout cela car Génération identitaire portait les valeurs chrétiennes et nationales.


                • DACH 9 mars 14:35

                  Ce qu’il y a de savoureux chez ces cornichons de l’UNEF Grenoble, c’est que leur ridicule et leur infantilisme sont tellement visibles que leur secte va prendre un coup de défaveur....Quant à la chercheuse qui a attaqué par mails les 2 professeurs, elle est du niveau d’une précieuse ridicule. Quant à la directrice qui par mail veut interdire aux 2 professeurs de s’exprimer dans les médias, pour se défendre des fausses accusations, cela en dit long sur sa lâcheté.....Au-delà de faire peur, l’islamophobie a le droit de considérer l’Islam comme dangereux ou ridicule.ou simplement de le détester. les sourates de Médine sont là pour justifier bien des interrogations.


                  • malhorne malhorne 9 mars 17:52

                    l’UNEF infiltrée par les fréres musulmans et des salfistes obcurantistes et moyenageux doit être dissoute sans tarder et certains responsables doivent répondre de leurs actes !!


                    • Traroth Traroth 9 mars 18:28

                      L’un des professeurs en question était connu pour ses propos racistes en plein cours. L’autre a carrément exigé que les syndiqués à l’UNEF quittent son cours et ne reviennent pas.

                      Qui, de nos nos jours oserait encore dénoncer un Faurisson ou un Gollnisch, quand ils tenaient des propos négationnistes et antisémites durant leurs cours ?


                      • Trelawney Trelawney 9 mars 18:52

                        @Traroth
                        L’un des professeurs en question était connu pour ses propos racistes en plein cours. L’autre a carrément exigé que les syndiqués à l’UNEF quittent son cours et ne reviennent pas.
                        Vous parlez de la même personne. Donc ce n’est pas l’un et l’autre.

                        Qui, de nos nos jours oserait encore dénoncer un Faurisson ou un Gollnisch, quand ils tenaient des propos négationnistes et antisémites durant leurs cours ?

                        Certainement pas l’UNEF d’aujourd’hui, car ce syndicat est plus ardent à défendre les musulmans et parler d’islamophobie que de s’inquiéter pour des juifs.

                        Voilà les propos tenus par des étudiants lors de la conférence de presse des syndicat de l’IEP Grenobles : « L’islamophobie, c’est la mort et la terreur », ....« Ce sont les mosquées attaquées comme les femmes voilées poignardées. C’est la peur, tous les jours, que ça arrive ».
                        Si on s’intéresse aux faits, il me semble qu’en France il y a plus d’églises qui brulent que de mosquées. Quant aux personnes poignardés dans les rues françaises, c’est plutôt une spécialité des ressortissants musulmans. 
                        Ces gens qui sont sensés faire des études politiques, seraient bien avisés de réfléchir avant de parler


                      • Julien30 Julien30 9 mars 18:54

                        @Traroth
                        « L’un des professeurs en question était connu pour ses propos racistes en plein cours. »
                        Vous tenez ça d’où ? Vous avez des exemples précis ?


                      • Trelawney Trelawney 10 mars 07:30

                        @Julien30
                        Un professeur dont je ne connait pas le nom a commencé un cours intitulé « Islam et musulmans dans la France contemporaine »

                        . Ce professeur est ouvertement à droite. Des élèves (syndiqués à l’UNEF et ses syndicats satellites) se sont sentis offusqués par les propos tenus et l’on fait savoir. Ce professeur les a viré de son cours.
                        Un second professeur Kinzler a fait part lors de la préparation de « la semaine de l’égalité dont la thématique est »racisme, islamophobie, antisémitisme« de son interrogation sur le mot »islamophobie« qui trouvait mal approprié. 
                        Mon avis est que sur ce point il a raison et que »racisme anti musulman" sonne mieux, car étymologiquement islamophobie veut dire peur de l’islam, ce qui n’est pas une faute en soin mais qui :
                        1 ne veut pas forcement dire racisme contre les musulmans
                        2 peut conduire à la décapitation de celui qui est qualifié d’islamophobe.
                        Il suffit de s’intéresser à la conférence de Durban contre le racisme qui s’est vite transformé en conférence pour le racisme et contre le sionisme. C’est là qu’est apparu le mot islamophobie.
                        Donc ce professeur débat par mails interposés avec d’autres professeurs et étudiants. Certains d’entre eux qui ne souffre pas d’être contriarié, porte plainte pour harcèlement et le nom de ce professeur est placardé avec l’autre sur les murs de l’université.

                        Ce professeur qui a 35 ans d’expérience est connu et reconnu par la profession. Je ne doute pas qu’il retrouvera très vite un emploi dans d’autres universités européennes plus renommées que cet IEP Grenoble.

                        Evitez à vos enfants de fréquenter cet institut, car il est marqué au fer rouge et je doute que ce soit positif de mettre sur son CV cette université.


                      • saint louis 9 mars 19:29

                        A force d’être contre nature nos pouvoirs publics vont faire revenir en masse les gilets jaunes, et là je serais en première ligne pour régler les comptes.


                        • Gerald 10 mars 12:08

                          Bravo au prof d’Allemand ! 

                          Honte à ceux qui lui tournent le dos ;

                          Quant aux gugusses qui l’attaquent ils méritent d’être déchus de la nationaité française et exclus de l’Université. Point barre !


                          • Gerald 10 mars 12:09

                            J’oubie de chier sur l’Unef !


                            • fcpgismo fcpgismo 10 mars 13:27

                              La gauche actuelle est tellement enfermée dans son idolâtrie de cette immonde saloperie que ses électeurs votent RN.

                              Je continu à utiliser un bulletin pour élire ces aristocrates malgré mon opposition au droit de propriété à l’héritage, à toute forme de domination, mais je qualifie cette mouvance d’islamogauchiste.


                              • quijote 14 mars 17:10

                                L’Unef n’étant rien moins que la couveuse de futurs cadres du PS, autant demander la dissolution de la maison-mère. Nos amis les collab... euh... les représentants du Bien sur terre !

                                Naan...

                                 C’est vrai, c’est de la merde. Mais la merde a le droit vivre et de s’exprimer. Il faut juste les remettre à leur place. Celle de petit groupuscule minoritaire manipulé par des ordures ( Terra Nova ) et qui ne représente que lui-même. A la niche, le méchant chienchien ! Et un coup de pompe dans le cul s’il le faut. Mais gentiment. Tout ça n’est que de l’étudiant à qui on a appris dès le CP que « le Bien c’est le mélange et si t’es pas d’accord, t’es raciste ». Merci aux enseignants. Qui aujourd’hui sont obligés de se censurer. Parce qu’ils ont peur. De se faire égorger. Bah... Qu’est-ce qui se passe ? C’est pas bien le mélange, les gars ?

                                Dieu se rit etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité