• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Alexia Daval victime d’un féminicide ?

Alexia Daval victime d’un féminicide ?

JPEG

Le mari d'Alexia Daval a finalement avoué avoir tué son épouse par "accident" : non, Alexia Daval n'a pas été tuée alors qu'elle effectuait un jogging, non, Alexia Daval n'a pas été victime d'un inconnu, d'un rôdeur.

Mensonges, mise en scène, dissimulation, voilà des actes qui accablent le meurtrier...

Après avoir nié les faits, le suspect a été confondu par différents indices présents sur la scène du crime et par de nombreuses incohérences dans ses déclarations.

On a vu ce mari éploré et dévasté lors des obsèques de sa femme, on a vu ce mari effondré et on pouvait difficilement penser qu'il était à l'origine de la mort de sa femme.

On imagine le désarroi des parents d'Alexia, eux qui avaient toute confiance en leur gendre.

Le crime a vraisemblablement été commis au domicile familial.

En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Alexia Daval a succombé elle aussi sous les coups de son compagnon.

Alors, bien sûr, on peut imaginer une dispute qui a mal tourné et qui a abouti à la mort de la jeune femme.

Mais le scénario macabre qui a suivi est assez accablant pour le meurtrier : il a transporté le corps dans sa voiture, il a brûlé le cadavre, il a maquillé le crime et a inventé un meurtre de joggeuse.

Il s'agit bien d'un "meurtre sur conjoint"... Un de plus : 140 femmes sont tuées chaque année en moyenne, en France, par leur conjoint...

C'est un véritable fait de société : certains de ces meurtres sont prémédités, ce n'est pas le cas vraisemblablement dans cette affaire.

Pourtant, le crime se double ici d'une volonté de faire disparaître le corps de la jeune femme, de brûler son cadavre, d'échapper à la justice.

C'est horrible.

Le meurtrier a menti pendant 3 mois aux parents d'Alexia. Pendant 3 mois, il a été reçu chez ses beaux parents, il a joué un rôle.

Les parents ont été ainsi manipulés par Jonathann Daval.

On sait que la jeune femme de 29 ans avait été asphyxiée et battue, c'est ce qu'avait révélé l'autopsie.

Jonathann Daval paraissait fragile, il semblait comme écrasé par l'acte qu'il avait commis, il était comme pris au piège de son mensonge et de l'horreur de son crime.

Banalement, la jeune femme a été tuée par son conjoint, victime de l'homme qui était son compagnon, victime de ce qu'on appelle un féminicide.

L'avocat de Jonathann Davall affirme, quant à lui, que le jeune homme était en fait le souffre-douleur de sa femme.

Le garçon aurait été écrasé, dominé, battu par son épouse.

Mais, c'est elle qui a perdu la vie.

Cet argumentaire de l'avocat transforme curieusement la victime en coupable : c'est une façon de justifier et d'excuser le meurtre d'Alexia Daval, une façon d'accuser la victime.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/01/alexia-daval-victime-d-un-feminicide.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.81/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • JL JL 1er février 2018 09:42

    bonjour rosemar,
     
    je suis entièrement d’accord avec la Secrétaire d’État :

    Marlène Schiappa juge « scandaleuses » les déclarations de l’avocat de Jonathann Daval, qui a expliqué le geste de son client par la « personnalité écrasante » de la victime.
     
    ’’Je pense à toutes les femmes qui vivent actuellement des violences conjugales qui vont entendre ça et qui vont se dire ’peut-être que je mérite d’être frappée’ ou à des hommes qui vont entendre ça et qui vont se dire ’moi aussi, ma femme elle m’écrase (...), donc, je vais la frapper’", a développé Marlène Schiappa sur RTL. ’’


    • ZenZoe ZenZoe 1er février 2018 09:49

      @JL
      Moi pas du tout.
      1) Elle viole la séparation des pouvoirs en s’exprimant sur une affaire judiciaire en cours.
      2) Elle refuse à un avocat le droit de choisir une ligne de défense pour son client.

      Si je suis d’accord avec elle sur de nombreux points, sur ce coup-là, elle aurait du s’abstenir. Ce n’était pas son rôle et rabaisse sa fonction. Rien ne l’empêchait par ailleurs de tenir des propos généraux sur la violence conjugale, sans parler des Daval.


    • Diogène diogène 1er février 2018 09:49

      @JL

      Vous devriez préparer des pancartes noire à lettres blanches : « je suis Alexia » et organiser une manif pour culpabiliser tous les salauds de mâles qui avancent masqués mais n’ont en tête qu’une chose : assouvir leurs bas instincts sataniques de machos dominateurs !

    • JL JL 1er février 2018 10:21

      @ZenZoe
       
       On ne peut pas, au nom de la défense de son client, dire n’importe quoi. Regardez donc le traitement médiatique et les injures qu’a subit Dupont Moretti quand il a défendu le frère de ce terroriste dont le nom m’échappe ici. Pourtant, le seul tort de Dupont Moretti a été de seulement défendre. Deux poids deux mesures ?
       
      Pour moi, ce qu’il a fait après le meurtre ne colle pas avec la thèse de l’accident.
       
      Par ailleurs, déclarer que c’étaient ses médicaments qui rendaient l’épouse aussi agressive, c’est quand même fort de café : si cela avait été le cas, il aurait fallu cesser de prendre ces médicaments. Qui l’obligeait à prendre ce traitement lequel je vous l"apprends si vous ne le savez pas, état destiné à lui permettre d’enfanter ?
       

       

       


    • JL JL 1er février 2018 10:23

      @diogène
       
       vous voulez absoudre ’’ tous les salauds de mâles qui avancent masqués mais n’ont en tête qu’une chose : assouvir leurs bas instincts sataniques de machos dominateurs’’ !?


    • Trelawney Trelawney 1er février 2018 10:28

      @ZenZoe
      Elle refuse à un avocat le droit de choisir une ligne de défense pour son client.

      Le fait qu’un avocat puisse parler à la presse alors même que son client est en garde à vue et que son déferrement n’a pas été prononcé est contraire aux règles de justice. Cet avocat a voulu prendre tout le monde de vitesse et c’est fait sévèrement tapé sur les doigts par sa hiérarchie.
      Comme l’avocat a tiré le premier, la ministre a justement replacé ses propos dans le contexte actuel. Elle est dans son rôle. Et cela même si ça interfère dans la ligne de défense du justiciable.

    • Diogène diogène 1er février 2018 10:45

      @JL

      ils ont à peu près autant d’existence concrète que les « terroristes et l’axe du mal » combattus par les suprématistes blancs américains pour justifier leurs activités un peu partout dans le monde. Montrer du doigt au bon peuple le monstre qu’il doit combattre est une façon comme une autre de détourner son regard de ses propres turpitudes et même de le stimuler pour se sacrifier lui-même au nom d’une croisade contre le diable !

    • Ben Schott 1er février 2018 11:07

      @JL
       

      « je suis entièrement d’accord avec la Secrétaire d’État :

      Marlène Schiappa juge « scandaleuses » les déclarations de l’avocat de Jonathan Daval, qui a expliqué la geste de son client par la « personnalité écrasante » de la victime. »

       

      En même temps, c’est de bonne guerre ! Il y a une jurisprudence, celle de Jacqueline Sauvage.

      Ah, on me dit que ça ne marche pas dans ce sens-là...

      On attend un arbitrage de Fergus.

       


       



    • JL JL 1er février 2018 11:17

      @Ben Schott
       
       Je m’en tiens à ce que j’ai dit : rien ne justifie la violence. Quand on a un conjoint violent, on le quitte. Quand on ne peut pas, c’est alors qu’il y a un pb.
       
       Est-ce que cette femme empêchait son époux de la quitter ? J’espère que vous n’allez pas me soutenir qu’il était captif d’un tyran domestique. En plus, ils n’avaient pas d’enfant.
       
       Mais vous avez raison : attendons calmement le verdict du spécialiste.
       
       smiley


    • Fergus Fergus 1er février 2018 11:25

      Bonjour, ZenZoe

      100 % d’accord avec vous : Marlène Schiappa est sortie de son rôle en se substituant de facto aux magistrats dès lors qu’elle a qualifié ce crime.

      Si elle voulait absolument parler, elle aurait dû s’en tenir au rappel qu’une femme meurt tous les trois jours sous les coups !


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 1er février 2018 11:34

      @JL


      C’est triste, mais au point où on en est... 

      Mieux vaut sinon en rire, ce qui serait indécent, constater que bien sûr, bien sûr, cette histoire est comme d’autres hélas passées sous silence ; lamentable. Ne nous y trompons pas, si la ministresse monte au créneau féminicide ce n’est en aucun cas une quelconque compassion envers la victime qui déjà étranglée, brûlée et enterrée a tout de m^me bénéficié d’un hommage quasi jauni-alidesque dû au suspens haletant créé par le scénario génial inventé par le mari criminel marri.

      Une chose est sûre on a pas fini d’en parler et on peut dire qu’ajouté à la crue seinique terrifiante qui pompe les 3/4 des infos en continu ou jitesque, la transition vers ce fait divers phénoménal par le grugeage massique qu’à réussi l’assassin, pourra occulter l’ensemble des mesures assécheuses du blé des mougeons décidé en haut lieu. Ramadan en garde à vue, Darmanin en confiance, Gallet jeté en attendant de peut-être ravir la totalité de la direction du paf fonctionnarisé. 

      Selon les derniers développements de l’affaire ; la joggeuse jamais ne jogga, du moins pas ce jour là. Les images du discours larmoyant de l’étrangleur sur la passion du sport qu’il partageait avec sa victime a réellement quelque chose de surréaliste au sens dalinien, c’est un peu le tableau ’’vierge auto-sodomisée par sa propre chasteté’’, la vierge serait ici la foule flouée qui massivement participa aux battues, aux marches blanches ou autres charlie-niaiseries...

      Surtout Alexia était blonde, grande et belle, croyez vous que si elle avait eu le physique de mimi mathy, l’impact médiatique eut été le m^me ? Avez vous aussi remarqué la petitesse de Jonathann à deux N ? entre les beaux-parents éplorés il disparaît, son beau père mesure plus d’une tête que lui et m^me sa belle mère le dépasse largement en hauteur. 

      Il est évident qu’Alexia, sans savoir si elle écrasait, martyrisait son conjoint comme le suggère son avocat qui au passage ramasse le jackpot publicitique, voyait forcément Jonathannn de haut et... 

      Dans la civilisation simplifiée qui est la vôtre (je parle en tant qu’alien, étranger à vos us et coutumes), dans la civilisation mammiférique donc, la grandeur ou plutôt la hauteur centimétrique compte énormément. Pour ne pas être agressé par les lions de mer, des photographes ont remarqué qu’il suffit qu’ils brandissent leur appareil photo le plus haut possible pour que les bêtes énormes aient peur et restent à plat ventre, position normale pour eux hors de l’eau. de m^me, avez vous remarqué l’air supérieur du fier rouleur en 4X4 toisant les malheureux automobilistes au ras du sol.

      le malheureux Jonathannnn a tout perdu ; sa femme, son job, sa crédibilité et il devra se coltiner en plus la haine viscérale de ses ex-connaissances et aussi celle de ses futurs-compagnons de geôle, ça fait beaucoup pour un seul homme...

      Mais quand on aime le sport à ce point ; jusqu’à déguiser en joggeuse un cadavre inanimé, il faut en accepter les risques, c’est un peu comme pour l’alpinisme.



    • ZenZoe ZenZoe 1er février 2018 12:05

      @Trelawney
      On ne parle pas de la même chose.
      Oui, il a parlé trop tôt.
      Si, il est dans son droit et dans son rôle en tentant de minimiser le crime de son client.



    • rosemar rosemar 1er février 2018 12:55

      @diogène


      On n’en est pas là : mais une jeune femme est morte, il ne faudrait tout de même pas transformer la victime en coupable, et hélas, c’est souvent ce qui se produit dans ces affaires de meurtres au sein du couple... « Elle l’aurait bien mérité... ? »

    • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 17:34

      @Trelawney
      Les avocats ne sont pas des employés de la ministre de la justice !

      Bien sûr qu’ils sont (encore) libre de faire les déclarations qu’il souhaite quand il le souhaite à qui il le souhaite. Dans les limites et le respect du droit.
      Pour le coup les entorses au droit, principalement le non respect du secret de l’instruction, ne sont pas à chercher du coté de la défense.

      Que le bâtonnier fasse les gros yeux est une chose, que les avocats soient sanctionnés en est une autre.
      Un des points intéressants mais complexe du point de vue juridique est que les avocats qui étaient parties civiles (coté victime pour faire simple) se trouvent aujourd’hui coté défense. Avec des droits et obligations différents.


    • rosemar rosemar 1er février 2018 17:36

      @JL

      En effet, trop de dissimulation et toute une mise en scène après le crime....

    • JL JL 1er février 2018 19:02

      Marlène Schiappa est l’invitée de « C à dire » sur France 5, à partir de maintenant.


    • ZenZoe ZenZoe 1er février 2018 09:42

      C’est horrible.

      Ben ouais. Et à part ça ?


      • Diogène diogène 1er février 2018 09:59

        @ZenZoe

        Décidément, comme vous l’avez révélé dans votre commentaire sur autre article traitant du même sujet, vous n’aimez pas les tartes à la crème !

        Pourtant, ça se vend bien !


      • V_Parlier V_Parlier 1er février 2018 11:49

        @ZenZoe
        Et ça nous apprend la grammaire :
        Pour un homme, un homicide, pour une femme : un féminicide.
        L’occasion d’exploiter le meurtre d’un tordu pour en faire un pseudo-phénomène de société. C’est bien ça qui me dégoute dans l’activisme féministe, pourtant par le passé si porté sur les « valeurs de gauche » prônant la tolérance envers tous les violents ordinaires (dont on apprend souvent après coup qu’ils étaient récidivistes). Il fallait bien l’attendre longtemps, le cas familial sans antécédents et imprévisible, pour en faire une bonne récup’ !


      • rosemar rosemar 1er février 2018 17:22

        @V_Parlier


        Et tant qu’à faire « uxoricide » et non « uroxicide » comme l’écrivent certains...

      • rosemar rosemar 1er février 2018 17:26

        @diogène

        Comme le NUTELLA !

      • papijef papijef 1er février 2018 19:19

        @rosemar
        « Et tant qu’à faire » à tant que faire en français


      • rosemar rosemar 1er février 2018 20:50

        @papijef


        Vous n’aimez pas le style familier à la façon de Céline ?

      • rosemar rosemar 1er février 2018 20:59

        @diogène

        ça se vend tellement bien que l’article génère de nombreux commentaires !

      • papijef papijef 2 février 2018 19:03

        @rasemor
        Céline te dépasse ...


      • Diogène diogène 1er février 2018 09:44

        Parmi les différents articles consacrés à cette affaire, il manquait sur Agoravox un peu de« pathos » que Rosemar s’est empressée de fournir sans retenue...


        • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 17:51

          @diogène
          Ce faisant elle est en phase avec nos médias qui en font des caisses.

          A croire qu’il ne se passe rien d’autre dans le monde.
          Il y a bien le prix du pot de Nutella ou la Ligue 1.

          Il y a aussi le Yemen ou l’est Ukrainien mais franchement tout le monde s’en branle non ?

        • rosemar rosemar 1er février 2018 18:38

          @Pere Plexe

          C’est certain : ce fait divers a été surmédiatisé et on a vu des images du mari éploré, on a entendu ses discours, etc. Les images ont un impact considérable : c’est aussi un fait de société...



        • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 2018 19:00

          @rosemar. Ça ne traumatise que les dépendantes de la boîte à images.


        • rosemar rosemar 1er février 2018 20:25

          @JC_Lavau

          En tout cas, ça suscite beaucoup de commentaires...

        • rosemar rosemar 1er février 2018 20:29

          @Pere Plexe

          Et en plus, l’article suscite de nombreux commentaires, c’est étonnant pour un sujet sans intérêt ! N’est-ce pas ?

        • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 2018 20:54

          @rosemar. Ta guerre sexiste concerne tous les mâles, quel qu’en soit le prétexte du jour.


        • Pere Plexe Pere Plexe 2 février 2018 17:59

          @rosemar
          Je critique le choix des médias qui doivent, ou devraient avoir une hiérarchie des informations en rapport avec les conséquences de celles ci.

          Il en va autrement d’une personne, qui comme vous, s’exprime sur le net au grès de ses émotions.
          Vous n’avez aucun devoir d’informer et surtout toute la liberté de vous exprimer.
          J’estime en revanche que les médias ont d’autres devoirs.

          La critique n’était pas pour vous et je n’est pas l’âme d’un censeur.

        • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 09:23

          @Pere Plexe
          ...je n’ai...




          Un grammairicide !

        • Armelle Armelle 1er février 2018 10:03

          Il ne manquait plus que cet événement tragique pour le déformer et en faire un prolongement aux multiples argumentaires débiles des féministes patentés !!!
          Il ne s’agit pas là d’un féminicide mais d’un crime, tout simplement ! comme les 800 autres en moyenne commis en France chaque année !!!
          C’est n’importe quoi !!! Car même si votre titre comporte un point d’interrogation, le terme est quand même proposé et en fait de la désinformation
          La vague violente de féminisme qui prend forme actuellement est dangereuse et étant potentiellement lue par des jeunes gens, je pense qu’en tant qu’instructrice, vous devriez faire attention à la teneur et aux conséquences de ce que vous écrivez...


          • sarcastelle 1er février 2018 10:16

            @Armelle

            .
            Vous devriez faire attention à la teneur et aux conséquences de ce que vous écrivez...
            .
            Une conséquence, c’est qu’on n’est pas près de voir un président de la République raccourcir la peine du meurtrier par sa grâce ! Il n’avait qu’à être XX. 
            .
            Toutefois, on lit Rosemar avec plus de détachement quand on a assimilé que c’est une machine à produire au kilomètre du blabla consensuel de niveau rédaction de troisième. Pas une pensée qui exprime une personnalité, rien que des niaiseries d’enfant sage. Et avec ça, une inébranlable satisfaction de ses bavardages, une absolue inconscience de leur vacuité.

          • jmdest62 jmdest62 1er février 2018 10:21

            @Armelle
            Salut Armelle
            Entièrement d’accord...c’est ce qu’on appelle un titre « pute-à-clic » , titre ronflant pour masquer la platitude abyssale du texte proposé.
            Je me suis , vous vous êtes fait avoir.
            En ce qui me concerne, @Rosemar vient de perdre un lecteur .
            @+


          • Diogène diogène 1er février 2018 11:12

            @jmdest62

            « En ce qui me concerne, @Rosemar vient de perdre un lecteur . »

            vous avez tort !

            c’est ce que j’avais dit une fois, mais j’y reviens toujours : ses articles sont des condensés de l’idéologie rampante et dominante, produits avec une telle spontanéité qu’il serait difficile de faire mieux volontairement

            ce sont des mines d’or, des pépites pour l’anthropologue désireux d’analyser les effets de la manipulation médiatique

            n’y touchez pas, et revenez lire ces morceaux d’anthologies qui vous font économiser bien des clics pour débusquer les lieux communs et les idées reçues actuels.

          • Armelle Armelle 1er février 2018 11:28

            @jmdest62 bonjour,
            « Rosemar vient de perdre un lecteur » ...ça n’affectera pas votre potentiel culturel !!!
            Je vais vous avouer que je n’ai pas lu ENTIEREMENT la niaiserie habituelle qui suit le titre. En l’occurrence celui-ci est suffisamment explicite pour comprendre la pensée de Rosemar... En plus d’être « pute à clic », il caractérise une malhonnêteté manisfeste !!! Car ce point d’"interrogation n’est là que dans le but de feindre un doute qu’elle n’a évidemment pas mais qui l’autorise à utiliser ce terme inapproprié et sans bien sûr avoir l’assumer pleinement.
            C’est pathétique


          • rosemar rosemar 1er février 2018 13:25

            @sarcastelle

            L’insulte n’est pas une argumentation : vous devriez le savoir, il me semble ?


          • ZenZoe ZenZoe 1er février 2018 14:53

            @diogène
            Je crois que les gens ne viennent pas pour les articles de l’auteur, mais pour les commentaires. On se régale, mieux que du Nutella ou une tarte à la crème.


          • rosemar rosemar 1er février 2018 17:24

            @ZenZoe

            C’est vrai que les commentaires sont « gratinés » ! ça vaut son pesant de Nutella !!

          • papijef papijef 1er février 2018 20:28

            @sarcastelle
            je te trouve bien injuste et bien dure pour cette pauvre femme, sans doute parce que tu n’as pas sa plume, sa hauteur de vue, son absence de préjugés.
            La jalousie seule peut expliquer ton attaque infâme, je dirai même ignominieuse, contre celle qui, en plus de sa lourde charge de pédagogue, tient à élever le niveau de ces crétins de lecteurs d’Agoravox (que Johnny soit avec eux) et prenant sur son sommeil pour les amener à réfléchir sur tant de sujets importants, élever leur niveau de conscience.
            Et tu oses parler de niaiseries ?


          • Armelle Armelle 2 février 2018 09:46

            @papijef
            Vous êtes excellent dans l’art du 2ème degré Papijef !!!
            C’est du grand art, avec ça je doute vous aussi que vous ayez sa plume, ... ce soir !!!
             


          • JC_Lavau JC_Lavau 5 février 2018 12:43

            @Armelle. Quand Robert M.rc..nd a été ranimé à l’hôpital, sa toujours épouse est arrivée furieuse, pour le sacrer d’insultes :
            « T’es vraiment un kon ! Mon premier, lui, il ne s’était pas loupé ! ».

            La dite charmante épouse venait de lui faire adopter ses enfants du premier lit, et en conséquence réclamait la maison de Robert pour elle, afin de la vendre au plus vite, tandis qu’elle venait de trouver à Vierzon un autre pigeon à plumer.
            Solidarité sororale et matriarcale oblige, l’injuge M.A. a lourdement condamné Robert, en châtiment de n’avoir pas réussi son suicide, et d’être le mâle, donc coupable par définition, et à saigner à blanc.

            Ce genre de violence étant féminine, et consacré par le gang en toges noires, ne saurait évidemment entrer dans les statistiques des violences conjugales...

            Nous sommes au Féministan ! Que diable !

          • Ben Schott 1er février 2018 10:11

             

            Article qui aurait été plus drôle en écriture inclusive.
             


            • jmdest62 jmdest62 1er février 2018 10:15


              La presse vient encore de se prendre une grande baffe dans la g...le et réfléchira (on peut rêver !) à deux fois avant de nous ressasser en boucle , à chaque fait-divers de ce type , le profond désarroi du mari , la tristesse des proches , la douleur des familles.
              Un policier a rappelé que , sauf dans les cas de terrorisme et de banditisme , ...80 à 90% des homicides étaient commis par un (très) proche de la victime....ça devrait inciter à prendre du recul avant d’organiser des « marches blanches » ...Non ?
              @+


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2018 10:48

                Seul reproche que l’on peut adresser à la victime. Elle avait qu’à mieux choisir son conjoint,....


                • Armelle Armelle 1er février 2018 11:38

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Vous parlez de quelle victime ?


                • rosemar rosemar 1er février 2018 17:38

                  @Armelle


                  Et voilà ! La victime deviendrait presque coupable, n’est-ce pas ??

                • Diogène diogène 1er février 2018 10:52
                  L’amour est un oiseau rebelleQue nul ne peut apprivoiserEt c’est bien en vain qu’on l’appelleS’il lui convient de refuser
                  Carmen - Bizet

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er février 2018 10:57

                    @diogène


                    je ne vois que peu d’amour dans cette histoire. Désolé. S’il l’avait vraiment aimée, il se se serait rendu directement au commissariat et n’aurait pas joué cette comédie,...

                  • rosemar rosemar 1er février 2018 17:39

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    En effet, le scénario qui a suivi le crime est terrible.

                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 1er février 2018 10:53

                    Que cela vous plaise ou non, tout justiciable à le droit de se défendre.

                    Chiappa a vomi sa haine, vous y participez mais le droit c’est le droit. L’instruction fera son travail afin d’éclairer la justice...

                    Vous rosemar et Chiappa en répandant votre mauvaise morve, vous donnez raison au justiciable et vous prouvez que des femmes sont largement capable d’être haïe, voir plus...


                    • V_Parlier V_Parlier 1er février 2018 11:52

                      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                      Un avocat fait son boulot au tribunal, pas à la télé pour nous faire de la pub pour son client ! Donc Chiappa a parfaitement raison ici, indépendamment de ce que je pense de l’article.


                    • rosemar rosemar 1er février 2018 17:40

                      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                      C’est exact : tout justiciable a le droit de se défendre... de là à inverser les rôles ? C’est un problème, il me semble...

                    • Cateaufoncel 1er février 2018 10:53

                      « ...victime de ce qu’on appelle un féminicide. »

                      Un néologisme sans aucune utilité, puisqu’il existe déjà un terme étymologiquement beaucoup plus correct, en usage depuis la moitié du XIXe : uxoricide.

                      « Cet argumentaire de l’avocat transforme curieusement la victime en coupable.... »

                      Pas du tout. L’avocat fait son métier d’avocat en avançant une explication de l’acte, avant de produire ce qu’il considère comme une circonstance atténuante. On peut imaginer qu’il possède déjà des témoignages allant dans ce sens, dont la trublione Schiappa n’a évidemment pas la moindre idée, elle qui a poussé la bêtise jusqu’à parler d’assassinat...

                      Je sais bien que ça gêne les féministes, mais des hommes outrageusement dominés par leur femme, ça existe...


                      • Diogène diogène 1er février 2018 11:04

                        @Cateaufoncel

                        En outre, une fois de plus, le mot « argumentaire » est utilisé là où il aurait fallu recourir au mot « argumentation » : l’un est une liste d’arguments possibles et disponibles, l’autre est un raisonnement n’utilisant que les arguments pertinents.

                      • JL JL 1er février 2018 11:25

                        @Cateaufoncel
                         
                        « Si nous voulons vraiment protectionner notre langabulaire,
                        inacceptons l’invasionnement des néologismes
                         » Le Chat
                         
                         
                        Le jour où un tigre bouffera son dompteur, les belles âmes qui crachent ici sur rosemar et Marlène Schiappa diront : c’est bien fait !
                         
                         Pas faux ! Mais le tigre est captif, lui.


                      • rosemar rosemar 1er février 2018 17:45

                        @Cateaufoncel

                        On saura par la suite ce qu’il en est, mais je trouve que l’avocat a tôt fait d’inverser les rôles : il semblerait que la victime soit coupable ? 

                      • Taverne Taverne 1er février 2018 11:20

                        Les avocats connaissent le contenu du dossier, la ministre n’y a pas accès.

                        Qualification pénale de l’acte : Ce n’est pas à la ministre de requalifier un meurtre en assassinat, qualification plus grave qui suppose la preuve de la préméditation. Affirmer cela quand on ne connaît rien au dossier est grave. C’est la justice qui donnera la qualification précise adéquate.

                        Quant à la dénomination de l’acte dans le langage courant, il y a eu homicide et non féminicide, mot non reconnu par la langue française. L’homicide est le fait de tuer volontairement un être humain. On ne va pas donner un nom pour chacune des catégories d’être humain : homme, femme, enfant, fœtus. On dit « infanticide » parce que l’enfant est une personne à part, fragile, dépendante des adultes, ce qui n’est pas le cas de la femme.


                        • Diogène diogène 1er février 2018 11:26

                          @Taverne

                          on dit aussi « régicide », « fratricide », « patricide » !

                          Pour les animaux, il existe « raticide », « insecticide », et pour les champignons et moisissures « fongicides ». Dommage qu’aucune fabricant ne propose de « connicide » !

                        • JL JL 1er février 2018 11:27

                          @Taverne
                           
                           pas faux, mais quid des crimes racistes ?
                           
                           Ceci dit, je pense aussi que le barbarisme employé par rosemar est à proscrire vigoureusement.


                        • JL JL 1er février 2018 11:29

                          @diogène
                           
                          ’’Dommage qu’aucune fabricant ne propose de « connicide » !’’
                           
                           Il est interdit de dire « mort aux cons » : ça fait trop de dégâts.


                        • Taverne Taverne 1er février 2018 11:48

                          @diogène

                          Vous oubliez « suicide ». Ces mots on été attribués à des catégories qui ont du sens (juridique et moral). Mais créer le mot « féminicide » alors qu’il est compris dans celui d’« homicide » n’a pas de sens. A moins de considérer que le meurtre d’une femme est pire que celui d’un homme. Mais au nom de quoi et sur quels critères objectifs ?

                          De même le « fratricide » concerne un membre de la fratrie qu’il soit féminin ou masculin. Ne créons pas de mots qui n’ont pas de nécessité d’exister.


                        • Fergus Fergus 1er février 2018 12:04

                          Salut, Taverne

                          « Suicide » à ne pas confondre avec « Suisside » qui ne vaut que pour les Helvètes ! smiley

                          Sinon, d’accord avec toi : il n’y a pas lieu de différencier les femmes des hommes victimes d’« homicides ».

                          Cela n’aurait de sens que si les femmes étaient victimes de crimes en raison de leur féminité, ce qui n’est pas le cas : elles sont victimes de lâches qui usent de leur supériorité physique ; et à cet égard, il ne faut pas oublier qu’environ 9 % des cas de meurtres conjugaux de ce type sont commis par des femmes !

                          Bonne journée.


                        • Cateaufoncel 1er février 2018 12:12

                          @Taverne

                          « Ne créons pas de mots qui n’ont pas de nécessité d’exister. »

                          D’autant moins que l’Académie a accepté le terme uxoricide pour qualifier le meurtre d’une femme par son mari, vers le milieu du XIXe siècle (1842, selon le CNRTL).


                        • Taverne Taverne 1er février 2018 12:17

                          @Cateaufoncel

                          D’une épouse et donc pas d’une femme.


                        • Taverne Taverne 1er février 2018 12:27

                          @Fergus

                          « Cela n’aurait de sens que si les femmes étaient victimes de crimes en raison de leur féminité ». Cela peut arriver et le législateur a créé une qualification aggravante : le crime sexiste. C’est un apport de la loi sur l’égalité et la citoyenneté du 27 janvier 2017 article 171  :

                          Code pénal : « Art. 132-77.-Lorsqu’un crime ou un délit est précédé, accompagné ou suivi de propos, écrits, images, objets ou actes de toute nature qui soit portent atteinte à l’honneur ou à la considération de la victime ou d’un groupe de personnes dont fait partie la victime à raison de son sexe, son orientation sexuelle ou identité de genre vraie ou supposée, soit établissent que les faits ont été commis contre la victime pour l’une de ces raisons, le maximum de la peine privative de liberté encourue est relevé ainsi qu’il suit : (...)« 

                          Le seul fait que la victime soit plus faible que son agresseur ne suffit pas. Sinon, il faudrait aussi créer le »gringaleticide" par exemple : l’agression d’un gringalet par un homme baraqué.


                        • Fergus Fergus 1er février 2018 12:53

                          @ Taverne

                          Je ne dis évidemment pas que le crime sexiste n’existe pas, mais qu’il ne s’agit pas de cela dans l’écrasante majorité des meurtres ou assassinats entre conjoints ou concubins.


                        •  Christian Ratatouille 1er février 2018 12:58

                          @Fergus
                          je vais me petit suissidé... smiley


                        • rosemar rosemar 1er février 2018 13:48

                          @diogène

                          Et certains sont même pris en flagrant délit de « linguicide » ! voir plus loin....

                        • Cateaufoncel 1er février 2018 14:49

                          @Taverne

                          « D’une épouse et donc pas d’une femme. »

                          Cette femme étant tuée par son mari, elle est ipso facto son épouse. Si les mots ont un sens...


                        • Hervé Hum Hervé Hum 1er février 2018 15:42

                          @Taverne

                          L’homicide est le fait de tuer volontairement un être humain.

                          Euh, désolé de vous contredire, mais non, l’homicide ne caractérise que le fait qu’il y eut mort d’une personne. Pour dire si c’est un homicide volontaire, on rajoute le terme volontaire !

                          SInon, on parle d’homicide involontaire lorsque la préméditation n’est pas établie

                          Mais dans le cas présent, tous les actes du meurtrier tels que relatés par les médias vont dans le sens de la préméditation et il sera sans doute bien difficile à l’avocat de prouver le contraire, surtout pour un avocat qui m’a paru bien médiocre.


                        • Taverne Taverne 1er février 2018 15:46

                          @Cateaufoncel

                          Le terme uxoricide est employé pour qualifier le meurtre d’une femme par son mari : sa femme = son épouse et non pas n’importe quelle femme. Meurtre de sa propre femme = meurtre de son épouse.

                          Les mots ont un sens, il suffit de les lire.


                        • Taverne Taverne 1er février 2018 15:58

                          @Hervé Hum

                          Oui. Un homicide est l’action de tuer un autre être humain, qu’elle soit volontaire ou involontaire. Vous avez raison, soyons exact.

                          En revanche, quand vous dites « tous les actes du meurtrier tels que relatés par les médias vont dans le sens de la préméditation », je réponds que les médias ne savent rien du dossier et que l’on n’est qu’au début de l’affaire. De plus, les médias n’ont pas compétence pour qualifier les crimes.


                        • Antoine 1er février 2018 19:29

                          @Fergus
                          Je ne dis évidemment pas que le crime sexiste n’existe pas,
                          Des crimes sexistes ? où ça ? Éliminons tous les infanticides en raison du sexe du bébé, là il faudrait dire femellicide.
                          Mais de crimes sexistes non. Quand on est sexiste on considère généralement que la femme est un être faible qu’il faut protéger.
                          Un sexiste n’envoie pas les femmes se faire trouer la peau à la guerre, par exemple, un féministe si.


                        • Antoine 1er février 2018 19:40

                          @Antoine
                          Pas plus qu’il envoie sa femme bosser pour mille euro par mois, se taper le métro, et se faire sauter accessoirement par le chef de service.


                        • Cateaufoncel 1er février 2018 20:08

                          @Taverne

                          « 
                          Meurtre de sa propre femme... »

                          Meurtre de sa propre femme par son mari, donc, pour être complet smiley


                        • Hervé Hum Hervé Hum 1er février 2018 22:14

                          @Taverne

                          Vous avez raison concernant les médias, je n’écris pas le contraire. Je les cites, parce que toute ma connaissance vient de ces derniers. Mais les journalistes ne s’appuient t-ils pas sur les déclarations d’officines officielles ? Mais surtout, tout le monde à vu et peut voir ces images d’un homme abattu par la mort de sa femme. Si j’étais l’avocat du super présumé coupable, je réfléchirai à une ligne de défense disons le, quelque peu tendancieuse...

                          Par contre, vous auriez pu me corriger, car quand j’écris « SInon, on parle d’homicide involontaire lorsque la préméditation n’est pas établie », ce n’est pas correct, car un homicide peut être volontaire et sans préméditation. Lorsque la volonté de tuer vient par réaction d’une action soudaine, donc, par réaction à chaud.

                          On appelle homicide involontaire, un homicide par accident.


                        • kalachnikov kalachnikov 1er février 2018 22:17

                          @ Hervé Hum

                          Ca n’existe pas en droit français, l’homicide, c’est un américanisme. Je crois qu’on distingue ’ayant donné la mort sans intention de la donner, meurtre et assassinat (= avec préméditation).


                        • Albert123 1er février 2018 11:32

                          « Cet argumentaire de l’avocat transforme curieusement la victime en coupable : c’est une façon de justifier et d’excuser le meurtre d’Alexia Daval, une façon d’accuser la victime. »


                          Non juste de partager les responsabilités (dur dur pour les lolitas, la notion de responsabilité et causalité) des événements qui ont eu lieu entre les 2 membres du couple car si :

                          « L’homme tue, la femme rend fou » (de P De Vulpillière)

                          or un homme rendu fou peut finir par tuer, 

                          à bon entendeur Mesdames, votre nature intrinsèquement narcissique peut devenir de la perversion du même nom lorsque le profil « attachieuse et connasse » est à ce point mis en valeur par nos mass médias décérébrés et les dindes en tabliers à la sauce Schiappa qui le sont tout autant.

                          Vous voulez vous émancipez , commencez déjà par admettre votre nature pour pouvoir la dépasser.

                          c’est ce qui distingue le féminisme véritable du femellisme actuellement en vigueur.

                          • eddofr eddofr 1er février 2018 11:39

                            Non ce n’est pas un féminicide !


                            C’est un uroxicide.

                            Quitte à catégoriser le crime , classez le dans la bonne case.

                            Le féminicide, par définition, c’est le meurtre d’une ou de plusieurs femmes ou filles en raison de leur condition féminine. 
                            Le terme a été inventé par l’auteur féministe Diana E. H. Russell en 1976, qui définit « le meurtre de femmes commis par des hommes parce ce que ce sont des femmes.

                            L’uroxicide : c’est le meurtre de sa propre épouse.

                            Le motif de l’uroxicide peut être, entre autre, l’appât du gain, la passion, la violence au sein du couple, le coup de folie, etc ... 

                            Le motif de l’uroxicide est presque antinomique du féminicide, car ce dernier est par définition exempt de motif personnel ou affectif :
                            Le fémnicide tue « une femme » (sous-entendu n’importe laquelle) parce qu’elle est une femme et qu’elle ne correspond pas au « modèle » qu’il veux imposer aux femmes.



                            • Cateaufoncel 1er février 2018 12:15

                              @eddofr

                              Désolé. eddofr, c’est uxoricide, du latin uxor = épouse.


                            • rosemar rosemar 1er février 2018 12:37

                              @Cateaufoncel

                              En effet, mais il est dyslexique !! Et il a commis un barbarisme...

                            • rosemar rosemar 1er février 2018 12:54

                              @Cateaufoncel

                              C’est ce qu’on appelle : un « linguicide »... !

                            • rosemar rosemar 1er février 2018 13:03

                              @Robert Lavigue

                              Attention ! Il ne s’agit pas de massacrer en plus la langue : le mot juste est « uxoricide »...

                              Vous, vous vous contentez de reproduire le mot qui vient d’être « mal » cité...

                              LINGUICIDE !!

                            • Armelle Armelle 1er février 2018 13:27

                              @rosemar
                              Et vous osez reprendre Robert Lavigue sur de supposés « mots justes », quand vous même usez d’un terme totalement absurde, lequel déjà est hors sujet et appelle une analyse qui n’est même pas développée dans votre article ?
                              Mais oui, vous êtes une irresponsable Rosemar, car on oubliera en qqes secondes le texte insipide pour ne retenir que le titre !!!
                              Est-ce que vous imaginez une seconde l’interprétation du terme « féminicide » que peuvent en faire les jeunes filles à l’égard de la gent masculine ? Et qui n’est d’ailleurs d’autre qu’une déformation orientée afin d’alimenter vos convictions idiotes ?
                              Oui vous êtes dangereuse et je suis inquiète de vous savoir chaque jour censée « instruire » nos enfants
                              Et si je vous retacle à nouveau , c’est parce que vous dénier répondre à la plupart des remarques.
                              ...« Une erreur devient une faute quand on refuse de la corriger »...


                            • eddofr eddofr 1er février 2018 13:35

                              @Cateaufoncel


                              Oups, c’est soit de la dyslexie fonctionnelle (les doigts qui ripent) soit un acte manqué.

                              En serais-je resté au stade du pipi-caca ?

                            • rosemar rosemar 1er février 2018 13:43

                              @Armelle

                              Allons bon ! un peu d’humour, ma chère ! 
                              Certains et certaines en manquent singulièrement !!

                            • rosemar rosemar 1er février 2018 13:45

                              @eddofr

                              C’est possible...

                            • rosemar rosemar 1er février 2018 13:46

                              @Self con troll

                              N’est-ce pas ?

                            • Armelle Armelle 1er février 2018 14:01

                              @rosemar
                              Bah nous devrons faire preuve de mansuétude pour entrevoir l’humour que vous prétendez percevoir dans vos propos !!!
                              Et si l’idée d’un one man show vous venait à l’esprit, je vous déconseille...
                              Bonne journée quand même, avec malgré tout le regret de ne pas vous voir admettre que votre titre est une « faute », terme que vous utilisez en revanche sans modération à l’égard de vos élèves...


                            • Cateaufoncel 1er février 2018 14:46

                              @rosemar

                              « C’est ce qu’on appelle : un « linguicide »... ! »

                              Il faut admettre que le terme n’est pas d’usage courant. Si je le connais, c’est que la pratique régulière de la presse italienne me l’a rendu familier, j’avoue.


                            • rosemar rosemar 1er février 2018 17:29

                              @Cateaufoncel

                              Je n’ai pas pu m’empêcher d’utiliser ce terme que j’ai mis entre guillemets : l’occasion était vraiment trop bonne...

                              Merci d’avoir mis en évidence cette erreur : le latin a son utilité !!

                            • kalachnikov kalachnikov 1er février 2018 22:07

                              @ Robert Lavigue

                              Lol, comment elle t’a niqué pour le coup, la Rosemar... Il voulait faire le malin, le Robert, je suis sûr qu’il va raconter tout ça à son papa spirituel l’Emmailloté au rade de Gigi, entre deux coups de jaja.


                            • bubu123 1er février 2018 12:10

                              nan mais vous êtes sur de savoir quel est le rôle de l’avocat ?


                              il ne cherche pas à rendre la victime coupable, il cherche des circonstances atténuantes, ce qui est son boulot !!!

                              • Crab2 1er février 2018 12:29

                                Que dire des déclarations misogynes de l’avocat du meurtrier, qui n’ont pas d’autres objets que de faire passer la victime pour responsable et coupable du sort que lui a réservé son mari, sinon d’ajouter que c’est un con ! - Suite :

                                https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/feminicide.html


                                • bubu123 1er février 2018 13:28

                                  @Crab2

                                  avec vous bientot meme les avocats ne pourront plus faire leur job, ca deviens affligeant 

                                • Crab2 1er février 2018 12:31

                                  Que dire des déclarations misogynes de l’avocat du meurtrier, qui n’ont pas d’autres objets que de faire passer la victime pour responsable et coupable du sort que lui a réservé son mari, sinon d’ajouter que c’est un con ! - Suite :

                                  https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/feminicide.html



                                    • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 2018 13:00

                                      D’un point de vue féministe, quand une mère tue son fils, c’est de la légitime défense. Rendez-vous compte qu’à dix ans, Alexis commençait à ressembler physiquement à son père ! Mais quelle agression intolérable qui réclamait vengeance !

                                       

                                      D’un point de vue féministe, quand un mâle réchappe de plusieurs tentatives d’assassinat par sa toujours-épouse, c’est un scandale, une erreur de dieu, et elles se vantent que « Moi, je ne t’aurais pas loupé ! ».
                                       

                                      D’un point de vue féministe, un adultère féminin est un triomphe du bon goût, une victoire sur le patriarcat abhorré.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, un adultère masculin est le fait d’un salopard irresponsable.
                                       
                                      Du point de vue de la journaliste féministe, expliquer aux femmes comment « Trompez le sans qu’il vous coince ! Coincez le quand il vous trompe ! », c’est un bon coup, et de si bonne guerre.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, « Georges Brassens, c’était un sacré misogyne ! ».
                                       
                                      D’un point de vue féministe, « Le bon vin est pour les dames, l’eau du puits pour leur mari ! ».
                                       
                                      D’un point de vue féministe, un mâle hétérosexuel est coupable du crime de pas-pédalitude.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, une hétérosexuelle est une traîtresse, qui parfois pactise avec l’ennemi héréditaire.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, mentir et frauder est de la légitime défense.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, ceux qui n’aiment ni mensonge ni fraude sont « de sacrés misogynes ! ».
                                       
                                      D’un point de vue féministe, sacrifier les premiers nés s’ils sont mâles, est un simple respect des rites les plus sacrés. De mon point de vue de fils premier né, mon sentiment diffère à ce sujet.
                                       
                                      D’un point de vue féministe, Abraham était rien qu’un traître et un salopard, puisqu’au lieu de sacrifier pieusement son fils, il a tué un bouc à la place !
                                       
                                      D’un point de vue féministe, si les femmes hétérosexuelles réclament des mâles bien plus grands qu’elles, c’est à cause d’un complot masculiniste et patriarcal, des hommes des cavernes contre les femmes des cavernes... En tout cas c’est ce qu’enseignait Françoise Héritier, au Collège de France.
                                       
                                      D’un point de vue féministe... La liste est sans fin.

                                      • juluch juluch 1er février 2018 13:15

                                        Un coup de colère qui a aboutit à un meurtre....ça peut arriver.


                                        par contre sous l’effet surement de la panique a maquillé son geste....ça il va le payerr aux assises.

                                        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 1er février 2018 14:11

                                          Bonjours , le mot meurtre avait l’ avantage de ne créer aucun sexisme .


                                          parle t’ on de « masculinicide » ou de « feminicide » dans le langage courant ? ... ou même dans les texte littéraire ?

                                           de plus im me semble que le préfixe « homo » ne fait aucune référence a « homme masculin » mais signifie « pareil , identique »
                                          comme dans homothecie ou homosexuel, celui derrivant ensuite vers « humain » = ceux qui sont pareil 

                                          l’ homicide étant donc l’ action de tuer son prochain sans distinction de sexe.
                                          ce n’ est donc pas priori un mots sexiste ... contrairement a des expression « comme chasser la grenouille » , ou « suivre la trainée d’ escargot » pour designer la recherche d’ une femme facile ... ca c’ est sexiste .

                                          Bien sur loin de moi l’ idée de vous interdire d’ user de néologisme .

                                          ______________________________________________________________________ __________

                                          concernant l’ affaire de la « joggeuse » , la loi maintient encore la présomption d’ innocence jusques au verdict .Il peut en effet se rétracter .... 

                                          L’ accident est peut probable , tout ceux qui on fait un peut de lutte greco romaine au lycée savent qu’ il faut soit une excellente technique , ou une capacité de surprise , pour placer une clef ou un étranglement sur une cible Plus forte et imposante que soit .

                                          Il faut aussi une terrible volonté pour maintenir l’ étranglement a terme après l’ inconscience il faut l’ envie de tuer a main nu , c’ est bien moins facile qu’ avec une arme a feu <clic , Bang , c finit>
                                          la ca demande au moins 5 minutes .... difficile de plaider l’ accident ....

                                          On en aprendra certainement plus au fur et a mesure de l’ enquete .

                                          ______________________________________________________________________ ___________

                                          les avocats , joue leur rôle en accord avec le suspect , il font donc leur boulot et ce que demande le client .

                                          ______________________________________________________________________ ___________

                                          Notre ministre , sait très bien quel mots utiliser , car s’ il y a séparation entre etat et justice ce n’ est que pour les ministre ne donne pas de consigne au juge . mais la séparation n’ empêche pas le juge d’ informer le gouvernement c’ est parfaitement légal . la séparation est a sens unique .

                                          ______________________________________________________________________ _________

                                          merci pour l’ article , en vous souhaitant bonne continuation.



                                           .



                                          • Decouz 1er février 2018 14:27

                                            @Cyrus
                                            non homi vient bien du latin, homo, comme homme, sauf que dans ce cas l’orthographe respecte le latin avec un seul m, comme homosexuel, alors que homme est illogique avec deux m si on veut y trouver une raison remontant au latin.

                                            Homogène, cela viendrait du grec.
                                            Homicide c’est par rapport à l’homme comme espèce. 

                                          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 1er février 2018 14:36

                                            @Decouz

                                            Effectivement j’ ai confondu l’ origine grecque et latine .
                                            j’ en resterais donc au meurtre qui n’ est pas sexiste .

                                            Merci pour « l’ Ecriture illogique de l’ homme » je l’ ignorait.

                                            Bonne journée

                                          • Antoine 1er février 2018 21:06

                                            @Decouz
                                            Non homosexuel vient de homo qui veut dire semblable, pareil comme dans homogène ou homotétie.
                                            Un homophobe n’est pas qu’elle qui n’aime pas les hommes mais bien qui n’aime pas les ... et les ..., hommes ou femmes, donc.
                                            Le redoublement du m aussi bien dan homme que dans femme vient sans doute d’une autre histoire.


                                          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 3 février 2018 13:29

                                            @Antoine
                                            Exact , de même qu’ un agoraphobe n’ est pas quelqu’un qui as peur d’ agoravox ;)


                                            merci pour le renfort etymologique , tu as raison l’ homophobie est tres precise dans sa definition , il ne s’ agit pas de misanthropie , ni d agora-phobie .



                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 1er février 2018 15:13

                                            Ce drame passionnel est apparemment une des formes d’homicides....
                                            La récupération politique dont il fait l’objet doit être sévèrement réprimandé par la loi. 
                                            La haine de certains membres de ce gouvernement est stupide,dangereuse, incite à la chasse aux sorcières.
                                            Attention Macron ! aux effets boomerang.
                                            La justice est là pour instruire ce genre de dossier.
                                             
                                            La meute doit rentrer à la maison.N’est ce pas Marie Minelli....

                                             smiley

                                             


                                            • scorpius scorpius 1er février 2018 16:09

                                              Banal fait divers à la con qui a tenu 3 mois ...

                                              on scénarise de tout coté ... on interviewe et tout le monde répond ...sauf l’instituteur du petit jonathan ... des heures et des heures de programmes pas chers qui détourne l’auditeur et l’empêche de réfléchir ... A l’occasion ça permet de détourner l’attention d’un dossier darmanin plus gênant pour le pouvoir ... Un gars avec des griffures et des ecchymoses qui déclarent la disparition de sa femme et que l’on retrouve 3 mois après ... ça s’appelle une mise sous cloche...

                                              A la prochaine polémique qui gêne le pouvoir, nous aurons une nouvelle perquisition en live d’un monastère où l’on aurait vu de ligonnes ou les aveux cachés de la copine à lelandais ...

                                              Les gars font ce qu’ils veulent avec les mougeons ...  smiley

                                              • rosemar rosemar 1er février 2018 17:34

                                                @scorpius

                                                C’est certain : la médiatisation a donné de l’ampleur à cette affaire, on a vu le mari éploré, la marche blanche, l’hommage rendu à la défunte etc.

                                              • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 2018 20:52

                                                @rosemar. TU as vu.

                                                Ce que c’est que d’être addicte à la boîte à images...

                                              • zygzornifle zygzornifle 1er février 2018 16:45

                                                Bon alors quand c’est que l’on parle de Macron en Tunisie ou du panda ?


                                                • Taverne Taverne 1er février 2018 16:52

                                                  A Rosemar :

                                                  Vous répondez vous-même à votre question dès vos premières lignes : « non, Alexia Daval n’a pas été tuée alors qu’elle effectuait un jogging, non, Alexia Daval n’a pas été victime d’un inconnu, d’un rôdeur. »

                                                  Alexia n’a donc pas été victime d’un tueur de femmes. C’est cette croyance en un tueur de joggeuses qui avait justifié la demande de certains(es) de qualifier ce crime de « féminicide ». C’était notamment la thèse défendue ici par le philosophe Guillaume Le Blanc.


                                                  • rosemar rosemar 1er février 2018 17:33

                                                    @Taverne

                                                    Alexia a été tuée par son conjoint. En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint : un chiffre effrayant



                                                  • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 18:10

                                                    @rosemar

                                                    Tous les 3 jours...La pauvre.
                                                    Sans doute devrait elle envisager le divorce ?
                                                    Ou éviter le domicile conjugal le mercredi et le samedi.

                                                  • rosemar rosemar 1er février 2018 18:41

                                                    @Pere Plexe

                                                    Franchement, se moquer ainsi de femmes assassinées, est-ce bien décent ?

                                                  • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 18:45

                                                    @rosemar
                                                    Absolument pas.

                                                    Mais je ne suis pas certain que cela change leur triste sort
                                                    Pas plus que d’utiliser le mot « féminicide ».

                                                  • papijef papijef 1er février 2018 20:48

                                                    @rasemor
                                                    en effet, cela doit être très dur de mourir tous les trois jours.


                                                  • Armelle Armelle 2 février 2018 15:25

                                                    @rosemar
                                                    "Alexia a été tuée par son conjoint. En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint : un chiffre effrayant"

                                                    Pas plus effrayant que cela ;
                                                    http://madame.lefigaro.fr/societe/hommes-battus-la-justice-est-bien-plus-clemente-avec-les-femmes-auteures-de-violences-080415

                                                    Vous seriez impartiale, objective, honnête et sensée, vous parleriez d’individus qui décèdent sous les coups de leur conjoint.
                                                    Franchement il y en a un peu ras le bol de cette stigmatisation débile !!!

                                                    Vous cherchez quoi au juste ?


                                                  • Armelle Armelle 2 février 2018 15:38


                                                    Vous n’avez pas réussi vous, à tuer le vôtre ?
                                                    ...Un homme c’est tous les 13 jours, et vous pas une fois vous avez réussi ? ...Toujours aussi efficace Rosemar !!!
                                                    Toujours est-il que vous semblez être animée par une haine incommensurable à l’égard du masculin !!!
                                                    Vous savez, souvent, on ne reçoit que ce que l’on donne !!! Posez-vous des questions...


                                                  • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 18:07

                                                    Est ce qu’en déclarant « le féminicide est bien vivant » l’auteure commet un occis mort... ?


                                                    • bonnes idées 1er février 2018 18:24

                                                      Pourquoi cherchez vous à expliquer ce geste dans ses moindres détails. Il a commis l’irréparable et puis c’est tout alors qu’il avait le choix de la séparation si tout entre eux allait si mal mais de là à la tuer il y a deux monde.
                                                      Cela me rappelle une histoire de pierre belle mare ou les enfants disaient : « papa a tué maman et pourtant il était si gentil. »


                                                      • Pere Plexe Pere Plexe 1er février 2018 18:47

                                                        @bonnes idées
                                                        On entend déjà la plaidoirie de la défense « vous n’allez quand même pas condamner ce veuf qui vient de perdre sa femme... »


                                                      • Attilax Attilax 1er février 2018 19:24

                                                        Salut Rosemar,

                                                        Étonnant le nombre de gars qui prennent la défense d’un pareil salopard. Perso, je trouve comme la ministre que les propos de cet avocat sont inacceptables. Un accident ? Son client a été dans la foret cramer le corps, a trompé ceux qui l’aimaient et le soutenaient pendant trois mois, et a étranglé sa femme. Il faut 6 minutes pour que la privation d’oxygène tue un cerveau. 6 minutes, c’est long pour un « accident » sous le coup de la colère. On a le temps de réfléchir à ce qu’on fait en 6 minutes. Et l’avocat ose dire « allez vous condamner cet homme pour quelques minutes d’aveuglement ? » , il ose dire qu’elle « écrasait son mari », qu’il « n’avait pas la vie qu’il voulait », pauvre chou ! Et alors, tu crois que nous on a la vie qu’on veut, dugland ? Genre c’est sa faute si il l’a tuée. c’est énorme. Ça me rappelle « l’antisémitisme c’est la faute des juifs », ben là c’est « les violences faites aux femmes, c’est la faute des femmes ». En chargeant la victime en pleine période de « balance-ton-porc », à mon avis il n’a pas choisi le meilleur créneau de défense, cet imbécile.


                                                        • rosemar rosemar 1er février 2018 22:52

                                                          @Attilax

                                                          Merci pour ces réflexions de bon sens...

                                                        • Attilax Attilax 2 février 2018 12:15

                                                          @rosemar

                                                          Vu les « étoiles », on peut en déduire que la majorité des hommes lecteurs d’agoravox considèrent le meurtre d’une femme par son mari comme tout à fait acceptable. Les porcs ont encore de beaux jours devant eux, apparemment...

                                                        • Ben Schott 2 février 2018 13:02

                                                          @Attilax
                                                           

                                                          Vous êtes une « synthèse »...
                                                           


                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 2 février 2018 13:17

                                                          @Attilax. Mais tu approuves chaleureusement le meurtre d’un mari par madame.


                                                        • Attilax Attilax 3 février 2018 11:51

                                                          @Ben Schott

                                                          Vous en êtes une autre. Une caricature, même smiley

                                                          @Lavau

                                                          Où ai-je dit ça, s’il vous plaît ? Mon jugement serait exactement le même si les rôles étaient inversés. Je ne crois pas que la domination soit une affaire de sexe mais de pouvoir. Il se trouve qu’il y a BEAUCOUP plus de femme battues que d’hommes battus, beaucoup plus de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint que l’inverse, beaucoup plus de femmes violés par des hommes que d’hommes violés par des femmes, c’est pas ma faute. Peu d’hommes se font tripoter par des nymphomanes dans le métro et nous sommes rarement harcelés par des grosses lourdes qui veulent nous culbuter rapidos. Donc ne faites pas semblant de ne pas comprendre et merci de ne pas me faire dire ce que je n’ai jamais dit.
                                                          Si j’étais une gonzesse, je me battrais comme elles pour ne plus être une proie ou une victime, elles ont bien raison ! Au vu des réactions à cet article, elles ont encore du chemin à faire...


                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 3 février 2018 12:10

                                                          @Attilax. Cherche à qui le crime profite.

                                                          Je parle évidemment de la propagande misandre victimaire, propagandée par toute la presse aux ordres des oligarques. A laquelle tu es soumis.
                                                           
                                                          http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&view=article&id=124:qubec—confirmation-de-la-fraude-aux-qfemmes-battuesq&catid=43:financement-du-fminazisme&Itemid=57
                                                           
                                                           
                                                          L’un des résultats de cette criminalité organisée, est de livrer nos enfants déboussolés aux trafiquants de stupéfiants - dont la C.I.A. qui récupère ainsi largement sa mise initiale.

                                                        • Attilax Attilax 3 février 2018 17:38

                                                          @JC_Lavau

                                                          N’importe quoi...

                                                          Votre non-réponse à mes questions se suffit à elle-même et montre l’étendue de votre mauvaise foi : donc pour vous, le féminisme (qui est un crime) est dirigé par la CIA qui fait de nos enfants des trafiquants de drogue. Comment ai-je pu passer à côté de ça, bon dieu ? Que dire à part un grand bravo pour cette magnifique démonstration qui invalide tout ce que j’ai dit, bien sûr. Enfin, au Quebec en tout cas.
                                                          Quand à ma « soumission » à un quelconque féminisme, mort de rire ! Je constate seulement ce que je vois au quotidien depuis que je suis né, c’est tout. Je ne porte pas spécialement les féministes officielles dans mon cœur : elles détestent généralement tous les hommes avec la même mauvaise foi évidente que vous les femmes. Je ne choisis jamais entre deux bandes de connards, c’est un principe. C’est marrant comme vous vouvoyez quand vous êtes d’accord et comme vous tutoyez quand vous ne l’êtes pas. Une manière subtile d’exprimer votre mépris, j’imagine... C’est un peu désespéré, tout ça, et surtout indéfendable intellectuellement, si vous vous en rendiez compte, vous ne sortiriez pas des bêtises aussi énormes.
                                                          Étonnant pour un « scientifique ».

                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 3 février 2018 22:19

                                                          @Attilax. Il y a plus de quarante ans que les objectifs féministes avouables ont été atteints et dépassés dans nos pays surenveloppés.

                                                          Il ne reste que les objectifs inavouables et mafieux.
                                                          Quand Robert, notre soudeur, rechargeait à l’arc la vis de l’extrudeuse, à la fin de la journée il avait le visage tout noir. Là les féministes ne réclament pas de quotas pour prendre son métier. Pas vernis-à-ongles-compatible.
                                                          Elles ne réclament pas non plus de quotas dans le bâtiment et les travaux publics. Beaucoup trop dur.
                                                           
                                                          D’une mauvaise foi égale à la tienne, Gudrun Schyman réclamait un impôt spécial sur le délit de masculinité, que 51 à 52 % des suédois commettent rien qu’en naissant.

                                                          Elle se basait sur la « bonne foi » de l’Amnesty International à Soros.


                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 4 février 2018 05:25

                                                          @Attilax. Cette fraude au quantificateur est standard chez tous les militants aveuglés, et n’est point spécifique aux seules féminazies : «  elles détestent généralement tous les hommes avec la même mauvaise foi évidente que vous les femmes. »

                                                          Fin de citation.

                                                          Cesser de se laisser aveugler est un choix d’adulte. Peu y parviennent.
                                                          Jamais on n’y parvient en restant toute sa vie dans la même secte, ou la même maison de fous.

                                                        • Antoine 1er février 2018 19:44

                                                          On a vu ce mari éploré et dévasté lors des obsèques de sa femme, on a vu ce mari effondré et on pouvait difficilement penser qu’il était à l’origine de la mort de sa femme.
                                                           
                                                          Un peu comme quand Valls va pleurer Charlie, donc.


                                                          • aimable 1er février 2018 19:47

                                                            avant dans arriver là , le jour ou il s’est fait traité pour la 1ére fois d’impuissant ( lu dans ouest France ) il aurait dut fuir, ( la fuite est souvent une victoire sur soi ) parce que dans ce cas là , cela lui aurait évité de commettre l’acte irréparable


                                                            • JC_Lavau JC_Lavau 1er février 2018 20:36

                                                              @aimable. Cf. « Callixto » sur feu le forum des .HyènesdeGuerre :

                                                              - Mon mec je vais en changer. Ce n’est pas qu’on ne s’entend plus ni qu’on n’a plus de complicité, mais je ne le désire plus. Alors je vais en changer.
                                                              - Oh oui, belle Callixto ! Libérons nous des schémas asservissants !
                                                               
                                                              Le féminisme est une école de déni d’autrui (en plus d’être devenu une organisation mafieuse). Et le pire est que ce n’est pas la seule qui soit promue par la presse aux ordres des oligarques. Mais c’est celle qui produit le plus de dégâts sur le peuple entier. Telle est sa mission réelle.

                                                            • eric 1er février 2018 20:27

                                                              Les progressistes sont dans l’ensemble des abrutis. Non pas nécessairement parce qu’individuellement ils seraient stupides, mais parce que leur mode de pensée, qui est un « individualisme collectif », les contraint aux plus petit dénominateurs communs, compréhensible par tous. Par leurs « collectifs »...

                                                              Un « féminicide » est un mot américains inventé par une féministe américaine ( les pires..) et qui’ n’a aucun sens. Il se réfère au fait qu’une femme serait tuée par un homme parce qu’elle serait une femme.

                                                              Ici, le type a tué cette personne parce qu’elle était « son conjoint » et pas du tout parce que c’était une femme. Il y a tout à parier que si il avait été marié à un « tous », les choses se seraient passées de la même façon.

                                                              Tout est très bien dit par le jeune étudiant ci-joint parlant d’une des actrices stipendiée par Canl plus, connue pour sa vidéo, je suis f&féministe mais je susse".

                                                              https://www.youtube.com/watch?v=072atjxzfi8


                                                              • egos 1er février 2018 22:37

                                                                « jonathan va être jugé pour 3-4 secondes de sa vie, ce n’est pas un mauvais homme » estime son avocat.


                                                                Dans quel contexte, médiatique, émotionnel une telle répartie a-t-elle pu émerger d’un esprit réputé brillant au risque de compromettre dans le même laps de temps son image et sa réputation.

                                                                Contagion mentale, mind control ???

                                                                Qui qu’il en soit l’assassin présumé, désignez l’acte comme bon vous semble, homicide par ex, car selon les témoignages le couple aurait été affecté par une inversion des rôles habituels dévolus aux genres, provoquer la mort d’une personne par asphyxie en qqs secondes(3-4, vraiment ?) n’est pas à la portée du premier lecteur d’AVX venu commenter l’article de Rosemar.

                                                                • egos 1er février 2018 22:38

                                                                  Quoi qu’il ...


                                                                  • Pierre 2 février 2018 02:34

                                                                    Encore une truffe qui se la ramène inutilement comme la Schiappa, laquelle doit penser que Montesquieu est peut-être un peintre...


                                                                    • Crab2 2 février 2018 11:16

                                                                      Dans notre pays on ne tue pas une femme parce qu’elle est une femme, confondre des faits inhérents à la condition humaine pour les apparenter à un féminicide est tout simplement grotesque - il me paraît utile, une fois de plus, de rappeler qu’en 2016, 126 femmes ont été tuées par leur « compagnon » ou leur ex et 34 hommes l’ont été par leur « compagne » -
                                                                      - et d’insister sur le fait que si 126 femmes ont-été tuées,
                                                                      44 des auteurs de crimes se sont aussitôt donné la mort -
                                                                      - mais c’est bien le triste bilan de la face peu reluisante de la
                                                                      condition humaine


                                                                      • Crab2 2 février 2018 11:16

                                                                        Étonnant d’observer que nos « féministes porcin ou victimaire ou encore doloriste » ne fondent pas comme une ou un seul féministe sur ‘’ l’affaire ‘’ Ramadan, avant et depuis sa mise en examen - [  ???? ]


                                                                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 2 février 2018 11:43

                                                                          La réponse du procureur
                                                                          https://www.dailymotion.com/video/x6e2noi

                                                                          Vous rosemar et Mm Chiappa vous êtes des meneuses de haine...
                                                                          Bafouant le droit le plus élémentaire, celui de la présomption d’innocence...
                                                                           smiley


                                                                          • Attilax Attilax 3 février 2018 11:36

                                                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                                                            D’accord pour Mme Chiappa qui est un personnage public dirigeant, elle aurait du garder une réserve de rigueur et est sortie de ses prérogatives. En revanche, Rosemar, qui n’est ni ministre ni journaliste dans un grand quotidien, a parfaitement le droit d’avoir un avis de citoyenne. Quand à ce gentil monsieur dont vous prenez courageusement la défense, certes il n’est pas encore condamné, mais il a clairement avoué, empêtré dans ses mensonges depuis des mois. L’ordinateur de bord de la voiture ne ment pas, et votre présumé innocent a les mains pleines. Il devient de fait un présumé coupable. Pendant 3 mois, il a joué au gendre éploré, soutenu totalement par les gens dont il avait tué et cramé la fille et dont il a trompé la confiance. Si j’étais à leur place, je mettrais un contrat sur la tête de cet enculé. C’est lui le semeur de haine et de mort, pas Rosemar qui ne fait qu’exprimer son dégoût.


                                                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 3 février 2018 15:11

                                                                            @Attilax
                                                                            Non,non non non non non........Trop facile ..
                                                                             smiley
                                                                            Mon soutien va, exceptionnellement à la justice ...........Un point c’est tout. !
                                                                            D’ailleurs contrairement à bien des personnages de cette institution(Franc-maçonne). La procureure de Besançon a trouvé le ton juste et la mise en garde exacte.

                                                                            C’est un drame privé
                                                                            que les sexistes féministes meneuses de haine ont manipulé pour en faire un exemple à leur cause vengeresse....

                                                                            Quant au gouvernement et à LREM , cela fait plusieurs fois que Mm Chiappa donne dans la provocation et la haine .

                                                                            Incitation à la violence, à la discrimination ou à la haine.......Sur une personne, C’est pas gratuit..
                                                                            Pour moi, objectivement cela ne me gène pas, par contre on verra ça aux futurs élections et à partir de Lundi, la lutte politique pour les discrédités battra son plein,
                                                                            Avoir sciemment voulu discrédité la justice dans une affaire privé, ça vaut son poids.

                                                                            Ils veulent la guerre politique, ils l’auront !
                                                                              
                                                                            Quant aux ordinateur de bord, «  L’ordinateur de bord de la voiture ne ment pas » demandez à Wolswagen et Peugeot.........sauf pour la pollution.....
                                                                             

                                                                             smiley


                                                                          • Attilax Attilax 3 février 2018 17:46

                                                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                                                            « Ils veulent la guerre politique, ils l’auront ! »

                                                                            C’est qui « ils » ? LREM ? Les féministes ? Les femmes ? Vous allez faire la guerre aux femmes ? Celle en cours avec la votre ne vous suffit pas ?

                                                                            « Quant aux ordinateur de bord, « L’ordinateur de bord de la voiture ne ment pas » demandez à Wolswagen et Peugeot.........sauf pour la pollution..... »

                                                                            Excellent smiley

                                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 3 février 2018 22:28

                                                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani. Chiappa est dans le rôle pour lequel elle est payée : exciter la guerre sexiste.
                                                                            Précédents :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès