• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Amazonie : Macron se moque de nous

Amazonie : Macron se moque de nous

Voilà E. Macron de plus en plus écologiste, au point de se fâcher avec le président du Brésil et à ne pas signer le traité du Mercosur qu’il encensait en juin dernier. C’est sûr, le CETA est bien mieux même si Trudeau encourage l’extraction du gaz de schiste.

Alors, on annonce la création d’un fond « Amazonie » pour que les pays concernés achètent des bombardiers d’eau, des équipements pour leurs sapeurs‑pompiers, etc. En même temps les membres du G7 qui ne représentent qu’une infime partie de la population mondiale et moins de la moitié des ressources économiques sont prêts renier le droit à la souveraineté du Brésil en traitant directement avec les gouverneurs de province. La première ministre du Danemark l’a pourtant bien dit à Trump à propos du Groenland, l’époque où une minorité de pays pouvait acheter « terres nationales et les habitants » est révolue. Mais, Macron démocrate en chef rêve d’être à la tête d’un vaste empire.

Revenons, à la forêt en feu. Les propositions du G7, inspirées par l’incroyable intelligence de Jupiter 1er, sont une fois de plus un cataplasme sur une jambe de bois et en même temps une remarquable entreprise d’enfumage… Finalement Macron récupère la fumée amazonienne pour nous endormir comme si nous étions des insectes.

Une fois encore on ne traitera pas la cause des incendies. Bien entendu qu’il est hors de question de s’attaquer aux propriétaires terriens qui veulent augmenter leurs territoires pour produire encore plus de soja puisque les éleveurs des pays du G7 et notamment la France l’achètent en quantités démesurées mais à coût faible. En même temps les mêmes éleveurs se réjouissent de la volte-face de Macron sur le Mercosur, ils seront ainsi protégés d’un surplus d’importation de viande de bœufs brésiliens.

Donc le ministre brésilien de l’Éducation n’a pas totalement tort quand il écrit : « Macron n’est pas à la hauteur de ce débat [sur l’Amazonie]. C’est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français ». Le mot « crétin » n’est peut-être pas approprié car Macron est un stratège comme beaucoup de narcissiques autoritaires.

Et nous, pôvres français franchouillards, nous sommes ravis et prêts à croire en la révolution écologiste de Jupiter.


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 août 19:20

    Bonjour et merci pour ce coup de gueule !

    Macron ne rate jamais une occasion de faire des gaffes diplomatiques, il va finir par nous fâcher avec la terre entière. Au lieu d’inviter Bolsonaro pour discuter avec lui, il fait de l’ingérence dans les affaires intérieures d’un pays étranger.

    Encore faudrait-il que la gestion des forêts françaises soit exemplaire, ce qui est loin d’être le cas.


    • Spartacus Spartacus 31 août 21:19

      Hélas la désinformation fait beaucoup.

      Pour un gauchiste formaté Marxiste, c’est simple. Avant de faire un article on ne se renseigne même pas et on fait sur les clichés des médias gauchistes...

      La vérité est que les « propriétaires terriens » n’y sont pas pour grand chose. Dommage pour le gauchiste aux idées limités aux « riches contre les pauvres ».

      Eux font des feux sur leurs propriétés dans des lieux déjà cultivés et déclarés..

      Les feux de la foret primaire sont le fait de gens pauvres qui font de l’élevage de bovins, plutôt pauvres et sans droit de propriété en essayant d’être le plus discret possible.

      C’est de l’élevage de vaches car sans routes ils peuvent faire déplacer les animaux et c’est facilement revendable localement.

      Pas comme du soja qui nécessite des routes et n’intéresse que des exportateurs qui n’achètent que par grandes quantités hors de portée des « petits agriculteurs planqués au milieu de l’Amazonie sans moyens.

      La vérité est que la solution est »capitaliste« . Nous sommes complètement dans la téorie de la tragédie »tragédie des communs".

      La Foret appartient à tout le monde et à personne dans une culture de l’irresponsabilité.

      Si la foret était divisée en parcelles privées, les responsables seraient redevable de payer les dégâts. Nous aurions la responsabilité qui est le propre de tous les biens privés contre l’irresponsabilité de tous les biens publics.....



        • quid damned quid damned 31 août 22:45

          @LATOUILLE

          Amer (?) mais lucide tableau/portrait de la déchéance politique et morale française, que faire ?


          • ETTORE ETTORE 31 août 22:51

            Avez vous remarqué ?

            El Macronito, fait toujours « semblant » de se fâcher avec les...plus lointains

            afin de contenter ....les plus proches.

            Sauf, sauf....que la vitesse de déplacement d’un mensonge N’EST EN AUCUN CAS lié à la distance qui sépare tel ou tel intérêt.

            C’est juste le temps de compréhension qui est inversement proportionnel à la distance qui sépare les deux .

            Les plus lointains, savent déjà que c’est du pipo !

            Les plus proches, s’apercevront du mensonge....BIEN PLUS TARD !


            • amiaplacidus amiaplacidus 1er septembre 11:36

              L’écologie macroniste est à géométrie variable.

              Il condamne Bolsonaro pour les incendies en Amazonie. C’est une chose.

              Maintenant, autre chaose. Il existe, au Kazakhstan une forêt protégée, peuplée d’arbres rares, des saxaouls, cette forêt de 383 ha (excusez du peu) était protégée,

              Mais le sous-sol contient de l’uranium qu’Orano veut exploiter. Mais comme la forêt est protégée ...

              Qu’à cela ne tienne, Bruno Le Maire, en offrant une compensation financière lors de sa visite au Kazakhstan va lever l’obstacle : une entreprise en mains du gouvernement français va pouvoir tranquillement détruire la forêt.

              (Source : « Le Canard enchaîné » du 28 août 2019).

              Macron, le spécialiste du mensonge et du double langage. Il est vrai qu’avec son « en même temps », il nous avait prévenu.


              • sls0 sls0 1er septembre 15:58

                Sur les crises.fr il y a un bon article qui essait de démêler le vrai du faux du problème amazonien.

                Un forêt humide ne brûle pas parce qu’elle est humide, pourtant les satellites détectent de la fumée, moins qu’en Afrique c’est vrai mais ça fume bien.

                Cette phrase ci-dessus est correcte mais on ne peut rien affirmer par rapport à elle, pour plus de détailles voir l’article : https://www.les-crises.fr/images-causes-reelles-effets-importance-demelez-le-vrai-du-faux-sur-les-incendies-en-amazonie/


                • kimonovert 1er septembre 20:44

                  Ouais ? Le we, le bashing continue...P’tain, le G7, l’Amazonie c’était le we dernier...y aurait fallu decoincer, revenir de vacances, changer les piles de l’ordi, bref s’y mettre tant qu’il etait tant ! Allez ce lundi, c’est la rentrée, on passe a autre chose qui fasse « AUSSI » chier Macron ? Tiens, ben justement la « Rentree »...


                  • kimonovert 1er septembre 20:51

                    PS : Monsieur Latouille Evitez le « Nous », le Monde est pluriel ! Se laisse bien prendre qui veut !


                    • the clone the clone 2 septembre 08:53

                      Le « premier de crotée » va uriner sur les incendies pour éteindre .....


                      • the clone the clone 2 septembre 08:54
                        Amazonie : Macron se moque de nous

                        Il suffit d’enlever Amazonie et on a le vrai titre ....


                        • keiser keiser 2 septembre 09:00

                          « C’est sûr, le CETA est bien mieux même si Trudeau encourage l’extraction du gaz de schiste »

                          Au niveau Gaz de Schiste

                          Notre petit mignon s’en est déjà occupé.

                          Pendant que la France agitait ses petits bras à la COP 21.

                          Un contrat d’approvisionnement a été signé avec les Etats-Unis et depuis, le gaz arrive directement du Texas.

                          Cerise sur le gâteaux :

                          Ce gaz va servir à faire tourner les turbines que les américains vont nous vendre après nous les avoir rackettées ( Alstom ) 

                          Tout cela en douceur et en silence.

                          Elle est pas belle la vie ?...  smiley


                          • keiser keiser 2 septembre 12:44

                            @keiser

                            Pour kimonovert.

                            Je demande pardon pour le bashing envers notre si beau petit mignon.
                            Mais c’est un fait.
                            Alors après ...
                            Tu peux toujours qualifier cela comme tu veux.  smiley


                          • njama njama 3 septembre 09:44

                            Ce ne sont pas les incendies qui déforestent, mais l’inverse la déforestation qui permet les incendies

                            Amazonie : un pompier explique pourquoi une forêt humide prend feu
                            03 Sep 2019 Thierry Velu

                            Une forêt humide qui brûle, c’est plutôt étrange. Le président des pompiers humanitaires du GSCF explique que les incendies qui ravagent l’Amazonie révèlent surtout les problèmes liés à la déforestation du poumon vert. Il relève dès lors toute la vacuité des débats du G7, des débats menés par des gouvernements dont le modèle économique encourage la déforestation de l’Amazonie. (IGA)

                            [...]

                            "Les incendies qui sévissent actuellement en Amazonie rendent simplement visible la déforestation : nous découvrons, avec ces incendies et ce dégagement de fumées, la phase finale du processus de déboisement. Ainsi, l’accentuation des incendies illustre malheureusement avant tout l’accélération de la déforestation massive."

                            lire : https://www.investigaction.net/fr/amazonie-un-pompier-explique-pourquoi-une-foret-humide-prend-feu/

                            https://www.gscf.fr/


                            • keiser keiser 3 septembre 11:48

                              @njama

                              Oui effectivement, quand j’habitais au Gabon, il n’y avait pas d’incendie en foret.
                              Mais c’est sur les terres déboisées que les incendies étaient à craindre.
                              D’ailleurs, il était interdit de faire bruler quoi que ce soit sur les terrains déboisés aux abords des villes.
                              Le brésil comme d’autres, pratique la culture sur brulis après déforestation.
                              Et c’est très dommageable pour les terres.
                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_sur_br%C3%BBlis

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès