• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Agnès, son violeur… et les chasseurs

Agnès, son violeur… et les chasseurs

Une vie est une vie. Un principe intangible qui devrait rester commun à tous au-delà de la légitime émotion qu’un effroyable fait divers a unanimement suscitée.

Un nouvel assassinat a particulièrement ému l’opinion publique ce week-end avec la découverte du malheureux corps violé d’Agnès pas loin de son collège en Haute-Loire. Particulièrement abominable en raison des circonstances et aussi, de son auteur, un adolescent en récidive.

Et depuis quelques jours, la classe politique s’est emparé du sujet à la limite de la décence. Comme des charognards. Bien sûr que ce crime est affreux. Je n’ose me mettre à la place des parents, à imaginer leur enfant, cette colère sourde qui pousse dans l’infinie tristesse qui les accompagnera jusqu’à la fin de leur vie.

Mais je suis également scandalisé par les tentatives de récupération, par ce besoin de prendre immédiatement des mesures alors qu’il ne s’agit que d’un fait divers, odieux, horrible, mais unique, que ce genre d’assassinat, d’une mineure par un mineur, qui semblerait avoir été suffisamment stable psychologiquement pour être bon élève malgré un déjà très lourd passé, est quasi-unique dans l’histoire criminelle, absolument pas représentatif d’une quelconque délinquance des mineurs.


Lorsque l’émotion l’emporte sur la réflexion

Vouloir légiférer immédiatement, sur le coup de l’émotion, me dégoûte. Certes, le gouvernement devait absolument réagir pour faire face à l’émotion de l’opinion publique. Certes, comme l’a dit l’ancienne Ministre de la Justice Rachida Dati sur France 2 le 21 novembre 2011, c’est souvent par des événements spécifiques qu’on peut améliorer le dispositif.

Mais quand même : où va-t-on ? Quelle nouvelle loi va-t-on encore nous pondre ? Dès le début du quinquennat, dans l’urgence, a été votée une nouvelle loi sur la récidive. Même les spécialistes judiciaires ont bien du mal à savoir combien de lois ont déjà été rajoutées ces dix dernières années. La énième loi a-t-elle au moins été évaluée pour en déterminer l’efficacité ? Jamais.

Quel est ce principe de précaution qu’on nous ressort à tout bout de champ ? La plupart des crimes sont rarement de le fait d’auteurs déjà criminels et le taux de récidives est très faible. À ce compte-là, il faudrait mettre tout le monde en prison, on ne sait jamais, vous, moi, chacun étant potentiellement le germe d’auteur de crime passionnel par exemple.

Mettre systématiquement des mineurs dans des centres de rétention particuliers ? Pourquoi pas, mais après une mûre réflexion. Pas sûr que pour le cas de cet adolescent, violeur récidiviste, ce fût la panacée : il était loin d’être un dealer ou un braqueur. Il travaillait bien en classe. Ce n’est pas anormal qu’on ait pu penser que son avenir ne se situait pas parmi cette délinquance-là. Il semblait en bonne santé mentale. Pourtant…

C’est regrettable que ce soit, avec le Ministre de la Justice Michel Mercier, encore un centriste qui s’occupe de ce sale travail de récupération électorale. Déjà en 1994, Pierre Méhaignerie s’était lancé à l’improviste vers les peines de sûreté incompressibles (loi n°94-89 du 1er février 1994, également signée par déjà Nicolas Sarkozy) à la suite d’un fait divers particulièrement émouvant.

La loi sur la rétention de sûreté débattue fin 2007, qui s’était engagée contre certains principes républicains, n’a par exemple jamais été appliquée (aucun criminel condamné ayant terminé sa peine n’a été "retenu"). Ce n’est pas avec une telle excitation législative qu’on évitera de nouvelles Agnès.

Pour autant, cela n’empêche pas toutes les interrogations, toutes les réflexions pour éviter un nouveau drame. Je suis dans la même incompréhension de savoir qu’un violeur et visiblement, un adolescent ayant une addiction vis-à-vis de l’autre sexe, ait pu se retrouver au milieu d’un internat mixte classique sans que personne, ni les parents d’élèves, ni les enseignants, ni même les éducateurs (et pas vraiment le directeur de l’établissement) ne soient informés.


La valeur d’une vie humaine…

Ce qui me gêne dans ce débat qui rebondit régulièrement, au gré de l’actualité macabre, c’est qu’on commence à pervertir les principes les plus élémentaires.

Pour exemple, ce débat dans "Mots croisés" ce lundi 21 novembre 2011 sur France 2. Le juge et ancien député UMP de Lyon, Georges Fenech (actuel président de la Miviludes), s’est autorisé à dire (et même à confirmer) que pour lui, la vie d’Agnès avait plus de valeur que celle du tueur en série Michel Fourniret.

Seul, Pierre Lamothe, chef du service médico-psychologique régional des prisons de Lyon, s’est déclaré choqué par une telle hiérarchie. Même Élisabeth Guigou, ancienne Ministre PS de la Justice, a laissé passer cette idée, mais c’est vrai qu’elle manque vraiment de combativité dans les débats télévisés.

Certes, les criminels doivent être sanctionnés comme l’impose la loi et les juges, mais pour moi, c’est un principe intangible, une vie reste une vie, quelle qu’elle soit. Il n’est pas question de hiérarchiser entre les êtres humains. Les proches de la victime doivent être soutenus et les coupables doivent être lourdement condamnés, mais leur vie a la même valeur. Même le pire des assassins peut évoluer vers la rédemption.

Il ne s’agit pas, en disant cela, d’une idéologie (que certains diraient "gauchisante"). Il s’agit tout simplement d’un des principes fondamentaux, universels, sur lequel se repose la société, les droits de l’homme qui proclament l’égalité de chaque être à la naissance.

Et je vais prendre un exemple pour me faire bien comprendre. Car s’il avait nécessité de réagir à chaque fait divers, il faudrait peut-être se préoccuper aussi d’autres sujets très sensibles et meurtriers. Et visiblement, il y a des tragédies moins médiatiques que d’autres.


Une autre tragédie mais bien moins médiatique

Au même moment qu’on découvrait avec effroi la terrible destinée d’Agnès, le dimanche 20 novembre 2011 vers 15h00, un jeune homme de 24 ans a perdu la vie, sa tête éclatée par une balle de fusil. Il avait été simplement coupable de s’être promené dans une forêt, sur un chemin à Pourcharesses, en Lozère, et un vieillard l’a pris pour un …sanglier !

La dépêche du Figaro pourrait même donner la nausée : « L’un des chasseurs, âgé de 75 ans (…), ayant vu quelque chose bouger sur le chemin, a tiré dans la direction à quelques quarante mètres de distance, atteignant la victime en pleine tête d’une balle de calibre 280 Remington, ont précisé les gendarmes. ».


Des statistiques alarmantes

Si c’était un cas isolé, on pourrait juste regretter sans rien faire, mais il faut savoir que les accidents de chasse ont engendré de nombreux décès, bien moins que sur les routes, mais il semblerait que ce soit bien plus que les viols suivis de mort.

yartiAgnesChasseurs04

(Exercice de simulation de sauvetage en cas d'accident de chasse).


Rien que depuis le 1er novembre 2011, il y a eu 5 morts, dont deux non chasseurs, et 2 blessés dans les accidents de chasse. En octobre 2011, ce sont 14 morts et 26 blessés. Depuis le 1er juin 2011, il y a eu 28 morts ; en 2010-2011, 34 morts ; et en 2009-2010, 26 morts. En dix-neuf saisons de chasse, cela correspond à plus de 500 morts (entre 529 et 547 selon les sources).

Non seulement les accidents mortels sont en augmentation (contrairement à ce qu’affirme l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans un communiqué le 29 juin 2011), mais ils concernent pour un cas sur dix de simples promeneurs qui sont totalement étrangers à la chasse (de près ou de loin).

Au-delà des morts, il y a aussi de grands blessés, comme ce malheureux garçon de 13 ans qui faisait son entraînement de football au stade de Crozet (Ain) et voulait faire de la compétition et qui a perdu son genou broyé par la balle d’un chasseur à proximité, le 29 novembre 2008. Comment est-il possible de faire cohabiter les chasseurs et les simples promeneurs ou passants ?


Les chasseurs, tous "viandards" ?

Selon Allain Bougrain Dubourg qui l’avait rencontré à sa fondation le 13 décembre 2010, Jacques Chirac se serait montré très remonté contre les chasseurs et aurait dit en substance : « Ceux-là, ils finissent par m’agacer. Comment peut-on tuer une bête sans défense ? Lors d’un accident de chasse, quand l’un a tiré sur l’autre, je me dis que ça en fait un de moins ! » et de confirmer ses propos : « Non seulement je le dis, mais je le répète et vous pouvez le dire à qui vous voulez ! ».

Certes, la plupart des chasseurs sont des personnes sérieuses et font attention au danger, respectent les procédures, bien loin de la caricature donnée par Les Inconnus, mais aujourd’hui, de plus en plus de familles s’interdisent de se promener dans certains lieux pour éviter tout risque d’accident de chasse.


Pourquoi ne pas réagir dans ce domaine ?

Tant qu’il y a des ministres, comme Nathalie Kosciusko-Morizet pas plus tard que le 17 novembre 2011 à Agnetz, dans l’Oise, département à forte concentration électorale de chasseurs, qui se satisfont de l’unique mot d’ordre de respecter les consignes de sécurité, rien ne pourrait réellement s’améliorer.

yartiAgnesChasseurs05

Le jeune ramasseur de champignons en Lozère se trouvait à quarante mètres ! et il est mort uniquement parce qu’un chasseur voyait un truc bouger ! Sur le terrain, les consignes de sécurité, ce n’est pas forcément l’élément principal à l’esprit d’un chasseur.

S’il fallait réagir et légiférer à la suite de faits divers mortels, il faudrait alors envisager sérieusement d’interdire définitivement la chasse au moins les jours de congé, week-end et jours fériés, pour permettre aux familles de se déplacer en toute sécurité dans les forêts et ne pas être pris pour du gibier. En toute sécurité et aussi, en toute quiétude, sans l'angoisse d’entendre des coups de feu au loin et de devoir protéger ses enfants.


Se protéger des fléaux meurtriers

Comprenez-moi bien, il ne s’agit pas de comparer le viol et assassinat d’Agnès à un stupide accident de chasse. D’un côté, il y a un acte délibéré, qui aurait peut-être pu être évité si les administrations avaient été plus vigilantes (ou pas, l’enquête le dira) ; de l’autre, un homicide involontaire, imprévu, un accident, qui a même "touché" des personnalités connues (comme Michel Droit).

Cela ne retire donc rien à la nécessaire réflexion qui s’est amorcée avec l’assassinat odieux d’Agnès, mais la vie de ce jeune homme de 24 ans vaut autant que celle d’Agnès.

Il est tout autant nécessaire que l’on protège la société d’autres fléaux que de ces seuls et très rares cas de violeurs (trop nombreux malheureusement). Il y a 1,3 millions de chasseurs en France, représentant environ 2% de la population et une densité de deux chasseurs par kilomètre carré. C’est loin d’être des cas rares.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (22 novembre 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Un odieux assassinat.
Rétention de sûreté.
Les chasseurs sont-ils tous comme ça ?
Des morts sur les routes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 22 novembre 2011 16:10

    Pour certains, il faut une rétention de sûreté, pour d’autres il faudrait un cran de sûreté.


    • Harfang Harfang 22 novembre 2011 16:20

      Punaise ! Je crois que c’est l’une des premières fois ou je suis d’accord avec vous à 100%... va falloir brûler un cierge


      • Fergus Fergus 22 novembre 2011 17:01

        Bonjour à tous.

        Même commentaire que Harfang !


      • lsga lsga 23 novembre 2011 10:51

        et moi pas !


      • lemouton lemouton 27 novembre 2011 12:01

        Non... non... ce n’est pas possible, ce n’est pas notre Sylvain.. !! smiley

        le pseudo a du être piraté  smiley

        +1 quand même


      • breizhnana 27 novembre 2011 14:14

         smiley +1, même commentaire que Harfang !


      • Heil Cartman Heil Cartman 28 novembre 2011 08:59

        Idem. Je plusse aussi.

        Ça y est les poules ont des cou..... des dents.


      • wesson wesson 22 novembre 2011 18:47

        Bonsoir l’auteur,

        la justesse de votre propos est suffisamment rare pour la remarquer et la mentionner lorsque cela arrive.


        • l'Ami Ricoré l’Ami Ricoré 25 novembre 2011 10:50

          Pas mieux...


        • barrere 22 novembre 2011 18:59

          apparemment l’assassin d’agnes avait un fusil à 2 coups. le premier coup est parti mais la cartouche devait être humide. la seconde un an apres a fait mouche


          • lemouton lemouton 27 novembre 2011 12:03

            une seule reponse :

            « pov’ c*** !! ».. smiley


          • Defrance Defrance 22 novembre 2011 19:38

                Quel est le con qui a autorisé les armes rayées pour la chasse sous prétexte que les cartouches au plomb blessait trop souvent l’animal et le faisait souffrir ? De plus les soi disant ecolos on fini par interdire le plomb dans les zones humides pour ne pas contaminer la nappe phréatique !!! Avant cette loi, il y avait bien moins d’accident et rarement mortels ! 

               Un fusil traditionnel, calibre 16 ou 12 peut bien sur blesser a 40 mètres, mais ne tue pas ( les plomb s’éparpillent mais n’ont plus suffisamment d’énergie pour traverser les vêtements

             Je me suis moi même retrouvé dans l’axe de tir d’un abruti a 80 mètres, je me suis retourné et j’ai simplement senti un claquement dans mon dos, ma veste n’a même pas été marquée .

             Les fusil a canons rayés sont conçus exactement comme les armes de Guerre et peuvent tuer a plus de 2 KM , soit bien au delà du champ de vision de n’importe quel humain, quel que soit son age ? 

              Un Mauser de chasse est exactement comme le Mauser Allemand de la 2 ème guerre mondiale au calibre près sur quelque diziemes de milimètres ! 

              UN CHASSEUR qui ne vote pas St Josse ! 

              


            • Acid 22 novembre 2011 21:17

              Les plombs ont été interdit en 2005 dans les zones humides à cause de la pollution qu’ils engendraient. Évidemment, les billes de plombs ont été remplacées par des billes d’acier, pas par des balles.

               http://agenda21.provgo.eu/wp-content/files/GRUPPI/Biodiversita/gestione%20impatti%20antropici/caccia/saturnismo%20-%20ufficio%20caccia%20francia.pdf

              Cela dit en passant les « écolos » n’ont pas encore le pouvoir de prendre ce genre de décision. Cela dit en passant, la chasse au gibier d’eau, c’est un peu un scandale, mais bon ça aussi ça sort du débat.


            • lharmas 22 novembre 2011 21:57

              Si le chasseur était équipé d’une .280 c’est qu’il chassait du grand gibier.
              Avec un calibre 12 il aurait donc utilisé soit une chevrotine soit une brenneke, donc à 40 mètres le promeneur serait probablement mort aussi.

              Il faut rendre obligatoire une visite médicale annuelle à partir de XX ans et pas prodigué par les fédés ça va de soi ...

              Favoriser les chasses à l’affût et à l’approche par rapport à la battue. Moins dangereuses, tir précis sur un animal arrêté (donc rarement blessé), moins de risque de ricochets. Pour l’heure c’est l’inverse de nombreuses acca interdisent l’affût au sanglier.


            • Defrance Defrance 23 novembre 2011 08:05

              Le plomb de chasse polue en zone humide a raison de27 a 32 g par cartouches, mais les engrais, les pesticides repandus par tonnes ne polluent pas eux ????

                 Ce ne sont bien sur pas les ecolos qui ont fait faire cette loi , mais un lobby qu’ils tiennent par une ficelle !

                Le gros gibier a été chassé pendant des siecles sans armes rayées, et on en mangeait de temps a autre ?

               Je suis d’accord avec vous concernant la chasse en battue qui est dangereuse et ridicule,. Pour le sanglier, il suffit de connaitre ses passages et de se poster dessus, a 5 à 10 mètres près il passe toujours au même endroit ? 

                La chasse a l’affut comporte aussi des risques je connais personnellement le cas d’une personne tuée en allant retrouver ses collègues le soir ! 

                


            • Defrance Defrance 23 novembre 2011 08:19

              @ Kerjean,

               OUI la chevrotine est interdite, pourtant, après 80 à 100 mètres au maximum, elle ne tue plus, en sous bois, a 30 ou 40 mètres les 9 ou 12 plombs ont pratiquement tous rencontrés une branche ou un arbre, par contre, une balle de guerre peut traverser beaucoup de branches et tuer, au delà du champ de vision ? 

               La balle brenneke a noyau d’acier enrobée de plomb est elle aussi dangereuse et a aussi été interdite par le passé ? 

                Les lois changent au gré des lobby qui poussent dans un sens ou dans un autre, mais rarement avec l’avis des principaux intéressés , 

                Quand des chasseurs font une battue dans un bois traversé par une route ils mettent des panneaux , attention chasse en cours . Ne serait il pas préférable de mettre sur chaque mire de fusil, attention tu peux tuer ? 

               Cette obligation de tirer a balle est mortifère dans son principe ! 


            • Defrance Defrance 23 novembre 2011 08:29

               @ Acid, 

                  Je ne pratique ni la chasse en battue, ni la chasse au gibier d’eau, mais a ce que j’ai pu entendre c’est que cela est plus de la détente ( à la DSK) que de la chasse,. La nuit, il n’y a pas que des chasseurs dans les huttes ? 

                cela dit si vous aimez le canard à l’orange, il faut bien trouver quelqu’un qui le tue ? 

               Pour cequi concerne les billes d’acier, cela est aussi plus dangereux que le plomb qui s’écrase sur le premier obstacle rencontré ( même le poil de sanglier tiré de face) , contrairement a la bille d’acier qui pert un peu de force,mais ne se déforme pas !


            • Z Z 23 novembre 2011 11:30

              « Cette obligation de tirer a balle est mortifère dans son principe ! »

              Mais il n’y a aucune obligation de tirer à balles ! On peut très bien occuper ses dimanches à jardiner, jouer aux cartes, ou, si on « aime la nature » comme les chasseurs le prétendent en général, se promener avec une paire de jumelles pour observer les animaux (vivants, c’est plus intéressant).

              Chaque chasseur est responsable du fusil qu’il a entre les mains, et s’il tue quelqu’un parce qu’il tire sur quelque chose qui bouge sans savoir ce que c’est, ce n’est pas de la faute des écolos.


            • latortue latortue 23 novembre 2011 12:00

              ce que vous ne dite pas aussi c’est qu’une BALLE est mortelle encore a 3KM rendez vous compte un gosse qui joue a 2 bornes du connards qui tire peut être tué .un gamin qui sortait de sa maison a eu le bras arraché par une balle vers chez moi ,et en plus ce sont souvent des balles a écrasement qui font un dégât énorme .
              la chasse est un sport de con ,au XXI em siecle seul quelque garde devrait être autorisé a chasser pour réguler la faune et le gibier distribué au plus démunie et en plus chassé un ou deux jour par ans pas plus avec des armes adéquate pas des armes de guerre a balle avec des porté de 3500 m par exemple une simple 22LR est mortelle a plus de 1KM .Qu’ils aille chasser a l’arc au moins le gibier aura une chance .
              si ces messieurs veulent chassés qu’ils rentre dans l’armé et qu’ils aillent sur les terrain en conflit en plus ou fera l’économie de nos enfants .


            • Defrance Defrance 23 novembre 2011 14:07

               @Z

                La chasse aux sanglier est pratiquement obligatoire dans la mesure ou leur prolifération génère des dégâts agricoles importants . Chaque années les chasseurs doivent indemniser les agriculteurs !

                Or la chasse a balle est obligatoire puisque les plombs comme la chevrotine sont interdits pour ne pas blesser le gibier ! 

               Et comme on l’a vu pour le lapin, creer une maladie ( myxomatose) a eut des repercutions incalculables ! 

                 Pour revenir sur le sujet je rejoins l’auteur sur le fait que la médiatisation est TRES sélective : La pauvre AGNES fait bien plus de fric pour les médias que le malheureux cueilleur de champignon qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment  ! 


            • Defrance Defrance 23 novembre 2011 14:17

              @ la tortue , 

                 Ce qui est grave c’est que la législation INTERDIT de chasser a moins de 200 mètres des habitations, ce qui supérieur a la portée de tout fusil de chasse « traditionnel » ! a canon lisse . 

                Or comme vous le dite si bien les législateurs, poussés par je ne sais quel lobby ont autorisés les armes utilisées pour la chasse aux éléphants qui peuvent tuer ou blesser gravement a plusieurs kilomètres ! 

               Dans le même esprit on a des pare buffles sur les 4x4 parisiens ? 

                Avec ce type d’arme la zone de 200 mètres ne correspond plus a rien ! Il faut aussi toujours viser en tir plongeant, or quelques millimètres trop hauts, ou même la presence dune pierre dure au sol propage la balle beaucoup plus loin . 


            • panpan 23 novembre 2011 14:42

              Quel est le con qui a autorisé les armes (Tout court) entre les mains d’abrutis viandards avinés qui dépensent des sommes astronomiques chaque année pour tuer quelques malheureux bestiaux ?


            • Z Z 23 novembre 2011 16:35

              Mouais, un peu facile, l’argument de la prolifération (soudaine) des sangliers, alors qu’il semble que celle-ci soit due en bonne partie à l’agrainage (par les chasseurs) et aux lâchers (clandestins).

              C’est comme pour le mouflon, introduit par les chasseurs dans certaines parties des Alpes italiennes, qui maintenant prolifèrent à certains endroits. Et comme par hasard les chasseurs nous disent qu’il faut les remercier parce qu’ils s’occupent gratuitement de faire baisser cette population qui commence à causer des problèmes.


            • latortue latortue 23 novembre 2011 17:52

              Defrance
              Je vous rappel qu’il existe des balles dite brenneke ,qui sont tiré par un calibre 12 canon lisse et qui vous arrête une voiture a 20 m des qu’elle rencontre un arbre ou autre elle stop leur course , donc inutile pour tuer un sanglier d’utiliser une arme dite de grande chasse avec des portées inadmissibles en chasse 3000 m pour une balle de calibre 300 qui elle si elle rencontre un tronc suivant l’angle ricoche et continue leur route mortelle .
              sans parler du coup de ces munitions et des armes a plusieurs millier d’euros la chasse un sport de riche .
              les chasseur ont une très grande influence électorale


            • lemouton lemouton 27 novembre 2011 12:10

              @ Defrance
              Je ne rentrerais pas dans le débat technique concernant les armes (et pourtant cela me démange)..
              Ce que vous avez écrit est exact..

              mais plutot sur une statistique,

              —> pour qu’un chasseur touche accidentellement à la tête un promeneur,
               combien y a t’il du y avoir de promeneur blessés, ou de balles passant trés prés ?? smiley

              et cela ne soulève aucune émotion, le presqu’accident est oublié..  smiley


            • Defrance Defrance 27 novembre 2011 15:36

               @ La tortue, 

                Je connais très bien la balle Brenneke, ou la balle à Hélice , que j’utilise quand l’occasion se présente, mais combien de casseurs de GROS GIBIER l’utilisent ? Dans les battues , plus de 90% des « chasseurs » utilisent des armes rayées ! 

               C’est là qu’est le problème, d’autant plus que le collectionneur d’armes de guerre ( pour leur histoire) n’a pas le droit de les garder au calibre militaire ( pourtant moins dangereux car il n’y a quasiment plus de munitiions ? 

                Les législateurs sont soit imbéciles ou payés ( ou les deux) ? 


            • Defrance Defrance 22 novembre 2011 19:49

                 Pour confirmer mes dire, un automobiliste tué par balles, a travers le pare -brise ! 

                 Avec une arme de chasse traditionnelle a canon lisse il ne se serait RIEN passé ! 

                Mais le lobby des chasseurs d’en haut œuvre pour le business, pas pour la chasse, ce qui les intéresse c’est la beuverie AVANT et après la chasse ? 


              • Parrison Parrison 22 novembre 2011 19:54

                Bonsoir l’auteur,


                « la valeur d’une vie humaine ».... dans ce cas, il semble bien que la vie de l’assassin ait eu plus de valeur que celles de ses copains d’internat... 

                Ce garçon avait fait 4 mois de préventive, et pas de procès... ? seulement 4 mois de préventive après un viol sous la menace, un acte prémédité et on sort... libre de ses mouvements... quel message a-t-on fait passer à cet enfant... ? pourquoi s’étonner qu’il recommence quand la sanction a été si légère... ?

                Pour moi il y a eu une monumentale erreur de la part de ceux qui ont permis sa sortie et plus encore de laisser le placer dans un établissement mixte, un internat de surcroît....

                Toutes mes pensées émues aux parents de cette petite.



                • velosolex velosolex 22 novembre 2011 20:00


                  Qu’est ce que cet histoire de chasseur a a voir avec ce meurtre odieux ?

                  Ce qui est insupportable, c’est ce parallèle entre l’accident fortuit pouvant nous arriver à tous, et englobant mille causes, de la chute d’un pot de fleurs d’une fenêtre à celle d’un arbre un jour de tempête.
                   De ces morts, rencontre du destin à même celle d’un chauffard à la con, alcoolisé, on les acceptera malgré tout plus sereinement, car elles sont inhérentes à l’incertitude de notre route.
                  Et même si l’on se transforme en militant anti alcool à la suite de la mort d’un proche, le ressentiment n’aura rien à voir avec les circonstances de la mort de cette jeune fille, dont il est bien difficile d’étouffer le scandale, et ce pour deux raisons :
                  -Le parfait sadisme de l’acte prémédité.
                  -La non anticipation des autorités qui avaient les cartes en main pour éviter un tel drame, après une première affaire qui aurait pu se terminer de la même façon, si la jeune fille n’avait pas réussi à s’échapper après son viol.

                  Vos remarques sur la qualité du travail en classe du jeune homme, qui travaillait bien, ne sont pas pertinentes pour juger de son équilibre psychique,et du risque potentiel qu’il présentait. Bien des sadiques et des paranoïaques peuvent avoir une intelligence normale, voir supérieure, si l’on peut dire ainsi en données comptables.
                   Il arrive même que des jeunes, potentiellement doués, en raison de cette intelligence supposée, se situent au dessus des lois. Cas traités souvent dans la réalité et la littérature : « Crime » de Meyer, d’après un fait authentique survenu au états unis, faisant écho au Rachkolnikof de crimes et châtiments.
                  Les écrits de Nietzsche mal maitrisés, peuvent menés au pire

                  Enfin, c’est un homme en vaut évidemment un autre, toutes les morts ne se valent pas dans l’indignation. j’entends un peu trop de soi disant beaux esprits se gausser des beaufs, épris du journal de vingt heures, et qui seraient dans cette logique de la France qui a peur.....
                  Tout à fait détestable...Certaine mort sont charismatiques, car elle synthétise en leur questionnement un problème latent.
                  On le voit ici ces passages à l’acte de plus en plus violents de la part de mineurs, qui même s’il ne ne se terminent que rarement par la mort de la victime, n’en laisseront pas moins des traces longues à s’effacer.
                  Pendant ce temps on minimise, on parle d’incivilités, sans se questionner sur les causes et les incitations. Ou en banalisant, disant que cela a toujours existé.....Cerise sur le gateau, le dysfonctionnement remarquable des institutions....La prédation permise d’un jeune de bonne famille qui d’un autre milieu se serait sans doute retrouvé dans un centre protégé....toutes les conditions sont présentes pour un émoi naturel. Qui voudrait faire courir à sa fille le risque d’être dans une telle institution ?

                  Vos remarques par ailleurs sur la chasse sont tout à fait légitimes et soulèvent un vrai problème, mais c’est une erreur de les traiter en parallèle avec cette affaire.


                  • Bilou32 Bibi32 23 novembre 2011 09:53

                    Un commentaire plein de bon sens, que je partage entièrement !


                  • Manu Manu 25 novembre 2011 10:38

                    J’ai failli approuver votre commentaire.

                    Mais avez-vous des éléments corroborant que « [...] ces passages à l’acte de plus en plus violents de la part de mineurs [...] » ?


                  • Le Bordelleur Le Bordelleur 22 novembre 2011 20:20

                    C’est vrai que pour le coup, le type de munitions est important. La balle de calibre 280 Remington, c’est l’équivalent d’une balle de AK 47 kalachnikov. 

                    Pour la chasse en montagne, quand la vue est dégagé, ça peut se comprendre, en forêt c’est complètement stupide...

                    • lharmas 22 novembre 2011 22:07

                      Non, ça peut se comprendre à l’affût et à l’approche même en forêt. Pour schématiser c’est du tir de sniper où l’animal est abattu « proprement » (cf message plus haut). Hélas la chasse en battue est privilégiée et de nombreuses acca interdisent même l’affût, c’est idiot.
                      En battue le tir se fait sur un animal en mouvement, d’où les nombreux animaux bléssés, et parfois ... un autre chasseur, un automobiliste, ...


                    • Defrance Defrance 23 novembre 2011 08:43

                       @ Le bordelleur, 

                          Vous avez parfaitement raison, les armes de chasse a canon rayés sont des armes de tirreur sportifs adaptées aux stand de tirs, pas a la chasse ! 

                         Ma famille chasse depuis au moins quatre générations et cve type d’armes n’a jamais été entre leurs mains, ni entre les miennes. Je ne me compare pas à un sniper, je chasse pour avoir le plaisir de manger un pigeon, un perdreau, un lapin, plus rarement un lievre 

                       Sachez aussi que les armes de guerre comme le mauser 1892 ou le Lebel de la même époque sont interdites et doivent soit etre neutralisés ( perçage canon et culasse) soit recanonnés en calibre civil ( pratiquement identiques, voir meilleurs en balistique ! Dans leur calibre d’origine (ex 7x92) les cartouches sont quasiment introuvables alors que la 280 est dans le commerce ? 

                        Le législateur est manipulé par qui dans ce cas ? 


                    • révolQé révolté 23 novembre 2011 11:28

                      « AK 47 Kalachnikov... »

                      Bis répétita, le « K » de « AK 47 » voulant déjà dire « Kalachnikov » et le « A » pour « Automate »..47 étant l’année de sa sortie. smiley


                    • panpan 23 novembre 2011 14:44

                      Et le tir à l’arc ? Vous avez essayé ? Il paraît que la bête agonise plus longtemps...


                    • PtitLudo PtitLudo 22 novembre 2011 20:33

                      Combien d’enfants meurent de faim chaque année dans le monde déjà ? 6 millions, soit 11 par minute. Et pour les coupables ? Euh rien, ils vont très bien merci, c’est même les mêmes qui demandent la peine de mort pour les autres, c’est-y pas magique ça ?


                      • PtitLudo PtitLudo 22 novembre 2011 20:34

                        Ah oui j’avais oublié, ils sont loin, pauvres et noir, et puis leurs mères ne doivent pas les aimer après tout ....


                        • révolQé révolté 23 novembre 2011 11:30

                          Je méga plusse... !!!!


                        • jymb 22 novembre 2011 20:45

                          Article d’un rare niveau de partialité que m’a fait sursauter bien qu’ayant une connaissance trés modeste du monde de la chasse, à réserver visiblement pour son auteur aux oisifs et retraités

                          Lorsqu’un randonneur se perd, qu’une personne âgée disparaît lors d’une promenade, qui appelle t-on à l’aide ? les écolos de salon, les bobos des beaux quartiers, les écumeurs de magasins « Nature et découverte » ? non, les chasseurs qui eux connaissent la nature et le terrain

                          Il y a peu un sanglier se baladait dans Toulouse. Qui va t’on appeler à l’aide pour implorer des battues et la régularisation des populations ? les blogueurs ? Les verts ?

                           

                          Je propose pour rebondir sur cet article d’interdire désormais strictement l’école les jours de semaine ( plus de drames avec des jeux idiots ou des suicides) et surtout, surtout, le bricolage le week end, énorme pourvoyeur de catastrophes domestiques.

                           

                           


                          • Bilou32 Bibi32 23 novembre 2011 10:00

                            Faux, la majorité des chasseurs sont maintenant des citadins. Je suis éleveur vivant en pleine campagne, et je sais de quoi je parle. Ces viandards pour la plupart ne sont bons qu’à se positionner sur les routes avec leur casquette fluo... et à tirer sur tout ce qui sort. L’autre jour je les ai même vu placés de l’autre coté de la route (départementale) et attendant que les sangliers traversent. A noter que si les sangliers prolifèrent, c’est de la faute des chasseurs qui se sont amusé à les hybrider avec des porcs, les rendant plus gros, plus prolifiques et moins farouches... Si on a besoin de faire une battue, ce sont les éleveurs et les agriculteurs les plus qualifiés, et ils ne sont pas chasseurs à 90 % !!!


                          • jymb 23 novembre 2011 13:06

                            Se poster et attendre le gibier ce n’est pas le principe de base d’une battue ? et la tenue fluo n’est elle pas nécessaire pour éviter les accidents ? la chasse n’est-elle pas déjà limitée en temps entre des dates d’ouverture et de fermeture ?
                            Avis à tous les moinsseurs, je suis effaré d’un tel déferlement de haine anti-chasseur que je ne pouvais soupçonner, n’ayant jamais eu, de prés ou de loin, un fusil de chasse entre les mains
                            Je comprends mieux maintenant pourquoi CPNT existe ! !


                          • Defrance Defrance 23 novembre 2011 14:28

                            @ jymb et Bibi32, 

                               Vous avez raison, il y a de plus en plus de chasseurs qui ne connaissent pas grand chose de la nature et ce sont eux qui font du tord au chasseur traditionnel que je suis. Ces gens là globalement ont plus de « chance » de tuer un cueilleur de champignon qu’une vache dans un corridor ! 

                               La prolifération du sanglier est du aussi aux calendrier, et a toutes les lois qui font que le chasseur solitaire qui ne pratique pas la battue à pratiquement aucune chance d’en croiser un quand il en a le droit . Par contre les BOBOS qui sont convies a Rambouillet ou ailleurs boivent plus de kilo de Bordeaux que de kilos de viandes abattues ? 


                          • hopeless 22 novembre 2011 22:38
                            « Lors d’un accident de chasse, quand l’un a tiré sur l’autre, je me dis que ça en fait un de moins ! »

                            Alors là, je dis bravo Chirac, dommage qu’on n’entende pas ce genre de discours pendant les campagnes électorales, ça les rendrait un peu plus humains nos chers candidats.

                            • Freegerman 22 novembre 2011 23:32

                              Moi je pense qu’il faut qu’on soit castrer dès la naissance .....je vous laisse deviner le problème de la reproduction.

                              Non sans plaisanter c’est horrible et en plus il y à quand même des filles de joie pour des rencontres vraiment quand on en peut plus (au bout du rouleau) ou bien se forcer à faire des rencontres ou bien il y à le replis sur soit quand vous assene d’attaque psychologique mais je ne vous le conseil pas , je sais pas je ne comprend pas le problème de ce type ! j’avoue que j’ai du mal en arriver à une telle barbarie.
                              C’est vraiment zarbi


                              • Defrance Defrance 23 novembre 2011 14:35

                                 Et les drogues ? 

                                   Sujet peu abordé , pourtant il semble qu’au départ il était passé par la case drogue ? Pourquoi les soldats américains étaient drogués au Vietnam puis en Irak,et maintenant en Afghanistan ? un homme sans drogue ne peut pas faire cela ? 

                                  Sans compter certaines vidéo et jeux qui tournent autour mais que l’on ne peut pas interdire dans la mesure ou ça casserait la consommation nécessaire a notre système economique en voie de perdition ? 


                              • Defrance Defrance 23 novembre 2011 14:40

                                 Kerjean vous frappez en plein dans le mille ! 

                                   Alcotest partout ou il y a danger ou nulle part ! 

                                  Si partout cela signifie au Volant, a la Chasse, a la Peche, au travail, y compris au Senat, à l’assemblée nationale et avant chaque signature de traité ! 


                              • PascalR 23 novembre 2011 08:30

                                Ah les chasseurs.
                                Faut-il en vouloir à ces dégénérés mentaux ou à la France qui autorise une telle ignominie ?
                                A quand une manifestation monstre contre ces pratiques ignomineuses ?
                                Lançons une pétition contre la chasse ou du moins pour que la chasse se pratique en dehors du domaine « public », sur des réserves privées et closes interdites au public.
                                Un parti anti-chasseur pour les élections 2012 avec à sa tête un lapin blanc coluchien ?
                                Un gang occulte terrorisant les chasseurs ?
                                Oeil pour oeil, dent pour dent, non ?

                                Mais au fond, est-ce que le peuple ne s’en fout pas un peu de tout ça ?
                                Il s’indigne pour Agnès, et après, il s’en retourne à sa TV pour se faire lobotomiser et se lover dans sa misère.


                                • carcano 23 novembre 2011 09:55

                                  Rakoto...
                                  Article d’une rare indigence...et les commentaires aussi....
                                  Ce fait divers, car ça en reste un, n’a rien à voir avec la chasse...Ni le meurtrier, ni la victime n’étaient chasseur..

                                  D’où tu sors tes chiffres ?....Les accidents de chasse c’est à peine 3 à 6 décès par an et encore pas chaque année...A l’échelle des 63 millions de français ce n’est rien...Les suicides réussis c’est 12000 par an....Et personne n’en dit rien...

                                  L’accident que tu relates est un très bon exemple mais bien sur tu omets les détails gênants...Que faisait donc ce mec dans une traque ?...Etait-il sur un chemin communal traversant une zone de chasse ? Ou bien se promenait-il dans la traque ?...Qu’un vieux chasseur ait tiré malencontreusement sur une cible mal identifiée OK, mais si le type était dans la traque et pas sur un chemin c’est que c’était un âne...

                                  Les commentaires de De France et de tharmas sont une ineptie...Le problème des chasseurs français ce n’est pas les armes rayées ou pas, c’est la discipline et l’organisation...Si les chasseurs français devaient passer le permis de chasse allemand, autrichien ou finlandais il n’y aurait qu’à peine 30% d’entre eux qui le réussirait...et dans tout ces pays l’on chasse le grand gibier à balle...ce qui est du simple bon sens...

                                  Un exemple classique...En Françe notre président peut inviter n’importe quel tocard à chasser à Chambord...Cette tradition se perd je vous l’accorde mais la possibilité reste....En Allemagne si tant est qu’Angela veuille faire de même avec Obama, et bien il devra passer son permis tout président qu’il est...Ce qui explique que dans ces lointaines contrées hercyniennes l’on chasse obligatoirement le gros gibier à l’arme rayée et que les accidents y sont fort rares....

                                  Au temps pour les commentaires de pseudo-chasseurs qui veulent tirer un douze cors avec du huit...


                                  • oncle archibald 23 novembre 2011 10:20

                                    « Que faisait donc ce mec dans une traque ?...Etait-il sur un chemin communal traversant une zone de chasse ? Ou bien se promenait-il dans la traque ? »

                                    Vous posez là le problème de la liberté de se promener dans une foret communale sans prendre le risque de se faire trouer la peau par un connard qui tire d’abord et regarde sur quoi il a tiré ensuite ..

                                    Un mec avec un fusil chargé dans les mains ne devrait jamais oublier qu’il doit parfaitement identifier ce qui est dans sa ligne de tir avant d’appuyer sur la queue de détente.

                                    Quant à la comparaison entre un accident de chasse et  le meurtre sadique, avec préméditation, de cette jeune fille par un jeune garçon qui avait déjà fait les mêmes gestes ignobles sur une autre jeune fille un an auparavant et je la trouve honteusement déplacée. 

                                    Il faudrait comparer cela avec un chasseur qui a déjà flingué un promeneur, qui y a pris gout, et qui recommence l’année suivante parce que ça le fait jouir. Je n’ai pas connaissance que cela se soit déjà produit.

                                  • révolQé révolté 23 novembre 2011 11:39

                                    « Un 12 cors avec du 8... »

                                    Heuuuuuuuuuuu...... à 5m en visant l’œil gauche y’a pas moyen..... ????

                                    Ha !!!ha !!ha !!!


                                  • dom y loulou dom y loulou 23 novembre 2011 12:33

                                    non, la question est « le tireur était-il aviné ? »


                                  • haltauporno 23 novembre 2011 10:10

                                    Bonjour,
                                    Deux choses que je voudrais dire : concernant la condamnation à mort d’Agnès Marin, par le laxisme, l’incompétence et tout simplement l’indifférence des trois ministères concernés par cette affaire : Education Nationale, Justice et Santé.
                                    D’abord, la pornographie qui conditionne à la maltraitance et à la violence les ados dès leur plus jeune âge : que font ces trois ministères à ce sujet ?
                                    Ensuite, je voudrais évoquer la notion du Mal, ou de perversité.Les psychologues, psychiatres et autres dépositaires de l’âme humaine cherchent des motivations puis des justifications puis des thérapeutiques aux comportements déviants, or le Mal et la Perversité existent à l’état pur comme la Bonté(pardon d’utiliser des gros mots pour la société de consommation accomplie par le règne de l’individualisme !).Si vous lisez Stéphane Bourgoin(spécialiste des tueurs en série) ou Marie France Hirigoyen(Le harcèlement moral), vous découvrirez que le pervers jouit de la souffrance et de la destruction de l’autre.Il ne se réalise que dans la toute puissance destructrice exercée sur autrui. Alors, merde un peu de jugeotte et de bon sens : les auteurs d’actes sadiques et donc pervers sont à soustraire définitivement de la société ! DEFINITIVEMENT !!!


                                    • ddacoudre ddacoudre 23 novembre 2011 10:42

                                      bonjour sylvain
                                      un bon traitement de ce drame.

                                      quel que soit les filet de protection que nous installerons, un filet comporte toujours des mailles au travers duquel l’on passe aussi petites soit-elle.
                                      l’inverse est le déterminisme qui n’existera jamais sans mettre un terme a notre existence aléatoire.
                                      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=104789.
                                      ddacoudre.over-blog.com .

                                      cordialement.


                                      • David Meyers 23 novembre 2011 11:21

                                        Ma petite contribution à ce post

                                        Je n’ai pas l’audace ni la vulgarité de me mettre « à la place des parents » comme certaines bonnes âmes.

                                        Le gamin n’était pas récidiviste

                                        Certaines personnes chez Air France n’ont pas modifié les sondes pitot et sont peut être responsable de la mort de femmes et d’enfants eux aussi dans des conditions affreuses elles aussi.

                                        Malgré la tonitruance de qui vous savez, et de son dernier ministre, malgré l’appétit désespérément cruel et exhibitionniste des médias, le Ministre de la Justice n’a pas bouleversé la construction multi cententaire du droit pour un fait divers.

                                        Dont justement, un fondement du droit est qu’un condamné ayant purgé sa peine ne traine pas son casier dans le civil. Ahurissant de vouloir prévenir des proviseurs ou des principaux qui n’ont strictement aucun formation, ni serment à porter, sur le sujet criminel.


                                        • oncle archibald 23 novembre 2011 12:14

                                          Vous considérez que le gamin n’était pas récidiviste juste parce qu’il n’avait pas encore été jugé du premier crime qu’il a reconnu avoir commis ? Vous êtes en pleine confusion, confondant les quatre mois de prison préventive et la sortie de prison sous contrôle judiciaire en attente du procès avec l’exécution d’une peine prononcée. Il semble que ce jeune pervers ait procédé exactement de la même façon avec les deux filles qu’il a violées, et que pour la première il ne soit pas « allé au bout » de son geste ... 


                                          Qu’après un premier crime aussi lourd on ait cru possible de faire vivre ce garçon dans un internat mixte sans une surveillance particulière me parait complètement fou. Qu’on l’y garde toujours sans le tenir en laisse après qu’il eut à deux reprises mérité un passage en commission de discipline pour des « gestes déplacés » sur des jeunes filles de son internat me parait aussi complètement fou. C’est essayer de faire vivre un renard dans un poulailler en esperant qu’il sera bien sage.

                                        • latortue latortue 23 novembre 2011 12:12

                                          si on appliquai la loi du talion un mort pour un mort bien des choses de ce genre n’existeraient plus .on se gausse comme des cons d’être contre la peine de mort et on vote la poursuite de la guerre en Libye avec des milliers de morts civils .Laissez moi rire .
                                          si un connard venait a toucher a un de mes gosses ou de mes petits enfants croyez moi je m’arrangerai pour trouver une arme j’attendrai le temps qu’il faut et boom oeil pour oeil .
                                          et plus besoin de réinsertion .
                                          tous les bien pensant de la république ont voté la poursuite de la guerre en Libye avec la pléaïde de crime que cela a engendré idem pour la cote d’ivoire et pour ben laden et les autres qui sont assassinés comme pour le ranbo warior .quand on est CONTRE la peine de mort il n’ y a pas de différence entre un criminel ou un autre on est contre point barre sinon on est un gros hypocrite,et un salopar qui va dans le sens du vent du bien pensant .


                                          • haltauporno 23 novembre 2011 12:59

                                            Ah oui, et pourquoi -3 à mon précédent commentaire ? On peut en discuter, non ? Les notions de « bonté » et de« mal » peut-être...trop religieux...comme si le rapport à autrui ne reposait pas aussi sur des échanges :don ou prédation ?...allez ! chaussez vos lunettes et en avant pour commencer avec la notion de manipulateur pervers : plein de choses sur la question sur internet et dans les livres !
                                             j’attends vos réponses, parce que cette merveilleuse petite Agnès est morte de ce qu’on a laissé un PERVERS en liberté, ça ne fait aucun doute.Le problème n’est-il pas dans l’annulation des principes du « Bien » et du « Mal », du « bon »et du « mauvais » ? Or, effectivement sans ces notions plus profondes, les agressions ne sont que des actes techniques plus ou moins graves, mais réparables. et ce n’est pas le cas.Un pervers est irrécupérable. Tous recommencent à tuer ou violer, ce que les américains ont compris depuis longtemps, eux.Même si l’Amérique est loin d’être exemplaire par ailleurs, et largement prédatrice elle aussi(elle sait peut-etre de quoi elle parle, précisemment)


                                            • restezgroupir44 restezgroupir44 23 novembre 2011 14:42

                                              Entièrement d’accord avec vos propos.


                                              Il devient d’usage en raie-publique bananière que les coupables ne soient jamais responsables.

                                              Quand on connaît un tant soit peu le monde de la chasse on s’aperçoit vite qu’en grande majorité ils appartiennent à la classe des nantis (le permis,les fusils,les cartouches c’est du fric,) les NOTABLES !!!

                                              Pour les violeurs assassins mineurs -----------------------> la première responsable est la justice !
                                              Pas de suivi c’est le foutoir complet il manque des courroye de transmissions ?

                                            • non666 non666 23 novembre 2011 14:57

                                              1) Pour la recuperation politique.
                                              Tous les partis ont sur-reagit apres chaque affaire identique.
                                              Je me rapelle d’un sarkozy, ministre de l’Interieur promettant de nouvelles lois et des sanctions apres qu’un chien ait devoré vivant une enfant.
                                              Pourtant son predecesseur socialiste avait bien fait lui aussi voté une loi identique qui n’avait pas été plus mise en application que celle du dit Sarkozy...
                                              Les loubards ont toujours des chiens dangeureux et aucune force de police ne va les leur prendre.
                                              Dans les années 80 la mode etait aux bergers allemands , danois et autres bas rouges.
                                              Dans les années 90 la mode est passée aux Rockweiler et autres StaffordShire
                                              Depuis on court apres , on les montre du doigt a chaque affaire et ils continuent a accompagner leurs dealers de maitres.
                                              Ce qui est dangeureux, comme pour les armes, ce ne sont pas les chiens, ce sont les possesseurs.
                                              Les politiques ont chiés des dizaines de loi, a chaque affaire, ont multiplié les declarations d’intention mais concretement, ils n’ont RIEN fait.

                                              Ici une petite agnes est morte mais on va continuer à dissimuler les mineurs dangeureux par ce qu’ils sont encore mineurs, parce qu’ils sont protégés par le secret medical et parceque les lobbies « de gauche » (education et services sociaux) se servent de la delinquance comme argument « de classe ».
                                              On va continuer aussi à livrer les prenoms bien français comme celui du violeur ici et a taire celui des colons qui revelerait la proportion de delinquant et de criminel dans les affaires similaires.

                                              2) Pour les chasseurs.
                                              Sylvain tape sur les chasseurs qui tuent chaque année.
                                              C’est vrai et comme pour les autres meurtrier « malgrès eux » , en automobile, le problème reste le meme : non respect des règles de sécurité , mauvaise vue et baisse des reflexes.
                                              Dois t’on interdire la chasse sous le pretexte que quelques abrutis, chaque année font une boulette ?
                                              Si on glisse sur cette pente il faut interdire la conduite a tous car il existe quelques vieux diminués et quelques jeunes cons qui conduisent mal.
                                              On doit aussi interdire la moto a tous car là, il y a systématiquement viol des règles de sécurité par TOUS les motards.
                                              Le code de la rtoute est formel : le depassement par la droite est interdit et il faut laisser 1 m entre soi et le véhicule qu’on dépasse . Or ces deux règles sont systématiquement violées par les motards sur le périf....

                                              Dans ces cas là, il n’y a qu’eux qui peuvent mourir ou finir handicapé, ce n’est donc pas grave, sauf pour notre bas de caisse qu’il faut nettoyer apres.

                                              On pourrait continuer la liste avec les sports dangeureux, extremes qui tuent chaque année.

                                              Et bien sur le tabac...
                                              10 000 morts chez les non-fumeurs chaque année ce qui fait pour chacun des 10 millions de fumeurs, un millième de meurtre par an...

                                              On peut chercher des pretextes pour interdire telle ou telle activité mais il ne faut pas oublier que personne n’est dupe : cela reste des pretextes et rien d’autre.


                                              • franc 23 novembre 2011 16:51

                                                je suis d’accord avec l’auteur ,on c’est à dire les médias certains disent les merdias ,cherchent pour faire de la diversion à manipuler et enfumer les gens avec ces drames d’ordre sexuel qui soulèvent beaucoup d’émotions en attisant les bas instincts qui suscitent les plus fortes réactions tels que l’envie et la jalousie et ainsi détourner les problèmes d’ordre structurels et politiques les plus fondamentaux et les plus graves de la société

                                                et pourquoi on ne parle pas des centaines de morts de SDF y compris des enfants chaque année tués ,assassinés non par le froid et l’alcool mais par l’avidité et la méchanceté des gens
                                                 
                                                et pourquoi on ne parle pas des milliers voire des dizaines de milliers de suicidés ou d’accidentés ou prétendus tels chaque année dont un grand nombre sont des assassinats déguisés
                                                 
                                                et pourquoi on ne parle pas des milliers voire des millions de gens qui sont empoisonnés ou rendus malades pour devenir des clients qui enrichissent l’indusdrie phamarco-médicales par le biais de la vaccination ou du dépistage du cancer ou du sida faussement allégués

                                                et pourquoi on ne parle pas des vrais auteurs et responsables des soi-disant accidents d’avions et d’usines chimiques comme AZF causant des milliers de victimes
                                                 

                                                et pourquoi les journalistes et en particulier la télévision qui pourtant étaient là n’a rien montré ni dit de l’horrible massacre de la ville de Sythe en Libye ,hommes ,femmes ,enfants par dizaines de milliers ont disparu dans la nature du fait simplement qu’ils appartiennent à la tribu de kadafy 

                                                etc...........

                                                la philosophe Simone Weil disait déjà en son temps que l’on serait effrayé si l’on dévoilait tous les mensonges que diffusent les médias ,,qu’estce qu’elle aurait dit si elle voyait ce qui arrive aujourd’huis encore bien pire,les crimes innombrables et innommables des médias sans aucune impunité 

                                                s’il y avait une vraie révolution ,les journalistes capitalistes seraient les premiers sur la charrette 





                                                • oncle archibald 23 novembre 2011 17:31

                                                  «  les médias certains disent les merdias ,cherchent pour faire de la diversion à manipuler et enfumer les gens avec ces drames d’ordre sexuel qui soulèvent beaucoup d’émotions en attisant les bas instincts qui suscitent les plus fortes réactions tels que l’envie et la jalousie » ....

                                                  Il vous arrive de relire ce que vous écrivez ?? Qui envie qui et qui est jaloux de qui ?? Les parents de cette jeune fille assassinée sans doute envient-ils ceux qui n’ont pas « la chance » de faire la une .. à part ça ?

                                                • franc 23 novembre 2011 17:45

                                                  erreur cidessus -----------------à la place de « des médias sans aucune impunité  » il faut écrire au contraire à la place « des médias avec la totale impunité »


                                                  j’ajoute qu’il n’est pas absolument certain que le jeune homme soit coupable du meurtre de la jeune fille ,on dit qu’il a avoué à moitié ,et pourquoi seulement à moitié ,qu’est-ce qu’il a avoué ,qu’est-ce qu’il n’ a pas avoué ,et quand bien même il aurait totalement avoué ,un doute cartésien subsiste toujours ,dans quelle condition il a avoué ,on a toujours la vrsion des policirers ,des magistrats ,des journalistes mais personne n’a encore entendu la version du jeune homme de sa propre bouche -------------------------------------------il faut se rappeler de l’affaire Patrick Dills qui lui aussi a avoué complètement et pourtant il a été innocenté après qune quinzaine d’années en prison ,toute sa jeunesse perdue 


                                                  on peut tout à fait envisager comme scénario possible que d’autres personnes ont tué et brûlé la jeune fille et on fait porter le chapeau au jeune homme ,proie facile ,du fait de sa jeunesse et de ses comportements antécédents concernant des agressions sexuelles ;ce n’est pas parce qu’on a commis une première agression sexuelle que automatiquement on commet un meurtre à la 2è agression sexuelle

                                                  maintenant supposons même qu’il soit réellement coupable ,il faut comprendre pourquoi il en et arrivé là ,à cet acte horrible ,on ne peut éluder la responsabilité personnelle car l’être humain est par nature une personne humaine c’est à dire une personne libre et responsable ,mais on ne peut non plus éluder la responsabilité de la société car l’être humain est aussi un être social en plus d’être un individu ,on ne nait pas criminel même si on a des prédisposition pour devenir un criminel ;dans la querelle de l’inné ou de l’acquis ,la personne humaine dépend des deux à la fois et à moitié ,c’est ce que montre et démontre l’expérience et la connaissance

                                                  Donc l’individu n’est pas entièrement responsable à lui-tout seul ni la société entièrement responsable à elle toute seule ,la responsabilité est partagée à moitié entre l’individu et le collectif ,entre la personne et la la société .D’où pour combattre le crime il faut combattre à la fois les causes provenant de l’individu et les causes provenant de la société

                                                  dans ce cas particulier la responsabilité individuelle consiste à ne pas réfréner ses instincts et ses pulsions selon la volonté dirigée par la raison inhérente à toute personne humaine ,même si ses instincts et pulsions sont naturelles comme la libido freudienne ,car l’être humain est un être doué de raison et de volonté libre , tandis que la responsabilité sociale est de ne pas avoir donné l’éducation pour maitriser ses pulsion en même temps que de ne pas donner les moyens légaux pour satisfaire ses besoins fondamentaux d’ordre sexuels ou autre ,car selon Marx "à chacun selon sa vocation ,à chacun selon ses besoins ,et les besoins sont en eux-même les raisons dernières de leur satisfaction .Et on sait que c’est à cet âge de l’adolescence que la pulsion sexuelle est la plus forte ,on doit en tenir compte ,et c’est donc à cet âge que l’on doit réaliser un environnement favorable à la satisfaction de ce désir ,en fait la société en particulier la société française ne fait rien pour cela ,au contraire on diabolise et criminalise les relations sexuelles entre les adolescents ,ce qui ne peut que provoquer des drames et augmenter les crimes en conséquence ;on fabrique des criminels avec des interdictions qui entravent la nature humaine fondamentale


                                                  il ya aussi cette affaire 


                                                  • oncle archibald 23 novembre 2011 18:00

                                                    uel pataquès !! vous êtes expert psychiatre ??


                                                  • franc 23 novembre 2011 18:35

                                                    enfin je voudrais rappeler cette histoire criminelle horrible qui me marque et me hante où deux enfants d’environ 9 ans ont été jugés et condamnéscoupables de tuer dans des conditions horribles deux autres petits enfants d’environ 3 ans

                                                    Ils ont été condamnés à la perpétuité mais il ya quelque temps ils ont été remis en liberté après une quinzaine d’année ou plus avec la condition impérative de ne parler à personne et surtout pas aux médias .Ils ont enfreint cette obligation absolue et donc ont été remis en prison ; 
                                                     
                                                    personnellement j’ai l’intuition que les deux enfants sont innocents ,car je pense qu ’il est impossible suivant la psychologie et même la physiologie d’un ’enfant de cet âge qu’il puisse commettre un tel crime aussi horrible ,il n’ y a aucune raison qui le pousse ,les pulsions à cet âge n’atteint pas le degré de la violence.J’ai la forte l’impression que l’on a accusé les enfants pour couvrir la culpabilité d ’autres adultes,les enfants étant des proies facile pour la manipulation , n’ayant pas les faccultés intellectuelles et psychologiques pour se défendre ;et puorquoi donc cette obligation de n’en parler à personne ,personne encore du moins du public n’a encore entendu la version de l’affaire par la bouche même des accusés 



                                                    une collectivité qui tue ou laisse tuer des enfants innocents en accusant d’autres enfants innocents de le faire pour couvrir des adultes coupables , pour telle ou telle raison, par méchanceté ou par lâcheté, est une collectivité qui a atteint un degré de décadence diabolique et de maladie irrémédiable


                                                    • Hervé 23 novembre 2011 19:09

                                                      Assez de bla-bla, les parlottes ne servent à rien, l’essentiel est là pour tout savoir sur les méfaits et gestes des chasseurs : http://www.taomugaia.fr/ 


                                                      • haltauporno 23 novembre 2011 19:14

                                                        Bon bin -1 et -2 veulent pas ramener leur fraise sur les valeurs du Bien et du Mal. Ils vont se contenter de mettre un nouveau -1, sûrs de me jouer un bon tour anonyme . Alors LOL La folie , la perversité et le plaisir dans la destruction des autres. LOL pour toutes les femmes qu’on bousille par pur esprit de domination, avec droit de vie et de mort. LOL pour les Lolitas qu’on massacre à coups de couteaux, qu’on étrangle à deux mains, qu’on fait brûler dans la forêt. LOL ! ça y est je suis hype !
                                                        Bande de nazes au cerveau (-1 et -2) reformaté par l’hyper matérialisme qui admettent que tout est jetable, recyclable ou réparable.Tiens je vous souhaite de rencontrer la vision du mal à l’état pur, pour que vous preniez conscience des réalités de la nature « humaine ».
                                                        Et American Psycho, z’auriez pas un peu de coke ?Ouais, ça aide pour les passages à l’acte !


                                                        • franc 23 novembre 2011 21:35

                                                          les désordres psychologiques peuvent être présents dès les plus jeunes âges cela ne veut pas dire qu’ils sont innés ,ils peuvent résulter et le sont plus probablement et sûrement par des évènements extérieures à l’individu,manque d’amour ou violence dans l’environnement

                                                          quant aux tests de d’Hitler il faut savoir à l’âge précisément ils ont été fait ,je doute que ce soit avant l’âge de 9 ans ,il ya une différence énorme entre l’enfance proprement dit (moins de 9 ans et l’adolescence où déjà l’individu est quelque peu abîmé par la vie .Je doute que la paranoïa et l’autodestruction soient présent spontanément chez l’enfant né sain et élevé dans un environnement sain ,quant à l’égocentrisme il est présent chez tout être humain ;En tout cas si un petit enfant possède des tendances de violence ou de destruction en lui spontanément de manière innée sans aucune influence extérieure ,c’est que c’est une maladie génétique et non une tendance normale et tout au plus ce serait un cas tout à fait exceptionnel de l’ordre de un sur un milliard .Mais même dans ce cas où le mal est inné il faut encore des conditions extérieures et un milieu environnemental pour la réalisation effective du passage à l’acte

                                                          enfin une bonne éducation et un milieu favorable à l’amour et l’épanouissement de l’individu permet de corriger le mal et de transformer l’individu vers le bien

                                                          je réaffirme la proposition suivante à savoir que l’on ne nait pas criminel même si’l’on a des prédispositions pour devenir criminel.


                                                          • haltauporno 24 novembre 2011 07:01

                                                            Un être potentiellement très dangereux se repère dans l’enfance avec la torture des animaux. Si un enfant a passé l’âge de 6/7 ans et qu’il prend plaisir à faire souffrir des bêtes, ou à les tuer c’est TRES mauvais signe ! Le sadisme est là. Inné ou acquis peu importe ! Les medecins et les services sociaux devraient avoir la possibilité d’évaluer dès l’enfance et l’adolescence la potentialité criminelle d’un individu s’il existe des signes repérés par l’école ou autres lieux de vie(clubs sportifs, centres aérés, colonies de vacances...) Mais tout le monde s’en fout ! L’école fait de la démagogie pour la paix sociale, les médecins sont des caisses enregistreuses, et les psys se laissent manipuler par des patients bien plus pervers et déterminés qu’eux. Quant à la justice, mais qu’est ce qu’elle s’en tape !!! 4 ans de prison pour Bertrand Cantat qui a massacré une femme à coups de poings.


                                                            • haltauporno 24 novembre 2011 07:32

                                                              @franc

                                                              Faut arrêter de courir dans la prairie en bouffant des marshmallows ! John Venables qui a tué à 10 ans un enfant de 2 ans à coups de barres de fer en 1993, a refait parler de lui dès sa sortie de prison, seulement la justice a eu peur pour lui et n’a pas dit à la population les faits graves qui l’ont reconduit aussi sec en prison. C’est pas beau ça ? On est bien protégés, non ?


                                                              • mortelune mortelune 24 novembre 2011 09:02

                                                                Dans certaines croyances (Des mythes et des croyances : Esquisse d’une théorie générale) La chasse est un acte sexuel. La chasse et le coït sont les mêmes.

                                                                Le chasseur dresse sa carabine, il tire un coup et le sang coule. Le sang de l’animal évoque le sang de la menstruation. « Tuer un animal revient à prendre une femme lors de ses règles ». 

                                                                « Tuer des animaux c’est tuer des gens » parce que les hommes et les animaux sont liés par le sang. 

                                                                « La chasse est comparable au meurtre d’un parent consanguin »

                                                                Je voulais faire un lien dans le titre de votre texte , entre la mort de cette jeune fille et les chasseurs. Ils sont à mes yeux des actes de prédateurs...

                                                                Cordialement,


                                                                • contre-vent 24 novembre 2011 09:59

                                                                  L’affaire d’Agnes pue ou la corruption ou l’influence relationnelle à 100 mètres... Parceque je ne vois plus que ça pour expliquer les incohérences et les énormités de cette sombre histoire

                                                                  Au-delà de sa condamnation en attente pour son premier viol, ce meurtrier avait déjà fait l’objet d’un conseil de discipline en vu de l’exclure au mois de juin pour son comportement et ses moeurs douteuses. L’établissement l’a finalement gardé....

                                                                  Mais la direction de l’établissement n’était soit-disant pas au courant des faits qu’il lui étaient reprochés...


                                                                  • franc 24 novembre 2011 16:09

                                                                    haltoporno,j’aimerais bien courir dans la prairie ,rouler sur l’herbe et sentir les fleurs comme dans le temps de mon enfance où je vivais dans une petite ville à la campagne ,malheureusement je vis aujourd’huis dans une grande ville plein de béton et je n’ai pas les moyens pour m’acheter une petite maison dans la prairie ce qui est mon rêve


                                                                    ce John Venables qui selon l’appareil de la justice a tué à 10 ans un petit enfant de 2 ans avec des barres de fer dit-on ,êtes vous absolument certain qu’il est réellement le coupable ,avez vous vu de vos propres yeux qu’il a pris une barre de fer et tapé et écrabouillé la tête du petit enfant .Moi pas ,et je doute non seulement comme étant soupçonneux et méfiant de nature , mais encore par un doute cartésien systématique ;sans compter que mon intuition aiguisée sur l’expéreience et la connaissance psychologique de nature humaine et de l’enfance me dit au contraire qu’il est innocent ,c’est là une conviction profonde que le monde de l’adulte est cruel mais pas celui de l’enfant ;
                                                                     
                                                                    Et ce n’est pas parce que les enfants peuvent être cruels envers les animaux et particulièrement les insectes qu’il est cruel envers les humains et particulièrement envers les autres enfants ,(il ya une énorme différence ,un abîme entre les animaux et les humains) ,du moins je n’ai jamais vu des enfants réellement torturer d’autres enfant de leur âge ou plus petits ,et s’il semble jouer à des jeux violents ce n’est là qu’un jeu qui ne débouche pas sur des crimes et il n’ ya aucune perversité et de malignité là dedans.Les animaux et particulièrement les insectes sont tellement éloignés de l’apparence de l’être humain que les enfants ne les considèrent pas comme ayant une sensibilité ,d’ailleurs même les humains adultes tuent et totrturent les animaux ne serait-ce que pour après les manger quand ce n’est pas pour ne pas être gênés.Moi_même je torturé des insectes sans en être pleinement conscients pendant ma tendre enfance ,en particulier je détestais les mouches qui grouillaient sur le garde-manger ,je les écrasais avec une élastique ou quand je les attrapais parfois je m’amuse à leur arracher les ailes .Aujourd’uis en tant qu’adulte je ne m’amuserais plus à leur arracher les ailes mais je les écraiserais tout autant avec une tapette ;et dès que je vois un cafard ,quelle horreur, je prend une chaussure pour l’écraser aussitôt cette bête immonde .Je ne pense pas pour autant faire la meme chose avec les humains innocents et en particulier les enfants qui ne m’ont rien fait ,au contraire je m’appitoie devant les les SDF qui sont allongés sur le sol avec leurs enfants même si je suis pour la peine de mort pour les assassins diaboliques

                                                                    Et si j’ applique ce que vous préconisez pour surveiller et scruter les comportements des humains dès leur enfance sur vous-même , je pourrais vous considérer comme un être dangereux du fait de votre côté fascisant et nazifiant 

                                                                    bon haltoporno ,salut ! et Viveleporno ! 


                                                                    • haltauporno 24 novembre 2011 18:46

                                                                      @Franc

                                                                      La perversité peut se déceler dans l’enfance, à partir de l’âge de raison, à travers la CRUAUTE exercée sur les animaux (je parle des mammifères, et non pas des insectes). Autre chose de très révélateur : c’est la CRUAUTE d’un enfant exercée sur un enfant plus jeune que lui. Ce sont des signes de personnalité perverse. Le pervers prend l’autre pour un objet, une chose à sa merci.Il faut déceler cela pour éviter que des victimes tombent plus tard entre leurs griffes de tueurs. Il ne s’agit pas de suspecter tous les enfants et de les prendre tous pour des tueurs potentiels dès qu’ils ont un geste agressif. L’agressivité est tout à fait normale chez un enfant.Elle est tout à fait normale chez un adulte aussi. Il s’agit d’avoir des points d’appel, des points d’alerte sur la question de la PERVERSITE. Mais il faut absolument distinguer une agressivité( même forte) qui est normale, de la cruauté (le plaisir de faire souffrir gratuitement autrui)qui est pathologique. J’espère que vous en êtes capable, quandlmême. ?Lisez Stéphane Bourgoin et Marie France Hirigoyen. Vous en apprendrez beaucoup plus que ce que votre simple expérience vous a apporté.Je vous assure.


                                                                      • Croa Croa 24 novembre 2011 22:39

                                                                        « La perversité peut se déceler dans l’enfance... »

                                                                        C’est discutable. Dans sa tendre enfance, l’homme est aussi pervers que doux. C’est le milieu qui confortera éventuellement son coté pervers, tendance rarement irréversible même devenu adulte.

                                                                        Cette vision manichéïste des individus étant perverse, justement...

                                                                        ATTENTION, Haltoporno ! smiley


                                                                      • franc 24 novembre 2011 21:41

                                                                        Ekatypina ,je réaffirme que l’empathie est généralement proportionnelle à l’identification ,cela résulte du principe général psychologique de l’instinct de conservation comme pour l’égocentrisme

                                                                        d’autre part la connaissance basée sur l’expérience est plus sûre que basée sur les livres ,mais si enplus elle est confirmée par la logique et le bon sens en même temps que par d’autres expériences faites par d’autres personne ,c’est encore mieux,et l’intuition et l’intelligence est aussi importante comme en mathématique

                                                                        vous aussi vous faites des affirmations péremptoires et reconnaissez vous même se fier à vos propres expériences

                                                                        votre illustration sur les enfants soldats qui auraient participé à des tortures me conforte plutôt que me réfute ,d’une part d’abord ce ne sont pas réellement des enfants au sens strict moins de 9 ans ,mais des adolescents et j’ai toujours dit qu’il ya une différence fondamentale entre les enfants et les adolescents qui déjà peuvent être abîmés par la vie ;d’autre part ces enfants- ou ados-soldats de manière spontanée et innée n’auraient probablement pas torturé d’autres personnes s’ils n’étaient pas dans un environnement qui le pousse à le faire ,ici c’est l’environnement la guerre ,c’est donc que le cas pathologique ne provient pas de l’inné en tant que tel mais bien de l’environnement social
                                                                        extérieur

                                                                        en outre je n’ai jamais dit que l’inné n’existe pas et ne compte pas j’ai toujours dit et écrit que la part de l’inné et de l’acquis intervient à égalité et la faute incombe tout autant à l’individu qu’à la société et partagée à moitié ;Ou bien vous m’avez pas ou mal lu ou bien vous êtes de mauvaise foi

                                                                         

                                                                        je suis d’accord avec vous que comme le dit Thucydide« tout être utilise tout le pouvoir dont il dispose » néanmoins je suis d’accord aussi avec Rousseau quand il dit que « l’homme est né bon ,c’est la société qui le pervertit » ;Ce sont donc des vérités partielles qui se complètent


                                                                        • haltauporno 25 novembre 2011 06:07

                                                                          @Eкатерина
                                                                          как хорошо вы пишите !

                                                                          « et dont l’émergeance de nouveaux comportements comme celui d’un pervers narcissique, favorisés par nos sociétés individualistes, égocentristes, basées sur la séduction (dans un sens large)... »
                                                                          Je suis entièrement d’accord avec vous.Voilà pourquoi pourquoi je pose la question du Bien et du Mal, réfutée par un certain corbeau(Croa) sur son arbre perché, ci-dessus.L’hyper matérialisme met en évidence à travers ses conséquences, que l’égocentrisme paroxystique peut conduire en droite ligne à la perversité.Et que par conséquent, il s’agit bien de réintroduire les notions du Bien et du Mal dans l’éducation des enfants.

                                                                          "votre point de vue, même s’il est critiquable est touchant car, bien qu’inefficace, dans quelques années, peut être même avant, cette conception du monde et de l’enfance en particulier, manquera cruellement...un peu comme une sorte de doudou que l’on retrouve dans un grenier et qui rappelle tout ce que l’on a oublié et qui est si important....« 
                                                                          Quelle belle image, celle du doudou. Symbole d’une enfance disparue, j’ajouterais : détruite par la société de consommation.

                                                                          @Croa

                                                                           »C’est discutable. Dans sa tendre enfance, l’homme est aussi pervers que doux. C’est le milieu qui confortera éventuellement son coté pervers, tendance rarement irréversible même devenu adulte."Et voilà ! ce sont des gens comme vous qui font qu’on donne une deuxième, puis une troisième chance à des psychopathes, de détruire de nouvelles vies.Involontairement, bien sûr !Alors je me répète : je dis que les psys (et la société toute entière) doivent se poser la question du repérage de la perversité, et aussi qu’en amont, on doit revenir à l’introduction des valeurs du Bien et du Mal dans l’éducation des enfants. Je dis que Enfant roi + société de consommation = bombe à retardement.

                                                                          Cette vision manichéïste des individus étant perverse, justement...

                                                                          ATTENTION, Haltoporno ! 

                                                                          En quoi les notions du Bien et du Mal sont elles perverses ? Je pense au contraire qu’elles doivent être à la base des interactions entre les individus.Le Bien s’appuie en gros sur des actes de partage ou de don, et le Mal s’appuie sur des actes de prédation et de destruction.Y a t il quoi que ce soit de pervers dans la reconnaissance de ces deux principes reconnus depuis quelques millénaires par un grand nombre de civilisations ? Redescendez de votre perchoir, maître corbeau, ou expliquez-moi !


                                                                          • Croa Croa 25 novembre 2011 08:40

                                                                            Présenté ainsi, on pourrait penser que le pervers l’est de naissance, ce qui est pervers, justement ! (Comme le taré installé à l’ Elysée qui veut détecter les mauvais sujets à l’école maternelle !)


                                                                          • Defrance Defrance 27 novembre 2011 15:42

                                                                              Croa est un sage qui ne tombe pas dans le piège du « bien ou du mal » génétique ! 


                                                                          • mortelune mortelune 25 novembre 2011 06:24

                                                                            La perversion désigne, dans un sens général, l’inclination à faire le mal, mais aussi plus largement les intentions malveillantes, voire des conduites considérées comme « déviantes » par rapport aux « normes » morales d’une société. Le terme recouvre toutefois plusieurs champs sémantiques et différentes définitions. Il est issu du verbe « pervertir », qui signifie littéralement « détourner », d’après l’étymologie latine pervertere : « mettre sens dessus-dessous »1 et globalement « action de détourner quelque chose de sa vraie nature »2. Le sens moral du verbe pervertir (« convertir au vice ») date du XVIIe siècle et a une connotation religieuse.

                                                                            Dans le vocabulaire courant, le terme est utilisé principalement pour sa connotation morale (pour désigner une déviation des instincts conduisant à des comportements immoraux et antisociaux), mais aussi parfois pour désigner la transformation de sens subie par un discours (par exemple un message politique). En matière de mœurs, la notion de perversion a beaucoup évolué en fonction des époques et des normes, religieuses et pénales entre autres. Dans ce registre, le mot fait souvent allusion à la sexualité : il désigne alors des perversions sexuelles ou des conduites perçues comme telles, qu’elles soient définies comme pathologiques ou non.

                                                                            En psychiatrie, le terme se réfère la plupart du temps à des conduites immorales ou amorales considérées comme maladives. La liste des perversions a subi dans l’histoire de cette discipline des variations aussi nombreuses que discutées3 : telle attitude est vue comme pathologique à une époque, puis plus à une autre, selon des critères qui relèvent avant tout des normes sociales. Il désigne néanmoins aujourd’hui une structure psychopathologique établie.

                                                                            En psychanalyseSigmund Freud a d’abord inclus la perversion dans le cadre de la sexualité humaine générale, pour l’étudier ensuite dans une perspective psychogénétique de fixations et de régressions. Il situe la perversion dans les pulsions qui visent une satisfaction « polymorphe », c’est-à-dire un but autre que génital. C’est déjà, selon lui, un processus normal chez l’enfant4, « pervers polymorphe », selon sa célèbre formule. Mais c’est surtout l’adulte qui, dans son développement, est l’enjeu de la dynamique des fixations et des régressions, et qui peut développer une perversion dans le sens psychopathologique. La perversion devient alors, dans un deuxième temps, l’expression de la pulsion d’emprise, et elle se manifeste dans la relation à l’objet. Son fondement psychique est, selon Freud, le déni de la différence des sexes, qui débouche sur celui de l’altérité (la perversion sexuelle n’étant alors que l’une des manifestations de la perversion, tout comme laperversion narcissique).

                                                                            Je me suis permise de reprendre un texte que vous trouverez très complet ici (bonne lecture) :

                                                                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion


                                                                            • haltauporno 25 novembre 2011 08:37

                                                                              @Mortelune
                                                                              Merci pour les définitions ci-dessus.Heureusement qu’il reste les dictionnaires !

                                                                              J’ajoute cette définition pour CROA, maitre charognard d’une société décomposée, ricanant perché :
                                                                              http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/perversite/


                                                                              • haltauporno 25 novembre 2011 11:01

                                                                                @ Croa

                                                                                Vous dites :"Présenté ainsi, on pourrait penser que le pervers l’est de naissance, ce qui est pervers, justement ! (Comme le taré installé à l’ Elysée qui veut détecter les mauvais sujets à l’école maternelle !)« 

                                                                                Mais non ! Pas dès l’école maternelle, ça n’a aucun sens ! Je parle depuis le début des enfants qui ont atteint l’âge de raison, vers 7 ans semble-t-il, aux pédopsys de confirmer l’âge du »libre arbitre".Je ne suis pas psy moi même même si j’ai étudié la psycho génétique et pédagogique jusqu’en licence il y a bien longtemps, je ne me sens pas autorisée à évaluer pour chaque enfant l’âge où celui ci a un surmoi, en place et la possibilité de distinguer le bien du mal.Mais qui vous dit d’ailleurs que l’on ne nait pas pervers ? Comment pouvez vous affirmer cela vous mêmes ?Etes-vous spécialiste ? N’existerait-il pas des maladies psychiatriques qui empêcheraient de faire la distinction entre le bien et le mal, ou qui empêcherait d’appréhender l’autre comme un sujet, un semblable ? J’ignore la réponse à cette question moi même, et voilà pourquoi je l’élude en disant que peu importe si les comportements déviants et pervers proviennent de l’acquis ou de l’inné. Ce que je sais c’est qu’il faut une prophylaxie de la Perversité, car quand même : la cause principale de l’inculpation des mineurs est due aux agressions sexuelles !!! N’est-il pas temps que des petites filles, des jeunes filles et des jeunes femmes pleines de vie cessent d’être les victimes de bourreaux en liberté ?
                                                                                Désolée de vous avoir traité de charognard d’une société en décomposition, mais se faire traiter de pervers parce qu’on évoque les notions de Bien et de Mal, c’est quand même un peu paradoxal !


                                                                                • franc 25 novembre 2011 14:54

                                                                                  je voudrais reprendre la discussion avec Ekatipina car je n’avais le temps de lui répondre complètement et plus en détail

                                                                                   

                                                                                  je remarque tout d’abord que dans vos longs commentaires vous n’apportez que des interrogations et pas de réponse sur la question fondamentale de l’inné et de l’acquis ,vous restez dans le flou et vos commentaires sont du coup touffus,confus et ambiguës

                                                                                  et même contradictoires comme par exemple le fait de me reprocher de ne pas citer des sources et dire que les psychologues et pédo-psychiatres en général raconte des bobars

                                                                                  en plus vous exagérez et extrapolez quelque peu sur mes positions comme sur le martyr des insectes .je n’ai jamais prôné la torture des insectes ,j’ai seulement avoué que dans ma petite enfance enfance il m’est arrivé de pratiquer une certaine forme de torture à certains insectes à savoir d’arracher les ailes de quelques mouches dans un moment particulier et dans des conditions particulières ,c’est tout ,j’e n’ai plus rien d’autre ,je n’ai jamais après pratiqué des tortures sur des insectes alors même que les abhorre.Certes j’écrase toujours des cafards avec une chaussure mais l’Etat lui-même m’encourage à le faire et même m’ordonne de le faire ,tous les ans un agent vient dans mon immeuble pour décafardiser l’immeuble et aussi pour la dératisation .J’avoue que je déteste les cafards surtout quand ils se multiplie de manière exponentielle ,c’est l’horreur .Et l’autre jour j’ai vu une pancarte municipale dans un jardin public qui dit « ne nourrissez pas les oiseaux si vous les aimez » ,n’est ce pas du sadisme .


                                                                                  • franc 25 novembre 2011 15:44

                                                                                    suite --------------s’il faut aussi dénoncer les gens d’actes de torture sur les animaux parce qu’on tue les moustiques transmettant la malaria causant des millions de morts parmi les enfants ainsi que les actes de tortures sur les microbes et les virus ,je crois que personne y compris vous même n’en sorte indemne .


                                                                                    quant à la torture des animaux mamifères et non plus sur les insectes par les enfants de 6/7 ans âge de la raison ,(en réponse à haltoporno),là encore il me semble que c’est extrèmement rare ,en tout cas si cela arrive ce n’est sûrement pas sur des grands animaux de taille voisine ou plus grande que celle des enfants .Je vois mal des petits enfants torturer des bergers allemands ou des bullgog ,c’est plutôt le contraire,des chiens qui dévorent des petits enfants . On pourrait penser à des souris ,mais là encore ,je vois mal des petits enfants subitement avoir envie de torturer une souris pour le plaisir de torturer une souris ;Si cela arrive ,on peut chercher à comprendre les raisons comme par exemple une forme d’exorcisation de la peur ou de théatralisation de la punition pour le mal que la bête pourrait commettre dans le passé ,le présent et le futur dans l’imaginaire de l’enfant .Il me semble qu’enfant aurait moins de tendance à torturer un petit lapin tout mignon et tout gentil parce qu’ils sont mignons et gentils et dont il n’a aucune raison d’avoir peur .La torture des animaux mêmes autres que des insectes par des enfants si cela arrive ne me semble pas provenir de la perversité intrinsèque de l’enfant mais des causes tout à fait rationelles en conformité avec la logique du psyché humain en général et rien de plus naturel et universel comme l’instinct de conservation et de défense mais aussi en liaison avec des évènements extérieurs et l’environnement social ;Et si jamais il existât des cas de perversité intrinsèque de l’enfant ce serait tout à fait exceptionnel et ne rentre pas dans la règle générale et de la normalité et serait considéré comme des cas pathologiques génétiques ,mais on ne peut pas conclure à une règle générale et normale de la nature intrinsèque de l’enfance 


                                                                                    je pense donc que la proposition : l’empathie envers les autres est proportionnelle à l’identification à l’autre reste tout à fait valable


                                                                                    • franc 25 novembre 2011 16:43

                                                                                      Ekatepina quand je parle de confus et ambigüe ce n’est pas sur la forme mais sur le fond .

                                                                                      mais quand vous dites qu’il ne suffit pas de s’appitoyer devant la détrese des gens ,vous avez tout à fait raison ,mais là n’est pas le sujet ,le sujet ici est la nature perverse intrinsèque ou non de l’enfant . J’ai donc rapporté le fait de l’appitoiement comme comportement simultané d’un principe de la nature humaine en parrallèle et en opposition à une nature perverse intrinsèque supposée de la nature de l’enfance qu’aurait induit le fait de pratiquer un acte de torture sur des insectes , et cela dans mon cas particulier parce qu’il est le plus certain pour moi ,cas particulier qui réfute l’implication catégorique entre la pratique de torture d’un insecte dans l’enfance avec la nature perverse intrinsèque de l’enfance et de la nature humaine en générale ;il faut donc situer la mention de mon appitoiement dans le contexte comme un exemple dont la raison est seulement de réfuter dialecticalement et non pour exhiber un quelconque sentiment personnel ou discuter du problème de la détresse des gens .D’autre part soit dit en passant il faut commencer par avoir un sentiment de pitié et non d’indifférence pour après passer aux actes ,mais c’est autre chose et un autre sujet .


                                                                                      cependant j’ai noté aussi une remarque importante de votre part sur une contradiction que j’aurais émise au sujet de la peine de mort .Je voudrais essayer de lever la contradiction ou tout du moins d’en apporter l’explication qui permet sinon de la supprimer totalement du moins l’atténuer considérablement ,ce sera dans mon prochain commentaire qui vient


                                                                                      • franc 25 novembre 2011 17:41

                                                                                        Vous me dite que j’ai un côté bisounours un peu viellot ,détrompez vous ,je suis pour la loi du talion ,ni plus ni moins ,mais cependant pour que cette loi s’applique de manière tout à fait juste et tout à fait exacte il faut analyser et comprendre toutes les raisonsà la fois sociales et individuelles qui emmènent à l’acte criminel ,analyser à fond tous les méandre du psyché humain tenir com pte de toute sa complexité presque infinie ainsi que les évènements extérieurs dans le moindre détail dans le temps et l’espace qui forment le trame historique d u cas pathologique

                                                                                        auusi je suis pour la peine de mort pour des assassinats diaboliques et le mot diabolique est fondamental pour comprendre et lever tant soit peu la contradiction que vous semblez déceler avec ma conviction de la nature originellement bonne et en possibilité de progression ,d’amélioration et d’amendemement de l’être humain après une faute


                                                                                        pour cela il faut comprendre d’abord ma position fondamentale et axiomatique fondée sur l’expérience et l’observation de la double cause simultanée du comportement humain ,à savoir à la fois d’origine individuelle et sociale , dont la proportion en moyenne est à moitié inné à moitié acquis( pour la nature humaine en général avec des cas particuliers variables ) 



                                                                                        ce que je nomme crime diabolique c’est un crime particulier dont la part de la cause sociale du crime semble quasiment absente et la part individuelle presque exclusive et dont l’irrationnablité ou le manque d’explication rationnelle bafouent les lois psychiques , sociales et spirituelles des normes naturelles de la bienfaisance de l’esprit humain ou du système du bien et du mal de l’humanité ;;des exemples pourraient mieux le saisir 


                                                                                        par exemple un homme qui est tout à fait privilégié ,en haut de la hiérarchie , ayant toutes les richesses matérielles et intellectuelles qui tue toute une famille qui ne lui a rien fait sinon que d’être une famille simple ,bonne et et honnête,vertueuse et heureuse parce que tout simplement il n’aime voir l’honnêté et le bonheur s’installer dans la simplicité et la vertu 


                                                                                        • franc 25 novembre 2011 18:31

                                                                                          autre exemple de crime diabolique


                                                                                          un religieux ,un éclésiastique de quelq ue obébience qui soit ,qui en principe a pour fonction d ’apposer le sceau de sacr alité du système du bien et du mal et donc de faire relier horizontalement tous les êtres humains par ce système de valeurs dans la concorde et l’harmonie ,dans l’amour et le bonheur ,en étant reliée verticalement avec la sagesse de la raison transcendante ,universelle et absolue ,se met en contradiction totale avec sa fonction sacerdotale de semer la mort et la haine dans l’humanité , en utilisant et plaçant des enfants tout à fait innocents commes des bombes humaines dans un marché ou dans le métro ,dans un avion ou dans un bus faisant des centaines voire des milliers de victimes .



                                                                                          Autre cas diabolique des êtres qui tuent des enfants innocents en faisant accuser des enfants innocents pour seule raison de détester l’innocence des enfants


                                                                                          dans ces exemples ,la haine ou la méchanceté pure sévit sans aucune autre cause rationnelle ,individuelle ou sociale,on fait le mal pour le mal et il n’ ya aucun bien en présence comme compensation ou motivativation ,c’est là une caractéristique de la nature diabolique 


                                                                                          pour encore mieux le comprendre on peut l’opposer par contraste avec les crimes communs ,passionels ou autres mais ayant une explication rationnelle dans le psyché humain ou dans l’environnement social

                                                                                          par exemple un voleur qui tue pour protéger sa fuite n’est pas un crime diabolique ,on a une explication raisonnable par le fait de ne pas aliéner sa liberté dans une prison ,il fait un mal pour protéger un bien à savoir sa liberté ,en plus c’est en vue d’acquérir un bien à l’origine


                                                                                          un violeur qui tue sa victime pour éliminer le témoin direct et sauver ainsi sa liberté en plus d’avoir satisfait à un besoin fondamental sexuel ,ce n’est pas un crime diabolique ,c’est un crime passionnel ,on a une explication rationnelle de la motivation ,de la cause originelle dans l’individu par la présence des pussions et de la cause finale dans la société par la peur de la punition


                                                                                          ces crimes diaboliques se trouvent à l’extrémité de la courbe gaussienne des crimes communs


                                                                                          • haltauporno 25 novembre 2011 18:59


                                                                                            @Franc
                                                                                            (en réponse à haltoporno),là encore il me semble que c’est extrèmement rare ,en tout cas
                                                                                            , si cela arrive ce n’est sûrement pas sur des grands animaux de taille voisine ou plus grande que celle des enfants .Je vois mal des petits enfants torturer des bergers allemands ou des bullgog ,c’est plutôt le contraire,des chiens qui dévorent des petits enfants . On pourrait penser à des souris ,mais là encore ,je vois mal des petits enfants subitement avoir envie de torturer une souris pour le plaisir de torturer une souris ;
                                                                                            Bien sûr que c’est extrêmement rare. Je n’ai jamais insinué que tous les enfants étaient des tortionnaires ! Stéphane Bourgoin qui étudie les tueurs en série depuis une trentaine d’années, a relevé un dénominateur commun(très récurrent en tous cas) : la torture des animaux dans l’enfance(chats, jeunes chiens...).Je cite cet exemple en tant que point d’appel d’une pathologie de la relation à autrui.
                                                                                            ,je vois mal des petits enfants subitement avoir envie de torturer une souris pour le plaisir de torturer une souris ;Si cela arrive ,on peut chercher à comprendre les raisons comme par exemple une forme d’exorcisation de la peur ou de théatralisation de la punition pour le mal que la bête pourrait commettre dans le passé ,le présent et le futur dans l’imaginaire de l’enfant
                                                                                            Un défoulement des angoisses, une catharsis quoi ! Non, je n’y crois pas. si on a expérimenté soi même la douleur physique et a partir de 7/8 ans on la connait, on ne la fait pas subir à un mammifère qui est physiologiquement très proche de nous (avec des yeux, une bouche, un nez, les 5 sens comme nous, qui se reproduit comme nous), et qui manifeste des émotions(joie, colère, tristesse) comme nous.Il est évident qu’il s’agit de sadisme, ou d’une tare (laquelle ???) qui empêche alors l’enfant d’évaluer les conséquences de ses actes.Grave dans tous les cas.

                                                                                            Quant à Rousseau(que vous citez) qui affirmait que tous les enfants naissent naturellement bons, rappelez-vous que la médecine et la science en général étaient très peu avancées à cette époque. La découverte du mécanisme de la circulation du sang date de 1628, et Rousseau est né en 1712. Aussi cette conception de la pureté originelle de l’enfant, est une vue de l’esprit, mais certainement pas une démonstration scientifique.


                                                                                            • franc 25 novembre 2011 19:19

                                                                                              Ainsi donc j’admet en théorie le principe la peine de mort parce que je retiens le principe de la loi du talion comme loi générale de base du principe de la justice pénale ,car quoi de plus juste et de plus exacte pour mesurer objectivement la peine en proportion du crime
                                                                                               

                                                                                              maintenant du fait d e différencier les crimes communs ayant des explications rationnelles pour circonstances atténuantes et les crimes diaboliques pour absence d’explications rationnelle et du coup de circonstances atténuantes ,l’application de la peine de mort peut être effective dans la pratique pour les crimes diaboliques qui ne sont pas par nature amendables et ne pas appiquer en pratique la peine de mort pour les crimes communs nondiaboliques parce qu’il ya des circonstances atténuante s et que les explications rationnelles disponibles peuvent conduire à un amendement possible du criminel en changeant et adaptant les conditions à la fois individuelles et soiales qui engendre le crime ;Il ya donc là une levée de la contradiction entre le fait de reconnaitre l’amendement et l’amélioration possible de la grande majorité des criminels non diaboliques et le fait de maintenir la peine de mort en théorie et en pratique pour la petite minorité des crimes diaboliques qui par nature et par essence récidiveront même en amélioration des conditions sociales et de l’environnement psychique de l’individu .Car le mal diabolique est d’essence spirituelle et la bienfaisance matérielle et intellectuelle n’y changerra rien


                                                                                              le criminel diabolique est un malade spirital qui garde néanmoins toutes ses faccultés intellectuelles ce qui est pire qu’un malade mental car le criminel utilise ses faccultés intellectuelles pour accentuer et renforcer son crime et ne peut être amendé par la raison ,puisqu’il est antiraison par nature et par essence et en toute conscience


                                                                                              maintenant on peut encore lever la contradiction en affirmant que les deux propositions qui semblent s’opposer sont en fait des vérités partielles qui se complètent .C’est le principe de l’union pythagoricienne des contraires .

                                                                                               en plus d’être le moteur de la dynamique de la dialectique kantienne ,thèse ,antithèse ,synthèse,l’union pythagoricienne des contraires a pour but de balayer tout le champ du possible du
                                                                                              réel qui est infiniment complexe et même quipeut être considéré comme un absolu par rapport à la connaissance relative et nécessairement incomplète et imparfaite de l’esprit immanent humain.

                                                                                              cela est fondamental et d’une importance primordiale pour embrasser la vérité la plus grande et la plus totale possible dans la réalité pratique dans tous les domaines ,philosophiques ,scientifique s et techniques


                                                                                              • haltauporno 25 novembre 2011 20:31

                                                                                                @ Franc,

                                                                                                le criminel diabolique est un malade spirital qui garde néanmoins toutes ses faccultés intellectuelles ce qui est pire qu’un malade mental car le criminel utilise ses faccultés intellectuelles pour accentuer et renforcer son crime et ne peut être amendé par la raison ,puisqu’il est antiraison par nature et par essence et en toute conscience
                                                                                                Oui ya de ça ! Disons qu’il est amoral, antisocial et incapable d’empathie mais possède parfois un QI très élevé qui lui permet d’être totalement adapté d’un point de vue extérieur, et qui lui permet de manipuler les autres suivant les valeurs communes. Il est redoutable.On ne le voit pas venir ! Les psys tombent dans le panneau aussi bien que tout un chacun, d’où la necéssité ABSOLUE de le déceler précocément. Contente qu’on se comprenne, Franc !


                                                                                                • franc 25 novembre 2011 21:42

                                                                                                  je ne pense pas que la conception de Rousseau de la bonté originelle de l’homme soit une vue de l’esprit c’est au contraire une intuition fondamentale de la reconnaissance qu’il existe un système de valeur qui régit la nature humaine dans lequel le bien l’emporte sur le mal en fin de compte ou à la fin des temps et donc sur l ’essence de la bonté divine ou d’une bonté transcendante ou transcendantale.C’est là l’essence de la foi religieuse , est religieux celui qui croit qu’il existe un système du bien et du mal et que le bien l’emporte sur le mal à la fin des temps,et ceci qu’il soit athée ou croyant .Ainsi un marxiste ,qui croit au progrès du sens de l’histoire et donc nécessairement au bien et au mal avec le fait que le bien l’emporte sur le mal formant la nature et le concept du progrès ,est religieux .

                                                                                                  la bonté de l’homme rousseauïste se situe enfait sur la concept transcendantal de l’l’Homme (avec un grand H) avec la Raison avec un grand R équivalente au Logos grec) qui la crée et la détermine et dans la guide

                                                                                                   elle est fondée aussi sur la raison hégélienne :--------------------------« -La Raison a déjà déterminé ses révolutions » (HEGEL ,La Raison dans l’Histoire )


                                                                                                  c’est aussi la conception de la Providence chrétienne


                                                                                                  • haltauporno 26 novembre 2011 06:50

                                                                                                    @franc,
                                                                                                    Oui, sauf que tous les penseurs et philosophes que vous citez à nouveau n’ont jamais empêché un psychopathe de détruire une vie. Il va donc falloir trouver autre chose que les références livresques pour les arrêter !


                                                                                                    • franc 26 novembre 2011 20:59

                                                                                                       mais Ekatepina vous répétez des choses auquelles j’ai déjà répondu ,on dirait que vous ne tenez pas comptede mes commentaires précédents ou vousfaites semblant de ne pas comprendre

                                                                                                      A la contradiction apparente entre ma position sur la peine de mort et ma phrase disant qu’un individu peut s’améliorer et s’amender ,je vous ai répondu en long et en large ,et je le répète ,cette contradiction peut être levée en faisant la différence entre les crimes diaboliques et les crimes non diaboliques ,les premiers de par leur nature intrinsèquement mauvaise et antirationnelle au niveau d u psyché individuel comme au niveau transcendantal mérite la peine de mort tandis que les crimes non diaboliques ayant une forme de rationalité dans les causes pouvant conduire à des circonstances atténuantes et à des corrections possibles de par leur nature ne mérite pas la peine de mort


                                                                                                      Quant au proplème du caractère inné dont vous pensez que je nie et qui entrerait ainsi en contradiction avec le caractère nécessairement inné du crime diabolique ,je vous ai aussi déjà dit que jamais je n’ai nié l’existence du caractère inné ,au contraire j’ai dit et répété plusieurs fois que la part de l’inné et de l’acquis existent simultanément et entrent en jeu chacun par moitié


                                                                                                      Vous voulez remplacer la notion de bien et de mal par la notion de pulsionde vie et de mort,grand bien vous fasse ,en vous situant seulement sur l e plan psychologique ,mais les notions de bien et de mal ne sont pas contradictoires avec la notion de pulsion de vie et de mort ,au contraire ,celle-ci est un cas particulier de celle là,je me situe à un niveau plus haut et plus large ,au niveau philosophique qui embrasse et engloge le niveau psychologique ,la psychologie est un domaine particulier de la philosophie comme d’ailleurs toutes les sciences et toutes les disciplines y compris les domaines religieux

                                                                                                      vous me reprochez de citer des auteurs en insinuant que je les ai pas lu,je vous répond tout de suite que je les ai lu , et même si je ne les ai pas lu ,cela n’aurait en rien enlevé la légitimité et la pertinence des citations ,on peut citer les grandes idées connus des auteurs sans avoir lu toutes leurs oeuvres pour étayer ou confirmer sa thèse ,l’argument d’autorité n’ a pas la valeur démonstrative mais de confirmation


                                                                                                      • franc 26 novembre 2011 21:38

                                                                                                        vo s derniers commentaires ne présentent aucune réfutation de mes propos ,je n’ y vois qu’une certaine mauvaise foi , des répétitions et de l’exaspération .

                                                                                                        En quoi le fait de dire ou d’insinuer que je n’ai pas lu tel ou tel auteur que je cite ,que vous préférez telle ou telle notion qu’une autre et que la lecture de tel ou tel autre auteur ou rédacteur vous plait mieux que la mienne apporte quelque argument que ce soit

                                                                                                        si la lecture de mes commentaires semblent vous déplaire , ne les lisez pas ,si d’autres lectures vous plaisent plus que que la mienne lisez les ,ça devient ridicule à la fin .

                                                                                                        de toute façon chacun a pu exprimer ses idées et chacun jugera en en son âme et conscience ,j’espère en toute sincérité et non avec mauvaise foi,le dialogue a été constructif et utile malgré la fin qui part en mauvaise disposition


                                                                                                        Aussi je vous dis au revoir et à la prochaine


                                                                                                        cependant je voudrais faire une dernière citation de l’Evangile(ne me reprochez pas de ne pas l’avoir lu) :

                                                                                                        « Si vous ne redevenez pas comme des petits enfants ,vous n’entrerez certainement pas dans le royaume de Dieu »--------------(Jésus)


                                                                                                        • fredleborgne fredleborgne 27 novembre 2011 17:13

                                                                                                          A midi, je faisais le parallèle entre l’obligation pour les motards d’être visibles au delà même de la nécessité avec des gilets jaunes et la couleur de certaines bagnoles, qu’on voit au dernier moment, par jour de brouillard. Pourquoi encore des voitures toute grise,toute blanche et toute noires hein ? Noir ou blanc, cela devrait être noir est blanc pour toujours attirer l’attention... En fait, elles seraient toutes vertes à pois rouges et jaunes qu’on les remarquerait mieux non ?
                                                                                                          Oui, on se demande pourquoi certains combats sont si médiatisés et d’autres aussi enterrés (suicides, accidents domestiques, morts à cause du sel en excès, d’effets secondaires de médocs...)
                                                                                                          Cet article remet les pendules à l’heure


                                                                                                          • Gnagnagna 28 novembre 2011 00:42

                                                                                                            Mesdames et messieurs les chasseurs, n’oubliez pas de baisser la tête en croisant des non-chasseurs car vous ne vous couvrez pas de gloire lorsque vous pratiquez votre... « loisir » !
                                                                                                            Aller chercher des champignons, ramasser des châtaignes, se promener en famille, autant d’activité empêchées sous peine de mort pendant toute la période de chasse.
                                                                                                            On va faire des ennuis à un ouvrier qui a dans sa poche un cutter pour les besoins de sa profession et on laisse n’importe qui (oui, n’importe qui !) se promener armé et sans contrôle en pleine nature et tirer à balle sur tout ce qui bouge !!!!!! C’est effarant d’idiotie.
                                                                                                            Ces .... de chasseurs n’ont même pas l’intelligence de comprendre qu’il faut ABSOLUMENT qu’ils voient distinctement ce sur quoi ils tirent. Et quand bien même, ils peuvent rater leur cible et la balle ne sera alors peut-être pas perdue pour tout le monde.
                                                                                                            La chasse, telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est une aberration et un danger public.
                                                                                                            Quant à la régulation de la faune, c’est un prétexte pour assouvir un besoin basique de tuer ou, pour certains, de se donner des airs de Rambo (certains sont habillés comme lui). On voit combien cette activité d’un autre âge est efficace. Les sangliers n’ont jamais autant pullulé. Par contre, dans certains endroits, il n’y a plus rien, les chasseurs ont éradiqué toute vie sauvage (plus de chevreuils, plus de faisans, ...). On n’y a plus la possibilité d’observer la vie sauvage qu’on avait plaisir à voir auparavant.
                                                                                                            La chasse telle qu’elle est pratiquée, est comme la corrida : un besoin primaire qu’on habillent de « bonnes » raisons pour justifier sa pratique.
                                                                                                            Sans parler des coups de fusil stressant à longueur de journée la population alentours, des 4x4 qui défoncent les chemins et qu’on garent n’importe où et l’arrogance suscitée par la supériorité inspirée par l’arme en main ou de « l’effet de meute » corporatiste qui se transforme volontiers en agressivité à l’égard des promeneurs. Ah ! J’oubliais : pour conduire un véhicule il faut être sobre mais pour chasser on peut être aviné...
                                                                                                            Dans ce pays, l’intelligence et le respect n’ont plus de valeur. C’est la loi du plus « armé » qui prévaut.
                                                                                                            Parmi les réformes à faire, les méthodes pour réguler la faune intelligemment et enfin efficacement en font partie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès