• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Anne Sylvestre

Anne Sylvestre

 

Anne Sylvestre devait faire une tournée en 2021 avec plusieurs jours dans une grande salle parisienne. Un AVC fatal a interrompu une carrière musicale de 63 ans, avec plus de 700 chansons dans un registre très élargi d'adressant à des publics très variés. Une biographie de 2017 montre l'exceptionnelle richesse de cette artiste, quelques lignes ci-dessous esquissent son portrait.

 

Ce qu'ils disaient,

Jean Monteaux dans « Poésie et chansons »

JPEG

 

 Anne n’a pas vraiment fait des vagues.
 Mais elle en a fait une, une seule, immense et continue,
 qui me prend dans son ampleur, sa douceur, sa violence.

(Philippe Delerm dans le coffret Anne Sylvestre, 60 ans de chanson ! Déjà ? sorti chez EPM)

 

Ce qu'ils ont dit en 2020

Aldebert :  C’est un pilier qui s’écroule, pas seulement pour la musique pour enfants, mais pour la chanson française. Elle avait une grâce naturelle, une classe dans le discours, c’est quelqu’un de gracieux qui s’en va .

Anne Sylvestre était une adorable mauvaise tête. Un chuchotement poivré de grands rires intempestifs, une grand-mère toute en confiture de ronces, avec de la paille dans les sabots, et des chansons parfois trop longues pour la radio, comme son nez, qu'elle a toujours refusé de refaire, et na ! (D.Schneidermann)

 

Anne Sylvestre en 3 chansons ?

 

  • Ecrire pour ne pas mourir

  • Une sorcière comme les autres (duo guit cb) https://www.youtube.com/watch?v=Q_xJthHy8PM

  • Lazare et Cécile

 

- en 6 chansons

  • Roméo et Judith

  • La reine du créneau

  • ça va m'faire drôle

 

En épitaphe, quelques vers de circonstance,

 

Vous ne saurez jamais que votre âme voyage
Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;

Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,
N’empêcheront jamais que vous ayez été.
Que la beauté du monde a pris votre visage,
Vit de votre douceur, luit de votre clarté,
Et que ce lac pensif au fond du paysage
Me redit seulement votre sérénité.
Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme
Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;
Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.
Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme,
M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,
Et vous vivez un peu puisque je vous survis.

(Marguerite Yourcenar.)

 

Madame, nous nous sommes croisés quelquefois, effleurés, avec ce « vous » malicieux,un peu désuet, et avec en clin d'oeil ces agathes rendues 70 ans après, par procuration.*.

Vous saurez peut-être qu'un peu de votre voix mumurera en filigrane comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant , votre flamme,vos rayons m’instruisent des sentiers que vous avez suivis, et vous vivrez toujours. La terre ne reprend que cette chair mortelle Mais non la poésie !**
 

Il se fit dans Paris un silence de neige
Un réveil de Novembre à neuf heures battant

Quand Anne est partie rejoindre le cortège‎
Des balladins chantants

Il ne faut pas pleurer dans ce siècle où nous sommes
Cela ne sert à rien !‎
Anne attendez un peu, j'arrive à vos côtés
Du jour qui fut si beau déjà le soir frissonne
Et d'autres vont chanter !‎ **

Merci à Hélène Martin, MargueriteYourcenar (et Christian Camerlynck) et à Daniel Pantchenko biographe d'Anne Sylvestre. ( Anne Sylvestre "Et elle chante encore ?" Editions Fayard 2012)

 

  • Coquelicot (Livre de nouvelles Anne Sylvestre 2014)

  • ** Hélène Martin « Ainsi Prague » .. adaptation de circonstance.

 

Anne Sylvestre {JPEG}

Photo ©NGabriel 2014

Un vieux pommier ne fait pas de vieilles pommes.. (A.S.)


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • lisca lisca 6 décembre 2020 11:32

    Une jolie chanson, une grande chanteuse : j’aime les gens qui doutent.

    https://www.youtube.com/watch?v=WQuAugvtp2Y&feature=emb_logo

    Bien qu’on ne sache pas trop sur quoi porte leur doute ?

    Julie Gayet semble avoir été une grande copine d’Anne.

    Douteuse, pourtant, cette Julie Gayet.

    Non AS n’a pas fait de vagues, contrairement au co(-si-)vid.

    Sans doute parce qu’elle avait du talent.

    Merci à l’auteur


    • norbert gabriel norbert gabriel 6 décembre 2020 12:14

      Julie Gayet s’est bien engagée dans la production du film de Vincent Delerm, quand tous les soutiens possibles se sont défilés... Et le film marche très bien. Sinon, pour les doutes, par les temps qui courent, c’est nécessaire à tous points de vue .. smiley


      • Francis, agnotologue Francis 6 décembre 2020 12:16

        Etant de la même génération qu’elle, j’ai surtout écouté ses Fabulettes, paternité oblige.

         

        On a dit d’elle qu’elle était le Georges Brassens féminin.

        On aurait pu dire de Brassens qu’il était le Anne Sylvestre masculin si elle était née avant.

         

         J’ai découvert ça hier, sur France Musique : Ca ne se voit pas du tout


        • Samson Samson 6 décembre 2020 19:54

          Tant pour la richesse du texte que pour sa très belle voix, c’est une étoile trop peu connue de la chanson française qui s’est éteinte !

          Hommage à elle et paix à son âme !


          • Parrhesia Parrhesia 6 décembre 2020 20:44

            Tu écrivais avec ton cœur et composais avec ton âme !

            Nous sommes nombreux à te regretter très sincèrement.

            Repose en paix avec les bâtisseurs de cathédrales que tu as si bien chantés !


            • JC_Lavau JC_Lavau 6 décembre 2020 20:54

              gngngngngn Troubadours ! hm, la prosodie...

              Sinon son obsession de jeunesse était pesante : être la reine, la reine, la reine, la reine, la reine...

              Qui balance ses jupons mieux que les autres, a les plus beaux enfants des plus beaux mâles du canton, ou à défaut a le coeur plus vaste encore...


              • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 00:49

                @JC_Lavau
                Je ne comprends pas bien où vous voulez en venir ... Quelle obsession de jeunesse ? J’ai vu 5 ou 6 de ses spectacle ces 10 dernières années, et je l’ai croisée bien plus souvent dans des salles de spectacles, ou des réunions diverses ; rien perçu d’une quelconque obsession de jeunesse dans son comportement ou ses chansons.


              • JC_Lavau JC_Lavau 7 décembre 2020 03:54

                @norbert gabriel. J’ai pourtant cité trois exemples :
                « Balançant mes jupons, balançant mes jupons, ... »
                « Et mon coeur est plus vaste encore, Eléonoreu ... »
                « Vous aviez ma belle, les plus beaux enfants du canton ! »
                Certes, depuis elle a changé d’âge, mais moi je n’y suis pas retourné. L’agacement est définitif.
                En chorale, on a chanté « T’en souviens tu la Seine  ? »
                Je goûte modérément les coups des mot-phrase-émotion, chez les adultes : « Tu étais mes VVOILIERS ! ». Je réserve cela à nos petits enfants quand ils commencent à parler : eux ont l’âge du mot-phrase-émotion.


              • JC_Lavau JC_Lavau 7 décembre 2020 04:00

                @JC_Lavau. Yé !
                "Le lacet dans un oeillet !
                Le lacet dans deux oeillets !
                Le lacet dans trois oeillets !
                 ..."
                Yé !


              • Francis, agnotologue Francis 7 décembre 2020 07:40

                @norbert gabriel
                 
                 je pense que JC ne connait d’Anne Sylvestre que les Fabulettes ; comme beaucoup de monde ; presque tout le monde.
                 
                 Sa réputation en a souffert, un peu comme celles des classiques qu’on a étudié à l’école : il faut du temps pour qu’on se décide à y revenir.


              • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 10:59

                @JC_Lavau
                Je vois .. Vous êtes resté à une ou deux chansons des débuts (sur 700 chansons) et à une ou deux fabulettes, c’est comme si on réduisait Brassesn au « Gorille » et « La cane de Jeanne » et Brel à « Sur la place » Quand on a que l’amour" ...


              • JC_Lavau JC_Lavau 7 décembre 2020 11:28

                @norbert gabriel. Georges Brassens affichait son triomphe dans le domaine sexuel, mais n’a jamais eu une prosodie triomphaliste.
                Or en chansons, la prosodie et la diction, ça compte.
                Anne Sylvestre était un concentré de ce qu’il ne faut pas faire. Son triomphalisme de garnemine était à gerber.


              • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 11:58

                @JC_Lavau
                Merci de votre contribution, je vais en rester là pour ma part. A l’occasion, réécoutez Quatre-vingt-quinze pour cent ou Quatre-vingt-quinze fois sur cent.

                ... Bonjour chez vous.


              • norbert gabriel norbert gabriel 8 décembre 2020 11:44

                @JC_Lavau
                J’ai un peu de mal à trouver une pertinence quelconque de ce commentaire sur cette page, mais bon... Je dois être mal réveillé ... 


              • JC_Lavau JC_Lavau 8 décembre 2020 18:57

                @JC_Lavau. Tiens ? Encore une connerie, par orgueil. Et quand donc aurais-je été frappé de son obsession d’être la reine, la reine, la reine, la reine, la reine, la reine, la reine... ?

                Jusqu’à plus ample informé, en 1967 elle avait 33 ans et des mois.
                En général, on considère que c’est encore être jeune.


              • norbert gabriel norbert gabriel 8 décembre 2020 19:04

                @JC_Lavau Il est assez difficile de suivre le fil de votre pensée et de vos commentaires quand vous entremêlez des éléments de votre vie personnelle qui ne parlent qu’à vous seul, dans un sujet consacré à Anne Sylvestre. Pour du confusionnisme, c’est réussi.. Pour ma part, je vais rester dans le sujet, et si possible, faites de même...


              • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 00:49

                Je ne comprends pas bien où vous voulez en venir ... Quelle obsession de jeunesse ? J’ai vu 5 ou 6 de ses spectacle ces 10 dernières années, et je l’ai croisée bien plus souvent dans des salles de spectacles, ou des réunions diverses ; rien perçu d’une quelconque obsession de jeunesse dans son comportement ou ses chansons.


                • Francis, agnotologue Francis 7 décembre 2020 07:59

                  ’’Un vieux pommier ne fait pas de vieilles pommes.. (A.S.) ’’

                   

                  -> « Je fais des chansons, comme un pommier des pommes. » (C.T.)

                   

                   La femme du vent


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 décembre 2020 13:40

                    @Francis
                    Bonjour,
                    Votre lien renvoie sur l’article.
                    Je corrige.


                  • Francis, agnotologue Francis 7 décembre 2020 15:05

                    @Abou Antoun
                    bonjour, et merci.
                     
                    Personne ne s’est demandé qui est CT ?
                    Aucune importance, seule la citation compte au regard de celle d’AS.
                    CT= Charles Trenet, alias le Fou chantant.


                  • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 15:12

                    @Francis
                    Si bien sûr .. après quelques minutes c’est revenu .. ;)


                  • Abou Antoun Abou Antoun 7 décembre 2020 09:52

                    Merci à l’auteur pour cette évocation.

                    Une grande dame de la chanson.

                    Abel Caïn

                    Ne pas oublier non plus son duo avec Pauline Julien

                    Et puis cela n’a pas dû être tous les jours facile d’être la fille de Beugras.


                    • Octave Lebel Octave Lebel 7 décembre 2020 11:10

                      Merci pour cette belle évocation qui nous rassemble et nous fait du bien, qui parle à notre raison et à notre coeur sans les diviser.A cette heure-ci, vous ouvrez une belle journée pour vos lecteurs.Reconnaissance.


                      • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 13:50

                        Une des vidéos a été bloquée très récemment, voici donc la chanson qui était programmée, Une sorcière comme les autres ...https://youtu.be/cjdcv-Qa3ts


                        • norbert gabriel norbert gabriel 7 décembre 2020 13:53

                          Et voici l’histoire de cette chanson, sans doute la plus importante dans l’oeuvre d’Anne Sylvestre , https://leblogdudoigtdansloeil.wordpress.com/2020/07/18/histoire-dune-sorciere-comme-les-autres/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité