• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ALINSKY Saul : Très Saulidaire

ALINSKY Saul : Très Saulidaire

"Ce qui suit s'adresse à ceux qui veulent changer le monde tel qu'il est, pour le monde tel qu'il devrait être selon eux. Le Prince fut écrit par Machiavel pour les nantis, pour leur permettre de conserver le pouvoir. Rules for Radicals est écrit pour ceux qui n'ont rien, pour leur permettre de ravir le pouvoir aux nantis." Cette phrase est extraite du paragraphe d'introduction de ton livre : Rules for Radicals, ou en français : Manuel de l'animateur social.

Je me permets de te tutoyer post mortem cher Saul, car, en ce qui me concerne tu es bien vivant, je dirais même vivace. Un homme qui prônait il y a 40 ou 50 ans :

- Comment combattre efficacement les inégalités sociales, les discriminations, le capitalisme ? Et quoi faire pour surmonter la résignation et le fatalisme ambiant ?

Toi, en tant qu'activiste, en ouvrant les yeux vers la révolte dans les taudis et les quartiers pauvres de Chicago, de New York, de Boston ou de Los Angeles, avec comme objectif ? Faire réaliser aux personnes les plus démunies qu'elles peuvent s'organiser pour améliorer leurs conditions de vie et combattre les méfaits de la société dite "loi de la jungle". Tes méthodes ? Le travail de terrain, la patience, la ruse et l'action directe, de préférence comprise et non violente.

Ton livre-testament cité plus haut, publié en 1971, est principalement destiné aux personnes piégées dans un quotidien de survie, vivants le plus souvent au jour le jour, sans grande perspective, sans assez de temps, de recul et d'énergie pour s'organiser politiquement, afin de s'engager dans des stratégies de luttes, encore moins pour imaginer un bouleversement radical du système ambiant. 

Ce testament décrit tes expériences, tes stratégies, ta vision du changement social. Aujourd'hui encore cela s'appelle toujours "la méthode Alinsky'' :

- Tu appelles des appuis extérieurs qui peuvent contribuer à briser cette spirale de contraintes et de résignation. Il faut des "organizers", comme des "clefs de contacts". Leur but n'est pas de diriger des luttes, mais de stimuler leur essor, d'accompagner la création d'organisations populaires, les plus autogérées, indépendantes et radicales possibles vis-à-vis des pouvoirs publics, des propriétaires et des financiers.

Cette méthode pour faire court met en avant "l'auto-organisation".

Il ne faut jamais oublier que "nos" élections organisées, ne sont que le réceptacle qui a pour finalité de choisir "nos maitres", issues de la classe dominante. Alors, qu'avec du bon sens, et une croyance que chaque individu peut être le vrai maitre de sa destiné, tout en étant partie prenant d'une société construite qui s'aurait s'auto organiser, nous pourrions nous libérer de ces carcans ancestraux. Saul Alinsky, prônait tout bonnement le très connu adage : "l'union fait la force". Il est a constater dans l'autre sens, comme l'a si bien affirmé le milliardaire Warren Buffet ; "il y a une guerre entre les riches et les pauvres, et nous sommes en train de la gagner". Ne serais-ce qu'à l'automne dernier où les syndicats, les partis politiques, les associations citoyennes n'ont pas été capable de construire un front uni contre la loi travail, imposée par décret et faisant fi de nos députés, supposés être les représentants du peuple...

Déjà il y a un demi siècle, il y avait cette concentration des pouvoirs, politiques, financiers, médiatiques, qui, eux appliquaient une autre adage bien connu " diviser pour mieux régner". Vous me direz comme c'est écrit que ca ressemble à de la philo de comptoir... Pourtant, le fond de tout ce binz est là : La stratégie de division organisée et payante des masses laborieuses par les 1% puissants et en face comme conséquence, un morcellement destructeur des forces populaires pour les opprimés, soit 99% de notre population.

Cher Saul, ton pamphlet depuis des lustres a interpelé des personnalités d'univers bien différents : rien que moins que l'étudiante Hillary Clinton qui écrivit une thèse intitulée Une analyse du modèle Alinsky, mais aussi, Hugo Chavez qui fut un de tes fervents étudiants. Pas plus tard qu'en 2017 où ta "méthode Alinsky" est mise à l'honneur lors de l'université d'été de la France insoumise, qui y voit un moyen de ramener à la politique les quartiers populaires largement abstentionnistes.

Puisque je suis dans l'adage à deux balles aujourd'hui, je te dirais cher Saul : "des comme toi y'en a plus, l'moule est cassé" ; ouais, mais ta pensée, tes écrits restent, donc, tu bandes encore mec !

Bref, bref, bref, trèfle de mignardises ! Eteignez BFM, la TV, la radio, les journaux subventionnés, Charlie bon dos aux ordures ! et plongez vous dans ce livre salutaire, parlez-en autour de vous, tapez chez les voisins... Bref, vivez merde !

 

Georges Zeter/janvier 2018

Il n'y a pas de note de bas de page... à vous de faire vos recherches.

vidéo de Emma Fourreau Ajoutée le 29 sept. 2017


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès