• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Anormalie !

Anormalie !

Le Mali {JPEG}

Le Mali de ces dernières décennies :

En créant le Mali, les français ont fait fort, très fort. Il faut dire qu’en Afrique la décolonisation a été menée par les colonisateurs, ainsi 32% des frontières ont été décidées et tracées par les français, et 27% par les britanniques ! Chacun sa méthode, mais le plus souvent le cordeau a remplacée la connaissance du terrain, et les représailles ont remplacé l’histoire.

Prenons par exemple la frontière Algérie-Maroc, ou un modèle du genre est la ville et la zone d’Oujda que le Maroc continue à revendiquer, et aussi la frontière Maroc-Mauritanie avec l’ancien Sahara espagnol. Le Maroc n’était pas sage alors ses anciennes frontières communes avec le Sénégal ont été oubliées, rayées ; dans un premier temps le colonisateur (franco-espagnol) a créé la Mauritanie (1903) et il a inventé cet Etat, l’ancien Rio de Oro ou Afrique occidentale espagnole.

La logique du colonisateur a donc tranché, le Maroc aura 450.000 km2 et 25 millions d’habitants, la Mauritanie 1 million de km2 et 2 millions d’habitants, le Mali 1.300.000 km2 et 8 millions d’habitants, comme le Niger ; quand à lui le Tchad aura autant de km2 mais 2,5 millions d’habitants. Si nous nous attachons seulement au Mali, ce sont une dizaine de groupes ethniques, en grande majorité musulmans, et un joli paquet de langues différentes, le français langue officielle, le bambara langue locale majoritaire, le peuhl, le sénoufo, le songhaï, le dogon, le tamashek …

Donc pas d’unité ethnique, pas d’unité de langue, et encore moins d’unité géographique puisque ce pays est composé d’une partie désertique au nord (2/3 du pays), d’une partie sahélienne à l’ouest et au centre, et d’une partie sub-saharienne au sud (savane, climat de type soudanais).

L’Irak et le GIA :

En attaquant l’Irak, en 1990, pour sauver un Emirat présenté comme une grande démocratie, le Koweit, les pays prétendus démocratiques ont fait eux aussi très fort. Un an plus tard la frontière algéro-marocaine est fermée puis c’est l’accès au sud par la transsaharienne Adrar-Gao (Algérie-Mali) qui est fermée en 1992. Il reste alors celle qui relie In Salah à Arlit via Tamanrasset, mais qui est de moins en moins sûre. Superbe résultat d’une opération qui se voulait intelligente et bien menée, les touaregs se sont révoltés, Khadafi a mis le nez dans les affaires maliennes, Saddam Hussein est devenu un héro, et plus tard il sera remplacé par Ben Laden ! Voir la photo de cet article ou je suis aux côtés d’un adolescent rencontré entre Nioro du Sahel et Sandaré, en 2002. Il a été impossible de lui acheter son t-shirt. Trop fier, le garçon !

JPEG - 2.4 Mo

1991 c’est aussi le début de la guerre civile en Algérie suite au refus par le FLN de valider les élections remportées par les islamistes, cette guerre fera entre 200.000 et 300.000 morts. Le GIA (Groupement Islamiste Armé) va être repoussé vers le sud puis va se réfugier dans le Nord du Mali et du Niger (Adrar des Iforas et Ténéré), il se transforme en GSPC (Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat) et commence à se lancer dans les prises d’otages puis le trafic de cocaïne, ces deux créneaux vont rapporter gros. Aidés par des touaregs qui ont retrouvé leurs traditions ancestrales, le transport d’esclaves, et sont leurs fournisseurs, ces groupes s’enrichissent et font du prosélytisme, soutenus par Kadhafi qui ira jusqu'à créer un consulat de Libye à Kidal.

Le bac à sable :

Le Mali est un pays superbe avec une histoire exceptionnelle, la falaise de Bandiagara et le pays Dogon, Tombouctou et Djenné, Ségou, Bamako et ses collines, et surtout le fleuve Niger qui a servi de moyen d’approvisionnement et de communication, d’échanges commerciaux et culturels. Même si on ne peut pas trouver de réelle unicité entre le nord désertique d’un côté et le reste, c’est devenu un lieu de tourisme et d’aventures. Le rallye Paris Dakar va y contribuer fortement transformant le désert en gigantesque bac à sable, tout le monde des médias veut y participer, le déclin va commencer quand Balavoine et Thierry Sabine vont laisser leur vie a Gourma Rarhous, proche de la devenue célèbre bourgade de Konna. Ensuite les exactions commises par ces groupes armés vont amener le « Dakar » à se délocaliser, le nord Mali sombre dans une forme d’oubli. La dernière fois que je suis allé à Tombouctou par la route, en 2004, en venant par Sévaré et Konna après avoir traversé la Mauritanie, il m’a été difficile de trouver un restaurant, de la bière fraîche, et sur cette piste Tombouctou-Konna j’ai croisé un gros 4X4 américain chargé d’hommes en armes, ce n’était pas l’armée malienne. Ils ont bien regardé mon Patrol, ont un peu ralenti puis ont continué leur route. Coup de chance.

La situation dans cette immense région reste bloquée jusqu’en 2011, les structures administratives et militaires de ce pays étant soit corrompues soit incapables de régler le problème de la présence de ces groupes plus ou moins armés, et tirant aussi des dividendes des divers trafics qu’elles laissent se dérouler.

Las, un petit hargneux illuminé qui reprochait à l’homme africain de ne pas être rentré suffisamment dans l’histoire a décidé, quand à lui, de laisser une trace, celle d’un criminel de guerre. Et au lieu de se calmer, la situation s’est envenimée, désormais ce ne sont plus les touaregs qui enlèvent les touristes pour les revendre aux islamistes, ces derniers sont venus, armés jusqu’aux dents grâce à la chute du régime libyen, et ils sont aux portes de Mopti, entre Konna et Sévaré, lesquelles sont distantes de 60 km l’une de l’autre. Pire, tantôt ils se partagent le territoire, tantôt ils s’allient.

Les raisons de l’intervention :

La carte jointe montre le goulot d’étranglement que représente la région de Mopti, c’est une charnière entre les deux parties du pays. Après l’abandon du nord par l’armée malienne la première et vraie garnison est basée à Sévaré, un carrefour qui permettait de rejoindre Mopti située à 10 km de la nationale Bamako-Gao.

Sévaré, initialement une étape de ravitaillement pour les camions (essence, restaurants, dibiteries et filles faciles) est devenue une ville et possède un aéroport. Sa garnison est donc la 1ère vraie présence de l’armée malienne quand on vient du nord. Si cette ville et Mopti, grand port fluvial, tombent, la route est ouverte vers Djenné et sa célèbre mosquée, vers Ségou et vers Bamako. Même si on imagine difficilement les « rebelles » se lancer à l’attaque de cette région beaucoup plus peuplée et beaucoup plus difficile a maîtriser, le verrou Sévaré-Mopti conforterait la possibilité d’un état de 800.000 km² tenu par les islamistes, avec une longue frontière commune avec le Burkina-Faso et fonctionnant comme une passoire, et donc un sérieux risque de contagion.

Konna est une bourgade d’environ 3 à 5.000 habitants qui, outre la nationale Bamako-Gao qui la contourne, possède 3 pistes reliant cette nationale à Gourma Rarhous, Tombouctou et Niafounké, trois lieux où existent des bacs permettant de traverser le bras principal du fleuve Niger. Cette bourgade est un point clé pour les islamistes du fait de ces possibilités plurielles de repli en cas de problème.

Depuis des mois tout le monde sait qu’aucune force africaine n’est en mesure d’intervenir sur cette zone, faute d’équipement, de commandement commun, et surtout faute d’envie d’y aller ! Alors on reporte, on demande l’aval de l’ONU, et comme en plus un coup d’état fomenté par un groupe de militaires totalement abrutis a déstabilisé complètement le pays...

Parallèlement les islamistes devenant de plus en plus susceptibles de disposer officielle d’un lieu de type sanctuaire de la taille d’une fois et demi la France, car il leur suffirait de tenir le verrou de Sévaré, notre pays a été mis en demeure par ses « amis » d’assumer ses responsabilités. Officiellement les USA, l’Angleterre, l’Allemagne et autres l’ont dit en termes de diplomates « nous vous soutenons dans votre intervention mais nous n’y participons pas ! » En terme de la rue cela se traduit par « vous avez foutu le bordel dans la région avec cette expédition en Libye, à vous de réparer ! ».

Voila pourquoi nous sommes entrés en guerre, et cela risque de durer ! Le reste est de la propagande.


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Hijack Hijack 14 janvier 2013 10:29

    Si je comprends bien ... soutenir, entretenir et armer les islamistes takfiro/salafistes alquaïdistes ... en Syrie ...  smiley  mais les bombarder au Mali !!!
    Logique ...
    D’autant plus qu’on va bombarder les moins dangereux ... et qu’on soutient les plus dangereux : Libye/Syrie ...
    .

    En effet, qu’ils soient d’origine arabe ou noirs africains ... c’est pareil ... même si les alquaïdistes africains sont moins hargneux que ceux qui ont tué, détruit, massacré en Libye ... et que la France soutient en Syrie. Cela étant, évidemment que les salafistes africains foutent le bordel dans leur pays et qu’il faut les neutraliser ...mais c’est au gouvernement malien qu’incombe cette charge ... quitte à les aider efficacement.
    .
    Le patriotisme ... est de ne pas prendre nos soldats pour des moins que rien !!! Le patriotisme est de ne pas prendre les français pour des idiots finis.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 janvier 2013 14:05

      extrait de « Good morning Vietnam » : « faut pacifier ? oui faut pas s’y fier ! »


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 janvier 2013 14:07

      je vous invite tous a entrer sur Google Earth et a taper Konna Mali .. vous y verrez la taille de cette « ville » strategique // 5.000 habitants les jours de marche, en comptant les chevres !


      • Feste Feste 15 janvier 2013 04:22

        Oui vous avez raison, il n’y a meme pas un pont sur la riviere, juste un gué.
        C’est la zone, à moins que l’image date.


      • Constant danslayreur 15 janvier 2013 06:47

        Comment ça LA zone ? et la Petrol station of Konna dernier cri, c’est un mirage ?

        Et pas besoin de me croire sur parole, une photo permet de se faire sa propre idée sur le 22ème siècle, allez un peu au Nord de la mosquée du centre « ville » aux coordonnées 14°56’56.72« Nord 3°53’35.08 »Ouest et vous trouverez la photo.

        Pauvres gens, comme si une telle misère ne suffisait pas, il fallait en plus qu’il y ait le terrorisme barbare puis la mort « intelligente » venue du ciel par rafales interposés


      • Serpico Serpico 15 janvier 2013 14:59

        Et les chèvres doivent y être plus nombreuses que les humains.


      • Feste Feste 15 janvier 2013 18:20

        Le marché si tué plus bas au S-O vaut aussi son pesant.
        Une cible stratégique potentielle de 1° ordre.


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 janvier 2013 14:42

        allez, encore une louche : la ville de Diabaly a ete attaquee par les islamistes .... Diabaly, region de Segou, proche de Niono, est accessible par la route du nord du fleuve , soit Gao-Tombouctou-Niafounke-Bamako ... c’est aussi une ville accessible directement de Mauritanie, et l’un des porte-parole des islamistes propose en boucle sur nos TV ce week-end se nomme « Al Chinguetti », ce qui signifie « venant/originaire de Chinguetti »

        Dans mon texte je mentionne le passage Konna-Niafounke, c’est pas un secret !!!! Notre DGSE est NULLE A CHIER !!!!


        • Michèle 16 janvier 2013 15:35

          « Notre DGSE est NULLE A CHIER !!!! »

          Et si en fait c’était voulu ???... Cela semblerait assez cohérent par rapport au soutien du gouvernement français (entre autres) aux « rebelles » (en fait des bandits de grands chemins) syriens. Du coup il n’y aurait plus d’anomalie, comme vous dites...  smiley

          En attendant des soldats français se font dézinguer pour des prunes, et ça c’est encore du sang sur les mains de nos gouvernants, c’est à dire de Bruxelles et des amerlocs en haut de la pyramide des décideurs...

          Bravo la France ! smiley


        • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2013 15:59

          @Michele .. je viens de faire paraitre la suite .. anormalie mauritanienne ....


        • lulupipistrelle 14 janvier 2013 16:10

          Alors l’absence d’unité ethnique est un défaut majeur des pays africains modernes, mais pas dans la France qui se profile ? 


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 01:17

            @lulu ... c’est un probleme surtout pour nous, pas forcement pour eux !

            par exemple « la communaute malienne » en France a ete recue par le president pompimou et des membres de la DRCI pour leur demander de surveiller leurs compatriotes presents sur le territoire francais, donc en ecoutant les conversations qui en peuhl, qui en bambara, etc ....

            (un des representants de cette communaute l’a meme reconnu !!!)


          • Corinne Colas Corinne Colas 15 janvier 2013 11:36
            Pour la propagande, c’est ici : 

            avec en prime (des fois qu’on soit dur de la comprenette) une photo du sauveur des Maliens sur le portable de Mamadou !!!!

            Sinon pour connaître le pedigree des méchants, c’est ici : 

            On les arme d’un côté, on les combat de l’autre, les « fous de Dieu » sont les idiots utiles de l’Occident.

            ----------------------------------------
            Lu ce commentaire :
            « BFMTV estime que l’intervention militaire au Mali devrait coûter environ 400 000 euros par jour à la France »

            De l’argent pour défendre certains intérêts, il y en a toujours. Qu’a-t-on promis à Hollande, le bon samaritain en échange de son « aide » ?

            Au début de l’année, on nous expliquait que les réserves de pétrole au Mali n’étaient pas encore exploitables, lire : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/04/04/au-mali-le-petrole-est-pour-le-moment-un-mirage_1680051_3212.html

            Une fois, la région nettoyée des « scorpions », Total va y faire son petit nid comme d’habitude.

            Quant à l’or du Mali (, troisième producteur de l’Afrique/plus gros producteur de l’Afrique de l’Ouest), il ne fait pas bon se poser des questions : 




            Je termine par les mots de la fin de l’article suivant, ils sont rudes mais traduisent finalement le sentiment général pour les Français aussi :
            « La France, au Mali, pour l’ OR, le Quartz, les Carbonates, le bois silicifié, le pé..... »
            extrait : «  Ceux qui avaient raison de dire que les américains n’ont rien a foutre en Irak vont nous expliquer pourquoi ce socialiste en »trompe couillons« de Hollande a raison d’ engager la France pour garantir les profits des compagnies minières... »


          • BlackMatter 15 janvier 2013 13:41

            Les réserves d’or au Mali étaient estimées en 2007 à 374 tonnes. A raison de 60 tonnes extraites par an, cela fait des réserves jusqu’en 2014. Pensez vous vraiment que la France intervient au Mali pour récupérer de l’or qui n’existe quasiment plus ? Si le Mali veut survivre, il faut qu’il se diversifie dans les pierres précieuses et dans le pétrole. Mais il fait pour cela que le pays soit stable. Il est donc de l’intérêt des maliens et des occidents d’intervenir.


          • Serpico Serpico 15 janvier 2013 15:00

            Des harkis new look.


          • Corinne Colas Corinne Colas 15 janvier 2013 17:33

            La durée de vie d’une mine dépend aussi de son exploitation, celle-ci trop intense au Mali fait dire à tous depuis 10 ans que cela finira bien un jour, certes.


            En attendant, les affaires continuent. Quand il n’y en a plus, il y en a encore... et c’était il y 6 mois : http://www.malijet.com/actualite_economique_du_mali/48594-mali-randgold-inaugure-la-mine-d-or-de-gounkoto.html

            Et il n’y a pas que l’or... 

            On veut nous faire croire que la France accourt sauver un pays quand elle ne fait que protéger des intérêts futurs. 

            Une histoire d’amour qui a mal tourné ?

            Les guerres de l’Occident sont des guerres pour s’accaparer les ressources qui s’épuisent partout dans le monde, elles n’ont pas d’autre vocation. Le plus petit gisement de pétrole, d’uranium, de pierres précieuses, de bauxite ou autre sera « défendu » âprement jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Les plus armés sont les premiers servis !

            Oh oui, il faut donc « que le pays soit stable » ! 

            « Il est donc de l’intérêt des maliens et des occidents d’intervenir ».

            De quels Maliens, parlez-vous ? 
            De ceux qui crèvent de faim aujourd’hui et qui continueront à crever de faim demain quand la France aura fait son ménage ? C’est génial, obligés de venir bosser en France pour manger, ils peuvent espérer certainement que l’on va leur redistribuer le capital enfui ou à venir issu des ressources de leur pays plus un gentil président, les méchants tous en prison et finie la corruption. 

            La France va donc réussir ailleurs ce qu’elle ne fait pas chez elle. 

            De quels occidentaux parlez-vous ? 
            Vous avez un coffre à la banque et des actions à défendre ?

          • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 janvier 2013 16:30

            et je remets encore une couche, je ne me lasse pas avec cette propagande mediatique imbecile et inculte !

            -donc apres 3 jours de bombardements intensifs et meurtriers nous avons chasse les islamistes de la ville strategique de Konna, a 700 km de Bamako, ils ont fui vers Gao et Kidal, respectivement a 1200 et 1400 km de Bamako, nous les avons chasses de nouveau

            .. et ils ont fui dans le desert ... et au final ils ont pris ce matin la ville de Diboly a 400 km de Bamako !!!!

             

            bref avant notre intervention ils etaient a 700 km de la capitale, depuis ils en sont a 400 km ...

             

            Y a kek’choz qui cloche la dedans, j’y retourne immediatement !

             

             ! J’y retourne immediatement !


            • I.L. I.L. 14 janvier 2013 17:38

              Hollande assure le service après vente de Sarkozy...


              • Ariane Walter Ariane Walter 14 janvier 2013 20:35

                merci Gérard, tout ceci est extrêmement intéressant .On te suit à la trace et on voit clairement ce qu’il en est de cette ridicule propagande ;
                Très envie en effet d’aller sur google earth ;

                Nous sommes les mercenaires des US mais c’est nous qui payonsl a guerre ! pas mal !!
                je pense aux soldats qui vont y perdre la vie ; Pour des mecs aux mains sales ; Comme d’habitude. Mais là on le voit. dans toute sa cynique hyprocrisie ;


                • Croa Croa 14 janvier 2013 23:00

                  « mais c’est nous qui payonsl a guerre ! »

                  Pas grave... Le crédit n’est pas cher en ce moment !


                • sirocco sirocco 15 janvier 2013 08:23

                  « je pense aux soldats qui vont y perdre la vie... »

                  Les soldats se battent volontairement et sans doute y trouvent-ils leur plaisir sinon ils ne seraient pas soldats...

                  Personnellement, je pense plutôt aux victimes civiles que cette intervention armée a déjà causées, et qu’elle va continuer à causer.

                  Mais on n’en saura rien, en tout cas officiellement. Pas un mot sur les « dommages collatéraux », le sujet est banni des médias, de toute façon les journalistes sont interdits dans la zone des combats et les liaisons Internet ont été désactivées.

                  C’est le black-out total. Les combats se tiendront à huis-clos, les massacres de civils aussi.
                  On aura seulement droit aux points de presse de l’armée et du gouvernement où ils nous diront ce qu’ils veulent. Voilà la véritable liberté de l’information à la française.


                • Corinne Colas Corinne Colas 15 janvier 2013 11:49

                  « je pense aux soldats qui vont y perdre la vie... »


                  Oui, on peut y penser ! Ils s’engagent parce qu’ils sont idéalistes (et naïfs). Ils ont des valeurs et ils en ... meurent parfois ! Les militaires sont les premiers à dire que leur boulot, c’est de défendre leur pays et non d’aller faire de l’ingérence... mais eux ne décident pas. Prenez-vous en au gouvernement plutôt qu’à la chair à canon ! 

                • Tuscany 14 janvier 2013 22:22

                  Très intéressantes, merci
                  BY tuscany


                  • Tuscany 14 janvier 2013 22:23

                    Comme c’est laid !

                    Florence


                    • gaston gaston 14 janvier 2013 23:58

                      Article très intéressant.

                      À faire lire à Pujadas.
                      Non ! À Calvi...pour donner à Barbier
                      l’occasion de mouliner du vent.C’pas dans
                      l’air pour rien.
                      Encore que Casanova n’est pas mal non plus
                      dans le genre.
                      Merci pour cet article Monsieur Luçon.

                      A suivre ?

                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 01:12

                        @Gaston : j’ai vu Barbier hier a C’dans l’air, le povre, rien a dire sur le sujet, depasse par son immense inculture africaine

                        et puis il n’a pas pu casser du Melenchon, il est reparti frustre (mais avec ses 3.000 euros en poche ?)


                      • SuperConnard 15 janvier 2013 00:23

                        @l’auteur Attention quand même avec les frontières. Pour ce qui est des pays issus des anciennes colonies Françaises (je ne sais pas comment cela s’est passé avec les Anglais) l’intangibilité des frontières issues de la colonisation à été décidée par les dirigeants des pays nouvellement indépendants !

                        Que cela ait bien arrangé les autorités français qui ont pu se débarrasser rapidement et à peu de frais de ces encombrantes possessions Africaines est par contre tout à fait évident.

                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 01:10

                          le principe l’intangibilite des frontieres a ete prononce pour la 1ere fois lors du depart des espagnols d’amerique du sud

                          il a ete ensuite utilise par les puissances coloniales en Asie et en Afrique et apres la 2eme guerre mondiale pour geler la situation de divers pays d’Europe, tout en ne tranchant pas vraiment en ce qui concerne les etats federaux (voir imbroglio isu du demantelement partiel de l’URSS)

                          L’OUA a, egalement, reconnu ce principe en reconnaissant le gel des frontieres issues de la decolonisation, mais cette reconnaissance est posterieure au « decoupage », elle date de 1964 donc apres la guerre Maroc Algerie dite « guerre des sables »

                           

                          Ce principe a ete toutefois « bafoue » dans diverses occasions, la plus proche de nous est la creation du Kosovo


                        • cedricx cedricx 15 janvier 2013 13:38

                          Oui c’est pour cela que la communauté internationale attend avec impatience la fin de la dernière colonisation en Afrique , pour que les populations du Sahara occidental, en lutte depuis plusieurs décennies, recouvrent enfin son indépendance.


                        • Stof Stof 15 janvier 2013 00:50

                          L’autodétermination des peuples, oui, à conditions qu’ils soient blancs.


                          • soi même 15 janvier 2013 10:57

                            C’est bien connue, l’esprit humain une fois qu’il a été inventif, se refuse à revoir sa copie.et pense à tord que c’est pour le progrès de l’humanité.
                            C’est comme même étrange, que ce soit, lors des débats de Armistices de 18, à accouché de se concept qui révèle aussi malsains que ce Traité de Paix..

                            Je vous communique une analyse très fine sur le sujet.

                            « L’imposture du ’’droit de peuples’’

                            Le « droit des peuples à disposer d’eux-mémes » n’existe pas. En effet, parler de droit des peuples revient à reconnaître une « liberté du peuple ». Or, le principe de liberté d’un peuple est complètement dénué de sens.

                            S’il existe au sein d’un groupe des gens privés de liberté (des prisonniers par exemple), peut-on dire que ce groupe est libre ? Faut-il que la majorité absolue des individus soit libre ?

                            Que la totalité le soit (et dans ce cas, il ne peut exister de peuple libre) ?

                            Les deux tiers ou les trois quarts ?

                            En réalité, il n’existe pas de définition de la liberté du peuple pour la bonne raison qu’elle est indéfinissable. En revanche, une "société libre" est tout à fait concevable car on considère alors le principe de fonctionnement de la société, qui dans ce cas serait respectueux des droits des individus.

                            Disposer de soi-méme signifie étre libre et responsable. Le principe est facilement applicable à un individu mais il est très difficile d’imaginer ce que veut dire qu’un peuple puisse disposer de lui-méme. Cela pourrait signifier que le peuple dans sa totalité, mille, un million, un milliard d’individus, est libre de vivre comme il l’entend, de choisir le gouvernement qu’il désire et les lois qu’il devra respecter.

                            Mais cette notion est extrémement perverse car elle accepte implicitement la dictature de la majorité qui pourra exercer des contraintes sur les minorités qu’elle souhaitera opprimer. Le droit du peuple, conséquence de sa « liberté » autorise donc que ses membres subissent le joug de la volonté générale.

                            Le droit des peuples à disposer d’eux-mémes est en fait un fantastique leurre qui n’a été élevé au rang de valeur fondamentale que dans un seul but : éluder la question du droit des INDIVIDUS à disposer d’eux-mémes.

                            Le droit des peuples va méme à  l’encontre du droit des individus car il implique, comme nous l’avons vu, le droit du peuple à disposer des individus qui le composent, victimes d’une majorité élue ou d’une minorité influente ou armée à qui la loi confère le privilège de décider pour tous.

                            Ce droit est donc la consécration de la vision communautariste, qui fait de l’individu une fraction au service et à la merci de l’ensemble, en opposition totale avec l’idée individualiste qui fait de la liberté individuelle la seule liberté qui soit.

                            Est-il étonnant de voir les gouvernants et représentants de l’Etat défendre avec tant d’ardeur cette pseudo-liberté, ce faux droit ?

                            Absolument pas si l’on a compris qu’ils sont les bénéficiaires de cette situation qui confisque aux individus le droit de disposer d’eux-mémes pour le remettre entre les mains du « peuple » et donc de ses représentants.

                            Car il ne faut pas perdre de vue cette idée très claire dans la téte des collectivistes qui nous gouvernent et s’offrent le luxe de décréter quels sont nos droits et nos devoirs (ou plutôt leurs droits et nos devoirs) : le peuple n’est qu’une masse inerte à qui seul un gouvernement peut donner vie, un monstre barbare qu’il faut éduquer, punir, surveiller, conseiller, que dis-je, commander !

                            Le peuple en tant que tel n’est digne d’aucune responsabilité. Seuls ses représentants, seul l’Etat sont capables de juger, sont aptes à  disposer.

                            Le "droit des peuples à disposer d’eux-mémes« est donc le synonyme politiquement correct du »droit des gouvernements à disposer des individus".

                            C’est pourquoi il est de notre devoir non seulement de dénoncer ce « droit » car il repose sur un principe abstrait et absurde (la liberté du peuple) mais surtout de le combattre car il est l’antithèse de la liberté individuelle, pilier d’une société libre.

                            Promettre aux peuples le droit de disposer d’eux-mémes est donc plus qu’un mensonge, c’est un piège ! »


                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 11:19

                            D’accord a 150% !


                          • Irina leroyer Irina leroyer 16 janvier 2013 01:17

                            tout a fait d’accord


                            Irina

                          • soi même 15 janvier 2013 10:47

                            C’est bien connue, l’esprit humain une fois qu’il a été inventif, se refuse à revoir sa copie.

                            Le partage de l’Afrique désigne le processus de compétition territoriale entre les puissances européennes en Afrique, partie du mouvement général de colonisation de la fin du XIXe siècle (principalement entre 1880 et la Première Guerre mondiale). Les principaux pays européens concernés étaient la France et le Royaume-uni ; l’Allemagne, l’Italie, le Portugal, la Belgique et l’Espagne y ont aussi participé, mais de façon moins importante et souvent plus tardive..

                            Et si y a tellement de problème là bas, c’est en réalité, les vœux d’un Jules Ferry et d’autres hantent toujours certain pour d’autre motif bien plus lucratif

                            Je me souviens toujours , adolescent d’une remarque d’un ancien pied Noir, l’Algérie est un beau pays sans ces habitants, c’est vrais avec cette mentalité, l’Afrique ne peut avoir que du bonheurs ?


                            • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 11:29

                              et aussi l’Allemagne .. meme si Bismark avait dit qu’il laissait le reste de l’Europe s’occuper des colonies et lui s’occupait de l’Europe

                               

                              pour ta remarque de l’ancien pied-noir, moi j’ai eu une enfance un peu speciale (en France), mon pere m’emmenait sur les chantiers au milieu des « bougnoules » et me laissait avec eux sans problemes, et de retour « dans mon hlm » je n’avais pas le droit de jouer avec les enfants des pieds-noirs que mes parents consideraient comme des parasites,

                              o tempora, o mores !


                            • Serpico Serpico 15 janvier 2013 15:04

                              J’aime bien votre papa...


                            • lemouton lemouton 16 janvier 2013 10:36

                              à gerard luçon..

                              « ...mon pere m’emmenait sur les chantiers au milieu des « bougnoules » et me laissait avec eux sans problemes, et de retour « dans mon hlm » je n’avais pas le droit de jouer avec les enfants des pieds-noirs que mes parents consideraient comme des parasites,... »

                              les pieds noirs des HLM, des parasites... pfff...

                              Ce n’était pas simplement un beau raciste votre père, smiley et qui voulait se donner bonne conscience en vous emmenant sur les chantiers ??..??


                            • soi même 15 janvier 2013 11:55

                              Dans ce que j’ai compris ton père était un sage, et il est dommage que la tendance humaine est toujours de tourné le dos de la sagesse, pour des profits immédiats qui se révèlent toujours éphémère et fait le malheurs de tous !


                              • soi même 15 janvier 2013 14:04

                                par cette remarque « l’Allemagne .. meme si Bismark avait dit qu’il laissait le reste de l’Europe » vous mettes en évidence le véritable motif qui a déclenché la première guerre Mondial.

                                L’empire Britannique depuis l’aventure Napoléonienne, ne voulait pas un rival continental en Europe.
                                Et la politique commercial de l’Empire Allemand a été justement de construire une puissance économique incontournable en Europe Central, à tel point à la veille de guerre de 14, l’Allemande allait devancer l’économie de l’Empire Britannique.
                                Et si y avait pas eu des alliances tripartites Anglaise, Française, Russe, il y aurait jamais eu de conflit de 14-18 !


                              • Bulgroz 15 janvier 2013 12:23

                                "Las, un petit hargneux illuminé qui reprochait à l’homme africain de ne pas être rentré suffisamment dans l’histoire a décidé, quand à lui, de laisser une trace, celle d’un criminel de guerre."

                                Chez vous, l’antisarkozisme atteint des sommets.

                                Soignez vous.


                                • soi même 15 janvier 2013 12:33

                                  On peut définir un criminelle de guerre simplement, quand il affirme, je fais la guerre pour la Paix !

                                  Notre époque est envahie d’être humain qui sont près à devenir des criminelles de guerre, cela s’appel le Militarisme de la pensé !


                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 13:21

                                  @Bulgriz .. pour pouvoir se definir comme « antisarkoziste », il faudrait que le sarkozisme existe et que sarkozi soit un leader charismatique ...

                                  helas cette erreur de la nature n’a pas la capacite d’un Hitler ou d’un Staline qui tuaient par plaisir, lui il tue et fait tuer par connerie ...

                                  or la connerie n’est pas une ideologie, elle est juste dans ce cas de figure la caracteristique d’un type qui ne serait jamais devenu president si des tests psychotechniques avaient ete obligatoires pour chaque candidat !


                                • Serpico Serpico 15 janvier 2013 15:07

                                  Luçon : « or la connerie n’est pas une ideologie »

                                  -----

                                  Détrompez-vous ! à voir les Morano, les Chatel, les Guéant et toute la cour qui piaillent bêtement autour de la « stature » du petit conducator, je trouve que la connerie fait des adeptes très facilement et en masse.


                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 15:12

                                  oui mais vous decrivez une epidemie de type meningite, et de cela « on en meurt ou on en reste idiot » .... il suffit de les ecouter pour s’en rendre compte


                                • Michèle 16 janvier 2013 15:59

                                  @ G.Luçon : "la caracteristique d’un type qui ne serait jamais devenu president si des tests psychotechniques avaient ete obligatoires pour chaque candidat !"

                                  Il ne serait pas le seul, hélas...


                                • cedricx cedricx 15 janvier 2013 13:21

                                  Je n’ai pas bien compris votre introduction, vous suggerreriez que les frontières issues de la colonisation seraient illégitimes et injustes ? Si dans l’Afrique devait remettre en cause ces frontières les guerres n’en finiraient plus pour au moins un millénaire. Vous prenez un très mauvais exemple : la monarchie marocaine qui prétend que partout ou un de ses émirs auraient séjourné ( ne serait ce que pour faire caca) appartiendrait au royaume ; résultat le Sénégal, la Mauritanie, la Sahara occidental, une partie de l’Algérie et de l’Espagne seraient des territoires injustement confisqué au royaume. Je vous rappelle que toute nos frontières en Europe sont usurpée, arbitraires et sont le résultat de guerres qui ne prenait en aucun cas compte des particularités ethniques, religieuses et linguistiques des populations locales... 


                                  (On peut tout dire du Maroc sauf qu’il n’était pas sage, on aurait bien voulu avoir des dirigeants africains aussi « conciliants », pour ne pas employer un autre adjectif.)

                                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 13:29

                                    a l’epoque de la creation de la Mauritanie, le Maroc n’etait pas sage, je maintiens.

                                    Pour la legitimite des frontieres africaines c’est une autre « paire de manches » : Je voudrais juste citer un politologue du Kenya, Ali Mazrui, declaration dans un numero special de the economist du 11/09/1993 « au cours du prochain siecle la configuration de la plupart des Etats africains changera. De 2 choses l’une : ou l’autodetermination ethnique conduira a la creation d’etats plus petits, comme dans le cas de la separation de l’Erythree et de l’Ethiopie ; ou l’integration regionale menera a des unions economiques plus vastes  »


                                  • Traroth Traroth 15 janvier 2013 14:25

                                    « Si dans l’Afrique devait remettre en cause ces frontières les guerres n’en finiraient plus pour au moins un millénaire »


                                    Parce que ce n’est pas le cas ? Je ne sais pas si ça va durer un millénaire, mais ça parait bien parti !

                                  • Serpico Serpico 15 janvier 2013 15:10

                                    Des fois, Traroth, les gens parlent pour parler, tout juste pour dire un truc sans signification. On se demande comment on peut se poser une telle question avec un continent qui n’a jamais eu de paix.


                                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 13:34

                                    et aussi celle-ci : Wole Soyinka, ecrivain nigerian « nous devrions nous asseoir et, munis d’une equerre et d’un compas, redessiner les frontieres des nations africaines » (in The Guardian, London, May 17th, 1994


                                    • cedricx cedricx 15 janvier 2013 13:49

                                      Il est heureux que les gens aient chacun un point de vue sur le sujet, nous pourrions en citer des centaines qui disent le contraire, lorsque je travaillais au Maroc j’entendais souvent des gens du Rif qui ne reconnaissaient pas l’autorité du roi du Maroc qu’ils considéraient comme un étranger et parlaient beaucoup de l’indépendance du Rif ; je doute pourtant que ce soit l’opinion générale !


                                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 14:28

                                      Bis repetita

                                      je crois avoir parle au passe, en ce qui concerne le Maroc

                                      Si nous parlons du Maroc recent, Hassan II, surnomme « le merdeux » par ses opposants, ne fait pas partie de mes references, ni le Maroc actuel, paradis des ministres francais pedophiles et de l’intelligentia politico-financiere francaise (UMPS bien entendu !)


                                    • soi même 15 janvier 2013 13:39

                                      En 1905, à la conférence sur l’Afrique à Berlin, les délimitations des colonies ont été faite à la règle et en suivant des obstacles naturels en autres les fleuves, de se fait séparant des ethnies qui avaient une autres répartitions territorial !

                                      En cela c’est le même cas de figure avec l’Amérique du Nord, un arbitrage rationaliste cartésien. 


                                      • cedricx cedricx 15 janvier 2013 13:54

                                        C’est la même chose en Europe où les particularités régionales, ethniques, linguistiques et religieuses n’ont jamais été respectées, on a imposé les frontières actuelles de nos pays par la forces des baïonnettes...


                                      • soi même 15 janvier 2013 14:11

                                        Ce qui c’est passé en Europe, ce sont des conflits qui débouchaient avec des compromis,et non pas un arbitrage international artificiel comme dans ce que l’on appelaient les colonies.

                                        L’histoire des nations Européennes ne peut pas être comparés avec l’histoire des colonies !
                                        C’est tous autre chose qu’ils agissaient !


                                      • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 14:30

                                        @Soi meme.. encore que ....

                                        l’Europe, dans son etat de delabrement actuel, 27 pays, 27 parlements, 27 lois ... presque autant de langues, c’est le Mali .. en pire !!!!


                                      • soi même 15 janvier 2013 14:39

                                        Je suis tous à fait d’accord avec votre remarque, il est a retenir que le conflit de 1870 est la genèse de la décomposition de l’Europe, si vous avez un regard historique tous les motifs territoriaux se base sur cette aventure militaire et l’on en a pas encore finis avec cela vue ce qui se profile à l’horizon !


                                      • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 15:20

                                        Pauvre garçon, vous l’avez contraint de porter ce T-Shirt contre un Hollywood chewing-gum et des prises photographiques. 


                                        Les personnes éclairées savent bien que l’intervention au Mali fait partie d’un agenda plus vaste qui consiste à réaménager les pouvoirs politiques et administratifs des états non- alignés ou relativement désunis en terme unitaire en vue de satisfaire aux exigences du nouvel ordre international concocté par les puissances agissantes de l’ombre aux travers des valets de l’empire auxquels F. Hollande et la clique UMPS sont partie intégrante. 

                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 16:17

                                          pour la 1ere phrase, sorry, mais je lui ai propose l’equivalent de 100 dollars en CFA pour lui acheter et ramener son T-shirt, il n’a pas voulu. Vous ne devriez pas etre aussi raciste envers les noirs ! Quand a payer les photos, faut etre sacrement con pour croire que nous, groupe de roumains, allons payer les gens que nous photographions !

                                           et vous, quand vous allez en vacances aux « colonies », vous les payez , vos photos des indigenes

                                          Pour la 2eme phrase, faites plus simple !!!! On dirait du cohn bendit periode trotskiste !


                                        • franc tireur 15 janvier 2013 15:57

                                          Il faut voir ce qui se passe sous un angle plus large, la colonisation francaise a été une longue pause dans le processus d islamisation vers le sud animiste .Les francais repartis l Afrique noire est vouée a ce qu elle était destinée initialement. On aura beau envoyer des avions et des chars on ne pourra pas l arreter , ces pays crée par la France n auront jamais les moyens de s y opposer


                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 16:19

                                            le determinisme social, ethnique, biologique ... theories extremement dangereuses mais pas forcement a nier en totalite !


                                          • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 16:56

                                            T’as pas le sens de l’humour mec, où est passé ton flegme ! Tu l’as rangé quelque part dans un tiroir à l’abri des regards pour paraître sérieux et rigoureux dans les actions de ta vie d’errant !


                                            Allez, ressaisis toi, relâche la tension et baisse d’un ton si tu ne veux pas que je me fâche à mon tour. 

                                            S’agissant de ma seconde phrase, elle résume la tendance actuelle des conflits qui ont lieu entre la zone d’influence occidentale et les autres zones qui ne carburent pas à la vitesse exigée. 

                                            Ton pote Cohn Bendit n’a jamais été un révolutionnaire digne de ce nom. C’est un vulgaire paillasson, un olibrius de pacotille, une raclure comme tant d’autres soumise au nouvel ordre international et qui oeuvre pour une Europe fédérale, c’est-dire, un ersatz des Etats-Unis. La comparaison est grotesque et frise le ridicule à un point insoupçonné. Tu es trop confiant pour être ce que tu t’efforces de montrer et à fleur de peau pour éveiller quelques doutes sur les motivations qui animent ton fleuret dont la pointe élimée fait des ronds de moulinets. 

                                            Inutile de te dire que je me situe bien loin de l’engeance et la pourriture qui s’acharnent à mettre le monde en coupe réglée et que je considère que la France aurait besoin de trouver un leader charismatique révolutionnaire et insoumis à l’image d’un Chavez qui a su résister aux pressions et tous les sales coups émanant des ennemis des peuples. 
                                             

                                            • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:18

                                              Tu en mets du temps à répondre. Tu consultes le dictionnaire ou tu navigues sur google pour essayer de mettre en forme les courtes et braves idées qui viennent à ta bouche fielleuse et hardie. 


                                              Ton discours sur les groupes armées de bandits essaimant le désert pour vider les poches des touristes ressemblent aux nombreuses complaintes évoquant les petits brigands de campagne qui détroussaient tout ce qui se présentaient à eux. Les chauffeurs d’Orgère sont à la France des nantis ce que les bandits du désert sont à l’Afrique. 

                                              Quant au reste, il y a à boire et à manger pour tout le monde. 

                                              • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:19

                                                erratum : ressemble.


                                              • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:29

                                                L’instabilité gouvernementale du Mali est la conséquence de la colonisation de la Libye et du renversement de la Jamahiriya qui présidait à la sauvegarde des intérêts libyens. Toute la littérature islamiste autour de ces guerres sont le fait d’une volonté politique orchestrée de main de maître par les sbires de la couronne saoudienne (Qatar en première ligne) poussés et entraînés par les amerloques.


                                                • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:30

                                                  erratum merdouille : ...est le fait...


                                                  • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:38

                                                    L’ancien Directeur au ministère de la l’injustice et des puissants est certainement un homme pétri de qualités et de sincérité smiley Qu’avez vous fait de mal pour avoir été puni de la sorte ?


                                                    • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:50

                                                      « pour la 1ere phrase, sorry, mais je lui ai propose l’equivalent de 100 dollars en CFA pour lui acheter et ramener son T-shirt, il n’a pas voulu. Vous ne devriez pas etre aussi raciste envers les noirs ! Quand a payer les photos, faut etre sacrement con pour croire que nous, groupe de roumains, allons payer les gens que nous photographions ! »



                                                      Si je comprends bien, vous souhaitiez le déshabiller à moitié pour voir son torse et ses barres de chocolat ! Qu’auriez vous fait de ce T-Shirt après l’avoir obtenu en échange d’une pareille fortune qui lui aurait permis d’en acheter 100 autres Etes vous un adorateur de Ben Laden qui fut utilisé comme d’aucuns le savent comme un pion par ALCIA ? On se pose tout simplement des questions plus ou moins pertinentes pour essayer de comprendre votre geste. 

                                                      • lord_volde lord_volde 15 janvier 2013 17:56

                                                        Bonne sieste père courage et soyez plus vigilant dans le soin que vous mettez à produire vos réponses en respectant autant que faire se peut le bon usage de la langue française.


                                                        Sans rancune, ça va de soi smiley

                                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 janvier 2013 20:17

                                                          superbe monologue, le comptoir permet toujours d’arriver a une bonne cuvee !


                                                        • Jean Yanne Jean Yanne 15 janvier 2013 21:52

                                                          La France est partie de l’afrique il y a plus de 50 ans !


                                                          Ils auraient eu le temps de retracer les frontières comme ils le souhaitent non ?

                                                          et tu écris 

                                                          «  le Maroc aura 450.000 km2 et 25 millions d’habitants, la Mauritanie 1 million de km2 et 2 millions d’habitants, le Mali 1.300.000 km2 et 8 millions d’habitants, comme le Niger ; quand à lui le Tchad aura autant de km2 mais 2,5 millions d’habitants »

                                                          et la France a 550 000 km² et 65 Millions d’habitants aussi et en comparaison on pourrait dire que la France aurait dû garder , par devers elle , quelques milliers de km² par simple équité territoriale .

                                                          Je ne pense pas d’ailleurs , que les populations locales s’en plaindraient et au lieu de venir en France , ce cher colonisateur , ils préféreraient peut être rester dans leur pays ,..... en France !

                                                          ta diatribe perpétue la tradition repentante, bien établie en France 

                                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2013 02:40

                                                            si la France etait partie de l’Afrique, cela se saurait !


                                                          • julius 1ER 16 janvier 2013 08:59

                                                            @jeanyanne

                                                             
                                                            je partage ton analyse, car d’une manière ou d’une autre si l’on avait choisi des critères ethniques plutôt que géographiques, pour créer ces pays, cela n’aurait pas été mieux, la guerre civile au Rwanda en a été un sévere rappel, car si l’on prend comme postulat numéro 1 ; avoir une conscience humaine, et une intelligence sociale et économique rien n’aurait empêché ces pays de fusionner ou créer des confédérations durant ces 50 dernières années !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                                                            Pour ma part j’ai vécu quelque temps en Afrique, notamment au Gabon,et pour avoir cotoyé différentes ethnies,venant des pays limitrophes suite au découpage géographique post-colonial , je n’ai jamais eu l’impression que c’était là le souci principal, je pense plutôt qu’ici comme ailleurs la préoccupation est sociale et économique, le reste est littérature !!!!!

                                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2013 12:47

                                                            il y a eu des confederations, par exemple celle regroupant le Mali et le Senegal, qui s’est soldee par une guerre de pouvoir entre Keita et Senghor

                                                            par d’accord pour le Rwanda, la France mitterrandienne y est pour beaucoup dans le genocide pour avoir impose la democratie a l’occidentale dans un pays ou traditionnellement les Tusty (minoritaires) etaient les guerriers et les chefs, et les Hutus (majoritaires) les agriculteurs et les executants

                                                            Enfin vous oubliez totalement ce que l’Occident et l’URSS ont impose : le gel des frontieres au nom de la sacro-sainte intangibilite de celles-ci !

                                                            Si vous pouvez encore le trouver dans Le Monde Diplomatique de decembre 2012 pages 14 et 15 il y a un article sur ce sujet « que reste-t-il des frontieres africaines ? »


                                                          • julius 1ER 16 janvier 2013 09:23

                                                            je voudrai dire aussi que la décolonisation serait à réécrire car ce que l’on a surtout vu de partout , c’est que des Zélites souvent formées dans les pays occidentaux se sont trouvées de formidables opportunités lors de l’indépendance de ces pays, et je pense que cela a plutôt profité (avec le recul je peux dire çà) à leurs plans de carrières personnels et à leurs familles, copains etc .. ;

                                                            plutôt qu’ à leurs pays respectifs, car finalement qu’a t-on vu depuis 60ans , des dynasties s’installer la plupart du temps autocratiques et autoritaires et des régimes du même acabit singer ce qu’il y avait de plus anti-démocratique dans nos sociétés............

                                                            • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2013 12:42

                                                              @julius 1er : Exact !


                                                            • eugene eugene 16 janvier 2013 16:06

                                                              Vos lumières ne nous apportent pas grand chose : Même les fleuves et les montagnes ne permettent pas de dresser ce qu’on pourrait appeler « frontière naturelle »

                                                              La france elle même est riche de provinces éthniques ou linguistiques, coupées entre l’allemagne, l’espagne, ou l’italie : L’alsace, le pays basque, ou catalan offre ces particularités, ainsi que tant d’autres pays, qui ne sont que des mosaïques, imposés par l’histoire, avant que le temps les cimentent.

                                                              Quand à ce bordel au Mali, il est du à des causes multifactorielles, dont il ne sert à rien de battre sa coulpe. Reste qu’on n’avait le choix entre rien faire, laisser faire, et intervenir, avec les risques inhérents.
                                                              La différence avec l’irak, c’est que cette intervention est souhaitée massivement par les maliens. Ces salafistes ne sont que la ennième représentation de ce qui se passe quand un noyau de soudards veulent s’emparer d’un pays, afin d’y faire leur loie : Un jour ils brandissent le petit livre rouge, le lendemain le coran. Tout cela ne sont que des leurres, des justifications à leurs pires exactions.
                                                              Enfin, ils ne connaissent que le rapport de force !


                                                              • kedjey 16 janvier 2013 17:44

                                                                Article intéressant.
                                                                Pour ma part je regrette que les touaregs soient systématiquement encartés « bandits nomades » ou « passeurs d’esclaves ».

                                                                @ l’auteur qui semble bien connaître la région, j’ose espérer que vous ne les mettez pas tous dans le même panier, à noter qu’un certain nombre d’entre eux se sont sédentarisés.


                                                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 16 janvier 2013 18:51

                                                                  on ne peut pas nier les activites « historiques » des touaregs

                                                                  la sedentarisation n’est pas une preuve de civilisation, Mano Dayak a ete en son temps un meneur du refus de la scolarisation et de la sedentarisation forcees des Touaregs

                                                                  je ne me permettrai jamais de mettre des gens, des tribus, des peuples dans le meme panier, mais des activites ancestrales existent :

                                                                  -en Roumanie, ou je vis, les tsiganes recuperent la ferraille, aiguisent les couteaux, c’est ainsi, ce n’est ni une tare ni un reproche.


                                                                • kedjey 16 janvier 2013 20:02

                                                                  Merci pour votre réponse.

                                                                  Certes on ne peut pas nier les activités historiques de ce peuple comme on ne peut nier leur évolution et leur diversité.

                                                                  On les qualifie souvent de voleurs et de pillards alors qu’ils sont aussi commerçants et artisans, et ils ont la particularité (pour des musulmans de cette région) d’être monogames.

                                                                  Les artisans touareg sont de fidèles conservateurs du patrimoine. Ce sont eux qui reproduisent les objets de la vie domestique ou pastorale (coupes, louches et cuillères en bois, lits ou poteaux sculptés des tentes), les bijoux en argent qui ont conquis le marché touristique (dont la croix d’Agadez universellement connue), les selles de chameau (dont la selle à pommeau en croix, la plus connue et la plus sophistiquée), les armes (le couteau de bras, la lance-javelot et le bouclier aujourd’hui disparu), et surtout l‘épée takuba qui bat toujours le flanc des hommes.

                                                                  Les Touareg sont des berbérophones et font partie de ce grand ensemble berbère qui va du Maroc à l’Égypte. Leur langue constitue la pierre angulaire de cette société hiérarchisée, diverse dans ses différentes composantes.


                                                                  • aliante 18 janvier 2013 17:34
                                                                    • si il n’y avait pas autant d’ingérences dans les pays d’Afrique ,les peuples d’Afrique n’auraient pas besoin de frontières entre eux ,


                                                                    • Defrance Defrance 20 janvier 2013 13:25

                                                                      Si le sous sol Africain était « vide » ils y vivraient en paix comme avant la colonisation ou les tribus s’écharpaient de temps a autre pour capturer quelques femmes ou quelques bétails ? 

                                                                        Or dés le depart des occidentaux les chinois ont pris la relève pour alimenter leur industrie polluante que NOUS occidentaux faisons tourner ? 


                                                                      • lionel 20 janvier 2013 13:57

                                                                        Bonjour Gérard, 


                                                                        Au sujet du tee shirt, il faut relativiser. Les « créateurs de mode » pour l’Afrique font en fonction des références d’actualité puisque depuis vingt ans les Afriacins de l’ouest sont accrochés à RFI la propagande de la Françafric puis de l’empire. Effectivement, à partir de 2002, ces tee shirts étaient bien vendus mais les Africains ne sont pas aussi regardant sur les slogans qui ornes les vêtements que nous le sommes. J’ai le souvenir amusé d’un fou rire que nous avions eu avec mes amis en buvant le thé à notre grain à Gao : Une jeune femme certainement prostituée, avec des seins énormes, était vêtu du même tee shirt que celui de la photo. Vous auriez vu la tronche à ce pauvre Ben Laden, étiré par les protubérances mammaire de la dame qui s’en foutait pas mal d’Ossama. Comme la majorité des gens, elle avait trouvé un nouveau tee shirt, c’est tout.

                                                                        Ces dernières année ont vues fleurir des chaussettes, des caleçon, des tongs, des tee shirt, des jeans etc... à l’effigie de Barack Obama. 

                                                                        Peut être va t’on voir des slibards à l’effigie de Toumou le libérateur du Mali.

                                                                         Vous savez comme moi que les Maliens ont traditionnellement la plaisanterie de cousinage. A Gao avant on disait que pour chaque famille Songhaï, il y avait une famille Tamachek et j’ai souvent assisté à ce spectacle de Tamacheks, de Kel Ansar et autres débarquer naturellement de la brousse chez leur logeur en ville. 

                                                                        Qui est à l’origine des prédications wahabites ?

                                                                        La vague de prédication qui a fait le plus de mal a été le fait de Pakistanais ? L’ISI n’y était pour rien ? J’ai pu entendre un collègue Tamachek me dire que la prophétie disait qu’il y aurait un conflit majeur entre les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Qui a inventé ces conneries que je n’avais jamais vu dans les traditions auxquelles j’avais eu accès ? Cela ressemble au « choc des civilisations » (marque déposée par la famille Pipes).

                                                                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 janvier 2013 14:53

                                                                          @Lionel ... lors de la 1ere guerre du golfe, a Dakar, le the le plus fort etait appele Saddam Hussein ... bien sur que je relativise aussi. mais avec ce jeune un echange de T-shirt plus une grosse somme (on est montes a l’equivalent de 100 dollars car nous voulions ramener ce t-shirt en Roumanie), cela n’a pas suffit. Nous avons cree des idoles


                                                                          • lionel 20 janvier 2013 16:15

                                                                            Bonsoir Gérard, 


                                                                            Les idoles de tee shirt, en Afrique sont vite déboulonnées pour être remplacées par d’autres. Ainsi on a vu la « mode » Dadis Camara et beaucoup Guevara. Mais ces idoles côtoient Ronaldo ou Beckham. Ben Laden est oublié depuis longtemps et les gens n’ont pas bronchés à l’annonce de son soit disant assassinat.

                                                                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès