• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Alexia Daval victime d’un féminicide ?

Alexia Daval victime d’un féminicide ?

JPEG

Le mari d'Alexia Daval a finalement avoué avoir tué son épouse par "accident" : non, Alexia Daval n'a pas été tuée alors qu'elle effectuait un jogging, non, Alexia Daval n'a pas été victime d'un inconnu, d'un rôdeur.

Mensonges, mise en scène, dissimulation, voilà des actes qui accablent le meurtrier...

Après avoir nié les faits, le suspect a été confondu par différents indices présents sur la scène du crime et par de nombreuses incohérences dans ses déclarations.

On a vu ce mari éploré et dévasté lors des obsèques de sa femme, on a vu ce mari effondré et on pouvait difficilement penser qu'il était à l'origine de la mort de sa femme.

On imagine le désarroi des parents d'Alexia, eux qui avaient toute confiance en leur gendre.

Le crime a vraisemblablement été commis au domicile familial.

En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Alexia Daval a succombé elle aussi sous les coups de son compagnon.

Alors, bien sûr, on peut imaginer une dispute qui a mal tourné et qui a abouti à la mort de la jeune femme.

Mais le scénario macabre qui a suivi est assez accablant pour le meurtrier : il a transporté le corps dans sa voiture, il a brûlé le cadavre, il a maquillé le crime et a inventé un meurtre de joggeuse.

Il s'agit bien d'un "meurtre sur conjoint"... Un de plus : 140 femmes sont tuées chaque année en moyenne, en France, par leur conjoint...

C'est un véritable fait de société : certains de ces meurtres sont prémédités, ce n'est pas le cas vraisemblablement dans cette affaire.

Pourtant, le crime se double ici d'une volonté de faire disparaître le corps de la jeune femme, de brûler son cadavre, d'échapper à la justice.

C'est horrible.

Le meurtrier a menti pendant 3 mois aux parents d'Alexia. Pendant 3 mois, il a été reçu chez ses beaux parents, il a joué un rôle.

Les parents ont été ainsi manipulés par Jonathann Daval.

On sait que la jeune femme de 29 ans avait été asphyxiée et battue, c'est ce qu'avait révélé l'autopsie.

Jonathann Daval paraissait fragile, il semblait comme écrasé par l'acte qu'il avait commis, il était comme pris au piège de son mensonge et de l'horreur de son crime.

Banalement, la jeune femme a été tuée par son conjoint, victime de l'homme qui était son compagnon, victime de ce qu'on appelle un féminicide.

L'avocat de Jonathann Davall affirme, quant à lui, que le jeune homme était en fait le souffre-douleur de sa femme.

Le garçon aurait été écrasé, dominé, battu par son épouse.

Mais, c'est elle qui a perdu la vie.

Cet argumentaire de l'avocat transforme curieusement la victime en coupable : c'est une façon de justifier et d'excuser le meurtre d'Alexia Daval, une façon d'accuser la victime.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/01/alexia-daval-victime-d-un-feminicide.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • JL JL 1er février 09:42

    bonjour rosemar,
     
    je suis entièrement d’accord avec la Secrétaire d’État :

    Marlène Schiappa juge « scandaleuses » les déclarations de l’avocat de Jonathann Daval, qui a expliqué le geste de son client par la « personnalité écrasante » de la victime.
     
    ’’Je pense à toutes les femmes qui vivent actuellement des violences conjugales qui vont entendre ça et qui vont se dire ’peut-être que je mérite d’être frappée’ ou à des hommes qui vont entendre ça et qui vont se dire ’moi aussi, ma femme elle m’écrase (...), donc, je vais la frapper’", a développé Marlène Schiappa sur RTL. ’’


    • ZenZoe ZenZoe 1er février 09:49

      @JL
      Moi pas du tout.
      1) Elle viole la séparation des pouvoirs en s’exprimant sur une affaire judiciaire en cours.
      2) Elle refuse à un avocat le droit de choisir une ligne de défense pour son client.

      Si je suis d’accord avec elle sur de nombreux points, sur ce coup-là, elle aurait du s’abstenir. Ce n’était pas son rôle et rabaisse sa fonction. Rien ne l’empêchait par ailleurs de tenir des propos généraux sur la violence conjugale, sans parler des Daval.


    • Diogène diogène 1er février 09:49

      @JL

      Vous devriez préparer des pancartes noire à lettres blanches : « je suis Alexia » et organiser une manif pour culpabiliser tous les salauds de mâles qui avancent masqués mais n’ont en tête qu’une chose : assouvir leurs bas instincts sataniques de machos dominateurs !

    • JL JL 1er février 10:21

      @ZenZoe
       
       On ne peut pas, au nom de la défense de son client, dire n’importe quoi. Regardez donc le traitement médiatique et les injures qu’a subit Dupont Moretti quand il a défendu le frère de ce terroriste dont le nom m’échappe ici. Pourtant, le seul tort de Dupont Moretti a été de seulement défendre. Deux poids deux mesures ?
       
      Pour moi, ce qu’il a fait après le meurtre ne colle pas avec la thèse de l’accident.
       
      Par ailleurs, déclarer que c’étaient ses médicaments qui rendaient l’épouse aussi agressive, c’est quand même fort de café : si cela avait été le cas, il aurait fallu cesser de prendre ces médicaments. Qui l’obligeait à prendre ce traitement lequel je vous l"apprends si vous ne le savez pas, état destiné à lui permettre d’enfanter ?
       

       

       


    • JL JL 1er février 10:23

      @diogène
       
       vous voulez absoudre ’’ tous les salauds de mâles qui avancent masqués mais n’ont en tête qu’une chose : assouvir leurs bas instincts sataniques de machos dominateurs’’ !?


    • Trelawney Trelawney 1er février 10:28

      @ZenZoe
      Elle refuse à un avocat le droit de choisir une ligne de défense pour son client.

      Le fait qu’un avocat puisse parler à la presse alors même que son client est en garde à vue et que son déferrement n’a pas été prononcé est contraire aux règles de justice. Cet avocat a voulu prendre tout le monde de vitesse et c’est fait sévèrement tapé sur les doigts par sa hiérarchie.
      Comme l’avocat a tiré le premier, la ministre a justement replacé ses propos dans le contexte actuel. Elle est dans son rôle. Et cela même si ça interfère dans la ligne de défense du justiciable.

    • Diogène diogène 1er février 10:45

      @JL

      ils ont à peu près autant d’existence concrète que les « terroristes et l’axe du mal » combattus par les suprématistes blancs américains pour justifier leurs activités un peu partout dans le monde. Montrer du doigt au bon peuple le monstre qu’il doit combattre est une façon comme une autre de détourner son regard de ses propres turpitudes et même de le stimuler pour se sacrifier lui-même au nom d’une croisade contre le diable !

    • Ben Schott 1er février 11:07

      @JL
       

      « je suis entièrement d’accord avec la Secrétaire d’État :

      Marlène Schiappa juge « scandaleuses » les déclarations de l’avocat de Jonathan Daval, qui a expliqué la geste de son client par la « personnalité écrasante » de la victime. »

       

      En même temps, c’est de bonne guerre ! Il y a une jurisprudence, celle de Jacqueline Sauvage.

      Ah, on me dit que ça ne marche pas dans ce sens-là...

      On attend un arbitrage de Fergus.

       


       



    • JL JL 1er février 11:17

      @Ben Schott
       
       Je m’en tiens à ce que j’ai dit : rien ne justifie la violence. Quand on a un conjoint violent, on le quitte. Quand on ne peut pas, c’est alors qu’il y a un pb.
       
       Est-ce que cette femme empêchait son époux de la quitter ? J’espère que vous n’allez pas me soutenir qu’il était captif d’un tyran domestique. En plus, ils n’avaient pas d’enfant.
       
       Mais vous avez raison : attendons calmement le verdict du spécialiste.
       
       smiley


    • Fergus Fergus 1er février 11:25

      Bonjour, ZenZoe

      100 % d’accord avec vous : Marlène Schiappa est sortie de son rôle en se substituant de facto aux magistrats dès lors qu’elle a qualifié ce crime.

      Si elle voulait absolument parler, elle aurait dû s’en tenir au rappel qu’une femme meurt tous les trois jours sous les coups !


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 1er février 11:34

      @JL


      C’est triste, mais au point où on en est... 

      Mieux vaut sinon en rire, ce qui serait indécent, constater que bien sûr, bien sûr, cette histoire est comme d’autres hélas passées sous silence ; lamentable. Ne nous y trompons pas, si la ministresse monte au créneau féminicide ce n’est en aucun cas une quelconque compassion envers la victime qui déjà étranglée, brûlée et enterrée a tout de m^me bénéficié d’un hommage quasi jauni-alidesque dû au suspens haletant créé par le scénario génial inventé par le mari criminel marri.

      Une chose est sûre on a pas fini d’en parler et on peut dire qu’ajouté à la crue seinique terrifiante qui pompe les 3/4 des infos en continu ou jitesque, la transition vers ce fait divers phénoménal par le grugeage massique qu’à réussi l’assassin, pourra occulter l’ensemble des mesures assécheuses du blé des mougeons décidé en haut lieu. Ramadan en garde à vue, Darmanin en confiance, Gallet jeté en attendant de peut-être ravir la totalité de la direction du paf fonctionnarisé. 

      Selon les derniers développements de l’affaire ; la joggeuse jamais ne jogga, du moins pas ce jour là. Les images du discours larmoyant de l’étrangleur sur la passion du sport qu’il partageait avec sa victime a réellement quelque chose de surréaliste au sens dalinien, c’est un peu le tableau ’’vierge auto-sodomisée par sa propre chasteté’’, la vierge serait ici la foule flouée qui massivement participa aux battues, aux marches blanches ou autres charlie-niaiseries...

      Surtout Alexia était blonde, grande et belle, croyez vous que si elle avait eu le physique de mimi mathy, l’impact médiatique eut été le m^me ? Avez vous aussi remarqué la petitesse de Jonathann à deux N ? entre les beaux-parents éplorés il disparaît, son beau père mesure plus d’une tête que lui et m^me sa belle mère le dépasse largement en hauteur. 

      Il est évident qu’Alexia, sans savoir si elle écrasait, martyrisait son conjoint comme le suggère son avocat qui au passage ramasse le jackpot publicitique, voyait forcément Jonathannn de haut et... 

      Dans la civilisation simplifiée qui est la vôtre (je parle en tant qu’alien, étranger à vos us et coutumes), dans la civilisation mammiférique donc, la grandeur ou plutôt la hauteur centimétrique compte énormément. Pour ne pas être agressé par les lions de mer, des photographes ont remarqué qu’il suffit qu’ils brandissent leur appareil photo le plus haut possible pour que les bêtes énormes aient peur et restent à plat ventre, position normale pour eux hors de l’eau. de m^me, avez vous remarqué l’air supérieur du fier rouleur en 4X4 toisant les malheureux automobilistes au ras du sol.

      le malheureux Jonathannnn a tout perdu ; sa femme, son job, sa crédibilité et il devra se coltiner en plus la haine viscérale de ses ex-connaissances et aussi celle de ses futurs-compagnons de geôle, ça fait beaucoup pour un seul homme...

      Mais quand on aime le sport à ce point ; jusqu’à déguiser en joggeuse un cadavre inanimé, il faut en accepter les risques, c’est un peu comme pour l’alpinisme.



    • ZenZoe ZenZoe 1er février 12:05

      @Trelawney
      On ne parle pas de la même chose.
      Oui, il a parlé trop tôt.
      Si, il est dans son droit et dans son rôle en tentant de minimiser le crime de son client.



    • rosemar rosemar 1er février 12:55

      @diogène


      On n’en est pas là : mais une jeune femme est morte, il ne faudrait tout de même pas transformer la victime en coupable, et hélas, c’est souvent ce qui se produit dans ces affaires de meurtres au sein du couple... « Elle l’aurait bien mérité... ? »

    • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 17:34

      @Trelawney
      Les avocats ne sont pas des employés de la ministre de la justice !

      Bien sûr qu’ils sont (encore) libre de faire les déclarations qu’il souhaite quand il le souhaite à qui il le souhaite. Dans les limites et le respect du droit.
      Pour le coup les entorses au droit, principalement le non respect du secret de l’instruction, ne sont pas à chercher du coté de la défense.

      Que le bâtonnier fasse les gros yeux est une chose, que les avocats soient sanctionnés en est une autre.
      Un des points intéressants mais complexe du point de vue juridique est que les avocats qui étaient parties civiles (coté victime pour faire simple) se trouvent aujourd’hui coté défense. Avec des droits et obligations différents.


    • rosemar rosemar 1er février 17:36

      @JL

      En effet, trop de dissimulation et toute une mise en scène après le crime....

    • JL JL 1er février 19:02

      Marlène Schiappa est l’invitée de « C à dire » sur France 5, à partir de maintenant.


    • ZenZoe ZenZoe 1er février 09:42

      C’est horrible.

      Ben ouais. Et à part ça ?


      • Diogène diogène 1er février 09:59

        @ZenZoe

        Décidément, comme vous l’avez révélé dans votre commentaire sur autre article traitant du même sujet, vous n’aimez pas les tartes à la crème !

        Pourtant, ça se vend bien !


      • V_Parlier V_Parlier 1er février 11:49

        @ZenZoe
        Et ça nous apprend la grammaire :
        Pour un homme, un homicide, pour une femme : un féminicide.
        L’occasion d’exploiter le meurtre d’un tordu pour en faire un pseudo-phénomène de société. C’est bien ça qui me dégoute dans l’activisme féministe, pourtant par le passé si porté sur les « valeurs de gauche » prônant la tolérance envers tous les violents ordinaires (dont on apprend souvent après coup qu’ils étaient récidivistes). Il fallait bien l’attendre longtemps, le cas familial sans antécédents et imprévisible, pour en faire une bonne récup’ !


      • rosemar rosemar 1er février 17:22

        @V_Parlier


        Et tant qu’à faire « uxoricide » et non « uroxicide » comme l’écrivent certains...

      • rosemar rosemar 1er février 17:26

        @diogène

        Comme le NUTELLA !

      • papijef papijef 1er février 19:19

        @rosemar
        « Et tant qu’à faire » à tant que faire en français


      • rosemar rosemar 1er février 20:50

        @papijef


        Vous n’aimez pas le style familier à la façon de Céline ?

      • rosemar rosemar 1er février 20:59

        @diogène

        ça se vend tellement bien que l’article génère de nombreux commentaires !

      • Mekissê Mekissê 1er février 21:03

        @rosemar
        MOIKISSAITOUT je ne savais pas que Céline écrivait dans la Veillée des Chaumières ....
        ....
        Heureusement que vous êtes là pour mesurer l’étendue de mon ignorance


      • papijef papijef 2 février 19:03

        @rasemor
        Céline te dépasse ...


      • Diogène diogène 1er février 09:44

        Parmi les différents articles consacrés à cette affaire, il manquait sur Agoravox un peu de« pathos » que Rosemar s’est empressée de fournir sans retenue...


        • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 17:51

          @diogène
          Ce faisant elle est en phase avec nos médias qui en font des caisses.

          A croire qu’il ne se passe rien d’autre dans le monde.
          Il y a bien le prix du pot de Nutella ou la Ligue 1.

          Il y a aussi le Yemen ou l’est Ukrainien mais franchement tout le monde s’en branle non ?

        • rosemar rosemar 1er février 18:38

          @Pere Plexe

          C’est certain : ce fait divers a été surmédiatisé et on a vu des images du mari éploré, on a entendu ses discours, etc. Les images ont un impact considérable : c’est aussi un fait de société...



        • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 19:00

          @rosemar. Ça ne traumatise que les dépendantes de la boîte à images.


        • rosemar rosemar 1er février 20:25

          @JC_Lavau

          En tout cas, ça suscite beaucoup de commentaires...

        • rosemar rosemar 1er février 20:29

          @Pere Plexe

          Et en plus, l’article suscite de nombreux commentaires, c’est étonnant pour un sujet sans intérêt ! N’est-ce pas ?

        • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 20:54

          @rosemar. Ta guerre sexiste concerne tous les mâles, quel qu’en soit le prétexte du jour.


        • Pere Plexe Pere Plexe 2 février 17:59

          @rosemar
          Je critique le choix des médias qui doivent, ou devraient avoir une hiérarchie des informations en rapport avec les conséquences de celles ci.

          Il en va autrement d’une personne, qui comme vous, s’exprime sur le net au grès de ses émotions.
          Vous n’avez aucun devoir d’informer et surtout toute la liberté de vous exprimer.
          J’estime en revanche que les médias ont d’autres devoirs.

          La critique n’était pas pour vous et je n’est pas l’âme d’un censeur.

        • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 09:23

          @Pere Plexe
          ...je n’ai...




          Un grammairicide !

        • Armelle Armelle 1er février 10:03

          Il ne manquait plus que cet événement tragique pour le déformer et en faire un prolongement aux multiples argumentaires débiles des féministes patentés !!!
          Il ne s’agit pas là d’un féminicide mais d’un crime, tout simplement ! comme les 800 autres en moyenne commis en France chaque année !!!
          C’est n’importe quoi !!! Car même si votre titre comporte un point d’interrogation, le terme est quand même proposé et en fait de la désinformation
          La vague violente de féminisme qui prend forme actuellement est dangereuse et étant potentiellement lue par des jeunes gens, je pense qu’en tant qu’instructrice, vous devriez faire attention à la teneur et aux conséquences de ce que vous écrivez...


          • sarcastelle sarcastelle 1er février 10:16

            @Armelle

            .
            Vous devriez faire attention à la teneur et aux conséquences de ce que vous écrivez...
            .
            Une conséquence, c’est qu’on n’est pas près de voir un président de la République raccourcir la peine du meurtrier par sa grâce ! Il n’avait qu’à être XX. 
            .
            Toutefois, on lit Rosemar avec plus de détachement quand on a assimilé que c’est une machine à produire au kilomètre du blabla consensuel de niveau rédaction de troisième. Pas une pensée qui exprime une personnalité, rien que des niaiseries d’enfant sage. Et avec ça, une inébranlable satisfaction de ses bavardages, une absolue inconscience de leur vacuité.

          • jmdest62 jmdest62 1er février 10:21

            @Armelle
            Salut Armelle
            Entièrement d’accord...c’est ce qu’on appelle un titre « pute-à-clic » , titre ronflant pour masquer la platitude abyssale du texte proposé.
            Je me suis , vous vous êtes fait avoir.
            En ce qui me concerne, @Rosemar vient de perdre un lecteur .
            @+


          • Diogène diogène 1er février 11:12

            @jmdest62

            « En ce qui me concerne, @Rosemar vient de perdre un lecteur . »

            vous avez tort !

            c’est ce que j’avais dit une fois, mais j’y reviens toujours : ses articles sont des condensés de l’idéologie rampante et dominante, produits avec une telle spontanéité qu’il serait difficile de faire mieux volontairement

            ce sont des mines d’or, des pépites pour l’anthropologue désireux d’analyser les effets de la manipulation médiatique

            n’y touchez pas, et revenez lire ces morceaux d’anthologies qui vous font économiser bien des clics pour débusquer les lieux communs et les idées reçues actuels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès