• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Agoravox, respect et éthique

Agoravox, respect et éthique

La campagne électorale multiplie les articles et les conflits individuels et factieux se développent comme jamais.

Agoravox a une image de média citoyen bien plus considérable que nous ne pouvons l’imaginer. Certaines instances politiques, juridiques, médiatiques se réfèrent volontiers aux articles et interventions puisées ici, et on peut retrouver sur de nombreux sites officiels ou officieux les pérégrinations des multiples pensées développées grâce à Agoravox.

Alors que nous nous étonnons souvent de l’infantilisation de notre société où le manichéisme primaire régit les actes légaux ou judiciaires, nous offrons un spectacle désastreux du niveau de réflexion qu’il convient d’avoir lorsqu’on se présente en garant de la liberté d’expression et du foisonnement des idéaux civiques.

Un article qui soulève discussions, réactions, querelles ou mésententes n’est en soi nullement condamnable ; il démontre la vivacité de l’implication et des tendances de chacun pour partie de la société. Pourtant quand le fil se transforme en règlement de compte, non pas en contrecoup sporadique ou épidermique, mais en conflit ouvert entre personnes définies, évinçant tout débat d’idée, laissant courir menaces, diffamations et insultes, l’existence d’Agoravox est mise directement en jeu et sa crédibilité intégralement niée.

En cette période où respect et reconnaissance individuelle deviennent un enjeu démocratique, nous laissons, par de tels comportements, toutes latitudes à nos dirigeants politiques à passer outre les conceptions sociétales que nous aimerions voir se dessiner. Il est bien incontestable qu’une populace puérile, incapable de civilité, se complaisant dans une médiocrité frénétique, ne peut détenir, même partiellement, les rênes d’une autorité raisonnable. L’image de conscience critique que représente Agoravox et, par extension, les mouvances de la nation entière est irrémédiablement dégradée par ces stupidités futiles et perverses.

Loin l’idée d’un débat parfait, insipide, sans âme, où humour, ironie et dénonciation seraient absents ; pourtant il faut mesure garder et lorsque le trait d’humour se métamorphose en lynchage inacceptable, il convient de tirer la sonnette d’alarme, il n’y a aucun auteur ou posteur plus à même de détenir la vérité qu’il soit ou non spécialiste d’un domaine précis, chaque "non professionnel" peut développer ses propres théories sans crainte d’une vindicte furieuse et démagogique sous peine de voir Agoravox devenir, ce contre quoi nous luttons tous, un média élitiste dont la pondération excessive nous répugne tant.

Le pari de Carlo Revelli a droit d’être soutenu, encouragé et respecté parce qu’il est novateur, tolérant et libre, et personne ne peut le remettre en cause, la participation n’y étant nullement obligatoire. L’année passée ici nous a prouvé, au long des méandres de l’actualité agitant notre monde, que les gens ordinaires sont aptes à discerner les vraies difficultés de la vie contemporaine et que l’ouverture d’esprit n’est en rien l’apanage du gratin philosophique ou politique. Or, aujourd’hui, la situation se dégrade et le naturel revient au galop, les petites vicissitudes reprennent le pas sur les grandes envolées, les luttes claniques se réapproprient le champs des échanges, les réduisant à des pugilats.

Nous nous devons de revenir à des principes d’éthique où respect et courtoisie ne doivent céder le pas à la violence verbale et au dénigrement virulent. Chacun a sa part dans la détérioration de l’ambiance d’ Agoravox, ne laissons pas le musellement devenir la règle au risque de voir s’installer une vraie censure qui ne saurait être que préjudiciable à tous. La modération doit être le baromètre de la santé des débats, et même si quelques échauffourées sont bénéfiques, elles ne peuvent être le seul moteur régissant la convivialité aspirée par tous.

Agoravox doit vivre parce que dans ce monde de plus en plus bâillonné, il est un souffle d’air qui ne tolère aucune mainmise. Vouloir spéculer sur les limites théoriques attingibles c’est donner des armes à l’oppression latente qui guette le moindre faux pas. Nous nous devons de respecter Agoravox parce que c’est notre propre respect qui est en cause.


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • PPDA (---.---.197.144) 2 avril 2007 12:57

    C’est un poisson d’avril cet article ?


    • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 13:29

      L’atmosphère devrait être plus respirable une fois passés tous ces miasmes électoraux .....


      • Marie Pierre 2 avril 2007 13:37

        Bien dit, Red.


        • alberto alberto 2 avril 2007 13:52

          Moi, je trouve pas mal que de temps en temps quelqu’un, comme Emile, rappelle les « fondamentaux » du site, histoire de recadrer les esprits qui semblent devoir s’autoriser à péter les fusibles sous allégations de « Campagne » !

          Bien à vous !


          • demos demos 2 avril 2007 14:17

            Ouais (oh pardon !) Oui ... les modérateurs élus ... en voilà une bonne idée ... reste à définir le corps électoral ...


          • gedm (---.---.4.203) 2 avril 2007 14:04

            Comment est-il possible que, suite à un article comme celui-ci, qui rappelle des principes fondamentaux que d’aucuns oublient trop souvent ici, les premiers commentaires soient exactement de la teneur que l’auteur dénonce ?

            Comment peut-on s’abaisser à « troller » ici ? A part en étant exactement de ces gens qui discréditent pour le plaisir, qui cassent parce que c’est gratuit (des vandales !) ?


            • gedm (---.---.4.203) 2 avril 2007 14:07

              Auteur,

              vous faites bien de rappeler qu’un article sujet à polémique ne doit pas être blâmé. Au contraire, il ouvre le débat.

              Les commentaires qui s’en suivent doivent être constructifs, qu’ils soient ou non en accord avec les idées de ceux qui les lisent. Ne mettons des scores négatifs que sur ceux qui n’apportent rien à la discussion, pas sur ceux qui offensent : offenser, provoquer de façon constructive, c’est déjà pas si mal en soi.


            • popov (---.---.1.28) 3 avril 2007 10:23

              pourquoi ? comment ? c’est simple une seule répose demian west il fout encore son petit bordel pour changer


            • Marie Pierre 2 avril 2007 14:15

              @ Emile,

              Je vous cite « il n’y a aucun auteur ou posteur plus à même de détenir la vérité qu’il soit ou non spécialiste d’un domaine précis, chaque »non professionnel« peut développer ses propres théories sans crainte d’une vindicte furieuse et démagogique sous peine de voir Agoravox devenir, ce contre quoi nous luttons tous, un média élitiste dont la pondération excessive nous répugne tant. »

              Et c’est ce qui fait certainement la popularité d’AV. De plus, c’est un des rares medias où le commentateur peut s’exprimer sans passer par la modération, laissant le lecteur arbitrer via le signalement d’abus.


              • caramico (---.---.227.82) 2 avril 2007 14:41

                Personnellement je prenais mon mal en patience en espérant qu’une fois les élections passées les (mauvais) esprits se calmeraient. C’est assez désagréable de voir des articles ou des commentaires votés négativement bien qu’informatifs.

                Si l’on ne veut entendre que des louanges, on n’a qu’à se rendre sur le site de son candidat respectif favori.


                • demos demos 2 avril 2007 14:49

                  Emile, les gens n’ont pas envie de discussions acaloriques devant un petit déjeuner allégé. Celui qui cherche à convaincre pratique une forme de violence à l’égard de ceux qui ne partagent pas l’idée qu’il défend, surtout à l’égard de ceux qui n’en n’ont aucune. Certes, c’est une violence psychologique à dose homéopathique, une violence douce qui vaut mieux qu’un coup de poing, mais c’est une forme de violence tout de même. Les mots et le ton ne sont que l’apparence de cette violence et la façon dont les idées sont échangées ne changent pas leur nature. D’aucuns l’emploient mieux que d’autre, voila tout. Méfiez-vous de la pacification sociale, de la pureté du débat, de la propreté. La pacification sociale étouffe le débat, la pureté et la propreté tuent la vie.


                  • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 15:24

                    Je ne suis pas forcément contre la violence verbale quand elle est argumentée et dans le sujet, là où je m’insurge c’est quand les insultes volent sans aucun apport au débat juste pour faire mal ou taire le contradicteur.


                  • demos demos 2 avril 2007 15:44

                    Il faudrait établir la règle de l’enregistrement préalable à toute participation aux fils. C’est un minimum et cela réduirait les messages indésirables ... Il n’y a rien de plus agaçant qu’un commentaire vil ou débile posté par un web-randonneur parfaitement anonyme désigné par un n° qui, très souvent, ne revient même pas sur les lieux de son délit indiffèrent à la polémique qu’il a provoquée ...


                  • demos demos 2 avril 2007 16:42

                    Votre commentaire, DW, est d’une violence inouïe. Devrait-on le condamner ? Du tout, étant si pertinent, si juste ...


                  • bernard29 candidat 007 2 avril 2007 16:45

                    perspicace, Démian.


                  • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 20:24

                    Demian il ne faut pas confondre « il l’a dans le fion » avec « je l’ai dans le fion »...

                    Et si j’ai souvent beaucoup d’admiration pour vos posts que je note avec sourire en positif par contradiction avec les empêcheurs de tourner en rond, je ne suis pas dupe non plus.


                  • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 20:43

                    Je ne vois pas en quoi je serais biaiseux de ne citer des noms tant ils sont nombreux et que certains ne méritent certainement pas qu’on s’y attarde, vous n’êtes d’ailleurs pas de ce dernier lot à mes yeux.

                    Et le bricolage est une de mes passions, peut-être une garantie de finir mes vieux jours à faire autre chose que de radoter.


                  • Garcimore shines on your crazy diamond (---.---.96.68) 2 avril 2007 20:45

                    Mano Negra illegal ?


                  • (---.---.1.1) 2 avril 2007 14:57

                    Pour caramico,

                    Des soit disant commentaires informatifs sont parfois de simples reprises d’articles non vérifés.... Le dernier qui m’a écoeuré c’est celui concernant la gare du nord ou un « journaliste » de 20minutes.fr indiquait que la personne contrôlée avait 14 ou 15 ans.

                    Comment expliquer que quelqu’un se permette de reprendre ca comme argument sur AV, sanqs aucune forme d’auto censure ? A part pour le plaisir de polémiquer,de mettre de l’huile sur le feu de façon très partisane je ne comprend pas...

                    Et pour rétablir l’équilibre de mon argument (campagne electorale oblige, sic) il en est de même des commentaires sur les montres de Julien Dray : ca apporte quoi au débat ? Ca enlève quoi à ses qualités et ses défaut a ce personnage que je ne connait pas d’ailleurs ?

                    Donc ne tombons pas dans les travers de cette information « fast-food » ils sont déjà trop nombreux à se faire pieger. Commentons moins, mais mieux...


                    • demos demos 2 avril 2007 15:34

                      Marie-Pierre, ne dites pas que sur AV le commentateur peut s’exprimer sans passer par la modération ... ce que vous dites est inexact. Agoravox est modérée, même très modérée. Tellement modérée, d’ailleurs, qu’on finit par s’emmerder grave. Si je participe à ce fil ennuyeux, c’est que je n’ai rien d’autre à me mettre sous la dent aujourd’hui, qui me permette une expression pleinement satisfaisante ... Ces derniers temps, je m’ennuie sur Agoravox comme je m’ennuie en écoutant Bayrou. Le brave homme avait bien commencé sa campagne, quand à présent il fait dans son froc ... Agoravox est en pleine ascension, les risques deviennent de plus en plus importants, les choix de plus en plus décisifs, et cette réalité mathématique transparaît, selon moi, dans les choix rédactionnels de ces dernières semaines..


                      • (---.---.134.177) 2 avril 2007 15:50

                        « Si je participe à ce fil ennuyeux, c’est que je n’ai rien d’autre à me mettre sous la dent aujourd’hui »

                        Ceux qui en ont marre de se faire censurer dans Agoravox ont des blogs, exemple :

                        http://blog.360.yahoo.com/quicalt

                        Aujourd’hui, il y a un autre article sur ce blog :

                        http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=128

                        François Bayrou, l’ENA et la privatisation des services publics

                        François Bayrou vient de proposer « une réforme en profondeur de l’Etat qui commencera par la suppression de l’ENA [Ecole Nationale d’Administration] et son remplacement par une école de haut niveau, une Ecole des services publics ». Quelques jours plus tôt, à Lille, Nicolas Sarkozy s’en prenait à la « pensée unique » tout au long d’un discours manifestement destiné à rassurer son électorat. Le 28 février, la simulation de la présidentielle organisée à l’ENA avait placé en tête Ségolène Royal, très loin devant les candidats de l’UMP et du PS. A ce stade, la pantomime électorale dévoile une information intéressante sur ce qui nous attend après les présidentielles. Car, indépendamment du rôle néfaste joué par l’ENA dans le fonctionnement de l’Etat, des administrations et de la politique au cours des trois dernières décennies, le projet de François Bayrou met en évidence une volonté politique de ramener les services publics à de la simple administration. Autrement dit, de procéder à une privatisation générale de la matérialité de ces services.

                        (...)


                      • Marie Pierre 2 avril 2007 15:50

                        @ Demos,

                        Je dis bien que les commentaires ne sont pas soumis à modération avant d’être publiés, pas les articles.

                        En ce moment, j’écris et je poste dans la foulée.


                      • demos demos 2 avril 2007 15:55

                        Marie-Pierre, j’avais bien compris ce que vous avez écrit, mais c’est du pareil au même ...


                      • fred (---.---.119.22) 2 avril 2007 16:17

                        On en a un peu marre de ta pub pour ton blog. Ca fait des semaines que tu viens sur tous les articles d’AgoraVox uniquement pour critiquer et te faire de la pub pour ton blog qui reste désert. Au lien de perdre ton temps à polluer les fils, pense à écrire des articles plus intéressant. C’est sûrement plus efficace pour attirer des visiteurs qu’utiliser les méthodes de webmarketing à la sarkozy.


                      • (---.---.134.177) 2 avril 2007 15:45

                        Le problème de ce genre de sites, c’est qu’on peut très bien censurer à l’approche d’une échéance électorale importante et montrer patte blanche par la suite.

                        C’est ce qui s’était déjà passé ailleurs, pas seulement sur la Toile, mais aussi sur le plan associatif, avant les élections de 2002.

                        C’est le genre de situations où Le Pen est très content, car les magouilles de groupe cherchant à contrôler les sites sont très démobilisatrices.

                        Sur la Toile, c’est pire car elle est d’emblée sous contrôle. Lire, entre autres :

                        http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-57ABH50kfLRheGdMlyU-?cq=1&p=8

                        Contrôle de la Toile, intérêts privés et mythe du « pouvoir internaute »

                        http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=118

                        Après les présidentielles françaises, mine de rien, l’ « Europe militaire » (1)

                        http://caichongguo.blog.lemonde.fr/2007/03/28/on-peut-seloinger-par-internet/

                        « En Chine, des dizaines de milliers de cyberpoliciers contrôlent Internet »

                        http://www.temps-reels.net/article1709.html

                        Liberté d’expression sur internet et responsabilité des entreprises

                        etc...


                        • gedm (---.---.4.203) 2 avril 2007 16:51

                          J’ajouterais à l’article que, lorsque la violence répond à la violence, on arrive à des querelles stériles autant que ridicules. Comme sur le récent article de demian west sur la journée du 5è pouvoir.

                          Par pitié, lorsqu’on vous insulte ou lorsque quelqu’un trolle, clickez « commentaire non constructif », au pire signalez l’abus, mais ne répondez pas, ou alors par une pointe d’humour toujours agréable, qui ne risque pas de dégénérer. Replier les commentaires contraires au respect et à l’éthique (je reprends le titre de l’article) tout en les ignorant est le meilleur remède contre la bassesse de certains commentateurs. Pareil pour les articles : 200 votes « article pas intéressant » sont autrement plus significatifs pour l’auteur que 200 réactions et contre-réactions vitrioliques.

                          Voilà, je me permets de dire ceci car ces derniers temps je me suis souvent surpris à traiter ce site (enfin surtout ses visiteurs) de « lamentable », alors que ce ne sont que quelques commentateurs qui font baisser le niveau.


                          • pingouin perplexe (---.---.121.230) 2 avril 2007 16:53

                            C’est à mon avis une bonne chose pour la démocratie qu’un tel média existe. smiley A+


                            • maxim maxim 2 avril 2007 17:42

                              le debat vif... oui ,l’insulte... non .....

                              la parole à celui qui veut s’exprimer en respectant les idées de l’autre ....oui ,l’obstruction systematique ...non...

                              parfois ,les notations sont tronquées ,et le phenomène a déja eté signalé par certains d’entre nous ,et je l’ai constaté moi meme à plusieurs reprises .....

                              et de temps en temps ,chers redacteurs pondez nous des articles qui rafraichissent et qui reposent de cette campagne qui s’essouffle ......


                              • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 20:01

                                Je suis complètement d’accord mais malheureusement votre commentaire ne montre que l’illogisme des lecteurs qui veulent autre chose que la campagne et qui ne vont intervenir sur aucun autre sujet en ligne sur AV.

                                J’ai pondu en même temps que cet article ci un autre article (peut-être pour comparer ?) qui ne relève qu’une quinzaine d’interventions. L’article est peut-être mauvais mais il se trouve que personne ne le lit parcequ’on est invariablement attiré par ce qui fache dans le chapeau.

                                Et rien empêche d’écrire des articles plutôt que de se reposer sur quelques auteurs à encenser ou à critiquer, d’ailleurs il est notables que les ceusses qui manient volontiers l’insulte ne publient jamais vérifiant l’adage « la critique est aisée.... ».


                              • maxim maxim 2 avril 2007 22:06

                                Emile Red .....

                                j’avais eu un moment l’envie de publier,mais hors de la politique ,et c’est vrai que pour l’instant ,il n’y a que ça qui polarise toutes les attentions ,et ç’est vrai aussi que tout le monde aime bien finalement en decoudre ....

                                ceci dit il y a des articles aux contenus tout à fait inattendus qui captivent et font meme un tabac ....

                                il suffit peut etre d’un concours de circonstances qui fait que l’article tombe bien au bon moment .....

                                merci d’avoir repondu à mon commentaire .....


                              • pierrarnard (---.---.86.85) 2 avril 2007 23:04

                                et pourtant, quel article.

                                Dommage de s’en priver.....


                              • MARIO (---.---.87.206) 2 avril 2007 18:06

                                Tout à fait d’accord avec cette remarque de l’auteur : « Nous nous devons de revenir à des principes d’éthique où respect et courtoisie ne doivent pas céder le pas à la violence verbale et au dénigrement virulent. »

                                Les grossièretés, les insultes n’apportent strictement rien aux débats. Agoravox doit rester un espace de liberté pour tous et toutes et sans exclusives. C’est ce qui doit faire sa différence avec les média officiels.


                                • Internaute (---.---.0.66) 2 avril 2007 18:26

                                  L’intérêt d’AgoraVox est la variété des articles et des commentaires. Malheureusement, dés qu’il s’agit de sujets politiques, on s’apperçoit vite que les auteurs sortent tous du même moule à quelques détails superficiels prés. Face à des articles qui l’un derrière l’autres sont de véritables provocations il ne faut pas s’étonner des réactions un peu vives de certains.


                                  • REVOLUTION ? 2 avril 2007 18:37

                                    Attention : Manipulation (encore)

                                    M. Emile RED demande plus de modération.... Voici quelques extraits de ses réactions à un article sur la sécurité à l’école du 14 mars dernier :

                                    A propos d’un certain Higgins, qui réagissait sur ce thème :

                                    je cite : « Il en fallait un, on l’a trouvé....Higgins, le magnum de la récitation imbécile. »

                                    plus loin : "Pauvre Higgins, si ton nom ne me rappelait pas certains sourires de ma jeunesse, tu me ferais pleurer par ta bétise incroyable. Tu n’as pas su profiter de la haute teneur de l’enseignement que tu reçu, à moins que ton amour immodéré du radiateur a préservé ton esprit de ces balourdises ressassées à longueur de journées scolaires si ennuyeuses."

                                    Et plus loin encore à propos d’un certain GEM :

                                    « Gem ne peut être d’accord avec toi Sam (ex) si tu attaques sa profonde admiration pour la société libérale qu’il vénère plus que ses propres gosses mal élevés et éduqués à la hussarde. »

                                    Et encore à propos du corps professoral :

                                    « Déjà qu’ils sont dépressifs avec vos gosses puants il faudrait encore qu’ils soient à votre service ? pour le ménage ? le jardinage ? une pipe aussi peut-être ? »

                                    Comme modération, on fait mieux non ? Et surtout lorsque l’on se prétend humaniste.... J’invite d’ailleurs les lecteurs d’Agoravox de lire les autres réactions passées de ce monsieur RED afin qu’ils se fassent une idée. Je dis bien les réactions aux articles, pas les articles de M. RED qui sont très politiquement corrects.

                                    Lorsque j’ai moi-même réagi, en denonçant l’attitude inacceptable de M. RED, et ce sur plusieurs de ses commentaires (en un mot,j’ai eu l’outrecuidance d’ironiser sur sa prose, et de le traiter de Facho, insulte que l’intéressé utilise bien volontier à l’encontre de ses détracteurs, enrobée dans un vocabulaire prétendu littéraire), M. Red n’a apparement pas supporté...

                                    D’où, peut-être cet artcile qui, au fond, demande l’auto-censure, (mais pas pour tous je vous rassure).

                                    P.S. : M. Red n’est pas contre la violence verbale lorsqu’elle est argumentée : allons, un peu de serieux, lorsque M. Red m’a traité de « Collabo » (cet échange de commentaires entre M. Red et moi a d’ailleurs étrangement disparu de la page de l’article de M. Bonnet sur l’état policier de Sarkozy), il avait une argumentation solide : Vous êtes avec moi ou contre moi (Bush aussi a la même philosophie). Dans le 2ème cas, vous êtes un immonde collabo sous-developpé mentallement, que l’on a le droit d’insulter, ou prendre de haut, au choix.

                                    Mais M. Red est habile, il sent le vent tourner, prend les devants, et nous pond un article ventant la modération et l’éthique du commentateur dans agoravox, afin de ne pas être pris en défaut pour ses prochains dérapages. La manipulation est habile, mais c’est raté. Pour cette fois...

                                    Vigilance... Vigilance...


                                    • JL (---.---.73.200) 2 avril 2007 18:51

                                      «  »Mais M. Red est habile, il sent le vent tourner, prend les devants, et nous pond un article ventant ...«  » ... force 9 ? plus ? smiley

                                      Sérieusement, Mr Red serait-il du genre : «  »faites ce que je dis pas ce que je fais ?«  »

                                      L’article de DW sur les journées AV m’a un peu fait douter. Pourrais-je continuer à fréquenter un tel site ?

                                      Est-ce la loi du genre, que de péricliter ?


                                    • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 20:15

                                      On remarquera une chose M.Revolution c’est que vous êtes bien là ce que je dénonce, parceque vous venez sur les fils de discussion non pas pour y amener une pierre mais pour casser de l’intervenant.

                                      Et si il n’y a aucun interdit à dire à un con qu’il dit une connerie, la traque au commentateur est issue d’une toute autre démarche dont vous vous faite le parfait représentant, vous ne prouvez rien à sortir des interventions de leur contexte à part démontrer ce que je déplore dans mon article.


                                    • REVOLUTION ? 2 avril 2007 21:23

                                      1er remarque : M. RED lorsque quelqu’un dit une « connerie » on ne le traite pas de con (il peut s’être trompé tout simplement, ou n’avoir pas le même point de vue que vous). Cela s’appelle la politesse, qui répond à une certaine éthique...

                                      2ème remarque : Je sors vos commentaires de leur contexte ? Vous avez peut-être remarqué que j’invite les lecteurs d’Agoravox à lire tout vos commentaires (et donc, obligatoirement a les découvrir avec les réactions et les articles auxquels ils sont attachés), pour se faire une idée. Ils jugerons donc par eux-même, ne vous inquiétez-pas, ils sont assez grands pour le faire (et en plus, cela vous fait de la pub smiley) ).

                                      3ème remarque : Vous êtes très habile, oulala, faire un article en étant persuadé que j’allais réagir, pour démontrer que je vous poursuis, je fais du harcellement... Encore Raté. C’est mon but qui est atteint : vous avez fait un article concernant l’éthique des participants à AGORAVOX, qui me permet facilement, grace à vos commentaires passés, de démontrer votre mauvaise fois et votre haine face à des lecteurs moins dociles que les autres.

                                      Donc, sans rancune M. RED, je vous laisse tranquille maintenant, vous m’avez quand même bien fait rire.

                                      P.S. : pouvez-vous me dire où sont passés mes commentaires (et les vôtres d’ailleur) concernant l’article de M. Bonnet ?


                                    • Emile Red Emile Red 2 avril 2007 22:24

                                      J’ai bien dit « quand un con dit une connerie » que je sache et non pas quand « une connerie est dite », ne me faites pas dire une fois de plus ce que je n’ai pas dit.

                                      D’autre part, j’invite comme vous le faites à chercher mes commentaires, jamais je n’ai posté à longueur de fil pour débiner Paul ou Pierre, si j’avais quelque chose à dire je l’ai dit en un ou deux posts, point final, je n’ai jamais eu la prétention d’être un saint, je n’ai d’ailleurs jamais eu aucune prétention. Vous vous plaisez à me faire un procès d’intention alors que je ne vous ai jamais lu auparavant (sous ce pseudo en tout cas).

                                      Vous me traquez et dites ici « ...ou n’avoir pas le même point de vue que vous » quelle contradiction, non ? Soit, je ne vous plait pas, mais je n’ai pas à vous plaire et pourquoi donc ne dénoncez vous pas chaque personne que vous lisez au prétexte qu’elle ne vous plait pas ?

                                      Vous vous plaignez que j’eu l’« audace » de supposer que vous aviez un comportement de « collabo », n’en donnez vous pas l’image ici ?

                                      Quant aux posts qui disparaissent je ne suis pas dans le secret des dieux donc ne puis vous répondre.

                                      Sur ce je ne m’étendrai pas plus sur cette digression.


                                    • Gasty Gasty 2 avril 2007 20:42

                                      Je viens de lire l’article. Il est parfait !


                                      • Bois-Guisbert (---.---.143.49) 2 avril 2007 20:49

                                        ...quand le fil se transforme en règlement de compte, non pas en contrecoup sporadique ou épidermique, mais en conflit ouvert entre personnes définies, évinçant tout débat d’idée...

                                        Comment donc pourrait-il y avoir débat d’idée entre ceux qui veulent préserver l’unicité de leur pays et son identité, et ceux qui sont disposés à fourguer son patrimoine à des peuplades aussi peu évoluées qu’indifférentes à ce qui a fait sa grandeur,

                                        A des peuplades que rien ne rattache, et ne rattachera jamais, aux alignements de Carnac, au plateau de Gergovie, à Fontaine de Vaucluse, au chêne de Saint Louis, à Jouy, au Mont Saint-Michel, à Aubusson, au château de Versailles, à Limoges, à la saline d’Arc-et-Senans, et encore à tous ces lieux qui, de Commercy à Toulouse, de Molsheim à Bayonne, de Morteau à Cognac, de Banon à Cambrai, chacun à l’ombre de son clocher, ont composé la plus fantastique symphonie gustative qui se puisse imaginer...

                                        Ces gens sont d’ailleurs, qu’ils y restent. Face à la menace, il n’y a rien à débattre, il n’y a qu’à se battre. Et ça ne tombe pas si mal, puisqu’on n’a pas peur des coups, ni d’en recevoir ni d’en donner smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès